AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

un liberté tend retrouvé feat cameron

 :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 11 Juin - 18:11

Aujourd’hui est un jour marqué d’une pierre blanche pour moi. Je vais pouvoir sortcir, aller me dégourdir les jambes. Je vais pouvoir prendre ma vraie forme, aller et venir comme je le désire sans que personne ne me dise quoi faire… La liberté ! Je sourie en attendant que mon infirmière vienne me voir et me donne les papiers pour une sortie qui me ferait du bien. Mon croc va beaucoup mieux et je ne suis plus en sursis au sujet de mon comportement lupi. Oui j’ai eu un souci avant et je devais rester enfermé durant des semaines sans sortir, ni d’être dans ma vrai nature… La porte s’ouvre me sortant de ma rêverie, mon cœur battant… je la voie avec les papiers. Je sourie et me lève elle me les tend. Je signe et me prépare à partir, elle me dit juste que dois revenir avant 18h… je le sais bien et grimace un peu. Une fois dehors je pars en direction des montagnes d’Oslo. Une fois bien loin de la civilisation, je me déshabille et mute en un sublime lupus blanc neige, les yeux bleu profond comme mon père. Je suis une Alpha voilà pourquoi… Les sens s’éveille de nouveaux et je cours aussi vite que je peux, sentant le vent dans ma fourrure et la terre sous mes pattes. Je hurle et hurle encore mais n’entend rien… Pa même un autre hurlement de loup, je suis seul, je l’ai toujours était. Je fais des allée retours et me pose non loin de mes vêtement et me couche regardant l’horizon. Je ferme les yeux et hume l’air encore et encore quand je sens une odeur étrange, pas humaine mai pas louve non plus. Je me redresse et me cache derrière une pierre. Un homme de grande corpulence pas moche à regarder vient et s’approche de mes vêtements. Il s’approche …. Je sors donc de derrière ma pierre et grogne devant mes vêtements. Je ne veux pas lui faire de mal, je veux juste pouvoir rentré à l’hôpital décemment et non nu comme un vers… Et qu’il comprenne ce que j’ai fait… je ne dois pas muter pour mon crocs ça n’aide pas à guérir. Je me tiens devant toi, droite une grande louve blanche comme la neige, avec un croc qui ressort un peu montrant ma difformité….
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 175
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Juin - 3:11

Une liberté tant retrouvée
Bloody & Cameron



Comme presque tous les jours je ne m’étais pas levé de bonne heure puisque j’avais bossé jusque tard dans la nuit au Paradise Night Club. Mais voilà aujourd’hui je n’avais pas envie de rester enfermé dans mon logement de « fonction », j’avais besoin de prendre l’air et retrouver la nature comme tout bon métamorphe. De plus j’avais vraiment envie de faire du sport donc ça serait pas mal d’aller faire un footing par la même occasion. J’enfilais donc une tenue de sport par-dessus mon boxer puis j’enfilais également des chaussettes ainsi qu’une paire de baskets. N’ayant pas envie de jogger en pleine ville, j’attrapais mes clés de voiture qui étaient accrochées sur le même porte-clés que celles de mon humble demeure. Je sortis de chez moi et fermais à clé avant de sortir de l’immeuble pour me rendre en direction du parking et plus particulièrement de ma voiture que j’ouvris à distance. Une fois à hauteur de ma voiture je m’engouffrais dedans, m’installais, fermais la portière, m’attachais et mis en route le moteur qui allumait en même temps l’auto-radio. Je laissais la station qui diffusait déjà de la musique. Je commençais à rouler en direction des montagnes puisque c’était là que je comptais bien me rendre histoire de me retrouver un peu avec la nature qui me manquait particulièrement en ce moment et aujourd’hui. Pour cause j’avais vécu jusqu’à mes dix-huit ans en forêt donc me retrouver ensuite en ville me faisait un sacré changement et me rendait parfois nostalgique de mon ancienne vie.

