AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

le journal intime d'une âme torturée

 :: Communication :: Journaux Intimes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 4 Juin - 21:49

       

       Mes plus sombres secrets
       
mon passé qui me hante
       
Cher journal,

Je vais commençais ce journal avec les différents épisodes de sa vie, avec ses rencontres bonne et mauvaise car oui elle n'a pas eu une vie toute rose, elle la plus eu noir qu'autre chose mais sa vous allez le découvrir dans ces quelque mots....





Chapitre 1 : Une vie commence mais une autres ce fini




Il y a de cela des centaines d'années une jeune louve mi succube viens au monde dans un quartier sombre de Miami enfin un quartier c'est un peut vague mais plus un souterrain car oui les créatures qui son non humaine donc classer comme des monstres ce sont regrouper dans les souterrains de la ville. Ils y vivent pas forcément bien mais pas mal non plut. Quand elle est née elle avait tous l'amour de ses parents et ce de ses proches car oui au début on ne savait pas qu'elle était a demis succube, le fait est qu'elle est aimer de tous et vie une vie assez heureuse ses vingts première année. Elle allait à l'école comme tous les loups de son entourage car oui elle vivait que avec des loups. Elle apprenais les rudiments de la chasse même si elle était pas encore capable de muter complètement, on pouvait juste de temps en temps apercevoir deux petites oreilles toutes blanche avec une queue de la même couleur. On pouvait deviner que ce serait une louve blanche comme son père dalleur. Un jour qu'elle sortit avec ses amis pour jouer dans les souterrain vu qu'il ne montais jamais à la surface à cause des interdictions de leurs parents respectif, il restait juste en bas dans la pénombre. Elle suivit ses camarades vers un endroit inconnue encore pour eux, il y avait plein de pierre et d’immense coin de verdure, assez surprenant pour un souterrain mais bon cela était devenue leurs terrain de jeux favoris et aussi le lieu où Bloody ce sentais le mieux, un endroit remplie de lumière vu que c'était au dessous d'une bouche d’égout. Elle venait très souvent le soir pour s'y isoler car elle ressentais comme des changements en elle. Petit à petit elle pouvais percevoir l'émotion de tous les gens qui l'entourait comme si elle faisais corps avec eux, ce qui au début lui faisais terriblement peur et la fit devenir un peut plus solitaire pour pas faire peur à ses camarades de jeux. Alors qu'elle resta coucher sur ce coins de verdure, elle ce sentait comme vide complètement comme si elle n'avait plus d'énergie alors qu'elle venait de manger un rat pour dîner, oui un rat ce n'est pas un dîner fameux mais c'était le seul menu qui était servit dans les souterrains. Il y avait que les adultes qui eux avait de la viande fraîche quand il allait chasser mais ne laisser rien au plus jeune, pourquoi ?, ça personne ne le sais juste que c'était ainsi bien avant ma naissance et que ça changera pas. De toute façons manger un humain ne me plaisez pas énormément à la base donc je préférais encore les rats. Mais aujourd'hui c'est totalement différent, il me manque quelque chose et j'allais très vite découvrir ce que c'était. Alors que cela me travailler beaucoup j’entendis comme un caillou venant d'un des tunnels du souterrain et je me redressa surprise pour voir qui venais car oui cela aurais peut être un autre loup mais non à ma grande surprise une jeune humaine de mon âge assurément venet de ce perdre dans les tunnels et s'approcha de moi. Je cacha très vite mes oreilles