AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Ce n'est pas la première fois que ça arrive [Ft. Catherine Williams.]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 7 Juil - 20:40
Je suis de retour depuis quelques jours à peine et j'étais assez heureuse de constater qu'il n'y avait pas eu trop de problème pendant ces quelques jours. Je devais encore réparer quelques petits trucs survenus pendant mon absence, mais dans l'ensemble ça allait. Néanmoins comme on dit, quand les choses vont trop bien pendant un moment, c'est que c'est louche. Comme je m'y attendais, quelque chose est arrivé. Si j'avais encore mes pouvoirs, j'aurais très bien pu régler le problème ... Quoi que la torture n'est pas très bien vu à Oslo. En bref, un homme a refuser de payer l'une de mes prostitués et je ne suis pas franchement du genre à accepter qu'on ne me paie pas. J'ai donc fait signe à mes agents de sécurité de se saisir de lui et je l'ai fait emmener dans une des salles privées avant d'appeler les forces de l'ordre. Je vais me la jouer bonne petite patronne et ne pas faire moi-même le sale boulot. J'attends donc depuis de longues minutes qu'on m'envoie un agent et lorsqu'on me dit enfin qu'il y a quelqu'un, je me dirige vers la hall d'entrée. Une femme ? J'ai pourtant bien spécifié que le voleur était un homme et cette femme semble avoir un assez petit gabarit. Je garde pourtant une attitude assez neutre en m'avançant vers la femme.

- Ce n'est pas trop tôt. Lilith Syclista, je suis la patronne du club. Est-ce qu'on vous a mis au courant de ce qui s'est passé ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juil - 1:53
J'ai eu besoin de retourner chez moi, dans l'eau. J'ai eu besoin d'un petit retour au source, quelques heures pour nager, retrouver le milieu aquatique mais rapidement, le monde extérieur ma rappeler a l'ordre. Je ne regrette pas d'avoir prit la décision d'aller sur terre mais c'est difficile parfois de quitter ce milieu paisible. Je laisse mon corp secher, mon corp reprendre sa forme humaine et remet mes vêtements. Mon téléphone sonne. Mon chef. Je dois me rendre dans une boite, ce genre de boite qui peuple Oslo et dans laquelle ce qui se passe n'est pas rééllement bien vu. Pas pour tout le monde en tout cas. Moi j'apprécie cette endroit, je passe quelques soirée des fois pour décompresser. Mais je ne le cris pas sur tout les toits. Je dois m'y rendre pour un homme qui n'a pas voulu payer. Si c'est bien ce qu'il ma expliqué. J'approuve et rejoins ma voiture, rejoignant le plus rapidement possible l'endroit, aidé de la sirene, je gare ma voiture devant et me rend a l'intérieur de la boite, mon insigne accroché a ma ceinture. Une femme approche, commençant par une sortie de reproche. Ele se présente et je lui montre ma plaque.

Lieutenant Williams, j'ai fais aussi vite que possible madame, les affaires se bouscule. Un homme qui n'a pas payé une préstation ou des consommations, si j'ai bien comprit mon chef. Où est-il ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 148
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Juil - 23:57
J'ai laissé trop longtemps ce club sans ma poigne de fer. Je ne laisserais personne me dire comment le gérer et je ne laisserais pas non plus des imbéciles ruiner mon business. J'ai donc rapidement contacté les autorités lorsque qu'un petit con a tenté d'arnaquer mon précieux club. J'ai du attendre un assez long moment avant qu'une .. agente débarque. Je lui fais d'ailleurs une petite remarque lorsqu'elle arrive comme quoi elle aurait pu faire plus rapide comme arrivé, mais également sur son gabarit. Pourtant, je suis bien placée pour savoir que les apparences peuvent être trompeuses. Je suis moi-même bien plus forte que j'en ai l'air. Du moins, je l'ai déjà été, mais .. Ce n'est qu'une question de temps. Je me retiens de lever les yeux au ciel parce que l'attitude de cette agente m'ennuie déjà. Je lui fais signe de me suivre alors que je me dirige vers l'une des chambres, car nous y avons ..comment dire.. garder l'homme. La porte est verrouillée et on peut très clairement entendre l'homme qui tente de la faire céder, probablement avec l'armoire à glace qui lui sert de corps. J'adresse un léger sourire à la femme police et je lui indique la porte.

