AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Petite visite [Liorah Cursse]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 17 Oct - 16:30
Cet après midi je ne suis pas avec mon groupe mais sans mauvaise raison pour une fois, ça change. D'ailleurs je me sens plutôt en forme et je pense que c'est ce qui a réussit à convaincre mon professeur de me laisser partir l'esprit serein. Parce qu'au début, lorsque je lui ai annoncé que je voulais me rendre à l’hôpital dans la journée il est devenu tout blanc comme si je lui annonçais un grand malheur mais quand j'ai ensuite parlé de Liorah et que je voulais lui rendre visite il a vite retrouvé des couleurs. Me voilà donc à l'accueil, à essayer de savoir dans quelle chambre elle se trouve. C'est assez bizarre ici leur système, parce que ça fait déjà 10 minutes que j'attends l’hôtesse d'accueil qui est parti se renseigner. Est-ce que Liorah est dans une chambre spéciale ? Peut-être que j'aurais dû demander une autorisation au préalable … Ou pas ! L’hôtesse revient vers moi et me donne enfin le numéro de la chambre de Liorah. Je la remercie donc et prends un ascenseur puis un couloir et un autre et un autre. En franchissant une des porte qui mène à un autre couloir je me fige un instant, un drôle de frisson me parcourant intégralement. Je finis par secouer la tête et me remettre en marche puis je frappe doucement à la porte de la chambre de Liorah lorsque j'arrive devant celle-ci, mon bouquet de lys blancs à la main.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Oct - 14:42
Je me sens trés bien en ce moment et c'est rare que ça arrive. Un vrai bonheur de ce lever et de ne pas avoir de vertige ou de ne pas ce sentir faible. Malgrés tout, j'ai pas voulu sortir de ma chambre. Parfois , y a des jours comme ça ou être entre ces quatres murs me fait du bien. Y a des jours ou j'ai simplement envie de rester dans mon lit pour regarder la télé ou lire un bouquin que je ne prend pas le temp d'avancer et pourtant du temp j'en ai a revendre. Je perd un peu espoir de trouver le grimoire, peut être que c'est rééllement une légende. Je suis concentré sur mon livre quand j'entend frapper a la porte. Je me demande qui ça peut-être. Une infirmière aurait frappé une fois et serait rentré. Une visite ? Magnus travail...et les autres sont surement a d'autres occupation.

Entrer !

Je suis trés curieuse de savoir qui peu se trouver derrière cette porte. Maman? Peut être même si ça relèverait un peu du miracle parce qu'a part des coups de téléphone pour l'instant, j'ai pas l'impression qu'elle est laissé entendre qu'elle se déplacerait..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Oct - 14:13
J'attends sagement derrière la porte, un peu stressé et aussi impatient de revoir Liorah. Même si on ne se connaît pas elle et moi notre première rencontre m'a fait une forte impression et je me dis que j'ai peu de temps pour la revoir d'avantage avant de rentrer chez moi, en Angleterre. Je me mordille la lèvre puis actionne la poignée de la porte lorsqu'elle me dit d'entrer. J'espère ne pas déranger et qu'elle n'a pas déjà de la visite. J'entre donc dans la pièce, refermant doucement derrière moi, puis je me retourne et souris à Liorah qui est toute seule. Je me rapproche donc d'elle et lui tends le bouquet de fleur. Je ne suis pas très doué pour les cadeaux, je me sens toujours mal à l'aise en général et encore pire lorsque les rôles sont inversés et que c'est sur moi que l'attention se porte.

« Bonjour, j'espère que je ne te dérange pas. Je sais que j'aurais dû téléphoner avant mais je voulais te faire la surprise »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Oct - 16:55
Il y a des jours ou je m'habille parce que je sais que je vais sortir, d'autres jours ou je met des vêtements un peu plus habillé parce que je sais que je vais avoir de la visite, et il y a des jours comme aujourd'hui, ou au lieu de rester en pyjama comme je les fais quand je décide de passer la journée dans ma chambre, j'enfile un sûr-vêtement. Celui que je porte aujourd'hui est rose avec des bandes blanche et des écritures blanche, mes cheveux attaché en queue de cheval. J'ai eu de la chance d'avoir cette envie de me changer aujourd'hui, je m'attendais pas a recevoir de la visite et sur le moment je n'arrive même pas a savoir qui ça peut-être mais quand je vois la personne entrer dans la chambre, un grand sourire né sur mes lèvres ! Alexander! Ohh, j'avais un peu oublié qu'il avait dit qu'il viendrait me voir et je pensais pas vraiment que son groupe accepterait qu'il le fasse mais sa visite m'apporte un vrai bonheur ! Il me tend un bouquet de fleur et je les prend toujours un grand sourire et les sent. Quel bonheur..

Bonjour ! Merci beaucoup , ce sont mes fleurs préféré ! Et bien sûr que non tu ne me dérange pas, je suis vraiment contente que tu sois là et que tu es réussis a trouver ma chambre ! Installe toi !

Je lui montre le fauteuil libre, et je m'amuse légérement de sa gêne. Il est vraiment mignon et adorable..on dirait une sorte de petit chiot..c'est attendrissant.

Tu m'excuse a part de l'eau, je n'ai rien d'autres a te proposer pour boire!

Je suis plutôt contente qu'il voit ma chambre coloré et avec des photos plutôt que les murs blanc dépressif..Je me sens plus a l'aise de le recevoir dans cette atmosphère.Je ferme le bouquin et le pose a côté et le regarde.

