AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Rencontre en fin de soirée qu'elle coïncidence [Pv Eliaz]

 :: Notre belle Capitale :: Grünerløkka :: Université Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 17 Fév - 19:04
Je soupire enfin la journée et terminer, mais qu'elle chaleur comment suivre des cours si on passe plus de temps à dormir trop faible à cause de la chaleur qui m’étouffe jusqu'au trip quand on est si faible qu'on arrive même plus a avancer pour rentrer à mon logement au club ? C'est insupportable, j'espère que cela va s’arrêter bientôt, j'espère parce que je ne tiendrais pas si ça continue comme cela les cours et le club, je vais bientôt mourir si je continue, a se rythme avec cette chaleur.

Je suis sur le chemin du retour, j'essaye de prendre les chemins les plus a l'ombre pour pourvoir rentre, car oui avec cette chaleur il y a peu de personnes aussi bien dans les rues que partout ailleurs. Je continue de marcher aveugler par le soleil, je ne vois pas la personne qui se dirige vers moi et rentre littéralement dedans rencontrent un mur qui me rattrape pour moi ne pas tomber. Je grimace relèvent les yeux pour voir qui est-ce et soupir de soulagement le reconnaissent.

- Eliaz pardon avec le soleil qui se couche, je ne t'ai pas vu. Je t'ai fait mal ?


Je le regarde bien que c'est plus moi qui a l'air d'avoir eu mal que lui qui na pas bouger d'un pouce, je hausse un sourcil, mais ne dis rien. Je rougis et baisse les yeux.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 20:04


Nous avons changé de mois depuis quelques jours et la chaleur semble avoir pris a coeur le fait que nous sommes en été ! J’ai rarement vu plus chaude journée, plus chaud moment ici, dans cette ville aux douce températures pourtant normalement, même très froide en hiver. Je suis un vampire né et j’ai du mal à supporter cette chaleur, alors que normalement je supporte le soleil ! Là, je me suis fait surprendre par une pique de monter, heureusement que le jour se couche, en attendant je vais juste rapidement rentré chez moi parce que je commence à avoir du mal à avancer sans transpirer un peu trop. Je mets mes lunettes et quitte rapidement l’hôpital. Je marche vite et regarde le sol, parce que… Tout est trop clair et trop vif et trop chaud et… Je me fais soudainement rentré dedans, ce qui me choque quelques secondes. Heureusement que je suis un vampire et en quelques secondes tout juste je rattrape la personne avant que celle-ci ne tombe au sol. Je reconnais alors Alexandre et souris un peu en secouant la tête.

-Décidément, tu aimes bien rentrer dans les choses toi...

Je fais référence bel et bien à mon chariot qui y a gouté de plein fouet. Je finis par secouer doucement la tête.

-Non ça va… Et toi ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Fév - 20:30
Trop chauds beaucoup trop chauds et dire qu'on me disait que je n'aurais jamais de chaleur comme cela en venant ici, je tuerais bien celui qui m'a sorti cela, mais il est à l'autre bout du monde alors je n'allais pas faire des milliers de kilomètres juste pour cela non a la place, je reste dans, ces chaleurs qui nous fait transpirent à grosse goûte depuis quelques jours et qui na pas l'aire de vouloir baisser ce qui me ramollit l’affaiblie m’empêchant de respirer correctement, mais pour l'instant, je résiste, mais pour combien de temps encore telle est la question, car je ne sais pas.
Je grimace rentrent dans lui avant de me retrouver dans, c'est bras alors qu'il m’éviter une magnifique chute sur le bitume bouillant à cause du soleil. Je rougis alors qu'il me dit que j'ai un don pour rentrer dans les choses ce qui est vrai la dernière fois qu'on sait vue, j'ai littéralement renversé sont chariot dans les couloirs de l'hôpital.

- C'est vrai, mais ne dit-on pas que c'est dans, ces moments que se fond les belles rencontres ?

Je souris, c'est sûr qu'il n'a pas dû avoir très mal, mais c'était toujours bon à demander tout de même une question de politesse enfin pour moi, c'est normal de demander, mais je souris tout de même rassure lorsqu'il me dit non que ça aller avant de me retourner la question.