et ma queue pour lui sourire mais au fond de moi une pensé obscène venet de venir. Je paniqua moi même, moi avoir ce genre de penser cela ne m'était jamais arrivé et c'est alors que la jeune  fille arrivait et que je me sentait comme appeler par elle, son corps son aura tous m’appeler comme si j'étais complètement hypnotiser mais par elle, plus par mon envie qui devenait assez dérangeante pour moi. Je continuais de la fixer un aire de timidité mais au moment où elle voulait ouvrir la bouche, je ne sus pas pourquoi mais je suis aller vers elle fixant son regard dans le mien et de la c'est un peut flou, oui je me suis comme sentie bien mais aussi happé par son regard. Elle était complètement à ma merci pourquoi ça je ne le savait vraiment pas mais cela me plaisez . Je continuais de la fixer en passant une main sur son visage en lui souriant tous simplement mais de loin j'entendis du bruit ce qui me fit un peut sortir de ma transe. Je me tournais pour voir qui était là et puis cette soif reprit le dessus mais que m'arrivais t'il ?, pourquoi cela ne m'était jamais arriver avant. Elle ce recula un peut mais très vite de nouveau en transe devant cette humaine si frêle et faible entre ses griffes. Elle passa une autre main dans ses cheveux en l’approchant une envie folle de toucher ses lèvres ce faisais clairement sentir. Alors qu'elle s'approcha d'elle, elle n'entendit pas que ses camarades approché et regarder la scène assez perplexe. Petit à petit qu'elle ce rapprocha de la jeune humaine pour lui voler un baiser qui serais le dernier dalleur, elle ressentie en elle comme un désire profond de la possédé ce qui était pas désagréable en sois. Le moment arriva qu'elle toucha ses lèvres et de la elle ressenti le premier frisson de sa vie, le frisson de désire intense, oui elle était jeune mais son côté succube venais de ce réveiller à cause ou grâce à cette humaine même si faut le dire c'est plutôt à cause pour le moment présent. Elle vacilla continuant son baiser mais plus elle y m' était de la passion et plus elle sentait la jeune humaine périr entre ses mains, elle était entrain de lui volé son âme. Une fois le corps sans vie l'effet ce dissipa et le coté vide au fond d'elle, ce côté qui la faisait ce sentir toujours affamé disparut mais la culpabilité elle était bien là ainsi que la terreur en voyant qu'elle avait était vu par ses camarades qui avait comme réaction que de hurler qu'elle était un monstre. Elle ce retrouva seul avec ce corps sans vie dans les mains, elle ne savait pas quoi en faire, elle l'emmena dans un endroit pour l’enterez décemment comme elle aurait fait avec un proche puis rentra toute retourner et comptais bien demander explication à ses parents. Arrivait à l'entré des lieux d'habitation tous ses camarades l'éviter et la considéré comme un monstre contre nature. Elle pleura en sachant qu'elle venais de tous perdre à cause de ce qu'elle était et couru en direction son lieu d'habitation mais l’accueil qu'elle a eu n'était pas celui qu'elle espérer tous basculer, ses parents lui en voulait car à cause d'elle ils était devenue la riser du quartier et qu'elle croyait que le coté que la mère cacher n'avait pas était dans sa fille était enfaîte bien réelle, elle pleura encore et toujours sentant la haine dans les yeux de ses parents ce qui ne l'aida pas à allait mieux. Les années passée elle était toujours aussi vide car était sens ami et sans humain à dévorer. Elle resta tous le temps dans sa chambre à lire et a écrire toute sorte de chose, voilà le moment où elle est devenue une artiste en dessin et en écriture. Elle