AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

la chaleur nous tue! feat Aedan

 :: The Helse Magi :: Aile des surnaturels :: Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 15 Mar - 21:19
Aujourd’hui est un jour comme les autres dans un hôpital comme les autres à une différence près qu’il fait une chaleur à crever et que je n’en peux plus. Avec mon sang de loup je me sens bouillir de l’intérieur, c’est limite si je sors de ma chambre. Je reste toujours contre les murs froids. Je passe mes journées à lire ou bien à regarder le plafond, priant pour que la chaleur s’arrête. Je serre les dents, je suis devenu une loque depuis cette canicule, je dois me bouger. Je me lève donc et enlève mon haut pour en passer un nouveau et sortir dans le couloir. Je voie personne dans les couloirs, c’est le néant… je marche ne lâchant pas les murs, ma seul source de fraicheur et là qu’est-ce que je croise au détour d’un croisement de couloirs, ou plutôt qui je découvre Aedan… il est assis sur le sol, il transpire, il est tous rouge et semble amorphe. Je me mort la lèvre et me rapproche de lui.

« Aedan ? Ça ne va pas ? »

Question idiote au vu de son état, amis bon faut bien commencer quelque part…
Membre en fer
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 139
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Avr - 15:35


Putain… De temps… De merde. Il fait beaucoup trop chaud. Beaucoup trop. Si encore je pourrais juste rester là, à ne rien faire si ce n’est chercher un peu de fraicheur ou tenter de canaliser la chaleur, ça irait… Mais là on me fait courir dans tous les sens comme ça ne va pas du tout à l'hôpital a cause de la chaleur justement ! Il y a des évanouissements, des décès, des accidents, de crises d’hystérie… On doit être partout et on est clairement en sous-effectif. Et ouai, c’est aout, ai-je besoin de rappeler qu’il y a les vacances scolaires pour ceux qui ont des gosses ? Et donc que pour juillet et aout on peut toujours compter sur le fait d’avoir quasi tous les célibataires au travail à l'hôpital et surtout à devoir bosser trois fois plus. Sauf que là… Je fais que ça depuis ce matin et je n'ai pas vraiment dormi cette nuit… Du coup, partant pour aller aider un énième patient, je sens ma vue qui vacille et je m’appuie contre le mur. Putain ! Ce que je n’aime pas ça ! Me laissant glisser contre le mur… Je ferme les yeux quelques secondes soupirant… Haletant aussi. Je crois que je suis en déshydratation... Putain... Alors que je garde les yeux clos, une voix résonne lointainement… Je ne la reconnais pas de suite, je n’ai même pas la force d’être ironique à cette question à la con... Tout ce qui franchit mes lèvres sèches c’est…

-Boire...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1105
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Avr - 8:52
La canicule me tue de plus en plus, je ne suis plus moi-même, je reste là a divaguer entre les quatre murs qui me serve de chambre. Je suis accoler contre la froideur des murs me fond du bien, mais ce n’est pas assez je dois me bouger sinon je vais me consumé comme une bougie. Je me lève et sors de la chambre, les couloirs étais désert. Je marche longeant les murs avec une mine déconfite, le peu de gens que je croiser étais comme moi surtout les vampires… alors cela je les pleins. Je regarde autour de moi et voie quelqu’un contre le mur pas bien du tous. Je le reconnais immédiatement. Je le voie part terre haletant… soupirant en ayant les yeux fermé. Je serre les dents et me rapproche de lui. Je l’entends murmurer un truc et me lève aussitôt. Je me précipite vers la salle de repos et prend deux grand verre d’eau fraiche et par la même occasion j’avais un mouchoir sur moi, je le mouille aussi tous en partant vers l’infirmier en détresse. 9a change d’habitude c’est lui qui nous aide. Je me rapproche de lui et lui met le verre dans la main ainsi que je mouchoir mouiller sur son front.

« Bois, tu te sentira un peu mieux après » je reste à côté de lui.
Membre en fer
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 139
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Mai - 15:08



Être faible ? Je hais ça. Je suis faible sans cesse, à partir du moment où je vois Samaël, je sais que je le suis, je fais croire que je ne le suis pas, pour qu’il finisse par le croire lui aussi… Ou peut-être que je finisse par le croire moi-même… Dans tous les cas, là je suis clairement en déshydratation intense et je manque de m’évanouir. C’est le mur qui me recueille et je ne parviens plus à bouger, même pas à biper qui que ce soit pour demander à boire, en plus ça me ferait demander de l’aide et ça, ça me ferait mal. Alors que je me laisse partir doucement, une voix résonne… Je n’ai plus conscience de la réalité ou des rêves alors je parle, je ne suis pas sûr que je parle réellement ou si c’est simplement dans ma tête, mais dans tous les cas, les mots, le mot que je prononce résonne dans ma tête. Au bout de minute qui me semble être une éternité… Je sens quelque chose de froid dans mes mains et frais sur mon front. Cette fraicheur soudaine me sors subitement du malaise où je m’enfonçais. Mes yeux s’ouvrent… Et je soulève avec peine le verre pour en vider le contenue tellement je meurs de soif. Je ne vois toujours pas qui m’a sauvé… Mais je sens ses applications sur mon front qui sont très efficace.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1105
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 9:01
je voie aedan dans une position des plus embarrassantes… Il est en déshydratation, la chaleur nous tue tous à petit feu. Je soupire et me mort l lèvre avant de m’agenouiller à côté de lui et de lui parler. Je lui souris, mais je ne voie pas trop de réaction de sa part, il semble sur le point de tomber dans les pommes. Je lui dois que je reviens avec un verre d’eau froide et un gant mouiller froid également. Une fois arrivé je lui donne, voyant qu’il à pas beaucoup de force je l’aide a le ramener à sa bouche pour qu’il le boive et n’en mette pas partout. Il boit lentement et sors gentiment de sa torpeur. Je lui souris gentiment

