AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'idiotie existe aussi chez les femmes ? || Eretria

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 2 Aoû - 0:07
C'était une après-midi ensoleillée même si pour ma part je ne profitais pas vraiment du soleil et le considérait plus tôt comme un un calvaire. J'avais pris soin de me couvrir correctement pour me rendre aux répétitions pour ne pas brûler sur le chemin. Lunette de soleil, gants, ombrelle, bas noirs.. j'avais penser à tout pour ne pas risquer d'abîmé ma peau à la pâleur presque lunaire aussi fragile que la peau d'une poupée de cire face à ce fléau qu'est le soleil.

Après un rapide baiser à mon fiancé, je sortit de notre villa pour me rendre au club. J'entrais dans ma loge et retirant avec plaisirs mes accessoires anti-UV et profitant de la parfaire pénombre de ma loge. J'allumais alors les ampoules entourant mon immense miroir afin de repoudrer mon visage et retouché mon rouge à lèvre quand la femme de ménage frappa à la porte. J'avais l'habitude de les voir passé l'après midi dans les loges pendant que je me changeai. C'était devenu une habitude et leur présence ne me dérangeait plus. Je commençais alors à me changer quand une lumière apparu soudainement vint brûler ma rétine par réflexe je protégea mon visage de mon bras. Cette idiote venait d'ouvrir les volets pour... Je sais pas et je m'en fou ! Elle ne dois pas le faire ! C'est écrit dans les particularité de ma loge ! Un hurlement s'échappe de ma gorge suite à la douleur.

"FERMEZ CES VOLETS ESPECE DE PETITE SAUTE ! VOUS VOULEZ MA MORT !"

J'accours me cacher derrière le fauteuil pour me protéger dans le peu d'ombre que je trouve mais le mal est déjà fait je vois la peau de mon bras rougit et des cloques commence à se former. J'attrape le premier objet que je trouve près de moi et lui lance tel un javelot dessus pour la forcer à fermer le volet. C'est une fourchette qui se plante tout droit dans sa cuisse lui arrachant un cri. Tant mieux, chacune son tour.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Aoû - 18:08


Cette après-midi je suis au club. Je n'aime pas particulièrement cet endroit, mais... J'ai faits un compromis avec ma sœur après tout. Je dois aussi l'aider au sein du club. Et puis je vais en faire un maximum tant que je le peux, comme ça elle ne pourra plus rien me reprocher lorsque mon internat commencera le mois prochain. Je connais Lilith et je sais que ça ne lui plaît pas que le club ne me plaît pas autant qu'à elle, mais qu'est-ce que j'y peux ? Quoi qu'il en soit, je vais tenter de régler un maximum de soucis, ainsi ça évitera a ma très chère sœur de le faire et peut-être qu'elle sera moins grognon du fait que j'ai un peu délaissé le club lorsqu'elle est partie à la chasse aux sorcières, si je puis dire.

Je suis dans mon bureau, le même que ma sœur, nos deux bureaux se font face mais souvent le mien est vide parce que je ne suis pas là. J'évite d'être là le soir, voir tout ça ne me réjoui pas forcément, mais au moins depuis que je suis dans ce club, je peux m'assurer que toutes les personnes travaillant ici sont majeures et sûr de leur choix. Qu'elles sont libres, pas comme du temps de notre mère.

Je travaille sur les dossiers de paye, pour le mois qui va arriver, je regarde aussi les emplois du temps, je ne sais pas qui a fait ça, mais il y a un hic quelque part ! Alors que je tente de résoudre mon problème un cri parvient soudainement à mes oreilles, j'ouvre de grands yeux et repose immédiatement le dossier avant de foncer vers la source du bruit. Je n'ai aucun mal de voir que ça viens d'une loge. Je pénètre dedans sans demander mon reste et reste choquer de la scène.

« Qu'est-ce qui sa passe ici ?! »

J'ai la femme de ménage, avec une fourchette planter dans la cuisse, pissant le sang... Face à une vampire... Qui risque d'avoir vraiment bientôt faim à cause de tout ça et qui semble en colère de plus ! Je prends alors la femme de ménage et la fais rapidement sortir de la pièce, tout en appelant quelqu'un pour s'occuper d'elle alors que je retourne la loge.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 333
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Aoû - 1:02
Le soleil me brûle littéralement le bras et j'ai l'impression de fondre comme de la cire de bougie. J'ai envie de hurler de douleur, ça plus l'odeur du sang et l'envie de meurtre qui m'anime car cette folle dingue ne sais pas lire un cahier de directive. Je reste caché dans l'ombre du fauteuil quand j'entend une voix familière arrivé dans la loge. Celle de Eretria. Je sort juste mes yeux de derrière le fauteuil et la regarde. Elle est idiote ou quoi ? Pourquoi elle ne ferme pas les volets ? Elle est consciente que je vais mourir la ? Un grognement animal sort du fond de ma gorge et je me cache alors qu'elle s'occupe de l'autre incapable de servante. Je soupire fortement.

