AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Coincés [Maekiel Volkov]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 26 Oct - 14:10
Aujourd'hui je vais rendre visite à Liorah alors je me sens à la fois impatient et stressé. Je tiens à la main un bouquet de lys blanc et je n'arrête pas de me demander si elle aime les fleurs et si oui si elle aime celles-ci. Si ça se trouve elle est allergique … Après avoir attendu longtemps à l'accueil qu'on me donne enfin le numéro de sa chambre me voilà dans un ascenseur en compagnie d'un autre homme. Alors qu'on commence à monter l'ascenseur semble se stopper d'un coup un peu brusquement et je me dis d'abord que c'est peut-être normal mais … peut-être pas finalement, surtout lorsque les lumières s’éteignent quelques secondes avant de se rallumer. Les sourcils froncés je tente d'appuyer sur les boutons mais rien ne se passe, on ne bouge pas, coincés entre deux étages. Je ne suis pas claustrophobe mais … Je ne suis pas pourtant très à l'aise à l'idée de rester coincé longtemps ici.


[Comme on est en Norvège je ne sais pas quelle langue que tu parles mais au cas ou mon perso parle toutes les langues sans s'en rendre compte donc on peut écrire les dialogues normalement!]
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 28 Oct - 18:57
Je commence à reprendre un peu du poil de la bête …. Quelle magnifique expression maintenant que je suis devenu un monstre, oui enfin ça va un peu mieux physiquement, mais le moral est toujours dans les chaussettes … Enfin bon faut faire avec. Ma hanche va beaucoup mieux, du coup j’arrive a me déplacer bien mieux, j’ai le genou toujours en vrac, mais avec des béquilles j’arrive a galopé, malheureusement ils ne veulent pas me laisser sortir, car ils ont peur de ce qui risque d’arriver à la prochaine pleine lune… Et vu que j’accepte très mal ma situation, ils ont clairement peur que s’il me laisse sortir avec comme consigne de revenir pour la pleine lune, je me tire… Et je crois qu’ils n’ont pas vraiment tors en fait. Mais du coup rester enfermé ici ne m’aide pas à garder à faire remonter mon moral… J’essaye de m’occuper au mieux, le genou toujours bloquer dans l’attelle, je file souvent en salle de détente pour essayer de trouver dans sens avec qui papoter et autre, mais y a pas grand monde aujourd’hui alors je retourne bien vite dans ma chambre, pour cela je prends l’ascenseur, dans celui si, il y a un type avec un bouquet de fleurs… Cela me fait penser que je suis un peu seul en réalité… Je reste dans mon coin quand l’ascenseur se la joue capricieux, on s’arrête dans une secousse ce qui me fait grincer des dents ayant du poser ma jambe au sol pour plus de stabilité, mais l’ascenseur n’a pas l’air décider à reprendre son chemin…

« Putains… »

( Maé parle Norvégien, anglais et Russe. Il maitrise le norvégien depuis un peu plus d'un an donc il a pas toutes subtilité de la langue, mais se débrouille très bien. Il a donc un accent assez prononcer par contre. )
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Nov - 23:13
Quand l'ascenseur se bloque et qu'appuyer sur les boutons n'y change rien j'essaie de rester calme. Après tout on ne craint rien, ni moi ni l'homme qui me tient compagnie malgré lui. Mais quand je me rends compte que même le bouton d'appel d'urgence semble hors service je me dis que quelque chose ne tourne vraiment pas rond. Une panne générale dans un hôpital paraît peu probable. Après je ne sais pas si c'est un vieux bâtiment ou non, à première vue il n'en a pas l'air mais parfois même si les apparences sont bonnes les installations elles sont très vétustes. Je sors alors mon téléphone mais … Qui appeler ? Je ne connais même pas le numéro de l’hôpital et … oh les ondes ne passent pas ici apparemment. C'est un peu comme si toutes les forces de l’univers se liguaient contre moi à ce moment précis. Enfin, contre nous. M'appuyant contre une des parois de l'ascenseur je dévisage mon compagnon d'infortune.

