AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

L'ange sans passé (suite) [Malorie Erikson]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 15 Jan - 17:34


Une chose est sur, chaque patient est différent. Si j’étais tombé sur une patiente la dernière fois qui se méfiait de moi à cause du fait qu’elle avait rencontré ma sœur et que ça c’était mal passer et qu’elle pensait que j’étais cette dernière. Celle-ci dépasse beaucoup de choses ! Elle est isolante et presque trop méchante pour être véritablement un ange ! Le problème c’est que je ne peux pas me laisser faire sans la remettre à sa place. Je ne me prive donc pas pour le faire. Je tente de passer outre à ses remarques pour ne pas la frapper le plus fortement possible, parce que la faute me reviendrait entièrement, même si elle est vraiment désagréable et de toute façon avant que je n’avais pu dire quoique ce soit l’ange s'était évanouie.

Je dois dire que ce n’est pas gentil, mais c’était presque le meilleur moment que j’ai pu passer avec elle ! Le fait qu’elle soit juste là, inerte et silencieuse. Là, oui, à la rigueur elle ressemblait à un ange, mais dès qu’elle ouvrait la bouche, sans aucun doute son père c’était tromper. Il avait dû voler cette progéniture à notre père à nous : Lucifer. J’avais tout de même fait appel à de l’aide et après avoir fait le nécessaire pour qu’elle s’éveille à nouveau, je devais attendre le réveille de mademoiselle mi-ange, mi-démon, les bras croiser à rien faire. Et cela ne faisait que m’énerver plus.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Jan - 23:10
Malou sortait de sa torpeur avec encore dans la tête les discours de Yahvé dont elle n'avait pas compris grand chose hormis qu'il fallait qu'elle devienne plus aimable; pourquoi faire ?
Encore en état second, c'est d'ailleurs la première question qu'elle posa à l'interne qui attendait son réveil.

Ignorante de l'état d'esprit négatif qu'Eretria avait à son égard, elle embraya, les yeux encore dans le vague:
pourquoi devrais-je être gentille alors que je subis une injustice, tu peux me dire toi, la toubib ?
J'ai pas choisi; Dieu m'a imposé d'être un ange à cause d'une mission carrément débile; je voulais être un loup-garou ou un démon, comme toi !
Elle réfléchit quelques instants et poursuivit:
tu n'as peut-être pas choisi non plus mais au moins, tu es née comme ça; tu as eu le temps de t'habituer et puis tu connais tes parents...
Pour moi ça ne s'est pas du tout passé comme ça 
!

Elle laissa vagabonder son regard dans la pièce sans vraiment prendre conscience qu'elle était dans une chambre et non plus en salle d'examen, que les docteurs allaient très certainement lui imposer de la nourriture de gré ou de force, en solide ou par intra-veineuse et quelle ne pourrait pas sortir d'ici sans leur consentement.
Posant enfin des yeux un peu plus vivants sur la femme, elle soupira et raconta ce qu'elle savait de sa vie:
je suis arrivée ici, à Oslo il y a environ quatre jours, à l'âge de 18 ans.
Cela signifie que je suis morte ailleurs, là où j'avais une famille et des amis mais où ? Je ne sais pas...

Alors je suis passée devant Dieu qui m'a dit: tu seras un ange avec pour mission de retrouver l'homme de ta vie sinon tu seras déchue et il m'a catapulté dans ce monde sans aucune considération, tu crois que c'est réglo ça ? Tu crois que ça me donne envie d'être de bonne humeur ?!

Les larmes aux yeux, elle attendit qu'Eretria réagisse à ce qu'elle venait de lui confier et ajouta:
tu vas rire, je ne sais même pas ce que c'est véritablement un ange... Dieu m'a dit que je devais trouver par moi-même, la belle affaire !
Franchement, je me sens encore tellement humaine... C'est comme si je n'avais pas fini de mourir, c'est affreux !

