AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Petit incident [Samaël Eckhart]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 2 Avr - 19:33
J’ai encore réussi à me faufiler hors de ma chambre pour vadrouiller dans les couloirs de l’hôpital. La chaleur qui règne dans le bâtiment est étouffante et plus le temps passe plus j’ai l’impression que les murs de ma chambre se rapprochent, encore et encore, essayant de m’écraser, de me réduire à néant. Je vais devenir dingue si je dois passer tout mon temps ici, je dois trouver un moyen de partir et vite. Et puis … Toutes ces choses que j’apprends au fil des jours, des vampires, des loups garous, des sorciers … J’ai l’impression de vivre un véritable cauchemars. Et mes parents, biologique je veux dire … J’ai toujours eu envie d’en apprendre plus à leur sujet mais ce n’était pas possible et je m’étais fait à cette idée. Seulement maintenant j’ai soif de vérité, ça m’obsède nuit et jours, je deviens fou … Je me dépêche de quitter le couloir puis je ralentis lorsque j’arrive prêt du poste infirmier. Je dois faire profile bas, ne pas attirer l’attention sur moi si je ne veux pas me faire reconduire gentiment jusqu’à ma chambre. J’entends du bruit tout à coup derrière moi alors je tourne la tête, soupirant de soulagement en voyant que ce n’était que mon imagination. Lorsque je regarde de nouveau devant moi cependant, j’entre en collision avec quelqu’un, grognant avant de relever les yeux sur lui. Oh … Oups. L’homme en face de moi devait avoir une chemise blanche immaculée, avant qu’elle ne soit recouverte de son café par ma faute.

« Désolé »
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Avr - 19:49
Tout ce passe à merveille, mieu que je ne le pensais. J'ai trouvé en lilith une allié même si je ne suis pas sûr de ce que nous apportera cette alliance, c'est un point en plus pour moi. Je ne dois pas seulement m'occuper de mes affaires privé. Je dois aussi faire mon travail a l'hopital pour ne pas amener des questions à mon sujet et surtout que les gens ne réalisent pas l'argent qui disparait. L'espace d'une seconde, j'ai eu la crainte que tout mon bizness ne tombe à l'eau quand le directeur m'a demander de venir le voir avec les derniers compte. Effectivement, c'était une histoire d'argent mais pour un patient qui n'a pas régler ses frais d'hospitalisation, et des frais un peu trop élevés pour des examens..rien qui ne me touche en quelques sortes..il m'annonce par la même occasion, un don généreux d'un homme politique. La somme va me permettre de remplir l'un de mes comptes tout en passant inaperçu.

Je dois me rendre dans le bureau des infirmières pour récupérer le dossier du fameux patient qui n'a pas réglé. Je n'aime pas me balader comme ça surtout par cette chaleur. Je m'arrête a une machine pour prendre un café. Ce n'est pas un breuvage qui me plait vraiment mais c'est acceptable. J'approche de l'endroit les choses se passe trés rapidement, mon breuvage tombe sur ma chemise et j'écarte le dossier que j'ai dans les mains. Je relève les yeux, la machoire sérré..les yeux noir..ma part de démon s'est réveillé , la chaleur ne m'aidant pas non plus..Je reprend contenance ..

Qu'es ce que vous faites a vagabonder dans les couloirs ? Vous devriez être enfermé avec vos semblable dans les pièces !
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Avr - 20:05
Je m’excuse directement, c’est la meilleure chose à faire et tout ce que j’ai qui me vient à l’esprit mais l’homme en face de moi me regarde avec un regard noir et froid. J’allais m’excuser une seconde fois mais ses paroles font monter une colère noire en moi. Mes semblables. Enfermé avec mes semblables … Je serre les poings contre mes flancs, essayant de respirer calmement. Pour qui est-ce qu’il se prend celui-là ? Avec son costume et ses grands airs !