« Est-ce que ça arrive souvent ? »


[D'accord!]
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Nov - 22:06
Ne jamais faire confiance en ce que construit l’homme… Je vais réellement croire qu’on doit avoir confiance en rien ni personne… Mais de toute façon, je n’ai pas trop le choix en se moment de prendre l’ascenseur, je n’en ai pas vraiment peur, mais vu comment ma vie par en sucette complète en ce moment, je dois avouer que cette situation me stress un peu… De plus cette secousse à réveiller la douleur autant dire que je n’aime vraiment pas cette situation et mon coéquipier d’infortune n’a pas l’air d’apprécier non plus…

« Pas a ma connaissance, mais je circule depuis peu alors j’en sais rien… »

Je regarde à mon tour mon téléphone, même si en réalité c’est bien connu, on ne capte jamais rien dans ces boites de conserve ! Je soupire alors et décide de me laisser doucement pour m’asseoir histoire de me soulager, et on c’est jamais s’il décide de repartir en mode secousse au moins je ne suis sur de ne pas m’étaler !

« Après je sais que parfois le courant fait un peu des siennes dans cette aile de l’Hôpital alors bon… Soyons patients… »

Je vais éviter de penser au jeu de mots pourris que je viens, car je suis patient depuis plus d’un mois ici…

« Au vu des fleurs, je suppose que vous rendez visite à quelqu’un. »
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Nov - 15:10
Je ne panique pas mais je ne suis pas à l'aise pour autant. Au moins je ne suis pas seul, c'est une bonne chose, enfin … Tout dépend sur quel genre de personne je suis tombé. Puisque c'est la première fois que je mets les pieds dans cet hôpital je lui demande si ce genre de panne arrive souvent mais il n'en sait pas plus que moi, nous voilà bien avancés. Je le vois tester son téléphone aussi mais ça aurait été un miracle qu'il parvienne à capter quelque chose si moi je n'ai rien. Finalement il s’assoit et me parle du courant et d'être patient. Je me mordille un instant la lèvre inférieure avant de hocher la tête et de faire comme lui, posant les fleurs au sol juste à côté de moi. Je relève ensuite les yeux sur lui et souris.

« Oui, une jeune femme que j'ai rencontré il y a peu de temps, elle m'a dit qu'elle ne peut quasiment jamais sortir alors … Je me suis dit que de la visite lui ferait plaisir »

Je hausse les épaules doucement et le fixe, essayant de le sonder. Je ne sais pas ce que c'est mais j'ai l'impression que cet homme n'est pas ordinaire. Ce n'est pas physique mais c'est quelque chose que je ressens au fond de moi, comme une sensation de picotement sur ma peau, le même pressentiment que j'ai eu lors de ma rencontre avec Eliaz. Je penche donc légèrement la tête sur le côté, le fixant toujours.

« Et vous ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Nov - 19:20
Je ne suis pas encore très calais en être surnaturel, mais quelque chose me dit que si ce n’est pas que l’ascenseur qui est en panne, cela doit-être la bérézina dans l’ail des patients surnaturels ! Car y as des types là-bas, il tête vraiment des câbles, moi ma nouvelle situation me déprime bien plus qu’autre chose… Mais bon ! Le type coincé avec moi dans l’ascenseur à l’air plutôt stresser par cette panne d’ascenseur, moi perso ça me perturbe pas plus que cela, je ne suis pas le plus grand fan des ascenseurs, mais je suis loin de me faire des scénarios catastrophe à chaque fois que j’y pénètre, j’espère juste qu’il ne me ferra pas mentir et que rien de grave n’arrive ! J’essaie alors de trouver des sujets de conversation, un pour passé le temps et deux éviter sur l’autre type ne panique ! Premier indice il ne et pas patient, il vient rendre visite à une femme, je pense. Alors je me lance. Il me confirme que c’est une femme qu’il a rencontre il y a peu de temps et je souris.

