AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Intrigue n°1 - Libre

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 16 Fév - 3:28

Intrigue N°1


" Il fait chaud ! "

Et voilà qu’une chaleur étouffante s’abat sur la ville. Évidemment, le club est habituellement assez calme pendant la journée, mais là .. C’est le calme plat. Même les quelques habitués ne se sont pas présentés aux rendez-vous. Mais voilà que les quelques membres du personnel présent décide d’aller voir si l’air est plus frais dans les chambres plus hautes, car évidemment, la clim ne fonctionne plus au rez-de-chaussé. Peut-être fonctionnera-t-elle tout de même à l’étage. Vous qui désiriez vous échapper de la torture que représentait la volée de marche à grimper .. Vous voilà pris au piège d’un vrai four ! Eh oui, la clim ne fonctionne pas non plus dans cette splendide invention. La chaleur a du faire brûler quelques circuits .. Comment allez-vous faire pour ne pas mourir de chaud ou vous entretuer ? Serez-vous plutôt le calme froid dont les autres ont besoin ou bien l’étincelle qui mettra le feu aux poudres ?




Admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Le maire
Localisation : Mairie d'Oslo
Date d'inscription : 09/05/2016
Messages : 67
Voir le profil de l'utilisateur http://two-worlds-in-pain.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 18:35
Je suis fatigué de cette chaleur quand allé t'elle s’arrêter la la seul chose que je penser c'est m'allonger sur un lit tranquille avec un ventilateur mais voila je n'en n'est pas puis bon il faut se rendre au club malgré la chaleur bien que c'est calme très calme c'est toujours mieux être la tout de même alors me voila dans cette ascenseur pour monter en haut avec plusieurs autre employé du club mais ce que j'espere le plus c'est avoir la clim dans les chambre ce qui risque de ne pas être gagner vue qu'elle ne marche pas en bas.

Je suis au fond de l'ascenseur regardant chaque personne jusqu’à ce qu'en pleine accention l'ascenseur commence à faire des bruit bizarre avant de s’arrêter avec une sorte de pulsion. Je m'agrippe à la barre derrière moi essayant de garder une respiration calme malgré que je suis paniqué, je regarde chaque personne qui nom pas l'aire mieux que moi alors je prend la parole paniqué pour dire.

- Qu'est-ce qui se passe pourquoi on s’arrête ?

Je rougis à ma soudaine panique comme cela de toute façon, il fallait bien quelqu'un pour cela et il a fallu que se soit moi bien sûr. Je joue avec mes doigts suant déjà à grosse goûte grimacent retournant au fond dans mon coin. Il faisait déjà chaud au début, je sens que vu le nombre que nous sommes dans l'ascenseur la chaleur va encore augmenter. Moi qui n'aime pas cela, je ne suis pas bien, je ferme les yeux ça m'apprendra à ne pas prendre les escaliers.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 19:23


J’ai pour habitude de toujours aller au club un peu avant mon heure de service pour faire quelques repérages et voir si tout va bien. Là ça me demande un effort vraiment surhumain parce qu’il fait une telle chaleur que même pour un vampire né comme moi c’est intenable. Je n’ose pas penser a ceux qui sont mordus. Je me traine un petit peu jusqu’au club, mais voila que c’est un vrai four en bas. Je ne peux pas rester une minute de plus la dedans ! Surtout que je me sens bouillir, je n’aime pas vraiment ça. Je soupire et décide d’aller plutôt aider au niveau des chambres, il y fera certainement plus frais. Fatigué par la chaleur je prends la solution facile et grimpe dans l’ascenseur, de ce que je vois je ne suis pas seul. Sauve que soudainement la machine fait de drôle de bruit et une petite secousse se fait entendre et… Plus rien.

-On est à l’arrêt on dirait bien !

Je me tourne vers la voix de quelqu’un qui demande justement pourquoi on s’arrête et je reconnais Alexander qui n’a pas l’air très bien. Je lui souris alors.

-Ça ne doit être rien, peut-être quelqu’un qui a trop appelé l'ascenseur et ça bug légèrement...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 473
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 19:44
Je grimace ce n'était vraiment pas mon jour finalement aujourd'hui, mais pour une fois que j’arrive en avance, il a fallu que cet ascenseur tombe en panne. Je grimace moi qui est la trouille heureusement la lumière de l’ascenseur et rester allumer ou je dirais la lumière de secours, c'est allumer. Je halète ferment les yeux quelque minute serrant les poings avant de reconnaitre la vois qui prend la parole ça oui, on est arrêté et je l'ai bien senti. Je relève la tête pour tomber sur son regard alors qu'il me dit que c'est peut-être rien quelqu'un qui appelle trop ascenseur qui a fait tout beuger ? Je ne sais pas pourquoi j'ai du mal à le croire.

- Je ... Je ne suis pas sûr que se soit un bug, mais je veux bien te croire par ce que, j'avoue, j'ai peur.

Je rougis, car oui, c'est vrai, j'ai les chocottes pour un ascenseur les personnes pressantes doive me prendre pour un vrai gamin voir pire, alors je me rapproche de lui pour me mettre a cote et le regarde rougissent. Je ne vais quand même pas lui demander si je pouvais rester avec lui alors que j'essaye de garder une respiration calme.

- Tu crois que ça va redémarrer bientôt ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Fév - 1:10
Cette chaleur est intenable ! Est ce qu'une force suprême tente d'éradiquer mon espèce ou quoi ? Je suis incapable de sortir même couverte comme a mon habitude avec mon ombrelle, mes bas, mes gants long et mes lunettes de soleil j'ai tout de même l'impression de brûler vive. Je suis obligé de navigué en métro et de faire des détours pour aller travailler. Sinon je reste enfermé à la maison tout volet fermé et rideau. Severus qui lui a la santé plus fragile que la mienne reste allonger en permanence, n'ayant plus aucune force au point que je lui apporte moi même de quoi le nourrir. Je m'occupe même de "faire les courses" donc de voler des poches de sang à l'hôpital et encore même cela se fait rare j'ai l'impression que je serai bientôt obligé de nous trouver à manger à l'ancienne.. En espérant que la criminalité aussi ne baisse pas car sinon la ce sera vraiment la famine ! Il est l'heure de partir au travail et je me couvre sûrement beaucoup trop et les humains me regarde d'ailleurs bizarre. Je porte une jupe taille haute noire, couleur la plus opaque et protégeant le mieux ma peau des rayons agressif du soleil car les absorbants, une chemise et une veste de tailleur, des gants longs, des lunettes de soleil, des bas et un chapeau. Je me réfugie dans le métro le plus vite possible et me rend au travail. Je prend alors l'ascenseur pour rejoindre ma loge, me mettant bien au fond de la cabine dans "l'ombre" derrière Eliaz et un collègue prostitué. L'ascenseur démarre son ascension mais se bloque soudainement dans une légère secousse, je me tien aux paroi pour ne pas chuter de mes talons haut et regarde les deux garçons se questionner et faire des hypothèses. Je sors alors de mon silence et fais un pas en avant me décollant de la paroi. Je leur laisse entendre ma voix doucereuse et cristalline alors pour enfin m'exprimer.

"Je ne veux pas paraître pessimiste mais.. je pense qu'on va être là pour un moment si personne n'appuie sur l'interphone de secours... et encore même en appuyant le gars de la maintenance est un vicelard et je suis même pas sur qu'il sache faire fonctionner cette boite de malheur.. voila.. à l'époque on avait des escaliers bah on avait pas ce genre de problème.. j'aurai du prendre l'escalier je prend jamais cet engin de malheur maintenant je sais pourquoi.. mais cette chaleur m'empêche de faire un quelconque effort...."

J'appuie alors sur l'interphone de la maintenance mais mon appel reste sans réponse.

"Je le hais.. je le hais !"

