AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Qui sommes nous ? | Aedan

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 10 Nov - 23:40
J'ai fait soigné ma main. Un moment en quelque sorte désagréable. Pour moi trés exactement parce que me retrouver devant le double de cette peste..même si cette fille n'a rien fait au final et semble même être beaucoup plus sympathique et agréable..en sortant de l'hôpital mes craintes ne m'ont pas quitté..alors j'ai prit trois jours au lieu de rester chez moi , je me suis mise en planque a quelques mètres de mon ancien chez moi...besoin de voir Eddie, de savoir si la voisine disait vrai..je l'ai vu..il n'est plus l'homme que j'ai connu..il n'est plus vraiment lui même, il est triste..et ça ce voit de trop loin..et ça me brise le coeur..de lui faire du mal mais je le protège, je l'aime..et j'ai si peur pour lui...Aprés avoir passé tout ce temp a le surveiller, j'ai plus eu le courage et je m'en suis voulu en le voyant avec un verre a la main...je m'en suis voulu de le voir tituber en sortant de la maison..J'ai roulé en ville, versé quelques larmes et je me suis retrouvé devant le PNC...j'ai garé la voiture et je suis rentré...besoin de décompresser...j'ai regarder quelques show et en revenant au comptoirs j'ai eu la surprise d'y voir Aedan..cet infirmier rencontrer il n'y a pas si longtemps, plutôt agréable pour le peu de mots échangé..je commande un verre au barman et m'installe a ses côtés..

J'arriverais toujours a être bluffé par certains show donné ici..
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Nov - 0:53


Je sors de l'hôpital et remonte doucement le col de ma veste, il ne fait pas froid vu que nous sommes en plein mois de juillet et même si on est à Oslo, si je vous assure qu’il fait chaud, mais… J’aime juste ne pas avoir un peu de vent et je ne souhaite pas non plus qu’on me voie plus que ça. Je me tourne un dernier instant vers l'hôpital et quitte rapidement ces sentiers-là.

Je ne rentre pas chez moi, je pars directement vers un autre chemin et c’est peut-être pour ça aussi que je n’ai pas envie qu’on me reconnaisse, je n'en sais trop rien à vrai dire. Disons que j’ai passé une soirée de merde et avant de partir j’ai eu la mauvaise idée d’aller voir vers chez Liorah et de la voir dans un piteux état. J’ai beau tout fait pour qu’elle aille bien, ça ne marche pas… Même si bien entendu je ne le montre pas. Mais justement j’éloigne ce démon au maximum et je ne sais quelle connerie de la nature la ronge. J’ai vraiment besoin de noyer mes esprits dans l’alcool !

C’est ainsi que ça fait maintenant quelques heures que je suis ici à boire. Alors que je commande un énième verre… Enfin en réalité je ne sais pas réellement à combien je suis, j’entends une voix tout près de moi et qui semble visiblement m’être adressé. Je me retourne alors vers elle et mes yeux deviennent moins sombres en la reconnaissant.

-C’est vrai qu’il y a des shows vraiment pas mal… J’en ai vu un une fois… Je pensais être ailleurs, dans un autre état...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Ven 25 Nov - 13:54
Je souris légérement en voyant son regard changer en réalisant ma présence. C'est un bon point. C'est une bonne chose. Je suis sûr qu'on pourrait s'entendre tout les deux et qu'il pourrait s'addoucir encore plus qu'il ne semble déjà l'être a ce moment précis. Toute façon, je ne lui veut pas de mal et je suis plutôt détendu a l'idée d'avoir trouver un compagnon de comptoire et avec lequel on partage le même interet pour cette endroit. Si en plus, il pouvait me dire qu'il n'apprécie pas la patronne, il marquerait encore un grand point. Cette peste..Une fois installé et ma boisson servit par le barman, je regarde les shows qui se finissent derrière nous et tourne de nouveau la tête vers lui..

Le danseur ou la danseuse doit être incroyablement talentueux pour donner cette impression..

J'aimerais beaucoup vivre un show comme celui là. J'en ai trouvé des trés interressant mais pas qui puisse me faire voyager comme lui. Pourtant, j'ai mes petites préférence de danseurs et même de danseuse. Je ne cache pas que j'aime bien regarder les femmes danser et vendre leur corp..Je bois quelque gorgés et repose le verre..

Vous avez un coup de coeur particulier pour l'un d'eux ou l'une d'elle ?