« Ça fait toujours plaisir un visite c’est sur… »

Moi je suis un peu seul… Mais amis pense que je suis retourné en Russie, j’ai prévenu Cam, mais je n’ai jamais eu de réponse… J’aurais du me douter que je n’aurais rien pu espéré de lui après tout avec son métier il doit en rencontrer des beaux hommes… J’en étais qu’un permis tant d’autre, je me suis fait des films… Il me demande alors ce que je fais là c’est claire qu’un attelle pour immobiliser me genou n’est techniquement pas un motif d’hospitalisation… Je ne sais pas si la personne en face de moi a connaissance de ce monde… parallèle alors restons prudents…

« Je suis arrivé ici il y a quelques semaines, j’ai le genou en vrac et j’avais la hanche de luxer après une simple chute, les médecins pensent que j’ai un problème, mais ne savent pas encore quoi, par sécurité il me garde ici… »
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Déc - 1:24
Quand il me parle des fleurs je lui réponds qu'effectivement je vais rendre visite à une jeune femme et je hoche doucement la tête face à sa réponse avant de le questionner à mon tour. Je ne sais pas si c'est très adéquat de poser des questions à quelqu'un dans un hôpital mais puisque c'est lui qui a commencé et qu'on est coincé dans cette petite boite en métal … c'est une bonne façon de ne pas trop penser et de faire passer le temps, qu'il soit court ou long. Il me réponds quand même, pas gêné lui de mon intrusion dans sa vie privée et mes yeux se posent un instant sur ledit genoux.

« Oh je vois, désolé … J'espère que ce n'est rien de trop grave alors »

Même si se blesser autant avec une telle chute ne peut pas être bénin. Ça me fait penser à la maladie des os de verre ou quelque chose comme ça que j'avais vu dans un film, même si ça aurait été détecté s'il avait vraiment ça. En tout cas, entre la maladie inconnue de Liorah et celle de cet homme je me dis que j'ai vraiment de la chance d'être à peu près en bonne santé. Pendant un court instant j'ai l'impression d'entre du bruit mais puisque rien ne se passe je me dis que c'était sans doute mon imagination. Quelqu'un doit bien s'être aperçut que l'ascenseur est en panne, c'est obligé ...

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Déc - 23:08
Nous sommes dans un hosto, malgré le faite que je supporte très mal ma nouvelle condition, je ne vais pas m’énerve sur le type alors qu’il me pose une simple question… Il est clair que mentir n’est pas réellement dans ma nature, mais j’ai fort l’impression que c’est devenu quotidien à présent… Je ne peux pas dire la vérité à mes parents quand je leur téléphone, je ne peux pas dire la vérité à mes amis… Mais l’excuse de l’accident ne va pas pouvoir durer éternellement surtout avec les patients humains que je croise… Mes amis pensent que je suis en Russie et mes parents que je suis avec mes amis …. Cette vie me déplaît réellement… Je lui explique alors vaguement la situation. Après tout tout n’est pas faux… Les médecins ne comprennent pas pourquoi je n’ai pas muté correctement et que je ne me retrouve pas entier après une mutation. Certains pensent que c’est juste la première fois et que cela peut arriver et d’autres sont bien plus sceptiques et pensent que j’ai un réel problème… Verdict à la prochaine pleine lune !

« J’espère aussi… Être enfermé ici me déprime de jour en jour… »

Après tout je suis jeune et j’ai plein de choses à vivre, j’ai mes amis à l’extérieur, mes étudient que j’adore… Mais je finis par croire que le Bon Dieu me punit d’avoir quitté mon pays natale…

« J’aurais mieux fait de rester en Russie…  »

Murmurais-je plus ou moins à moi-même.
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Déc - 23:47
Je hoche doucement la tête lorsqu'il me dit qu'être enfermé ici le déprime de jour en jour. Aimant la nature c'est quelque chose que je peux tout à fait comprendre. Je ne sais pas combien de temps je pourrais tenir à tourner en rond dans ma chambre ou dans les couloirs de l’hôpital avant de commencer à dépérir. Je tends l'oreille lorsque j'ai l'impression d'entendre du bruit mais non, il n'y a rien d'autre que le son de nos respirations. Du coup je laisse échapper un petit soupire puis je relève la tête lorsque mon compagnon d'infortune parle de la Russie. Il n'a pas d'accent Russe pourtant, c'est plutôt étrange … En parlant d'étrange je réalise alors quelque chose et me passe une main dans les cheveux.

