AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Balader le boulet, c'est ta corvée | Aedan

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 2 Mar - 22:43
Les gens sont payé ici pour nous aider , pour être a nos petits soin. Mais ça me dérange d'être un poid, j'ai jamais aimé ça a vrai dire. En plus de mon corp qui suis plus depuis la dernière crise, mon moral est retombé au plus bas. Je ne peux presque rien faire seule et c'est ma hantise. Obliger d'être aidé, d'appeler quelqu'un quand j'ai besoin de me déplacer. J'ai refusé de sortir ce matin dans le parc , mais cet aprés midi, on me laisse pas le choix. On va me trouver quelqu'un pour ça. Bon sang, qui ils vont choisir pour me supporter. Une infirmière est venu m'aider a me mettre sur mon fauteuil et je dois attendre la personne en question. Par pitier , faites que ça soit pas Aedan, je n'ai pas la force de supporter ses regards froid, ses paroles durent...ça ne ferait que m'achever même si d'habitude je suis forte, maintenant mon moral est aussi faible que mon corp...l'infirmière me sort dans le couloir et je regarde a droite et a gauche et rebaisse la tête vers le sol...y a que lui de réellement intéressant en ce moment!

Quelqu'un approche, je relève la tête en entendant des pas et mon visage ce décompose un peu plus qu'il ne l'est déjà.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Mar - 0:51



Qu’est-ce qu’on me casse les couilles ! Personnellement je trouve qu’il fait bien trop chaud pour sortir, mais « c’est bon pour le patient ». Ouai… Je me demande parfois s’ils veulent juste par nous les achever un peu plus vite pour juste libérer un peu de place. Mais au moins… Je profite plus ou moins moi aussi du dehors et de prendre « une pause », bien que je déteste être la babysitter de quelqu’un. J’ai une gueule de babysitter ? Clairement pas. Je soupire et me dirige vers l’accueil, là où on doit me dire de qui je dois m’occuper précisément. Lorsqu’on me dit le nom, je me stagne quelque peu et demande si je suis réellement obligé et pourquoi moi ! C’est là qu’on m’explique que justement je suis de sa famille et que je suis le plus têtu. Je soupire et pars en direction de sa chambre. Je sais que ma sœur se trouve en fauteuil maintenant et ça me rend dingue de ne pas savoir comment faire pour l’aider… C’est le visage fermer que j’arrive près d’elle, faisant signe à l’infirmière.

-C’est bon, c’est ma patiente maintenant.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Mar - 16:28
Aedan. Ils ne pouvaient pas trouver quelqu'un d'autres, avec tout les employés qu'ils ont dans cet hopital et dans ce service. D'habitude, c'est toujours un plaisir, un bonheur pour moi de le voir et de pouvoir avoir un moment avec lui même si je sais que j'aurais droit seulement a des regards froid et des reflexions cinglante, cette fois. Ce n'est pas la même chose..je ne ressens rien. Il est là, j'ai comprit qu'il allait devoir me promener dans le parc et je ne trouve rien a dire , ni l'envie de le regarder..Toute façon, je n'ai pas besoin d'ouvrir la bouche. J'ai bien assez entendu par le passer ce qu'il pensait de moi et je n'ai vraiment pas envie de l'entendre encore..

L'infirmière qui s'occuper de moi jusqu'à présent, sort de la chambre , me laissant seul avec lui. Je sens déjà la réflexion arriver a un moment donner. Celle qui expliquera encore par A+B a quel point, je suis pitoyable, un poid lourd..que je pourrais me décider a mourir et si avant je lui ai dis que je m'accrocherais jusqu'au bout...cette fois..je baisse les bras..