Cette chaleur me rend décidément de très mauvaise humeur... Je commence à tourner dans l'habitacle comme une lionne en cage. La moindre petite contrariété pourrait totalement me faire vriller.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Fév - 18:21
Je grimace restant proche d'Eliaz étant la seule tête que j'avais reconnue a présent alors voilà, je préfère rester avec des personnes que je connaisse surtout dans un moment pareil, c'est déjà un miracle que je ne pousse pas des hurlements a la mort pour sortir d'ici, mais je me dis que peut-être ça remettra rapidement en route sinon je sentais mal la suite. Je sursaute entendant quelqu'un derrière moi, c'est horrible ce que je peut-être trouillard, je tourne le regard vers la personne qui parle et c'est vrai qu'elle a raison si on n'appuie pas sur le bouton de l'interphone de secours. On ne risque pas de remettre en route de ci tôt, mais c'est vrai bientôt, c'est plus sur les escaliers que les ascenseurs, mais pour moi, c'était plus pratique que m'étouffer a monter les marches d'escalier.

- Oui, c'est vrai, mais comme tu dis, je doute que quelqu'un réponde a l'appelle après qui sais. J’espère que l'on ne restera pas bloquer trop longtemps en plus avec la chaleur qu'il fait ici, on va cuire.


Je grimace parce que c'est vrai, il fait trop chaud pour résister très longtemps et au vu du nombre de personnes, on allait surement manquer d'aire dans pas longtemps cette pensée me fit grimacer et encore un peu plus aux paroles de notre collègue ça voulais dire que personne na répondu alors je sort mon téléphone pour voir s'il y a au moins asse de réseaux, mais avec mon téléphone qui marche une fois sur deux s'est mort.

- Personne na de téléphone qui marche pour appeler les pompiers ? Peut-être qu'ils pourront nous débloquer non ?

Je rougis et baisse la tête bon d'accord, c'est une idée un peu con, mais qui sais peut-être qu'ils viendraient après tout, ils sont là pour ça non ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Fév - 22:15


Déjà qu’il fait super chaud, mais si en plus on se retrouve beaucoup de personnes, enfermer dans un endroit plutôt clos… Ça fait que la chaleur monte encore plus vite et plus tout simplement. J’espère juste que l’oxygène ne va pas filer trop vite ! Malheureusement je ne sais pas quand est-ce que le service pour venir débloquer tout ça va arriver. Alors que Alexandre semble un peu paniqué, sors de l’ombre Crystal. Je ne l’avais pas réellement vu, mais en même temps avec cette chaleur je suis vraiment à deux à l’heure et pas au mieux de me forme. Elle ne semble pas au mieux de sa forme et je le comprends lorsqu’elle commence à râler fortement. Je me pousse légèrement lorsqu’elle appuie sur le bouton, mais que ça ne change rien. Je la sens s’énerver et je pose doucement ma main sur son avant-bras même si je fais que nos deux chaleurs entrent en communication et que je n’aime pas ça. Je tourne ensuite la tête vers Alexandre à son idée et souris.

-Ce n’est pas bête, attends je vais regarder…

Je doute que Crystal soit un téléphone portable, trop moderne pour elle. Je finis par sortir les miens et tente de lever les bras pour voir si je capte du réseau, mais… Rien.

-Je capte pas !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 473
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév - 18:05
Je soupire, ce serait bien qu'au moins un téléphone fonction, mais vue la tête qu'il se mit à faire ça ne marche pas fort et c'est a, c'est nouvelle parole qui me le confirme ça ne capte pas, on est foutu ici avec cette chaleur l’oxygène allé rapidement partir et se serais une catastrophe. Je grimace et m'assois au sol quitte a rester, enfermer, ici autant être mien, installer non ?

-On va être bloqué pour un moment alors dans ce four.

