AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Serais-je pardonnée ? [Alexander Lightwood]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 30 Mar - 2:18

Avoir une jumelle, ce n’est vraiment pas toujours choses facile, c’est même tout le contraire. On doit toujours préciser laquelle des deux on est, parce que les gens sont des imbéciles qui ne voient pas nos énormes différences. On se prend des remarques comme quoi l’autre est bien meilleure que nous … Pas que ce dernier souci ne me cause un réel problème, mais Eretria doit en avoir marre de se le faire dire. Enfin soit. Tout ça pour dire que j’ai entendu qu’un jeune homme à été hospitalisé ici il y a quelques temps, un certain Alexander qui aurait appris sa nouvelle condition d’ange. Vu les bruits de couloir que j’ai entendu, je pense que ça ne se passe pas très bien pour lui. Par une sorte de curiosité peut-être un peu mal saine, je suis tenté d’aller jeter un œil … Mais après tout ne serais-ce pas ce jeune que j’ai rencontré sous la pluie ? Celui dont l’aura m’avait presque donné des frissons ? Si c’est lui, ça expliquerait beaucoup de choses … Oui, il est peut-être temps d’aller lui rendre une petite visite et me faire «pardonner» mon ton peu convivial de la dernière fois. Je profite donc de mon temps de pause pour pouvoir me diriger vers sa chambre et je toque à la porte tout en entrant pour qu’il puisse me voir. En même temps, les portes d’hôpital sont très rarement fermées.

- Bonjour, je ne te déranges pas ? Je peux entrer ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Avr - 19:32
Être hospitalisé est d’un ennui … Les jours défilent et se ressemblent tous. Tout est calé, du réveil jusqu’à l’heure du coucher. Un cercle sans fin, des jours qui se répètent encore et encore, jusqu’à me rendre fou. J’essaie de sortir de ma chambre de temps en temps, dès que l’occasion me le permet. Ça ne leur plaît pas, au personnel de l’hôpital. Ils ont peur que je fasse une nouvelle crise, que je retombe dans le comas et ils pensent également que je pourrais m’enfuir d’ici à la moindre occasion. Ils n’ont pas tort, même si je ne sais pas ce que je ferais une fois dehors. Je n’ai aucune connaissance dans ce pays, aucuns amis. Au moins, j’ai une seule bonne chose à retirer de toute cette histoire d’ange, ma compréhension des langage est universelle, ce qui explique pourquoi je suis capable de comprendre et de communiquer avec tout le monde. Ce qui après réflexion est plutôt logique. Après tout pourquoi les anges parleraient anglais ? Cette capacité devrait me permettre de m’en sortir si jamais j’arrive à sortir d’ici mais je dois bien avouer que j’ai peur, peur de ce qui m’attends là dehors, tapis dans les ombres et les recoins. Alors je reste ici, un animal enfermé dans sa cage, obéissant aux règles, me pliant à elles sans dire un mot.

Aujourd’hui ne change pas de l’ordinaire, les infirmières et les aides soignants passent vérifier que je suis toujours là, je regarde la télévision, je lis, je réfléchis … Quand on frappe à la porte cependant je relève la tête et fronce les sourcils en regardant l’heure. Ça c’est bizarre, il n’est pas encore l’heure de manger. Quand Eretria passe la tête par la porte je garde les sourcils froncés, la dévisageant. Non, pas Eretria, sa sœur, la fille de l’abri de bus. Je lève doucement les yeux au ciel quand elle me demande si elle peut entrer tout en ayant déjà pénétré dans ma chambre.

« C’est déjà fait non ? Alors qu’est-ce que ça changerait que je sois d’accord ou pas »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Avr - 22:01

Une petite visite, un petit tour qui ne me prendra que quelques minutes. Si ça peut en plus me permettre de me mettre ce jeune homme sous la main .. Ça pourrait peut-être m'être d'une très grande utilité. Je n'étais pas certaine au départ que ce soit bel et bien le jeune homme croisé sous la pluie, mais j'ai pris une chance et j'ai bien fait de la prendre. Il ne m'accueille pas vraiment de façon très joyeuse, levant même les yeux au ciel, et je fais mine d'être un peu comme attristé par cet accueil et je me mords la lèvre.

