AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Pourquoi c'étaient les seules toilettes libres ? ( pv Markus )

 :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 3 Avr - 21:16
 Pipi, je dois faire pipi ! Je sors d’une salle d’informatique, qui semble aussi stérile que le reste de l’hosto. J’ai réparé un programme pour aider les infirmières à retrouver rapidement le dossier des patients. Un truc de fou comme je les aime. Mais quand je travaille sur un programme ou un truc du style, j’en oublie le reste. Manger, boire et même pisser. Et là, si je pouvais je mettrais bien mes deux mains au niveau de mon entre jambe pour éviter de pisser là où je me trouve.

Je me tortille dans tous les sens, je cours un peu partout, suivant, sans prendre attention du reste les panneaux « WC ».  Je cours presque dans les couloirs jusqu’à trouver une paire de toillettes. Quand j’entre dans celles des femmes, putain, c’est pas mon genre, elles sont toutes fermées et occupées. Alors je ressors et ni une ni deux, sans réfléchir, je me lance à corps perdu dans celles des hommes. Je me trouve une toilette qui se ferme de l’intérieur et je m’y installe. Purée, ça fait du bien de faire pipi. Je soupire d’aise, quand j’entends la porte s’ouvrir… Et merde !

Je m’essuie puis je finis par sortir après avoir pris un grand sourire débile sur le visage. Et puis merde quoi. Si c’est un mec qui pisse à l’urinoir, c’est pas grave non plus, j’ai déjà vu une queue de prêt tout de même. Et puis un cul vu n’est pas perdu comme le dit ma maman. Je garde la tête haute, y a un rouquin qui vient d’entrer, je tente de ne pas le dévisager ni le regarder de trop près, qu’il ne se sente pas mal de mon arrivée dans ce lieu. Je vais vers  l’évier, je fais couler l’eau alors que le rouquin se met à se gratter frénétiquement. Non Scarlett ne le regarde pas, lave toi les mains rapidement et fous le camp. J’ai pas envie d’attraper quelque chose moi ! Je finis de me frotter les mains, j’hésite même à me les essuyer pour partir plus vite, mais purée, il finit en même temps que moi ! Que faire ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Informaticienne
Localisation : Ville, pour le moment
Date d'inscription : 13/03/2017
Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Avr - 11:53
Je me sentais pas trop mal aujourd'hui, on m'avait donné de quoi dormir et ça m'avait fait du bien, j'avais pu passer une vraie nuit dans mon lit. Ce matin je m'étais donc levé de bonne humeur et je m'étais décidé à me promener dans l'aile des surnaturels. J'ai passé un moment dans l'espace détente à lire un livre en étant vraiment concentré. Bien sur, même si le médicament de la veille m'a fait du bien, je n'ai pas envie d'en prendre tout le temps, car j'ai cette impression d'être un peu shooté.

Après avoir lu pendant un petit moment, il est temps pour moi d'aller faire un tour aux toilettes. Des vraies toilettes, j'ai pas besoin de pisser contre un arbre ce matin et ça, ça fait du bien parce qu'à cause de mes changements incessants, j'arrivais pas à pisser contre les barreaux de ma cage, ce qui m'embêtait pour ceux qui étaient obligés de venir nettoyer. Ca me manquait vachement de ne pas aller courir dans les bois et j'avais hâte de pouvoir retrouver une vie normale.

Me voilà donc aux toilettes, j'ouvre la porte et je m'installe devant l'urinoir avant de me gratter la tête... Merde. Mais là je tourne la tête et je vois une jeune femme devant l'évier. Je ris doucement avant de terminer ma besogne et de me mettre à l'évier à côté d'elle.

- Soit je me suis trompé de chiottes, soit c'est vous... Mais je suis presque certain que nous sommes chez les hommes. J'espère que la vue ne vous a pas dérangée.


Je fais un clin d'oeil à la jeune femme et je termine de me laver les mains et je prend du papier afin de les essuyer.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 166
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Avr - 11:41
Je ne reste pas trop proche de lui, même si on est au même niveau, ses grattements m’ont foutus plus les jetons que le fait que je ne devrais pas être dans ce lieu sacré des gars. A sa phrase, je rigole tout de même. Il cherche quoi ? A me mettre mal à l’aise ? Et bien c’est raté, j’avoue que je n’ai aucune gênes, aucune honte. Pas pour ça en tout cas. Je finis par lever le regard vers lui, en passant ce dernier au niveau de son entre jambe, puis je lui dis Qui vous dit que je n’ai pas une queue plus grosse que la vôtre entre les jambes ? Dis-je en rigolant de manière très taquine.

