AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

A quoi bon se battre ? | Eliaz

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 12 Mar - 4:41
Des situations pénible , j'en ai vécu depuis quelques années. Je les ai même surmonter avec toutes la force que je pouvais donner mais aujourd'hui, je n'en peu plus de tout ça. La dernière crise ma laissé comme une sorte de légume. Incapable de me déplacer sans assistance, tenir debout est devenu comme la pire des épreuves qu'on puisse me demander. J'en ai marre de rester cloué dans ce fauteuil roulant, c'est affreux comme sensation. J'ai ce sentiment de n'être qu'un poid pour le monde, je comprend que maman ne viennent pas souvent me voir, Magnus finira par ne plus le supporter non plus..et je peux les comprendre. Qui aurait envie de mener sa vie d'un côté et de s'occuper d'un..boulet..finalement Aedan avait raison depuis tout ce temp qu'il me traite de boulet. Il n'a fait qu'avancer la vérité..Et je me sens encore plus nulle..Quand je vois les derniers jours ou j'étais été aidé pour tout..quand je vois que j'ai mit prés de 15 minutes a aller jusqu'à la machine a café toutes seule..alors qu'elle n'est qu'à quelques metres de ma chambre..
Non, maintenant j'abandonne. Je baisse les bras, les jours passent et mon corp ne récupère pas. Aujourd'hui, c'est terminé. Je refuse de quitter mon lit, je refuse tout ce qu'on me propose et arriver au repas de midi, je refuse également mon plateau. A quoi bon ? Quelqu'un devra venir m'aider parce que je suis quasiment incapable de lever la fourchette ..
Une infirmière est là, mon plateau dans les mains entrain de débattre et moi je l'envoie petre, pas méchamment..mais avec des mots précis. Je n'ai même pas la force de pleurer alors que je ressens le besoin..

Laissez moi tranquille! Je n'ai pas faim ! Je vous le répéte sans arret depuis deux jours..!

L'infirmière reste planté a ma porte continuant de rabacher les mêmes discours que depuis deux jours...

<< Si vous ne vous nourrissez pas Liorah, le médecin va décider de vous mettre sous perfusion, votre poid actuel n'est pas suffisant, vous ne pouvez pas décider d'arrêter de vous nourrir..du jours au lendemain...>>
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 16:08


Il est midi, c’est le moment où ça devient le pire dans la journée. Pourquoi ? Ce mois-ci on va dire que quelqu’un à décider de laisser le chauffage du ciel allumé et du coup, nous en bas, on meurs de chaud. J’ai vu certains vampires prendre feu, alors je fais extrêmement attention à ce que ça ne m’arrive pas. Aujourd’hui j’étais du matin, et j’aime bien être du matin dans ces conditions-là, parce que le matin le soleil n’est pas à son apogée et donc il fait moins chaud. Sauf que là, il est midi et il est dans son pic, il est au plus haut et il tape au plus fort. Heureusement que l'hôpital est équipé de clim, mais même malgré ça on peut rapidement mourir de chaud, rien qu’en restant un petit peu devant un rayon du soleil à travers une fenêtre ou une porte transparente.

Je viens de déposer mon chariot dans une des réserves de l'hôpital puis après m’être changé dans les vestiaires je prends le chemin de la sortie de l’hôpital, mais très lentement, très très lentement. Parce que je sais que dès que je vais passer les portes, je vais mourir de chaud et je n’ai pas très envie. Seulement j’entends soudainement des éclats de voix qui m’intrigue. Je me stoppe donc et me rapproche de la source du bruit avant de remarquer que ça vient de la chambre d'Angerah, surpris je me rapproche et regarde l’infirmière partie contrarié par la petite sorcière. Je me rapproche alors et frappe doucement à la porte de sa chambre encore ouverte et souris en voyant Liorah.

-Alors Angerah, ont cris dans les couloirs ?

Je ris un peu finalement et me rapproche.

