AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Attention, louve en liberté ! (pv Eliaz)

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 4 Nov - 12:54
Depuis maintenant quelques mois que je suis dans cet hôpital je trouve qu'on est encore pas si mal traités. Certes, me retrouver dans une cage à chaque pleine lune c'est pas le grand confort mais sinon les repas sont pas trop mauvais, les lits confortables, on peut se balader à notre guise dans les couloirs et on a même une salle de détente avec une télévision. Lorsque je m'y rends un patient est déjà en train de la regarder, puisque c'est les nouvelles je m'approche et regarde avec lui.

"Ils font un reportage sur une jeune fille qui a gagné le prix de littérature de la ville à 23 ans"

Je regarde même si je suis moyennement intéressée puis écarquille les yeux en voyant la jeune fille en question. Oui elle a changé depuis la dernière fois que je l'ai vue mais ses parents à côté.... MES parents... Je n'écoute plus vraiment mais ils disent qu'ils sont fiers de leur fille unique, qu'ils lui ont donné tout leur amour et qu'elle le leur rend bien. Lorsqu'ils citent que son livre est tiré de sa famille composée de 3 personnes je ferme les poings. Je sens que quelque chose ne va pas alors je me précipite dans le couloir pour éviter tout problème à l'autre patient.

Je ne me transforme qu'à la pleine lune en général ou alors quand je suis très énervée et je sens que ça commence à être le cas. Je sens mes poils pousser, les griffes sortir des mes "poings", mes crocs pousser. Quand je suis transformée je ne contrôle plus rien en tant qu'humain, comme si je perdais connaissance. Je pousse un hurlement au milieu du couloir une fois ma transformation complète. C'est aussi un hurlement de douleur parce qu'à cause de ma maladie je sens que certains os se sont brisés.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Nov - 18:57


Après avoir passé une bonne matiné a trainé un petit peu dans mon lit, même si les vampires n’ont pas réellement besoin de sommeil, j’ai bien dû me bouger pour aller travailler. Ça aussi d’ailleurs je pourrais m’en passé, travailler pour gagner de l’argent puisque cela sert à quoi ? À se nourrir... Oui... Sauf que je peux m’en passer de leur nourriture humaine bien trop chère. Mais non, je veux passer inaperçus, je fais donc tout comme un véritable humain. À midi j’ai déjeuné avec Angerah, comme promis le mois passé, j’ai réellement passé un bon midi et ça m’a fait plaisir de lui faire plaisir !

Malheureusement nos vies nous avaient respectivement rappelé et je songeais sérieusement à peut-être revoir Artémis. Depuis la dernière fois je n’étais pas retourné la voie... Par manque de courage ou bien par une trop grande peur, je ne sais pas, mais je n’avais pas pu la voir, quelque chose m’en empêchait. Aller ! Eliaz ! Il n’est pas tant de pensée à ça. Je souris à tous ceux qui croisent ma route et saisit mon matériel pour rendre l’endroit propre. Alors que je suis en train de laver un énième couloir, un cri parvient à mes oreilles, même pour un simple humain ce cri est perceptible. Je fronce les sourcils... Ça ressemble très clairement à un cri de Loup. Maintenant ?! J’en lâche mon ballait et cours légèrement à travers les couloirs jusqu’à faire face à un loup-garou l’air furieux, mais l’air souffrant également. Et merde ! Le tout est que la personne se retransforme !

-Hey ! Hey le loup ici !!

Attiré son attention pour qu'il n'est pas envie de croquer quelqu’un. Si je lui faisais mal... Peut-être que la douleur rappèlerais l’humain en ce loup et l’effet inverse se produirait.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Déc - 21:36
Spoiler:
 



Je sais qu'ils avaient honte de moi, de ce que j'étais devenue, mais au point de me renier... je les pensais pas capable de ça. Ils m'ont détournée de tout, de mes amis, tout ça pour m'abandonner ensuite ? Plus j'y pense, plus je suis énervée et ça me fait perdre conscience face au loup qui grandit en moi et qui surpasse ma personnalité humaine.