- À la base, je cherchais des oeufs, mais comme je n'en trouvais pas, j'ai décidé de te rendre une petite visite ... Et en profiter pour m'excuser de notre dernière rencontre, je n'étais pas dans mon état normal, j'avais passé une assez mauvaise journée ..

Il n'a pas besoin de savoir que c'est en ce moment que je ne suis pas dans mon état normal. Après tout, il ne me connait pas, il ne pourra pas dire le contraire de toute façon. Je lui adresse un tout petit sourire en me rapprochant finalement de son lit. J'espère que personne ne viendra nous interrompre, surtout pas ma peste de soeur. J'espère qu'il saura se montrer un peu plus sympathique, même si je n'ai pas beaucoup d'espoir. Sinon, c'est moi qui vais devoir faire beaucoup, mais beaucoup d'effort pour me montrer suffisamment sympathique pour deux.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 14 Avr - 14:52
Quand elle me parle d’œufs je la fixe comme si une corne venait de lui pousser en plein milieu du front. Est-ce qu’elle s’est cogné la tête ou bien est-ce qu’elle se moque de moi encore ? Sa sœur m’a dit de faire attention à elle de toute façon, et je compte bien m’y tenir même si je ne crois plus un traître mot sortant de la bouche de quiconque dans cet hôpital. Je plisse les yeux, essayant de la jauger du regard. Elle se trouve dans l’aile surnaturel, elle est au courant c’est obligé. Est-ce qu’elle est bizarre elle aussi ? Une vampire ? Est-ce que les vampires peuvent se balader en plein jour de toute façon ? Je n’y connais vraiment rien, uniquement ce que j’ai pu voir à la télévision et ce n’est vraiment pas grand chose parce que ça n’a jamais été mon truc, regarder la télé. Si au moins je pouvais avoir accès à une connexion internet … La fixant toujours je finis par hausser les épaules.

« C’était pas nécessaire, j’avais déjà oublié de toute façon »

Je la regarde se rapprocher de mon lit, sur mes gardes, légèrement craintif. La sonnette d’alarme n’est pas loin de ma main de toute façon, en un geste je pourrais la saisir et demander de l’aide.

« Ça y est tu t’es excusée, alors qu’est-ce que tu veux d’autre ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Mai - 3:44

Bon, je dois avouer que la chaleur commence vraiment à me monter à la tête. Je ne contrôle même plus ce qui sort de ma bouche. Je le vois bien au regard que me lance le jeune, je ne suis franchement plus en bon état. Je vais tenter de me rattraper un peu avant de passer complètement pour une folle ou une timbré qui se serait échappé de l'aile psychiatrique de l'hôpital, même si c'est visiblement trop tard vu le ton qu'il emploi. Au moins, j'aurais essayé, même s'il ne semble vraiment pas vouloir de ma présence ici. Je lui réponds donc avec un petit rire, imitant assez bien un air amusée de moi-même.

- Désolé, je voulais dire trop de chose en même temps et du coup, je t'ai dis ma liste de course au passage. Vive la chaleur ! Oh et .. bien tant mieux ...

Je ne suis pas certain de le croire par contre. Ça m'étonnerait beaucoup qu'il ait oublié notre dernière rencontre. Je m'approche lentement de lui, posant simplement mes mains sur la base de son lit. Je fais une petite moue en l'entendant, son ton étant vraiment .. très froid et expéditif.

- Je me disais qu'on aurait peut-être pu partir sur de nouvelles bases ... Recommencer à neuf .. Si tu as besoin de quelque chose par exemple, je travailles ici, je pourrais peut-être t'aider à l'avoir.

Je hausse légèrement les épaules, affichant un air doux sur mon visage, comme le ferait sans doute Eretria.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai - 19:33
Je la fixe, à la fois étonnée et agacé par son comportement. Ce n’est pas mon genre de juger les autres en temps normal mais ces temps-ci j’ai de plus en plus de mal à me contrôler. Et puis j’en peux plus d’être enfermé dans cette chambre d’hôpital, sans parler de la chaleur qui met un peu tout le monde à cran …

« Hum »

Je ne la quitte pas des yeux alors qu’elle se rapproche de moi, ne sachant pas si elle est normale ou bien … Ou bien autre chose. Je n’ai absolument pas confiance en elle, surtout pas après la discussion que j’avais eu avec sa sœur à son propos. Elle pose les mains sur le pied de mon lit alors que je lui dis clairement qu’elle peut s’en aller maintenant qu’elle s’est excusée. Elle ne semble pas prête à quitter ma chambre cependant et je fronce légèrement les sourcils.