-Le monde est à l’envers je crois, ma petite Angerah qui crie et moi qui est envie de me faire tatouer un lapin sur le visage ! Je crois que la chaleur nous grille tous le cerveau… Non ?

Je ris finalement un peu à nouveau et me rapproche de son lit me stoppant face à elle, la regardant dans les yeux.

-Que ce passe-t-il ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 0:10
L'infirmière abandonne et c'est tant mieu pour moi. Mais une autre voix ce laisse entendre, et je la reconnaîtrais entre mille. Je reconnaîtrais ce surnom partout. Il n'y a qu'une personne pour m'appeler comme ça. Et c'est peut-être justement une des personnes que je n'ai pas envie de voir en ce moment pour ne pas lui exposer mon mal-être au visage. Il sourit et j'esquisse un leger sourire. Je me mordille la lèvre a sa remarque parce que je ne me suis jamais laissé entendre comme ça avant. Voilà , à cause de ces infirmières..je me fais remarquer et je n'aime pas franchement ça. Je fronce les sourcils a sa remarque.

Le personel soignant veut me forcer a faire des choses que je n'ai pas envie et la chaleur est intenable..tout est intenable en ce moment. Ma vie a prit un chemin..et je peux plus marcher dessus..

Ma voix prend une autre intonation, ma voix ce met a trembler..j'ai envie et je ressens le besoin de pleurer. Je voudrais être loin d'ici. Trés loin..

J'ai jamais eu autant envie de mourir Eliaz..

Je craque. Mes yeux se trempe de mille larmes. Un sanglot éclate et je pose mes mains sur mon visage. Je ne veux pas...

Va t-en Eliaz..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 16:47


Je suis surpris d’entendre des éclats dans le couloir surtout, et encore plus, lorsque je réalise que tout ça provient de la chambre de la petite sorcière blonde. Elle qui est habituellement si calme, si effacer, si douce. Tandis que je m’approche je peux voir le visage de l’infirmière changer et s’énerver, malgré ma distance, je distinct aussi parfaitement ce qui est dit. J’ai des facultés vampiriques rappelées vous. Lorsque je me retrouve à mon tour au pied de la porte de mademoiselle Cursse, l’infirmière a disparu. Liorah me regarde, mais ne me sourit pas vraiment. Elle se force un peu on va dire. Je tente alors de détendre l’atmosphère, mais ça n’a pas l’air de fonctionner et elle fronce les sourcils en « râlant » un peu après tout.

-Et quelles sont donc ces choses-là ?

Elle dit une phrase assez mystérieuse et qui m’intrigue, mais je ne relève cependant pas, puisque je sens la détresse dans sa voix, le mal et la douleur. Je n’ai pas envie qu’elle souffre et ce qu’elle me dit par la suite, me confirme qu’elle semble souffrir énormément.

-Mais… Pourquoi ? Tu as encore une belle vie devant toi…

Elle cache soudainement son visage délicat et magnifique et me demande de m’en aller, je regarde un instant la porte, puis elle… Et avec une rapidité surnaturelle et sans bruit, je vais fermer la porte, elle pourrait croire que je suis partie, mais lorsqu’elle relève les yeux, je suis à nouveau assis sur le bord du lit à la regarder sérieusement.

-Je ne te laisserais pas dans cet état ? Tu sais pourquoi ? Parce qu’un ange ne devrait pas pleurer.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Avr - 16:43
Ils sont fou dans cette hopital, je m'en étais pas rendu compte avant mais maintenant qu'on est en plein dans cette canicule, c'est là que les choses m'apparaissent au grand jour. Il y a des décés plus que d'habitude parce que la chaleur est impossible a supporter mais ça les gêne pas de vouloir faire sortir les patients a l'extérieur dans le parc ! Bien sur, qu'ils n'ont pas tous cette idée mais je penses sincérement que le directeur de cette hopital veut se débarasser d'une bonne partie des patients surnaturelle..ça manque de place à force..faut bien faire du vide..si c'est vraiment comment ça qu'il pense..je trouve ça ignoble..mais moi il ne m'aura pas...