Pour un fou, ça l'ai, il fait vraiment chaud, je grimace moi qui ne supporte pas ça, mais je pense que personne ici ne la supporte ça devient catastrophe. J'aimerais que cette chaleur s’arrête si on m'avait dit qu'il fessait aussi chaud ici, je crois que j'aurais changé d'avis, mais je n'aurai pas rencontre des personnes formidables comme Eliaz ou encore Markus et ça aurait été dommage. Je pose mon regard sur Eliaz et me risque a demander.

- Tu ne peux pas ouvrir les portes Eliaz ?

Je sais qu'il comprendrait de quoi je parle, mais peut-être est-ce une mauvaise idée si d'autres personnes ne connaisse pas le surnaturel ça aurait l'air con qu'expliquer cela, mais voilà, c'est juste une idée comme une autre.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 23:45
Si j'avais voulu allez vivre dans un pays chaud je serai parti sur l'îles de pâques pas ici ! Sérieusement c'est ridicule.. pourquoi il fait cette chaleur c'est intenable j'ai l'impression de fondre comme du chocolat au soleil. Je me sens irrité et encore plus quand cet idiot de gars de la maintenance ne répond pas, on est pas le lundi de pâques ce n'est pas férié à ce que je sache, il est payé à faire son boulot mince hein ! Je sens le bras d'Eliaz sur le mien et cela m'apaise doucement. Je me calme un peu et cesse de tourner en rond tout en le regardant un instant. Quand l'autre gars parle de téléphone je sort de mon soutien gorge mon petit téléphone qui un sorte de truc à clapet contrairement à tout le monde qui ont des grands écrans. Je le donne à Eliaz.

"Tien essaye avec le mien moi je sais pas faire"

Alexandre fini par proposé l'idée qu'Eliaz ouvre la porte. Il nous a cru dans un film de vampire de série B ? Puis si Eliaz pouvais il aurait déjà essayer et on serai sorti mais là rien. Et puis on est entre deux étages ça ne servirait à rien. Je regarde doucement Alexandre.

"On est entre deux étages si on ouvre la porte on a encore de chance d'y rester.."
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 14:57


Le coup du téléphone est une bonne idée et je n’y ai vraiment pas pensé avant, sauf que même en y pensant… Ça ne marche pas, c’était comme se donner de l’espoir pour tomber d’encore plus haut ! Alexandre s’installe au sol et moi je meurs tellement de chaud que je me retiens de retirer mon haut. Je me dis que si moi je suis tant agacé par la chaleur, je n’ose pas imaginer pour Crystal. Je regarde alors Alexandre.

-Je n’espère pas, ça risque de devenir vraiment… Compliquer.

Je parle doucement et lentement, comme pour tenter de me maitriser moi-même. Je ferme les yeux quelques secondes en soupirant, je pose finalement ma main sur le bras de Crystal qui je sens s’énerver. Elle finit par sortir quelque chose de son soutien-gorge… Un vieux téléphone, mais au moins, c’est toujours un téléphone ! Je saisis doucement le portable, me retenant de rire de façon amusé et attendri de l’entendre me dire qu’elle n’y arrive pas avec la technique. Il y a deux sortes de vampire, moi qui m’adapte elle.

-Je vais essayer, même si y a encore moins de chances que ça passe !

Je tente de capter alors du réseau tandis que les deux autres parlent sur ma force à ouvrir une porte et les conséquences qui arriveraient même si j’arriverais à le faire.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 473
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Avr - 21:19
Je les regarde tous les deux les téléphones, c'est une bonne idée, mais quand il n'y a pas de réseau dans ce stupide ascenseur, c'est encore pire en plus il fait chaud, on n'est pas bien la encore heureusement que je ne suis pas claustrophobe sinon nous serons tous les trois dans la muise. Je grimace avant de regarder Eliaz levant la tête pour le regarder et je suis bien d'accord ça risque de devenir très très compliquer.

- Je sais, mais on va bien trouver quelque chose pour sortir ou quelqu'un va bien nous chercher non ?