Je prends moi aussi du papier pour m’essuyer les mains, puis je finis par lui dire Je ne vois pas pourquoi on en fait tout un plat à mettre des différentes toilettes pour les femmes et pour les hommes. C’est vrai quoi ! Pourquoi une telle différence ? On fait déjà des différences entre les deux sexes dans tout alors pourquoi en plus dans un truc aussi naturel que … Enfin vous voyez quoi !

Je finis par lui dire, m’essuyant toujours les mains pour éviter de lui serrer la sienne, au cas où ça lui viendrait à l’esprit Je m’appelle Scarlett et on peut se tutoyer vu que j’ai déjà vu ton petit appareil non ? Je lui fais un grand sourire en conclusion  de ma phrase. Je sais qu’on ne dit pas ça à un mec, mais je m’en fous des us et coutumes. JE fais et je dis que ce qui me plait et m’amuse.  Un point c’est tout. Je ne sais pas, en général, quand je ne suis pas derrière mon écran, je suis plutôt du genre renfermée et timide et ici, peut être à cause de l’intimité de ce lieu, je me sens moins à la ramasse dirons nous.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Informaticienne
Localisation : Ville, pour le moment
Date d'inscription : 13/03/2017
Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 10:51
Merde, fallait que je me gratte devant une fille hyper canon. Toute façon c'est pas comme ci je pouvais baiser qui que ce soit dans mon état. Je n'étais plus trop humain ni plus trop loup non plus et si je me tapais quelqu'un, Dieu seul sait ce qui pourrait arriver.

- Je ne sais pas... Je n'ai pas eu l'occasion de pouvoir vérifier.

Je rigole légèrement et je m'approche doucement de la jeune femme qui est de près encore plus canon que ce que j'avais vu au départ. Bordel, pourquoi il a fallu que je tombe sur une fille comme ça alors que je suis hospitalisé pour une putain de maladie qui me fait me gratter plus que de raison.

- J'en sais rien... C'est la société qui veut ça mais la société est souvent mal faites. A l'époque c'était hyper important les différences mais maintenant... Je trouve que ça l'est moins.

Je sais de quoi je parle, je suis né dans les années septante et bon à l'époque il y avait énormément de liberté, beaucoup moins de sujet tabou mais plus on avançait dans les années et plus les règles étaient devenues très strictes et je trouvait ça complètement con. Je n'avais pas été habitué à ça et ça me faisait toujours aussi bizarre quand j'y pensais.

- Markus.... Et mon engin est loin d'être petit... Je suis juste certain que tu dis ça pour me faire chier mais il en faut déjà beaucoup pour me vexer ma jolie.

Je la regarde et je la frôle afin de sortir des toilettes. Putain elle sent bon... Un mélange de vanille et de rose.

- Je sais pas ce que tu vas faire maintenant mais si tu veux me suivre, je ne vais pas t'en empêcher.

Je lui offre un sourire et j'ouvre la porte des toilettes.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 166
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Juin - 14:20
Il fallait que je tombe sur quelqu’un, un mec, bah oui bien entendu vu l’endroit où on se trouve, la seule fois où je dois aller aux toilettes dans un lieu public. Et le pire est que rien ne semble le toucher. Il  s’en fout que je lui parle de la grosse queue que je pourrais avoir entre les jambes et semble prendre mes paroles au sérieux quand je parle de la différence entre les deux sexes. Ok, je suis d’accord, pour moi non plus, je vois plus trop la différence. Enfin à part physiquement, mais de là à en faire un sujet sérieux de discussion ? Il est bizarre, mais bon, on est dans un hosto et il se gratte ? Je ne sais pas ce qui doit le plus me faire peur, tomber sur un mec dans les toilettes pour hommes et qu’il croie que j’envoie de mauvais signaux ou bien qu’il ne fasse que se gratter et que peut-être il ait quelque chose de contagieux ?