y passait tous son temps à part quand elle devait mangée mais toujours c'est foutu rat qui était à la fin devenu sans goût. Alors qu'elle approchait de sa majorité, ses parents commençais à s’inquièté pas pour elle mais plus pour leurs image car oui la majorité louve arriver à grand pas c'était dans quelque jour, le moment de sa première transformation. Elle inquiété beaucoup par peur de ce qu'elle pouvait faire avec son côté succube en elle. Mais bon les choses redevenait comme d'habitude après quelques heures vu qu'elle ne bougea pas de sa chambre. Il penser qu'elle ce transformerais toute seul dans cette endroit. Hors depuis quelques jours, elle ce sentée comme mal, mal au niveau des muscles, le cœur qui s’emballer tous seul,l'énervement qu'elle n’arrivais pas à contrôlé et sa soif de liberté qui n'en finissais pas. Elle resta comme ça jusqu'au fameux jour, oui le jour de sa première lune. Alors qu'elle était dans sa chambre, elle regarda par la fenêtre et son envie de sauter par dessus devenais incessant qu'elle le fit s'en rendre compte et ce retrouva dans la cour avec sa grande surprise plein de jeune loup comme elle. Elle partit dans son coin pour pas les côtoyer devenue des gens étranger pour elle. Elle ce posa contre une parois dans un conduit non loin de la bouche d'égout de son souvenir. Elle resta la à soupirer et senti comme des battement de cœur incessant et sa colère grandir, des suggestions venaient toute seul comme tuer mais pas trop violente juste une  victime ou sinon partir et ne jamais revenir, la deuxième option était vraiment la meilleur mais bon elle ne fit pas attention au moment où elle sentie ses yeux lui piquer et voir un peut plus précisément les choses et surtout plus distinctement, elle pouvait également entendre des choses qu'elle n'entendais pas à la base, des bruits lointain ainsi que des senteurs qui gêner beaucoup son odorat comment à t'elle fait pour vivre dans un endroit qui puer autant enfin la n'est pas l'important, le plus important rester son envie de liberté et ses crocs qui grandissais à vu d’œil pour devenir des crocs de loup adulte. Elle sourit puis ce sourire laissa place à un grognement puissant, son tous premier. Elle resta stoïque mais vu dans les barreaux de la bouche la lune et delà elle muta en hurlent de douleur en sentant ses os craquer et son corps ce transformer pour devenir une louve enfin une Lycan. Elle ce regarda et sourit en coin sachant que désormais plus rien ne la retenais dans ce foutu souterrain et regarda la bouche dégoût bien distinctement avant de bondir pour ce retrouver à l'extérieur. C'était sa première sortit elle comptait bien en profiter jusqu’au bout. Cette bouche dégoût mener à un bois sombre ce qui arrangea bien les affaires de notre jeune louve qui couru en hurlant son premier hurlement à la lune ce qui à du sûrement faire flipper les humains qui était pas loin mais cela elle s'en fichait, elle était enfin libre, libre de faire ce qu'elle voulait pour une nuit. Tous en continuant à courir elle croisa un jeune homme et son épouse. Elle n'avait qu'une seul envie c'est de manger de la chaire fraîche ce soir elle ce contrôler pas et ce posa non loin d’eux mais tapi dans l'obscurité pour les attaquer en traître juste derrière eux. Elle entendit deux cris percent puis plus rien, elle venait de les tuer en leur mordant la gorge. Elle lâcha les deux corps inerte sur le sol tous ensanglanter pour mieux planter ses crocs dans leur chaire encore chaude ce qui la fit devenir un peut folle de ce goût qu'elle n'avait jamais goûté au part avant vu que ses repas rester juste des rats avant et cela aller changer enfin pour les soirs de pleine lune, pars-qu’elle le savait une fois la pleine lune passer elle ne pourrait pas tuer d'humain. Elle continua de ce délecter de cette chaire en leur arrachant les bras et les jambes pour les garder pour plus tard. Elle les posa à coté et coupa la chaire avec ses griffes tous en hurlant de bonheur. Une fois la carcasse fini elle le laissa la ce disant que demain on verrais plus rien vu qu'il restait plus que les os. La nuit bien entamer elle croisa un autre loup dans la forêt qu'elle n'avait jamais vu mais qu'elle le trouvait assez à son goût à cause de son côté succube et s’approcha de lui comme une mente religieuse sur sa proie. Elle le salua dans un premier temps puis, il commençère à ce chercher l'un l'autre ce qui était plaisant. Elle ne voyais que lui et son corps enfin son corps de loup. Il était un grand loup noir bien bâtie. Elle se rapprocha de lui et passa un très bon moment ensemble puis s'en alla comme si de rien était. Pas d'attachement juste de la baise et surtout elle l’avait vider de son énergie ce qui était un bonheur de ce nourrir d'un loup qui avait muter. Elle partit en direction de l'endroit où elle avait cacher son butin et vit une louve qu'elle connaissais bien mais pour qui elle vouais une haine sans borne toucher à son butin. Elle n'attendit pas trois seconds qu'elle ce précipita crocs en avant vers la louve quelle cloua au sol en la rouant de cou de griffe et de crocs la laissant à l'agonie sur le sol un sourire satisfait sur les lèvres «  ce soir c'est chacun sa merde tous comme dans notre prison » en crachant devant elle et partit en direction de la bouche d'égout. Elle l'ouvrit et descendit en sautant tous simplement son butin dans les mains et ce prépara à rentrer chez elle comme si de rien n'était. Elle arriva au niveau des lieux d'habitation mais comme par hasard personne ne venait lui parler voir l'insulter elle rentra sans calculer ses parents qui eux par contre serais les dents en voyant la transformation de la louve étant fini. Ils le savais désormer elle ne serais plus jamais soumise à eux. Elle rentra dans sa chambre et fini de manger son maigre butin un sourire au lèvre puis voyant le jour ce lever elle sourit mais très vite hurla de douleur, oui la transformation s'était extrêmement bien passer mais le changement inverse par contre est horrible. Elle  hurla de douleur comme si on la torturer avec de l'argent. Elle s’effondra au sol en couinant et haletant tout en transpirant les yeux toujours un peut jaune mais son corps continua de ce transformer en son était originel. Quelques minutes plus tard elle était humaine et nu sur le sol froid de sa chambre. Même ses parents ne son pas venu voir pourquoi elle hurlait ainsi et resta sur le sol des heures entière à transpirer ne pouvant bouger remplie de courbature. Elle resta sur le sol et ce trainant jusqu'à son matelas en guise de lit et s’effondra dessus des jours entiers. Quelques jours plus tard elle commençait à aller mieux et son envie de quitter cette prison ce faisais bien plus forte. Elle ferma les yeux quelques minutes et ce leva prit le stricte nécessaire et ce jeta par la fenêtre sans ce retourner de toute façons personne allais la regrettais si elle partait et c'est ce qu'elle fit. Son sac à dos en main elle ce dirigea vers la bouche d’égout. Une fois devant elle bondit pour arriver au dessus et sourit en coin en se retournant. Elle parti en direction de la ville, une nouvelle vie commence mieux que la précédente ça vous verrez bien....