Je baisse la tête a présent a même le sol appuient la tête contre le mur derrière moi quitte a rester, bloquer, ici autant être, bien installer. Je hausse un sourcil regardant Crystale sortir ce qui me semble être un téléphone et sourit, c'est vrai qu'on ne peut pas être douée partout la preuve mon téléphone n'est pas si récent que cela, mais il y a rien qui marche. Je la regarde alors qu'elle parle puis c'est vrai elle a raison coincer entre deux étages, on ne risque pas de sortir même les portes ouvertes.

- On va bien trouver quelque chose, je suis sur on à cas crié peut-être que quelqu'un nous entendra ?

Bon, ça ne sonne pas vraiment comme une question, mais ce n'est pas grave ça aurait pu être pire après tout.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai - 0:03
Je ne comprend trop ce qu'il cherche en secouant mon téléphone un peu partout mais ça ne semble pas fonctionner. Je regarde Eliaz faire avec à la fois une incompréhension totale de ce qu'il essaye de faire et à la fois une fascination car il semble savoir exactement ce qu'il fait. Je regarde alors en l'air cherchant si je vois ce qu'il essaye d'attraper avec mon téléphone, on a une vue parfaite nous les vampires, je devrais voir ce qu'il essaye de capturer mais je ne vois rien, j'hausse alors les épaules me disant que ça doit être encore une chose que je ne comprend pas de mystères du monde moderne. On essayait pas d'attraper des trucs invisible avec nos enveloppes à l'époque.. bon dans le genre ce cas on aurait pas eu une grande utilité d'écrire une lettre pour nous sauver donc au final.. ex aequo avec le téléphone qui fonctionne pas.

"Moi on va me chercher.. c'est pas que je suis censé être sur scène dans ma longtemps mais presque.. Ils vont perdre de l'argent si je ne suis pas là.. mes clients partiront si ils apprennent que je ne suis pas là ! Mais y'a bien un sot qui voudra prendre l'ascenseur et se rendre compte qu'il est bloqué !"

Malgré la chaleur, je reste proche d'Eliaz. J'imagine déjà la suite des évènements si personne ne nous retrouve, celui qui a le moins de chance de survivre c'est l'humain. En tout cas si je deviens faible mon instinct fera en sorte que je le mange.. C'est dommage il a pas l'air méchant mais bon.. c'est la survie je peut pas lutter. Je meurt tellement de chaud.

"Bon moi j'ai trop chaud.. j'enlève une couche"

Ni une ni deux, voila que je retire ma robe de velours noir pour me retrouver en sous vêtement, sans aucune gêne, c'est mon métier de me déshabiller alors bon. Puis là au moins j'ai moins chaud.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Mai - 22:47


Je vois bien qu'Alexandre commence à réellement plus aller très bien. En même temps c’est le seul humain ici. Si nous, vampire, la chaleur est dur, voire mortelle, pour les humains aussi. Le problème c’est que c’est le plus faible de nous trois et si je peux me contenir, je suis moins sur pour ma création : Crystal. Je tourne les yeux vers le jeune blond et hoche la tête.

-Oui… On va venir nous chercher à force, ne t’en fais pas…

En parlant d’elle, elle me prête son téléphone, mais malheureusement ça ne marche pas beaucoup plus que le mien. Mais je ne lâche pas l’affaire, je tente quand même de trouver une solution. Alexandre en propose d’ailleurs une et je le regarde après avoir jugé un instant la couleur.

-Le problème c’est que si on crie, on va consommer trop d’oxygène. Oxygène dont tu as particulièrement besoin pour vivre toi...

Mes yeux sombres se tourne vers la jolie danseuse burlesque et en l’entendant je hoche légèrement la tête.

-Espérons que tu as raison…

Je souffle alors et relève les yeux au plafond de l’ascenseur… On cuit, on cuit beaucoup trop… Le temps que je rebaisse les yeux je peux apercevoir Crystal à moitié nu, je me mets alors à rire doucement.