C'est un plaisir de pouvoir échanger sur autre chose que l'extérieur et nos travails. S'évader comme cette endroit est fait pour..Vivre dans un autre monde..C'est ce qui est dingue en repensant a ses paroles. On entre ici pour être dans un autre monde et quelqu'un est capable de nous amener encore plus loin, dans encore un nouveau monde...on doit en ressortir des étoiles pleins les yeux..
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Déc - 1:14


Ce club c’est peut-être un des seuls endroits, avec mon propre chez moi, ou je peux être celui que je veux, pas celui que j’ai besoin d’être. C’est peut-être le seul endroit où je sais que de toute façon tout restera ici. Après tout, ne dit-on pas que la nuit tous les chats sont gris . Les personnes que je croise ici, je ne les revois pas ou je serais vraiment l’homme le plus malchanceux du monde, bien que je le sois déjà pas mal si on compte cette putain de cicatrice qui me défigure et Samael et ma jumelle malade, emproie a une grande agonie qui l’entraine lentement vers la mort. Là, je croise à nouveau quelqu’un que j’ai déjà vu, mais ici, alors ça va. Ma tête se hoche en l’entendant.

-Je pense que pour bosser ici il faut avoir un certain niveau. Je n'ai pas croisé les patrons, mais ils doivent savoir ce qu’ils veulent…

Pourquoi les ? J’ai entendu dire qu’ils étaient plusieurs, après j’en sais pas plus à ce niveau-là ! Je commande un nouveau verre, faisant signe d’en mettre un nouveau pour elle également et que c’est moi qui prends. Puis je secoue la tête en la regardant.

-Non… Je suis relativement nouveau ici, je n’ai pas eu le loisir de faire le tour… Et vous ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 1:55
Au vu du physique et du profesionnalisme dont ils font preuve, je n'ai pas de doute qu'il puisse avoir un niveau bien précis et puis vu le sale caractère de la patronne que j'ai rencontré, j'ai aucun doute sur le fait qu'ils doivent soit être vraiment trié sur le volet au moment des entretiens ou bien qu'ils font en sortent de garder leur place et de devenir meilleur quand la chance leur tombe dessus et avoir cette pétasse comme patronne faut en avoir du courage. Je n'ai toujours pas avalé la façon dont elle s'est adressé a moi et la façon qu'elle a eu de vouloir m'apprendre mon job..

J'en ai croisé une et si vous pouvez l'éviter, c'est tout le bonheur que je vous souhaite.

Il commande un verre et m'en commande un aussi. Je le remercie et le questionne sur ses préférences dans le club. Ils ont du talent mais il est toujours difficile de trouver un coup de coeur, il faut avoir vu plusieurs show en privé ou voir la même personne plusieurs fois..a moins d'un coup de foudre " artistique"..

Un certain Stormy ne me laisse pas indifférente, il a un quelque chose de particulier qui me fait aimer les show que je peux voir de lui..pour le côté féminin, j'ai un certain coup de coeur pour L'ange blanc..elle rendrait lesbienne n'importe quelle femme qui la regarde tant ses mouvements son envoutant..si vous avez l'occasion, n'hésitez pas a aller les voir..

Une fois le verre servit, je remercie une fois de plus mon camarade de comptoire.

On sera certainement amené a ce voir encore alors pourquoi ne pas ce tutoyer ? Aprés tout, c'est plutôt familier comme endroit..
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Déc - 14:09



La flic face à moi semble pensive face à ce que je dis par rapport aux danseurs du coin. C’est vrai qu’ils dansent tous très bien, je me demande même s’il n’y a pas des gens régulièrement virés s’ils deviennent moins bons. Un peu comme Samaël qui vire, enfin se débarrasse serait plus juste, des personnes qui ne lui sont plus utiles. Heureusement pour moi je suis bon et il ne peut pas se débarrasser de moi, pourquoi heureusement et pas malheureusement ? Parce que sinon il me ferait tuer tout simplement. Histoire de n’avoir personne qu’il ne côtoie qui savent ce qu’il trafique. Tout ça pour dire, que je ne semblais pas très loin de la vérité en disant « les » patrons, mais j’étais loin de m’imaginer que…

-Une ? Il y a une femme qui gère cet endroit ?

