AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Bousculade... (Peter Black)

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 28 Fév - 21:54


Putain de mois ! Pourquoi il fait si chaud ? Je vis ici depuis longtemps, mais je dois bien avouer que je n’ai pas connu d’été aussi chaud ! Enfin été, juillet ça allait encore, mais la aout, c’est vrai que la température monte haut et ça me fou en rogne. Déjà parce que je dors pas, ensuite parce que c’est fatigant et ça me dérègle je ne sais pas quoi, mais dans tous les cas ma magie est moins contrôlée que d’habitude. Au moins il y a un avantage, je n’ai pas besoin de beaucoup pour faire semblant d’être en colère ou en rogne ou de mauvaises humeurs tout simplement. Je le suis juste vraiment !

D’ailleurs là je suis en retard, je déteste ça parce que je déteste qu’on puisse me redire quelques choses. Je mets donc rapidement ma tenue de travail et sors rapidement des vestiaires. Je vais donc rapidement récupérer tous les dossiers que je vais devoir traiter cette après-midi, mais au moment ou je me retourne pour reprendre rapidement ma route, quelqu’un me rentre dedans en même temps, ce qui fait que je fais tomber tous mes dossiers au sol.

-Mais putain ce n'est pas vraie !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1592
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Mar - 16:31
Putain de journée ! Vivement la fin de l’été, déjà que dehors il fait hyper chaud , et qu’à cause de ça je suis à la bourre , tous  semblent agité tout comme moi , ce qui rend tout désagréable . Au boulot c’est encore pire, tout le monde est déjà taré, même certains personnels d’ailleurs, alors avec cette chaleur c’est pire. Je me dirige alors vers le vestiaire pour m’y changer, je  vais au bureau pour prendre connaissance de nouveaux dossiers mais encore une fois , tête en l’air que je suis, j’oublie de prendre mes dossiers actuels , heureusement que je n’ai au final que 5 minutes de retard , mais même si c’est déjà de trop,  je pourrai toujours prétexté d’une excuse bidon auprès de mon supérieur .
Je m’empresse tout de même de retourner aux vestiaires, à toute hâte, mais pour la deuxième fois de la journée , ayant déjà bousculée quelqu’un dans la rue , je percute un homme cette fois-ci un homme du personnel . Une vraie journée de merde s’annonce.


« - Je suis vraiment désolé collègue, aujourd’hui, à cause de cette chaleur , je ne sais plus où donner de la tête . Rien de casser ? Ca serait le comble, que je vous fasse mal dans l’enceinte de l’établissement, ça aurait un côté plus que pratique … Bon sans plaisanter, je vous présente encore mes excuses » lui dis-je en l’aidant à ramassant ses documents. Je suis Peter Black , psychologue içi et vous ? »


Pendant ce temps là, je remarque sur sa veste que c’est Aedan Cursse, un infirmier , quelle surprise de tomber nez à nez avec lui , depuis le temps que j’attends ça , je vais enfin pouvoir nouer contact avec mon neveu… Je suis déjà ravie de pouvoir prendre en charge Liorah mais là c’est la cerise sur le gâteau, je vais avoir la famille au grand complet , ce qui met un grand sourire sur mon visage déjà bien fatigué. La journée ne va peut être pas être si merdique que ça en fait .
Reste plus qu’à espérer que le contact passe bien entre lui et moi …
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychologue au HM
Localisation : oslo
Date d'inscription : 16/08/2016
Messages : 357
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Mar - 23:59



Je sens bien la bonne grosse journée de merde ! Ce genre de journée où je me dis que j’aurais mieux fait de rester coucher, mais bien sur que je ne peux pas rester couché ! Avec cette chaleur de merde on manque de personne, d’autant plus que beaucoup de personnes partent aussi en vacances. Ils me font tous chier de toute façon ! Je suis crevé, je dors mal, je me sens détraquer, bref, je n’aime pas du tout ce mois-ci. Arriver à l’hôpital je me dépêche et forcement, il faut que là aussi on me fasse chier ! Je me retourne à peine, vraiment presser et quelqu’un me fonce dedans. Du coup je lâche tous mes dossiers qui s’écrase et étale au sol.

-Mais putain !

Le mec commence à me parler de manière chelou et à parler juste un peu trop à mon goût. Déjà que je suis sur les nerfs, alors il est mal tombé. Je fronce les sourcils et tente de ramasser mes dossiers tandis que je le vois m’aider. Je finis par relever les yeux vers lui et lorsqu’il me dit être psy… Je comprends mieux pourquoi il a l’air débile et bizarre.

-Aedan Cursse, infirmier.

Je dois faire un effort, ouai… Parce que sinon je sais que je vais devoir faire face au directeur, je n’ai pas peur de lui, mais bon. Je me relève en posant les dossiers sur le rebord du bureau et soupire.

-Putain tout c’est mélanger… !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1592
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Mar - 20:36
Je commence sérieusement à en avoir marre et ça se sent , je fais n'importe quoi, n'arrête pas de bousculer ceux qui m'entourent c'est vraiment hyper désagréable d'être comme ça , cette chaleur ne m'y aide pas . Vas vraiment falloir que je me recentre , je peux pas me permettre de craquer maintenant . Il faut vraiment que je laisse mes nerfs et ma fatigue de côté je n'ai pas d'autres choix .
Concernant mon cher neveu , d'après ce que j'entends , il n'a vraiment pas l'air de faire attention à son vocabulaire avec ses "putains" à longueur de temps , ça va être pratique , il doit pas forcément faire attention au langage des autres non plus... On a au moins ça en commun : l'épuisement émotionnel .

- " Encore desolé pour ce bordel que j'ai mit dans vos affaires , je ferai plus attention désormais . Je peux vous aider ? Je peux tout reclasser si vous le voulez." Voyant que tous ces documents se sont mélangés je ne pu m'empêcher de lui proposer mon aide , même si tout ce que j'espère dans le fond c'est d'avoir des informations qui pourraient m'être utiles ...

Le voyant encore énervé, totalement dépassé par les événements  , pleins de questions se posent dans ma tête. Ne le connaissant pas malgré notre lien familial , comment devrais je lui parler? Comment faire avec lui pour qu'il veuille me parler? Aucun moyen de le savoir , je verrai petit à petit comment il réagit , je m'adapterai en fonction de ça. Pour le moment , il faut déjà que j'arrive à le calmer, c'est pas une mince affaire.

-" Si je peux être d'une quelconque utilité n'hésitez pas à toquer à ma porte je serai là . Et pour la peine , la prochaine fois que vous me croiserez , vous pourrez faire tomber mes dossiers aussi on sera quitte comme ça " lui dis-je , espérant que ça le fasse au moins sourire , j'aurai quand même essayé . Dans le pire des cas , une petite potion dans son verre pendant sa pause, pour le détendre un petit peu et le rendre plus agréable et le tour sera joué...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychologue au HM
Localisation : oslo
Date d'inscription : 16/08/2016
Messages : 357
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 16:34


Mais putain ! Qu’est-ce que j’ai faits au bon Dieu, si Dieu existe, pour qu’il m’arrive des merdes pareil sans cesse ? Enfin je sais qu’il existe, si les anges existent, si les sorcières existent, si les démons existents, si Satan existe, pourquoi Dieu n’existerait pas ? Ce serait absurde même qu’il n’existe pas. Enfin bref tout ça pour dire qu’entre Samaël, ma cicatrice, cette chaleur de mes c****… Eh bien j’en ai ras le cul en ce moment et il faut en plus qu’on me bouscule ! Comme si je n’avais que ça à foutre. Le mec s’excuse encore et me propose de tout reclasser si je le désirs, je lui jette un regard et plisse les yeux avant de reprendre, froidement.

-Vous vous y connaissez peut-être ? Vous êtes psy non, alors comment vous allez faire pour classer des dossiers médicaux ?

Je le fixe un moment alors qu’il me propose finalement de passer dans son bureau pour renverser ses propres dossiers pour qu’on soit quitte… Et sur le coup, je dois dire que sa me surprends tellement, c’est tellement inattendu que je perds mon visage contrarié… Me détendant légèrement avant que je ne secoue légèrement la tête pour me reprendre.

-Non ça ira, parce que je suis doué dans la vie moi.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1592
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Avr - 1:28
Décidément j'ai tellement la tête ailleurs , qu'en pleine bousculade je me suis fait super mal. Tellement la tête ailleurs , à régler tout ce qui se passe dans ma vie que je me rends compte, alors que quelques instants sont passés déjà , que sur mon front j'ai un œuf qui ressort, le choc a été plus rude que je n'aurai pu le penser .Un œuf qui grossit de plus en plus, me fais un visage digne de celui d'un monstre. Si ça continue comme ça on va bientôt pouvoir me confondre avec un patient.

La douleur commençant petit à petit à me submerger , je peux à peine entendre mon cher neveu, s'énerver contre moi . Après tous les événements qu'il y'a eu aujourd'hui , je n'en peux vraiment plus , même mon corps commence sérieusement à me dire stop . Tellement que ma tête tourne de plus en plus , commençant à dire tout un tas d'hallucinations en plein évanouissement :

" Jésus par pitié, ne me dispute pas, ne me sanctionne pas. Tu sais que je ne suis pas quelqu'un de mauvais . Si ma femme ne m'avait pas trahi, je ne me serai jamais comporté de la sorte, je n'ai pas un fond mauvais à la base. Aides moi à vivre avec mes vieux démons , aides moi à ne pas faire de mal à mon neveu et ma nièce et je te promets que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour me rallier du bon côté malgré ce passé bien trop lourd ... "

Croyant dans mon malaise que j'avais le saint esprit en face de moi , je lui parla à cœur ouvert , ne voulant pas qu'il me foudroie sur place pour tout le mal que je m'apprêtais à faire depuis quelques temps . Or, je n'avais aucune conscience que c'était en fait à mon neveu que je révélais mon fameux secret.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychologue au HM
Localisation : oslo
Date d'inscription : 16/08/2016
Messages : 357
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Mai - 14:19


Tout le monde est relativement plus ou moins sur les nerfs avec cette chaleur et je dois avouer que je le suis tout particulièrement, déjà que je ne suis pas un enfant de choeur habituellement, alors je vous laisse imaginer mon état avec cette chaleur. Ouai ouai… Vaux mieux pas se mettre en travers de ma route ou me faire chier ou me… Chercher. Malheureusement pour ce psy, et même si ça semble être indépendant de lui, il m’a cherché et il me trouve ! Je l’envoie légèrement péter alors que je rassemble mes papiers. Ça me fait chier ça aussi ! On est aux 21e siècles, on ne peut pas trouver un autre putain de moyen ?!

Sauf que soudainement… Le mec devient tout pâle et là il baisse la tête… Il me regarde ensuite et me parle comme si j’étais… Le seigneur visiblement, enfin le fils du seigneur tout du moins. Je fronce légèrement les sourcils ne comprenant pas vraiment son délire, avant de me rendre compte des perles de sueur qui goute sur son front et de la bosse qu’il a. Merde ! Il n'est pas en train de me faire un malaise là par hasard ?! Ne comprenant rien à son charabia je repose d’un coup mes papiers et le rattrape avant qu’il ne s’évanouisse totalement.

-Wo oh oh ! Hey oh… Ça va ?!

Visiblement pas. Je l’aide donc à marcher pour l’asseoir quelque part avant qu’il ne dise bonjour au sol.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1592
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 20:51
A la fois tout étourdi et troublé par ce qui vient de se passer, je change à nouveau de réaction le voyant m'envoyer chier.  Je commence désormais à reprendre mes esprits et me rendre compte de ce que je venais de dire. J'en viens alors à l'idée de faire comme si j'étais encore dans un délire, délire cette fois ci où je vois un monstre pour qu'il ne me prenne pas au sérieux ... Vraiment bizarre comme illusion, mais je préfère le risque qu'on me prenne pour un fou, enfin bref je saurai dire que c'était lié à une très très vilaine blessure.  Je m'énerve alors à mon tour, envoyant valser tout ce que j'ai sous la main. Sacré bosse, elle aura bon dos!

-" foutez moi la paix bordel, vous êtes affreux, diforme, complètement taré, laissez moi, je ne veux pas de vous ici ! Vous avez un visage à en faire cauchemardez plus d'un.  Dégagez de là je ne veux plus vous voir ! "

Je profite alors de l'occasion pour fuir la situation, pour éviter de me justifier auprès d'aedan ou si un médecin m'examine...  Je lui tourne donc le dos et pars de l'hôpital à toute hâte,  tant pi pour les clients, ils sont complètement fous de toute façon ça ne changera rien que j'ai manqué quelques rendez vous...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychologue au HM
Localisation : oslo
Date d'inscription : 16/08/2016
Messages : 357
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil - 2:13


Je ne sais pas ce que le mec a pris sur la tête, mais il semble totalement débloquer. Je sais que les psys ont une réputation d’être encore plus fous que leur patient, mais je pensais simplement que c’était une rumeur, une sale réputation, un peu comme la mienne, sauf que… Non, en fait complètement pas. Alors qu’il manque de s’évanouir et que je le rattrape il me regarde soudainement comme si j’étais une bête de foire avant de s’énerver et de m’insulter… Je relève un sourcil en le lâchant et je finis par froncer les sourcils en l’entendant, commençant à sentir monter la colère en moi… Mais avant que je ne l’envoie chier et que je lui dise ceux à quoi je pense il se lève et s’enfuit presque. Putain… Mais c’était qui ce débile ?!


FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1592
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-