-Ça reste une solution, même si on va croire à une partouze géante ! En tout cas j’ai une idée… Et si on ouvrait la petite ouverture dont tous les ascenseurs sont équipés au plafond. Peut-être qu’on aurait moyen de renouveler l’air, mais le problème c’est qu’on risque de faire entrer plus de chaleur aussi, mais c’est toujours mieux que rien.

Je les regarde tour à tour et reprends.

-Il faut une force surhumaine. Je pourrais le faire, mais je n’atteins pas le plafond… À moins qu’on me soulève, ou alors Crystal, je te porte et tu le fais, mais je ne crois pas que tu es encore assez de force…

Mes yeux se baladent sur son corps transpirant. C’est une mordu, ça doit la tuer à petit feu cette chaleur. Que moi, je résiste un peu plus pour le moment.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 473
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 14:08
Je soupire si même le téléphone de Crystal ne fonctionne pas ici comment on va sortir, je suis dans de beaux draps parce que si la chaleur continue de grimper. Je ne sais pas si je vais résister très longtemps sois à cause d'une crise ou alors je servirais de casse-croûte a Eliaz du moins enfin, je crois que sa peut-être l'un des pire scénario possible a l'heure actuel. Je souris aux paroles d'Eliaz en hochent la tête avant de lui répondre.

- Mais il se pourrait qu'il arrive trop tard.

Je grimace aux nouvelles paroles d'Eliaz, il n'a pas tort si on consomme trop d'aires trop rapidement, c'est très mauvais pour moi et je risque de manquer d'aire bien trop vite déjà que je commence à avoir du mal, il a raison, c'est une mauvaise idée. Je ris légèrement lèvent les yeux au ciel aux paroles d'Eliaz avant de tousser.

- Ne me fais pas rire Eli s'il te plaît, mais j'avoue qu'on aurait quand même moins chaud qu'avec tout cela. Je montre mes vêtements et la robe de mademoiselle a présent au sol en même temps que mes paroles. Je lève les yeux vers l'ouverture dont il parle et hoche la tête. Se sera toujours mieux que rien même s'il fait chaud de toute façon, on est déjà en train de cuire.

Je sais cas un moment, je vais finir en casse-croûte si personne nous retrouve ou redémarre cet ascenseur. Je ne m'attendais pas à une telle mésaventure en montent dans cet ascenseur oh non-bien au contraire, je baisse la tête réfléchissant les écoutent parler.

- Si c'est moi que tu soulèves ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Juin - 0:22
Honnêtement cette prison là est une torture. Le seul point agréable dans cette prison, c'est Eliaz, parce que je me sens toujours un peu mieux quand il est dans les parages mais la chaleur m'étouffe.. le métal de la boite qui nous contient conduit la chaleur et l'augmente à chaque minute et encore plus a cause de la chaleur corporel de ce fichu humain. Je reste silencieuse en les écoutant déblatérer des choses qui ne nous feront pas sortir d'ici pour un sous. Puis je regarde Eliaz avec un petit sourire en coin.

"C'est pas toi que ça dérangerai une partouze.. a moins que tu préfère me garder pour toi tout seul, je dois t'avouer que je ne suis pas partageuse pour un sous.. alors.. je préfère un moment intime à deux"

Je regarde alors ensuite la fameuse trappe dont il parle et je le regarde ensuite, avec la chaleur non je ne pense pas avoir la force de cassé un cadenas épais en métal mais le porter le temps qu'il le fasse je pourrais, je regarde l'humain en haussant un sourcil à sa réplique.

"Si je n'ai pas assez de force pour ouvrir cette trappe toi encore moins crois moi petit.. non je vais te porter Eliaz ce sera le plus simple.. mais si tu veux après vu que je suis plus fine et légère tu pourra me porter pour que je passe a travers la trappe et voir si on est loin du prochaine étage où si il y a moyen qu'on puisse le rejoindre"

Je me prépare alors à le porter, pour lui faire la courte échelle.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Danseuse burlesque
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Juin - 13:45


Alexandre semble totalement pessimiste sur le coup, il me dit qu’il se pourrait qu’ils arrivent trop tard et je fais un petit sourire, plus confiant.