Je n'ai aucune envie de me mélanger aux autres, je n'ai pas envie d'aller lire un livre dans la salle commune et encore moins envie d'aller me balader dans les couloirs, poussé par quelqu'un qui essayera de faire la conversation que je ne veux pas avoir..ils m'ont déjà envoyé un psy...c'est sufisant..j'ai besoin de personne d'autres maintenant..

Quoi que même le psy , je ne ressens pas le besoin de le voir..enfin je ne sais pas, il est sympathique..mais j'ai l'impression de vraiment devenir folle..je lui lâche une bombe, que j'ai aussi laché a Aedan quand il a du s'occuper de moi...mais la reaction n'est pas la même..

Une belle vie ? Rencontrer quelqu'un, se marier, avoir des enfants, vivre vieux côte a côte dans une belle maison c'est une belle vie ! Cette vie là....Enfermé dans un hopital, a passer des examens presque chaque semaines, avaler des comprimés..appeler l'hopital ma maison....c'est pas une belle vie...Je suis condamné a être comme ça toute ma vie et j'ai de moins en moins la force de le supporter, je n'arrive plus a sourire pour donner l'illusion aux gens que je suis heureuse, je n'ai plus la force d'éré dans les couloirs et de faire comme si les paroles d'Aedan, les regards noir ne me briser pas..je n'en peu plus...je suis fatigué de tout ça..

Je craque, j'en peu plus. J'ai besoin de relâcher la pression..Je lui demande de partir et j'entend la porte claquer. Au moin il m'aura écouter..je n'ai plus besoin de me cacher pour pleurer mais mon regard embué le laisse réaparaitre devant mes yeux. Il n'est pas parti. Il est resté là et il ne semble pas le vouloir...

Je ne suis pas un ange...et je penses sérieusement que je pourrais quitter l'hopital. Si cette maladie doit me tuer, autant qu'elle le fasse chez moi...ça rendra la vie d'Aedan plus facile, il n'aura plus a devoir me supporter..Le boulet coupe sa chaine de la jambe du prisonnier...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Mai - 23:24


Je suis surpris que se soit Liorah qui est crié comme ça. De sa petite voix douce, ça aurait pu faire presque mal aux oreilles puisqu’elle devient plus fluette, mais heureusement lorsqu’elle me voie elle ne crie plus. Elle ne semble pas aller mieux pour autant, bien au contraire. Elle me dit que c’est à cause de toutes ces personnes qui la forcent à faire des choses et j’aimerais bien savoir à quoi on la force. Je l’écoute attentivement et remarque bien qu’elle est sur les nerfs, telle une bombe. Comme si elle allait exploser, ça me fait même bizarre de la voir ainsi, mais nous avons tous nos mauvais côtés. Je tente cependant de lui montrer que je ne suis pas un ennemi.

-Et toi alors… Que voudrais-tu faire ? Si tout ça ne t’intéresse pas. Je pense que c’est pour te sortir de la solitude, pour que tu ne tombes pas dans la déprime…

La solitude amène la déprime. Mais je me demande pourquoi lui avoir envoyé un psy. Peut-être qu’elle est déjà dedans, je ne vois que ça.

-Est-ce que tu sais pourquoi il t’on fait voir un psy ?

Je m’inquiète légèrement pour Angerah qui repousse chaque parole positive que je peux avoir. Lorsque je parle de sa vie elle me fait bien comprendre qu’elle n’a rien de belle. Elle craque et semble au bout. Pourtant je le sens, qu’elle a une force au fond d’elle et qui faut juste qu’elle pousse un peu dessous pour se relever.

-Angerah, tu n’as pas la meilleure des vies, c’est vrai, mais tu n’es pas condamné. Tu as l’espoir de t’en sortir et d’avoir tout ce que tu viens de cité ! Si tu abandonnes maintenant tu ne sauras jamais si un jour tu aurais eu la chance d’être maman. Tu ne sauras jamais si tu aurais été heureuse ou mariée !

