AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

C'est...C'est toi ? | Hannah

 :: The Helse Magi :: Aile des surnaturels :: Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 2 Mar - 22:33
Plus les années passent et plus rester dans cet hopital devient dure. Les examens qui ne donnent rien, les médecins qui viennent te dire qu'ils savent toujours pas d'où ça vien. Que les résultats sont bon quand même, les médecins qui donnent des médicaments en pensant que ça va faire quelque choses mais au final, c'est pas le cas. J'en ai marre, sans parler d'Aedan qui est toujours plus dure a chaque fois et c'est tellement dure d'être proche et tellement loin de lui. J'ai besoin de le voir malgrés qu'il me rejète, ce que je peux en avoir marre de ça aussi et puis Magnus qui m'appelle pour me dire que dans les prochains jours, il ne pourra pas venir parce qu'il va être prit avec son travail, j'ai besoin de le voir, je suis même pas sûr que je vais pouvoir lui parler au téléphone. J'espère au moin que je vais pouvoir passer du temp avec mes amis ici, des amitiés qui m'aide beaucoup. De vrai amis. J'ai un tout petit peu plus de force pour faire rouler mon fauteuil, je me débrouille toute seule en faites, je veux qu'on m'aide le moins possible, pour retrouver ma force, je dois travailler là dessus.

Aujourd'hui, j'ai mit du temp mais j'ai réussi a aller jusqu'à la machine a café, sauf qu'au moment de me mettre debout pour atteindre bien comme il faut les touches et la fente pour l'argent, je suis retombé aussi sec, mes jambes me fesant mal..alors restant assise je temp le bras a la machine mais ne serait ce qu'appuyer sur les touches me parait le plus gros effort..Ce que j'en ai marre..la machine fait couler le liquide et au moment de prendre le verre, il m'échappe des mains et s'écrase a moitié sur moi , a moitié au sol...et les larmes éclatent..parce que ça brule et parce que j'en ai vraiment marre..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Avr - 18:51
Je vais bien, les médecins l'ont dit... c'est vrai que j'arrive à sortir de ma chambre en restant debout, mais lors des pleines lunes tout repart à zéro. Je m'effondre, mes os craquent et se brisent avant de se reconstituer d'eux-mêmes. J'en ai marre, il me faut un café. Pour me détendre ? Non pas vraiment, mais il n'y a que ce goût amer qui passe en ce moment. Je vais donc vers la machine à café dans l'intention de m'en servir un mais je vois que la machine est occupée, ce n'est pas grave j'attendrai. Lorsque je vois la scène et le café se renverser sur la pauvre jeune fille j'accélère le pas en sortant un mouchoir.

"Tenez, essuyez-vous..."

Après avoir aidé la femme flic, voilà que j'aide cette jeune fille, je devrais être préposée à la machine à café. J'ai toujours été comme ça plus jeune, à vouloir aider les autres, mais plus depuis ma première transformation. Je mets une de mes pièces dans la machine, je n'ai pas vraiment regardé la jeune fille pour le moment. Je lui tends la tasse en faisant un petit sourire qui montre que je ne me moque pas d'elle.

"ça va aller ?"
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 83
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 0:00
Je suis en plein desespoire quand quelqu'un me tend un mouchoir. Je m'essuis les mains. Le reste c'est pas vraiment possible. Ce que j'en ai marre d'être comme ça. Je remercie la jeune femme en tout cas. J'essaye quand même d'eponger un peu et le jete a la poubelle. Je lui laisse la machine a café et je me mord la lèvre quand elle me demande si ça va. Je relève les yeux et prend la tasse qu'elle me tend. Je reste bloqué sur son visage, pas sûr de moi. Peut-être simplement une impression, des fois y a des gens qui ressemblent à d'autres et qui ne le sont pas.

Merci et non, pas vraiment..ma vie est réellement moche en ce moment et ça n'aide pas mon moral..mais je vais pas vous embêtez avec mes histoires..

Je n'ai pas envie de casser les oreilles a une nouvelle personne , trop de monde connait mon histoire, je pourrais en écrire un bouquin. Il ne se vendrait probablement pas mais je suis presque sur qu'il inspirerait certaine personnes..pour d'autres choses..je pose les yeux de nouveau sur elle, toujours intrigué et pose les yeux sur son poignet, le bracelet qu'elle porte autour. Elle est donc patiente ici.

