AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un si grand pouvoir [Flash Back] - Aedan

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 4 Juil - 11:36
C'est dans des endroits que personnes n'imagineraient qu'on découvre parfois des choses , des personnes..que l'ont aurait pas reellement imaginé existante et ce fut bien mon cas... C'est comme ça que j'ai fait ma plus grande découverte dans une simple fête de stupide lycéeen humain. Ils sont si inconscient à cette âge et ne réalise pas que le moindre de leur mouvement peut leur être fatal. C'est comme ça, que j'ai découvert ce garçon à travers une fenêtre. Un pouvoir que je n'aurais jamais imaginé dans un corp si jeune. Je ne pouvais me résoudre à le laissé roder dans les rues de cette ville sans me servir de ça. Je sais qu'il me sera utile..je trouverais toujours quelque choses a lui faire faire... Je l'ai surveillé, fait surveillé quelques jours dans l'espoir de le voir réutillisé sa magie. Tout ce que nous avons pu voir c'est qu'il n'était pas seul..une mère et une soeur..interressant a savoir. J'ai décidé aujourd'hui de le coincé dans une ruelle, chaque côté prit par un de mes hommes ne laissant aucune possibilité de fuite au jeune homme. J'approche boutonnant ma veste, me frayant un passage entre mes hommes, je m'arrête, je le détail de la tête au pied et glisse mes mains dans mes poches. Il doit avoir quoi ? 20 ans ? Peut être est il le descendant d'une famille puissante....Aurais je touché le gros lot ?

Un si grand pouvoir dans un corp si jeune..
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juil - 14:07



Ça fait maintenant quelques jours que la grosse fiesta de l'année est fini. Une fête qui devait marquer les esprits. Qui ce devait d'être grandiose. En effet... Elle m'aura marqué plus que quiconque. J'ai juste une... Balafre énorme sur toute la joue. Un peu plus et j'étais aveugle d'un œil... Je frissonne d’effrois à cette pensée, mais j'en frissonne encore plus lorsque e pense que cette arme aurait pu être utilisée sur ma sœur. Jamais je ne me le saurais pardonner si elle aurait été blesser par ma faute... J'aurais dû veiller sur elle, c'est moi l'homme de la maison, c'est mon travail ça... Et voilà ma punition, je serais défiguré à vie... Voilà ma punition pour avoir été un petit frère affreux, pour avoir été un lâche, pour avoir utilisé la magie. Pour avoir préféré l'attention et le corps des filles a la présence de ma sœur. Je ne parle plus vraiment depuis la fête. Je me renferme sur moi, dans un mutisme total. Je me sens mal, mais je ne peux pas en parler, je ne vois que ça. Cette... Blessures... J'ai besoin de prendre l'air ! Je sors donc rapidement sans prévenir ma sœur ou ma mère, depuis la fête, depuis la... Cicatrice, elles ont compris que j'avais besoin d'être seul. Ma mère ne nous a bizarrement pas fait la leçon, mais vu mon regard elle a dû comprendre à quel point je ne voulais pas en parler. Liorah tente d'être là le plus possible, je l'en remercie, mais je veux juste être seul en ce moment et finir de me punir comme il se doit... Alors que je marchais tranquillement dans la rue, je me sens soudainement traquer. Je me tourne plusieurs fois, mais rien... Je finis par tourner dans une ruelle, chose que je n'aurais jamais dû faire, ce n'est là que deux hommes... Enfin gorilles plutôt m'attaquent de chaque côté.

-Lâcher moi!!

Je grogne un peu, me débat et tente de les frapper, mais ils sont plus fort, plus imposants et plus nombreux. Je bous de rage, mais je me stop soudain en voyant un homme, d'une classe... Dont j'ai rarement vu. Mais il me semble malsain. Je fronce les sourcils à sa phrase et le regard d'un œil mauvais.

-Dite à vos gorilles de me lâcher !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juil - 15:18
Je regarde ce jeune homme plein d'entrain. Mes hommes continuent de le tenir et un sourire s'affiche sur mes lèvres. Ce serait bien le moment de voir si mes yeux ne m'ont pas fait de défaut et si son pouvoir et si puissant que j'ai pû le voir à travers cette fenêtre. Je fais quelques pas et m'appuie contre le mur en face. Je le regarde de nouveau de la tête au pied et pose les yeux sur sa cicatrice. Je regarde mes hommes et repose les yeux sur lui. Mes hommes le retiennent , je leur fais un leger signe pour qu'ils endurcissent la prise. Que ça lui donne envie de ce libéré seul et esquisse un sourire.

Ils n'écoutent que rarement mes ordres mais je suis sûr que tu es capable de t'en débarassé tout seul...

Je me rapproche de nouveau et effleur sa cicatrice du bout des doigts en encrant mon regard dans le sien. Dans son regard, plus d'une emotion se mélange, je ne saurais vraiment savoir lesquel mais ce garçon à l'aire perdu. Je dois trouvé une façon de le provoqué si il ne veut pas me le montré de lui même.

Comme tu as sû éloigner ce garçon qui ta infligé ceci...

Lui rappeler ce souvenir sera peut être un électrochoc et peut être cherchera t-il a ce servir de ce si grand pouvoir. Je recule de nouveau, glissant de nouveau les mains dans mes poches attendant une réaction, j'empêche les autres d'approché. Je ne risquerais pas de blesser plus de deux hommes dans cette petite confrontation.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juil - 18:17



L'homme face à moi, le king apparemment me fixe. Je lui lance un regard mauvais. Il a quoi à me regarder comme ça ?! Comme s'il choisissait sa viande au supermarché. Je me sens épier comme un animal qu'on emmène a l’abatoire ! Que me veut-il ?! Pourquoi il parle de pouvoir ?! Pourquoi j'ai peur.. ? Il a une carrure imposante, il fait froid dans le dos. Même si je parais dur a cuir, même si je parais.. Sur. Je ne le suis pas du tout. On dirait un démon.. Je grogne et me retiens de gémir de douleur en sentant les poignes ferme et douloureuse que les deux primates referme sur moi. J'ai juste envie de les envoyer bouler.

-Ah ouai, ils t'écoutent pas ? Donc c'est pas vraiment toi le patron dans ce cas ?

Je le cherche peut-être, mais j'en ai rien à foutre. Je suis dans l'âge ou je m’affirme en tant qu'adulte. Il effleure alors ma cicatrice et un frisson d'horreur me parcours. Je me rappelle en flash la soirée d'il y a quelques jours, mon regard ce fait sombre, cachant ma peur,mon dégoût de moi. Ma honte. Je détourne le visage sèchement. Il ce recule et je n'ai qu'une envie c'est lui envoyer mon poing droit dans la figure.

-Je ne vois pas de quoi vous parlez! Je me suis juste bagarrer et je me suis bêtement pris a coup sur la joue, maintenant laisser moi ! Ou vous allez le regretter !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 17:56
Je pourrais faire de grande chose avec ce garçon en plus d'avoir un pouvoir qu'il nie face à moi. Il a du caractère et du haut de son jeune âge, un caractère qui ne peux qu'évolué en ma faveur. Je dois le poussé, je dois trouvé le moyen pour qu'il me montre ce dont il est capable comme il a su le faire pendant cette fameuse soirée ou il a , pour reprendre ses mots, vêtement prit un coup. Quelques nouveaux pas , quelques regard et je me rapproche de nouveau , posant une main sur son front.

Tu ne devrais pas menacer une personne comme moi, Aedan. Tu ne devrais pas mentir, je connais la vérité, j'ai vu la vérité à cette fameuse grande soirée...Ta bagarre était plus violente que tu veux le faire croire...on n'envoie pas quelqu'un dans les aires quand ont est un simple humain..

Je garde toujours un calme olympien alors que ce garçon est tout bonnement tendu au possible et qu'il montre a quel point il est en colère mais je veux le mettre bien plus en colère qu'il me montre l'étendu de son talent, de son don...je veux voir et pour celà...j'ai quelques idées...il faut simplement que je le pousse au bout de tout.

Si mes souvenirs sont bon...tu étais dans une situation particulière a ce moment...peut être faudrait il que tu revive ce moment pour que je me fasse une idée...ce moment ou ta tendre soeur a été agresser ou ta tendre soeur à bien faillit être la victime d'un jeune violeur...quelques minutes plus tard, et ce couteau qui ta bêtement blessé aurait pu être planté dans l'estomac de cette jolie petite...comment l'ont-il tous appelé ? Oh oui..Liorah...A cette instant précis, tu serais a son enterrement, lui offrant un dernier aurevoir..
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Aoû - 19:01


Je tourne violemment la tête pour cesse de me toucher. Je me sens sale rien que par l'idée qu'un connard dans son genre puisse poser ses yeux sur moi. Qu'il ne me touche pas où il pourrait bien vite m'énerver. Depuis cette soirée, j'ai l'impression que je suis plus sensible qu'avant. Que je m'énerve plus facilement, que j'ai peur plus facilement et surtout que j'ai mal plus facilement. Autant physiquement que moralement. Je suis rongé par le remords. Je suis bouffé par le regret... Je lui lance un regard meurtri, un regard noir. Un regard plein de haine, ne mâchant absolument pas mes mots.

-Et vous, vous ne devriez pas chercher des noises à quelqu'un comme moi...

Je grognement presque, mais je suis plutôt... Calme quand même. Je ne veux pas donner raison à ce type. Je ne peux pas utiliser ma magie, la fête c'était exceptionnel ! C'était... pour un cas extrême et j'en ai payé le prix, me voilà à jamais « transformer » à jamais je garderais la marque de ma désobéissance. Seulement il plante ses mots pile là où il ne faut pas. Il me rappelle d'affreux souvenir et des flash me revient en tête. Je sens la colère montée et lorsqu'il parle de la mort de ma sœur... Je ne contrôle plus rien. J'envoie soudainement tout le monde valsé, même lui, vu qu'il se trouvait près à nouveau. Je l'envoie contre le mur en face, les traies durent, près à juste le tué pour oser connaître autant ma vie et osez-me « menacer » comme ça de la mort de ma sœur.

-Tait toi !!
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Aoû - 18:53
Un sourire s'affiche sur mon visage. Ce garçon doit être plus impressionnant qu'il veut le laissé paraitre et sa phrase ce n'est pas rien. N'importe qui ne la prononce pas et si il le fait là maintenant c'est qu'il sait qu'il a quelque choses de spécial. Il sait qu'il est plus puissant que n'importe quel autre sorcier de son âge. Ce garçon est une vrai chance pour moi. Je ne laisserais pas passer celà. Son regard et si froid, si haineux. Il y a quelque choses en ce garçon qui le hante, qui le dévore de l'intérieur et je compte bien à ce que cette chose continue son petit chemin. Malgrés tout , il reste calme trop calme à mon goût mais trés vite les choses change et je me retrouve projeté contre le mur, mon dos entre en contact avec la surface et je me relève sans me mettre en colère, frottant mon costume et le mettant de nouveau en place. Je garde ma stature a toute épreuve. Je regarde mes hommes au sol puis le garçon.Il semblerait que sa soeur soit un point sensible, je crois avoir trouvé ce qu'il faut pour maitrisé ce garçon.

Et si je t'offrais un emploi ? Tu travail pour moi, tu fais ce que je te dis, ça te permettrait d'utilisé cette magie que tu veux tant caché ? Mais pourquoi la caché ?

Je fais quelque pas et du bout du pied, je touche un de mes hommes KO. Je fais une moue et relève la tête vers le jeune Cursse.