Sauf que je ne m’attendais pas à ce qu’elle me coupe pour me hurler de m’en aller. Elle ne hurle pas physiquement, mais j’entends dans son silence, dans son soupire, dans son ton las qu’elle hurle des « laissé-moi mourir ». Je suis un vampire, je ressens beaucoup de choses. Je la regarde alors qu’elle pleure. À ces paroles je ne répond pas et tout ce que je fais… C’est de relever une de mes mains pour venir essuyer doucement ces joues. Puis la regardant à nouveau dans les yeux, je reprends le plus sérieux du monde.

-Un ange ne pleure pas....
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 2:30
Eliaz est probablement le premier a se préoccuper de ce que je veux vraiment et à ne pas essayer de m'obliger de faire ce que je veux pas. Ça fait du bien parce que je me sentais vraiment coincé. Il utilise les mots solitude et déprime et c'est probablement ceux qui me vont en ce moment. Je suis pas seule mais je le ressens. J'ai l'impression que personnes peut comprendre ce que je ressens. Personne peu savoir ce que je vie a l'intérieur..

Seulement rester ici...ça me convient trés bien..j'ai pas besoin de livres, de télé ou de quoi que soit d'autres..attendre que le temp passe ça me convient...

Il se questionne sur le psy, pas moi. Je m'en fiche un peu a vrai dire de pourquoi ils l'ont fait venir. Il m'a fait sortir, on a discuté, je me suis confier comme je l'ai déjà fait avant à d'autres personnes...j'hausse les épaules pour toutes réponses et lui montrant bien que je ne me suis pas posé la question.

Il ne lâche rien, je pourrais lui prouver par A + B x Z / X . Il continuerait d'essayer de me remonter le moral. Il fait là ce que je fais d'habitude avec les gens qui ne sont pas bien. Trouver le bon partout, même en eux si ils se sentent comme des monstres..ou mal. Comme je l'ai déjà fait avec lui...mais malgrés tout, les paroles qu'il prononce, je n'arrive pas a les voirs positive. Parce que directement dans ma tête, elles sont negative.

Personne ne voudra d'un sac d'os qui se brise en mille morceau au moindre pas pour épouse..Qui aurait envie d'avoir une femme dépendante ? Qui aurait envie de faire des allé retour a l'hopital au moindre mal ? Tout ce que je peux faire maintenant c'est imaginer...c'est tout ce que je pourrais faire...

Quoi que, je pourrais aller dans un couvant. Je serais coupé du monde. De toutes les femmes de la ville, je suis probablement la plus pure qui existe. Elles n'en reviendraient probablement pas et puis ça enleverait un poid pour Aedan qui ne saurait pas où je me trouve. C'est pas une mauvaise idée..C'est l'idée qui me passe en tête alors que mes larmes se déversent sur mes joues..je n'y arrive pas...je sens sa main sur mon visage, son doigt essuyer mes larmes et mes yeux rencontre les siens..son sérieux...je me redresse pour..me blottir contre lui parce que c'est ce dont j'ai besoin...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Juin - 14:51


Je suis là depuis longtemps, j’ai vu la plupart des patients entrés, d'en sortir aussi, mais pas forcément droit et en train de marché. J’ai vu plus de patients vivre, mourir ici que je pense être le plus qualifier de tous, et justement, je n’ai jamais vu Liorah ainsi et pourtant je suis là dès ses premiers jours. Certes on ne se parlait pas, mais moi je la voyais, je suis les yeux et les oreilles de cet hôpital, je suis le papier peint, le mur. Lorsque je lui demande ce qu’elle veut, elle me dit qu’elle ne veut rien et je la regarde sérieusement, essayant de la départir de sa peine et sa déprime.