- Beaucoup trop chauds, mais ça va. Je commence à plus trop supporter et toi la chaleur, tu supportes ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Fév - 20:39


Je me fais rapidement bousculer par quelqu’un, mais je ne bouge pas, cependant la personne face à moi, qui semble être plus frêle que moi, manque de tomber, mais grâce à ma vivacité surnaturelle je la rattrape rapidement par le haut du son t-shirt, le tirant pour qu’il puisse rester droit. Une fois que je suis sur que la personne qui m’a bousculé à un bon équilibre je relâche doucement le haut et offre un petit sourire en reconnaissant Alexandre. Je ne retire pas pour tant mes lunettes parce que je risque de perdre réellement mes yeux à cause de la couleur trop vive du soleil. Un vampire ne résiste pas au soleil, certes, mais là, même moi je suis à deux doigts de cramer. Je ne peux m’empêcher de le taquiner légèrement et de m’amuser de la situation plutôt que de m’énerver. Je peux voir ses joues rouges, mais je ne sais pas si ça vient de la chaleur ou bien juste de la gêne qu’il peut avoir de m’avoir bousculé.

-Ah bon ? Je n’ai jamais entendu ça ! Mais content d’apprendre de nouvelle expression !

Il me dit qu’il fait beaucoup trop chaud et qu’il a du mal avec la chaleur et ma tête se hoche tandis que je souffle un peu. Je finis par secouer la tête lorsqu’il me demande si moi ça va.

-Non… J’ai vraiment du mal aussi ! Je me dépêchais pour rentré la justement !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Fév - 21:21
Je rougis étant rentre une nouvelle fois pas dans quelque chose cette fois si, mais percuter la personne de l'objet en question ce n'est vraiment pas ma vaine, c'est dernier temps, mais au fond, c'est peut-être le destin qui est comme cela après tout qui s'est ? Enfin ça sert a rien de parler destin, je n'y crois pas vraiment, mais bon d'autre y croîs veux peut-être après tout qu'est-ce qui pourrais bien avoir de pire que ce soleil meurtrier a l'heure qu'il est rien du tout. Je pose mon regard sur lui après qu'il mes aider a retrouver mon équilibre ce que je le remercier d'avoir fait sinon, c'est sur je serais face contre terre a l'heure qu'il est. Je rougis à nouveau a, ses paroles, je n'ai pas l'air bête maintenant et si ça exister vraiment pas ? Enfin, j'avoue, je ne sais même pas pourquoi j'ai sorti cela si ça se trouve ce proverbe n'existe même pas.

- Bien en fait, je ne sais pas s'il existe vraiment, je viens peut-être dans crée un nouveau héhé.

"Bon Alex tait toi, tu es en train de t'enfoncer là." Je rougis à nouveau baissant la tête qu'elle idée, j'ai eu de lui sortir un truc pareil il y a de quoi bien se moquer de moi la avec un gros paver en commencent par e chariot la bousculade des proverbes qui n'existe pas hum il y a de quoi faire avec tout cela, mais je sais qu'il ne le fera pas enfin, je l’espère en tout cas. Je baisse la tête réalisant que je le déranger peut-être, mais j'avais besoin de compagnie si on veut puis je ne bosse pas ce soir enfin, je ne crois pas, je le regarde penchant la tête.

- Je heu peut t’accompagner peut-être ? Un peu de compagnies, ça change non ? J'ai fini pour aujourd'hui puis il fait trop chaud.

Je lui montre les livres que j'ai dans mes bras que je suis en train de corner de partout gêner et ayant besoin de toucher quelque chose, mais espérant qu'il aller accepter que je lui tienne compagnie.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 11 Mar - 23:53


Le soleil est en train de m’achever, dans tous les sens du terme. Il faut beaucoup trop chaud pour un être humain, mais imaginé donc un vampire. Les vampires et le soleil ou le jour ce n’est déjà pas compatible ! Encore heureux que je sois un né, ça me permet de supporter un peu mieux ça que les mordus, mais là… Même pour moi ça commence à être trop ! Je ne fais donc pas réellement attention à où je vais ou quoique se soit, mais heureusement que mon réflexe reste bon puisque j’évite une vilaine chute à la personne qui vient de me bousculer que je reconnais assez rapidement en plus. Je finis par rire, de mon rire et sourire si communicatif en l’entendant et le regarde, même si avec mes lunettes de soleil il ne voit pas vraiment mon étincelle d’amusement.

-Alors soumet l’idée à ceux qui règlent les proverbes de la langue ! Parce que je le trouve pas si mal.

Je lui souris sincèrement et le relâche ensuite en voyant qu’il tient bel et bien sur ses pieds. Bon par contre il est rouge, mais je ne sais pas si ça vient de moi ou du soleil, je le surveille quand même donc un peu, même si je ne suis pas médecin. Je relève finalement un sourcil en l’entendant et ris un peu, amusé.

-Me raccompagner chez moi ?!