Chapitre 2 : Une nouvelle vie mais pas sans douleur






A
lors qu'elle marcha vers la ville toute contente d'être libre, elle ce balada nonchalamment dans les rues sans craindre quoi que ce soit juste une envie de profiter de la vie. Arriver dans un magasin elle découvrit que la vie était pas si simple car pour vivre il fallait de l'argent et elle n'en avait pas vu que la où elle viens il en avait pas besoins . Elle resta à errez des heures pour voir où elle pourrait habiter désormais hors cela aussi était compliquer même pour ce loger il fallait de l'argent et vu qu'elle avait peur des humains elle ne voulais pas leur parler.  elle continua à marcher des heures entière avant de ce retrouver dans un quartier un peut plus reculer de la ville avec une vieille battisse un peut style maison de l'ancien temps mais en ruine et abandonné. Elle sourit car oui la au moins pas besoin d'argent pour y dormir et en faire sa maison. Elle rentra par le portail qui grincé à lui en faire mal aux oreilles et observa la maison de long en large faisant le tour pour voir où elle pouvait entré. Elle alla devant la porte qui était sceller par un cadenas et même avec sa force surhumaine, elle ne peut pas l’ouvrir. Elle resta quelques minutes avant de voir une fenêtre et de trouver une pierre, une idée lui venu tous de suite qu'elle mit en application pour casser la carreau de cette battisse elle jeta un gros caillou dessus. Elle sourit satisfaite en voyant cette fenêtre briser et sauta à l'intérieur sans grande difficulté tous en scrutant les lieux qui sembler être désert. Tous en continuant à regarder elle marcha lentement pour visiter les lieux qui était vide juste de vieux meuble et un vieux matelas ce qui la fit doublement sourire. Elle s'installa dessus en fermant les yeux fatiguer par cette journée à marcher pour trouver un toit. Elle s’endormit et ce réveilla le soleil était déjà bien haut dans le ciel et ce leva un petit creux et repensa au fait que tous était payant ici. Elle soupira et vit un rat passer ce qui la fit faire la moue puis le mangea d'une traite comme à son habitude. Il était salle et elle le savais vraiment depuis le temps qu'elle bouffe c'est chose elle aurait sûrement une maladie ou un truc du genre car vu qu'elle est qu'à moitiez louve, elle peut tombé malade comme les autres. Elle finit son repas puis ce lève sors de sa maison et va en direction de la forêt la bas il y avait un ruisseau où elle pourrait s'y abreuver et surtout ce laver. Une fois arrivé elle ce déshabilla et ce lava tranquillement tous en appréciant le contacte de l'eau sur sa peau. Quelques minutes plus tard elle ce laisser sécher au soleil tous simplement comme si elle était toute seul. Une fois sèche elle s'habilla et ce décida enfin à vivre normalement et à trouver du travail hors le travail et très dure à avoir et elle n'arrive qu'a ce dégoter des petits boulots peut recommandable mais bon cela lui permit de survivre et aussi à mieux ce nourrir mais très vite ses boulots devinait rare et surtout super physique avec un salaire de misère et donc cela ne surfaisais plus pour vivre et elle dut reprendre ses habitudes de manger ses rongeurs dont elle à horreur. Quelques mois passa où elle tomba malade assez gravement pour plus qu'elle bouge de son lit à cause des douleurs de ventre et de corps. Elle resta mal pendant plus d'une semaine mais son corps de louve combattais plus vite la maladie la remettant sur pied en rien de temps. Elle continua à travailler pour manger mieux mais plus de boulot, donc plus de nourriture descente. Tous les jours elle s’efforçait d'être forte car toujours seul mais elle goutta les nuits de baise interminable avec nourriture à la clés vu qu'elle les tua tous à la fin mais bon cela est pas de guetté de cœur plus pour survivre. Elle a briser  je ne sais pas combien de cœur car incapable d'aimer. Elle était seule et comptais bien le rester pour longtemps. Mais un jour une rencontre bouleversa sa vie …..









Chapitre 3 : La vengeance et un plat qui ce mange froid





Quelque jours plus tard elle ce décida d'aller s'amuser dans bar comme à son habitude pour manger un peut devenant un peut faible. Elle ce leva de son lit et ce prépara comme elle peut avec ce qu'elle avait et ce dirigea vers la ville un aire charmeuse et un sourire en coin. Ce soir elle voulait ce nourrir et les faire vaciller devant elle pour avoir encore plus de plaisir à les tuer. Elle marcha assez longtemps avant d'apercevoir l'entré du bar qui ce prénommé «  Le vieux Miami » un fois entré tout en souriant elle scruta les environs en cherchant sa prochaine cible et puis elle s’arrêta net devant cette apparition une déesse à son état pure, une fille avec de sublime cheveux rouge sang avec des yeux d'un vert intense. Elle n'avait jamais vu une fille aussi sublime de toute sa vie et s'y approcha pour s’installer au bars tous en ne la quittant plus des yeux, à sa grande surprise cette beauté fatal ne détourner pas le regard bien au contraire et resta à l'observer avant qu'elle lui paye un verre de Jack ce qui la mit doucement en confiance et resta à la regarder pendant des minutes entière sans dire mots. Cette femme était la seul pour qui elle avait autant de mal à s'exprimer ce qui la mit assez mal à l'aise. Cette jeune femme commença à être un peut plus tactile avec elle en s’approchant lui posant une main sur sa main en lui glissant dans l'oreille  «  Je voudrais passer un bon moment en ta compagnie » Ne ce méfiant pas et surtout complètement sous son charme elle la suivie en sortant du bar sa main dans la sienne. Elle marcha plus vite qu'elle on pouvait observer très clairement ses vêtements qui était de style gothique et d'un blanc et rouge éclatant avec ses cheveux qui danser au grès du vents comme un feu dans une cheminer. Cela lui réchauffer un peut le cœur mais aussi la fit un peut trembler. Elle continua de la suivre et arriva au milieu d'une forêt et la je sentis mon sang de succube remonter un éclat roser dans les yeux, elle ce mordit un peut la lèvre inférieur en montrant légèrement son crocs ce qui fit stopper net la ravissante femme qui me regarder un peut plus espièglement et d'un aire joueur ce qui me fit quand même frémir de peur et de désir. Elle s'approcha de moi avec un pas lent avant de glisser sa main dans mes cheveux tous en me forçant à la regarder et de la je me sentit mal comme si mon corps ne m'obéhisser plus comment cela ce faisais t'il la seul chose que je savais c'est que je ne pouvait que la regarder et que mes mouvements ne voulais pas s’exécuter. J'étais hypnotiser, contrôlé par cette étrange femme ce qui fit monter en moi une peur immense, que voulais telle de moi et surtout pourquoi moi. Elle continua de tourner autour de moi comme une abeille autour de sa ruche et à me fixer comme si j'étais de la vulgaire marchandise. Elle me faisais très peur oui mais une fois fini de me tourner autours, elle venait de prendre un tous autre visage un visage sadique et me prit la main me força à la suivre. Je ne voulais pas mais j'y était contraint mais comment ce la ce faisais, je suis une succube, comment peut ton me contrôler de la sorte. Une larme coula de mon œil en continuant à marcher en direction d'un quartier inconnue de Miami mais très vite je vit des bars à hôtesse, des maisons closes et autre truc qui me faisais trembler d'éffroie. Pourquoi m'amener ici qu'elle son ses dessins envers moi. Ça je ne tarderais pas à le savoir, je continua de marcher ne pouvant pas faire autre chose et elle me fit entrer dans un bâtiment avec des portes bleu foncé. Mais où j'étais dans les ennuies ça c'est sur mais je ne savais pas à quelle point. Alors qu'elle me fit rentrer dans une sorte de salle avec une chaise au milieu je tressaillis et devenu toute blanche mais qu'allais t'il me faire. Alors que l'on m'y assis de force et qu'on m’attacha je senti mes mouvements pouvoir revenir mais la pression de la corde et je ne pus dans tous les cas pas bouger. Je restais stoïque à la fixer en attendant de voir ce qu'elle voulais faire de moi. Je n’attendit pas longtemps avant qu'elle déverse son venin de veuve noir. « Alors ma belle ici c'est moi qui commende et si tu veux pas qu'il arrive des bricoles à ta jolie gueule et à ce de tes proches tu a intérêt à m’obéir bien gentiment comme une chienne que tu es » je sentie la haine monter en moi et mes yeux lupin ne tarda pas à apparaître mais je me contrôla car qu'il m'arrive quelque chose rien à foutre mais à mes proches non même si je ne l'ai aime pas ils n’ont pas mériter ça. Je soupira et la regardant en baissant la tête en signe de soumission en serran les dents tous de même. Une fois fait ça elle me libéra et demander à c'est larbin de m'amener dans un couloir remplie de porte et surtout à un escalier que je montais par obligation qui me mena devant une porte en boit. Les larbins l'ouvrit et me balançant