-C’est la déprime qui parle à travers toi, tu ne voudrais pas un livre tu es sûr ? Toi qui as tant l’habitude t’en feuilleté…

Ce qui m’intrigue le plus c’est qu’on lui est fait voir un psychologue, ça voudrait dire que son état mental se dégrade. Est-ce seulement dû à la déprime de son état ? Ou bien est-ce plus grave ? Est-ce cette « mystérieuse » maladie qui fait ça ? Peut-être bien un mélange des deux, peut-être bien les deux en effet…

Elle se dénigre et je n’ai pas l’habitude de ça, moi ? Je l’écoute en silence, je l’écoute aller mal, j’écoute cette profonde blessure et au fond je me demande si ce n’est pas ça qui l’abat le plus, ce n’est pas son état, ce n’est pas de perdre son frère, c’est le fait de ne pas former sa propre famille ? Une chose est sur, elle n’a pas totalement raison. Je reprends alors doucement.

-C’est faux Angerah, ce serait idiot de mettre tout le monde dans le même panier, les Hommes en général peuvent beaucoup par amour, est-ce que toi tu repousseront un « sac d’os, dépendant » si tu l’aimais ? Est-ce que toi tu le ferais ? Je ne pense pas, alors pourquoi tout le monde le ferait ? Il y a des exceptions à tous …

Et avant que je n’ai eu le temps de finir ma phrase elle se redresse un peu plus avant de venir dans mes bras, je la serre alors doucement contre moi, caressant lentement et avec douceur ses longs cheveux blonds.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 1:40
Comme les infirmières , Eliaz tente tant bien que mal de m'occuper l'esprit. Il me connait mieux que beaucoup d'autres dans cette hôpital et il sait ce qui peu me plaire, alors ce moment ou il me propose un livre, fessant référence au fait que je passe mon temps dans les bouquins, ça me renvoie au fait que j'essaye tant bien que mal de sauver Aedan, tout du moins d'enlever cette fichu cicatrice que je lui ai causé. Je m'en veux tellement, si je n'avais pas été stupide et naïve, rien de tout ça ne serait arrivé et Aedan serait a mes côtés. Il viendrait me prendre dans ses bras, et je crois que c'est un besoin que je ressens , malgré que même sa présence ne me fasse rien...

Prend les tous, tout les bouquins que j'ai...ils ne servent a rien ! Donne les a un sorcier ou une sorcière ! Je n'arriverais pas a sauver Aedan avec ça..et encore moins a mettre la main sur ce stupide grimoire détenu par ce stupide vampire légendaire ! Je suis presque sûr que ce vampire existe et qu'il a juste raconter cette histoire un jour pour rentrer dans les histoires et les légendes jaloux du légendaire Dracula tout aussi stupide ! Je suis sûr qu'il vie par là en riant bien d'avoir prit tout le monde pour des idiots ! Si j'avais ce vampire en face de moi, je lui dirais bien ma façon de penser...

On aborde un sujet que je n'ai jamais vraiment abordé! Le genre qui met dedans des hommes, des relations et du futur. Pourquoi est ce que je me met a parler de ça ? Aprés tout, si je n'ai pas d'homme dans ma vie c'est pour la simple raison que j'ai peur d'être touché par l'un d'eux..enfin de façon trop intime, Magnus, Eliaz, Alexander..ce n'est pas pareil..je sais qu'ils ne me voudront jamais de mal..Mais les autres...

Est ce que je pourrais être réellement objective en te répondant sans le vivre ? Au fond de moi, je sais que je serais entièrement dévoué a la personne..mais est ce que je le serais vraiment a ce moment là ? Déjà..il faudrait que j'arrive a faire confiance a un homme pour accepter d'être assez intime pour avoir une relation...

C'est une question difficile et ça aussi une situation difficile...je me blotti contre lui et je me sens bien parce que je sais qu'avec Eliaz, je suis en sécurité, qu'il ne me veut pas de mal..il répond a l'étreinte et je me détend, arrêtant même de pleurer et m'écarte quelques minutes après...