« Je m'appelle Alexander au fait, et vous ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Jan - 12:41
En réalité, je ne sais pas si c’est le fait d’être enfermé ici qui me pose le plus de problèmes ou tout ce qui tourne autour… Ma nouvelle condition et tout le tralala… Je pense que c’est un tout, c’est une certitude. Mais le fait de ne pas pouvoir faire ce qui me chante malgré ma nouvelle condition rajoute clairement un mal-être… Si je pouvais sortir, voir mes amis, je pense que cela irait déjà bien mieux, alors qu’enfermer ici, je suis incapable de me changer réellement les idées… Je vis dans le mensonge en prime… nous sommes toujours bloquer, je pense qu’on a du remarqué le problème, mais de là à le réglé rapidement ce n’est pas encore gagné, certes on est dans un gros hôpital il doit y avoir pas mal de techniciens, mais je ne suis pas sur qu’il en paye un spécialisé dans les ascenseurs, si ? Bref, cela me gave et mon impatience ce verbalise généralement en Russe. Mon interlocuteur décide de poursuivre notre conversation pour passer le temps…

« Maekiel, je crois qu’on pourrait se tutoyer, non ? Bordel faut pas perte en train de clamser sérieux ! »

Je suis en train de tournée chèvre… Enfin cela ne me change pas réellement être bloquer ici ou dans ma chambre… Je reste bloquer ! Y juste quand même une option un peu plus confortable !
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Jan - 19:00
Quand je me rends compte qu'on ne s'est même pas présenté je relève la tête dans la direction de mon compagnon d'infortune et le fixe. Il me donne son prénom à son tour puis m'intrigue lorsqu'il me dit qu'on devrait se tutoyer. Je le regarde toujours alors qu'il semble commencer à s'énerver et je commence à me dire que si ça continue comme ça je risque d'en payer les frais. Après tout je ne le connais pas et parfois certaines personnes, sous le coup du stress, de la colère ou d'autres émotions, deviennent violentes. Qu'il s'en prenne aux parois de l'ascenseur plutôt qu'à moi, ça m'arrangerait.

« Peut-être que c'est une panne d'électricité générale et que le système de secours est réservé aux chambres et salles d'opération ? »

Je dis ça en l'air, je n'y connais strictement rien aux hôpitaux pour n'y avoir jamais mit les pieds avant aujourd'hui. Ici comme partout ailleurs, je n'ai jamais eu d'accident ou de maladie grave depuis ma naissance, je fais partie des chanceux. Je finis par me relever et je tente d'appuyer de nouveau sur tous les boutons, ne m'attirant aucun succès. Pas si chanceux que ça finalement. Soudain j'entends une voix qui semble venir de plus haut au dessus de nous et je tends l'oreille, ne comprenant pas un traître mot de ce que la personne essaie de nous dire puisque je ne parle pas le norvégien.

« Euh … C'est les secours ? Tu parles Norvégien ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 21:48
Je suis loin d’être un violent même si j’aime bien la Boxe, mais je ne suis pas réellement du genre à me battre gratuitement. J’ai besoin de me défouler, d’entretenir mon corps et non pas forcément de me battre avec le premier venu. Alexandre semble être de plus en plus tendu. Et je ne sais pas trop pourquoi, est-ce qu’il angoisse de plus en plus a rester des heures bloquer ici ? Ou complètement autre chose ? Il recommence alors à faire des plans sur cette panne. Je ne suis pas sûr que ce soit une panne généralement, sinon je pense qu’on entendrait plus de bruit, je sais que les ascenseurs s’est bien isolés… Mais si j’ai bien appris un truc avec ma nouvelle condition c’est que j’ai une très bonne ouïs, c’est déjà ça j’ai envie de dire…

« Je pense pas sinon il y aurait du remue-ménage dans l’hôpital, et puis je suis un patient, je pense qu’on va finir par s’inquiéter de ma disparition tout de même. »

Puis du bruit se fait entendre alors qu’Alexandre commencer à faire les cent pas dans cet ascenseur… Les secours en effet, en espérant qu’il n’ait pas idée de me tirer de l’ascenseur avec je ne sais quoi… Oui Alexandre me pose une drôle de question. Bien évidement que je par Norvégien, mais lui aussi… Enfin aux dernières nouvelles on parle en Norvégien, sinon je perds réellement la boule.