- Il est ici. Si vous pouviez l'arrêter avant qu'il ne brise l'une de mes portes, ça serait apprécié.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Aoû - 1:05
Je regarde cette endroit que je fréquente habituellement en tant que cliente et ce soir, je me retrouve là pour faire mon travail qui l'aurait cru. Heureusement que je connais presque personne, ils ne pourront pas me reconnaitre et me vanner sur le fait d'être une flic qui fréquente une boite de Luxure comme aime l'appeler certains collègues qui ne s'y déplairaient pas les connaissant. L'explication de la patronne est plutôt claire, ça me fait étrange parce que je crois pas l'avoir déjà vu avant et ça me fait encore plus bizarre de me dire que c'est une femme qui gère cet endroit..Je la suis vers une des chambres et pose les yeux sur la porte en questions j'hoche la tête et approche de celle ci, tapant du poing dessus a mon tour sans être sur qu'il entende vu les coups qu'il met..

Monsieur, c'est la police...Je vais dévérouiller cette porte et entrée pour qu'on discute, si vous ne coopéré pas, je serais dans l'obligation de vous conduire au commisaria. Mais je suis persuadé que nous pouvons trouver un arrangement et que les choses peuvent se radoucir..

Je peux être douée pour courir aprés les criminels, tiré dans la poitrine, interroger mais faire de la negociation , j'ai pas reellement était formé a ça...on va bien voir si j'arrive a m'en sortir avec lui et je commence a me demander quel gabarit il a. Et si j'avais besoin de renfort ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 148
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Aoû - 19:58
Je ne suis pas du genre à travailler avec des incapables d'habitude. J'aurais préféré que l'on m'envoie un agent qui est déjà venu ici, ça m'aurait évité de devoir faire le sale boulot de tout expliquer et de devoir faire comme si je m'inquiétais de l'état d'une pauvre agente. Soit, je n'ai pas trop le choix de toute façon. Je ne vais pas perdre encore plus de temps à renvoyer cette policière pour qu'on m'envoie quelqu'un d'autre, ça ne servirait à rien. J'indique donc à la jeune femme de me suivre jusqu'à la fameuse chambre où nous avons .. que dis-je, où mes employés ont réussi à enfermer la crapule de bas étage qui a tenté de me voler. Je croise les bras contre ma poitrine alors que j'observe, un peu en retrait, la scène qui se déroule sous mes yeux. La femme toque à la porte et étrangement, les tapements de l'autre côté semble s'adoucir .. Avant qu'elle ne tourne la poignée de la porte pour entrer, je ne peux m'empêcher de faire comme si j'étais «prévoyante», même si au fond, ça m'amuse simplement.

- Si j'étais vous, je ferais attention si vous n'avez pas envie de ressortir dans le coma ou avec le nez comme si je vous veniez de subir une rhinoplastie .. Il est assez baraqué .. J'ai des hommes qui peuvent peut-être vous aidez, si vous voulez.

Oui, je suis une femme et je m'amuse à rabaisser des femmes. Je suis aussi garce que ça. Je rabaisse tout ceux que je peux rabaisser de toute façon, ça me plait bien. J'aime voir les gens se sentir mal dans leur peau, peu en confiance ..
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 31 Aoû - 19:12
J'apprécie venir dans ce club dans mes heures de libre pour décompresser. Je n'ai jamais eu a faire face a la patronne et maintenant je comprend les bruits de couloirs. Son tempérament et sa façon de s'adresser a moi ne me plait pas beaucoup. Je n'aime pas les gens qui essaye d'être supérieur. Sa façon de me prendre de haut. Elle oublie certainement qu'elle est en face d'un membre des force de l'ordre. Je fais mon travail prenant contact avec la porte et soupire bruyamment aux remarques de la femme et me retourne vers elle. Elle se prend pour qui ?

Madame Syclista, si vous avez des hommes capable de ce charger de lui pourquoi avoir déranger la police ? alors que nous avons des affaires bien plus importante qu'un poivreau qui n'a pas payer une de vos filles ? Vous voulez que je l'arrête ? Vous me laissez faire mon travail, si je juge avoir besoin de renfort j'en appelerais.

Je me retourne de nouveau vers la porte, l'homme a l'aire plus calme mais ne semble pas vouloir que j'entre, je prend mon téléphone appelant le central pour avoir des renforts. Je ne vais pas lui donner raison mais si il ne se calme pas...même en étant une sirene je doute de pouvoir l'envouté de ma voix...je raccroche et m'adresse a l'homme.

Deux autres policiers vont arriver d'ici peu de temp, si vous ne vous calmez pas c'est avec eux que vous devrez vous expliquez et il ne se gênerons pas pour vous embarquez au commisaria. Dans un autres cas, vous pouvez sortir tranquillement et on peu regler cette histoire dans le calme.. et vous pourrez rentrer chez vous.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 148
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Sep - 23:10
Dès l'arrivée de la femme, je savais que les choses ne tourneraient pas de la façon dont je le voulais. J'aurais peut-être pu me taper le policier si ça avait été un homme et qu'il aurait eu quelque chose d'intéressant à m'apporter, mais cette femme .. Elle m'insupporte déjà. Je lui fais signe de me suivre jusqu'à la fameuse pièce où l'homme est enfermée et je passe en même temps un petit commentaire pour bien lui faire comprendre que je n'ai pas trop confiance en ses capacités de mener la situation correctement. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'elle me réponde de la sorte et je parviens difficilement à camoufler ma surprise. Je me reprends assez rapidement pour bien lui faire comprendre que je ne suis pas le genre de femmes à laquelle on peut répondre comme ça.

- Lieutenant Williams, si je vous ai demandé de venir, c'est simplement parce que je n'ai pas encore le droit d'arrêter moi-même les gens. Alors, oui, faites votre boulot.

Je roule légèrement des yeux parce que je me dis que ça ne devrait peut-être pas tarder avant que j'obtiennes ce droit. Si seulement j'avais encore mes pouvoirs .. Ça serait plus simple et cette petite policière ne m'emmerderait pas. Mais comme je le pensais, il n'y a pas beaucoup de temps qui passe qu'elle appelle la centrale pour pouvoir faire venir du renfort. C'est bien ce que je me disais. Je croise mes bras contre ma poitrine en continuant de regarder la scène, un petit sourire amusé sur les lèvres. Je ne dis rien, je reste dans mon coin si je peux le dire comme ça en attendant que les fameux renforts arrivent. Heureusement, ils ne tardent pas trop et je les regarde arriver.

- Alors, qu'est-ce que vous allez faire maintenant ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Sep - 19:34
Cette femme a quoi dans la tête ? Non , elle n'a pas le droit d'arreter mais elle a le droit de demander a ses gorilles de mettre l'homme dehors, voir de lui donner une correction, ça c'est pas mon problème si je suis pas au courant. Y a des situations comme ça, ou j'ai plus envie de rire que de m'enerver. Celà dit, je n'aurais pas imaginé la patronne de cette endroit avec un pois chiche dans le crâne et encore moins une personne ayant trop de confiance en elle.. Je soupire. Elle m'agace et me retarde sur ce que j'ai a faire.

Vous n'aurez jamais ce droit mais vos gorilles ont le droit de mettre cet homme dehors, voir de lui donner une bonne correction pour qu'il ne recommence pas. Je ne vous apprend quand même rien, depuis le temps, vous devez savoir a quoi servent vos employés..

Je fais quand même appel a du renfort et préviens l'homme dans la pièce. Une fois qu'ils sont arrivé , je me tourne vers eux et leur fait signe vers la femme, la patronne. Il ne lui faut pas longtemps pour questionner de la suite et je compte en finir rapidement avec tout ça. Je passe plus de temp ici a cause d'un poivro que sur un meurtre dont la famille attend des réponses pour commencer a faire leur deuil en sachant le meurtrier derrière les barreaux. La prochaine fois, c'est les uniformes qui se rendront ici...j'ai pas de temp a perdre...

Messieurs, veuillez accompagner madame Syclista dans son bureau. L'un de vous reste devant son bureau pour s'assurer qu'elle n'en sorte pas, que je puisse en finir rapidement avec cette histoire et aller travailler sur de vrai et importante affaires. Le second vien me rejoindre et on amenera ce monsieur au poste.. Que je puisse en finir rapidement avec cette histoire et aller travailler sur de vrai et importante affaires.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 148
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 3:22
Elle pense réellement que parce qu'elle porte une insigne, elle a le droit de s'adresser à moi comme à une imbécile ? Un roulement des yeux de ma part est suivi d'un croisement des bras sur ma poitrine. Je savais que la plupart des policières étaient chiantes, mais elle, elle atteins des records de chiantitudes. Je ne sais pas ce qui se passe dans le cerveau des femmes quand elles enfilent un uniforme, mais .. elles devraient apprendre à se la fermer. Néanmoins, un petit sourire amusé se dessine sur mes lèvres, un de mes sourcils se haussant.

- Alors, vous êtes ce genre de policière vous ? Vous encouragez les gens à commettre des crimes pour vous en faire moins sur vos épaules ...

Je pose mon index sur mon menton, le tapotant avec un air sérieux voire conspirateur. Comme je m'y attendais, elle ne met pas longtemps à appeler du renfort et je me retiens de dire quelque chose jusqu'à ce qu'ils arrivent et lorsqu'elle me répond, je la regarde l'air de dire « tu es sérieuse ?».

- Ce n'est pas parce que tu as une insigne que tu peux me dire comment agir dans mon club. Fais ton boulot, je fais le mien.

Je fais signe à mes hommes de rester à leur place et j'observe la «policière» travailler en silence par contre. Pas que je souhaite lui obéir, loin de là, je m'en fiche éperduement, mais j'ai juste hâte qu'elle parte. Je lui adresse un sourire remplit d'ironie lorsqu'elle se dirige enfin vers la sortie avec ses collègues et mon client.

- Merci, bonne fin de soirée... lieutenant.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 17:57
Si j'avais imaginé que la patronne de ce club était une peste doublé d'une garce, j'aurais pas poser les pieds en tant que cliente. J'ai pas envie de me priver de la détente qu'il m'apporte mais je vais l'avoir dans le colimateur. Sa façon de me parler, ne me plait pas. Elle se prend pour qui ? Personne lui a dit que répondre aux forces de l'ordre c'était le bon moyen de s'attirer des problèmes ? Elle doit essayer de ...je sais pas...elle essaye de faire la grande dame mais mon boulot ma apprit a être patiente avec les gens comme elle.

Je ne pousse personne a rien. Je constate seulement que vous employez des hommes qui restent planté dans leur coin...c'est pourtant leur job d'agir quand un client sème la discorde..

Les renforts finissent par pointer le bout de leur nez et je leur indique quoi faire, un sourire aux lèvres, elle s'y attendait pas à celle là. Si elle croit m'intimider elle se fou le doigt dans le yeux jusqu'au fond..Le ton familier qu'elle emploi envers moi , ne fait qu'augmenter ses problèmes. Elle croit rééllement être en mesure d'agir avec moi, comme elle agit avec les autres ? C'est mal me connaitre.

Je vous demanderais de changer de ton et de ne pas me tutoyer, on ne se connait pas . Votre boulot consiste a vendre le corp d'être humain....je serais vous je la ramenerais pas trop, vos activités ne sont pas particulièrement légal..la seule chance que vous avez, c'est que j'apprécie l'endroit et y venir me détendre sinon vous auriez déjà mit la clée sous la porte

Autant le streptease n'est pas un problème, autant les prostitués qu'elle y emploi en sont un.
Je m'occupe du client et on repart avec, je me retourne a ses paroles.J'aurais bien envie de lui dire qu'elle apprenne a ses hommes a agir en conséquence, aprés tout elle a des gorilles pour s'occuper des clients qui vont de travers, si ils ne le font pas pourquoi est ce qu'elle les paye ? On rentre le suspect dans la voiture et repart en direction du commisaria. Je relâche le type, aprés tout qu'es ce qu'elle veut que j'en fasse ? Il a tué personne, il a juste pas payer sa consommation..je sens que ca va etre long le reste du temp..trés long..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 148
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Oct - 3:17
Visiblement, cette policière ne doit pas être dans le milieu depuis longtemps. Si elle connaissait vraiment ce club sous le point de vue des policiers, elle saurait que les flics mettent souvent les pieds par ici et que ce n’est pas toujours parce que les clients ne m’ont pas payés, mais aussi parfois parce que les fameux clients voulaient porter plaintes contre mes fameux gardes de sécurité. Je roule des yeux en secouant légèrement la tête, assez découragée par ce visible manque de communication entre les forces de l’ordre.

-Comme je vous l’ai déjà dit, on m’a souvent répété que quand le travail de mes gardes de sécurité va trop loin, il faut que je vous appelle.

Elle appelle les renforts et ils ne mettent pas beaucoup de temps à arriver. Moins de temps qu’elle tout à l’heure en tout cas. Et madame semble reprendre du poil de la bête et ça commence franchement à m’énerver. Elle pense que parce que maintenant il y a les autres de son rang, elle peut se permettre de rejouer à la grosse brute ? Je soupire une enième fois devant son attitude. Elle ne connait vraiment pas les Syclista. On a beaucoup d’emprise dans cette ville et elle en est elle-même une preuve importante : elle aime l’endroit et c’est une flic. Ça prouve bien l’emprise de notre club sur la petite ville.

-Si vous voulez voir les choses comme ça ..

Je ne réponds rien de plus, parce que je sais qu’elle a tord. Ce club est beaucoup mieux perçu que par un simple endroit où on vend des bouts de viande. Je les laisse finalement faire leur boulot et je la salue avec le plus de sarcasme possible avant de retourner à mon bureau, demandant à ce qu’on ne vienne me déranger sous aucun prétexte. Cette femme m’a énervé et si elle pense vraiment que je suis du genre à me laisser marcher sur les pieds par une petite policière … elle se trompe de fille. Je ferais rapidement un appel au commissariat pour que je sache si je vais bientôt avoir l’argent de l’homme. Pas que j’en manque, mais je n’aime pas particulièrement qu’on me vole.

THE END
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 640
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-