Merci Eliaz, d'être là dans les bon et les mauvais moment..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin - 0:46



Je n’ai jamais vu Liorah dans cet état et je dois dire que c’est plutôt préoccupant. Si même la personne la plus pure que je connaisse finit par noircir son coeur, alors il n’y a peut-être aucune rédemption. Ça n’existe pas. Peut-être que je me calme depuis cinquante ans dans le but d’abréger ou d'alléger ma douleur d’avoir causé la mort de mon propre fils, pour rien… Peut-être…

-Mais tu es une sorcière… Une grande et puissante sorcière, je le sens…

Mais lorsqu’elle se met à parler de ce vampire légendaire, ce grimoire et qu’elle s’énerve contre je la regarde sans rien répondre, sans sourciller. Je reste silencieux un moment. Si elle savait, si elle savait que oui ce vampire existe et qu’il est devant elle. Je pourrais en rire, mais à la place je souris.

-Cette histoire court aussi chez les vampires, tu sais, toutes les histoires partent bien de quelques choses…

Voilà de quoi remonter un peu son moral, sans affirmer la présence de ce vampire ou ce grimoire, je ne voudrais pas qu’elle fouille trop et qu’elle le trouve. Je devrais lui faire du mal… Et je n’en ai pas envie. Lorsqu’elle continue à dire d’affreuse chose, je tente de faire de la psychologie inverser pour qu’elle voit les choses sous un autre angle et ça semble la calmer quelque peu.

-Alors si toi tu pourrais, pourquoi quelqu’un d’autre ne le pourrait pas ?

Ma voix est douce et posée, tandis que je la serre contre moi, j’essaie de ne pas me concentrer sur les battements de ses veines tout près, sa carotide et sors brutalement de mes pensées en l’entendant. Je souris ensuite.

-Mais de rien, je suis là pour ça...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 16:10
C'est comme si il venait de me raconter la dernière blague qu'il a entendu dans un couloir. Moi une grande et puissante sorcière. J'ai envie de rire. Mais d'un éclat de rire qu'on ne peu que difficilement arrêter..Ce genre de rire qui fait mal aux côtes. Le pauvre, je ne voudrais pas qu'il croit que je me moque de lui. Il semble tellement y croire alors que pourtant je suis tout le contraire et depuis le temp, il peu le voir aux nombre de fois ou je l'ai appelé pour m'aider a arranger quelque choses que j'avais fais en voulant jeter un petit sort..le nombre de fois ou il a courru dans les couloirs pour rattraper mes inventions sur patte...

Ce n'est qu'une sensation Eliaz...je ne suis pas ce que tu dis. Aedan l'est, moi je ne suis qu'une sorcière de niveau 5....une sorcière de dessin animé...

C'est comme ça, que ça marche dans ma tête. Les sorciers de niveau 5 sont les enfants et ceux qui ne sont pas doué pour ça, niveau 4 ils s'en sortent pas si mal, ils jetent des petits sort sans accident, les niveau 3 , des petits sort sans accident et des sorts un peu plus fort avec des raté. Les niveau 2, de tout et sans raté...et les niveau 1..comme Aedan, sont fait pour rentrer dans la légende, dans les grimoires. J'ai bien vu le jour de notre agression qu'il avait une puissance en lui comme je n'avais vu avant.. Je passe ma colère sur le vampire et le grimoire. Sur la légende et il semble vouloir me rassurer qu'il n'est peut être pas introuvable, non finalement tout ce qu'il fait c'est de me dire qu'il n'y a pas que chez les sorciers que la légende est connu. Ça m'aide pas franchement mais au moin, je suis pas la seule a croire qu'il est quelque part...peut-être..

Mais il y a toujours des gens pour raconter une histoire avec des détails qui n'ont rien avoir avec la réalité, juste de façon a ce que ça soit plus attrayant...et plus incroyable que ça ne l'est.