Comment tu vas ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Nov - 22:56
Après la mésaventure dans l'ascenseur je parviens enfin au numéro de chambre qu'on m'a indiqué à l'accueil et je frappe, ne rentrant que lorsqu'on m'y autorise. J'ai alors une légère appréhension, me demandant si je ne vais pas gêner, mais non Liorah est bel et bien seule. Je me rapproche donc d'elle et lui tends les fleurs, la saluant et m'excusant en quelque sorte par la même occasion de n'avoir pas appelé avant de venir. Elle prend les fleurs et je lui souris lorsqu'elle me dit que ce sont ses fleurs préférées, ouf ! Je retire mon écharpe et mon manteau, les posant sur le dossier du fauteuil que je rapproche du lit pour ne pas être installé trop loin.

« J'ai bien cru que je n'arriverais jamais mais … oui, j'ai réussi à trouver ! »

Je hausse doucement les épaules lorsqu'elle s'excuse de n'avoir que de l'eau.

« Ne t’inquiète pas pour ça ce n'est pas grave »

Mes yeux vagabondent à droite et à gauche de sa chambre qui est plutôt bien décorée pour une chambre d’hôpital, preuve qu'elle y passe vraiment beaucoup de temps. Il se pose ensuite de nouveau sur la jolie blonde alors qu'elle me pose une question à laquelle j'aurais dû penser en premier, quel idiot.

« Je vais très bien merci. Et toi ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Nov - 0:40
Je suis surprise et impressioné qu'on les laissé monter jusqu'a cette endroit. Ils auraient pû le questionner pour être sûr qu'il savait ou il s'aventurer..mais il ne semble pas que ce fut le cas. Je n'ai pas vraiment de doute sur sa nature, même si j'ai encore des sensations bizarre en le voyant. D'autant plus qu'il ma dit parler exclusivement l'anglais et que a ce moment précis, c'est pas l'anglais qu'il parle mais bien norvégien...et j'ai du mal a comprendre ou alors il ma menti ? Pourquoi l'aurait-il fait ? Je ne vais pas lui faire remarquer, je ne veux pas le perturber ou le mettre mal à l'aise..

Ça aurait été plus simple si je t'avais indiqué comment venir dans ce service et le numero de ma chambre même si il me semble t'avoir indiqué les papillons sur la porte..je suis désolé si ça a été long pour y avoir acces..

Je me mordille la lèvre, j'espère au moin qu'il n'a rien vu dans les couloirs. On sait jamais et puis je me dis que ça doit pas être le cas, sinon il aurait probablement un aire choqué ou il ne serait trés certainement pas a côté de mon lit a ce moment précis. J'aurais voulu pouvoir lui offrir quelque choses a boire, c'est ce qu'on fait chez sois en général...et on va bien dire que j'y suis chez moi ici depuis le temp ce qui est triste dans un sens.. Je suis préoccupé par les fleurs et il faut vraiment que je trouve un vase pour les mettre, je demanderais a Eliaz si il peu m'en fournir un , je sais qu'il ne me le refusera pas. Je repose les yeux sur lui et souris a sa réponse.

Ça fesait longtemps que j'ai pas été aussi bien..ça me fait vraiment plaisir que tu me rende visite ! Ça fait du bien de voir des gens et je suis ravie de t'avoir fait assez bonne impression pour que t'es envie de me revoir !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Nov - 15:23
J'ai l'impression pendant un court instant qu'elle me regarde d'une drôle de manière. Est-ce que j'ai dit quelque chose que je n'aurais pas dû ? Peut-être que je parle trop vite, après tout l'anglais n'est pas sa langue natale même si à l'entendre j'ai l'impression qu'elle le parle depuis sa naissance. C'est assez bizarre d'ailleurs non ? Non, pas besoin de m’inquiéter pour de telles futilités. Elle s'excuse à propos du fait que j'ai eu du mal à arriver jusqu'ici alors je secoue doucement la tête.

« L'hôtesse d'accueil a mit un moment avant de me donner le numéro de ta chambre pour je ne sais quelle raison et l'ascenseur est tombé en panne, ce n'est pas de ta faute, c'est simplement un coup de malchance ! »

Je lui souris et me rapproche, m'installant sur le fauteuil qu'elle m'indique. Après avoir répondu à sa question je lui demande à mon tour comment elle va parce qu'après tout ce n'est pas moi qui suis hospitalisé pas vrai ? Sa réponse me fait sourire en tout cas et je hausse doucement les épaules.

« Oh c'était ça ou une énième visite de musée … Pour dire vrai tu étais un peu mon échappatoire »

Je relève la tête, une lueur amusée dans le regard.

« Je plaisante, j'avais réellement envie de venir te rendre visite avant de repartir chez moi »

Après tout il reste peu de temps, dans moins d'une semaine maintenant il sera temps de faire ma valise, direction la maison. Je dois bien avouer que mes parents, ma maison et mon petit village me manquent. Cette ville est très jolie mais je ne m'y suis jamais vraiment senti à l'aise ni à ma place.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Nov - 0:19
Je ne suis pas franchement surprise de l'hôtesse d'accueil. Elle fait son boulot a fond. C'est une vrai professionnel. Elle s'inquiète de la moindre personne qui tente de pénétrer dans l'aile surnaturel. On ne sait jamais. Il y a des mauvais être, des chasseurs qui pourraient vouloir venir s'amuser un peu dans les couloirs..cependant , je grimace a l'histoire de l'ascenseur, ça n'arrive pas souvent mais il ne semble pas prendre tout ça mal ou avec colère plutôt calmement même.

Cette partie de l'hôpital est un peu spécial, c'est pour ça qu'ils sont aussi long a l'accueil , il s'assure que n'importe qui n'y entre pas..et mette en danger les patients...même si ils doivent peut être faire la même chose dans les autres parties..

C'est difficile de ne pas prononcer le mot " surnaturel" quand on est habitué a le faire. Son sourire est comme un rayon de soleil, c'est étrange alors que je le connais trés peu mais il est de ses gens qui ont se sourire qui donne envie de sourire..J'aurais pû me vexer a sa remarque mais je ris un peu...en fait, je me serais senti un peu vexer de n'avoir été qu'une échappatoire a une visite ennuyeuse, la roue de secours.

Oh..j'oublier que tu étais ici qu'en voyage, ça me touche beaucoup que tu sois venu et je suis trés heureuse d'avoir eu la chance de te rencontrer. Si tu le veux bien, j'aimerais qu'on reste en contact..une correspondance par téléphone ou par courrier, ça me plairait beaucoup et puis si je sors un jour de l'hôpital, je pourrais venir te voir chez toi.

Je voudrais bien comprendre aussi comment il fait pour parler une langue qu'il est persuadé de ne pas parler..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 18 Nov - 19:44
Je penche légèrement la tête sur le côté et la fixe lorsqu'elle me dit que cette partie de l’hôpital est spéciale. Je me demande ce qu'elle entend exactement par là. Est-ce qu'elle parle des maladies qui y sont traitées ici? Ou bien d'un tout autre sujet ?

« Ah oui ? Pourquoi est-ce qu'elle est un peu spéciale ? »

Lorsqu'elle me dit qu'elle est contente de me voir je plaisante en lui faisant croire l'espace d'une seconde que je me suis en fait servi d'elle comme prétexte pour ne pas aller faire encore une autre visite de musée. Seulement j'ai trop peur qu'elle le croit réellement et puis je n'aime pas blesser les gens alors je lui dis rapidement la vérité. Quand elle me parle de garder le contact ça pourrait paraître absurde parce qu'on se connaît à peine et pourtant l'idée me plaît. Et quand elle me dit qu'un jour elle pourrait venir chez moi si elle sort de l’hôpital je lui souris de nouveau.

« J'aimerais bien qu'on garde contact moi aussi et je suis sûr que mon village te plairait beaucoup. Et puis tu parles drôlement bien anglais, tu ne t'y sentirais pas trop dépaysée ! »

Même si mes parents se feraient sans doute des idées pour le coup. C'est tellement rare que j'amène quelqu'un à la maison, en dehors de mon amie d'enfance.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 24 Nov - 22:58
Oh mon dieu. Qu'es ce que j'ai dit...j'aurais dû me taire! Comment je vais faire maintenant, il faut que je trouve une explication sans lui avouer qu'il est dans une aile surnaturel avec des créatures qu'il ne doit même pas connaitre..enfin si mais dans les histoires..dans les livres qu'il a du lire dans son enfance , son adolescence..Je n'aime pas mentir, j'ai horreur de ça mais je dois le proteger de ce monde là. Comme je tente de proteger d'autres humains..je me mordille la lèvre.

On ne trouve ici que des patients dont les maladies sont inconnu..les médecins sont encore entrain de chercher..il y a aussi des gens qui veulent qu'on cache leur présence pour diverses raison..c'est pour ça qu'ils ont mit du temp en bas pour te donner ma chambre..ils veulent être sûr de qui ils laissent entrer.

Je suis pas sûr d'être trés claire et convaincante. Mais au pire..je trouverais toujours un argument la dessus pour réussir a le convaincre.J'ai un grand sourire qui se dessine sur les lèvres a ses paroles. Ça fait du bien de me dire que je pourrais toujours recevoir du courrier. Je me mord la lèvre quand même quand il fait référence a mon anglais. Il réalise vraiment pas en fait..je préfère jouer le jeu..

Oh tu sais, à l'origine, je suis né en Californie..on a déménager avec ma mère assez rapidement mais j'ai quand même eu le temp d'apprendre l'anglais..Je vais tout faire pour pouvoir venir rapidement te voir, ça me changera les idées. Ça donnerait probablement de quoi discuter aux gens de ton village...et encore plus parce que je pourrais pas voyage sans amener mon meilleur ami et comme il est assez extravagant..

Je me reinstalle dans mon lit un peu mieu et regarde un cadre photo puis Alec.

Dis m'en plus sur toi...je suis sur que j'ai plein d'autre chose a connaitre.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Nov - 15:41
Les paroles de Liorah m'intriguent et je ne peux pas m'empêcher de me poser tout un tas de questions. Du coup je la questionne à ce propos et pendant quelques secondes j'ai l'impression que son regard trahi une légère panique. Pourtant elle finit par me répondre calmement et normalement alors je me dis que j'ai sans doute rêvé.

« Oh ... »

Je ne sais pas vraiment quoi penser de sa réponse pour dire vrai. Des maladies inconnues est-ce que ça ne veut pas dire par conséquent que c'est incurable ? Liorah m'avait parlé d'elle mais je ne m'imaginais pas qu'il y avait tout une aile de l’hôpital dédiée à des personnes dans son cas.

« Je trouve ça … terrible »

Quand elle me propose ensuite qu'on garde le contacte j’accepte bien volontiers, la complimentant par la même occasion sur son anglais et le fait qu'elle pourrait s'adapter facilement si elle était en mesure de venir me rendre visite un de ces jours. Elle m'explique d'ailleurs comment ça se fait qu'elle parle aussi bien et je hoche doucement la tête, y voyant du coup plus clair. Puis je finis par rire un petit peu quand elle me parle de son ami extravagant.