« Tu travailles ici ... »

Je laisse échapper un léger soupire tandis que je me redresse pour m’asseoir un peu plus droit, en profitant pour bouger un peu mon t-shirt qui me colle à la peau.

« Et qu’est-ce que tu gagneras toi, en contrepartie de tes services ? »

Je relève la tête, plantant mon regard un peu sec dans le sien.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 14:52
Il ne semble vraiment pas à l'aise. Est-ce ma présence ou bien simplement moi ? J'ai mal agi lors de notre dernière rencontre et j'essaie de me rattraper, n'est-ce pas suffisamment visible ? Je fais des efforts, c'est déjà beaucoup alors si lui aussi pouvait en faire .. Ça m'arrangerait. Déjà que je n'ai pas l'habitude d'en faire .. Je tente pourtant d'avoir une attitude de gentille, pas une attitude forcément normale ou habituelle venant de ma part par contre. Je m'approche un peu de lui, lui proposant finalement de lui rendre service comme je travaille ici. Il n'en semble pas surpris, simplement ... découragé ? Oui, ça semble être le bon terme. Je garde toutefois un peu mon sourire pour ne pas lui montrer que sa réaction me donne envie de rouler des yeux. Je hausse légèrement les épaules à ses paroles.

- Je ne vois pas pourquoi je voudrais y gagner quoi que ce soit, je veux simplement t'aider et que l'on puisse repartir sur de meilleures basses ... Je pense que c'est suffisant comme contrepartie.

Laissez moi vomir. La Lilith gentille était a peu près crédible, mais elle me donnait toujours autant envie de vomir. Comment pouvait-on être comme ça en permanence ? Heureusement, je ne laisse rien paraître de ma guerre intérieur, gardant un sourire, pas trop gros pour ne pas faire trop faux.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 0:46
Elle ne lâche pas l’affaire et j’en viens à me demander quel est le but réel de sa présence ici. Après tout on n’est pas amis elle et moi, simplement de vagues connaissance, on n’a fait que se croiser un jour pluvieux, rien de plus. Et puis sa sœur m’a dit de ne me méfier alors c’est ce que je fais, je la dévisage, essais de la jauger du regard, je la surveille. Le moindre faux pas et j’appuie sur la sonnette d’appel. Lorsque je finis par lui demander ce qu’elle gagnera dans tout ça je plisse de nouveau les yeux en la regardant. Elle veut simplement m’aider ? Qui a dit que j’ai besoin d’aide ?

« Je n’ai pas besoin de l’aide de qui que ce soit, et certainement pas de la tienne, on n’est pas amis que je sache, on ne se connaît même pas »

Je me redresse légèrement sur mon lit d’hôpital sans la lâcher du regard pour autant.

« Et si tu me disais réellement ce que tu fais ici ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 18:05
Les gens de nos jours sont franchement chiants. On leur propose de l'aide et il ne veule même pas l'accepter. Depuis quand sont-ils devenus aussi méfiants ? C'était plus simple avant, quand ils se laissaient faire sans chercher à comprendre. Bon, c'est vrai qu'il y en a toujours des naïfs .. Le visage angélique d'une jolie blonde me vient en tête. Je me décompose alors légèrement en entendant le ton assez froid avec lequel il me parle et me mordille légèrement la lèvre, comme pour montrer mon mal aise. Je ne suis pas vraiment mal à l'aise, mais je ne m'attendais pas vraiment à ce genre de réactions. J'aurais dû venir mieux préparer. Il enchaîne en se redressant et je garde mes mains posées contre le rebord de son lit, le regardant comme si je ne comprenais pas là où il voulait en venir. Je lâche un petit rire, comme nerveux.