Même si j’avais passé un bon petit moment dans ma voiture le temps de faire la route, je n’avais pas vu les minutes passer grâce à la musique. Je m’étais garé au pied de la montagne et étais descendu de mon véhicule après avoir pris soin de le fermer à clé. Je glissais celles-ci dans la poche de mon sweat-shirt et commençais à courir comme je le voulais depuis le départ. Durant mon jogging je m’étais engouffré dans une forêt sauf qu’en cours de chemin j’avais senti une odeur. Pas celle d’un humain, non plutôt celle d’un être surnaturel. Pas un métamorphe comme moi c’était certain mais toutefois l’odeur avait un petit quelque chose y ressemblant. Étant intrigué et voulant savoir sur quoi j’allais tomber j’avais continué à courir jusqu’à arriver dans un coin isolé, comme une petite clairière où au milieu de l'herbe se trouvaient des vêtements féminins. Mes sens étaient en alerte et alors que je me stoppais non loin de ces habits je pus remarquer un loup blanc qui me montrait ses crocs comme pour me dire de me méfier. J’enlevais mes mains de mes poches et les levais en l’air pour faire comprendre que je ne lui voulais pas de mal. D’ailleurs je liais la parole aux gestes. « Tout doux, tout doux... Je ne te veux aucun mal… » Je plongeais mon regard dans celui de l’animal tout en lui révélant l'espace de quelques instants mes yeux jaunes brillants de métamorphe que j'avais hérité de ma mère. En remarquant la couleur de ses yeux je compris de suite qu’il s’agissait d’un Alpha. En effet ces yeux bleus me rappelaient ceux de mon paternel. Par contre le côté loup lui me rappelait ma mère. Une vague de tristesse commença à m’envahir en pensant à eux. Toujours pour montrer à cette louve que je n'étais pas contre elle je reculais tout en baissant mes mains et m’allongeais dans l’herbe en fermant les yeux. « Si tu veux redevenir humaine tu peux. Promis je ne te regarderai pas… » C’était à double tranchant parce que soit elle était pacifique et ne me ferait pas de mal soit c’était l’inverse et elle profiterait de la situation pour m’attaquer… Je prenais donc un risque énorme là.
© ACIDBRAIN
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Juin - 20:03
Voilà les moments que j’aime le plus… me balader librement dans la nature sous ma vraie forme. J’aime ma forme de louve, je me sens bien et sens attache juste moi et la nature. Je m’assoie donc sur le rocher regardant l’immensité de l’horizon. Je hurlais pour enlever tous ce poids qui était au fond de mon cœur mais je n’entendis rien juste l’écho de mon cris. Je me couchais mais au moment où je commençais à m’endormir une odeur arriva à mes narines et elle n’était pas humaine mais elle se diriger vers moi et mes vêtements. Un homme arriva et je sautais juste devant lui et devant mes vêtements également. Il se méfia et me dit tous doux. Je secouer la tête et montrer les crocs de plus belle. Pour qui il me prend… je ne suis pas un toutou… je suis un loup ! Et alpha qui plus est… je m’approcher de lui en grognant faisant ressortir ma supériorité et mon aura d’alpha étais plus puissant. Je senti d’autre loup non loin cacher autour de nous. Je voyais juste leurs yeux jaunes. Il savait que je leurs étais supérieur et il n’attaquerait pas. Je le fixer droit dans les yeux comme pour sonder son âme. Je vie ses yeux jaune et rebâtie mes crocs reculant un peu ne sachant plus du tout comment réagir… Ce n’est pas un humain, mais c’est étrange ses pas un loup non plus. J’étais partager, d’où vien cette créature qui est t-elle. Je reculais mes yeux humaine bleu toujours sous le choc… il savait que j’étais loup garou ? J’étais surprise et me recula donc le voyant ce coucher sur le sol. Il n’a vraiment pas peur… une chance qu’il n’est pas mon père devant lui. Il sera tué sur le champ… Je me reculai et alla dans la grotte à côté et muta en humaine. Je me rhabillai et m’arrêta juste devant lui d’un aire des plus déconfite.

« Comment à tu su ? Mais qui est tu ? Qu’est-ce que tu es ? » Je le regarde la bouche entre ouverte.

J’étais une grande femme aux cheveux noirs corbeau avec des yeux bleu ténébreux et une tenue médiévale en cuire de chasse. Je m’approcher de lui…

« Tu n’avais pas peur que je te tue d’un coup de crocs ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 175
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juil - 23:46

Une liberté tant retrouvée
Bloody & Cameron



Mon jogging dans les bois me mena jusqu’à un endroit où se trouvait une louve. J’avais entendu ses cris au loin mais bien avant ça j’avais été intrigué par son odeur. Au début je ne savais pas qu’il s’agissait d’une louve. Je savais juste que c’était un être surnaturel comme moi mais la race ça je l’avais découvert en me retrouvant confronté à elle. Cette magnifique louve aux yeux bleus, mais si menaçante… J’avais beau lui montrer que je ne lui ferai rien de mal, elle continuait à me mettre en garde. J’aurais pu avoir peur mais mon insouciance m’avait poussé à rester là devant elle et à lui dévoiler mon regard de métamorphe sans pour autant me transformer totalement. J’aurais sûrement dû me transformer mais je ne voulais pas qu’elle pense que je la provoquais ou la menaçais car non je n’avais pas envie de me battre avec elle.