dedans comme un vulgaire clébard. J'avais des envies de meurtre et essaya de trouver un endroit pour m’échapper mais rien tous était clos mais ce n'est que après que je découvrit que j'étais pas seul, il y avais pas mal de fille avec moi qui était vraiment mal en point. Ça me briser le cœur de les voire ainsi. Je leur sourit me pressentant, je m’entendais bien avec elle malheureusement vu ce que je devais leur faire a la fin. Quelques heures plus tard un homme avec un grand manteau noir entra et me dévisagea comme si j'allais être son dîner et prit une mèche de mes cheveux qu'il mit sur son nez ce qui me fit frémir de haine et de dégoût, comment ce chien prouvait t'il me traiter ainsi. Il ce recula un peut pour nous filer une espèce de bouillit immonde que je refusa de mangeais un temps mais la faim me tenaillais que je le fit malgré la haine, Je regardais autour de moi tous le monde la manger avec insistance comme si elle n'avait pas manger depuis des jours, j'en venais même à regretter mais foutu rat vers la fin. Mais les jours passa j'étais enfermer dans cette chambre avec toute ses filles, des liens fort ce son crée et je me suis même lier d'une amitier très forte avec la plus craintive de toute me jurant de la protégé hors un jour il venu me chercher pour m’emmener je ne sais où. Je me résigna à les suivre n'ayant pas vraiment le choix et rentrât dans une chambre, pourquoi une chambre et un homme y entra également, je tiqua en le voyant qu'allait t'il me faire mais son sourire narquois fit place à des mots «  je suis pas la pour toi chienne » c'est mots me fit perdre mon calme intérieurement et me fit penser si il est pas la pour moi pour qui est t'il la  alors? Ma question allait vite avoir sa réponse mais pas celle que j’attendais. Un autre homme entra en compagnie de ma protégé mon sang fit un tour et je me mit devant elle « je me suis jurer de la protéger vous la toucherais pas » c'est mots j'allais très vite les regretter, il chopa mon ami et lui brisa un doigt, ma haine était énorme «  si tu veux pas que je continue tien toi tranquille et obéie comme la chienne que tu es » je ne pouvais rien faire juste détourner la tête de mon ami qui hurla de douleur. Je vit l'homme l'amener vers moi «  hypnotise la » je le regarda un aire paniquer et haineux, pourquoi me demander cela mais en serrant les dents je plongea ses yeux terrifier dans les miens et l’hypnotisa en retenant une larme qui ne voulais pas sortir, hors de question de montrer à c'est pourris ma faiblesse. Une fois fait je détourna le regard pour pas voir la suite. Ce porc était entrain de voler sa virginité et son corps par la même occasion, une fois fini il la ramena et m'en emmena une autre et une autre et encore une. Je n'en pouvais plus mais je devais le faire j'avais honte de faire ça, assez que quand je rentra dans la chambre je m'isola encore mais à ma grande surprise ma petite protégé viens ce serais contre moi en larme. Je ne pouvais la protégé vu que je ne pouvais pas me protégé moi même mais mon châtiment n'était pas fini. Une des filles que j’appréciais à essayer de s’enfuir et on l’emmena dans une pièce et moi avec mon pouvoir on  me força à la tuer ce que je fit en lui brisant le cou pour pas qu'elle ne soufre. Tous les jours c'était pareille mais en même temps je devais baiser avec des truc affreux que je tuer ensuite. J'étais la pute de luxe comme disais cette traîner de femme mais c'est bien plus tard que je découvris que c'était une salope de Vampire. Un jour où je restais dans mon coin comme à mon habitude elle m’appela et m'attacha me torturant pour son plus grand plaisir mais pour mon malheur elle me mordit et c'est la que je découvrit sa vrai nature de vampire. Mes yeux ce changea de couleur et ma puissance décupla on était le soir de plaine lune et je comptais bien m'en servir pour une fois , je détruisis ma chaise et les liens pour la coller au mur prête à la tuer mais un sourire en coin ne tarda pas à ce lire sur mon visage je lui arracha un bras pour la punir et la laissa la couverte de sang, je défonça la porte et parti en direction de la sortie tuant tous ce qui était sur mon passage et délivrant mes compagnes qui prit toute un chemin différend. Je me trouvais dehors le sang partout sur moi et à hurler à cette nouvelle lune qui venais de me sauver la vie. Je partis en courant vers mon ancien chez moi et à ma grande surprise rien n'avait était bouger je m’effondrais sur mon lit toujours en louve à regarder la lune le cœur battant. Je ne bougea pas jusqu'au petit matin où les même douleur de ma première lune ce fit sentir ce qui me fit pas bouger de mon lit des jours entier. Le mal perdurais à cause de la mal nutrition et des blessures qui cicatriser certes mais plus lentement par le manque d’énergie. Ma vie était de nouveau comme avant vide et sans but mais un jour une lumière arriva pour me sauver de ma triste existence...