- Ce que je fais réellement ici ? Je viens de te le dire.. je voulais simplement me faire pardonner la façon dont je t'ai parlé la dernière fois et te proposer mon aide .. Si je travaille ici, c'est pour pouvoir aider ceux qui en ont besoin, tu sais .. mais si tu ne veux pas de mon aide maintenant ce n'est pas grave .. Je peux partir ..

Je fais une petite mine comme si j'étais un peu «triste» qu'il ne veuille pas de mon aide et qu'il soit aussi suspicieux et froid envers moi.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 19:24
Si elle croit que je suis stupide et naïf au point de me faire avoir aussi facilement … Je ne connais peut-être rien à leur monde c’est vrai, mais ça m’oblige à être carrément plus méfiant en conséquence. Je lui dis donc que je n’ai pas besoin de son aide puis lui demande ce qu’elle fait réellement ici parce que j’ai du mal à croire qu’elle veuille aider un parfait inconnu juste parce qu’on s’est croisé une fois dans un abri de bus. Elle se met à rire, me mettant mal à l’aise tandis que je ne la lâche pas du regard. Je n’aime pas forcément me montrer froid et désagréable avec autrui, je n’ai pas été élevé comme ça. Mais si je dois agir de la sorte pour me protéger je n’hésiterais pas une seule seconde, avec qui que ce soit. Elle continue avec son histoire et son insistance me paraît de plus en plus louche. Je devrais peut-être en toucher un mot à Eretria, même si elle non plus je n’ai pas spécialement envie de la revoir.

« D’accord, tu es pardonnée ok ? Et je te l’ai dit je n’ai pas besoin d’aide, je sais parfaitement me débrouiller tout seul »

Je continue de la fixer tout en croisant les bras.

« De plus je ne suis pas idiot, je sais que si tu es ici c’est que tu n’es pas humaine alors qu’est-ce que tu es hein ? »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Juin - 1:48

Les humains sont difficiles à cerner parfois. La plupart sont facilement, très facilement même, maniables et je peux m'amuser beaucoup avec certains d'entre eux. Mais avec d'autres, comme lui par exemple, c'est beaucoup plus difficile de savoir sur quel pied danser. Lorsqu'il semble ne plus vouloir me faire confiance du tout, sans doute à cause de son internement ici, parce qu'il ne me semblait pas être aussi méfiant lors de notre première rencontre .. Quoi que peut-être que si. Je ne sais plus. Enfin, bon, tout ça pour dire que je tente de jouer la carte de la tristesse et ça semble le faire flancher un peu. Il dit que je suis pardonnée et je lui adresse alors un petit sourire, même si je laisse celui-ci apparaître encore un peu triste, comme sous l'émotion.

- D'accord, je n'insisterais pas plus alors..

Il croise alors ses bras contre son torse et je pose mon regard sur lui, cernant alors réellement le problème. Il veut savoir ce que je suis.. Mais si je lui dis la vérité, je peux être certaine qu'il ne m'accordera plus aucune confiance, s'il a réellement conscience de ce qu'il est.

- Tu sais .. Tu devrais faire un peu plus attention à la façon dont tu t'adresses aux gens ici .. Certains auraient pu te tuer, juste pour cette phrase. Mais tu as de la chance, ce n'est pas vraiment mon genre .. Qu'est-ce que tu penses que je suis ?

En effet, certains sont assez pointilleux sur le fait du «pas humain» et ils n'apprécient pas tous le fait d'être considéré comme un monstre, surtout avec le ton qu'il a employé. À ma question, je l'imite, croisant mes bras contre ma poitrine, un petit sourire sur les lèvres.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin - 19:57
Je commence à me sentir réellement mal à l’aise en sa présence, mon instinct me dit que quelque chose ne tourne pas rond avec elle et que je fais bien de ne pas lui faire confiance. Elle croise les bras lorsque je lui demande de me révéler ce qu’elle est réellement et elle ne semble pas très enclin à me le dire vu son air. Mes doutes son confirmés lorsqu’elle semble me menacer puis qu’elle me pose une question au lieu de tout simplement me répondre.