« A ce point là ? En tout cas, j'espère vraiment que tu pourras sortir d'ici définitivement au plus vite ! »

Je la regarde se remettre au lit puis lui souris avant de hausser doucement les épaules, soudainement un peu plus timide.

« Je ne sais pas trop … Je ne suis pas très intéressant … J'habite dans un petit village, c'est mon tout premier voyage et ... »

Je me stoppe, soudain prit par une quinte de toux qui heureusement ne dure pas trop longtemps.

« Désolé, c'est la différence de température entre dehors et ici sans doute »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 1:03
Beaucoup de gens arrivent a trouver notre situation terrible mais j'ai presqu'envie de dire que le personel fait en sorte que notre vie soit la plus simple possible, enfin moi en tout cas, je le ressens de cette façon. J'ai des droits de sortie, je peux me déplacer facilement dans le parc de l'hopital, je peux allé dans les couloirs comme dans la salle commune aux patients et aux familles, j'ai pû mettre ma chambre a mon goût...je trouve qu'ils ont sû faciliter les choses, peut être aider a changer un peu l'idée qu'on est là peut être pour ne jamais en ressortir. Même si je sais que moi au fond, je n'aurais qu'un papier a signer pour reprendre ma vie normale mais si je fais une autre crise, Magnus ne pourra pas la gerée..et puis être ici me permet de voir Aedan..Puis je me suis fait des amis...je suis assez mitigé sur ma précense ici..

Malheureusement, certains n'en ressortent jamais ou pas sur leur jambes..mais c'est comme dans l'aile..les autres ailes de l'hopital..

J'ai réussi pour l'instant a ne pas laisser échapper la moindre consonnance surnaturelle, c'est pas maintenant que je devrais lâcher quoi que ce soit. Je dois le maintenir hors de tout ça..Et qu'il continue de croire a mon histoire d'aile ultra surveillé..On passe sur un autre sujet. Il semble "intrigué" par mes paroles sur Magnus. Mon dieu, je sais le décrire mais j'ai la crainte de lui faire peur..Magnus est tellement...libre..je souris un peu a ses derniers mots..

Je pourrais, je suis là en quelque sorte de mon plein gré..je n'aurais qu'un papier a signer..mais mes crises sont de plus en plus difficile a gérer..même pour quelqu'un qui vivrait avec moi et pour ce qui est de Magnus. Ses goûts pour les vêtements peuvent être parfois extravagant et parfois trop sobre, il a un goût prononcé pour le maquillage..je crois qu'il en met plus que je ne peux en mettre..et le vrai plus...c'est le fait qu'il n'a aucun filtre, je veux dire si il veut dire les choses il les dira et la façon de le faire sera certainement loin d'être pudique...C'est un sacré phénomène..

Assise sur mon lit, je lui fais signe vers une photo de Magnus, Church, notre chat, et moi. J'essaye d'en savoir plus sur lui mais je me sens probablement autant géné qu'il l'est. Il m'inquiète quand il est prit d'une toux, je suis prête a appeler une infirmière mais ça semble ce calmer..

Il y a un verre et de l'eau sert toi si tu veux boire et sinon je peux aussi appeler une infirmière..c'était pas rien comme toux..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Déc - 22:58
Je crois que j'ai sans doute un air choqué sur le visage lorsqu'elle me répond que certaines personnes ne ressortent jamais de l’hôpital ou alors pas sur leurs jambes. Je sais que c'est la réalité malheureusement mais ça a toujours été quelque chose que j'ai eu du mal à supporter. Après tout mes parents biologiques sont morts eux aussi mais … Mise à part ça j'ai eu la chance dans ma vie de n'avoir perdu personne d'autre.

« Oui c'est vrai, je suppose que c'est le cours de la vie ... »

Je hausse les épaules doucement et la regarde. Elle me parle ensuite de son ami et je crois n'avoir jamais fait la connaissance d'un garçon qu'on puisse qualifier d'extravagant. Dans un petit village comme le mien tout le monde se ressemble plus ou moins sans réellement se démarquer les uns des autres. Je lui dis ensuite que j'espère qu'elle pourra sortir d'ici au plus vite et je hoche doucement la tête face à ses explications.

« Je vois … C'est vrai qu'il vaut mieux ne pas prendre trop de risques ! »

Quand elle m'explique que son ami se maquille je penche légèrement la tête sur le côté, intrigué. Je n'ai pas internet à la maison mais j'ai la télévision, bien que je la regarde très peu souvent, et je ne suis donc pas totalement inculte mais je trouve quand même ça étrange pour un garçon de se maquiller. Même si l'idée m'a déjà effleuré l'esprit durant mon adolescence, lorsque je regardais ma meilleure amie utiliser le maquillage de sa mère en douce. A sa façon de le décrire j'ai l'impression qu'elle décrit tout simplement mon opposé et je trouve ça de ce fait assez amusant. Je me rapproche légèrement lorsqu'elle me montre une photo et la regarde de plus près.

« Oh effectivement il a l'air … Extravagant »

Je ris un petit peu puis hausse les épaules, plutôt gêné, lorsqu'elle me demande de parler de moi. Ce n'est pas quelque chose que j'ai l'habitude de faire, je préfère en général observer et écouter les autres plutôt que de me mettre en avant. J'essaie quand même mais comme je m'en doutais je ne trouve pas grand chose à dire. Je suis sauvé de toute façon, si on peut dire ça comme ça, par une quinte de toux qui ne dure pas longtemps. Je me sers un verre d'eau comme Liorah me le propose et le vide en quelques longues gorgées, apaisant par la même occasion l'irritation dans le fond de ma gorge. Je secoue ensuite vivement la tête, me rasseyant dans le fauteuil.