Je pourrais le renvoyer en lui disant d'aller s'occuper ailleurs mais ça serait lui donner l'opportunité de me descendre..la seule réaction qui vien , c'est les larmes a mes yeux et l'une d'elle qui glisse sur ma joue..je ne quitte pas le sol des yeux..je n'ai pas envie qu'il le voit..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 15:49


Jamais, au grand jamais je ne montrerais à Liorah que son état me touche. Il le fait, bien plus qu’elle ne peut l’imaginer. Je le vois dans la façon dont elle a d’ignorer mon regard, d’éviter de me parler, de baisser la tête qu’elle a peur que je lui lance une énième méchante pique. Je n’ai pas le choix. Loar… Je n’ai pas le choix… Mais comment expliquer que je suis méchant pour le bien des autres ? Je ne peux pas. Je ne peux pas ou l’autre me piège comme un rat. Je n’ai pas envie, n'ai pas sacrifié 10 ans de ma vie pour finalement tout abandonné maintenant. Je trouverais un moyen de me sortir de là, un jour… En attendant si je fais ça c’est pour sa survie, la sienne et celle de notre mère et… Advienne que pourra.

En attendant il fait extrêmement chaud et il y a beaucoup de décès au sein de l’hôpital, je crois que je serais capable de retrouver ce putain de Dieu où je ne sais pas qui qui gère le temps, si la chaleur venait à m’emporter Liorah aussi. Si ça se trouve, elle est dans cet état pour ça aussi. À cause de ça aussi. En me voyant arrivé, je dégage un peu l’autre infirmière et saisissant le fauteuil roulant de Liorah… Je marche lentement à travers les couloirs en silence jusqu’à la sortie de l’hôpital...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Avr - 0:34
L'infirmière sort et Aedan pousse mon fauteuil, pas un mot, pas une reflexion et pourtant il avait toutes les raisons de le faire, je suis encore pire qu'avant. Plus pitoyable, plus lourde. Cette fois , je suis rééllement un boulet. Cette fois, je pourrais le dire moi même. Il me pousse a l'extérieur. C'est comme nous emmener dans un four mais ils n'ont pas le choix. Nous devons prendre l'aire, la direction de cette hopital est folle. Ils ont déjà du mal à garder les gens vivant a l'intérieur, alors à l'extérieur. Tanpis, au pire. Je suis prête maintenant, j'ai baissé les bras. A l'extérieur, mon regard ce relève en entendant des rires d'enfants. Malgrés la chaleur, ils arrivent a s'amuser. Avec de l'eau. J'ai aimé le faire quand on était plus jeune.

Le soleil est comme une brulure sur ma peau. Je deteste ça. Je préfèrerais être a l'intérieur enfermer dans ma chambre. D'abord , il n'aurait pas a souffrir de la chaleur..je regarde autour, même la nature n'a pas le même effet sur moi. Comme si il y avait une barrière entre nous..

Je vais mourir Nell...je le sens au fond de moi..

Même ma voix n'est pas comme d'habitude. Ma voix est lente, saccadé parce que même ma respiration est difficile. Rien que le fait d'être assise me demande un effort considérable..si il pouvait trouver un coin d'ombre ça m'arrangerait plus qu'autre choses.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Mai - 14:02



Je suis assez connu pour mon mauvais caractère ici, du coup en voyant mon air assez contrarié, je peux assurer que l’infirmière ne vient pas me tenir bien longtemps en me faisant chie pour garder Liorah ou je sais pas quoi. Elle me cède assez rapidement son fauteuil roulant, si je l’ai déjà vu en fauteuil, je sais aussi que ça n’a jamais duré aussi longtemps que ça et puis surtout, elle n’a pas le même regard. Normalement elle prend un minimal soin d’elle où elle à se sourire serein sur son visage, pas là. Elle semble juste… Morte. Comme si la chaleur avait tout emporté, comme la plupart des gens.

Je la pousse lentement, en silence. Je ne fais aucune remarque. Je n’ai pas le forcé. La chaleur me tue tout autant que les autres, m’irritent tout autant et détraquent mes pouvoirs tout autant. En gros ? La merde. À peine les portes ouvertes et nous dehors, le soleil nous agressons, nous brûlant. La chaleur nous étouffe, l’air est lourd et trop chaud. Je souffle doucement et tente de trouver un endroit agréable. En entendant Liorah je fronce légèrement les sourcils.