Vous êtes là pourquoi vous ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Avr - 11:48
Je me mords la lèvre quand elle répond à mon "ça va aller" par la négative. Evidemment que ça ne va pas, qu'est-ce que je peux être tarte parfois, mais je réfléchis après avoir parlé. La pauvre jeune femme, qui doit avoir à peu près mon âge a l'air vraiment dans un mauvais état autant physiquement que moralement. Je hausse les épaules quand elle me dit qu'elle ne veut pas m'embêter avec ses histoires.

"Vous savez, je ne suis attendue nulle part donc si vous avez envie de me raconter, j'ai tout mon temps"

Il y avait une légère pointe d'humour dans ma phrase, étant hospitalisée c'est clair que personne ne m'attend. Au final la phrase est plutôt triste que marrante, mais bon. Lorsque je croise son regard, je la vois toute aussi surprise que moi. Elle a sûrement la même impression que moi, mais où est-ce qu'on aurait pu déjà se rencontrer ? Je me mords la lèvre quand elle me demande la raison de ma présence dans cet hôpital.

"Je... je suis un loup-garou... et quand je me transforme, mes os se brisent... Vu la créature que je suis, ils se reforment mais je souffre à chaque pleine lune."

J'ai honte d'avouer que je suis un loup-garou, pourtant si elle est dans cette aile c'est qu'elle est aussi une créature surnaturelle. Je continue de la fixer puis lui pose la question, j'ai horreur de tourner autour du pot.

"Pardonnez-moi mais ça fait combien de temps que vous êtes hospitalisée ? J'ai l'impression de vous avoir déjà rencontrée quelque part"

Bon si ça se trouve, je confonds avec quelqu'un d'autre, mais je ne saurais pas dire qui non plus.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 83
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 12:59
Est ce que je lui raconte tout ça ? Est ce que je lui dis tout ce que j'ai sûr le coeur ? Pour me vider une nouvelle fois ? Ce serait pas plus mal. On dit que ça fait toujours plus de bien de le faire avec quelqu'un d'inconnu...mais a force tout le monde la connait , je pourrais en écrire un bouquin...Je souris a sa remarque, c'est plutôt ironique..et triste pour ma part. Avoir le temp de tout faire..je voudrais vivre a mille a l'heure, rentrer chez moi et m'affalé sur le canapé en disant combien je suis fatigué et raconter ma journée à Magnus..Autant aller a l'essentielle.

J'ai été hospitalisé a cause de crise...elles arrivent n'importe quand. Elles peuvent être forte ou faible...mais la dernière a été plutôt intense..et j'ai bien du mal à m'en remettre et la chaleur n'aide pas...

A son tour elle me raconte le pourquoi est ce qu'elle est là et je ne connais pas toutes les créatures de notre monde mais ça me semble assez normal de ce que je sais des loup garou.

Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Je n'ai pas grande connaissance sur cette espèce mais il me semble normal que vos os ce brisent..si votre corp prend la morphologie du loup..et tout les loup garou en souffre de cette transformation..

Je crois que j'ai mal comprit ou elle a mal expliqué.Et elle semble géné de parler de son espèce. Je pensais pas qu'il y avait encore des gens géné par ça. En tout cas, ici on en est tous alors...elle ne doit pas être blessé..

Depuis mes 20 ans, je vivais dans un appartement avec mon meilleur...mais quand les crises sont devenu incontrôlable...je me suis faites hospitalisé..ça va faire 6 ans..et pour tout vous avouez, même si on était que des ado, votre visage me fait penser a une amie...je ne l'ai plus revu du jour au lendemain.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 19:36
Je vois bien qu’elle hésite à me raconter son histoire, je ne veux pas la forcer mais en même temps j’ai l’impression que ça la soulagerait et qu’elle en a besoin. Elle finit par me parler de ses crises et je me mords la lèvre, je pense qu’elle n’a pas besoin qu’on la prenne en pitié mais ça doit être assez pénible de subir ça.

"Oh je vois… ça ne doit vraiment pas être facile si vous ne pouvez pas les prévoir"

Je lui explique ensuite la raison de ma présence, elle a l’air surprise et m’explique que chaque loup-garou subit ce genre de douleur lors de la transformation. Je réfléchis mais en même temps je ne me suis jamais renseignée sur ce qui était normal ou pas pour une créature comme moi.

