AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

De passage à l'hôpital - PV Aedan

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 4 Sep - 0:42
De passage à l'hôpital
Ft Aedan •••La soirée passée est du noir total. Tout ce que je me souviens c'est d'avoir bu ce verre... Et après je ne me sentait pas très bien. Et ce jeune homme que j'ai tenté d'avertir. Pourtant, il est venu près de moi... Par son grand malheur. Oui je suis peut-être pas un bon gars, mais je ne veux pas faire de mal a personne... Surtout pas en ma forme loup. Je sais que je peux transformer quelqu'un. Malheureusement je ne me souviens de rien après un certain point. Je ne sais pas si je me suis transformé ou pas... Tout ce que je sais, c'est que je suis dans une salle blanche dans un lit. Complètement sonner par je ne sais quoi et j'ai un mal de chien à la tête. Je soupire et prend la commande pour lever mon lit. Hmm... Mon estomac me fait mal aussi. Peut-être que j'ai eu un lavement d'estomac...

Je regarde autour pour trouver la commande ou le petit bouton rouge. Celui qui m'apporter un infirmier ou une infirmière. J'ai besoin d'eau. Et j'ai faim. Je veux manger... Finalement, je localise le petit bouton rouge et appuis dessus. J'attends, impatiemment que quelqu'un vienne. J'appuie plusieurs fois sur le bouton jusqu'à ce que quelqu'un arrive dans la chambre. Et puis avec des bareau comme ça ils ont peur que je fais quoi ?
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 21:13


La soirée promet d’être longue en emmerde. Mais pas dans le sens ennuie de la chose, non… Réellement longue comme lorsque je dis qu’il va y avoir plein d’emmerde et tellement que la fin n’est même pas une perspective. J’en ai déjà connu des comme ça, mais disons qu’en ce moment je dors plutôt mal, donc je suis plus facilement irritable. Le seul bon point dans cette histoire c’est que je dois tellement faire le salaud, avoir ce masque continuellement depuis 10 ans maintenant que lorsque je suis réellement de mauvaise humeur, comme là maintenant, je n’ai pas besoin de jouer la comédie pour envoyer chier les gens !

Après m’être occupé de quelques cas grave, je me pose cinq minutes, je souffle et passe un peu d’eau sur mon visage. Le manque de sommeil se fait ressentir, mais il est de question de lâcher. Je tiens toujours à être un des meilleurs. L’eau m’aide donc à me réveiller quelque peu, mais pendant que je m’essuie un peu le visage mon biper bip encore et … Encore. Jusqu’à me refoutre un peu en rogne et de mauvaise humeur ! Enfin plus si possible. Je regarde le numéro et démarque alors dans la chambre quelques minutes plus tard, un peu irrité.

-Quoi ?!

Ma voix est forte, froide et sans appel. Mais je me stoppe soudainement dans mon élan en reconnaissant l’homme coucher sur le lit.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Sep - 23:50
De passage à l'hôpital
Ft Aedan •••Vous en avez mis du temps! C'est quoi ils ont décidé de tous allez en pause vos infirmiers ? Tout ce que je demande c'est de l'eau... Et a mangé... dis-je à la suite de l'humeur magnifique du jeune homme. Je ne remarque pas tout de suite de qui il s'agit. J'ai encore du mal à bouger... Je vous jure que c'est une belle façon de traiter vos patient! Et c'est quoi tous ses bareau... vous avez peur que je morde où quoi ? Je n'ai pas la rage. Tecniquement. Mais avec l'attaque d'hier soir, j'aurais pris les mêmes précaution. Je m'attacherait sur le lit! Au moins ils ne l'ont pas fait. Finalement, je regarde l'homme devant moi qui ne m'a toujours pas répandu. Il me regarde comme si j'étais un fantôme... Comme si j'avais une tête de mort ou je ne sais quoi!