« Non non ce n'est rien ne t'en fais pas, ça m'arrive de temps en temps mais ça se calmera lorsque je serais rentré chez moi. L'air est différent ici, moins pur, sans vouloir te vexer »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Jan - 20:59
Le cour de la vie. Ça me parait bizarre, d'appeler ça le cour de la vie quand on meurt d'une maladie, quand on meurt trés jeune. Quand un enfant est enfermé dans une chambre d'hopital parce qu'il doit ce battre. Le cour de la vie , ça devrait être ce qu'on connait tous. Vivre notre enfance, grandir, vivre nos premières fois, devenir des adultes , fonder sa famille pour ce qui le veulent , vivre des aventures..devenir agé et mourir..ça c'est le cour de la vie, pour moi en tout cas. Quand je vois des gens de cette aile mourir, quand j'entend que dans l'aile humain il y a eu des décés...j'ai mal au coeur. On devrait mourir chez sois entouré de sa famille et non dans un hopital...

Il a quelques problème le cour de la vie tout de même..

Si j'aimais ma vie avant aujourd'hui, au fond de moi je cache a quel point je ne l'aime pas. Elle n'a rien d'agréable même si en étant ici, je fais en sorte d'être présente pour d'autres personnes. Comme les gens dans le coma a qui je vais faire de la lecture tout du moin ce qui sont seuls et qui entendent. Certains n'entendent pas..d'aprés des médecins..je peux faire la lecture a des gens qui ne peuvent pas bouger de leur lit..je leur apporte des petites choses pour s'occuper. J'essaye d'être utile même si ce n'est pas mon rôle ici..ça m'apporte du bonheur. J'hoche la tête a ses paroles.

Un jour, je reprendrais le cour de ma vie..de ma vrai vie en oubliant toute cette maladie. Je ne pourrais pas oublier mes rencontres, mes amis d'ici..

Je reviendrais quand je serais guéri, je porterais mon aide encore. Du bénévolat, ça me plait beaucoup. Je lui parle de Magnus parce que je ne peux pas m'en empêcher, il a une place terriblement importante dans ma vie et je l'aime plus que tout. Je souris parce que je ressens ses reactions a chacune de mes paroles et a la photo que je lui montre. Je garde ce sourire pose un regard tendre sur la photo et le regarde lui..

Magnus est quelqu'un.. de magique...je ne sais pas où je serais si il n'avait pas été là..quand ma famille s'est déchiré..

On allait entamer une autre conversation mais une toux violente le prend et je m'inquiète énormement, je lui propose de boire un verre d'eau qu'il prend et je secoue la tête négativement a ses paroles, rassuré qu'elle lui soit passé. J'aurais appelé une infirmière sinon.

Ne t'en pas, tu ne me vexe pas. Je n'aime pas vraiment la ville. Je suis mieu dans la nature, les arbres, les animaux...je m'y sentirais vraiment mieu si je pouvais y vivre..tu devrais mettre un masque , ça t'empêcherait d'aspiré la pollution non?

Je suis presque triste de penser qu'il va rentrer chez lui et que je le verrais plus. C'est bête de s'attacher a des gens en les connaissant a peine mais Alexander a quelque chose de spécial et j'aime beaucoup pouvoir échanger des mots avec lui.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 15:52
Je hausse doucement les épaules face à sa réflexion. Ne pas être maître de sa vie ni de sa mort, c'est justement ça suivre le cours de sa propre vie. Qu'il soit court ou long, tranquille ou périlleux. On ne peut rien faire d'autre que d'avancer vers le terminus. Après tout, chaque être qui né doit un jour mourir. Une fois qu'on a comprit ça, la mort ne nous effraie plus vraiment et on peut vivre notre vie sans se préoccuper de ce que le lendemain va apporter. Je n'ai pas peur de mourir pour ma part, parfois c'est l'inverse, j'ai plutôt peur de vivre. Mais ça c'est une toute autre histoire. Je souris à Liorah quand elle fait preuve de positivité. Je ne sais pas ce que ça fait d'être malade alors je ne peux pas vraiment parler à sa place ou bien la conseiller sur tout ça. Cependant je sais encourager les gens et c'est ce que je décide de faire avec elle.

« Je suis persuadé que tu y arriveras. On ne se connaît pas beaucoup toi et moi mais je sens au fond de toi que tu n'es pas le genre de personne à se laisser aller totalement »

Quand elle me parle de son ami excentrique je ne sais pas trop quoi en penser. Des hommes comme lui ne courent pas les rues dans mon village. Même si je suis au courant de certaines modes dans les grandes villes c'est autre chose de le voir par ses propres yeux. Même si là en l’occurrence il ne s'agit que d'une photo c'est déjà beaucoup plus réel en sachant qu'il s'agit de l'ami de Liorah. Je finis par sourire lorsqu'elle emploi le terme de magique, me demandant s'il n'y aurait pas anguille sous roche et si au fond elle ne craquerait pas un petit peu pour son ami. C'est plutôt mignon à vrai dire.