« Aedan, c’est moi bloody tu m’entends ? » je me mort la lèvre

Je ne l’ai encore jamais vu comme ça. Je le pose contre mon épaule histoire qu’il ne tombe pas et attend qu’il se remette gentiment.
Membre en fer
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 139
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 26 Mai - 1:59


Je ne sais pas qui a fait attention à moi, mais ça doit être quelqu’un à qui je n’en ai pas fait voir de toutes les couleurs encore, parce que sinon elle ne m’aurait pas aidé. Je hais ça ! Être impuissant, je déteste ça et ça me rend faible. Je prie pour que Liorah ne me voit pas ou pire… Samaël sauf que je m’évanouis presque avant d’avoir pu essayer de bouger. Heureusement, quelqu’un vient à mon secours et m’aide à retrouver mes esprits. M’aidant à boire et me mettant de l’eau sur le front, je reprends doucement pied. Je tourne finalement doucement la tête vers la personne qui m’a aidé, gardant la tête cependant vissée contre le mur.

-Oui…

Ma voix est basse et presque comme un murmure, mais je reprends petit à petit des couleurs et dès que je me sens un peu plus fort je soulève une nouvelle fois le verre pour boire. J’ai besoin d’eau ! Je manque cruellement d’eau. Putain !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1105
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 10:00
je voie la personne a qui j’ai donné mon allégeance en très mauvais posture du coup je fais tous ce qui est en mon pouvoir pour lui venir en aide, je me mort la lèvre, je lui parle, il me dis vouloir de l’eau je vais chercher un gant d’eau fraiche et lui pose sur le froid, ça semble le sortir un peu de sa torpeur, je vais lui chercher également un verre d’eau, je l’aide à boire et il répond à ma question. [Bon sang, il est revenu à lui] je le regarde m’assoie à côté de lui, je pose sa tête sur mon épaule, je le regarde, il prend peu à peu des couleurs c’est bon signe, je vérifie un peu son linge mouiller sur le front. Je prends une petite bombe de brumisateur que j’ai acheté en bas, en ce temps de grande chaleur vaux mieux être équiper. Je le regarde

« Tu permets ? » je prends le brumisateur et lui en asperge par petite quantité sur le bas du coup, de ce fait je suis obligé de faire un peu de manutention, je le penche un peu en avant contre mon épaule, je le re place contre le mur, je lui asperge de l’eau sur le visage, j’attends de voir s’il va un peu mieux…

Aedan ? Ta moins chaud ? C’est bloody »
Membre en fer
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 139
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Juin - 20:57



Je ne m’attendais vraiment pas à tomber, pour le coup j’ai été surpris par la chaleur. Comme quoi, même les jeunes en forme peuvent en crevé, ce n'est pas étonnant après que les petits vieux partent les uns après les autres par ces temps de grande chaleur. La déshydratation est la pire des ennemis. La personne qui me viens en aide me mouille le front, me sert à boire et je la sens aussi me bouger alors qu’elle me pose une question à laquelle je ne fais que répondre par un simple « hmmm » assez sonore, mais pas trop. Assez pour que la personne l’entende en tout cas. Finalement lorsque le mur touche à nouveau mon dos et que ça va mieux, je tourne à nouveau la tête vers la femme que je reconnais une fois qu’elle me dit son prénom. Je souffle doucement comme pour me reprendre et la regarde sérieusement.

-Oui… Merci…

Je finis alors mon verre et la regarde plus sérieusement. Je n’aime pas remercier les gens, mais sur ce coup-là… Je dois bien dire qu’elle le vaux.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1105
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Juin - 9:17
j’aide aedan à aller un peu mieux en le rafraichissant comme je peux avec ce que j’ai sous la main et cela semble marcher. Je lui sourit alors qu’il me remercie. Je ne savais pas que ce genre de personnage savais dire merci… Je le voie finir son verre, je me lève ensuite, je sais que la salle de pause et climatiser, donc je vais l’y amener histoire qu’il ne me fasse pas un autre malaise dû à la chaleur trop dense. Je le regarde et lui tend la main pour qu’il la prenne et que je l’aide à ce relever.

« Aller Aedan, tu ne vas pas rester ici contre ce mur toute la journée, la salle de pause et climatiser il faut tu aille là-bas… » je le regarde sans moyen de persuasion, car là ce serai pas très cool de ma part.
Membre en fer
avatar
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 139
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: The Helse Magi :: Aile des surnaturels :: Couloirs-