Quoi ? Je n'ai pas une tête que vous aimez!? Je vous ai demandé quelque chose... Dis-je en essayant de m'asseoir sur le bord du lit. Merde que mon estomac me fait mal et tous mes muscles aussi. Ce fichu poison est horrible! Je n'ai pas reconnu Aedan sur le coup... Il a tellement changé depuis le temps... Et je sais que je n'ai pas changé, du moins pas tend que ça. Notre rupture, bien que c'était lorsqu'on était jeune, était quand même douloureux. Aujourd'hui je crois être ok avec ce qui c'est passé... C'était un homme tellement gentil!
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 18:45


Je slalome légèrement entre les gens présents dans le couloir parce que je vous jure que si ce putain de patient, dont j’ignore encore l’identité, continue de faire biper mon bipeur comme ça, je l’étrangle avec ! Je lui fais littéralement avaler ! J’arrive donc plus ou moins rapidement dans la chambre, en quelques secondes on va dire et je me fais immédiatement agresser. La première chose que je remarque déjà, c’est les barreaux. Puis après… La personne et là je bug littéralement. Tellement que sur le coup je ne remarque même pas qu’il est en train de limite m’envoyer chier et que normalement il se serait déjà pris le retour de ma part !

Je reste fixé sur ce corps allonger et justement, même s’il est allongé, je reconnais son visage, combien de voir j’étais allongé à ses côtés à contempler cet angle de son visage ? Combien ? Je fronce finalement les sourcils et sors brutalement de ma bulle de passé, un peu trop douloureuse, lorsqu’il se redresse et qu’il m’envoie légèrement chier. Mon visage se ferme alors de nouveau et je referme la porte de sa chambre et m’approcher des barreaux.

-Peut-être que vous n’avez pas la rage, mais les chiens qui sont pris de transformation et folie passagère on les enferme dans une cage, soyez heureux qu’on ne vous euthanasie pas.

Il ne semble pas m’avoir reconnu en tout cas. Je pose alors ma main sur les barreaux et le fixe.

-Et j’irais chercher ce que vous voulez, seulement lorsque vous vous rappellerez que le chien ici c’est vous et que vous allez me la refaire plus poliment.

Sans ménagement, ne pas mâcher ses mots. Être blessant, froid et distant. Voilà ma vie depuis 10 ans.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Sep - 21:44
De passage à l'hôpital
Ft Aedan •••Il me traite de chien là!? Il vient littéralement de me traiter de chien... ! Je me fous de ce qu'il dit après. Tout ce que j'entends c'est le mot "chien". Ce qui me frustre royalement... Ok, je ne suis pas poli avec lui et très rude, mais lui n'était pas mieux. Je me lève et m'approche des barreaux sans trop de mal. Même si mon corps me suppliait de rester coucher. Mais je n'ai pas peur de lui... De toute façon il n'a pas l'air d'avoir froid aux yeux.

Je pause mes mains sur les barreaux et le regarde droit dans les yeux... Traite moi de chien encore une fois... Et tu vas voir qui est le cabot entre toi et moi. Dis-je avec une voix menaçante. Si mon père m'aurait entendu, je me serrait ramassé une belle tape derrière la tête. Même si, j'aimerais me frapper moi-même. Je n'ai pas trop aimé la façon d'ont il ma traité. Que je mérite probablement. Lorsqu'il me regarde je plonge mon regarde dans celui de l'infirmier et recule subitement... J'ai vu son badge avec "Cursse" inscrit dessus. Non... Ça ne peut pas être lui. Pas... Aedan! Si j'y repense... Sa façon de me traiter de "chien" et cette façon de me regarder... C'est lui. Ça ne peut pas être quelqu'un d'autre. J'ai complètement arrêté de parler. Ma frustration c'était changé en colère. Mais pourquoi je suis en colère ?  

Apparemment ce qui s'est passé n'était pas réglé. Ça fait toujours mal. Comme si mon coeur voulait sortir de mon corps. Je le regarde comme si je voulais lui arracher le coeur et le serrer jusqu'à ce qu'il meure. Oui, il m'a brisé le coeur et j'ai eu du mal à mon remettre lorsqu'on c'est séparé. Je me suis dit plus jamais tomber amoureux de quelqu'un et me suis bâtis une carapace. Aujourd'hui je suis devenu quelqu'un de complètement différent de qui j'étais avant. Tout comme lui en fait. Ça va... J'ai changé d'idée. Je veux avoir quelqu'un d'autre pour s'occuper de moi. dis-je en gardant mes yeux rivé sur lui avec une voix plus dure et glacée. En aurait dit que je voulais lui sauter dessus. Littéralement. Je me suis mit sur la déffence... En fait je ne sais pas ce que je vais faire s'il entre dans la cage. Est-ce que je vais me rouler en petit boule ou alors risquer de le frapper et de me ramasser en pire état... ? Ou de crier dessus comme un singler. Je deteste lorsque je perd mes moyens comme ça. J'ai l'air impuissant.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Sep - 13:34