« Avoir un meilleur ami c'est quelque chose de très précieux c'est vrai »

Moi-même je ne sais pas ce que je deviendrais sans ma meilleure amie, ma seule amie en fin de compte. La seule personne qui a su percer ma carapace et faire l'effort de venir jusqu'à moi, d'apprendre à me connaître et m’apprécier tel que je suis. Alors que jusqu'à présent tout ce passait bien je suis prit d'une quinte de toux qui heureusement ne dure pas trop longtemps. Je prends volontiers un verre d'eau lorsque Liorah me le propose et me sens tout de suite beaucoup mieux après l'avoir avalé. Je lui explique que ça vient sans doute de l'air qui est différent de celui de chez moi et je suis ravis qu'elle semble me comprendre.

« Je n'y avais même pas pensé à vrai dire mais de toute façon comme je repars bientôt ça ne me posera plus aucuns soucis »

Je me mordille la lèvre puis relève la tête et lui souris.

« Mais j'y penserais si je reviens ici prochainement ! »

Je ne sais pas si ce sera réalisable financièrement sans l'aide du campus mais on ne sait jamais. Je m'assois ensuite un peu plus confortablement dans le fauteuil tandis que je continue de discuter de tout et de rien avec Liorah.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 0:47
C'est fou comme parfois des gens qui ne vous connaissent quasiment pas son capable de lire en vous et de comprendre la personne que vous êtes. A ce moment precis, c'est le cas d'Alexander. Il a decelé en moi la force de continuer , de ne pas me laisser mourir comme d'autres le ferais. Ce ne serait pas une bataille, si je restais allongé dans ce lit tout les jours sans en bouger , le jour où ça pourrait arriver , c'est que je ne serais plus assez forte, que mes jambes ne me porteront plus et même a ce moment là, j'ai des doutes de me laisser mourir. Un soldat ce bat jusqu'au bout, je me battrais jusqu'au bout pour réussir ma mission, même si ça doit me prendre des années...

" Tu sens bien Alec..je suis comme ça, quoi qu'il arrive je ne baisserais pas les bras...même si j'ai parfois, comme tout le monde, des moments difficile et des envies d'abandonner."

J'ai eu quelques craintes a l'idée de lui parler de Magnus et encore plus a l'idée qu'ils puissent se rencontrer pour la simple raison que j'ai déjà dû lui donner, il ne le laisserait pas indifférent et parce qu'il est trés exentrique et qu'il prendrait probablement peur, venant d'un village assez petit comme il semble le dire, il n'a dû n'avoir de contact qu'avec des gens qui se disent " normaux" . La différence d'être citadin et villageois...mais il ne semble pas être choqué..un air rêveuse a ses paroles et j'hoche la tête.

C'est peut-être plus précieux qu'une relation amoureuse..tout du moin dans mon âme c'est ce que je ressens. Elle semble avoir autant d'importance pour que Magnus en a pour moi..peut être qu'un jour finalement on pourra se rencontrer tout les quatres. Un jour ou je serais sûr que Magnus ne tentera pas de te séduire..

Par la suite, il fait augmenter mon inquiétude et j'imagine d'un coup que ça puisse être quelque choses de grave. Mon dieu, je m'y attendais absolument pas. Aprés ça, il m'avoue que l'aire de la ville ne lui fait pas du bien et je lui donne une idée qui semble lui convenir. Aprés tout, j'ai vu un reportage sur la chine ou les gens en portent a cause de l'aire beaucoup trop pollué..Je souris a sa phrase..et tritture mes doigts..

Je dois avoué que j'espère pouvoir te revoir ici..c'est dommage que tu reparte si vite, j'aurais voulu apprendre a te connaitre beaucoup plus..

Toute façon, quoi qu'il arrive, je ferais en sorte de pouvoir moi me déplacer et venir découvrir son village. Venir découvrir la nature sans les bruits de la ville. Quel rêve. On discute pendant de longues minutes et quelqu'un frappe a la porte, une infirmière l'ouvre et vien porter un plateau repas, je la remercie et grimace en voyant la viande dans le plat principal...

5 ans d'hospitalisation et ils savent toujours pas que je suis Végétarienne...c'est agaçant de leur rappeler tout le temp..alors que c'est écrit dans mon dossier...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 19:14
Je ne fais que dire ce que je ressens en la voyant ou ce qu'elle dégage lorsque je passe du temps en sa compagnie mais apparemment j'ai tapé dans le mille. J’acquiesce ensuite face à ses paroles parce qu'elle a raison, tout le monde a des coups de mou c'est humain.

« Le principal c'est que tu ne laisses pas ces moments difficile t'abattre trop longtemps ! »

Elle me parle ensuite de son ami et j'ai un doute pendant un instant quant aux sentiments qu'elle entretient pour celui-ci. Ça serait plutôt mignon à vrai dire qu'elle soit amoureuse de son meilleur ami mais aussi très dangereux. Je n'ai jamais éprouvé d'amour pour qui que ce soit personnellement, enfin, pas d'amour comme on voit dans les films à l'eau de rose que ma meilleure amie me force à regarder. Mais c'est quelque chose qui doit valoir le coup d'être vécu j'imagine. Liorah me confirme qu'avoir un meilleur ami peut-être plus précieux que d'avoir un amant alors je me dit que ce qu'elle ressent est sans doute platonique au final. Je relève un sourcil cependant lorsqu'elle me parle de se rencontrer tous les quatre, me demandant de qui d'autre elle veut parler mais je n'ai pas le temps de lui poser la question que je me mets à rougir à cause de la suite de sa phrase.