Bon par contre, ça me fout mal à l’aise de le vouvoyer alors que je viens de voir son engin. Je ne sais pas, c’est un peu délicat alors je prends pas de pincettes et je le dis tel que ça sortirait de la bouche d’une gamine. Enchanté Markus ! Et là, il me fait rire, je le fais d’ailleurs, je ne m’en cache pas et je lui dis Oh mais je ne cherchais pas à te vexer, ce n’est pas mon genre ! Quoique …

Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? Retrouver la sortie surement ! Enfin il serait temps, j’ai du travail à faire si je veux absolument me faire embaucher au PNC. Enfin soit, ça, ça ne regarde que moi et moi seule. Je m’approche le plus possible du meuble devant moi quand il me frole. Généralement, j’aurais pas bouger, mais le lieu ne s’y prête pas je trouve.  Retrouver la sortie avant que les psys ne me retrouvent ! Je lui dis alors qu’il ouvre la porte des toilettes sur le ton de la confidence Je me suis échappée du service psychiatrique, mais chut, faut pas le dire ! Je pose mon index sur ma bouche alors que je sors en le suivant de ces toilettes !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Informaticienne
Localisation : Ville, pour le moment
Date d'inscription : 13/03/2017
Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 25 Juin - 17:44
Je n'avais jamais vu cette fille avant aujourd'hui et on peut dire que pour une première impression je n'ai pas vraiment montré la meilleure facette... En effet, je me suis gratté devant elle comme un fou furieux. Pour la drague, je repasserais probablement plus tard. Quoiqu'il en soit, elle est très jolie et ça me rend encore plus dingue d'être dans un état comme celui ci. Avant de me retrouver à l'hôpital, j'étais quelqu'un de normal si on oublie le loup. Je draguais tout le monde, couchait avec qui le voulait, j'avais un travail. Aujourd'hui, ma seule activité est de me gratter dans une chambre d'hopîtal. En un seul instant, j'étais passé du rêve au cauchemar.

- Le jour ou je sortirais d'ici je pourrais te montrer tout ce que tu veux à propos de l'engin d'un Magnussen.

Je n'allais tout de même pas perdre le nord face une fille, je valais mieux que ça, alors évidemment, j'avais de grosses plaques rouges sur tout le corps qui étaient dégoutantes mais ça n'allait pas m'empêcher de parler et de montrer ma tchate habituelle tout de même.

Je nous fait sortir des toilettes parce que nous n'allions quand même pas passer la journée ici et je lui dit que si elle n'a rien d'autre à faire, elle peut me suivre. A sa réponse, je souris et je lui dis tout bas.

- Motus et bouche cousue... Je me suis échappé du zoo... Les gens voulaient me mettre avec les gens de mon espèce... Tu sais avec les singes... Mais vu comme je suis bati on devrait penser à me mettre avec les chevaux.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : HM
Date d'inscription : 24/02/2017
Messages : 166
Age : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil - 17:22
Je le regarde droit dans les yeux, style « tu es sérieux là ? » non mais il me propose vraiment de me montrer son « engin », comme ça, comme si tout était normal ? Je rigole légèrement et je finis par lui dire Faudrait-il déjà qu’on se revoit monsieur Magnussen. Clôturais-je ma phrase par un clin d’œil . C’est vrai, qui dit que nous nous recroiserons un jour ailleurs qu’ici ? Qui dit que l’un ou l’autre, parce que je parle bien de lui également, en auront sincèrement envie ? Je ne sais pas, des rencontres fortuites comme aujourd’hui, mènent souvent à rien du tout. Le néant total.

Mais quand pour rire, je lui dis m’être échappée de l’aile psychiatrique, sa réponse me fait délirer. J’ouvre de grands yeux puis je finis par lui dire Les chevaux, rien que ça ? Ca ne m’a pourtant pas donné la même impression quand j’ai vu votre petit engin dans les wc ! Je me recule légèrement pour retourner vers la sortie, puis je lui crie Si un jour, tu sors d’ici, je m’appelle Eriksen ! Maintenant à lui de s’en souvenir, de savoir quoi en faire aussi si jamais un jour, il veut me revoir ! Quoi ? Je me permets de mettre un futur possible sur une rencontre totalement inédites dans des toilettes d’hosto ! Original au moins non ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Informaticienne
Localisation : Ville, pour le moment
Date d'inscription : 13/03/2017
Messages : 175
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 0:26
[Abandonné pour MAJ]
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1451
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés-