AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

C'est pas ce que tu crois ! (Eliaz)

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 23 Aoû - 16:38
Lendemain de ma rencontre avec Alexander. Ça ma fait un bien fou de faire une nouvelle rencontre et un énorme plaisir d'en parler avec Magnus. Je sais qu'il aime bien ce genre de sujet et puis quand il s'agit d'un beau garçon, ça lui plait encore plus. On a passé la soirée a ne parler que de lui, peut être que je pourrais envisager de le revoir, peut être une amitiée naissante aprés tout, savoir qu'il aime les animaux, ça nous fait un point commun. Ce matin, je me reveil avec le sourire, ça fait un bien fou de ce réveiller et de ce sentir en forme. J'irais pas courir un marathon mais je peux faire quelques allé retour dans le couloir. J'enfile un survet léger. Il ne fait pas froid , il ne fait pas chaud non plus a mon goût en tout cas. Je ferme ma chambre en sortant et marche dans le couloir, saluant quelques patients dont les porte sont ouverte et avec qui j'ai un peu d'affinité. A force de vivre ici, on a l'impression d'être dans un immeuble avec des voisins..Je m'arrête avant de percuter une infirmière et la voit faire tomber un plateau..elle ramasse rapidement oubliant au passage un scalpel. Je me dépéche d'approcher et de le ramasser pour pas que quelqu'un y glisse dessus ou qu'il tombe entre les mauvaises mains du mauvais patient. Je grimace quand je remarque qu'il est plein de sang..oh mon dieu, qu'es ce qu'elle a pû faire avec ça. Je le tien tête en bas pour que si je cogne sur quelqu'un il s'enfonce pas dans moi ou dans la personne..J'ai l'aire fine, je marche dans les couloirs mon scalpel plein de sang dans les mains, si je pouvais retrouver l'infirmière en question, ou si je pouvais croiser quelqu'un. La seule personne sur qui je tombe c'est...Eliaz.Je crois que ça servirait a rien que je cache ce que j'ai dans les mains, il semble m'avoir déjà repéré..je le connais depuis le temp, je sais qu'il me croira.

Il semblerait que je doive expliquer ma situation.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Aoû - 19:28


La semaine recommence, une journée de plus dans ma longue éternité ! Mais je ne dois faire rien d’autre que sourire. Aux yeux de cet hôpital je suis l’homme de ménage, celui qui fait que tout est propre ici, celui qui ne s’énerve jamais et qui est souriant. Je suis l’homme idéal pour se confier, après tout, que suis-je ? Un simple homme qui ramasse et nettoie la cochonnerie des autres. Et pour ma couverture cet emploie est tout simplement parfait ! Mes deux emploie le sont, celui du club est dans un endroit ou la citation préférer des gens est que « la nuit tous les chats sont gris » et dans cet hôpital, je suis presque le papier peint de l’endroit. L’homme transparent et inoffensif… S’ils savaient. Ce matin je suis arrivé en chantonnant, saluant tout le monde au passage, parfait dans mon rôle du bon vieil Eliaz ! Je finis par prendre mes affaires de ménage et commence à nettoyer quelques chambres. Je suis en train de nettoyer un couloir, ayant mis quelques panneaux pour éviter que les gens ne se fassent mal lorsqu’un bruit attire mon attention. Je relève les yeux, cessant de chantonner. Mes yeux s’ouvrent un peu plus grands en voyant Liorah, un scalpel dans la main, le scalpel en question en sang.

-Liorah ?! Qu’est-ce que tu fais avec un scalpel dans les mains ?

Lorsqu’elle me dit qu’elle me doit des explications, je me mets finalement à rire, la regardant d’un air totalement amusé.

-Il semblerait ! Parce qu’on pourrait presque croire que tu viens de pratiquer une césarienne en urgence !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Aoû - 21:54
Y a probablement une cinquantaine de personnes voir plus qui passent dans ces couloirs, j'aurais pû croiser n'importe qui avec ça dans les mains. Il a fallut que je croise Eliaz. Un problème ? Non, c'est plutôt gênant comme situation dû au fait que ça casse mon air angélique..c'est pas moi qui le dit...je fais une grimace et regarde mon scalpel enfin non..le scalpel. C'est moche a voir, moi qui ne rafole pas du sang...j'en suis a seulement quelques centimetre. Je repose les yeux sur Eliaz et ouvre de grand yeux a sa remarque et prend une teinte rougeatre...Une cesarienne?

J'ai des délire sanguinaire, ça me prend des fois comme ça, j'aime bien me balader dans les couloirs en brandissant mon scalpel ! Oouuhhh vous avez peur !! Je vais vous piquer !!

Je fais une sorte de geste de pique mais même moi j'arrive pas a me convaincre..j'ai envie de me moquer de moi même et j'entend déjà dans ma tête Magnus éclaté de rire quand je vais lui raconter..Il faut que je lui explique la situation aprés tout c'est pas bizarre...c'est des accidents qui arrivent..

Je suis sorti de ma chambre et une infirmière et sorti rapidement avec un plateau et elle a fait tomber le plateau sauf qu'en ce précipitant elle a oublié de ramasser ce scalpel alors j'allais le ramener au bureau des infirmières...je voulais faire rapidement , on sait jamais ce qu'elle a pû faire avec...qu'es ce qu'elle a pû couper ou gratter...peut être quelqu'un qui a une dermatite..ou alors...

Beuh..je vais m'arrêter là. Le monde de la médecine ne ma jamais attiré..le sang c'est un peu trop pour moi, une goutte a la limite je peux survivre mais plusieurs..oh...

Heureusement que je t'ai vu sinon j'aurais pû glisser, comme a mon habitude, et me faire mal avec..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Aoû - 0:08


Ce qui est bien dans ce lieu, c’est que ce n’est pas n’importe quel hôpital, non non.. Je ne vais pas croiser la même chose à chaque coin de couloir. Enfin, il n’y a jamais réellement la même chose dans tous les hôpitaux, car chaque cas est unique, enfin d’une certaine manière. Mais dans celui-là, ça risque encore moins. Le côté surnaturel apporte chaque jour de nouvelle surprise, de nouvelle espèce, de nouveau... Mutants. De nouveaux problèmes en soi ! Et aujourd’hui ne fait aucunement exception ! Et c’est la douce Liorah que je vois… Un scalpel plein de sang en main... Une image que je n’aurais jamais crue possible ! Je tente alors de la taquiner lorsqu’elle semble me voir et en être totalement gênée. Sa réaction ne ce fait par attendre et je ris encore, gardant mon sourire et mon regard pétillant alors qu’elle tente de se faire passer pour quelqu’un de sanguinaire. Je ris et secoue la tête.

-Bizarrement je ne te crois pas ! Si un jour j’apprendrais que ma gentille petite Liorah serait sanguinaire... Ce serait comme si on m’apprenait que tu étais l’auteur de cette sordide blague que j’ai entendu l’autre jour : C’est quoi le plus dur a mixer dans les légumes ?

Je la regarde... Attendant d’avoir tout son attention et une fois fait, je réponds d’un air sordide.

-Le fauteuil !

Je lui fais un demi-sourire. Oui cette blague est très très très morbide, surtout dans un tel lieu, un lieu où il n'y a pas mal de « légume ». Mais justement ! Ce qu’elle me dit, me fait le même effet ! J’aurais eu du mal à y croire dans un cas comme dans l’autre. En tout cas elle me raconte finalement le fin mot de l’histoire et je comprends alors beaucoup mieux ce qu’elle fait avec un truc pareil entre les mains ! Mais en effet, elle a raison ! Ça peut-être vachement dangereux ! Par contre je vois qu’elle commence à penser à des choses un peu plus ... Pousser et je secoue doucement la tête en tendant la main pour saisir avec délicatesse « l’arme » qu’elle tient entre ses longs doigts fins, frôlant justement un peu ces derniers.

-Si tu le permets ! Je vais le ramener moi, ce sera plus simple ! Et au cas où tu ne risqueras pas de te faire engueuler !

Je lui lance un regard enjoué, légèrement espiègle, mais surtout amuser, puis pour finir de la détendre je reprends sur le ton de la blague.

-Et promis mademoiselle la délinquante ! C’est tout ce que vous cachez de votre crime ?! Aucun stéthoscope cacher ou même de cathéter voler ?!

Je ris un peu et pose le petit scalpel sur mon chariot de ménage avant de sourire à Liorah.

-Eh bien il faut croire que parfois il t’arrive d’avoir un peu de chance !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 2:23
Ça porte a rire mon explication. Je le comprend trés bien aprés tout, je suis loin d'être quelqu'un de violente et je n'aime franchement pas ça. C'est triste et terrible, la moindre bagare que j'ai pû voir, la moindre violence a laquelle , j'ai pû assister. Le pire c'est quand c'est volontaire. Comment peut-on en venir a faire volontairement couler le sang de quelqu'un ou son propre sang ? La vie est si précieuse bien que je veuille comprendre que c'est difficile pour certains de continuer. Personne ne devrait ce sentir abandonné au point de ne pas vouloir se relever pour avancer..Je regarde le scalpel dans ma main et me mordille la lèvre , un sourire amusé. Je met quelques instant a comprendre la blague. Je ris un peu et ouvre de grand yeux..Je repense a moi même quand je suis en aprés crise.

Il y a vraiment des gens capable d'inventer de telles blague..C'est trés sordide et je me sens presque mal d'en rire même si les gens disent que on peu rire de tout..

Je finis par lui avouer la vérité. Bon même si, il l'avait déjà depuis le début. Je me sens mal a l'aise d'avoir ce scalpel dans les mains et j'hoche vigoureusement la tête quand il me propose de le ramener lui. Pas que j'ai peur de me faire engueuler, aprés tout si je tombe sur Aedan ça serait qu'une enième raison de me faire une reflexion..je rougis légérement quand il utilise le mot delinquante a mon encontre. C'est presque bizarre...Je souris quand même amusé..

Rien a déclarer monsieur l'agent..

Je regarde le scalpel ce poser sur le chariot et baisse un peu la tête quand il parle de chance. J'en ai tellement peu mais je suis riche du peu que la vie m'en ai laissé.

J'ai eu de bonne chance quelque fois..mais j'ai pas la chance de pouvoir récuperer Aedan, son amour..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 2:53


Liorah est une très, très mauvaise actrice ! Son grand problème est qu’elle est beaucoup trop pure. On ne le saurait pas, on dirait d’elle que c’est un homme et non une sorcière. Lorsqu’on dit sorcière on pense de suite aux vieilles hideuse et repoussante et pourtant Liorah n’a absolument rien de tout ça ! Bien au contraire. En tout cas je ne tombe pas une seule seconde dans le panneau, mais c’était bien tenter et bien jouer ! Ça a le don de me faire sourire, même si en réalité il m’en faut peu pour ça. Lorsqu’elle se met à rire de ma blague bien rapidement elle ouvre de grands yeux et se reprend, m’avouant qu’elle se sent mal d’en rire. Je lui souris alors sincèrement tout en la regardant dans les yeux.

-Oh tu sais petit ange, même ceux qui sont dès les fauteuils aiment rire de ça ! Je veux dire… Être malade ou handicapé, n’est pas un mal ! Pourquoi pourrait-on rire de tout sauf des handicapés ? Ça ne ferait que les mettre un peu plus de côté et je pense qu’ils se sentent assez de côté pour ça ! Alors ne soit pas mal !

Je voudrais effacer cette petite moue triste de son visage, après tout, les anges , c'est fait pour sourire n’est-ce pas ? En tout cas je vois bien que ce scalpel lui pose problème, je lui propose donc une petite solution et je souris lorsque je vois qu’elle accepte. Je la laisse poser « l’arme du crime » et la taquine légèrement.

-Parfait alors…

Puis soudainement elle baisse la tête et me parle de son frère. Je me mords légèrement la lèvre et me redresse, appuyer un peu sur mon balait. Je penche un peu mon corps en avant pour voir son visage et entrée dans son champ de vision.

-Je sais que son amour est important pour toi. Mais accroches-toi au fait qu’au moins… Il est là, tu le vois tous les jours...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Sep - 11:46
Convaincre Eliaz que je peux être une terrible tueuse sanguinaire , c'est comme convaincre Magnus que la vie en couple et le mariage ce sont de belle institution...impossible en soit. C'est l'exemple le plus concret qui me vienne. Je me sens quand même assez bête pour le coup. S'en vien par la suite une blague trés sordide d'Eliaz et ma gêne d'en rire. Je souris à ce petit nom, ça fait du bien même si je suis pas convaincu d'être un petit ange. Je suis juste moi..J'ai de la chance d'avoir des gens comme Eliaz, Magnus..autour de moi pour me relever..quand je tombe..ou quand j'ai envie de baisser les bras..

<< Oui, tu as raison. Je sais pas pourquoi , j'ai du mal à en rire moi même je préfère rire de ma maladie inconnu que d'en pleurer ou d'en faire un drame >>

Enfin, ça c'est devant les gens, quand je suis seule tout explose et j'ai besoin de lâcher prise..et d'en pleurer..ma vie d'avant me manque même si l'hopital ma fait rencontrer des gens et des amis. On en revient au scalpel et je me fais un plaisir de lui laisser s'en charger. Je me sens nettement mieux sans ça dans les mains. Aedan vien dans la conversation et comme toujours une immense peine me prend. Je regarde Eliaz, mes larmes ayant envie de couler. Toujours quand je parle ou pense à lui..

<< Et si le voir ne me suffisait plus ? Tout de lui me manque et ça me tue plus que la maladie et les crises..j'ai besoin de retrouver ses calins, ses jeux, ses ombres chinoise qu'il fesait sur les murs pour me remonter le moral, les blagues et les chamailleries, ses sourires...je supporte plus son absence...j'ai besoin de retrouver mon Nell..>>

Nell et Loar...les gens n'ont jamais comprit la signification de ces appelation. Pour moi, c'était ma façon personnel de l'appeler...mon truc a moi, notre truc a nous...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Sep - 17:15



Liorah ce sens immédiatement mal après le petit rire qui lui a échappé suite à ma blague, mais je la rassure immédiatement parce que… Il ne faut pas se sentir mal pour ça ! Je tente donc de trouver des points positifs à tout ça et je souris, content de voir que mes arguments fonctionnent sur elle, si ça peut lui permettre de garder son joli sourire, alors ça me va.

-Tu vois ! Il ne faut donc pas t’en vouloir pour ça, ne faisons pas d’un handicap un sujet tabou !

Je pense que c’est réellement ça le pire pour les handicapés, ça ne doit même pas être l’handicape lui-même. Enfin… Si je pense vampiriquement, je me dis qu’en même qu’ils sont une proie facile pour les bébés vampires et que du coup… Dans un sens, ma race peut aider à faire disparaître ce genre de personne. Mais comme je suis « quelqu’un d’autre » depuis 50 ans, je pense autrement. Je ne dois pas seulement paraître gentil, je dois la pensée pour l’être réellement ou du moins le paraître au maximum.

Et puis lorsque Liorah me parle de son frère je peux entendre toute la douleur dans sa voix, ça ne peut que toucher, n’importe qui, même un monstre damné comme moi. Sa douleur est si claire, si pure, si… Forte, qu’elle me touche, que je la ressens. Elle me regard, son magnifique regard bleu emplie de larmes. Je pose alors mon ballait et posent doucement mes deux mains sur ses joues, essuyant à l’aide de mon pouce les quelques larmes qui lui échappent.

-Ton Nell... Sera toujours ici Liorah…

Je pose une main au niveau de son coeur, mais sans la toucher bien évidemment, je la regarde à nouveau dans les yeux.

-Je sais que ça n’a rien à voir avec du vrai, avec du concret. Mais tant que, dans ton coeur, un des plus pures que j’ai pu voir, tu conserveras cette belle image de lui… Nell ne sera jamais mort et l’espoir, c’est une arme si forte… Tu ne peux pas t’imaginer sa puissance. Alors... Ne baisse pas les bras, un jour peut-être…

Et je lui souris à nouveau, mon sourire si communicatif tout en la regardant dans les yeux, mes mains toujours posées sur ses joues à essuyer ses larmes rebelles.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Sep - 21:25
Eliaz agit comme il le fait toujours. Il me rassure. Il sait quoi me dire pour que je me sente mieu même quand je suis dans le doute et à ce moment précis, il a réussit a me convaincre que je pouvais rire du sujet. J'ai réussi a m'en convaincre aussi avec mes paroles. Je me sens nettement mieu. Je reprend mon sourire, le sourire normal pas celui qui est forcé pour dire " tout va bien" alors que c'est pas trop ça.

