AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Je ne veux pas vous faire mal. -Markus & Aedan-

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 25 Fév - 19:28
Ma tête tournait dans tout les sens et je me sentais comme oppressé comme ci le monde autour de moi se tenait sur mes épaules. J'étais assis dans ma cellule et je me grattais les poils, encore. Je ne faisais plus que ça depuis deux semaines. Quand je tournais la tête du côté gauche je pouvais voir qu'il manquait une grande partie de mes poils. Je n'arrivais pas à comprendre on avait réussi à m'empoisonner. J'avais pourtant du flair.

Depuis ce jour là, je voyais des choses qui pour moi existait mais que personne d'autre ne voyait et pourtant je me tuais à leur dire que je ne devenais pas fou. Je me grattais à longueur de journée aussi bien dans ma peau humaine que celle de loup. C'était insupportable et tout ça me rendait fou si bien qu'aujourd'hui je ne savais plus me contrôler. Je me changeais en loup à n'importe quelle heure de la journée si bien que j'étais épuisé. Mon métabolisme n'en pouvait plus. Je ne pouvais pas faire ça tout le temps et j'espérais que quelqu'un trouve comment me soigner parce que je voulais retrouver ma vie, aller travailler, faire la fête... Bref être normal.

C'était la première fois que je me sentais aussi minable depuis que j'étais né... Si on ne compte pas le fait que j'avais vu trouvé mes parents morts. Bref, j'ai relevé la truffe parce que j'ai senti que de la nourriture. J'avais peur et à peine la porte de ma cage fut-elle ouverte que j'ai sauté sur l'infirmier qui venait d'entrer. J'étais persuadé qu'il voulait me tuer, qu'il voulait m'empoisonner comme on me l'avait fait.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Fév - 21:40


Je vais commencer mon service de façon plutôt étrange. Cette fois on m’envoie directement en bas, dans les cages, chez les loups donc. Normalement je fais mon tour bien tranquillement puis je vais aux cages seulement quand c’est les pleines lunes. Je sais que ça je n’y échappe pas. Pourquoi ? Tout simplement parce que je suis un sorcier et que je suis un des meilleurs infirmiers de ce putain d’hôpital tout simplement ! Non je ne suis pas vaniteux ou je ne sais pas quelle autre connerie du genre, je ne fais que dire ce qu’on dit sur moi. Même si j’ai un caractère de merde en surface et que les gens ne m’apprécient pas forcément pour ça.

Bref de ce que j’ai capté on a un loup qui a des hallucinations et des problèmes de démangeaisons. En gros, il a limité la rage et tout ce qu’on trouve à faire c’est l’enfermer. Je dois lui servir à manger et bien sur que personne ne va y aller à ma place. Je saisis donc deux sortes de nourriture ne sachant pas à qui je vais avoir à faire. Le loup qui réclamera de la viande fraiche et crue ou l’humain qui demandera quelque chose de moins carnivore.

En arrivant en bas et devant la cage je peux voir un loup ce gratter dans la cage. Je repose donc l'assiette prévue pour l’humain en me disant qu’elle ne me servira pas et me saisit d’un gros morceau de viande crue. J’ouvre la cage et à peine je le fais la bestiole me saute dessus. Putain !! Heureusement que j’ai de bon réflexe et d’un coup de bras, avec de la magie et de la force je repousse le loup à une distance raisonnable de moi.

-Putain !

Je vérifie mon bras pour voir s’il n’a pas eu le temps de me mordre pour me griffer et heureusement. Le souffle plus cours, je jette la viande vraiment plus loin de moi.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar - 10:44
Je crevais de trouille pour la seconde de fois de ma vie. Je ne voulais pas que quelqu'un m'approche parce que je n'étais pas bien. Je n'avais pas envie de faire du mal à qui que ce soit mais je n'arrivais pas à me contrôler, j'étais persuadé qu'on voulait me tuer. Je voyais des trucs sur le plafond, sur le sol de ma cage, je ne pouvais détecter si cela était réel ou non, je perdais le sens de la réalité un peu plus chaque jour.

Voilà pourquoi je me suis jeté sur l'homme quand il est entré. Il a ouvert ma cage et j'ai pris peur. Il avait une sorte de tête difforme et des mains plus grandes que moi. Je me suis jeté sur lui mais d'un seul coup de bras je me retrouve projeté contre le mur. Je me relève en secouant la tête, grognant, ne sachant pas si il me voulait du bien ou non.