Je me jette sur la porte, dans quelques secondes elle risque bien de céder sous mes pattes. A ce moment là j'entends qu'on attire mon attention alors je retombe sur mes quatre pattes et grogne face à celui qui m'a interpelé. Ce n'est pas le patient dans la salle de repos qui va se retrouver sous mes griffes mais bien la personne qui se trouve en face de moi. J'approche lentement toujours en grognant, c'est plutôt louche quelqu'un qui ne fuit pas et qui au contraire attire l'attention. Une fois proche de lui je grogne une nouvelle fois et me redresse sur mes deux pattes, prêt à sauter sur lui.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Déc - 18:43


(Pas de soucis Smile)

Tout ce bruit n’est pas normal. Normalement dans un hôpital c’est plutôt calme, sauf si on descend au niveau des urgences, alors là oui il y a beaucoup de bruit, mais même ! Ça ne ressemble absolument pas à des bruits de cris et des grognements. Non tout ça ne me présage rien de bon ! Je me dépêche donc, mes facultés de vampire m’aidant pas mal, lorsque j’arrive je ne fais plus réellement face à un humain ou une humaine, le loup est déjà là et transformer, l’air en colère. Je sas que c’est bientôt la pleine lune et certains loups ont du mal ce contrôler. En tout cas les salles de repos des patients ne se trouvent pas loin ! Je tente donc d’attirer l’attention du loup et heureusement j’y parviens ! Il se tourne vers moi et me montre ses canines, prêt à me mordre. Je lui fais alors signe et lâche de sale insulte pour l’énerver et l’attiré.

-Allez vient là sac à puce ! Vous êtes tellement une race inférieure à nous autres !

Et un sourire en coin apparaît sur mon visage, comme si j’étais vraiment sérieux, je le suis un peu au fond, mais je le cherche surtout. Je sais qu’il va comprendre, les loups-garous sont avant tout des humains, ils nous comprennent. Alors que le loup me bondit dessus, je tente de m’échapper d’entre ses griffes et pattes. Bien que le loup parvient à me griffer le torse, j’arrive à entourer mes bras autour de son cou et sans crier gare je sors mes propres crocs et les enfonce sans douceur dans son cou. Espérant vraiment que la douleur rappellera l’humain.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Jan - 1:37
ça y est la porte cède sous mes coups, le pauvre patient à l'intérieur va subir ma colère même s'il n'y est pour rien. Au moment où j'allais me jeter à l'intérieur mon attention est attirée par quelqu'un dans le couloir. Je retombe à quatre pattes et m'approche du mec en question. Je sors les crocs et grogne lorsqu'il me dit que c'est un vampire et que c'est une race supérieure, etc. puis je me jette sur lui, il veut titiller ma colère ? Okay il va y avoir le droit. Je me bats avec lui, je lui griffe assez profondément le torse mais avant que j'ai pu faire quoi que ce soit il arrive à accéder à mon cou et y plante ses crocs. Je pousse un hurlement de douleur et donne un coup pour l'envoyer valser contre le mur. Je fais quelques pas en titubant et je tombe en restant couchée. Je me transforme à nouveau pour reprendre ma forme humaine.

Je suis complètement dans les vapes, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je ne sais pas où je suis mais j'ai froid. Lorsque je reprends peu à peu conscience, je me rends compte que je suis nue. La dernière fois que je me suis retrouvée nue après avoir perdu conscience c'était à la pleine lune et les médecins avaient prévu cela donc je me retrouvais dans une cellule. Mais là je suis dans le couloir, je me redresse et pousse un cri de surprise en voyant un jeune homme à côté de moi.

"Qui... qui êtes-vous ? qu'est-ce que je fais là ?"