Oui, tu as raison! Merci Eliaz de savoir me rassurer !

J'en viens encore a parler de Aedan, c'est inévitable, ça me hante tellement qu'il soit si proche et si loin de moi à la fois, je peux plus supporter cette situation au bout d'un moment, qui le pourrait trés franchement ? Quand vous avez été toujours trés proche de quelqu'un et que cette personne ce met a vous hair du jour au lendemain..Même si je sais que la cicatrice sur son visage est une bonne raison de pourquoi il m'en veut autant, pourtant j'ai l'impression que depuis qu'il là les femmes sont bien plus attiré par lui..peut être le côté bad boy que ça lui donne et puis son mauvais caractère doit y faire aussi..les filles aiment ça, enfin la plupart... Encore une fois Eliaz trouve les bonne paroles pour que je me sente mieu et que je ravale mes larmes. Le contact de ses mains sur mes joues a quelque choses d'apaisant que je ne ressens qu'avec...lui trés sincèrement. J'écoute ses paroles et les impregnes...Nell n'est pas mort tant qu'il vie encore dans ma tête et mon coeur..je dois simplement continuer de croire qu'un jour les choses redeviendront comme avant..même si l'espoir est mince..

Je vais garder espoir, aprés tout l'espoir fait vivre, c'est ce qu'on dit non ?

Il me sourit et c'est impossible de ne pas sourire en suivant. Il a ce sourire si parfait..ce sourire qui fait chaud au coeur..je crois que si je passais une journée entière seulement avec lui, je serais de bonne humeur pour le restant de la semaine...

Tu as encore un peu de travail ou on peu aller boire quelque choses a la machine ou a la cafétéria de l'hopital ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Sep - 17:41


Je vois bien que Liorah se sent mal de rire du malheur des autres, mais justement les autres, sont elle aussi. Elle vit ce genre de calvaire, si même les concerner ne peuvent plus rire de tout ça… Alors je tente de positiver les choses pour elle parce que je vois bien qu’elle semble avoir du mal à le faire aujourd’hui et rapidement je peux voir à nouveau un magnifique sourire sur son visage. Je lui souris grandement à mon tour et secoue la tête.

-Ne me remercie pas pour ça ! C’est tout naturel pour moi de le faire !

Puis soudainement, le petit ange craque, elle se met à pleurer tout en me parlant de son frère. Les jumeaux Cursse, la plus horrible, mais la plus belle des relations tout en même temps. Comment être défiguré par amour et comment aimer un être qui nous hait. Ils sont à eux seuls la définition du paradoxe et je trouve ça très beau. Mais je vois bien qu’elle baisse les bras, qu’elle est à bout, comme je le disais, elle ne semble pas réellement au mieux de sa forme aujourd’hui. Du coup je la rassure et tente de chasser ses vilaines larmes qui ternit son magnifique visage. Je souris alors sincèrement à Liorah lorsqu’elle me pose une question tandis que ma tête se hoche rapidement.

-Si ! C’est tout à fait ça !

Je perds finalement un peu de mon sourire à son invitation et regarde le sol avant de la regarder à nouveau.

-Malheureusement je dois finir de laver ce sol ! Et aussi de rapporter ton scalpel… Mais on garde cette petite invitation à boire un verre pour plus tard ?! Ça me ferait vraiment plaisir.

Et je retrouve aussitôt mon sourire.