-C’est dingue le nombre de conneries que tu débites dans une journée toi...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 13:08
Aedan me pousse sous cette chaleur et c'est une réélle torture. Je le sens que pour lui aussi s'en est une. Sans parler qu'en plus, il doit s'occuper de moi. Il doit avoir la panoplie de la journée bien chiante. Si Magnus avait été là, ça m'aurait échappé a cette confrontation. En tout cas, je lui exprime mon ressenti. Le plus fort qui me passe dans les veines et si je m'attendais a prendre une pique méchante, ça semble pas être vraiment le cas. C'est le plus le genre de phrase qu'on dit quand on veut pas réaliser..dans d'autres circonstance, je me serais retourné pour être sûr de ce qu'il a dit mais cette fois, je crois que je me fiche légèrement de tout ça..

Pourtant, en ce moment c'est bien la seule chose dont j'aurais envie..qu'elle m'emporte une bonne fois pour toutes..que ce calvaire se termine...et que je puisse reposer en paix...et puis toi ça te libérerai d'un poid...on y gagnerait tout les deux..

Il suffit juste que la chaleur fasse son travail. Mais, j'ai pas d'ange gardien...en tout cas, pas celui qui prendra la décision qu'il est temp pour moi d'abandonner la vie...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 19 Mai - 15:44


personnellement ça totalement con. Je me demande si ce n'est pas dans le but de libérer un peu plus de place dans l’hôpital, éliminé les plus faibles quoi. Surtout qu’on a énormément d’entrée à cause de cette même chaleur et tellement peu de place. Surtout du côté surnaturel, les humains encore ça va. Mais certains surnaturels, comme les vampires, ils deviennent des brûlés graves ou pires encore. Enfin bref, vous voyez le genre ? Liorah se met enfin à parler, mais pour parler de mort. Parler de quelque chose dont elle ne parle pas d’habitude, elle est même plutôt positive d’habitude. Je fronce légèrement les sourcils et repère finalement un coin plus ou moins à l’ombre, près de la fontaine. Je m’approche donc et bloque ces roues pour que le fauteuil ne continue pas de rouler si jamais le sol est légèrement incliné.

-Justement si la chaleur ne le fait pas, en me fait pas de fausse joie comme ça.

Ma voix reste froide, mon style pareil. Au fond je ne le pense pas, mais j’ai besoin qu’elle le croie. Qu’elle me hait s'il faut, qu’elle me hait au point de vouloir me faire mentir et me faire encore plus chier, si ça lui permet de se battre pour vivre et me faire mentir. Moi ça me va. Bat-toi Liorah...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 5:29
Si je voulais vraiment mourir, je pourrais le faire de diverses façon. Cette hopital regorge d'idée de suicide. Je pourrais rouler jusqu'au escalier et le laisse tomber, je pourrais trouver une seringue et m'iinjecte une dose trop forte, je pourrais tout simplement convaincre une autre créature de me terminer...ou je pourrais tout simplement arrêter de manger, chose que je fais déjà pas mal ces derniers temps, je ne bois pas non plus vraiment..le seul probleme, c'est qu'ils ont la solution à ça. Les perfusions. Si je voulais vraiment en finir , je pourrais facilement le faire. Ne serait ce que mettre la main sur un objet coupant et me tailler les veines, je suis sûr que je trouverais assez de force pour le faire. Je pourrais aussi espérer que la chaleur se décide a m'emporter, mais le destin ne semble pas l'avoir choisit comme ça..c'est un vrai calvaire.Quand je pensais qu'Aedan était un peu différent, je me tromper...il a vite retrouver ses habitudes. Cependant, il m'a mise a l'ombre, pres de la fontaine..il doit juste faire ça parce que c'est son Job, pas pour me permettre de pas avoir trop de soleil..je vois que ça...