« Je n’ai pas de semblables et je préfère mourir plutôt que d’être comparé aux monstres hospitalisés ici »

Je ne suis pas quelqu’un de violent, je n’ai jamais levé la main sur qui que ce soit. Je ne me suis jamais énervé non plus au point de frapper un mur ou autre chose. Non, jusqu’à ces derniers temps j’ai toujours été maître de moi-même mais j’ai de plus en plus de mal à me contrôler maintenant, je ne me reconnaît plus. C’est comme si un être maléfique prenait possession de mon corps de temps en temps. Le contrecoup du sort qui s’évapore selon les médecins. Pour moi, il ne s’agit ni plus ni moins d’une réaction humaine face à tout ce que j’ai apprit et découverts et cette idée me réconforte au plus haut point. Si je suis capable d’avoir des réactions humaines, c’est que je ne suis pas un monstre, et que je ne dois pas être enfermé parmi eux. Je n’appartiens pas à leur monde …
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 17:19
Un petit nouveau dans le monde du surnaturelle. J'ai toujours aimé être confronté a cette situation depuis que je suis ici, pour la simple raison que j'ai pû me divertir. Il m'est déjà arrivé une ou deux fois de pousser des gens vers la mort, trés souvent des riches dont la famille a tourner le dos. Une facilité déconcertante pour récupérer leur fortune. Pour ce qui est de ce petit jeune, je n'arrive pas particulièrement a lire en lui. A part qu'il semble effrayé et probablement en colère de ce qu'il est entrain de vivre. Il ne me sera probablement d'aucune utilité mais juste pour le plaisir de me divertir. Je pourrais lui montrer...qui sont les vrai monstres.

Nous pouvons nous arranger pour te conduire a la mort si tu le souhaite autant...cependant, je peux commencer par te montrer la différence entre les petits être de cet hopital..et les vrai monstres..qui peuple notre monde.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Avr - 19:28
Pour qui est-ce qu’il se prend ce type ? J’essaie de maîtriser ce sentiment de colère qui ne me ressemble pas et dont je n’arrive pourtant pas à me séparer depuis que je suis dans cet hôpital seulement ce n’est pas facile en étant confronté à un type aussi arrogant. Je plisse les yeux face à ses paroles, ne parvenant pas à déterminer s’il est sérieux ou bien s’il cherche juste à me faire peur. Un peu des deux peut-être … Je jette un coup d’œil autour de nous, regrettant pour une fois qu’il n’y ait personne dans les couloirs. Puis je reporte à nouveau mon regard sur l’homme en face de moi.

« Et par vrai monstre vous parlez de vous j’imagine »

Je tente de ne pas flancher et de ne pas détourner le regard mais je ressens quelque chose d’étrange provenant de cet homme, comme une mise en garde, quelque chose au fond de moi qui me dit que je dois m’éloigner au plus vite de lui. Un peu comme si je pouvais ressentir une présence maléfique qui émane de sa personne.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Avr - 1:10
Ce garçon est un peu trop intelligent a mon goût. Un peu trop malin même. Comment a t-il pû comprendre aussi rapidement ? Je pourrais me sentir vexer de l'appellation de monstre mais comme je l'ai moi même utilisé, ce serait bien étrange de le rattraper. Bien que je puisse tout de même le prévenir des termes a ne pas utiliser. Mais celà servirait-il vraiment a quelques choses ? La haine et la rage se dégage énormément de son âme..Je pourrais m'en nourrir. Je sors les mains de mes poches et relève les manches de ma chemise.

Monstre n'est pas le terme approprié en ce qui me concerne, je me définirais plutôt comme un prince de l'enfer..je t'offre un conseil, me nuir est une mauvaise idée, beaucoup l'ont comprit de leur sang ou bien du sang des leurs.