Un couple ? Je sais que ma question paraît machiste, elle peut l’être. C’est juste que normalement les femmes sont loin d’être pour ce genre d’endroit, même si justement le fait que je parle de tout ça avec une femme me convainc du contraire, elles peuvent apprécier tout autant. Mais disons, sincèrement, que c’est beaucoup moins courant. On parle ensuite des personnes présentes au club et ma tête se hoche doucement alors que je souris en coin en entendant les paroles de la jolie flic, tandis que je visualise bien la nana dont elle parle.

-Si je ne connais pas ce… Stormy, je connais L’ange blanc, c’est justement d’elle dont je vous parlais, cette nana est … Canon...

Son côté loup aide certainement à sublimer cette femme. Ce qui est presque ironique d’ailleurs que son nom de scène soit quelque chose de si pure alors que les loups se brisent et tuent, tout le contraire des anges. Ma tête se hoche finalement légèrement à la proposition de la belle brune et avant de boire, j’acquiesce oralement.

-Va pour le tu !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 1:33
Ça semble toujours surprendre les gens quand ils apprennent qu'une femme est capable de gerer un endroit comme celui là. A croire que même dans ce monde , y a une sorte de discrimination des femmes. Les femmes aussi aiment ce genre de chose, je penses être l'exemple, enfin aimer est un grand mot. Moi je ne suis ici que pour les shows des strip tease..En tout cas, même si je suis assez choqué qu'il puisse être surpris par l'information, ça me plait aussi d'avoir pû lui apprendre quelque choses.

Une vrai peste. Elle a un nom un peu bizarre quelque chose comme Syclista..ou clisista..

Ca fait maladie sexuelle ce nom mais on peu pas faire une réclamation, une fois qu'il est donné, c'est fichu, c'est pas comme les prénoms. Bien que nous les femmes avons la chance de pouvoir en changer grâce au mariage et parfois..il ne voudrait mieu pas avoir cette " chance" parce que s'en est pas une. On échange sur nos goûts pour les employés et j'hoche la tête a ses propos sur l'ange blanc. Oui, je suis une femme , non, je ne suis pas lesbienne mais oui , je trouve que cette fille est canon. Même si ce terme me parait..étrange. Elle dégage quelque choses de trés plaisant. Je lui propose ensuite le tutoiement qu'il accepte et je souris.

Je me ferais un plaisir de te faire découvrir Stormy, il vaut le détour et je trouve qu'il a quelque chose de spécial quand il bouge, c'est hypnotisant..
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 17:03


À croire que le coup des stéréotypes ne m’a pas épargné. Je pensais que cet endroit était dirigé par tout sauf une femme également. Je voyais un homme, un vieil homme même ! Au visage pervers et à la vie tumultueuse, limite pourquoi pas un parrain de la mafia. Vous voyez le style . Bah un peu comme ça, un mec comme ça qui gère un club pareil. Mais visiblement pas. Bien que maintenant, sans avoir vu la patronne, j’ai l’imagine en tête d’une femme. Je ne pense pas qu’elle est juste, mais qu’importe. En tout cas je sors de mes pensées en la fixant un nouveau.

-On dirait bien qu’elle n’est pas dans votre coeur.

Je bois mon verre tranquillement, n’en disant pas plus, pas moins. C’est vrai qu’elle n’a pas l’air de la porté dans son coeur. Généralement on déforme les noms de famille que l’on n’aime pas d’ailleurs. Et vu ce qu’elle a dit juste avant ça, il n’y a aucun doute possible. Et je ne suis pas flic. Enfin bon ! On parle rapidement des gens qui bossent ici et ça semble plus la détendre. C’est presque drôle d’ailleurs, non ? Elle hait la patronne des lieux, mais semble kiffer son travail. C’est tellement paradoxal. Ce n'est pas mal, j’aime bien. Ma tête se hoche en l’entendant tandis que je me mets à jouer avec le fonds de mon verre.

-Ouai, pourquoi pas, un de ces quatre ce serait avec plaisir. C’est ton préféré alors ici ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 1:21
Je me repasse la soirée, je me repasse l'appel passé pour prévenir d'un individu dangeureux dans les locaux du Paradise night club et je me repasse surtout la reaction inssuportable de cette femme, de cette pseudo patronne qui voulait m'apprendre a faire mon métier et qui juger chaque mots ou geste prononcé..je lui ai quand même coupé le sifflet en fesant venir des collègues pour la conduire dans son bureau. C'est quand même pas croyable d'être enquiquiné comme ça.

Effectivement, ce n'est pas une personne que je me fais une joie de croiser. Je pense que vous aussi n'accepteriez pas qu'on vous dises comment faire votre travail..surtout quand c'est une situation qu'elle aurait pû regler elle même.

Je n'aurais pas pensé faire une rencontre telle que Aedan dans cet endroit , d'habitude, j'ai toujours fait en sorte de voir deux trois show, boire un verre ou deux et repartir chez moi pour m'appitoyer sur ma vie, sur mon mariage si parfait que j'ai gaché et me relever avec l'idée de retrouver les assassins de ma soeur..je bois un peu et tourne la tête vers Aedan.

Je suis ici presque tout les soirs, généralement toujours assise au comptoire..et oui, c'est mon préféré..le premier que j'ai vu la première fois que j'ai posé les pieds dans cette endroit..il dégage quelque choses...de surnaturel..il est le genre d'être...qui me ferait facilement céder..

Je joue avec la paille dans mon verre, un aire rêveuse mais bien vite abbatu par le visage d'Eddy qui me revient en tête..comment est ce que je peux penser a avoir du désir pour un autre homme alors que je fais souffrir l'amour de ma vie...
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Fév - 21:21


Lorsqu’on parle de la patronne des lieux, ce qui me surprends toujours autant que ce soit une femme d’ailleurs, l’agent face à moi semble réellement en colère. Elle me dit que finalement elle pense que moi aussi je n’aimerais pas qu’on me dise comment faire mon travail et je regarde simplement mon verre en hochant la tête. C’est vrai, lorsque je suis en compagnie de mes supérieurs j’ai du mal à écouter les ordres, pourtant je ne passe pas au-dessus du rang infirmier. Tout simplement parce qu’ainsi je peux mieux veillez sur Liorah, si je me spécialise je serais dans un secteur et… Ce sera moins pratique. Je tourne alors légèrement les yeux vers elle, répondant d’un ton sans sentiment particulier.

-Pourquoi vous êtes déplacé alors si elle pouvait se démerder ?

Après peut-être que c’est vrai ce qu’on dit sur les flics. Ils servent juste à rien et aiment bien manger des donuts et juste faire chier les gens. Bien que là je comprenne que c’est la patronne qui a fait chier, mais justement ils ont bougé parce qu’ils n'avaient rien de mieux à faire ? Je ne comprends pas, mais je ne cherche pas non plus. Hormis ma petite question. On parle plus du club et lorsqu’elle me parle de son danseur préféré je me tourne un peu vers elle.

-Quelque chose de surnaturel ? Comme ?

Est-elle au courant des êtres surnaturels ? En est-elle un ? De prime abord elle ne semble pas aussi charismatique qu’un vampire, mais elle dégage quelque chose. Une beauté, sa voix aussi. Elle apaise, elle attire… Qu’est-elle ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Fév - 17:58
C'est bien ce qu'il me semblait, je n'ai pas eu besoin de parler longtemps avec lui pour savoir qu'il n'est pas le genre a aimer se faire commander. Ça ce voit a sa carrure et il dégage quelque chose, un sentiment de force. Je le sens quand il veut quelque chose, il l'obtient meme si il va à contre sens de l'avis des autres. Je bois quelques gorgé et joue avec mon verre avant de lui répondre. Si c'était si simple que ça d'être dans la police, déjà qu'on traine une sale réputation..et ce genre de cas , c'est pas fait pour l'arranger..

Parce qu'il était décrit comme une situation beaucoup plus compliqué et que mon chef m'a donné l'ordre d'y aller. Dans la police quand on vous donne un ordre, il vaut mieu l'écouter. Quand je suis arrivé. Ce n'était qu'un homme en colère d'avoir été attraper pour un fait minime. Des policiers en uniforme auraient pû s'en occuper sans probleme. Mon chef a donné l'excuse d'un manque d'effectif..

On change de sujet et ça me convient beaucoup plus. Devoir reparler de cette expérience et surtout de devoir parler de cette femme, ça me travail les nerfs et ça me déplait vraiment.Il semblerait que le mot surnaturel est retenu son attention. Je tourne la tête vers lui. Connaitrait-il tout cet univers ?

Habituellement, ce sont les gens qui sont hypnotisé par ma voix ce n'est pas moi qui suit hypnotisé par leur façon de bouger, de regarder..

Il dégage quelque chose qui me met assez en confiance pour essayer de lui faire comprendre qui je peux être rééllement.