« Me … Je ne pense pas que … Je ne crois vraiment pas que je sois assez intéressant pour ça ... »

Je me passe une main sur la nuque, légèrement mal à l'aise. Vu la personnalité qu'elle m'a dépeint ça serait un peu comme la rencontre d'un richissime homme d'affaire avec un pauvre paysan, pas du tout du même monde. Déjà que je ne semble pas plaire à qui que ce soit chez moi … Il m'est même arrivé de me demander s'il serait possible que je sois le seul homosexuel du village et … Oh oups … Est-ce que je lui ai dit que je suis intéressé par les garçons ? Ce n'est pas le genre de sujet que j'aborde aussi facilement en général même si je n'ai pas honte de qui je suis. Mais ce n'est pas la première fois qu'elle me dit que son ami serait intéressé alors … Non elle dit sans doute ça parce que lui est du genre à flirter facilement j'imagine, rien à voir avec moi.

Quand je suis prit d'une quinte de toux Liorah s'inquiète pour moi et je déteste ça, être une source de préoccupation. Heureusement ça me passe rapidement, surtout avec l'eau que j'ingurgite rapidement. Pour rassurée ma nouvelle amie, si j'ai la chance de pouvoir l’appeler comme ça, je lui dit que j'irais mieux une fois de retour chez moi et du coup la question inévitable de mon départ imminent se pose. Je fais une légère moue face à ses paroles parce que force est de constaté que c'est pareil pour moi, j'aurais aimé avoir plus de temps pour le connaître d'avantage et lui tenir compagnie. Mais les choses sont ainsi et j'ai ma propre vie ailleurs.

« Je ne te promets rien mais j’essaierai de passer avant de partir d'accord ? »

On continue de discuter un peu de tout et de rien et je me redresse légèrement lorsque quelqu'un frappe à la porte. Je redoute un court instant que ça soit de la visite pour Liorah et que ma présence soit gênante mais il s'agit d'une aide soignante qui lui apporte son plateau repas.

« Oh … Peut-être qu'ils estiment que ton état nécessite la consommation de viande ? Même s'il y a sans doutes des alternatives j'imagine ! »

Comme c'est déjà l'heure du repas je regarde l'heure sur mon téléphone avant de relever les yeux vers l’occupante de la chambre.

« Je vais bientôt devoir y aller si je veux être certain d'être rentré à l'heure et d'éviter que ma famille d'accueil ne lance un avis de recherche »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 0:24
C'est souvent grâce a Magnus ou à Eliaz que mes moment difficile ne restent pas longtemps. C'est souvent grâce a eux que j'oublie mon mal être. Ils ont tellement d'effet positif sur moi.
Magnus avec ses histoires toujours plus folle , Eliaz avec son sourire. Il ne m'en faut pas beaucoup pour aller mieu. Ils sont ma bouffée de bien être. Puis maintenant, que je connais Alexander, j'ai envie de croire qu'il pourrait être une bouffé de bien être de plus même si je sais que c'est éffermaire puisqu'il repart , mais je garde l'espoir qu'il revienne un jour par ici.

Il y a des personnes qui me sont d'une grande aide pour que n'arrive pas.

Je souris amusé de le voir prendre cette teinte rougeâtre, je ne pensais pas que je le mettrais dans une telle situation de gêne en lui disant tout ça. Mais voyant sa reaction, je me demande si c'est vraiment la gêne que je puisse parler de ce que Magnus pourrait faire face à lui. Malheureusement, je connais que trop bien mon meilleur ami et même si j'étais sûr que ça pourrait aller , ça pourrait dériver quand même. En tout cas, le voir comme ça me conforte dans l'idée que peut-être qu'il n'est pas si indifférent au fait d'être draguer par un homme. Si ça avait été le cas, il aurait peut-être plutôt essayer de détourner la conversation ou il m'aurait clairement preciser qu'il ne le laisserait pas faire, aprés c'est peut-être son caractère qui fait qu'il rougit plus qu'autre choses.

Eh bien, personnellement, je crois le contraire. Tu es charmant, trés agréable pour la discussion, on se sent trés vite a l'aise avec toi. Ce qui est une bonne chose , je trouve. Je suis sûr que si tu as croisé des infirmières, des têtes ont du tourner..et pas seulement féminine..

Je me gifle mentalement, je devrais pas faire ça. Je devrais pas essayer de savoir. Surtout que ce n'est pas une façon de le forcer de me l'avouer. Ce serait cruel de vouloir faire ça aprés tout. Je l'ai déjà assez mit mal à l'aise comme ça le pauvre. Il finira par ne plus vouloir me voir et je pourrais ne pas lui donner envie de revenir quoi que l'atmosphère polué de la ville semble être une raison plus forte qu'il reste dans son village. Dommage. Je penses qu'il serait quand même mieu a la ville peut être ne serait ce que pour paraitre moin mal à l'aise face aux gens..
Les choses s'enchainent et je m'inquiète mais ça semble se calmer. On fait le constat qu'on aura pas eu le temp de ce connaitre. Mais, j'ai envie quand même de le voir comme un ami. Pourquoi ne pas pouvoir rester en contact ne serait-ce qu'à distance? Une carte, une lettre , un coup de téléphone ? C'est possible tout ça, je ne pense pas qu'il doit vivre dans un village qui n'a pas l'electricité ou une poste. J'hoche la tête a ses paroles, il a raison de ne pas promettre. J'aurais eu une pointe de deception même si j'aurais bien comprit..

D'accord, je vais garder un petit espoir que tu puisse le faire.

On finit par m'apporter le plateau repas et je grimace en voyant la viande et râle. Je relève les yeux vers Alec et grimace de nouveau.

Certainement que oui, mais en manger serait contraire a mes convictions. Depuis l'âge de 10 ans, je suis végétarienne...et je commence a devenir Vegan..et je changerais pas ça...ils trouveront bien quelque choses pour remplacer la viande mais je rentrerai pas dans le cercle de ces assassins !