(J'ai fais ça, a la fin, par rapport a la mise a jour Surprised j'espère que tu ne m'en voudras pas !)
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Sep - 14:42
( Pas du tout , tu as bien fait et puis ça nous permettra de faire un nouveau rp Smile si tu veux! Smile )

Même si il ne lui semble pas et même si c'est bizarre d'utiliser ce terme alors qu'il est un vampire. Eliaz est mon rayon de soleil. Dans cette hopital, je finis par connaitre un bon nombre de gens mais trés peu on ma confiance. Eliaz là totalement. Je sais qu'avec lui, je peux me confier, je peux dire ce que je ressens même si je ressens parfois la sensation qu'un jour , il finira par ne plus supporter de m'en entendre me morfondre et même si j'essaye de ne plus le faire c'est difficile. Aedan particuliérement est un sujet difficile auquel, j'ai beaucoup de mal a mettre un terme. J'ai besoin d'en parler, j'ai besoin de rabacher les mêmes choses tout le temps, j'ai besoin d'extériorisé. La méditation m'aide a ne pas toujours le faire avec des personnes mais parfois j'ai aussi besoin de gens comme lui qui me rassure, ou qui me disent " bon ça suffit maintenant". Ma mère s'en charge aussi trés bien avec douceur mais je sais que parfois elle ne veux pas en entendre parler. Elle souffre autant que je souffre...

A l'époque ou on vie , c'est une qualité d'être comme tu es avec les gens..

Comme je ne le fais qu'avec de rare personne, avec Eliaz je n'ai pas de mal a laisser mes larmes couler même si parfois je ne les contrôle pas. Beaucoup de fois, c'est Magnus qui les arrête ou qui les vies..et je me sens un peu mal de devoir lui faire subir a lui aussi tout ça..même si je sais qu'il ne m'en veux pas. J'ai peu de monde autour de moi a qui je fais confiance mais ce qui l'ont la mérite..et son assez courageux pour me supporter dans ma tristesse.Je souris légérement quand il confirme mes dires...je dois garder espoir..Je lui propose de prendre un verre mais j'hoche la tête a sa réponse, je comprend. Je ne veux pas qu'il se fasse réprimander et puis ça me fera une occasion de partager un autre moment avec lui ailleurs que dans le couloir..

Je voudrais pas que tu te fasse taper sur les doigts parce que je t'empêche de travailler, d'accord pour une prochaine fois, ça me fera du bien et ça changera de nos discussions au milieu du couloir.

Je souris, sincére. Le vrai sourire que je ne me force pas a faire.

Alors...bon courage pour la suite de ton travail et on se reverra pour décider de quand on peu le prendre.

J'essaye de passer a un endroit ou il n'aurait pas lavé, pour ne pas salir et aussi pour ne pas glisser. Je n'aime pas lui salir son travail, je sais que c'est déjà plutôt compliquer de faire ça quand des dizaine de personne voir plus passe tout les jours par ici..Je lui fais un petit signe de main et repart de mon côté, je vais allé faire un tour dans le parc de l'hopital, puisque le temp ce porte a une promenade autant que je profite.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 312
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Sep - 14:23



Je vois bien que Liorah n’est pas bien et c’est plutôt rare au fond de la voir ainsi ! C’est une femme forte, mais pourtant avec une douceur sans nom et parfois il lui arrive d’être mal, mais c’est rare, puisque ce qui ressort en premier lorsqu’on la voit c’est la douceur qu’elle dégage, presque une timidité et une candeur qui ferait frémir n’importe qui. Lorsqu’elle m’offre un compliment, moi je lui offre un sourire.

-C’est dommage que ça en soit une, ça devrait être juste normal de l’être…

Je lui offre un nouveau petit sourire. Je me conforte dans mon rôle de gentil vampire, d’homme de ménage a l’écoute, mais je ne suis pas si méchant, je suis réellement comme je montre, je cache juste mon côté sanguin et meurtrier dirons-nous… Elle m’invite à boire un café par la suite, mais malheureusement je dois décliner son invitation a cause du travail qu’il me reste et du scalpel que je dois en plus d’emmener, je m’excuse auprès du joli petit ange qui me fait face et toujours avec cette gentillesse elle acquiesce.

-Voilà ! Ça nous fera aussi l’occasion de nous voir dans un autre cadre ! Tu vois c’est exactement comme ça que tu dois rester joli petit ange ! Positive !

Elle m’offre un véritable sourire et je le lui rends alors que je la remercie lorsqu’elle me souhaite une bonne fin de journée, je lui retourne le message et la regarde se faufiler en essayant de ne pas salir le sol, ce qui me fait légèrement rire de façons attendries et une fois qu’elle a disparu de ma vue je me remets en marche pour finir le travail que j’ai à… Finir !




Fin


(Avec plaisir ! Smile)
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-