J’ai horreur d’une chose c’est qu’on me manque vraiment de respect. Ok les gens ici sont malades et ils ont en marre, mais ils pensent une seule minute que nous aussi on peut un peu en avoir marre des gens qui se plaignent et nous traite comme de la merde H24 ? C’est un peu comme les maisons de retraite de toute façon. Bref tout ça pour dire que je lui fais bien savoir que sa façon de me traiter ne me plaît absolument pas, je peux le voir se relever et se coller aux barreaux avant de me fixer et me mettre en garde en quelque sorte, moi… Je tente simplement de ne pas montrer qu’il m’a réellement troublé, je garde un air impassible et presque froid. Je souris finalement en coin, avec toute mon insolence si particulière qui m’a toujours caractérisé.

-Oui c’est ça, énerves-toi, menace-moi, tu ressembles encore plus à un chien atteint de rage et ça ne nous donne qu’une raison de plus de te garder derrière des barreaux, alors… Coucouche panier...

Je me rapproche en face de lui pour presque murmurer ses mots là en le regardant droit dans les yeux. Sans me rappeler un instant que c’est exactement comme ça que je me comportais avec lui lorsqu’on avait des disputes ensemble. J’étais plus jeune que lui, plus insolent, plus rebelle et donc un peu plus chiant et apparemment ça n’a pas changé. Sauf que maintenant c’est un vrai rôle de con que je dois tenir et que j’essaie de tenir là, maintenant, à cet instant précis.

Soudainement il change de comportement et je n’arrive pas encore à savoir si c’est parce qu’il m’a reconnu ou bien parce que ma phrase a une réelle pertinence, parce que peut-être que je le dis de manière sanglante, mais ce que je dis est surtout vrai. Il demande alors quelqu’un d’autre et comme chaque fois que quelqu’un fait ça, je souris en coin, prenant un malin plaisir a faire comprendre à la personne qu’elle n’a pas le choix. On n'est pas dans un hôtel 5 étoiles ici ou on choisit son service.

-Malheureusement pour toi, il n’y a que moi.

Et je quitte rapidement la chambre pour aller chercher ce qu’il m’a demandé, j’en ai besoin aussi de faire rapidement pour pouvoir respirer un petit peu et reprendre mes esprits. Ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas croisé… Je crois qu’il faut que je m’en remette, parce que lorsque je l’ai quitté… Je l’aimais encore. Je n’avais juste pas le choix.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Sep - 13:14
De passage à l'hôpital
Ft Aedan •••Je ne peux pas le sentir ce mec! Il n'a pas du tout changer depuis tout ce temps. Il se comporte de la même manière que lorsqu'on se chicanait. Je n'arrive pas à le croire. Ce qu'il me dit me frustre au plus au point... Mais je dois me calmer. Je lui ai donné un regard a glacer le sang. Je me suis retenu de frapper dans les barreaux, sinon je lui aurais donné raison et j'aurais embarqué dans sont jeux. Je lui aurais bien mis mon point dans la figure! Il me dit qu'il n'y avait que lui ce soir, donc, je suis coincé avec lui jusqu'à m'a sorti d'hôpital... Je le regarde partir, probablement pour allez chercher ce que je lui ai demandé. " Quel beau bordel..." Me dis-je après avoir frappé le lit avec mon pied. Je soupire puis m'allonge sur ce dernier en attendant Aedan. Je le déteste tellement. La blessure du passé fait toujours mal. Moi qui pensais que c'était guérit!