J'essaie de cacher comme je peux ma poitrine et croise les jambes pour qu'il ne voit rien plus bas.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Jan - 23:44


Je bosse ici depuis cinquante ans dans cet hôpital et j’ai rarement vu ça. Enfin… Vraiment jamais. Un loup en liberté ? Normalement c’est beaucoup plus surveillé, ou alors c’est arrivé des jours où je n’étais pas là. En tout cas je sais que la pleine lune est bien tôt, mais en aucun cas ça justifie le loup que je vois devant moi ! Je sais que des humains en se trouve pas loin, je dois donc impérativement réagir très vite ! Alors que le loup se met à m’attaquer et me touche, je grimace et sors mes propres crocs de vampire pour les lui planter dans le cou après avoir réussi à me placer correctement. Le loup hurle, comme je m’y attendais et avec force me repousse. Je cogne alors fortement le mur, un peu sonner sur le cou, du sang dégoulinant le long de ma mâchoire et de mes crocs. J’ai le souffle rapidement et alors que la bête à poil reprend forme humaine, mes yeux redeviennent normaux et mes crocs se rangent. Il ne reste à présent plus que du sang sur mon menton.

C’est alors une jeune femme qui apparaît devant moi, complètement nue et vraiment belle. Elle semble perdue et en me repérant elle se cache immédiatement. Je me relève alors doucement également et sans réfléchir retire mon haut, même si je suis torse nu, c’est moins « grave » qu’elle. Je lui tends alors mon haut, essayant le sang d’un revers de la main.

-À l’hôpital, dans le couloir et je suis celui qui vous a empêché de commettre une boucherie monumentale. Un peu plus et vous passiez du côté humain…

Je la regarde alors qu’elle enfile mon haut et regarde autour de nous, passant un bras sur ses épaules.

-Où est votre chambre ? Je vais vous raccompagner.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 18:02


Je prends le pull que le jeune homme me tend, je vois qu'il est à moitié déchiré alors j'inverse les côtés. C'est pas très pratique mais au moins ça me cache. J'essaie de l'étirer au maximum parce que c'est pas mon genre de me balader les fesses à l'air et d'exposer mon intimité à tous ceux que je croise. J'écoute son explication et regarde son torse griffé et le sang qu'il essuie. Je ne me souviens de rien comme d'habitude, juste d'avoir vu mes parents à la télévision. Je commence à comprendre ce qu'il s'est passé.

"C'est... c'est moi qui vous ai fait ça ?"

Je sens mon cou me piquer un peu, quand je passe ma main dessus je sens deux petits trous et un peu de sang. Je me demandais aussi comment il avait fait pour m'empêcher d'aller plus loin.

"Vous êtes un vampire ?"

Je soupire et baisse la tête, si j'avais su je n'aurais jamais été plus loin mais quand je me transforme, je ne contrôle plus rien. Je me relève en grimaçant un peu puis fais un pas en avant qui me fais hurler de douleur. Comme d'habitude mes os ont été fragilisés par la transformation.

"C'est... c'est la numéro 130..."

Je vais de nouveau me retrouver cloîtrée dans ma chambre, la transformation a été si rapide que les infirmiers n'ont pas eu le temps d'arriver. Et si cela recommençait ? Au moins je resterai dans cette chambre et pas dans la cellule dans laquelle je suis les soirs de pleine lune.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Jan - 1:21


Le loup redevient bien vite humain… Ou plutôt la louve redevient bien vite humaine et c’est comme ça que je lui passe mon haut, même si je suis moi-même blesser et que mon haut n’est pas au meilleur de sa forme ! Ça fera toujours mieux l’affaire qu’être totalement nu. Elle prend mon haut alors que je touche du bout des doigts sa griffure sur mon torse en grimaçant. Putain, ça fait un mal de chien, les loups ont vraiment de sale griffe. Ma tête se hoche doucement.

-Oui… Mais ce n’est pas très grave vous en fait pas ! J’ai connu pire !

Ce n’est pas totalement vrai, mais ce n’est pas totalement faux non plus. Me faire griffer par des loups c’est presque courant, mais aussi profondément . Rarement. Elle était comme vraiment en colère. J’ai rarement vu ça, pas seulement pour la colère d’être un garou, juste… Vraiment en colère. Elle transpirait la colère. Je peux la voir toucher son cou et je lui offre une petite grimace avant de hocher la tête doucement.