Chapitre 4 : Un ange tombé du ciel






A
lors que je me remettais très mal de ma pleine lune, je resta coucher sans bouger mais entendit un bruit et vit non loin de moi un homme assez beau approché. Je n'avais pas la force de me défendre mais montra les crocs en sa direction pour montrer mon  mécontentement d’avoir pénétrer sa planque. L'homme s’offusqua un peut et recula d'un pas avec un sourire au lèvre, un sourire qui amener à lui faire confiance mais vu ce que j'ai vécu c'est pas avec un sourire d'ange que je vais me faire avoir. Il continua de me fixer avec gentillesse une pointe de peur dans le regard. Je baissa ma garde légèrement avant de me recoucher, je l’entendais s'approcher, j'avais mes griffes prête à le transpercer si il s’approchait de trop prêt mais d'une voix rassurante il dit «  je ne te veux aucun mal, je suis de passage par ici et toi tu as l'aire mal en point » en serran les dents «  laisse moi voir tes blessures » en s’approchant doucement. Cette homme n'avais pas l'aire mauvais donc je le laissais approcher de moi et regarder mes blessure il sortie un nécessaire de secourt et commençais à me soigner. La douleur était horrible mais le fait que l'on s'occupe de moi n'était jamais arriver donc je ne bougea pas ne montrant même pas ma douleur je restais fermer comme une huître pour pas montrer aucune faiblesse une habitude que j'avais prit. Cette homme me fit des pansements et me coucha comme il faut dans mon lit. J'avais un léger sourire au lèvre «  merci » oui ce n'était juste de mots qui me venais à l'esprit. Cette homme était d'une bonté inimaginable dans un monde comme ça et la fit sourire. L'homme lui fit une caresse sur la tête et partie sans faire de bruit, je ne savais pas si j'allais le revoir mais une chose et sur il m'avait vraiment bien aider ça c'est sur. Mais le lendemain à mon agréable surprise il était revenu avec  une sorte de truc qui jaillissais des flammes et je vit de la viande dessus . Je me sentais encore mal mais en un rien de temps grâce à cette homme je me sentie beaucoup mieux. Cette homme sa faisais presque deux mois qu'il venais tous les jours et je commençais à m'ouvrir petit à petit à lui lui expliquant ma vie passer et mes soucies qui me rongeais beaucoup. Le fait que je voulais ne plus  avoir à tuer trop pour survivre. Il me sourit toujours et me trouva une solution et me proposa un entraînement qui allais être certes pénible mais qui allais me permettre de créer en moi une réserve d’énergie qui pourrais me faire tenir un temps considérable sans tuer. Un léger sourire au lèvre je faisais cette entraînement avec acharnement et avec bonne humeur. Cette entraînement était dure et pénible et me demander beaucoup d'énergie mais je continuais des mois entier même des années pour arriver à mon but ultime. Une fois mon but atteint je m’empressais de le montrait à mon ange Gardien qui ce prénommer «  Gabriel ». Je vis qu'il était triste mais pourquoi, je m’essaya avec lui et posa une main sur la sienne «  que t'arrive t'il ? » un ton apeurer. Le jeune homme me confiât qu'il était un bandit en cavale et qu'il s'était fait repérer et donc devais partir le plus vite possible et que de la laisser seul lui faisais peur «  viens avec moi » au fond de moi j'étais contente mais d'un coté non j'avais peur de quitté ma ville et surtout ma famille, donc c'est avec un aire désoler que je le prit dans mes bras pour la dernière fois et que je le vit s'en allait. Son absence ce faisais énormément sentir et je me nourrissais plus, j'étais comme morte en moi mais au moment où je décida d'aller mieux une douleur énorme ce fit sentir au niveau de ma bouche. Je me leva et cracha il y avait du sang et du pue qui en coulait. Je m’accoudais contre un mur et criant de douleur me disant que la c'est sur je devais aller me soigner et me souvenu d’avoir entendu dans la rue qu'il y avait un hôpital qui soigner autant les êtres comme moi que les humains. Je le savais je devais y allais, je commença à faire mes bagages et à dire adieu à mon petit chez moi que je sauta vite par la fenêtre. Je partis en courant me tenant la mâchoire en direction de l’hôpital, une fois arriver devant j’entrais et une nouvelle vie allait bientôt commençai...


     
       
Bloody


       
       ©Code de night sky.

       

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail http://mozart-school.forumgratuit.org zira_01
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 175
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Communication :: Journaux Intimes-