Mais d'un seul coup, je m'assieds et je me gratte presque à sang. Bordel j'avais tellement chatouille, des puces me rongeait le corps j'en étais persuadé. Ca ou une autre bestiole dont je n'avais pas envie de connaître l'existence. J'arrête de me gratter et je regrarde l'infirmier grognant de nouveau. Je ne me préoccupais pas de la viande tout de suite, avant de m'en approcher doucement et de sentir... Elle n'avait pas l'air empoisonnée alors je me suis mis à manger.

Je me suis transformé en homme sans vraiment le vouloir et surtout sans m'y attendre. Je suis complètement nu devant l'homme et je ne dis rien, préférant appuyer mes genoux sur mon torse. Dans un petit hochement de tête, je dis juste:

- Je vous ai pas mordu?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Mar - 0:42


Il faut toujours qu’on me foute les pires cas et la merde des autres. J’en ai ras le cul de ramasser la merde des autres, qu’il se démerde un peu ! En attendant je sais que malheureusement pour ce genre de cas je suis le plus qualifier. J’ai de la magie, je suis un homme, je suis fort et fort têtu. Je peux tenir tête à un loup malade sans problème. C’est surement pour ça qu’on m’envoie toujours chez eux, eux et les vampires.

Enfin bref, lorsque j’arrive je constate qu’il est sous forme de loup et aussi que je vais devoir plus ou moins entrer dans la cage pour le nourrir, sauf que j’entre à peine dedans que le loup me saute dessus pour me tenter de me mordre. J’ai un réflexe de survie et j’utilise un sors pour le repousser. Je peux le voir près à m’attaquer… Mais il finit par se mette assis et se gratter tandis que je vois que du sang est un peu projeter. Il a un sérieux problème celui-là.

Je fronce les sourcils lorsqu’il me grogne à nouveau dessus et je lève la main comme pour lui montrer que je suis prêt à lui jeter un nouveau sors s’il le faut… Et comme si ça suffisait à éveiller une certaine conscience, le loup redevient humain... L’air vraiment moins agressif… Il me pose alors une question et je baisse un peu ma garde en le fixant.

-Non ça va… J’ai de bons réflexes…
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Mar - 15:32
J'ai mangé et je me sens beaucoup mieux mais pour combien de temps. La folie me guettait depuis ce jour ou je me suis fait empoisonner. Je n'arrivais toujours pas à comprendre comment ça avait pu être possible alors que j'ai un très bon flair en règle générale. Ca me faisait chier clairement, parce que je ne contrôlais plus mon corps, celui que j'avais appris à maîtriser depuis l'enfance. J'ai quarante ans et j'ai l'impression d'être dans le corps dans un enfant, de ce gosse débile et effrayé que j'avais pu être.

J'ai regardé l'homme une fois que j'en étais redevenu un moi-même. Je me sentais mal et surtout j'avais peur de l'avoir mordu. J'étais nu mais il avait sûrement déjà eu l'occasion d'en voir d'autres, ce n'est pas ça qui allait m'inquiéter pour l'instant. Je me suis gratté l'arrière du crâne plutôt violemment, j'en ai même arraché des cheveux. J'allais être un magnifique loup sans poil.

- J'ai vu ça... Désolé, je ne contrôle plus rien du tout. Je croyais que vous étiez venu pour me tuer. Vous ou la grosse femme avec la muselière qui traîne dans les parages.

Elle m'effrayait cette femme et je la détestais, elle me laissait comme paralysé dans ma cage. Bizarrement, quand j'en parlais j'étais le seul à la voir, peut-être qu'elle ne se montrait qu'à moi pour me faire passer pour fou... Est-ce que je l'étais? Le devenait? Je ne savais plus trop ou j'en étais dans ma tête à l'heure actuelle.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 15:29


Pourquoi c’est toujours moi qui me ramasse les merdes pareille putain ? Même la bouffe ne l’a visiblement pas attiré puisque même si je la jette plus loin, il semble se dire que je suis bien plus appétissant que ce bout de viande. Je suis de la viande ok, en mouvement ok, je peux comprendre que ça attire un cannibale dans son genre, mais faut pas rêver non plus ! Je ne vais pas le laisser me croquer. D’autant plus qu’on ne sait pas ce qu’a ce loup en plus. Si ça se trouve il a juste une espèce de rage qui vient de se développer chez les loups-garous. Je devrais soumettre mon idée… Elle n’est pas si con que ça.

Dans tous les cas, il est hors de question qu’il le mange, qu’il me croque, qu’il me transforme ou quoi ! Heureusement que je suis bien plus fort que Liorah et que j’ai encore une bonne magie, qui fonctionne bien parce que sur le coup elle me sauve clairement la mise. Le loup semble un peu irrité et même s’il me grogne dessus il finit par redevenir humain, non sans avoir laissé un peu de cheveux sur le sol de s’être gratté précédemment. Je grimace en regardant ça et fixe à nouveau le loup. Je le regarde alors intrigué.

-La grosse femme ? Quelle femme, il n’y a que moi ici…

Est-ce que ce loup avait des hallucinations ? Enfin plus forte qu’on le pensait en tout cas. Est-ce qu’il était en train de la voir alors qu’il semblait dans un moment de lucidité en me parlant ? Je le regarde vraiment intrigue, finis par reculer de quelques pas, toujours face à lui… Et sortir de la cage pour attraper une couverture que je lui jette finalement entre les barreaux pour le revêtir.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 11:16
Il va sûrement me prendre pour un taré à m'entendre parler de cette femme que je suis apparement le seul a voir... Je ne sais même plus dire si elle existe réellement ou non mais ce qui est sure, c'est que moi je l'a vois. Enfin, je m'en veux pas mal d'avoir tenté de faire du mal à cet homme venu me donner à manger. Je suis redevenu humain sans vraiment m'en rendre compte comme souvent depuis que tout ceci à commencé. Je ne répond pas tout de suite à sa question, prenant d'abord la couverture pour la mettre autour de moi.

- Celle qui vient souvent ici pour me tuer ou... Je ne sais pas ce qu'elle veut... Je la vois depuis que je suis arrivé ici... Je suis le seul à la voir... Elle me fait peur et je crois que c'est à cause d'elle que je deviens un loup à longueur de journée. Elle ne parle pas, elle se balade juste en rigolant.

Je me gratte derrière l'oreille et je baisse la tête parce que je ne suis jamais senti aussi malade, aussi dépourvu de mes capacités et pourtant c'est ce qui se produit. Mon mentor, mon père adoptif n'est pas là pour m'aider... J'aimerais que les médecins trouvent enfin ce que j'ai afin que je retrouve une vie normale.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Mai - 14:33


Je ne sais pas ce qu’a ce loup, je me doute que c’est grave pour qu’il soit en cage en pleine journée et surtout alors que nous ne sommes pas du tout en période de pleine lune. Je sais plus ou moins ces symptômes, mais pas dans la profondeur. Quoi qu’il en soit, il a l’air de débloquer sévère en fait. Il me parle d’une femme, d’une grosse femme… Alors qu’il n’y a clairement que moi ici. Mais bon déjà qu’il a voulu faire de moins sa quatre heures et que c’est ma magie qui m’a sauvé, ça ne m’étonne pas qu’il voie des choses qui n’existent pas. Est-ce que j’ai la gueule d’un steak franchement ?!

Je le regarde longuement alors qu’il me dit qu’il est le seul à voir cette femme, qu’elle rit et se moque de lui et que visiblement elle lui veut du mal. Restant sur mes gardes et coller à la porte juste au cas où je le fixe un instant et tente alors de le raisonner, ce qui aurait pour effet de le rassurer et le calmer aussi quelque peu.

-Et tu ne crois pas que si tu es le seul à la voir… C’est qu’elle n’existe pas ? Qu’elle est simplement le fruit de ton imagination ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 11:30
Qu'est ce que je déteste me sentir aussi impuissant. J'étais par contre content de ne pas avoir blessé l'infirmier qui était entré dans ma cellule parce que ça pour moi ça serait juste impardonnable. La violence n'était jamais une solution c'est ce que mes parents et mon père adoptif m'avait appris, bien sur dans certains cas il fallait en faire preuve mais le moins possible était selon moi la meilleure solution.

Je parle au jeune homme de cette grosse femme qui me fout une trouille bleue et que je déteste plus que tout. Depuis que je suis enfermé ici, elle me nargue sans arrêt et je ne sais pas la faire partir, elle est collée comme une moule à un rocher. Pourtant je ne rêve que de ça, qu'elle s'en aille. Mais au parole de l'infirmier, je secoue la tête doucement.

- J'en sais rien... Depuis que je suis ici je ne sais plus ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas. Mais oui tu as sûrement raison, ça doit être mon imagination...

Je secoue à nouveau la tête et je le regarde longuement.

- Je suis devenu complètement fou... Ma forme loup n'a plus que la moitié de ses poils... Mon corps d'humain est recouvert de plaque rouge... Personne ne sait ce qu'il se passe et je vais peut-être moisir dans cette foutue cage.

Je sens la colère monter en moi et je me maîtrise pour ne pas me changer en loup. C'est difficile parce que tout mon corps est douloureux quand j'empêche le changement.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin - 15:30


Heureusement que j’avais d’assez bon réflexe et que j’étais un sorcier tout simplement, je pense que sans ça j’aurais fini comme le repas que je lui ai apporté : en pièce. Je comprends mieux maintenant pourquoi c’est moi que l’on a envoyé et pas quelqu’un d’autre. Bon dans tous les cas il a l’air d’avoir une petite case en moins le petit chien-chien là. Je tente donc de le raisonner, même si au final je ne sais pas si ça fait partie de sa maladie ou juste de son état normal, il finit par secouer la tête et m’avoue perdre quelques notions en essayant de se convaincre que j’ai raison.

-Tu as déjà essayé de te pincer pour voir ?

C’est peut-être super con comme truc, mais généralement la douleur montre qu’on est éveillé ou pas, qu’on rêve ou pas et la douleur nous ramène à la réalité aussi. Peut-être que ça pourrait fonctionner lorsqu’il ne sait pas où il est. Oui je suis supposé été méchant, mais je veux aussi être un bon infirmer, alors je le « soigne ». Je finis par le regarder et sortir alors de la cage, juste au cas où.

-Si tu continues de vouloir manger le personnel, y a des chances. Je vais devoir aller en voir d’autre, des comme toi, mais je vais voir pour ton… État.

Je ne promets rien, il y aurait peut-être moyen de l’attacher à son lit, mettre une cage autour, je ne sais pas. Je doute, puis après tout mon rôle n’est pas d’être gentil, mais j’avouerais ne pas pouvoir faire grand-chose pour lui là et de toute façon je ne compte pas prendre le risque de me faire bouffer à nouveau.


Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Juin - 17:37
- Oui... Je sais que je suis juste devenu complètement taré en fait... Je sais que toi tu es réel mais ne demande pas comment je le sais... Je le sais c'est tout.

J'ai juste envie de guérir et de partir d'ici parce que franchement ce n'est pas une vie d'être enfermé ici à se gratter comme ci j'avais la rage. J'avais besoin d'air, j'avais besoin de courir. Déjà que l'empoisonnement que j'avais subi me rendait fou mais l'enfermement était encore pire que ce que j'avais pu imaginer et je devenais encore plus taré que lorsque je suis arrivé ici. Je n'ai vraiment pas envie de blesser qui que ce soit mais j'avais tellement peur que ça risquerait un jour d'arriver.

- Encore désolé pour ça... J'espère que les autres sont pas aussi fous que moi.


Je le regarde et je me replace dans un coin de la chambre, le laissant partir, je ne vois pas ce qu'il y avait de plus à dire. J'étais fou et sans poil. Ca donnait un bon mélange... J'avais l’impression de ressembler à un oiseau mangé par des chiens ou des loups comme moi.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 165
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 14:35


Il me dit qu’il sait que je suis réel et il tente de me faire comprendre qu’il n’est pas taré même s’il paraît taré et qu’ont le croit taré. Moi je pense qu’il y a quelque chose qui tourne pas rond chez lui, peut-être qu’il est taré oui, mais ses poils qui tombe comme ça ? Ce n’est pas rien. Il est taré ou quelque chose le rend taré, dans les deux cas je sais qu’il y a quelque chose, mais je en saurais dire quoi, je ne suis qu’infirmier après tout. Aussi bon que je suis, j’ai arrêté mes études à ce niveau pour pouvoir m’occuper au plus vite de ma sœur sans que personne ne le sache. Je me dépêche donc de sortir de la cage avant qu’une nouvelle folie le prenne et qu’il me veule encore pour son quatre heures. Lorsqu’il s’excuse encore une fois auprès de moi je lui jette simplement un regard et quitte le lieu, pensant a diverses choses. Je suis sur qu’on va le voir à l’hôpital encore un moment lui !



FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1450
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-