La jeune fille pleurait à présent tout en demandant entre deux hoquets:
tu comprends ça toi ? Qu'est-ce que je dois faire ?
J'ai pas envie d'être la gentille nunuche de service, j'ai pas envie de tendre la joue gauche quand on m'envoie une mandale sur la joue droite, tu piges le problème ?


Malou était tellement désemparée qu'inconsciemment elle s'était rapprochée de la démone et tout en finissant sa phrase elle avait posé sa main sur celle d'Eretria sans plus se souvenir de son pouvoir.
Instantanément l'interne reçut une décharge de bien-être qui lui ôta toute angoisse, toute fatigue et toute peine.
Elle avait la sensation de baigner dans un amour infini, une douce chaleur divine envahissait son corps et elle se sentit heureuse, apaisée comme jamais cela ne lui était arrivé dans la vie jusqu'à ce que l'adolescente coupe le contact en ôtant sa main de la sienne pour relever une mèche de cheveux.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Jan - 16:41


Je tourne presque en rond dans la chambre en attendant le réveille de miss casse noix. Je ressemblerais presque à une lionne en cage. Je me dis simplement que si je n’étais pas tombé sur ce cas-là, j’aurais pu passer une chouette après-midi et soigné de vrai patient. Mais bon, je n’ai pas le choix. Heureusement pour moi elle ne tarde pas à reprendre connaissance et à peine se réveille-t-elle que la jeunette me bombarde de questions. Je la regarde soudainement, sans comprendre d’où lui viennent ses pensées. Que sait-il passer pendant son micro-coma ? A-t-elle vue son père ? Non décidément, face à ce cas je savais que la médecine et ses mystères étaient faits pour moi. J’adorais ça. Je secoue alors doucement la tête et m’approche.

« On ne choisit jamais qui on est de base. On vient c’est tout et crois-moi, ma vie est loin d’être une joie. Je n’ai pas connu mes parents comme tu sembles le pensée, seulement ma mère… Qui s’amusait à me prostituer pour gagner de l’argent. J’aurais préféré être orpheline. »

En tout cas de ce que je vois elle est vive. Et puis rappelez-moi pourquoi je dis tout ça a cette fille qui me tapait encore sur le système il y a quelques minutes ? C’est peut-être son côté angélique malgré tout qui nous pousse à nous confier et nous sentir en « confiance » et, je le rappelle, je ne suis qu’un bébé ici encore, donc je n’ai pas la maitrise totale de mon propre esprit démoniaque. Elle continue son récit et je tente d’assimiler le tout, sans oublier une info. En tout cas, lorsqu’elle me parle, ça me permet de mieux comprendre l’état de colère de ce petit ange. Je me mords alors la lèvre et à sa question sur le bonheur je secoue la tête. Je n’aurais pas envie de l’être non plus.

« Non... Ça n’aide pas à vouloir l’être, mais comme je te le disais on n'a pas le choix de ce qu’on est supposé être. Tout ce qu’on peut faire c’est le faire au mieux, a notre façon. »

Lorsqu’elle me dit qu’elle ne sait pas ce qu’est un ange, j’aurais presque envie de rire en disant que cela se voit, mais je m’abstiens, ça ne serait vraiment pas professionnel et ça serait laisser gagner mon côté démoniaque. En tout cas, tout est bien triste dans son histoire, mais même si je ressentais sa douleur et sa peine, lorsqu’elle me touche, j’ai l’impression de vivre la même chose qu’avec ce colosse des forêts, une paix intérieure énorme. Si énorme que je n’ai pas envie de sortir de ce cocon. Je ferme les yeux quelques secondes puis les rouvres à nouveau pour récupérer ma main, explosant la bulle de sérénité… Regardant Malorie.