Il m'annonce sont départ et j'hoche la tête a sa remarque. je comprend bien et je veux pas qu'il est des problèmes.

D'accord, merci d'être venu me voir, ça m'a fait trés plaisir que tu sois venue. Une trés belle surprise. Et j'espère pouvoir te revoir avant ton départ, sinon..j'espère qu'on pourrait rester en contact , par courrier ou par téléphone ça me ferait plaisir aussi!
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Fév - 16:28
Je hoche la tête, lui souriant lorsqu'elle me dit qu'elle a des personnes pour l'épauler, c'est le principal. Dans les moments difficiles, même le plus fier d'entre nous a besoin d'une épaule sur laquelle se reposer ou d'une étreinte pour apaiser ses chagrins. Comme souvent, ou même à chaque fois, qu'on me fait un compliment explicite ou implicite je sens mes joues se parer d'une légère teinte rougeâtre qui trahit immédiatement ma gêne. Ce qui en général me met encore plus mal à l'aise. Ma meilleure amie me dit souvent que je suis inadapté socialement mais que ça fait partie de mon charme, je cherche encore à savoir si ça c'est un compliment ou non. Je suis ensuite prit d'un moment de doute, me demandant pourquoi elle me dit ça en réalité, et si mon comportement aurait pu laisser transparaître quelque chose sur mes préférences. Au final je préfère croire que c'est simplement que son ami est du genre à flirter avec n’importe qui. Liorah se met ensuite à mon complimenter réellement alors je me tortille sur ma chaise d’hôpital, souhaitant pouvoir me faire aussi petit qu'une souris et me faufiler rapidement dehors. Pourtant je suis ramené à l'instant présent lorsqu'elle me dit qu'on se sent très vite à l'aise avec moi, ce n'est pas ce qu'on me dit en général, c'est plutôt l'inverse. Du coup je lui souris sincèrement, sourire qui s'évapore bien vite lorsqu'elle fait une nouvelle allusion aux hommes.

« Oh euh … euh ... »

Heureusement pour moi, en quelque sorte, ma quinte de toux me sauve la vie, détournant la discussion. Une fois remis je rassure Liorah sur mon état de santé et on continue de discuter tous les deux. Quand elle me dit qu'elle aimerait qu'on garde contact je suis agréablement surprit. Je lui dit ensuite que j’essaierai de passer avant mon départ, sans rien promettre parce que je ne voudrais pas être obligé de briser cette promesse au final à cause d'un manque de temps.

Je me redresse dans une position un peu plus soignée lorsqu'on vient apporter le plateau repas de Liorah, après tout j'ai été bien élevé. Je jette un œil à la nourriture et grimace en voyant Liorah grimacer. Je me sens de nouveau mal à l'aise lorsqu'elle parle d'assassins pour les carnivore. J'adore les animaux, tous autant qu'ils sont, je les respecte et … pourtant je suis moi-même carnivore. Mais je ne mange que la quantité qu'il m'est nécessaire d'ingérer, il n'y a jamais de gaspillage chez moi, et jamais aucun repas ne s'est déroulé sans qu'on ne soit reconnaissant pour la nourriture déposée sur notre table.

Après encore un moment je finis par me redresser totalement, il va être temps que j'y aille si je ne veux pas m'attirer d'ennuis. Et puis depuis mon altercation l'autre soir je préfère éviter de me promener tout seul quand il fait trop nuit. Je me relève donc et enfile mon manteau, me rapprochant de Liorah.

« Ça m'a fait plaisir de venir, j'espère avoir rapidement de tes nouvelles »

Je lui souris et me penche en avant, déposant mes lèvres sur sa joue et frissonnant lorsqu’une drôle de sensation me parcours le corps au contacte de sa peau contre la mienne. Me redressant, je me dirige alors doucement vers la porte, me retournant avant de franchir celle-ci.

« Prends bien soin de toi Liorah »

Après un dernier sourire et un petit signe de la main je quitte la chambre.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 286
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 18:13
Cette visite de sa part s'est avéré trés interressante, amusante même et puis je reste perplexe quand a sa reaction quand j'ai parlé de Magnus et des hommes. C'était plutôt mignon en fait de le voir mal à l'aise comme ça. Même si je me sens mauvaise de l'avoir fait. Mais tout ça c'est vite remplacé par l'inquiétude de la quinte de toux, la discussion sur la pollution..et j'ai vraiment aimé pouvoir discuter comme ça. L'aprés midi est passé relativement vite, je le remarque quand on m'apporte mon plateau repas et la deception est de savoir qu'Alec s'en va. Je voudrais vraiment le revoir mais rien est sûr.Je le regarde mettre son manteau et hoche la tête.

J'espère que j'en aurais aussi de toi. Y a longtemps que j'avais pas fait une aussi belle rencontre..

J'ai le droit a un baiser sur la joue et c'est là que je me sens privilégié dans le sens qu'en ce connaissant a peine on a déjà ce genre de geste, si Alexander rester , je suis sûr qu'on pourrait devenir de trés bon amis. Je le regarde prés de la porte et un sentiment étrange me transperce..

Toi aussi Alec...rentre bien et ressource toi au maximum dans ton village!

Je lui fais un signe de la main et une fois qu'il a passé la porte, ma chambre retrouve son..calme déprimant. J'aime vraiment avoir de la compagnie, je me penche pour attraper mon téléphone et appel Magnus. Je vais lui parler d'Alec!

Fin
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-