Apparemment le fait que je lui aie révélé mes yeux jaunes brillants lui avait cloué le bec puisqu’elle avait rangé ses crocs. Elle avait sûrement été surprise de voir que je n’étais pas qu’un simple humain. Ce qui était tout de même étrange puisque son odorat de louve aurait dû lui mettre la puce à l’oreille.

Encore une fois j’avais fait preuve de culot en me couchant dans l’herbe tout en lui disant qu’elle pouvait redevenir humaine si elle le voulait et que je ne la regarderais pas se changer. J’avais fermé mes yeux et même si j’avais osé faire ça, j’espérais tout de même qu’elle n’allait pas en profiter pour m’égorger à l’aide de ses crocs. De toute façon c’était quitte ou double, soit elle me laissait la vie sauve soit elle me tuait… Néanmoins j’avais pris ce risque énorme. Je ne savais pas du tout ce qui m’avait poussé à faire ça. Peut-être parce que je n’avais plus grand-chose à perdre puisque j’avais perdu mes parents l’année de mes 18 ans et que depuis je me fichais pas mal de ce qu’il advenait de ma petite personne.

Quelques instants plus tard j’entendis des bruits de pas qui revenaient dans ma direction mais je ne bougeais pas d’un pouce, me contentant d’attendre que ceux-ci se rapprochent. Non loin de moi j’entendis une voix féminine, certainement la voix humaine de la louve. J’ouvris les yeux vers elle et m’asseyais dans l’herbe tout en la regardant et répondis à ses questions. J’haussais les épaules. « Comment j’ai su ? J’ai senti ton odeur d’être surnaturel au loin même si je ne savais pas exactement sur quoi j’allais tomber. Toi en revanche tu ne m’as pas senti venir on dirait… Je trouve même ça bizarre. Qui je suis ? Ce n’est pas important… En revanche ce que je suis ? Un métamorphe, je peux me transformer en n’importe quel animal que j’ai déjà vu mais la plupart du temps je me transforme en tigre blanc, comme mon père le faisait lui aussi… » L’expression sur le visage de la jeune femme me donnait presque envie de rire. Elle avait l’air vraiment choquée du culot dont j’avais fait preuve face à elle. Je me relevais cette fois pour être debout devant elle. « Si un peu… Mais de toute façon c’était quitte ou double. Et puis je pense que si tu avais voulu me tuer tu ne m’aurais probablement pas mis en garde en me grognant dessus, tu aurais attaqué directement. Je me trompe ? » Mon hypothèse me semblait être la bonne mais après tout je ne la connaissais pas et je me trompais peut-être.
© ACIDBRAIN
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Aoû - 23:24
je viens de tomber sur un sacré spécimen… une personne qui a pas froid aux yeux, je me rapproche de lui toute de cuire vêtu un peu style sauvageonne classe.

« En effet je ne t’ai pas senti venir, ses surement car sa fais une éternité que je ne me suis pas transformer… mes instinct ont eu un temps avant de revenir. En quoi ce n’est pas important, toute personne même la plus petite et importante dans ce monde » je lui souris et hausse un sourcil

« Un métamorphose ? Je n’en ai jamais rencontré en vrai, juste entendu parler… »
Je le regarde ce lever

Je ne sais pas comment réagir, c’est la première fois que trouve quelqu’un dans ses montagnes. J’ai souvent l’habitude de m’y retrouver seul dans ma peau de loup. C’est vrai que je rêve un jour de courir poils au vent avec un loup dans ses montagnes. Je le regarde de nouveau

« En effet je ne suis pas une meurtrière, je ne tue personne, un peu étrange pour un loup je suppose » je me gratte la tête, je me sens gêner du coup un de mes attribues de loup arrive, mes oreilles blanche ont là. Je rougie et fais en sorte qu’elle s’en aille

« pardon, j’ai du mal a me contrôlé quand je suis gêner en colère ou ce genre de chose » je me mort la lèvre et tournicote mes doigts.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 175
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Oct - 17:10
[Abandonné]
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1340
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés-