AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Sauvetage en pleine nature | Alexander Lightwood

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 31 Juil - 17:45


Avant de prendre un plein temps mon travail d'interne, je compte bien profiter du temps qu'il me reste ! J'adore l'hôpital... Mais je sais et je sens que je vais beaucoup trop en manger durant les mois, voir les années qui vont suivre. J'ai décidé donc de réserver tout mon temps libre, lorsque je ne suis pas en visite à l'hôpital par pouvoir plaisir ou au club par pure obligation, de faire ce que j'aime ! Et de pouvoir libéré tout se stresse qui pèse également sur mes épaules ! J'ai donc décidé de participer à une randonnée cette après-midi ! Un groupe qui part à 14 heures ! C'est dans les sports et ça peut rester extrême vis-à-vis d'où tu vas et du coup ça libère ! Ça va me vider l'esprit ! Et puis être entouré de natures, rien de mieux. Je ris en imaginant la tête que ferait Lilith. Surtout que mademoiselle aurait peur de se casser un ongle je suis sur. Une fois ma tenue prête et mon sac à dos rempli je me rends au point de rendez-vous. Une fois le groupe réuni, d'ailleurs il y a plus de monde que je le pensais, mais il y a une classe si j'ai bien compris, on se met tous en route ! Je reste vers l'arrière, car je peux mieux profiter du paysage ! Et là commence notre randonné dans les bois, plus ça va, plus on monte !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Aoû - 23:45
Cet après midi on a une randonnée de prévue pour ceux que ça intéressait et on est plus de la moitié des étudiants a avoir signé pour participer. Moi la question ne se posait même pas, j'adore la nature et puis je serai sans doute devenu dingue si j'avais dû passer un jour de plus à suivre les filles pour faire les boutiques. Après tout, si j'ai fini par accepter de venir ici ce n'était certainement pas pour servir de porteur de sac à ces demoiselles parce que je suis trop poli et galant pour leur dire non. Je ne suis pas très sportif cependant et je me sens encore plus fatigué que d'ordinaire depuis hier mais peu importe, je reste persuadé que l'air de la nature pourra me revigorer un petit peu. C'est donc avec entrain et une certaine énergie que je me mets en route avec mon groupe composé de certains de mes camarades mais également de personnes inconnues. Tout en avançant, sac à dos sur le dos, je profite du paysage. Lorsqu'on approche des bois je repère quelques animaux qui se cachent en nous entendant arriver et je soupire doucement. Si j'avais été seul je suis persuadé que j'aurai réussi à m'approcher d'eux. Depuis tout petit j'ai toujours eu un lien étrange avec les animaux, presque surnaturel, si tant est que le surnaturel existe. Bien que je me souviens d'un après midi, je devais avoir 4 ou 5 ans et un oiseau était venu s'écraser contre la vitre de la cuisine. J'étais alors sorti en trombe, les larmes aux yeux à l'idée qu'il se soit fait très mal. Je l'avais retrouvé étendu, inerte, dans les parterres de maman, le cou dans une drôle de position. Pourtant, lorsque je l'avais prit dans mes mains et serré doucement tout contre mon cœur il avait commencé à s'agiter jusqu'à que je le relâche et qu'il reparte en s'envolant. En me retournant j'étais tombé nez à nez avec mes parents qui me fixaient d'un air à la fois attristé et effrayé. Je n'ai jamais comprit pourquoi d'ailleurs, après tout l'oiseau ne s'était pas brisé le cou au final, ils auraient dû en être content... Je ressors de mes pensées subitement, continuant d'avancer tranquillement bien que j'ai le souffle court légèrement dans la montée.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Aoû - 17:46



Heureusement que je me tiens tout de même en bonne condition physique. Je veux dire, je fais du sport très régulièrement, ça me permet de me maintenir en forme, je pense que pour une personne comme moi, c'est important. Je veux devenir médecin, même chirurgien, si je suis en bonne santé, c'est mieux ! Pour mes patients, je veux donc être au top de ma forme à chaque instant et puis même avant ça... Lorsque ma mère me forçait à presque me prostituer pour son... *** de club. Je devais être assez désirable, sinon j'avais le droit à une bonne punition. Et crois moi les petites punitions humaines... À côté d'une mère démone qui veut punir sa progéniture, n'est absolument rien, comme un grain de sable sur la plage, insignifiant. Quoi qu'il en soit, ça monte tellement que... Oui ça aurait pu être compliqué si je ne me maintenant pas autant en forme physiquement !

« Quelle escalade... »

Je souffle doucement pour reprendre mon souffle alors que je regarde les personnes avancer devant moi. Je souris et regarde le paysage autour, c'est vraiment magnifique ! Puis soudainement... Un bruit de branches casser retentit... J'ai tout juste le temps de tourner la tête vers la source du bruit que je vois donc un homme à qui la jambe lâche, tomber et commencer à rouler en bas de la pente que l'on vient de monter. Alors que le groupe trop loin avance sans prêter attention.

« Merde ! »

Je commence alors à vouloir descendre à la suite de la personne, avec le plus de précaution possible, mais je glisse parfois.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 8 Aoû - 0:13
Je continue d'avancer un peu à l'écart de mon groupe. Ce n'est pas que je ne les apprécie pas, bien au contraire, mais j'aime rester seul parfois, bien que personne ne semble comprendre ça. Je ne sais pas pourquoi les personnes aimant la solitude passent immanquablement pour des dépressives. C'est à croire qu'être différent du commun des mortels n'est pas du tout envisageable pour certains. Mieux vaut nous inventer des maladies plutôt que d'accepter les différences ... Je souris lorsque je vois soudainement un joli petit oiseau passer juste devant moi et se poser sur une branche basse un peu plus loin. Alors que mon regard est toujours fixé sur lui j'entends du remue ménage derrière moi. Je me stoppe donc et me retourne. Je remarque alors que j'étais quasiment à la fin du groupe mais plus important, quelqu'un vient de chuter et personne ne semble s'en préoccuper à part la jeune fille qui était à l'arrière elle aussi. Je la regarde un instant se mettre à redescendre la pente puis je jette un coup d’œil à l'avant mais il n'y a toujours personne qui s'arrête. Je me mordille donc la lèvre, n'écoutant que mon cœur avant de redescendre la pente moi aussi, me dépêchant tout en faisant attention de ne pas trébucher à mon tour. Lorsque je parviens à la hauteur de la jeune femme elle a quasiment rattrapé l'accidenté alors je la suis tout simplement.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Aoû - 22:20


En quelques secondes tout juste l'homme se retrouve presque en bas de la pente, je ne mets pas très longtemps à réagir. J'ai toujours eu de bon réflexe et heureusement c'est important pour ce que je veux faire de ma vie, même si je sens que le chemin va être compliqué, surtout avec une jumelle comme la mienne qui aime tout maîtrisé. Je pars donc en courant, mais en essayant de ne pas tomber, rapidement j'entends un bruit de pas derrière moi et je tourne les yeux une demi-seconde pour voir que quelqu'un m'a suivi, tant mieux ! On ne sera pas trop de deux ! Il ne me faut plus que quelques secondes pour arriver face à la personne, coucher, sa jambe pliée dans une drôle de position, ainsi que du sang au niveau de ses bras et gémissant de douleur.

« Ne pas bouger, je sais que ça fait mal, mais ne pas bouger... Une totale abstinence de mouvement, déjà dites-moi partout où vous avez mal... »

Mais même avant qu'il ne me le dise je réalise bien que sa jambe est cassée et l'important est d'abord d’immobiliser tout ça ! Je jette un coup d'oeil à jeune homme qui m'a rejoint.

« Vous avez de l'eau ?! Il faut aussi qu'on trouve des morceaux de bois, pour immobiliser cette jambe ! On va devoir faire une attelle de fortune ! »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Aoû - 0:30
Je descends la pente prudemment mais rapidement et lorsque j'arrive à leur hauteur je remarque rapidement l'état dans lequel se trouve l'homme qui a chuté. Sa jambe semble cassée et il souffre beaucoup. Je me mordille la lèvre, me demandant ce qui m'a prit de descendre avec eux au lieu d'aller stopper le groupe afin que quelqu’un, un des guides de préférence, appelle à l'aide. Lorsque la femme me parle cependant je me secoue un peu puis je hoche la tête et pose mon sac à dos au sol afin d'en sortir ma bouteille d'eau. Je la tends à la jeune femme qui s'en saisit puis je m'éloigne ensuite afin de trouver de quoi fabriquer une attelle, mettant un certain temps à trouver des branches qui me paraissent assez solides et volumineuses sans pour autant être trop lourdes. Lorsque je retourne vers eux je pose le bois au sol et me tourne vers la femme.

« Est-ce que vous pensez que quelqu'un du groupe va s’apercevoir rapidement de notre absence ? »

L'homme allongé au sol se met à geindre de douleur et je me mordille la lèvre à nouveau, m'agenouillant à côté de lui afin de lui tenir la main pendant cette pénible épreuve.


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 19:07


La chute a été complètement raide, on va dire que la pente est dangereuse et je suis vraiment surprise et presque énervé que personne n’est pensée à mettre un sauveteur aussi à l’arrière du groupe, après tout ce n’est pas parce que 99 % des personnes te suivent et ont déjà traversé une bonne partie de la pente que le 1 % restant le fait aussi. Heureusement je peux voir qu’un jeune homme m’a suivi. Enfin un peu d’intelligence dans ce groupe, amen ! Il est en plus très réactif ! Ce qui est grandement appréciable, il me donne sa bouteille d’eau et je m’en serre pour en verser un peu sur me blesser, je sais que ça va être très désagréable, mais je veux enlever le maximum de connerie dans le trou que l’os à former en dépassant de la peau. Une vision d’horreur en sommes. Puis je lui mouille un peu le front, avec la chaleur et toutes ses douleurs et émotions, il pourrait rapidement nous tomber dans les pommes. Le jeune homme revient avec des bouts de bois et je les prends.

« Merci beaucoup ! »

Je lui jette un regard alors que je commence à regarder quel bout de bois va mettre utile.

« Je ne sais pas, je ne pense pas, ils ne l’ont même pas entendu tomber, je trouve ça vraiment ... Délirant ! Dans le sens où ils devraient faire plus attention quand même ! »

Je regarde l’angle de sa jambe et je vois que le jeune homme saisi alors la main de la personne qui geint de douleur.

« Il va falloir que je remette en place la jambe, ça va faire très mal... Ça va être un moment extrêmement douloureux et je suis désolé pour ça... »

Je jette un regard au jeune brun qui m’aide depuis tout à l’heure, comme pour lui demander s’il est prêt, après tout, il risque de lui broyer la main de douleur !

« Dommage que l’on n'est pas un élastique pour maintenir après la jambe... Ou... »

Je retire alors mon t-shirt, me retrouvant... En sous-vêtement, mais j’ai besoin d’au moins le bas du haut, que je déchire pour me faire de quoi accrocher le tout ensemble.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Aoû - 23:27
Je pars en quette de morceaux de bois assez solides pour maintenir la jambe de l'homme correctement. Je n'ai pas vu sa blessure de près mais je pense que c'est assez sérieux pour qu'il ne puisse pas se mettre debout. Je reviens ensuite vers eux et pose le bois au sol. Je demande alors à la jeune femme si elle pense que quelqu'un de notre groupe va rapidement s’apercevoir de notre absence parce que le plus tôt serait le mieux !

« Oui c'est vrai, vous n'avez pas tort »

Je m'agenouille à côté de l'homme lorsque je le vois grimacer de douleur et je lui tiens la main. Ça serait sans doute plus facile pour lui comme pour nous s'il perdait connaissance … J'écarquille un peu les yeux face aux paroles de la jeune femme et le monsieur me serre la main à m'en broyer les os. Je grimace légèrement puis relève les yeux vers la femme et rougis jusqu'au torse en la voyant retirer son t-shirt. Mais qu'est-ce qu'elle fait ?! Il fait chaud c'est vrai mais … mais … Quand je la vois se mettre à l’œuvre je comprends rapidement et détourne le regard, me focalisant sur le monsieur, à tel point que je perds presque conscience du monde qui m'entoure. Quand j'ouvre les yeux à nouveau je suis épuisé et trempé de sueur, l'homme est inconscient, comme endormit paisiblement, et la jeune femme a remit son os en place sans que je ne me sois rendu compte de rien.

« Vous avez déjà terminé »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Aoû - 23:38


C’est quand même dingue d’organiser ce genre de chose, mais de ne même pas mettre en place une sécurité suffisante ! Et du coup je suis obligé de briser assez rapidement les rêves d’espoir du jeune homme qui m’a suivi ! Mais normalement a deux, on devrait rapidement parvenir à quelque chose. Je ne suis pas une chochotte non plus et ça semble être un jeune homme bien en forme et en muscle, on devrait s’en sortir !

En tout cas pour l’instant il m’est d'un grand air, je pense que c’est important aussi de rassurer le « patient » et de dire ce que je vais faire, ça va éviter qu’il bouge et... Il va pouvoir se préparer moralement, même s’il geint de douleur à cet instant précis et qu’il semble à moitié dans les vapes. Mais juste avant ça, je me prépare et retire mon haut sans pudeur, contrairement au beau brun qui semble en avoir, pour en faire des morceaux. Je reste ensuite en sous-vêtements et lance un regard au jeune homme qui m’aide pour me mettre ok. Il ferme alors les yeux, je compte jusqu’à 2 seulement, puisqu'à deux, je bouge d’un coup son os pour remettre la jambe correctement. S’il le blesser hurle une fois… Ce n’est clairement pas longtemps et je peux voir qu’il s’apaise même ... Et s’endors ! Je fronce les sourcils et jette un regard à celui qui m’aide, mais je ne m’attarde pas réellement trop puisque je place rapidement les morceaux de bois, puis à l’aide de mes lambeaux de haut, j’attache le tout. Le reste de mon haut, je le remets et lorsque celui qui m’aide ouvre à nouveau les yeux… Je le regarde, intrigué.

« Oui en effet j’ai fini et… Vous semblez épuiser, comme si je venais de vous remettre la jambe en place... »

Je me relève alors et vois l'homme endormi. Je fouille dans mon sac.

« Vous croyez qu’on capte ici ? Il faudrait appeler les urgences ! Mais ça va aller vous ? Vous êtes sûr ?! »

Je commence à me balader le bras en l’air, essayant d’avoir du réseau.

« Aller marche… Marche, s’il te plaît...»
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Sep - 0:35
La jeune femme me surprend et me gêne lorsqu'elle retire son t-shirt, avant que je ne comprenne enfin ce qu'elle compte en faire. Je détourne quand même le regard pour lui laisser un semblant d'intimité, me concentrant uniquement sur l'homme en souffrance allongé au sol. Je serre sa main dans la mienne et à un moment donné c'est lui qui serre bien plus que moi, manquant de me briser les os. Pourtant ma douleur s'atténue et je ne me préoccupe même plus des bruits environnant, écoutant uniquement la respiration de l'homme et les boums boums d'abord frénétiques puis de plus en plus réguliers de son cœur. Lorsque je rouvre les yeux je suis totalement épuisé et trempé de sueur mais, chose plus étrange, l'homme semble paisible, comme endormit. Je relève alors les yeux sur la jeune femme et ris faiblement de sa remarque.

« C'est sûrement le stress, ce n'est pas le genre de situation que j'ai l'habitude de vivre tous les jours »

Je soulève le bas de mon t-shirt pour m'essuyer le front avant de me relever à mon tour, chancelant légèrement mais restant quand même sur mes deux pieds. Mes yeux se posent alors par inadvertance sur la poitrine de la jeune femme et me sentant rougir de nouveau je détourne rapidement les yeux, regardant plutôt tout autour de moi.

« Ici ? Je pense qu'on est un peu trop éloigné des réseaux téléphoniques, je pourrai toujours redescendre un petit peu ... »

Je préfère ne pas relever sa question à propos de ma santé parce que je pense que l'homme blessé devrait être notre priorité et je n'ai pas envie de l'inquiéter en lui disant que je me sens au bord de l'évanouissement. Je profite d'ailleurs du fait qu'elle me tourne le dos à la recherche du réseau pour m'accroupir un instant, une main sur les yeux alors que je tente de contrôler la nausée qui commence à me tordre violemment l'estomac, faisant remonter un goût acide au fond de ma gorge.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 15:46



Je ne sais pas ce qu’est ce jeune homme qui m’aide, là, à cet instant précis, mais il a forcément quelque chose, puisque bien rapidement il s’enferme dans une bulle et le blesser, bien qu’en douleur intense, ce calme petit à petit. Je dois avouer ne pas faire très attention à ça au départ, je me concentre plus à tenter de remettre assez rapidement l’os. Plus vite c’est fait, mieux ce sera, pour lui et pour nous. Je m’empresse donc, mais tout en le faisan bien ! J’attache ensuite avec l’aide de mon haut que j’ai en quelque sorte sacrifié, heureusement que ce n’était pas un de mais préférer et une fois fait je remarque que la victime est paisiblement endormie… Ou évanouis, je ne sais pas trop encore, tout ce que je sais c’est qu'au moins, comme ça, il ne souffre plus. Je regarde celui qui m’a aidé et lui par contre n’a pas l’air au mieux de sa forme. Lorsqu’il se met à rire et me parler de stresser ma tête se hoche doucement.

« Ce n'est vrai que ça peut-être assez… Intense, mais rester donc assis le temps de reprendre quelques couleurs... »

Je saisis mon téléphone et cherche du réseau. Je ne me vis pas transporter le corps du blesser sans bouger sa jambe ! Et encore moins avec le jeune homme qui m’a aidé et qui semble s’évanouir à tout moment maintenant. Je cherche du réseau, mais rien à faire, je n’en trouve pas. Je finis par me retourner vers lui.

« Bonne idée, mais je vais bouger, on dirait bien que je suis la plus en forme ici ! Bouger pas, je reviens ! Crier s’il y a quoique se soit ! »

Je lui jette un regard et pars alors en quête de réseaux.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Sep - 19:42
Je détourne rapidement le regard lorsqu'elle se déshabille puis je me concentre plutôt sur l'homme qui semble souffrir et stresser énormément. Je me perds alors dans mes pensées, dans mon propre monde et lorsque j'en émerge l'homme semble endormit, la femme un peu essoufflée par l'effort et moi je suis totalement épuisé. La jambe du blessé est entourée du haut de la jeune femme et je suis bien content de ne pas avoir vu avec plus de précision ce à quoi ça pouvait bien ressembler avant qu'elle ne remette l'os en place. Lorsqu'elle fait un commentaire sur ma fatigue soudaine je lui indique que c'est sans doute le stress, après tout ce n'est pas une situation ordinaire et à bien y réfléchir je me sentais un peu stressé tout à l'heure, presque autant que l'homme allongé au sol. Je hoche la tête et m'exécute lorsqu'elle me dit de rester assit, surveillant le blessé d'un œil avant de la regarder de nouveau, sentant les couleurs me revenir un peu trop vite aux joues lorsque mes yeux se posent sur son corps. Elle semble peiner à trouver un quelconque réseau et je me dis qu'en bas on y arriverait peut-être mieux. Je me relève alors qu'elle se tourne vers moi et je n'ai le temps de rien dire qu'elle s'en va déjà. Plissant le nez, je la rattrape en quelques grandes enjambées et retire mon t-shirt pour le lui tendre. Je ne suis pas pudique mais je ne suis pas très à l'aise non plus à l'idée d'être en partie dénudé en plein milieu de nulle part et en compagnie d'inconnus. Seulement, je ne vais certainement pas la laisser partir dans une telle tenue, qui sait qui elle pourrait croiser sur le chemin un peu plus pas.

« Il est un peu humide parce qu'il fait chaud mais hum ... »

Mes yeux se posent un instant sur sa poitrine et je me mortifie intérieurement. Les joue roses, je le lui fourre dans les mains et retourne vers l'homme toujours inconscient sans un regard en arrière.

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Sep - 17:19

Je suis dans l’urgence et donc je fais très peu attention au petit détail, comme le fait d’être en soutif devant un parfait inconnu, même deux et en pleine forêt. En réalité je m’en fiche un peu ! J’ai bien d’autre chose à penser et chat a fouetté ! En tout cas l’aide de l’inconnu m’est réellement nécessaire et très important, il m’aide à trouver les bois, à avoir de l’eau et également à soutenir le blesser pendant la douleur intense qu’il a dû ressentir lorsque j’ai dû, malheureusement, tout remettre en place sans douceur apparente. À ma grande surprise le blesser est calme et presque apaisé à la différence de celui qui m’aide depuis tout à l’heure. Mais je suis tellement dans l’action, l’urgence et le moment que je ne relève pas particulièrement, si ce n’est l’état un peu faible de mon collègue d’aide. Je lui demande de rester là alors que je commence à partir, sauf qu’il me rattrape bien vite et je me retourne d’un coup vers lui, le fixant sans aucune pudeur ou gêne, me demandant pourquoi il me retient alors que le temps nous presse ! Je peux le voir se dévêtir et m’offrir son haut en tentant de justifier ses actes rouges comme une tomate ! Finalement avant que je n’ai pu dire ou faire quoique se soit il repart vers le blesser et je regarde son haut, un sourire amusé sur les lèvres. Serais-je tombé sur un jeune homme timide ? Vierge ? Ou peut-être même les deux ! J’enfile donc son haut rapidement et cherche le réseau. C’est au bout de quelques minutes de recherche que je parviens à en trouver ! J’appelle donc les urgences et tente de nous localisé. Je raccroche ensuite et remonte rapidement la pente, cherchant le duo que j’ai abandonné derrière moi. Je les retrouves enfin et souffle, les joues rouges de mon effort.

« J’en ai trouver ! J’ai tenter de nous localisé, j’espère juste qu’ils vont bien trouver !! Il faudrait qu’on parvienne a ce qu’il reste au chaud, qu’il ne soit surtout pas froid ou qu’il ne développe pas de fièvre entre, on ne sait jamais.. »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Sep - 15:52
Je ne cherche pas à la contredire lorsqu'elle me dit de rester assit pendant qu'elle part trouver du réseau ou de l'aide, après tout je suis bien conscient que ça serait prendre encore plus de risque que j'y aille moi-même vu mon état. Mais ça ne veut pas dire pour autant que ça m'enchante parce qu'on ne sait jamais sur qui ou sur quoi elle pourrait tomber en étant toute seule. Le pire c'est qu'elle n'est pas très habillée et je ne peux donc pas la laisser partir comme ça. Je la rattrape donc et lui offre mon t-shirt, rougissant lorsque je tente de m'expliquer et que mes yeux se posent sur sa poitrine par inadvertance. Il ne manquerait plus qu'elle me prenne pour un pervers … Pour éviter qu'elle ne me fasse une remarque ou que la gêne prenne le pas sur tout le reste je fais demi tour rapidement et retourne vers le blessé qui n'a toujours pas reprit connaissance.

Pendant qu'elle s'absente j'en profite pour me remettre assit sur le sol juste à côté de l'homme, vérifiant son pouls et sa respiration, juste pour être certain qu'il n'est pas mort. Alors que je me penche au dessus de lui il ouvre subitement les yeux, manquant de justesse de me faire avoir une attaque. Je lis rapidement la panique dans son regard alors je pose les mains sur ses joues et lui souris, le fixant intensément et lui murmurant que tout va bien, que la douleur n'existe pas et qu'il peut se détendre. Tout doucement il semble alors retourner dans sa phase de sommeil paisible et j'en soupire de soulagement. Je ne sais pas ce que j'aurais fait s'il s'était mit à paniquer et s'il avait tenté de se relever sur sa jambe cassée. Je relève la tête en entendant des bruits de pas et je souris lorsque je vois la jeune femme revenir vers nous, porteuse de bonnes nouvelles.

« Tant mieux ! »

Je soupire de nouveau, soulagé à l'idée que cette mésaventure prenne fin puis je pose une main sur le front de l'homme allongé au sol.

« J'ai l'impression que ça va mais je ne suis pas médecin. Et vous ? »

Après tout elle a replacé son os à sa place et semble avoir de nombreuses connaissances dans le domaine médical. Le stress passé, je me rends alors compte qu'on ne s'est même pas présentés. Je me relève donc et viens me placer devant elle, à peine conscient à présent d'être à moitié dénudé devant une inconnue et qui plus est au milieu de nulle part.

« Je m’appelle Alexander au fait »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Sep - 20:07



Heureusement que l’homme sur lequel je suis tombé, enfin pas réellement en réalité, c’est lui qui m’a suivi, ne semble pas têtu parce qu’il ne me tient pas tête pour y aller lui-même. Enfin un homme non macho ! Bon sang, ça fait du bien ! De toute manière je suis beaucoup plus têtu que n’importe qui… Même plus têtu que ma sœur jumelle Lilith et croyez-moi il en faut pour être plus têtu que Lilith ! Elle a souvent des cheveux blancs par ma faute, mais en même temps, je ne compte pas me laisser faire ou marcher sur les pieds ou même dicter ma vie par une petite princesse, aussi jumelle soit-elle ! Et donc déjà que nous avons un blessé et que nous n’avons pas de temps à perdre ça m’arrange qu’il ne me tienne pas tête. Il finit tout de même par me rejoindre pour me donner son haut tout en rougissant de regarder ma poitrine découverte et moi … Ça me fait sourire. J’allais dire quelque chose, mais il repart tout timide et rouge. Je me mords la lèvre pour retenir un sourire, le trouvant mignon. Puis je repars rapidement a la recherche de réseaux ! Je mets un moment à trouver, mais lorsque c’est fait j’appelle en vitesse et tente d’être le plus précise possible, même si c’est un peu compliquer. Je reviens quelques minutes plus tard vers le duo, même si je galère un peu à me trouver. Je m’installe finalement assise près de l’homme qui m’a donné son haut alors qu’il touche le front du blesser. Je remplace doucement sa main.

« Il a une légère montée de fièvre… Il faudrait qu’on nous retrouve vite maintenant ! »

Je tourne la tête vers lui avec un petit sourire.

« Je vais entrer en internat a l’hôpital, j’aimerais devenir chirurgienne... »

Je me relève pour aller chercher la bouteille d’eau qu’il m’a donnée et le reste de mon vêtement déchiré pour le mouiller et le poser sur le front de l'homme endormi ou évanoui, je ne sais pas trop sur le coup, c’était réellement étrange. C’est là que l’autre homme se place devant moi et je le regarde dans les yeux avant de lui sourire et tendre ma main.

« Et moi je m’appelle Eretria, enchanté Alexander ! »

Je lui offre un peu plus grand sourire alors que mon regard vert tirant parfois vers le gris, pétille.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Sep - 15:57
La jeune femme nous rejoint rapidement et avec une bonne nouvelle. J'en éprouve alors un grand soulagement mais quand elle touche le front de l'homme après moi, m'annonçant qu'il a une montée de fièvre, mon inquiétude augmente à nouveau. Heureusement discuter avec elle me change les idées et je lui souris lorsqu'elle m'annonce qu'elle aimerait devenir chirurgienne.

« Oh d'accord ! Je vous souhaite bon courage alors »

Je ne connais pas grand chose à la médecine, ayant été moi-même rarement malade depuis mon enfance, voir jamais, mais je sais quand même qu'il faut de nombreuses années d'études pour parvenir à être chirurgien. Ce n'est pas quelque chose qu'on peut choisir sur un coup de tête. En tout cas le fait de savoir ça me rassure beaucoup, même si je me doutais déjà qu'elle possédait des compétences médicales. Finalement je me relève et viens me présenter à elle correctement, serrant doucement sa main dans la mienne, un sourire aux lèvres. Son nom est particulier, pas du genre qu'on oublie facilement, un peu comme notre rencontre je suppose. Mon sourire s’élargit alors que mon regard plonge dans le sien. Elle a de très jolis yeux, je n'avais pas remarqué avant. Après tout, ce n'est pas parce que je ne ressens aucune attirance pour les femmes que je suis pour autant incapable de juger de leur beauté. Je relâche sa main lorsque je me rends compte que je l'ai tenue un peu trop longtemps, me sentant rougir à nouveau.

« Je ...Hum … Je ferais mieux de rester à côté de lui »

Avec ma main je fais un geste vague vers l'homme toujours inconscient allongé au sol puis je vais me rasseoir à côté de lui, reprenant sa main dans la mienne lorsqu'il bouge à nouveau, lui murmurant de rester calme jusqu'à qu'il soit de nouveau apaisé. Plus les minutes passent et plus je me sens fatigué, comme si quelqu'un prenait un malin plaisir à me vider de toutes mes forces et plus le temps passe plus la main de l'homme dans la mienne me paraît lourde, comme un aimant puissant donc je ne saurais me séparer.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Sep - 23:28


L’état du blesser m’inquiète réellement et j’espère sincèrement que les secours vont rapidement arriver ! D’autant plus que l’homme qui m’a aidé n’a pas l’air très bien non plus et que le blesser nous fait une monter de fièvre ! Je peux d’ailleurs voir celui qui m’a aidé paniqué légèrement, mais lorsque je lui annonce que je veux être chirurgienne, il semble soudainement soulager. C’est sur que c’est plus rassurant de savoir ça, mais il faut aussi ce dire que j’ai des tas de choses à apprendre encore ! Mais j’en ai déjà appris pas mal quand même. Je lui souris légèrement à ce qu’il me dit et ma tête se hoche légèrement.

« Merci… Il va m’en falloir à ce qu’il paraît ! Mais j’aime ça, ça ne me fait pas peur, j’ai même plutôt hâte ! »

Alors que j’allais repartir après avoir fait en sorte de faire baisser la température de l’homme endormi, je le vois soudainement devant moi, il me tend sa main tout en se présentant et du coup je lui serre la main en le regardant dans les yeux, lui souriant et en me présentant à mon tour. Il garde alors ma main dans la sienne tout en me fixant étrangement, comme s’il essayait de… Je ne sais pas en réalité ! En tout cas il rougit soudainement, le rendant vraiment encore plus mignon et relâche ma main en fuyant presque vers le blesser.

« Euh... Je... Ok ! »

Je ris un peu et le regarde faire alors que mon ouï est soudainement attiré par un bruit d’hélicoptère. Mes yeux se lèvent et je m’écris soudainement.

« Ce sont eux ! Il faut qu’ils nous voient maintenant !! »

Je tente alors de sauter sur place, les bras en haut, hurlant des « nous sommes ici !! »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Sep - 15:50
Elle m'a tout l'air d'être une jeune femme très ambitieuse, tout le contraire de moi, qui ne sait même pas encore ce que j'aimerais faire plus tard. Ce n'est pas faute d'y avoir réfléchis maintes et maintes fois. Seulement je suis toujours confronté au même problème à chaque fois que je pense à mon avenir, à chaque fois que je pense à qui je pourrais être et ce que je pourrais accomplir dans le futur je ne vois rien, absolument rien, comme si ma vide était totalement vide et dépourvu de sens.

Je finis par me relever, grimaçant légèrement lorsque je vois des petits points noirs apparaître devant mes yeux mais heureusement ceux-ci se dissipent assez rapidement. Je tends alors ma main à la jeune femme, profitant du fait que l'homme semble aller aussi bien que possible compte tenu de son état actuel pour me présenter correctement. Je la fixe un instant avant de réaliser que je n'ai toujours pas lâché sa main, ce qui est plutôt bizarre, en tout cas c'est ce qu'elle doit penser. Je me sens rougir alors que je me dépêche de retourner auprès de l'homme blessé. C'est quand même un sacré manque de chance qu'il soit venu tout seul aujourd'hui et qu'il soit tombé. On ne connaît même pas son nom … Je fronce les sourcils en le fixant. Andor … Son prénom échappe mes lèvres dans un murmure quasiment inaudible mais suffisant pour me faire moi-même sursauter. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai alors la certitude que c'est réellement son prénom mais autre chose m'intrigue. C'est un prénom Norvégien, cet homme est norvégien alors comme a-t-il pu me comprendre lorsque je lui parlais tout à l'heure ? Il a sans doute de bonnes notions d'anglais, tout simplement. Je secoue la tête et souris pour moi-même, me trouvant ridicule de m’inquiéter pour rien, après tout comme disent mes parents, il y a toujours une explication logique pour chaque événement. Je sursaute à nouveau lorsque Eretria se met à crier pratiquement et je me relève d'un bond, levant ensuite la tête vers le ciel et imitant ma partenaire du jour en sautant sur place tout en agitant les bras.