Je dis ça surpris, mais avec un sourire.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mar - 16:29
Je soupire quelle chaleur de quoi mourir en fondant sur le bitume tien se serais pas mal de se transformer en flaque d'eau quoi que vu la chaleur, on serait vite évaporé, je lâche un profond soupir reposant mon regard sur lui que je connais trop bien pour bousculer tout ce qui est a lui en passent du chariot a maintenant bien qu'il na pas bouger d'un pouce comparais a moi qui ai bien failli tomber par terre, mais heureusement, il était là. Pour me sauver une nouvelle fois d'une monstrueuse chute. Je lui souris posent mon regard sur lui malgré la gêne du soleil dans les yeux. Je ris doucement, il a raison pourquoi pas ça pourrait être marrant après tout, je hoche alors la tête pour approuver le sourire aux lèvres.

- Oui pourquoi pas cela pourrait être marrant.

Je rougis alors qu'il me lâche. Je joue avec mes doigts gênés bien oui le raccompagner pourquoi ? Enfin bon d'accord, je crois que sa proposition veut dire autre chose, mais ça parte juste d'une bonne intention vue que je n'ai rien d'autre à faire et que je n'ai pas envie de rester tout seul toute la soirée ça pourrait être bien. Je le regarde avant de baisser les yeux oh, il a peut-être quelque chose de prévus, je n'aurais peut-être pas dû lui proposer sa enfin maintenant, c'est fait, c'est fait.

- Oh heu, tu as peut-être autre chose de prévus ? Mais oui enfin si tu veux-je t'obliger pas hein ?

Je rougis détournant la tête gênée réalisant que je m’enfoncer plus qu'autre chose alors je regarde le sol qui lui-même avait l'air de fondre sous le soleil.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 15:40


Si la chaleur tue les vampires comme moi où mes créations, Artémis et Crystal, j’imagine bien qu’elle doit tuer les êtres humains ! Je me demande si elle épargne réellement quelqu’un, sauf peut-être des êtes surnaturel qui adore la chaleur, les démons peut-être ? L’enfer tout ça… Normalement c’est chaud, ça devrait leur plaire, non . En tout cas pour le moment je suis face à un petit humain qui semble avoir encore plus de mal que moi avec cette chaleur ! Mais c’est totalement compréhensible ! Je ris finalement un peu lorsqu’il me dit que mon idée sur son idée, est une bonne idée ! La chaleur nous tape vraiment sur la tête et on commence à avoir de drôle de conversation et surtout des nœuds au cerveau !

Je finis par le relâcher lorsque je suis sur qu’il va tenir sur ses deux pieds, mais je fais tout de même attention à lui, même si moi aussi ça ne va pas très bien, j’ai de meilleur reflexe que lui, s’il manque de s’évanouir, je pourrais le réceptionner. Lorsqu’il me propose finalement de me ramener chez moi, je suis tellement surpris que je m’exclame et le voyant soudainement mal je regarde le sol et fais mine de chercher quelque chose, des œufs plus précisément, bougeant un peu… Regardant dans une poubelle dont je soulève le couvercle puis retourne vers Alexandre en souriant, riant un peu. Je fais ça pour le faire rire.

-Ah bah non ! Je n’ai rien d’autre à faire, la saison de pâques n’est pas encore arrivée, donc je n’ai pas encore d’oeuf à chercher ! Donc c’est possible, c’est par là d’où tu viens par contre !

Je montre du doigt le chemin d’où il arrive qui fait que nous nous sommes rentré dedans et reprends ma marche, supportant mal cette chaleur horrible.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Avr - 22:18
Bon d'accord, on a de drôle de conversation puis il faut chaud aussi alors on peut dire que s'en est la cause si on veut bien que j'aie un doute toute de même la dessus, mais c'est vrai que là la première idée qui me viens, c'est aller dans un endroit où il y a de la fraîcheur ou au moins de l'ombre chose qui devient rare très rare même.

Je trie enfin à nouveau sur mes pieds, je souris, mais je crois que je l'ai un peu plus surpris a ma question que se a quoi je m'attendais enfin, c'est vrai que ça pourrait être pris pour autre chose après tout, je suis vraiment nul, je n'aurais peut-être pas dû lui proposer de le ramener bon pour maintenant, c'est fait, c'est fait, on ne va pas revenir en arrière ça sert a rien alors je le regard haussent un sourcil curieux alors qu'il se, mais a chercher, je ne sais quoi, mais en tout cas, c'était asses marrant alors je ris doucement avant de sourire joyeusement alors qu'il accepte alors qu'il na rien d'autre à faire et pas d’œuf de pâque a chercher ce qui me fit rire et j'attrape sa main rougissant alors qu'il me montre la route d’où je revenais et hausse les épaules.

- Pâque, tu fais la chasse à l’œuf toi ? Oh ce n'est pas grave Eliaz puis comme toi, je n'ai rien à faire aujourd'hui.

Je rougis un peu plus de gêne, mais aussi à cause de la chaleur le regardent partent en direction qu'il me montre mettent le reste des livres que j'avais encore sous le bras dans le sac en même temps.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 16:41


Je ne peux pas en vouloir à Alexandre de m’être rentré dedans, après tout… Ce n’est pas sa faute. Il fait chaud, n’importe qui aurait pu me rentrer dedans ! Et puis il est rigolo comme type. Il me fait rire, il semble un peu simplet sur les bords, mais ce n’est pas désagréable non plus. Ça change les idées ! Quelqu’un qui trouve du positif dans tout, c’est agréable, non ? Moi je trouve que si. Surtout si on est comme moi, ronger par les démons et fantôme du passé. D’ailleurs, il m’a mis de bonne humeur, alors je ne peux m’empêcher de le taquiner un petit peu, lorsque je sors ma connerie, je peux le voir rire et moi je souris, content de voir qu’il ne le prend pas mal et qu’il en rit avec moi ! Je reviens finalement près de lui.

-Non pas vraiment, c’est plus pour les enfants et je n’en ai pas… Un jour peut-être...

J’offre une esquisse de sourire. J’en aurais un... Si seulement. Je me secoue mentalement pour ne pas penser au cadavre de mon fils dans mes bras et emprunte le chemin de chez moi doucement et en silence, laissant Alexandre me suivre ou pas.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Avr - 20:53
Je souris c'est vrais que je l'aime bien c'est bizarre vue comme sa mais c'est quelqu'un que je retrouve a des endroit ou je ne mis attend pas et je suis toujours a lui rentre dedans a croire que c'est fait exprès c'est bizarre mais c'est comme sa. puis bon je voix pas toujours les bon coté mais c'est vrais que quand il est dans les parage c'est différent enfin je dirais pas que c'est mieux non enfin c'est bien. Puis on se retrouve toujours a parler de chose bizarre comme les proverbe ou encore la la la chasse a l’œuf se qui m'avais faire rire parce que je ne m’attendais pas a se que quelqu'un comme lui face se genre de chose. Je sourit le regardent alors qu'il me dit qu'il ne le fait pas vraiment que c'est pour les enfant. Je sourit a sont un jours peut-être avant de lui répondre.

- Je me disais aussi un grand homme comme toi faire la chasse a l’œuf sa me donnée quelque chose d'étrange. Oh tu aimerais des enfants ?

Bon sa ne me regarde peut-être pas mais je suis tellement curieux que voila sa viens tous seul. Je le regarde avancer vers chez lui essayant de le suivre grognent je ne m’attendait pas a courir pratiquement derrière lui pour le suivre alors je lui dit en rougissent.

- Tu pourrais ralentir un petit peut s'il te plais?

Je rougie a ma question baissent la tête gêner arrivant au même niveau que lui.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Mai - 22:57


La chaleur nous fait tous des effets bizarres, je me mets soudainement à chasser des œufs imaginaires. Je vous l’accorde ! C’est complètement idiot, mais au moins ça a le mérite de faire rire le jeune blond qui ne semble vraiment pas bien à cause de la chaleur et du fait qu’il me fonce sans cesse dedans. Mais ça va, je suis un peu plus solide que lui et même si la chaleur me tue à petit feu, je reste plus fort qu’un simple humain. Je ris un peu à mon tour en l’entendant, tout en reprenant tranquillement le chemin de mon chez moi, tandis qu’il me suit.

-Bien que je puisse quand même le faire ! En enfance nous sommes heureux, alors ça ne serait peut-être pas un mal ! Oui, j’aimerais vraiment et toi ?

Bon ce n’était pas prévu au programme que l’on fasse connaissance, mais ça ne me gêne absolument pas. Il est sympathique et on a toujours de bons sujets ensemble, même des sujets assez drôle. Il me demande de ralentir et je me stoppe presque immédiatement.

-Désolé… Je ne pensais pas aller si vite...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 18:38
Ça m'a toute de même surpris qu'il se mette a chasser des œufs, mais c'était tout de même marrant du moins ça m'a fait rire et au fond, c'est des choses qui permettent de se détendre et ça fait du bien, surtout avec les chaleurs qu'il y a, c'est dernier temps, c'est vraiment l'horreur. Heureusement que c'est bientôt la fin du moins je l’espère parce que je ne supporterais pas un mois de plus sens me retrouver à l’hôpital d'urgence, c'est déjà un miracle que je n'y sois pas. Je souris à ses paroles, c'est vrai qu'enfant, on est heureux enfin senccés être heureux moi, je ne l'était pas, je n'ai pas vraiment eu ce qu'on appelle une enfance heureuse bien au contraire alors je baisse la tête quelque instant avant de le suivre, mais je souris lorsqu'il me dit qu'il en voudrais bien avant de me retourner la question alors je rougit.

- Je n'ai pas eu une enfance heureuse alors je ne sais pas vraiment ce que c'est, mais si un jour, j'en ai un, je ne voudrais pas qu'il lui arrive ce que moi, j'ai subi, puis je suis gay alors a part adopter, je ne peux pas en avoir.

Je rougis après mes paroles, j'essaye de lui suivre déjà un peu a bout de souffle à cause de la chaleur et du fait qu'il marche beaucoup plus vite que moi m’empêche de bien le suivre avant de lui rentrait dedans une nouvelle fois n'ayant pas vu qu'il ses arrêtés alors je rougis un peu plus comme une tomate, c'est bien mon jour aujourd'hui, je lui rentre encore dedans, il va croire de chose si je continue comme ça.

- Pardon, je ... Ce n'est pas grave.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 15:16



Je pense que la chaleur monte très rapidement a la tête de tout à chacun. Elle peut rendre fou. J’espère simplement que tout ceci finira par rapidement se calmer, je ne suis pas sur de pouvoir le supporter longtemps, mais le pire serait si mes créations ne le supportent pas et en meurs. Je pense que je deviendrais fou… Bien que je contienne le sanglant meurtrier qui est en moi depuis une cinquantaine d’années, il serait facile de le faire resurgir. En attendant cette heure, je garde mon sourire, mon air heureux et joyeux et visiblement cela marche et est même contagieux à en croire le rire et le sourire d'Alexandre. Tant mieux. Lorsque nous parlons enfance, il me raconte un peu sa vie puis je tourne la tête vers lui.

-Tu n’as pas eu une enfance heureuse… Mais regarde aujourd’hui, tu vas à l’université et tu as un bel avenir devant toi. Tu as eu ta revanche sur la vie, non ?

Je lui lance un sourire et reprend.

-Être gay ne signifie pas être condamné à ne jamais en avoir !

Pour moi ce n’est pas une fatalité. Je ne suis pas gay, seulement bisexuel, mais même si je serais gay, je pense que ça ne serait pas une fatalité. Je finis par me stopper lorsque je réalisais que je marche trop vite et lorsqu’il s’excuse je fais un signe de main comme pour dire que ce n’est rien avant de reprendre le chemin plus tranquillement, bien qu'accabler par le soleil.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 396
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Juin - 18:01
Je le regarde et sourit c'est vrais qu'on c'est vue la première fois dans des condition assez hum étrange vue que j'ai renverser sont chariot a l'hôpital puis on va dire que j'ai recommencer sauf que ce n'était pas un chariot que j'ai renverser mais je lui est belle et bien rentre dedans tellement il fesait chaud on va dire que je ne l'ai pas vraiment vue ou plutôt je ne regarder pas vraiment ou j'allais alors sa aurais très bien pu être dans quelqu'un d'autre mais je suis rassure que sa avais été lui. Parce qu'il est sympas puis on rigole bien également a chaque fois que nous nous voyons.
Je repose mon attention sur lui alors que nous marchions et qu'il me dit que j'ai pris ma revanche sur ma vie car oui je vais bien et je vais a l'université maintenant enfin je rattrape surtout les cours que j'ai rater pour l’instant mais oui.

- C'est vrais tu a raison je ne penser pas y arriver mais finalement j'y suis puis je fonce temps que je peut le faire.

les enfants c'est vrais se n'est pas une fatalité, même gay on peut avoir des enfants, mais je ne voudrais pas qu'il me voie malade toujours a l'hôpital alors je ne pense pas que se soit une bonne idée.

- C'est vrai, mais se n'est pas une bonne idée du moins pour l'instant.

Je lui sourit alors qu'il se stoppe avant de reprendre le chemin doucement je pose un regard sur lui avant de le reposer sur la route esperent que la chaleur finira enfin pas senccé sinon je n'allais pas rester longtemps ici ou même vivant.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituer
Localisation : PNC
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 304
Age : 28
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Notre belle Capitale :: Grünerløkka :: Université-