-Ça fait de bonne minute que nous sommes bloqués, quelqu’un va bien s’en rendre compte ou vouloir prendre l’ascenseur ! Pour le moment on tient, c’est toujours ça !

Cependant il ne faut pas paniquer, évité de trop parler et surtout ne pas crier, je les mets en garde et tout ceci fait grimacer Alexandre tandis que ma création se met nue. Je fais rire le jeune homme tandis que Crystal semble tout autant apprécier mes paroles et je les regarde alors tour à tour.

-Pardon Alexandre, je ne savais pas que tu ne pouvais pas rire… Retire des couches si tu te sens plus a l’aise, comme tu peux le voir ce n’est pas ce qui a dérangé notre chère Crystal.

Je jette un regard à cette dernière qui parle de notre moment intime et qui parle de ne pas être partageuse, je répliquerais bien quelque chose, mais pas devant Alexandre. Je ne dis donc rien et préfère trouver une solution. Les deux se chamaillent légèrement et je regarde alors l’humain de la pièce.

-Elle a raison, tu n’aurais pas assez de force, mais cependant tu peux aider Crystal à me soulever, pas que je sois lourd, mais je vais beaucoup m’appuyer pour ouvrir cette trappe.

Je les regarde tour à tour et attend qu’ils se mettent ok avant de grimper sur les épaules de Crystal. Elle est forte, mais je reste lourd, heureusement qu’Alexandre peut l’aider, je finis par donner des coups et pousser pour arriver à enfin ouvrir la trappe. Là, un courant d’air, d’air frais apparaît soudainement dans l’ascenseur puisque cette partie est dans le noir et totalement isolé du soleil, il fait donc plus frais. Je descends ensuite et respire.

-Ça fait du bien ! Même si ça ne va pas rester longtemps frais…

Et je appuie sur le bouton d’appel et d'urgence.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 473
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 20:09
Je lève les yeux au ciel ne pouvant m’empêcher de rire se qui me fis tousser a cause de la chaleur avant de relever les yeux alors que Eliaz s'excuse je lui fit non de la tête avec un sourire rassurent non c'est pas de sa faute c'est le fait être enfermer ici et de la chaleur qui m'étouffe a petit feu même si cela ne fait que quelque minute que nous somme coincer ici. Je soupir légèrement je savais que je ne pouvais pas vraiment le faire mais voila je voulais proposer mon aide c'est bien non ? je sais que certaine personne ne le ferais pas mais j'avoue je me sans un peut ridicule sur le coup alors j'accepte la proposition d'Eliaz pour aider Crystal a le soulever, alors je me l'aide et lui répond.

- Oui je vais l'aider on est jamais trop prudent puis on va tout de même pas lasser de dame te porter toute seule se ne serais pas galant

Je sourit gentille a Crystal tout en l'aident avant de soupirais d'aise alors qu'un grand courant d’air frais s'abat sur nous même si cela ne durera pas longtemps on est déjà beaucoup mieux tout de même. Puis cela me permis de reprendre un peut d'air pour respire convenablement. Je repose mon regard sur Eliaz en haussent la tête.

- C'est vrais mais nous somme déjà mieux.

Je me rapproche de lui alors qu'il appuyé a nouveau sur le bouton que Crystal avais appuyer un peut plus tôt avant d'entendre une vois au au boue de l’appareille ce qui me fis poussais un cris de joie nous allons être enfin libérait de se four alors que la personne parle d'appeler les pompier pour nous sortir de la je lance un regard curieux a Eliaz. Alors on attendis avant d'entendre du bruit derrière la porte de l'ascenseur avant qu'elle ne s'ouvre avec un grand soupir nous sortions tous de se four qui aurais pu nous rendre en flaque d'eau.




RP CLÔTURÉ


(Désoler pour les faute je l'ai fait sur l'ipad     )
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 547
Age : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-