Je sens au font de toi, une envie, un besoin. Sois toi même et ne te cache pas derrière cette image de bon garçon. Nous savons toi comme moi, que la magie blanche n'est pas reellement ce qui t'habite, il faut que tu développe tout ça..tu pourrais devenir un trés grand sorcier, une légende parmis les tiens. Aedan Cursse, le grand sorcier. Tu ferais de grande chose...je te promet de grande chose.

Je souris. Si il refuse , je sais comment le convaincre et il n'aura pas le choix. A partir d'aujourd'hui sa famille est a moi, son âme est mienne, sa vie m'appartient...
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Aoû - 2:34


Être énervé n'est pas forcément un bon point. Parce que je crois qu'inconsciemment, en parlant trop... Je me suis vendu. Moi qui voulais rien lâcher, il est sur maintenant que je suis sur d'avoir quelques choses de grand et puissant contre lui. De plus que lui. Chose que j'ai... Mais que je ne peux pas utiliser. Ma mère me l'interdit et ... Regardez, j'ai voulu enfreindre cette règle hier et me voilà défiguré pour le restant de mes jours. La magie a un prix dont je ne suis pas sur de vouloir vraiment payer éternellement. La magie n'est pas un jeu... Au final. Lorsque je m'énerve enfin en les envoyant tous balader, je le vois se redresser, je m'attendais à une grosse colère, mais il enlève juste la poussière de son costume. Il me fait penser à un parrain de la mafia... Et c'est un peu effrayant je dois avouer. Mes yeux lancent de véritables flammes et je lui crache presque des phrases de haine à la figure.

-J'en dis que tu peux toujours aller te faire mettre par un de tes hommes de main. Jamais je ne serais un de tes larbins ou petit chien, tu peux toujours rêver... Désolé, mais je ne suis pas intéressé. Moi et ma magie... On a d'autres chat à fouetter.

J'ai envie de partir, mais d'autre hommes barrent les rues. Je ne peux pas encore utiliser ma magie, trop de risques, trop de gens, des yeux, d'humains. Bref... Je suis bloqué. En plus, il ne peut rien contre moi, ce simple humain. Pourtant... Je ne peux m’empêcher d'aimer entendre ce qu'il me dit. Je tente malgré tout de me convaincre mentalement. Et j'ai une grande force mentale, une énorme, j'y parviens. Je suis tout à fait normal, je ne vois pas de quoi il parle. Je ne deviendrais pas un grand sorcier, à cause de la magie... Il y a toujours un prix à payer. Non... Non non... Aller Aedan. Je souffle doucement. Je secoue alors doucement la tête et le regarde à nouveau.

-Je ne suis pas intéressé. Je ne vous absolument pas de quoi vous parlez et ... Je ne veux pas être un grand... Sorcier...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Sep - 20:51
J'aime ce qu'il est entrain de montré, j'aime ce que je vois dans son regard, j'aime la façon dont il lance ses réponses. Ce garçon a quelque choses de reellement detestable , quelque choses de noir qui le traverse. Ce garçon doit être avec moi et pas contre moi. Je jète des coups d'oeil vers mes hommes certains, sont encore secoué par ce qu'ils viennent de subir, je retourne les yeux vers lui et esquisse un sourire.

Qu'es ce qu'un adolescent a "à fouetter" avec de tel pouvoir ? D'autre garçons qui tenteront une approche de ta soeur ? Des adolescents qui vont raquetté des plus petits? C'est ça que tu veux faire de tes pouvoirs ? Jouer les super héros pour des gens qui ne valent rien ? Aedan..Aedan...pourquoi refuser une t-elle offre tu y gagnerais tellement mon jeune ami.

J'ai bien comprit qu'il cherchait une porte de sortie et je ne compte pas le laissé s'enfuir comme ça. C'est une vrai tête de mule, j'ai beau utilisé les mots qu'y ferait facilement craqué un adolescent mais rien à faire. Il faut que je tente quelque choses de plus...convainquant.