"Vous faites une course à l'imbécilité à haut niveau ou quoi ? Je suis en train de cramé ! ça vous reviens pour vous à vous faire écraser par un vtt ou une poutre ! Bon ok je l'ai privé de saut à la perche avec ma fourchette mais quand même quoi ! Moi sans ma peau je ne peux pas non plus faire du jogging, de la gymnastique et encore moins de la danse ! Youhou je suis danseuse pro"

Pour ponctuer ma phrase je fais une petite chorégraphie de danseuse étoile depuis mon fauteuil !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Aoû - 22:34



Un véritable bordel ! Et pourtant c'est plutôt rare ce genre de catastrophe au club quand même et heureusement ! Mais comme si Crystal sentait que l'ambiance de l’hôpital me manquait elle vient littéralement de m'handicaper la femme de ménage ! Et de me redonner un peu le goût de soigner les personnes. Je mets vite dehors la femme de ménage avant que la charmante danseuse ne décide de se faire un petit quatre-heures. Je la mets donc vite à l'abri, mais m'assure qu'elle reste entre de bonnes mains pour la soigner aussi, je retourne dans la chambre et je me fais littéralement incendier. Je fronce les sourcils et pars vite près du rideau pour fermer les volets.

« Il y avait deux solutions ! Ou je fermais d'abord le volet et avec l'odeur du sang tu aurais commis un massacre d'autant plus que la voie était libre ou bien j'agissais de manière intelligente et je la mettais d'abord à l’abri avant de te libérer totalement. Alors qui est l'imbécile maintenant ? »

Oui on peut dire que je ne mâchais pas mes mots et surtout... Je disais ce que je pensais. C'était mon petit côté piquant. Je la laisse donc se remettre tranquillement assise sur son siège et m'approche alors que j'allume quand même une lumière pour pouvoir y voir quelque chose.

« Ou est-ce que ça t'a brûlé ? Fait voir... »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 333
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 11 Aoû - 0:01
Finalement je me fais remettre à ma place mais j'aime ça. Elle me change de toute ses filles fades qui ne savent que montrer leur seins sur une estrade sans classe, goût et glamour.. ces filles aux cerveaux vident quoi. Elle elle a le cerveau plus que rempli et j'aime ça... Je la regarde donc et hausse les épaules à ces paroles. Je n'irai pas dire que je suis idiote mais... elle m'a eu. Après de l'autre côté j'agissais sous le coup de la colère et de la douleur. J'aimerai les voir eux.. entrain de fondre comme ça au soleil comme un vulgaire bonhomme de neige.

"Je n'irai pas à reconnaître que je suis imbécile mais j'approuve ta supériorité sur cette réflexion-ci. J'en ferai presque cocu mon fiancé devant ton intelligence sans limite.. J'admire la virginité de ton esprit.. esprit si pur et gentil.. admirable.. ça te va comme reconnaissance ou j'en rajoute une couche ?"

Je sortis enfin de ma cachette et je me sentais littéralement étouffé dans mon corset je fini par le retirer quitte a me retrouver seins à l'air devant elle, rien a faire toute ses emotions m'avais rendu mal.

"Heureusement seul mon bras a été touché sinon fini pour moi danse lascive et autre strip-tease. J'aurai garder mon string pour ce soir..."

Je lui montre alors la brûlure assez méchante sur mon bras.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Aoû - 18:56



J’ai mon petit caractère, enfin ma sœur et moi... On en a un bien trempé quoi qu’il en soit ! Mais il n’est tout de même pas tout à faire le même. Lilith est plus princesse, moi... Je ne mâche pas mes mots. Lilith est une vraie femme, un peu fourbe, une démone dans toute sa splendeur. Moi je suis beaucoup plus cash et ce n’est pas toujours beau ! Et il est hors de question que je me laisse faire, déjà que je ne porte pas ce club dans mon coeur. Elle me regarde et hausse les épaules. On dirait bien que j’ai toucher sa petite fierté de vampire, mais elle ne semble pas m’en vouloir pour autant. Elle me répond de manière un peu ironique et je lève les yeux au ciel en allant finalement fermer ses satanés rideaux qui sont la cause de tout.

« Je ne tiendrais pas compte de ton ton un peu condescendant, le fait que tu l’avoues à demi-mot j’imagine que ce n'est pas mal pour un vampire de ton âge. On connaît tous leurs côtés un peu « je suis le meilleur ». »

Je me tourne alors vers elle, n’ayant pas réellement peur qu’elle me saute dessus, même si je suis une démone avec des pouvoir bloquer... Je ne me laisserais pas faire ! Elle retire alors son corset et se retrouve sein nue devant moi, je la regarde surprise et finis par sourire en secouant la tête. Je ne cherchais même plus à comprendre Crystal ! Une grande énigme cette femme d’une centaine d’années. Je regarde alors son bras et pars rapidement chercher de quoi la soigner, je reviens et montre la chaise.

« Installe-toi, je te promets qu’une fois que je me serais occupé de toi, tu pourras même faire du street-danse ! »

Je me mets alors sur l’accoudoir et prends la pince pour retirer les bouts de chair brûler. Mais avec mes stages, j’ai déjà vécu ça... C’est horrible, mais encore plus pour la personne brûler, je prends donc sur moi.

« Ca va faire mal, mais ce n’est qu’un mauvais capte a passé.. »

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 333
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Aoû - 23:46
J'ai une sacrée fierté dont je n'arrive pas à me défaire. J'imagine que c'est pardonnable étant donné que je suis loin d'être la seule. Elle me repond assez fortement mais je la laisse faire car je l'aime beaucoup. J'aime son caractère bien trempé et j'aime les femmes libres indépendantes et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Alors cela ne me dérange pas de me faire remettre à ma place une femme comme elle, au contraire.

"Oui fierté malheureusement de laquelle on ne peux pas se détacher alors bon.. j'imagine que cela fait parti du don.. livré avec immortalité je pense."

Je la laisse me soigner. Mais quand elle me dis que c'est un mauvais moment à passer je fais mine de tomber dans les pommes mais j'imagine qu'elle ne marche pas trop dans mon jeu et me redresse. Les vampires nous ne perdons pas connaissance puisque nous ne dormons pas.. l'inconscience on ne connais pas. Je la laisse faire et détourne le regard car c'est vraiment moche à voir.

"Merci en tout cas tu me sauve la vie.. et je t'aime bien.. savoure je ne te le dirai pas tout les jours."

Malheureusement mon amour ne sera pas montrer car je lui vomis littéralement une gerbe de sang dessus...

"Pardon !"
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Aoû - 23:48


Je suis littéralement en train de jouer au chat et à la souris actuellement avec la magnifique brune dont la beauté en fait pâlir plus d’un, sans mauvais jeu de mots, tout ça pour dire qu’elle a un sacré caractère ! Mais ce n’est pas surprenant, c’est une vampire, d’un certain nombre d’années et puis c’est surtout et avant tout une véritable diva. Il n’y a qu’à voir ses shows et ce qu’ils coutent comparé aux autres… Mais je sais que ce genre de chose, ce qu’elle fait, ce fait rare et donc ça plaît et ça fait de nous... Une petite « exclusivité »… Même si ce club me sors par les yeux parfois, je respecte son travail sur la pudeur. Bref tout ça pour dire qu’on s’envoie un peu chier mutuellement, mais avec classe et on respecte le répondant de l’autre.

« Si tous les mordus pouvaient réagir comme toi… Malheureusement pour beaucoup c’est plus une malédiction et ça ne leur convient pas du tout, si tu savais le nombre que je peux voir à l’hôpital !! »

Je ne me plains pas de mon boulot, non je l’aime ! Je constate juste et puis ça permet de faire la discussion ! Et dans un sens, ça la brosse dans le sens du poil et ça va permettre de la calmer ! Je vais pour la soigner, mais elle fait semblant de tomber dans les pommes. Je lève les yeux au ciel et tape sur son épaule, là où ce n’est pas brûler.

« Ah ha très drôle ! »

Je commence alors à la soigner, passer de la crème, histoire d’apaiser les tissus brûler, je relève alors mon regard noisette vers elle, un sourire en coin.

« J’imagine que je peux marquer ce jour d’une pierre bl... »

Je n’ai pas le temps de finir ma phrase qu’elle me vomit du sang dessus ! J’ouvre de grands yeux en poussant une plainte de surprise alors que j’en lâche le tube de pommade.

« Non, mais ça va pas ?!! »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 333
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Sep - 18:39
*Je lui souris un peu, flatté qu'elle veuille bien admettre que je n'étais pas la vampire la plus désagréable du monde et que j'étais même plutôt facile à vivre. Je lui montra mon accord avec ses dires en hochant la tête. Les vampires nous sommes tellement des être ingrats*

Les vampires malades sont insupportable.. surtout les hommes. La dernière fois Severus avait attrapé une petite maladie, rien de grave hein ? Un peu un équivalent du Rhume chez les humains. Il se plaignait tellement qu'on aurait dit qu'il était à l'agonie.. mais je me suis occupé de lui comme si c'était un enfant et il était ravis.. ils aiment ça les hommes toute race confondu... de grands enfants...

*Ma voix trahissait la tendresse que j'avais pour lui, au fond ça me plaisait aussi de m'occuper de lui, quand il avait eu son cancer j'avais arrêter de travailler pour m'occuper de lui.. pour profiter de mes derniers instant avec lui qui finalement n'étais que le début de notre nouvelle vie de couple de vampire. Après qu'elle est ris de ma blague je lui souris et la laisse me soigner en grimaçant un peu quand je vomis du sang je fais une mine désolé*

Je suis désolée.. quand je me fais mal en me brûlant ou ce genre de chose j'ai parfois des relans.. je suis désolée je ne voulais pas... ce n'était pas volontaire..

*Je m'essuis la bouche puis lui essuis les endroit que j'ai tâché*

Le sang part bien avec de l'eau froide enfin vu ton métier tu dois le savoir...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 29 Sep - 21:58


Crystal me parle des hommes vampires et je dois dire que je ne peux retenir un sourire complètement amusé. C’est une sacrée femme, il faut la voir et la connaître personnellement pour le croire ! Crystal où la femme qui t’énerve et dans sa seconde qui suit te fait rire par une bêtise, mais tout en délicatesse, elle reste classe. Une vampire d’un autre siècle j’ai envie de dire, d’une autre époque, une époque révolue, mais qu’elle garde bel et bien sur elle.

« Je ne savais pas que les vampires pouvaient tomber malade, je pensais que votre corps… Comme vous êtes morts, ne craignait plus rien, hormis le bois... »

Je suis encore une jeune démone, j’ai beaucoup à apprendre, du coup ma question pourrait paraître idiote, mais elle ne l’est pas. J’apprends à soigner les humains, mais aussi les êtres surnaturels, je suis un bébé de la vie, j’apprends tout simplement. En tout cas bébé ou pas, je ne peux que voir et sentir l’amour que ces deux vampires se portent, rien que partent le regard et la voix de Crystal. En tout cas je la soigne, mais soudainement… Elle me vomit dessus ! Je m’exclame, pas très contente sur le coup, elle s’excuse alors et vu sa tête désolée… Je ne peux que la croire. Je soupire donc alors qu’elle m’essuie.

« Je vais aller me changer... »

Je finis par contre de la soigner avant, j’étale la fin de la pommade et bande ensuite sa blessure, je la regarde alors et me relève.

« Maitrise quand même tes sauts d’humeur la prochaine fois ! »

Je quitte ensuite sa loge en soupirant, fermant la porte et partant directement dans mon bureau. Je déteste un peu plus ce boulot !


(Tu n'as plus qu'a clôturé Smile)
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 333
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Oct - 23:47
La faire rire me fais plaisir après tout j'aime donner de la bonne humeur au gens aussi. C'est sur que avec mon métier je donne de la bonne humeur aux hommes et aux.. comment ils disent de nos jours lesbinos.. lesbi... lesbi quelque chose.. ces filles qui aiment en faite les filles.. A mon époque je ne dis pas que ça n'existait pas mais.. on ne les voyait pas car ce n'était pas très bien vu pour le coup.. Enfin c'était une autre époque.. une époque qui me manque un peu je dois le dire.. L'époque où l'on se courtisait par courrier... on s'écrivait de longues lettres, on réfléchissait longtemps.. on écrivait, barrait et recommençais... Aujourd'hui ils s'envois des lettres mais avec leur téléphone.. ils sont minuscule d'ailleurs avant c'était de grand téléphone qu'on ne pouvait pas vraiment transporter.. mais du coup on appelait pour de bonne raison.. pas pour un oui ou pour un non.. Puis maintenant les couples s'envois beaucoup de message avec Severus on passe un peu à côté on ne s'envoi jamais rien.. on attend de se voir pour se parler et on sais toujours où est l'autre, on ne se cache rien du tout.

"Oui après.. on ne peut pas mourir des maladies qu'on attrape.. enfin sauf si on l'attrape suite à quelque chose qui est censé nous tué mais dans ce genre de cas on a pas trop le temps de tomber malade.. on meurt. Mais je sais que Severus m'avait expliqué que c'était des gênes qui avait muter pour permettre ça.. c'est rarement grave tu sais.."

Nous avons un amour infini l'un envers l'autre.. on s'est connu vivant puis on a traverser la mort pour rester l'un et l'autre réuni alors on peut dire que notre couple est a toute épreuve ! Je lui souris quand elle dit aller se changer puis hausse les épaules.

"Embauche une femme de ménage compétente la prochaine fois.."

Je souris et recommença a me préparer.
END

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 128
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-