Etrangement, ça ne marche plus aussi bien que j'ai pû le voir dans mes jeunes années..
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 15:07


La jeune policière joue longuement avec son verre en entendant ma question et je la regarde faire du coin de l’oeil tout en jouant légèrement avec le peu d’alcool qu’il reste dans mon verre avant de le boire d’un coup sec. Elle finit par reprendre la parole pour me dire qu’elle en a eu l’ordre et que chez eux les ordres c’est les ordres. Je la regarde longuement et hoche simplement la tête. Rien que pour ça, je pense que je ne pourrais pas être dans la police. J’en ai assez déjà de Samaël, je trouve ça beaucoup trop, alors avoir un chef constamment sur mon dos. À l'hôpital aussi ça me fait chier, mais j’ai un minimum de liberté. Enfin certes, elle n'a pas l’air au mieux avec ce sujet donc c’est presque naturellement du coup qu’on change de sujet, sans vraiment en changer puisqu’on parle toujours du club, mais de manière moins énervante pour elle. Mais la conversation devient comme étrange, elle parle de surnaturel et je me demande si… Elle emploie ce terme a la légère ou pas. Finalement elle me fixe en me parlant de sa voix et plus elle parle, plus elle immisce le doute. Je finis par avoir un éclair de génie et mes sourcils se défroncent alors que la fixe.

-Comme les… Sirènes ?

Je la regarde longuement. Si c’est ça, alors ça expliquerait pourquoi je me sens étrangement bien avec elle. Pourquoi ça ne me fait presque rien de parler de tout et rien avec elle, dans le sens où ça ne m’emmerde pas. Son charme de sirène aurait un effet la dedans, c’est même presque sur a y penser maintenant.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 21:05
Une grande question se pose et un mystère se dévoile parce que j'ai voulu qu'il le découvre, il y a bien d'autres gens qui ont tenté mais qui n'ont jamais mit un nom sur mon espèce. Pourtant ce n'est pas difficile, je ne peux pas détourner ma nature. Comme avec lui, je peux charmer , hypnotisé qui je veux..Un sourire se dessine sur mes lèvres et je porte mon verre a celle ci, buvant une gorgée sans le quitter des yeux. Le chant des sirènes si populaire dans les écrits, quels effets auraient-ils sur lui? Je serais curieuse de le découvrir..mais l'endroit n'est pas approprié..je repose le verre sur le comptoire.

Comme les sirènes..Mais toi...qui es-tu? Il  y a beaucoup d'emotions qui se dévoile quand on te regarde dans les yeux...

Depuis ma venue sur terre, j'ai toujours eu du mal a cerner certains surnaturel. Les loups garou, les vampires je peux réussir..parce que j'ai prit l'habitude. Mais les métamorphes ou même les sorciers...je suis incapable de réussir a en deceler un quand il y en a un dans l'assistante si il n'utilise pas ses pouvoirs..Mon téléphone sonne et je le sors pour regarder le contact..et détourne les yeux sur mon compagnon de comptoire avec une moue.

Il semblerait qu'on sera obliger de ce revoir pour que je sache qui tu es ..une occasion de boire un autre verre
Membre en fer
avatar
Emploi : Inspecteur de police
Localisation : Ville
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 112
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Fév - 15:43


Ce qu’elle me dit me trouble. Je ne suis pas quelqu’un qui aime montrer ses faiblesses parce que depuis Samaël j’ai compris que c’est ce qu’il risquait de me tuer dans cette putain de vie, mais là, je ne peux m’empêcher de montrer mon trouble et mon incertitude. Pourtant aussi tôt que le mot « sirène » traverse mes lèvres je peux voir son regard briller d’un autre éclat. Un éclat que je n’ai jamais vu chez elle, même si je ne l’ai vu que là et l’autre fois. Elle semble fière et presque… Attiré par un je-ne-sais-quoi. Elle boit alors un peu de boisson avant me confirmer que c’est une sirène. Alors ça… J’en avais toujours entendu parler, mais je n’en avais jamais vu. Elle se demande ensuite ce que moi je suis… Mais elle n’aura pas la chance de le savoir ce soir puisqu’elle est à nouveau coupée par son portable. Ma tête ne fait que se hocher en l’entendant. Je ne sais pas comment elle fait, répliquer comme ça, tel un petit chien, ça me casserait les couilles. Je dis ça, mais j’en suis au même point et je confirme que ça me casse les couilles. Je la salue donc d’un simple mouvement de tête la regardant partir tandis que je finis ma soirée tranquillement dans le bar.



FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-