Un regard discret dans le couloir, mes yeux prennent une teinte noir et je pose ma main sur son front, comme je l'ai fais quelques années auparavant avec Aedan, mais cette fois les images que je transmet au cerveau de ce jeune homme...c'est une vérité flou de ce qu'il se passe dans les tréfon du monde obscure , les trefon de l'enfer...(ici), les créatures qui le peuple. Ceux qui se baladent partout sur la terre. Ceux réellement assoiffé de sang et de chaire fraiche. Il n'y a pas plus belle endroit que l'entre de Satan.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai - 20:11
Même si au fond je crève de trouille j’essaie de ne pas le montrer et de laisser la colère m’envahir pour que celle-ci me donne assez de courage pour réussir à lui répondre. Je me retiens de reculer cependant lorsque je le vois remonter ses manches. Qu’est-ce qu’il va faire ? Il ne va quand même pas me tuer ?! Non, je suis un patient de cet hôpital et il y a des règles à respecter, même pour des êtres dans son genre, quoi qu’il puisse être d’ailleurs. Je plisse les yeux lorsqu’il me parle de prince de l’enfer, ne sachant pas réellement s’il est sérieux ou s’il se fiche royalement de moi. J’allais lui répondre que je n’ai pas peur de verser mon sang et que je n’ai personne ici mais je suis prit de court lorsque soudainement ses yeux deviennent noirs, me rappelant ceux de Elliaz l’autre soir dans la ruelle. J’entrouvre la bouche, pour lui parler, pour crier, je ne sais pas et je n’ai même pas le temps de me poser la question puisqu’il pose une main sur mon front. Et soudain tout devient noir quelques secondes avant que je ne sois envahit de sensations nouvelles et étranges. Mes yeux sont clos et pourtant je vois, des choses terribles. Les bruits de l’hôpital sont remplacés également par des cris bestiaux, des cris de désespoir, de détresse … Mon corps se met à trembler et je suis prit d’une sueur froide, la peur s’incrustant dans la moindre de mes cellules. Mon cœur bat tellement fort que j’ai l’impression qu’il va imploser et une bile rance et acide me remonte dans le fond de la gorge. Il me faut alors tous les efforts du monde pour réussir à le repousser à l’aide de mes deux mains, rompant ainsi l’emprise, le sortilège ou le je ne sais quoi dans lequel il m’a placé. Lorsque j’ouvre de nouveau les yeux je suis allongé sur le sol de l’hôpital, le monstre en face de moi.

« Qu’est-ce que vous m’avez fait ?! »

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai - 20:55
Je n'utilise pas souvent ce pouvoir pour la simple raison que je ne veux pas m'épuiser et ne pas avoir l'aire faible devant les gens. Je suis puissant et je dois garder cette réputation, bien que personne ne sache qui je suis réellement. Je fais encore en sorte que les gens agissent avec le sourire et d'être sympathique. C'est toujours utile d'avoir des gens autour de soit. Je n'ai pas de crainte qu'Aedan lance la vérité, il sait ce qui l'attendra si c'est le cas..Pour l'instant, je me suis fais le plaisir de m'occuper de lui. Les cris, la chaleur, la souffrance, la noirceur..c'est tout ce que je voulais qu'il voit et qu'il sache réellement qui sont les monstres. Lui montrer, que lui et ses compères ne sont que des petites créature sans intérêt, facile à ce débarrasser. D'un claquement de doigt chacun pourraient perdre la vie.

Tu sais maintenant qui sont vraiment les monstres, tu sais vraiment qui est ce qu'il faut craindre. Mais si tu parle de cette vision ou de moi, je saurais te retrouver et te faire payer d'avoir délié ta langue a n'importe qui.

Je ne viendrais pas personnellement, j'enverrais Aedan , je ne me salirai pas les mains ou tout du moin , je ne mettrais aucune preuve de ma culpabilité dans la disparition de ce garçon. Je pourrais le ranger à mes côtés, au vu de sa haine pour ses compères, mais je devrais trouver un compromis , quelque choses qui pourraient..me servir..