« Tu… Tu viens d’agir en ange... Tu... N’en a pas conscience, mais regarde. Que tu assumes tout ça, ça t’a… Libéré où je sais pas, mais tu as m’a fait quelque chose. Comme le ferait un ange, tu m’as apaisé... »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Jan - 22:54
Ayant calé sa mèche de cheveux derrière l'oreille, elle dévisagea l'interne qui semblait métamorphosée tant son visage s'était décontracté, comme adoucit par l'expérience qu'elle venait de vivre.
Comment avait-elle pu oublier si vite son pouvoir ? C'était cette grâce qui était la preuve vivante et tangible de ce qu'elle était et non son mauvais caractère !
Elle resta pensive quelques instants à écouter Eretria s'exclamer sur l'évidence tout en se disant que finalement elle aimait cela.
Elle aimait le fait d'avoir procuré du bonheur à cette jeune femme toute démone qu'elle était.
Elle, Malou, l'adolescente attardée, maussade, vulgaire et colérique avait apaisé un être en souffrance comme Nounours le faisait avec les malades et les blessés !
Son pouvoir à elle était différent, elle ne pourrait jamais guérir personne physiquement mais moralement ? Quelle dose de quiétude et de sérénité pourrait-elle offrir ? Quelle dose d'amour pourrait-elle insuffler, elle qui n'était pas déchue ?

A l'infini... Murmura t-elle, puis, regardant Eretria dans les yeux, elle répéta plus fort :
je pourrais t'offrir l'apaisement et l'amour à l'infini, il suffirait juste que tu le veuilles vraiment.
Si à un moment tu as besoin de cela à nouveau, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, appelle-moi et je te réconforterai.
Si tu le désires sincèrement, ton cœur ne souffrira plus jamais car je peux devenir ton ange gardien si tu sais demander.


Elle laissa planer un moment de silence avant de se rappeler ce que lui avait confié la jeune femme.
Reprenant sa gouaille naturelle, elle s'exclama révoltée:
ta mère te prostituait ? Mais c'est dégueulasse ! Comme tu as dû en baver...
Plongeant dans ses pensées elle tenta vainement de se souvenir des siens. Comment avaient-ils été ? Gentils, méchants ? Riches, pauvres ? Beaufs, intello ?
Elle soupira, consciente qu'elle n'en saurait jamais rien. Puis, une question lui brûla les lèvres:
mais... Tu es née démone; tu ne pouvais pas te défendre de ta mère ? Lui jeter un sort ou... Tu as bien un pouvoir ? Ne pouvais-tu pas l'utiliser contre elle ?
Comme Eretria semblait hésiter, elle baissa les yeux quelques instants et ajouta:
je sais que cela ne se voit pas trop mais je suis un ange quand-même; tu peux tout me dire, rien ne sera répété, surtout pas à tes ennemis car cela me serait impossible. J'ai beau avoir mauvais caractère, je ne suis pas là pour faire du mal à ce point, je ne le pourrais même pas. Comme tu le dis si bien, je n'ai pas le choix...

« Il faudra sans doute que j'apprenne à contrôler mon côté irrascible... » pensa t-elle, tout en écoutant l'interne, « si Yahvé me l'a laissé c'est que cela doit servir à quelque chose... A me défendre ? À défendre les autres ? À différencier les bons des méchants ? Je m'exercerai; sur le premier venu s'il le faut ! Et puis je vais travailler mon pouvoir afin qu'il devienne plus puissant... »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Fév - 21:32


Si j’avais des doutes sur son origine céleste, il n’en était plus question à présent. En quelques secondes tout juste l’ange m’avait toucher et fait envoler la colère que j’avais envers elle. Ce que je n’appréciais pas forcément. Comme si les anges étaient capables de nous formater au final pour être toujours heureux. Mais ce qui m’intéresse chez l’humaine c’est aussi ses malheurs et ses peines. Mais je ne pouvais pas nier que ressentir de telle chose fasse du bien. Malorie se mit à murmurer quelque chose que je ne comprends pas avant de me regarder et me répéter plus fort quelque chose. Je la fixe un instant et reprends doucement ma main, touchant du bout des doigts là où il y avait la sienne. Comme pour me souvenir encore un peu de la sensation.