« Euh bah oui… Comme toi… »

Je réponds alors qu’il y a bien des personnes ici et qu’on est au nombre de deux.
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Jan - 16:04
Je hoche la tête face à ses paroles, il n'a pas tord. Et puis s'il s'agissait réellement d'une panne générale c'est que cet hôpital aurait un sérieux problème de conception parce qu'on ne peut pas ne pas avoir un générateur de secours dans ce genre de lieu, ne serait-ce que pour les machines qui maintiennent les personnes en vies. Je finis par me relever, marchant en long et en large autant que l’étroitesse de l'ascenseur me le permet. Puis je me stoppe et relève la tête lorsque j'entends du bruit un peu plus haut au dessus de nous. Seulement je ne comprends pas tout alors je me tourne vers mon compagnon du jour pour lui demander s'il parle Norvégien. Sa réponse m'interpelle et je le fixe, un sourcil relevé. Est-ce que c'est sa manière d'insinuer que je sais parler cette langue ou bien est-ce qu'il s'agit d'une blague récurrente qu'ils font aux touristes ? Parce que entre lui et Eliaz c'est vraiment bizarre. Je fronce légèrement les sourcils lorsqu'il répond aux personnes en haut et secoue un peu la tête quand mes oreilles se mettent à siffler de nouveau. C'est vraiment pas le moment … Retenant de justesse un grognement je me retourne vers Maekiel.

« Est-ce que ça va prendre longtemps ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Fév - 20:49
Je crois que ma remarque sur le fait que je parle norvégien comme lui le laisse un peu sur le cul. Et il ne souhaite même pas répondre, pensant surement que je le prends pour un con, ou j’en sais trop ou rien… Enfin du coup je réponds à nos sauveteurs, car bon, il n’a pas l’air très disposé à le faire. Remarque s’il est persuadé de ne pas parler norvégien… Je crois qu’il faudrait peut-être lui trouver une place dans un service ici, car ne pas savoir qu’on parle une langue c’est quand même grave docteur ! Je fais donc l’intermédiaire, le mec me répond que non, qu’ils ont trouvé la panne et que dans quelques minutes cela devrait bouger. Youpi pas besoin de jouer les singes avec un genou un vrac !

« Non ça devrait aller vite. Il dégage de la haut et tout devrais ce remettre en route. »

Je tente alors de me redresse pour me mettre debout, histoire de pas paraitre mal quand les portes de la l’ascenseur vont s’ouvrir. Quelques minutes plus tard, l’ascenseur se secoue un peu et se remet en route.
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Fév - 23:32
Je hoche la tête face à sa réponse et m'autorise un petit sourire, enfin une bonne nouvelle. Je ne suis pas claustrophobe mais j'ai quand même hâte de pouvoir sortir de cet ascenseur, surtout que l’atmosphère commence à devenir légèrement lourde et suffocante, mes cheveux collant à ma peau au niveau de mon front et de ma nuque. Alors que je commence à refaire les cent pas presque malgré moi les bruits au dessus de notre tête se font plus insistants et quelques minutes plus tard l'ascenseur nous secoue, m'obligeant à poser une main sur la paroi derrière moi, avant qu'il ne se remette en route. Je laisse échapper un soupire de soulagement et lorsque les portes s'ouvrent enfin je n'hésite pas une seule seconde avant de descendre. Même si ce n'est pas mon étage ça m'est égal, je ferais le reste en utilisant les escaliers. Lâchant un nouveau soupire je me tourne vers Maekiel, un sourire sur les lèvres.

« Enfin libres ! Je te souhaite une bonne fin de journée, un peu plus chanceuse je l'espère »

Avec un dernier sourire et un signe de la main je me dépêche d'aller trouver les escaliers.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 21/07/2016
Messages : 256
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 9:27
C’est loin d’être très rassurant de sentir l’ascenseur trembler. Mais au moins, il se remet en route et nous permet d’arriver à un étage. Sauf que bien évidemment ce n’est pas le mien… Mon compagnon d’infortune, lui s’en fou je crois et descends de l’ascenseur. Il a de la chance de pouvoir prendre l’escalier… Enfin du coup pas le choix je suis bien obliger de poursuivre ma route dans cet engin de malheur…

« Bonne journée à toi aussi. »

Je le regarder filer, le temps que les portes de l’ascenseur se décident a se refermer, espérant arriver sans un autre problème à mon étage.
FIN
Membre en fer
avatar
Emploi : Etudiant en Master
Date d'inscription : 03/06/2016
Messages : 151
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-