Qu'as tu a m'offrir en échange de mes service ? Je peux te débarrasser de n'importe qui.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 21 Mai - 20:01
Toujours par terre, je le fixe avec un mélange de dégoût et de peur, alors qu’il m’explique que je sais à présent qui sont les véritables monstres. Oui, il a raison, même si j’en sais encore tellement trop peu sur eux et leur monde. Il faut que je me reprenne, que je me relève, que je lui montre que je n’ai pas peur bien que mes membres soient raidis par ce qui vient de se passer. Il me menace et je le fixe toujours, me demandant si les gens de l’hôpital sont au courant de sa vraie nature, s’il se cache parmi eux. Je ne dis rien cependant, parce que si j’approuve j’aurais honte de moi-même et de ma lâcheté, et si je désapprouve j’ai trop peur de ce qu’il pourrait me faire là tout de suite. Je finis par me relever, difficilement, lui faisant face à nouveau mais à une distance respectable. Lorsqu’il me propose ses services je le regarde cette fois avec un mélange d’intérêt et d’incrédulité. Je ne suis pas stupide au point de me faire avoir aussi facilement. Les poings serrés le long de mes flancs, je secoue doucement la tête.

« Je ne vous donnerais rien et je me débrouillerais très bien sans vous »

Qu’est-ce qu’il aurait souhaité en échange ? Mon âme ? Est-ce que ça marche réellement comme ça dans la réalité. La réalité … ça me peine toujours autant d’avoir à admettre que tout ce qui est en train de se passer ces derniers jours est bel et bien réel et non pas le résultat d’un coup que j’aurais prit sur la tête ou d’hallucinations.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Mai - 14:06
Petit nouveau dans le monde du surnaturelle et il semble être capable de ce débrouiller seul. C'est une situation amusante. Je pourrais en rire si il n'était pas en face de moi, bien que je pourrais le faire même si il est belle et bien là. Il semble comme un enfant qui veut marcher mais qui n'a pas confiance dans ce qui l'entoure. Lui avancera mais il chutera plus d'une fois et j'attend le moment ou il viendra me supplier de l'aider pour quel qu'on que raison mais surtout pour se debarasser d'un être qui l'aura attaqué et qu'il n'aura pas été capable de maitriser ou d'arrêter tout simplement. Je devrais garder un oeil sur ce garçon, il faut que je sache de quelle nature il est et qu'elle utilité je pourrais faire de lui au moment venu. Je glisse mes mains dans mes poches , un sourire plaqué sur les lèvres.

Nous nous reverrons plus vite que tu ne le penses.Ce monde cache des mystères et des êtres que tu n'imagine pas..
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Juin - 1:23
J’essaie de lui tenir tête, de me montrer courageux et fort mais j’ai la très désagréable impression qu’il peut lire en moi comme dans un livre ouvert. Qu’est-ce qu’un monstre comme lui est capable de faire ? Ce niveau d’ignorance m’exaspère et me rend encore plus vulnérable … Je le fixe tandis qu’il glisse les mains dans ses poches, prenant une posture décontractée alors que moi je sens mes muscles raidis par la peur et l’anticipation. Quand il sourit je serre les poings, essayant de canaliser ma colère. Ses paroles me glace le sang également et je sens une fine pellicule de sueur tout le long de mon dos. Desserrant la mâchoire je parviens tout de même à lui répondre.

« Je ne crois pas non ... »

Puis avec tous les efforts du monde j’arrive à bouger et à le contourner. Lorsque je m’éloigne de quelques pas et que je me retrouve dos à lui j’ai un instant de panique en me disant que ça y est, c’est terminé, il va me bondir dessus par derrière et tout sera terminé. Pourtant ce n’est pas le cas et lorsque je comprends qu’il ne me suit pas j’accélère le pas pour mettre le plus de distance possible entre lui et moi.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 2:59
Je n'aurais rien de lui. C'est ce qu'il dit mais le moment venu , je saurais venir me servir quand je saurais a quoi il peu être utile. Un sourire collé sur les lèvres, le plaisir de voir ce jeune homme destabiliser a la vision que je lui ai montré. Quel plaisir de pouvoir montrer ce que j'appel chez moi. Il faut aimer vivre au côter de tout ces humains, je sais où est ma place dans tout les cas. Je le regarde partir, me retournant pour le suivre des yeux. J'arriverais a savoir quel est son nom peut-être que son compte en banque pourrait m'aider d'une certaine manière. Il semble plutôt effrayer et je repars de mon côté continuer mes petites affaires.
Fin
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Comptable
Localisation : HM
Date d'inscription : 01/06/2016
Messages : 93
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-