« Je suis un démon, pourquoi je passerais pour te réclamer ou te demander de m’apaiser... »


Je trouvais ça d’ailleurs bien prétentieux de sa part à me dire de savoir lui demander. Comme si elle allait juger ou non si elle serait mon ange gardien. Mais avec mon caractère et mon statut, je ne pouvais pas me permettre de me soumettre à un ange. Finalement la jeune femme réagit à ce que je dis plus tôt et je baisse légèrement les yeux avant de soupirer.

« Oui ça l’est, mais elle était une démone remarquable dans sa catégorie... »

Quoi de plus démoniaque que de prostituer ses jeunes jumelles encore mineures pour ce faire plus d’argent ? Je finis par secouer doucement la tête en la regardant sérieusement.

« Oui je suis né ainsi, mais ma mère aussi et elle était beaucoup… Beaucoup plus forte que nous. On ne pouvait rien. »

Même si finalement Lilith aura reussi par trouver le moyen de la tuée. Je soupire doucement et reprends.

« Enfin... C’est le passé. Maintenant je suis là pour aider et soigner les autres. D’ailleurs tu ne pourras pas sortir d’ici, sous ordre du médecin, tant que tu n’auras pas repris un peu de poids… »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 20:39
La réponse d'Eretria déplut fortement à Malou; pour qui se prenait-elle ?
Elle lui proposait de la protéger et de l'apaiser et elle, elle lui faisait un laïus sur le fait qu'elle était une démone !
La rétorque fusa sur le champs:
c'est pas parce que tu es une démone que tu dois te vautrer toute ta vie dans le malheur, la tristesse et la déprime !
Je ne te proposais rien d'autre qu'une petite sensation de joie, de bonheur, d'amour ou d'apaisement chaque fois que tu en aurais envie mais puisque tu préfères passer ton temps à chialer dans ton mouchoir...


Elle ne termina pas sa phrase, elle était vexée. C'était la première fois que quelqu'un refusait son cadeau, elle n'avait pas l'habitude.
Regardant l'interne plus intensément elle poursuivit:
d'ailleurs tu es un peu bizarre pour une démone...
D'habitude les gens comme toi ne se soucient pas du bien-être des autres, ils ne les soignent pas, ne les aident pas et ne leur parlent pas pour tenter de les comprendre bien au contraire !


Elle haussa les épaules.
De toutes façons, pour faire appel à son pouvoir, il aurait fallu que la femme compose un prière, c'était l'unique moyen pour que Malou l'entende où qu'elle soit mais apparemment c'était trop demander; tant pis.

Eretria semblait vouloir partir; elle devait avoir d'autres patients à visiter.
Acquiessant vaguement sur le fait qu'elle devait rester à l'hôpital le temps de reprendre quelques kilos, elle conclut:
enfin... Si un jour tu as vraiment besoin, n'hésite pas, il n'y a que les cons qui ne changent jamais d'avis, n'est-ce pas ?
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Fév - 1:17


L’ange avait fait un pas certes, mais en un pas on ne pouvait pas effacer des vies entières de guerre entre nous. Et moi aussi j’en avais fait, elle m’avait repoussé en premier, voilà que c’était plus ou moins à mon tour. Je le vois bien que ça ne lui plaît pas, surtout qu’elle redevient soudainement méchante et je me dis que les gens changent bien souvent de comportement, de vrai boute-en-train.

-Vu la gentillesse de tes paroles, je préfère en effet passer ma vie à chialer ma misérable vie, plutôt que de faire semblant d’apprécier un ange capricieux.

J’étais tout aussi vexée qu’elle par ses paroles. Pour qui se prenait-elle ? Soufflant pour ne pas l’étrangler sur-le-champ, je tourne légèrement la tête vers elle a ses remarques, haussant les épaules.

-Je ne suis pas un démon comme les autres. Et toi non plus, un ange ne parle pas avec tant de férocité !

Je la regarde longuement, n’en disant pas plus, mais n’en pensant pas moins alors qu’il était temps pour moi de passer à d’autre patients ! Je le signale à l’ange tandis que Malorie me retient dans une dernière phrase, je ne lui réponds pas vraiment… Mais hoche simplement la tête avant de m’en aller m’occuper de mes autres consultations.

The End
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-