Il m'a lancé dans une espèce de psychanalise ou il essaye de me faire prendre conscience de quelque choses..du fait que je pourrais m'occuper de quelqu'un de mal en point, faire des allés retour a l'hopital. Je le ferais pour Magnus même si c'est pas pareil, qu'il est simplement mon meilleur ami et pas un homme avec qui je vais faire ma vie...

Mais les autres ce n'est pas moi..tout le monde est différent..et la plupart des gens n'aiment pas sortir de leur zone de confort. La plupart s'imaginent avec une vie sans embuche. Ils peuvent accepter quand on devient vieu mais c'est tout...

Je m'autorise un moment de bien être. avec le calin qu'il me donne, ça fait du bien de recevoir de la tendresse dans ce genre de moment et j'en profite pour lui dire ce que j'ai sur le coeur et il prend ça pour le plus normal du monde. C'est probablement celui sur qui je peux vraiment compter parmis le personel, je ne me vois pas franchement parler de tout ça a quelqu'un d'autres toutes façon, je ne suis pas vraiment proche de quelqu'un d'autres...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Juin - 13:11



Je peux parfaitement voir dans le regarder de Liorah qu’elle n’est nullement convaincue de ce que je dis. Elle me regarde comme si j’avais sorti la chose la plus drôle au monde et que j’essaierais d’en convaincre toute une assemblée. Elle me dit alors que ce que je ressens n’est qu’une sensation parce qu’elle n’est qu’une petite sorcière. Je secoue alors doucement la tête.

-Excuse moi Angerah, mais j’ai quelques longues et nombreuses années de plus que toi et donc de l’expérience. Crois-moi, tu n’es pas la première sorcière que je croise et certainement pas la dernière. Je sais ce que je dis.

Mon ton est convaincu, parce que je le suis. Je ne sais pas réellement pourquoi cette paire de jumeaux est ainsi, mais j’en ai une petite idée et si c’est ce que je pense alors oui, Aedan est très très fort et puissant, mais il ne le serait pas sans elle. Cependant je ne dis rien, puisque je n’en suis pas convaincu. Elle ne semble pas croire ou plutôt ne plus croire à cette légende du vampire sanguinaire qui a emporté ce grimoire. Je la regarde avec un petit sourire, n’essayant de pas de la convaincre plus quoiqu'il soit là, en face d’elle. Ça pourrait paraître louche.

-Tu as peut-être raison. J’ai toujours aimé les histoires croustillantes ! Ça doit être l’ennui de l’éternité !

Je ris légèrement alors qu’elle me réclame un câlin, enfin son corps en réclame un. Je ne tarde donc pas à la serrer contre moi, essayant de ne pas me concentrer sur le sang que j’entends pulser dans son cou, non non…… Sa tristesse Eliaz, seulement ça.

-Tout est dans ce que tu viens de dire « la plupart » aussi mignonne et adorable que tu sois, tu n’es pas si « unique » sur ce point-là. Il y a quand même des gens qui sont comme toi sur ce point-là. Moi je serais comme ça par exemple, ce n’est pas parce qu’on n'est pas toi, qu’on ne peut pas avoir quelques mêmes convictions !

Je lui lance un petit sourire et caresse alors doucement sa joue tandis que je la regarde dans les yeux.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Juin - 15:55
Il peut avoir toutes l'expérience et la longueur de vie qu'il veut. Il pourra me le répeter encore et encore, Je ne le crois pas. Je ne suis pas une sorcière puissante..je ne suis rien du tout a part moi. Tellement insipide que je peux me mélanger aux non surnaturel sans qu'ils puissent s'imaginer une seconde que je ne suis pas comme eux. Je ne pourrais rien ajouter à ça...ce ne serait que répétition et il tenterait encore et encore de me convaincre..on tournerait en rond. Je lui donne mon avis sur cette histoire de vampire légendaire et de grimoire et souris légérement...comment est ce que'il fait ? Pour vivre depuis tant d'année et être toujours dans ce même hopital à travailler encore et encore, à voir des gens arriver, partir, viellir , mourir...je ne crois pas que j'en serais capable. .