Garde espoir..on ne sait jamais au détour de quel couloir se trouve la mort...

Ma voix est faible, n'a pas ce même éclat que d'habitude, je pose les yeux sur l'eau dans la fontaine, avec le peu de force que j'ai, je pourrais même me noyer la dedans..si il détourner les yeux l'espace de quelque seconde. Il aurait en plus le loisir de voir sa liberté...en me voyant pousser mon dernier souffle...

et si elle décide enfin de m'emporter...et même si je penses que tu ne le feras pas...Maman et Magnus savent ce que je veux pour mon enterrement et je veux que tu le sache aussi..un cercueil simple, je ne veux pas qu'on dépense de l'argent pour moi..pas de ceremonie, seulement deux mots au cimetière et puis qu'on me mette dans la terre...pas d'annonce de décés...pas besoin de tout ça toutes façon, il y a peu de gens qui feront le déplacement..autant ne pas les déranger..

Je me sens essouflé d'avoir parlé autant.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 1:51



Ça me fait mal de voir ma jumelle ainsi. Même si je ne montre rien, même si je lance des piques, même si je dis à voix haute que je souhaite sa mort, que je souhaite être libéré, a l’intérieur il n'en est rien. Je suis fier de voir Liorah se battre ainsi. Je suis fier de voir qu’elle est forte. Plus forte que moi… Au fond. Je fronce les sourcils à cette pensée et resserre mes poings autour de son fauteuil puis voyant un peu d’ombre, je la laisse là. Au moins on limite un peu les dégâts. Je lui jette un coup d’oeil et regarde en face de moi-même si le soleil fait super mal aux yeux. Putain de temps !

-Depuis le temps que j’ai espoir. Tu es comme une bonne vieille maladie, tenace…

Comme sa maladie d’ailleurs. Elle est aussi têtue que sa maladie, et c’est tant mieux, même si je ne le dirais jamais. C’est alors qu’elle me parle de ce qu’elle souhaite lorsqu’elle sera morte. Je fronce légèrement les sourcils et tourne à nouveau la tête vers elle. Puis réalisant mon geste et ma réaction je regarde à nouveau en face de moi pour qu'elle ne voit pas mon visage tandis que je resserre discrètement mon poing. Je finis par reprendre, tentant de paraître encore froid et sans attache.

-Je pense que tu vas en libérer plus d’un ce jour-là… Ils viendront fêter ça !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Mai - 20:48
Il a trouvé le bon terme, mais j'en peu plus de cette maladie et j'aimerais qu'elle gagne sa bataille comme le cancer le fait sûr certaine personnes. On dirait qu'ils ne veulent pas de moi là haut et je comprend pas pourquoi, je me suis surprise a prier et a leur supplier de m'accepter mais il semble que mon dossier soit long a prendre en compte. A ses paroles, mes yeux me piquent, une larme coule sur ma joue trop vite séché par la chaleur..il n'aura peut-être même pas eu le temp de s'en rendre compte en plus avec le soleil..Je suis tenace parce que la maladie n'arrive pas a faire son travail, si elle y mettait un peu plus d'effort, je serais déjà loin..pourquoi est-ce qu'elle me tue pas ? Pourquoi est-ce qu'elle n'attaque pas chaque partie de mes organes ? Pourquoi pas mon cerveau ? Elle pourrait tout faire sauter...et ça serait enfin fini...pourquoi faut qu'elle soit tenace mais inefficace ?...

Les maladies tenace arrive toujours à leur but..on ne sait jamais vraiment quand...mais ça arrive...soit patient...