Tout allait si bien dans le temps... Et puis pouf. Du jour au lendemain monsieur Curse est devenu le grand méchant loup. Et pourtant je suis le loup ici! Je ne sais pas ce qui s'est passé et pour être honnête c'est mieux que je ne sache pas ce qui s'est passé. Mais j'aimerais qu'il soit moins insensible. "Comme si cela allait arriver!" je suis seul et je me parle tout seul... Comme toujours en fait. Finalement, j'entends des pas s'approcher. Je m'assois sur le lit et l'attend gentiment. Je ne vais pas mordre... Mais je sens mon sang bouillir de rage à l'intérieur de moi...
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Sep - 21:03



Owen me lance un de ces regards froids, un qui pourrait glacer le sang a certain, mais pas moi. De un parce que je côtoie Satan lui-même, si je vous assure que Samaël en est l’équivalant, de deux parce que je ne dois rien, jamais, laisser transparaitre et de trois parce qu’il m’a trop de fois lancer ce genre de regard lorsque nous étions encore ensemble, j’en suis habitué. Mais je suis content de voir que j’exerce toujours un certain « pouvoir » sur lui. J’ai toujours le don de le mettre en rogne. Je quitte rapidement la pièce après avoir réduit ses espoirs à néant puis me calme un instant. Je prends sur moi pour ne pas briser un mur ou deux puits dans un soupirent je saisis tout ce qu’il m’a demandé avant de retourner dans la chambre. Bien sûr je suis obligé d’ouvrir la cage, je pénètre donc dedans et pose le plateau que j’ai rapporté sur son lit, là où il c’est recoucher d’ailleurs. Je lui jette un regard et croise les bras, je suis plus imposant qu’avec, plus musclé… Plus vieux, plus assurer. On va dire que le temps m’a peut-être réellement durcie.

-Ce sera tout ?



(J'ai fais plus cours et j'ai poser cette question sans autre grosse ouverture vu la date, la mise a jour et ton déménagement Smile J'espère que ça t'ira ! Et que tu ne m'en voudra pas xD)
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Sep - 22:47
De passage à l'hôpital
Ft Aedan •••Je regarde plutôt j'observe Aedon entrer dans la chambre. Il pause doucement le plateau sur mon lit et croise les bras par la suite. Me demandant un simple "C'est tout ?". J'aimerais bien lui répondre... Lui crier dessus "C'est tout ce que tu trouves à faire, depuis tout ce temps séparé... Depuis tout ce temps qu'ont c'est pas vu!" Mais rien ne traverse mes lèvres. Je continue seulement à soutenir son regarde, les points fermés, près à frapper. Finalement, je prends une bonne grande inspiration et relâche l'air doucement par le nez. Oui, ça sera tout... Merci. Dis-je sur un ton dégouté, fâché. Je ne peux malheureusement rien faire. La cituation est probablement autant dûr pour lui que pour moi, seulement il ne le laisse pas voir. Mais je dois me faire des illusions. Monsieur le coeur de pierre n'éprouve surement plus de sentiment pour rien... Je suis même surpris de le voir dans un hôpital à aider les gens! Finalement, je pause les yeux sur la nourriture et le verre d'eau qu'il m'a apporté. Sans plus tarder, je m'empare du verre d'eau et en prend une grande gorgé. Que ça fait du bien! Enfin pouvoir ce réhydrater. La nourriture n'a pas l'air trop mal... Même si l'odeur n'est pas trop... Attirante. Je vais quand même manger ce qu'il m'a apporté, je ne peux pas faire mon difficile. Je le regarde, lui faisant comprendre qu'il peut partir... Que j'ai plus besoin de lui.
© 2981 12289 0
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Sep - 16:35



Après avoir pris le temps de rassembler quelque peu mes idées et surtout mon masque j’entre de nouveau dans la chambre, sans peur apparente ni crainte je ne pénètre dans la cage. Je pose son plateau sur quelque chose prévu à cet effet et qui se règle a la hauteur du lit. Une fois fait je le fixe en lui demandant si c’est tout, lui faisant bien comprendre par là qu’il m’ennuie et que je n’ai aucune envie de rester une minute de plus avec lui. Que je n’aime pas perdre mon temps en d’autres mots. Il me fixe et a ce fait une espèce de duel de quelques secondes. Finalement il lâche le premier en me répondant. Il prend le verre d’eau et bois, le temps qu’il commence à faire tout ça je sors de la cage et la referme à clé. On ne sait jamais. Lorsque je finis ça, je croise son regard et sans un mot de plus je quitte la pièce, retenant presque mon souffle. Une fois loin de la pièce, une fois seul, je relâche la pression. Putain de merde ! Pourquoi les fantômes du passé prennent un malin plaisir à surgir à nouveau dans ma vie ?


FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-