-Oui et désolé pour la morsure… C’était le seul moyen de faire réagir l’humain ne vous, pas la douleur…

Alors qu’elle se relève elle hurle soudainement et elle aurait pu réveiller l’hôpital en entier. Heureusement que je suis un vampire et que j’ai de très bon et rapide reflexe puisque lorsqu’elle manque de s’écrouler à cause de… Je ne sais quoi, je la rattrape et la porte soudainement dans mes bras.

-Je vous tiens !

Je la soulève donc et l’emmène doucement dans sa chambre.

-Qu’est-ce qui ce passe ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 16:55
Heureusement il est plus grand que moi, du coup son pull aussi et ça me permet d'être recouverte aux endroits les plus intimes. Je le regarde quand il répond à ma question et secoue la tête.


"Je ne pensais pas que ça allait m'arriver ici, de ne pas pouvoir me contrôler et de me transformer en dehors de la pleine lune"

En même temps je ne m'attendais pas à voir mes parents à la télévision, féliciter ma soeur et me renier. Au moins lorsque je suis partie j'ai su qu'ils avaient simplement parlé d'une fugue ou je ne sais quoi, mais je faisais encore partie de leur famille. J'y repense encore maintenant mais je suis trop épuisée pour me mettre en colère et me retransformer à nouveau. Quand je sens des picotements dans mon cou et qu'il répond positivement à ma question en expliquant pourquoi il avait dû me mordre, je hoche la tête.

"Je comprends... merci de m'avoir arrêtée, je ne contrôlais plus rien"

Lorsque je crie de douleur, je manque de tomber mais me retrouve dans ses bras. Je rougis, un peu gênée lorsqu'il me porte mais je n'ai pas le choix à moins de trouver un fauteuil roulant.

"C'est la raison de ma présence ici, ce n'est pas seulement parce que je suis un loup-garou mais aussi parce que chaque transformation fragilise mes os et je mets un moment avant de les renforcer"

C'est au moins la différence d'avec les humains, mes os se brisent mais ils se régénèrent si on veut, plus tard. Ce qui ne les rend pas plus durs, ils risquent tout autant de se casser à nouveau.

"Et vous ? Qu'est-ce que vous faite ici ? Vous êtes infirmier ?"
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 14:22


Lorsque la louve reprend forme humaine, je lui passe mon haut, aussi déchiqueter soit-il, pour la couvrir un au minimum, même si tout ça fait que c’est moi qui suis découvert, mais c’est toujours moins pire que ce qu’elle peut l’être. Elle me se met à secouer la tête en me disant qu’elle ne pensait pas pouvoir se transformer en dehors de la pleine lune et je lui souris un peu.

-Généralement les ne peuvent, vous êtes une née ?

Après bien sûr il y a des exceptions pour tout, peut-être qu’elle vient d’en vivre une. Quoi qu’il en soit je pense qu’on a évité une grosse, très grosse catastrophe. D’ailleurs elle sens rapidement comment j’ai dû éviter cette catastrophe et elle me remercie pour ça. Je lui offre un simple sourire, comme si ce n’était rien.

-Généralement le loup domine, j’ai rarement vu l’humain avoir le dessus sur le loup…

Malheureusement. Ils sont même peut-être pire que nous sur ce coup-là ! Nous on peut se contrôler si on le désirs vraiment. Alors, ça fait que c’est laquelle des races la plus dangereuse ? Soudainement elle hurle de douleur et heureusement que je suis un vampire puisque je parviens à la rattraper avant qu’elle ne s’effondre. Elle m’explique que tout ça fait partie du pourquoi elle est ici, tandis que je cherche sa chambre.

-Oh… Je vois, ça ne doit pas être simple sachant que vos os se brisent régulièrement… Du coup vous avez un peu comme une malade des os de verres version garou ?