Tu n'as plus le choix...tu ne l'as jamais eu a vrai dire. Maintenant que je connais ton existence, tu es a moi. Ta vie m'appartient. Et tu ne vas pas refusé longtemps cette idée...je penses avoir le bon moyen pour que tu réalise...

Je pose une main sur son front et ferme les yeux lui envoyant des images mental. Les images montrant sa mère souffrante, lui infligent des gémissements de douleur, des cris...je lui inflige ces quelques images quelque minutes.

La vie de ta mère est a moi...si tu ne fais pas ce que je veux...

Si il y a bien une personne qu'il ne voudrait surement pas voir souffrir, c'est sa soeur. Je les bien compris en le voyant joué le héros pour la sauvée et ainsi subir une blessure grave. Je cherche quel images lui infligé a son propos et sourit. Un bucher, elle attachait..un feu se déclenche tout doucement , la brulant vive, ses hurlements, des hurlements que peu de personnes supporterait...

Et celle de ta soeur tout autant...vos vies sont a moi et si tu ne fais pas ce que je te demande...ce que tu viens de voir...arrivera reellement..je me ferais un plaisir...un vrai plaisir..
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 19:15


En l'entendant je ne peux m’empêcher de penser à ma mère. Jamais on ne doit utiliser de magie avec les humains, cela peut nous causer du tort. Parce qu'ils ne connaissent pas cette partie du monde. Parce qu'ils sont né avec certaines convictions dans la vie et que l'inconnue ou l'étranger leur fait peur. C'est mauvais... Pourquoi lorsqu'on voit les super héros que des humains dessinent? Ils ont tous des pouvoirs... Et les humains les aiment ! Pourquoi ce serait différent ? Quoi qu'il en soit... Il tente de m'embrouiller, je n'aime pas trop ça. Si c'est pour finir comme l'un de ses chiens qu'il commande là qui m'encercle, non merci. Jamais !

-Je gagnerais le fait de vendre mon âme au diable ?! Jamais ! Jamais je ne serais un de tes clébards ! Laisse-moi maintenant !

Même si je tente de paraître assuré... Ses mots me glacent le sang. Je sens un frisson me courir le long de l'échine, me prenant de toutes parts et ce répondant partout dans mon être. Je recule un peu... Je comprends un peu trop tard que je suis comme une souris entre les pattes d'un chat, mais avec la queue bloquer sous une des pattes. Je ne peux pas m'enfuir. Je suis comme déjà mort... Déjà prit. Je sens le mur derrière moi me heurter. Je n'ai pas le temps de bouger qu'il pose sa main sur mon front. Je vais pour le dégager, mais à peine notre peau entre en contact que j'ai des images affreuses qui m’apparaissent devant les yeux. Des cris résonnent dans mes oreilles et je murmure une litanie de « non » lui priant pour qu'il arrête. Je commence à secouer la tête... Mais rien n'y fait et rien ne part. Avant que je n'ai eu le temps de me calmer je sens comme une odeur de feu. Comme une odeur de bruler et je vois le corps de ma jumelle fondre. Bruler... Ce consumé et son cri. Son cri stride qui me perce les oreilles. Je hurle à mon tour en plaquant mes mains à mes oreilles. Mes jambes ne me soutiennent plus devant de telles images et je tombe à genoux au sol. Ce n'est que lorsque sa main quitte mon front que je réalise que je pleure... À genoux au sol... La tête tambourinant, l'image des deux femmes de ma vie morte, devant moi... Sans que je ne puisse rien y faire. Je comprends alors qu'il ne rigole plus. Que... Je suis passé dans la cour du diable sans le vouloir et que j'en suis le prisonnier. Je relève alors doucement les yeux vers lui, le souffle court, haché et saccadé... Le silence régnant à présent. Je dois les sauver de tout ça... Je dois... Les sauvés... Et pour ça je n'ai pas le choix... Je vais devoir vendre mon âme au diable...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Sep - 22:25
Je suis spectacteur de ses reactions. Je suis satisfait de ce que les images lui font ressentir. Ses non a répétition sont comme une supplication, et je me fais le plaisir de continué à lui infligé ces images. Il ne veut pas être un clébard, qui a dit qu'il en serait un ? Il est bien trop puissant pour devenir un de ces gigolo qui m'accompagnent. Les images suivantes sont peut être ce que j'ai créé de plus terrible depuis que j'utilise se pouvoir et je crois avoir choisit la bonne personne pour aller avec ces images. Je savais qu'il ne supporterait pas cette vision, cette odeur... Je souris, satisfait de cette reaction , satisfait de son hurlement. Je le regarde s'effondré et juge avoir fait ce qu'il fallait, ma main quitte son front, je recule de quelques pas, lui tournant le dos, écoutant ses pleures. Je me retourne de nouveau et mon regard entre en contact avec le sien. Je me rapproche et fait signe a deux de mes hommes de le relevé. Je ne compte pas baisser la tête pour finir cette entretien. C'est le plus jeune sorcier avec des pouvoirs aussi puissant que j'ai pu connaitre et je lui promet de grande chose dans l'avenir.