Quand on a une vie si longue..il faut toujours trouver quelque choses pour la rendre à nouveau interressante..tu as du courage de réussir a le faire..mais je suppose que chaque fois tu rencontre quelqu'un de nouveau qui t'apporte ce petit quelque choses qui rend la chose spécial...

La suite de la conversation , je n'y répond pas non plus. Parce que j'ai juste l'impression d'être la plus grande imbecile que la vie est mit sur terre. J'ai simplement l'impression que chaque fois que j'ouvre la bouche c'est pour dire une bétise. Je ne suis pas unique, je suis loin d'être unique. Il y a des gens unique mais je n'en suis pas... Plus le temp passe , plus je suis convaincu qu'Aedan a raison sur tout ce qu'il avance sur moi...

Je devrais me reposer..ça m'évitera de passer pour une idiote ou de dire des choses qui plairont pas aux gens...toutes façon en ce moment, j'ai l'impression d'être une autre personnes et que je vois ce que les gens pensent réellement de moi et de ce que je dégage...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 18:29




Je n’ai jamais vu Angerah aussi… Éteinte. Ce qu’elle dégageait de pure, de beau, de brillant et de fort, a disparu. Il y a quelque chose dans son aura qui s'est éteinte. Est-ce que ça reviendra ? Je n’en sais rien mais je comprendre bien trop rapidement qu’elle semble dépressive, voire suicidaire. Je crois que je n’aurais jamais pensé ça de sa part et j’ai beau essayer de lui remonter le moral, ça ne semble pas réellement marcher. Je ne la savais pas si têtu aussi. Elle devis la conversation sur moi et je sors brutalement de mes pensées en l’entendant, je la regarde avec un sourire.

-Oh oui, la vie de vampire n’est pas facile pour cet aspect-là, mais elle est belle, parce que ça me permet de rencontre plein de belles âmes ! Comme la tienne…

Trop belle certainement pour un vampire comme moi. D’ailleurs elle brille moins son âme, peut-être est-ce mon influence vampirique qui fait ça, je n’en sais rien. Quoi qu’il en soit, elle me jette un peu dehors entre deux lignes. Je la regarde et me relève, ne voulant pas la rendre mal plus longtemps.

-Tu te trompes Liorah, j’ai vu qui tu étais et celle que j’ai devant moi aujourd’hui ce n’est pas celle que tu es. Tu es dans une mauvaise passe, mais tu as raison, tu as besoin de repos pour te battre, te battre contre toi-même pour te sortir de là ! Je suis sur que tu y parviendras… Reposes-toi bien Angerah…

Dans un faible petit sourire je quitte doucement la chambre, la tête pleine de question.



(Je te laisse cloturé Smile)
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Juil - 13:39
Je ne crois pas que je pourrais vivre éternellement. Je ne crois pas que je pourrais supporter de voir des gens auquel je me suis attaché, mourir. Ce serait bien trop difficile pour moi. Je n'arrive déjà pas en étant mortel à m'imaginer perdre quelqu'un qui m'est proche..même si ça devait être Aedan, je ne pourrais jamais m'en remettre..Ce serait prendre une partie de moi...me prendre le coeur..

Tu as du courage de supporter ça...

Comme j'ai pû déjà le faire avant avec d'autres, il tente par tout les moyens de me convaincre que je ne suis pas celle que je penses, toute façon on a toujours une opinion étrange sur nous même. Je dois juste passer cette mauvaise passe comme il dit. J'hoche la tête a ses paroles..

Merci Eliaz..même si ce moment a pas du être facile...j'ai l'impression que personne n'arrive a me supporter en ce moment.

Je lui souris légérement, cette fois c'est pas un faux sourire. C'est bel et bien un vrai. Je m'endors rapidement épuisé par tout ça. J'espère vraiment sortir de cette boucle infernal..
Fin
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 373
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-