Je tourne le visage vers elle dans un petit sourire, autant en sourire, non ? Et puis dans ce siècle-ci, je suis ainsi, je souris pour donner un sourire.

-J’aimerais bien, mais non ! Je suis au plus bas de l’échelle pour certain, je suis l’homme de ménage.

Sur cette phrase je pousse la porte de sa chambre et viens doucement le déposer sur le lit.

-Je reviens !

Puis je pars chercher une nouvelle blouse, un haut pour moi et de quoi nous soigner aussi. Même si je ne suis pas infirmier, j’ai des bases et à force de les voir depuis cinquante ans, je maitrise deux trois chose quand même.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Fév - 18:15
Je souris au jeune "homme" en le remerciant du regard qu'il ne m'en veuille pas. Il a l'air de bien connaître le sujet loup-garou alors que moi j'ai dû apprendre toute seule. Avant d'arriver ici je ne connaissais aucun autre loup-garou, c'est pour ça que je le regarde en relevant un sourcil à sa question.

"Les nés ? Heuuu non je me suis fait mordre le soir des 7 ans de ma petite soeur"

Je me mords la lèvre en me rappelant ce soir qui m'a écarté définitivement de ma famille, mais je suis trop épuisée pour m'énerver à nouveau et me retransformer. Je hausse les épaules quand il me dit que c'est rare que l'humain reprenne le dessus, c'est clair que si je n'avais pas ressenti cette douleur je ne me serais sûrement pas calmée et le loup-garou serait toujours là. Je m'accroche à lui en essayant de faire un pas puis je lui explique ce qu'il m'arrive et la raison de ma présence dans cet hôpital. Je ne comprends pas en quoi ça le fait sourire mais je hoche la tête à sa conclusion.

"C'est ça..."

Je suis un peu surprise lorsqu'il me dit que c'est l'homme de ménage, je savais qu'il y en avait un mais c'est pas du tout l'image que je m'en faisais.

"Oh, désolée"

Je me laisse poser sur mon lit puis m'inquiète un peu lorsqu'il part même s'il me dit qu'il revient. Je me glisse sous les couvertures pour cacher le reste de mon corps et souris en le voyant revenir. Je suis un peu surprise de voir ce qu'il a dans les mains hormis de quoi m'habiller.

"Vous faites quoi avec ce désinfectant et ces pansements ?"
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 20:17


La jeune femme semble totalement déstabiliser par ce que je dis et c’est dans un ton incertain qu’elle me répond qu’elle s'est fait mordre lorsque sa petite sœur avait 7 ans, du coup ça ne me dit pas vraiment quel âge elle a, mais je sais qu’elle est mordue au moins. Je souris alors avec un regard apaisant pour qu'elle ne panique pas.

-Il y a les loups-garous qui naissent ainsi et ceux qui sont mordus. Maintenant que vous êtes une louve par exemple, si vous avez un enfant, il y a de forte chance qui le soit également, ou à demi ça dépend du père de votre futur enfant.

Enfin si ça se trouve elle ne se voyait pas en avoir où elle en a déjà ! Mais vu qu’elle semble perdue ça m’étonnerais. Je l’aide ensuite à aller dans sa chambre et elle s’excuse alors lorsque je lui dis ce que je suis. Je ris alors légèrement.

-Pourquoi s’excuser ?

Je la laisse sur son lit et quitte rapidement la pièce pour aller chercher ce dont nous aurons besoin. À sa question je regarde les choses en question et viens au bord de son lit.

-Vos griffures sont comme du poison pour nous, comme nos morsures pour vous, alors… On ne verra pas ça disparaître aussi facilement que n'importe quelle blessure. On va donner un coup de main ! Montrez-moi votre cou…

Et je désinfecte alors les deux petits troue avant d’y mettre un petit pansement. Je regarde ensuite mon torse et grimace d’avance.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 20:06
Je regarde le vampire lorsqu'il m'explique la différence entre les nés et les mordus et hoche la tête pour montrer que j'ai bien compris. J'ouvre de grands yeux lorsqu'il me donne un exemple avec mes enfants.