« Je n’en sais rien. Mais vu ta façon de te comporter, ce qu’on m’a dit à ton propos et ce que tu viens juste de me dire à l’instant je ne pense pas que tu sois le genre de créature inoffensive qu’on peut trouver dans tous les comptes de fées mais plutôt l’inverse »

Je n’y connais peut-être effectivement rien au monde surnaturel mais c’est bien pour ça également que je n’accorde ma confiance à personne désormais. Je n’ai pas envie de me faire manipuler après tout et encore moins tué. Même si c’est vrai que je devrais sans doute faire plus attention à ma façon de parler, pour éviter d’attirer la colère de quelqu’un.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 23:42

J'observe le jeune homme et je me décide à jouer un peu avec lui après avoir jouer la partie de la femme triste, parce que visiblement ça ne semble pas très bien fonctionner avec lui. Je lui conseilles simplement de faire attention à la façon dont il s'adresse aux gens, sans rien laisser paraître du fait que je peux moi aussi être potentiellement méchante. Je le souligne même : je ne suis pas ce genre de personne. Je ne sais pas de quelle façon ou par quelle magie il peut sentir que je suis fausse avec lui, parce que j'y mets tout : le ton joyeux et le sourire, mais non. Monsieur est encore méfiant. Tant pis pour lui, s'il pense que je suis pire que sa parfaite Eretria .. Du moins, il semblait bien s'entendre avec elle, vu la joie qu'il avait ressenti en me prenant pour elle, lors de notre première rencontre. Cette fois par contre, s'en est assez. Je ne vais pas continuer à faire la pauvre imbécile plus longtemps si lui ne prend même pas en compte mon masque.

- Je ne comprends pas vraiment de quel façon de me comporter dont tu parles. Je voulais simplement voir jusqu'où tes connaissances s'étendaient, pour pouvoir t'orienter et peut-être t'en apprendre d'avantage. Mais visiblement, tu n'as pas envie de jouer. Mais bien joué, je ne suis pas une .. créature comme tu dis, même si je t'ai dis de faire attention à la façon dont tu parles ici, inoffensive. Je suis probablement l'une des pires que tu peux trouver sur cette terre. Je suis une démone et .. oh, désolé de te l'apprendre, mais ta chère Eretria en est une également.

Je lui fais un clin d'oeil avant de me diriger vers la porte pour la franchir et quitter cette pièce. Tant pis pour peut-être l'employé comme objet. Avec la chaleur des derniers jours, je n'ai pas davantage d'énergie à perdre. De toute façon, les anges sont si insignifiants ..
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 22:07
Je n’aime pas sa façon de me mettre en garde parce que ça sonne comme une menace à peine dissimulée. Du coup je ne mâche pas mes mots lorsque je lui réponds, même si pourtant d’ordinaire je ne me fis jamais aux a priori et encore moins aux on-dit. J’ai l’impression que son air change subitement suite à mes paroles et je continue toujours de la fixer alors qu’elle me dévoile enfin un peu plus de sa véritable personnalité. Lorsqu’elle me dit qu’elle est une démone je ne peux pas m’empêcher de repenser à cet homme dans le couloir et quand elle m’apprend que Eretria est comme eux j’ai réellement du mal à l’imaginer. Est-ce que c’est un nouveau mensonge de sa part ? Après tout elle a passé son temps à faire semblant d’être une personne qu’elle n’est pas en réalité alors pourquoi est-ce que je devrais la croire. Non … Eretria ne peut pas être de la même race que cet homme. Elle est bien trop gentille et un démon qui pleure ? Vraiment ? Je ne sais pas comment réagir face à toutes ces nouvelles informations et pourtant, lorsque Lilith quitte ma chambre je pense qu’à une seule chose, au fait qu’elle m’a dit vouloir m’aider à approfondir mes connaissances et m’orienter. Est-ce que je ne devrais pas faire un effort rien que pour ça ? Je ne sais pas si je peux lui faire confiance, sans doute que non, mais ça ne veut pas dire pour autant que je ne peux pas me servir d’elle pour en apprendre davantage. J’allais me lever pour m’élancer à sa poursuite mais puisqu’elle travaille dans l’hôpital je n’aurais sans doute pas de difficulté à lui remettre la main dessus plus tard si je prends ma décision. Je reste donc dans ma chambre, fermant les yeux un instant pour essayer de me détendre.


[FIN]
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-