"Ah ? C’est que je connais tellement peu de chose sur les loups-garous… alors si je suis là c’est peut-être parce que parfois mes os ont de la peine à se reformer, je pense que ça n’arrive pas à tous les loups-garous."

Je l’écoute encore plus attentivement lorsqu’elle répond à ma question, est-ce que je vais enfin trouver à qui elle me fait penser ? Je me mords la lèvre, 6 ans… c’est long quand même. Sa dernière phrase me fait enfin « tilt » et j’ouvre de grands yeux.

"L… Liorah ?"

Quelle bécasse ! Après avoir vu Aedan c’était évident que j’allais croiser Liorah ! Evidemment je ne m’attendais pas à la retrouver dans cet état mais quand même. Elle au moins n’a pas l’air d’être devenue méchante comme son frère, mais comment va-t-elle réagir en découvrant qui je suis ? Elle a dû penser elle aussi que je l’avais abandonnée. Je me lance quand même, elle a le droit de savoir surtout que je viens de prononcer son prénom sans qu’elle ne me l’aie dit.

"Je… je suis Hannah… Hannah Faraday…"
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 83
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Juin - 20:49
Ce n'est pas seulement le fait de ne pas pouvoir les prévoir, c'est aussi de ne pas savoir la force qu'elles auront, les séquelles qu'elle me laisseront...comme la dernière qui m'a prit assez d'énergie et de force pour m'empêcher de me débrouiller par moi même pour diverses choses de la vie quotidienne...C'est le plus déprimant je crois...

Et qui me donne vraiment envie que la faucheuse fasse enfin son travail en ce qui me concerne mais elle ne semble pas franchement avoir envie de m'approcher, ce que je trouve pénible.On parle de sa maladie et je comprend mieu maintenant pourquoie elle est là..

Mon dieu, ça doit être tout aussi compliquer a supporter...je n'imagine pas les douleurs que vous pouvez ressentir aprés chaque transformation...a côté, je crois que j'ai pas vraiment a me plaindre...

On continue de parler et je reste surprise quand elle prononce mon prénom, je ne lui ai pas dit et elle semble le dire sur le ton de la surprise et puis son visage. Est ce que...non c'est pas possible, ce serait tellement gros et puis elle me confirme avec son identité et je reste totalement idiote. Je la dévisage. Je peux pas imaginer qu'on se retrouve comme ça aprés autant d'année..c'est pas vrai ? Où elle était jusqu'à maintenant ? Est ce qu'elle était dans cette hopital depuis longtemps ?

Non..c'est pas possible...depuis quand t'es là ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 11:09
En la voyant dans ce fauteuil roulant avec beaucoup de peine pour se redresser et prendre un café, je me dis qu'effectivement ses crises peuvent être violentes. Du moins j'espère que c'est dans cet état qu'elle finit quand elle subit les pires crises parce que s'il y a encore pire que ça cela doit être affreux.

"Je vois, ça doit être très difficile de vous "préparer" à ces crises du coup"

Je me mordille la lèvre après avoir précisé la raison de ma présence, ça fait des années que je suis devenue loup-garou et pourtant ça m'a l'air encore tellement nouveau. Je hausse un peu les épaules quand elle se dit qu'elle ne devrait pas se plaindre à côté de moi. Moi au moins je tiens sur mes jambes alors je ne suis pas sûre d'être la plus à plaindre.

"Je n'en sais rien... je pense que cela dépend des fois... cela ne vaut pas la peine de faire un comparatif de nos douleurs"

Je la regarde avec un petit air amusé à ma phrase, je sais bien que ce n'était pas ce qu'elle voulait faire. Je guette sa réaction lorsque je lui dévoile mon identité. J'ai tellement peur qu'elle soit devenue comme Aedan, mais en même temps on n'aurait pas eu toute cette discussion avant. Je me mords la lèvre quand elle me demande depuis quand je suis hospitalisée et réfléchis, d'un coup elle découvre que son amie d'enfance qui l'avait quittée en tant qu'humaine est devenue un loup-garou en mauvais point.