Ta vie et celle de ta famille m'appartiennent. A partir de maintenant, je ne te laisse plus le choix. Tu travaille pour moi, tu es a ma disposition, tu accepte tout ce que je te demande de faire et surtout tu n'en parle a personnes, si quelqu'un vien a être au courant de nos affaires, je me ferais un plaisir d'envoyé mes hommes monté le buché qui fera de ta soeur un vulgaire souvenir et si le message n'est pas assez claire , je te ferais spectateur des derniers instant de ta pauvre et tendre Celeste..

Je fais signe a mes hommes de le relâché et esquisse un sourire.

Quelqu'un viendra te voir, tu auras un téléphone et je serais le seul a avoir le numero. Avec celui ci , je te contacterais quand j'aurais besoin de tes services. Reste toujours joignable, ne parle a personnes de nos affaires et tout ira bien pour elles.

Un dernier regard et je me laisse escorté par mes hommes jusqu'à la voiture, montant a l'arrière. Satisfait de ce qui vien de ce passé. Maintenant les gens peuvent me craindre..je ne laisserai plus rien passé.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 87
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Sep - 17:52


À genoux au sol, les yeux fixant le vide, comme fixant la mort je n'arrive plus à bouger. Je suis complètement tétanisé. Mes muscles n'arrivent pas à obéir à mon cerveau. Mon corps semble s'y refuser. Le souffle court et haletant je tente de me convaincre que ce ne sont que des mirages, que des images diffuser par ce monstre. Mais tout me semblait si vrai. Tout me semble si vrai ! Je sens encore l'odeur et leurs cris bourdonnent encore dans mes oreilles. Une horreur. Je sais que je devrais me relever et courir, courir jusqu'à ce que je manque de souffle, mais à quoi cela servirait . Il me rattrapera. Il me rattrapera toujours à ce que j'ai compris. Je suis foutu, fichu et complètement... Coincer. Fait comme un rat alors que de nous deux c'est lui cette créature immonde. Mon corps n'a finalement pas besoin d'obéir à mon cerveau, deux hommes me relève, ma tête fixe toujours le sol. Je me sens loin et pourtant j'entends sans mal ses paroles. Elles m'imprègnent, elles me brulent. Je ne dis rien, je m'appuie par contre au mur lorsqu'on me relâche. Je sens que mes jambes ne vont pas me maintenir pendant un moment. Je relève simplement et doucement les yeux vers lui lorsqu'il me demande de rester joignable. Un regard noir. Voilà ce dont il a droit, mais pas un mot. Pas UN seul mot... Je le regarde partir et souffle doucement. Il va falloir que je trouve un moyen de l'éloigner d'elles. Et... Je crois avoir trouvé, aux dépens de ma vie et de mon bonheur... Il va falloir être un monstre à mon tour. Pour elles...

Fin
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-