"Mes enfants ? Je crois pas que j'en aurai, non..."

Bon déjà il faudrait que je rencontre un papa, mais surtout je ne veux pas leur imposer ce problème d'être surnaturel. Pour moi c'est un problème, il n'y a rien de positif à être une créature surnaturelle. Je lui demande s'il est infirmier et il a l'air surpris quand je m'excuse après qu'il m'ait répondu qu'il était en fait l'homme de ménage.

"Hé bien... j'imagine que ce n'est pas le métier dont vous rêviez lorsque vous étiez petit"

D'ailleurs quel âge a-t-il ? Je sais qu'un vampire peut vivre très vieux et garder une apparence très jeune. Je m'allonge et le regarde à nouveau quand il m'explique ce qu'il compte faire avec les pansements.

"Du poison ?!?"

Je grimace au contact du désinfectant, mais il a l'air de savoir ce qu'il fait. Je tourne ma tête vers lui et le vois grimacer, je pense qu'il redoute de recevoir le même traitement.

"Merci... ça va aller ?"
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Fév - 0:49


La jeune louve semble perdue, ce qui me confirme que c’est une mordu, sinon elle aurait connaissance de tout ça. Elle finit par ouvrir de grands yeux lorsque je lui explique et reprend juste le terme « enfant » avant de me dire qu’elle n’en aura pas. Je souris alors un peu.

-Pourquoi pas ? Vous êtes vraiment mignonne !

Je ne dis pas ça dans le but de la draguer ou quoique se soit, mais simplement parce que je le pense vraiment et sincèrement. Pour une louve ? Elle est vraiment pas mal. Elle s’excuse ensuite et je me demande pourquoi, lorsqu’elle m’explique je finis par rire un peu.

-Je suis un vampire, j’ai des tonnes de vie derrière moi ! Ce métier-là n’existait pas vraiment lorsque j’étais petit ! C’était les femmes qui faisait le ménage, les servants même ou les esclaves, alors tout est relatif !

Ma tête se hoche simplement lorsqu’elle reprend le terme de « poison » d’un air étonner. Je pense que cette petite a encore beaucoup à apprendre. Enfin là je ne sais pas ce qu’elle veut précisément savoir avec cette exclamation, mais je confirme au moins. Je la soigne et me soigne aussi, bien que je grimace.

-Oui... Oui c’est juste que ça va me faire un peu plus mal que… Normalement.

Je lui offre un petit sourire et me soigne finalement, non sans serrer des dents ou souffler fort pour ne pas hurler. Je remets ensuite un de mes hauts avec difficulté et souris malgré tout a la louve.

-Voilà… Comme neuf ! Je vais peut-être vous laissez vous reposer...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Fév - 23:56
Ma remarque sur les enfants le fait sourire, je fais aussi un petit sourire en retour mais je reste convaincue que ce n'est pas une bonne idée. Je comprends bien que son compliment n'est pas destiné à me draguer alors je hoche la tête.

"Merci..."

Je réalise que ce n'est pas un jeune vampire quand il m'explique que le métier d'homme de ménage n'existait pas à son époque. Même le mot "servant", "esclave", dans ce pays ça fait longtemps que ça n'existe plus. Du coup il a piqué ma curiosité, j'ai envie de le questionner mais je me retiens. Et puis je suis trop faible pour le moment, je le reverrai sûrement dans les couloirs alors ça sera pour plus tard.

Je hoche la tête lorsqu'il s'explique un peu plus sur le terme "poison" qu'il a donné sur mon état. Je le laisse me soigner en grimaçant puis je le regarde faire pareil pour lui, je comprends bien qu'il se force à serrer les dents sous la douleur mais je ne fais pas de commentaires. Je me contente de hocher la tête lorsqu'il propose de me laisser me reposer.

"Volontiers, merci beaucoup... pour tout..."

Je souris et ferme les yeux, épuisée.


FIN
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 79
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-