"Heu... ça doit faire 2 mois... quelque chose comme ça"

On a sûrement dû déjà se croiser vaguement dans le couloir mais comme je ne la cherchais pas et qu'elle ne s'attendait pas à me voir ici on n'a pas dû faire plus attention.

"J'aurais dû réagir avant, j'ai déjà rencontré Aedan il y a quelques semaines..."
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 83
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 16:45
Je ne me prépare pas au crise. Je ne peux pas me preparer. Elles débarque quand bon leur semble de venir. Je peux être n'importe où, dans un ascenceur, dans le couloir, dans mon lit, dans un escalier...n'importe quand...c'est ce qui rend les choses le plus affreux, a chaque instant ma vie est en danger..je ne devrais pas quitter le service mais j'en rêve, pouvoir rentrer chez moi...

Ça doit être difficile à vivre pour elle aussi. J'imagine même pas. Sentir ses os ce briser comme ça et ne pas ce reformer de suite. Ce doit etre invivable et est ce qu'il y a quelque chose pour calmer la douleur ? J'ai des doutes, j'hoche la tête a ses paroles parce qu'elle a raison, on devrait parler d'autres choses que de ça..c'est déjà bien trop dans nos vies..

Vous avez raison...

Mais avec les minutes qui passent, les choses deviennent étrange dans le sens ou on se rend compte qu'on se connait bien mieu qu'on le pensait..comment on a fait pour pas ce reconnaitre de suite ? Enfin comment j'ai fais moi , parce qu'elle a pas tellement changer au final. Elle est là depuis deux mois et je l'ai pas vu avant...elle savait qu'Aedan était dans cette hopital...Aedan ne m'a rien dit, je sais pas si il aurait pû laisser échapper l'information même entre deux insultes...

Tu pouvais pas savoir que j'étais aussi dans cette hopital mais comme patiente, ce que je comprend pas c'est que tu es pas essayé de nous retrouver avant..quand t'as été majeur , quand t'as commencé a vivre seule..on se serait forcément retrouver d'une façon ou d'une autre...nous expliquer ta soudaine disparition...t'imagine pas une seconde de tout ce qui est arrivé aprés ton départ..qui,déjà, nous a laissé super mal...moi surtout...

Bon d'accord moi non plus j'ai pas essayé parce que je pensais qu'elle nous en voulait pour quelque choses maintenant, je crois comprend pourquoi elle est partie d'un coup et connaissant ses parents...ça m’étonne pas non plus....
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 23:29
Elle rêve de pouvoir rentrer chez elle et moi c'est vraiment ce que je désire le moins. C'est bien la seule chose sur laquelle mes parents et moi on est d'accord, ça ne leur ferait pas plus plaisir que moi de me voir revenir à la maison. Je souris lorsqu'elle accepte de ne pas faire de comparaison entre nos deux états, c'est déjà assez triste comme ça.

Ce qui se passe ensuite est totalement surréaliste. La jeune Liorah, pleine de vitalité, qui s'entraînait discrètement avec ses pouvoirs, toujours avec Aedan, c'était cette même jeune fille qui se trouvait en fauteuil roulant devant moi.


"Non c'est vrai que je ne savais pas... j'étais complètement perdue à l'époque, je ne sais pas pourquoi j'ai réagi comme ça alors que vous auriez justement été ceux qui pouvaient m'aider... le soir des 7 ans de ma petite soeur je me suis faite attaquée par un loup-garou... pour résumer lorsque mes parents l'ont découvert on a déménagé, quittant tout notre passé... j'avais interdiction de vous recontacter parce qu'ils pensaient que vous étiez humains... enfin sans pouvoirs quoi... et puis 4 ans après quand je suis devenue majeure, je me suis dit que vous aviez dû tourner la page... enfin j'ai pas vraiment d'excuse..."

Tout ce qui est arrivé depuis mon absence ? Elle pourrait peut-être m'expliquer ce qu'Aedan a refusé de me raconter.

"J'ai vu la cicatrice d'Aedan... qu'est-ce qu'il s'est passé ?"

Et Magnus ? Où était-il alors ? Il était tellement proche de Liorah que j'en étais jalouse, s'ils ont eu des problèmes qu'est-ce qu'il faisait lui ?
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : HM
Date d'inscription : 05/06/2016
Messages : 83
Age : 30
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: The Helse Magi :: Aile des surnaturels :: Couloirs-