Je lui fais part de ce que je veux, l'espace d'un instant j'ai cru qu'il ressentait quelque choses a mes mots..bien sûr qu'il ressentait des emotions, celle du plaisir..qu'il pourrait ressentir.. si jamais elle arrivait enfin à me libérer et comme a son habitude, il a une remarque bien tranchante mais cette fois, elle ne me fait pas le même effet que d'habitude. C'est comme si tout ce qu'il pouvait me dire rebondissait sur une armure..ou simplement mon cerveau enregistre et le classe directement sans faire passer par la tristesse, la blessure...

Offre leur une belle bouteille de champagne ce jour là avec l'argent qu'il y a sur mon compte, autant fêter les choses comme il se doit... N'hésite pas...Laisse moi par là...je me débrouillerais pour rentrer...je suis sûr que tu as bien mieu a faire..que rester là à m'entendre.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 22:07



Je ne sais pas ce qui ronge Liorah, et personne ne le sait et je crois que c’est ce qui me rend le plus dingue, de ne pas savoir. Et puis c’est apparu si soudainement… Je me dis qu’il a fallu d’une soirée pour foutre nos vies en l’air ! J’ai été défiguré… Elle, elle a été traumatisé, j’ai été obliger d’embarquer dans les plans de ce démon de mes c****** et elle, elle est tombé d’un coup malade. Voilà… Nos vies balayé en quelques semaines, quelques jours… Quelques mois. Je tourne la tête vers elle, mais elle regarde la fontaine alors je ne vois que son profil, elle répond à ce que je dis et je regarde à nouveau la pelouse.

-Dix ans quand même. À cette allure-là… J’ai bien peur qu’elle ne t’achève qu’après m’avoir rendu dingue de te trainer autant à mes pieds comme ces gros boulets d'antan qu’on foutait au prisonnier.

Dis comme ça, vu comme ça, tout le monde pourrait penser, sans nous connaître et d’un point de vue extérieur, que nous sommes juste de bons vieux faux jumeaux qui nous taquinons et parlons de tout et de rien, sauf qu’on se fait du mal chacun. Elle sans le vouloir, moi sans le vouloir réellement, mais en en ayant conscience.

-Pour que je me fasse virer d’avoir laissé un patient pourrir dehors sans surveillance ? Aucunement, tu n'auras pas la fin de ma carrière Liorah !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 6 Juin - 21:07
Ses paroles piquante n'ont pas le même effet en ce moment. D'habitude, je répondrais en essayant de ne pas pleurer cette fois, je répond comme la plus normal des discussions. J'ai l'impression de ne plus rien ressentir, c'est le plus affreux en fait..Je regarde la fontaine, je regarde autour de nous, je regarde Aedan par moment mais même de le regarder ça ne me fait pas le même effet, d'habitude j'aurais envie de le prendre dans bras, caresser sa joue...prendre sa main..comme je le fesais adolescente maintenant..j'ai l'impression qu'on a enfermé mon coeur...

Avec la chaleur etouffante la liste de la faucheuse diminue rapidement, elle devrait arriver rapidement a mon nom ! Sinon il va falloir que je l'appel...elle aura pas le choix de venir..

En venir au pire, par moi même. Oui, je crois que j'en serais capable actuellement. Je pourrais le faire. Dans cette hopital , tout est possible. Quand on a des connaissances parmis le personel on peu avoir ce qu'on veut ...tout du moin en y mettant la main sans qu'ils s'en rende compte...

Aedan, si j'avais voulu la fin de ta carrière crois moi que je m'y serais attelé bien avant..et j'aurais trouvé tout ce qu'il fallait pour t'empêcher de reposer les pieds dans un hopital ou tout endroit médical. J'ai jamais réussi a comprendre pourquoi tu travail ici, si tu supporte pas ma précense..y a bien d'autres endroit qui touche le médical et tu aurais pas a me supporter bien que actuellement, je penses que je pourrais sortir de l'hopital...rentrer chez moi...si la mort doit me prendre autant que ce soit dans un endroit que j'aime et avec une personne que j'aime...

Ce serait l'ideal..chez moi avec Magnus. C'est le meilleur que je puisse espérer comme mort...mais ça ne semble pas vouloir venir , je soupire et regard encore autour.