Vingts minutes plus tard l'homme est attaché sur une civière, embarqué à bord de l'appareil puis, me cachant les yeux pour éviter la poussière je le regarde tant bien que mal disparaître dans le ciel. Je me retrouve alors tout seul avec Eretria, fatigué mais soulagé.

« Je suppose que rebrousser chemin est la meilleure solution plutôt que de continuer non ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Sep - 22:49



Moi qui pensais faire une simple randonnée avant le fait de devoir commencer mon internat ! Finalement ce sera légèrement plus complexe que ça ! Mais ce n’est pas grave, ce n’est pas comme si ça ne me plaisait pas ce que je fais ! Et puis ça me permet de pratiquer un petit peu avant et de faire de bonne rencontre aussi ! Alors que Alexandre s’occupe du blesser, pas réellement l’air mieux que ce dernier, moi je tourne presque en rond, attendant les secours. Bon sang ! Ils sont toujours trop longs à mon goût ! Je suis une femme d’action après, il faut sans cesse que ça bouge pour me plaire ! En tout cas au bout de longue minute enfin j’entends un bruit, le style de bruit que je reconnaîtrait entre mille ! Et qui surtout, veux ce faire entendre de tout le monde dans ce genre de situation ! Je commence donc à bouger dans tous les sens et je suis rapidement rejoint par mon camarade de galère. À deux, on parviens à attirer l’attention et on laisse ensuite les choses ce faire.

C’est vingt bonnes minutes plus tard que l’on voit notre blessé prendre la route de l’air, par sans que je n’ai prévenu l’ambulancier de ce que j’avais fait et constater. Il semble étonner que je sois aussi bien renseigné, mais je n’ai pas le temps de blablater là-dessus ! On regarde l’hélicoptère reprendre son envole alors que je me cache les yeux et que plein de feuille s’élève. Il disparaît de notre vue et je soupire tout en même temps qu’Alexander. Ma tête se hoche alors que je me tourne vers lui.

« Je crois que c’est le mieux à faire oui ! »

Je lui souris et retire alors rapidement son t-shirt.

« Oh ! Au fait, voila... Ton haut ! Je ne vais pas te le kidnapper quand même ! »

Je lui souris, oui je suis en soutif des à présent, mais il reste un bout de mon haut, ça devrait convenir jusqu’à ce que je rentre chez moi, je ne suis pas si loin au pire et en bus ça peut-être rapide.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 23:34
L'homme disparaît totalement de notre vue même si on peut encore entendre l'écho de l’hélicoptère au loin. Je me retourne alors vers Eretria et lui propose qu'on rebrousse chemin plutôt que de perdre beaucoup plus de temps à essayer de terminer le parcours de la randonnée. De toute façon je n'ai plus vraiment ni le cœur ni l'esprit à ça après cet événement plutôt dramatique. Je suis tellement fatigué que je ne proteste même pas lorsqu'elle me rend mon t-shirt, l'enfilant rapidement pour me protéger des rayons du soleil. J'ai la peau assez pâle en plus. Pourtant j'adore le soleil mais j'ai beau essayer ma peau ne bronze pas facilement !

« Merci »

On se met donc en marche, moi presque par automatisme et on arrive enfin à notre point de départ. Je me sens alors fatigué mais soulagé également. Sur place je parviens à contacter le reste de mon groupe avec une radio et apparemment eux aussi étaient inquiets de leur côté après avoir constaté notre disparition. Donc tout est bien qui finit bien ! Avant qu'on ne se sépare je me retourne une dernière fois vers Eretria, lui souriant.

« Bon eh bien au revoir ! Et bon courage pour votre internat ! »

Avec un petit signe de la main je la quitte, prenant la route pour rejoindre mon groupe même si je pense bien faire un tour par l’hôpital dès que je les aurais rassuré pour de bon.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 278
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Oct - 17:20


L’idée du jeune homme me convient tout à fait puisque je dois bien avouer ne plus avoir la force de suivre ! Après tout, ils ne semble pas se soucier de nous et je trouve ça déplorable. On retrousse donc chemin ensemble après que je lui ai rendu son haut il me remercie et je lui souris.

« Merci à toi ! »

Je parle autant pour le haut, que le fait de m’avoir suivi... Ou fait ce que beaucoup n’ont tout simplement pas fait ! Je lui souris sincèrement lorsqu’il me souhaite du courage pour mon internat et ma tête se hoche alors que je croise les bras pour me cacher légèrement, sentant un vent frais.

« Merci beaucoup ! Vraiment ! Et… Peut-être a bientôt oui ! Je l’espère en tout cas, bonne route ! »

Sur un dernier signe de la main mutuelle nos chemins se séparent. Finalement c’est ça la vrai vie. Une vie remplie de chemin croiser… Mais qui ne sont parfois pas tous aboutissant. En tout cas si je recroise le sien un jour, ça me ferait plaisir !

The End
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 403
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-