On peu rentrer ? Si moi je suis entrain de cuir...toi aussi tu dois l'être et puis toutes façon, tu dois avoir encore du travail plus interressant ou bien une infirmière a draguer....ou..un infirmier...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin - 15:52



Nous parlons de la mort, simplement, comme ça, comme beaucoup parleraient du beau temps. Je lui fais croire que je l’attends avec impatience, elle me fait comprendre qu’elle l’attend aussi. Cette discussion me rend dingue, fou, en colère… Mais je ne laisse strictement rien paraître. Le vide le plus total se lit sur mon visage, tout simplement, le pur détachement. Je n’ai pas le choix. Lorsqu’elle parle de suicide, je me mets à rire, essayant de la déconvaincre, mais a travers un sarcasme sans nom.

-Du suicide ? Je te savais basse, vraiment basse, mais à ce point-là, c’est vraiment pathétique.

Lorsqu’elle me parle de mon boulot, puisque j’en évoque mon possible renvoyé si je la laisse mourir au soleil, elle me signale que ce n’est pas son attention, elle me demande même pourquoi je reste ici si je ne supporte pas sa présence. Même si je pourrais n’avoir aucune réponse à fournir, heureusement ce n’est pas le cas et je réponds le plus brutalement possible.

-Il n’y a qu’un hôpital surnaturel espèce d’idiote. Ça t’arrive de réfléchir dans ta vie ? Hormis pour faire chier le monde ?

Froid, méchant, brutal. Voilà, elle ne peut pas se douter que je suis uniquement là pour elle. J’en ai rien à foutre des créatures surnaturelles, mais c’est une excuse parfaite. Lorsqu’elle me demande de rentrer je me relève parce que la tension monte et je pourrais exploser à tout moment.

-Pour une fois que tu as une bonne idée…

Et je la pousse à nouveau. Qu’il fait chaud bon sang !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Juin - 2:33
Il devrait travailler sa réparti. Les insultes et me rabaisser, c'est trop souvent le même disque, je penses même que je pourrais parler a sa place. Je ne prend pas vraiment compte de ce qu'il dit toute façon, je n'ai pas la force, ni le moral..j'hausse simplement les épaules. Allons dans son sens, c'est ce qui lui conviendra le plus...quoi qu'il trouvera surement de quoi continuer...à le faire...

Je pensais que ta liste de mes défauts comporter cet adjectif au moin dans les trois premiers...

Et sans surprise, il continue. Je soupire. Je sais pas qui est le plus idiot dans l'histoire. Comme si il avait pas pû trouver un emploi ailleurs, quand on deteste quelqu'un on vien pas a l'endroit ou il est...quoi qu'à part pour me pourrir la vie et me pousser a en finir ce serait pas surprenant, il n'attend que ça aprés tout..

Je réfléchis tout les jours de ma misérable fichu vie et je suis pas idiote mais réaliste! Des être surnaturel y en a partout , des services medical y en a différent ! T'aurais pû être médecin dans un cabinet ou même pour les humains! Alors arrête de me croire stupide parce que je le suis pas ! Et une bonne fois pour toute prend des cours pour avoir une réparti parce que tu es limité dans tes propos !

Je finis par exploser et j'en avais besoin. Même si je sais que ça sera pas la dernière fois...trop de tension, trop de ras le bol...C'est la meilleure chose qui va se passer , remonter dans ma chambre et m'y enfermer , c'est le mieu. Il pousse mon fauteuil et je regarde le sol, des larmes coulent silencieusement sur mes joues.Pas un bruit, rien. Mais qu'es ce que j'en ai marre...je suis épuisé de tout ça..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Juin - 0:31


Je tourne simplement les yeux vers elle lorsqu’elle me dit qu’elle pensait que ma liste d’adjectif pour elle semblait claire dans sa tête et que le mot « pathétique » en faisant partie, je ne répons simplement pas puisque je ne ferais que l’insulté et la rabaisser encore et ça ne servirait a rien. Je l’ai bien assez fait aujourd’hui et vu son moral, je ne vais pas trop pousser quand même. Le feu c’est cool, c’est attrayant, jouer avec aussi, mais le feu ça brûle surtout et je n’aimerais pas finir par me brûler.

Je me lève donc pour la remmener, mais je ne m’empêchais pas de lui lancer une autre pique pour lui faire comprendre les choses, sauf que cette fois « la petite » me répond. Elle parle d’un ton froid, sec et énervé, c’est presque horrible vu que sa voix part dans les aiguë. Je finis par rire.

-Réaliste, mais stupide. Oui y'en a d'autres oui, mais si je bosse ici parce que c’est le seul hôpital qui traite les êtres surnaturels ce n’est pas pour rien espèce de débile, c’est parce que je veux bosser avec des êtres surnaturels.

J’entre à nouveau à l’intérieur de l’hôpital et attrape vite une infirmière.

-Tiens occupe-t-en, je n'ai pas que ça à foutre, j’ai une urgence et les boulets du genre, merci bien.

Je lance un regard en biais à Liorah.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 15:10
Aean est plus con qu'il en a l'aire. Il s'enferme dans cette idée que cette hopital est le seul a les traiter. Il ne réfléchit pas beaucoup ont dirait. Ça manque cruellement de médecin généraliste qui prend en charge les être surnaturel. Il aurait pû le faire, ça lui aurait apporté plus d'argent qu'il ne doit en gagner en étant infirmier. Mais c'est juste une occasion pour lui de m'insulté un peu plus qu'il ne le fait d'habitude, avec lui, je suis habillé ? Ça ne me fait presque même pas mal...on s'habitue a force si j'ai compris, une sorte de carapace qui se créer autour de moi. Ça ne sert a rien de continuer a parler parce qu'il trouvera toujours le moyen de contre dire...Il faut que je vois mon médecin...il faut que j'arrive a le convaincre que je peux sortir et que je peux reprendre une vie normal. Magnus m'aidera , il prendra soin de moi, je sais qu'il ne rechignera pas a ça...

J'arriverais a convaincre le médecin de me laisser sortir, comme ça ton boulet se décrochera de ta cheville..Magnus pourra s'occuper de moi, chez nous...si j'ai perdu un frère de sang, j'ai toujours un frère de coeur..présent a chaque instant..

Il me lâche a une infirmière, fuir c'est la facilité. Peut-être qu'il s'attendait a ce que je me mette a pleurer comme je l'ai déjà fais a chaque fois.. mais tout ce que je lui offre, c'est un regard indifférent..plus le temp passe et plus je commence a penser que je devrais me décrocher de lui.. quel espoir, j'ai de le retrouvé un jour ? Infime...un micro espoir sur toutes une vie..

Aurevoir Aedan.

L'infirmière me ramène vers la salle commune mais je lui demande de me ramener a ma chambre et elle ne semble pas essayer de négocier...une fois dans ma chambre, je me déplace sur mon lit et m'allonge regardant vers la fenêtre...c'est a ce moment là que mes larmes se mettent a couler, et un sanglot m'échappe....
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 315
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 19:59


Je ne réponds même pas à Liorah, à quoi ça va servir ? À rien. À rien, vraiment a rien. On va tourner en rond, si je continue je vais devoir être réellement super méchant avec elle et je ne veux pas l’être plus que de raison. Je me dépêche donc d’attraper une infirmière aux voles et lui confier ma sœur, sur le ton le plus sympathique que je connais. Ironie quand tu nous tiens. Enfin bref, tout ça pour dire que je lui jette simplement un regard alors qu’elle me salut et sans lui répondre je lui tourne cette fois totalement le dos et pars travailler plus loin. Soufflant doucement une fois que je suis hors de sa portée.



FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1106
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-