AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Un peu de culture (Eretria P. Syclista)

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 15 Avr - 16:45

La chaleur est de plus en plus insoutenable. Je me dois donc de trouver des moyens toujours plus créatif pour m'en sauver. Me voilà donc, un petit guide à la main, dans une des galeries d'art de la ville. La clim est en route, je ne suis pas en plein soleil et je me sens complètement détendue malgré mes talons. Ma robe est confortable et je me sens bien mieux ici que n'importe où ailleurs. Je me pose devant l'une des toiles, l'observant en silence, me laissant transporter par les couleurs et le sujet de la toile. J'ai toujours été fascinée par le talent de certains peintres. Comment parviennent-ils à prendre autant de leur temps pour vouloir peaufiner des détails aussi abstraits ou si ... inutile ? Je n'aurais très certainement pas la patience de peindre. Il n'en est toutefois pas moins que je suis toujours intéressée par l'art en général. C'est sans doute l'une des rares choses qui parvient encore à me toucher.

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Mai - 15:41



Aujourd’hui je ne travaille pas a l’hôpital, je le regrette. Pour deux raisons : la clim et la paix. Je suis bien lorsque je travaille… Même si je sais que ma sœur et mon paternel y travaillent aussi. Je soupire en tournant en rond chez moi. Je n’aime pas rester chez moi ce mois-ci, pas avec cette chaleur ! Il fait beaucoup trop chaud pour que je parvienne à faire quoique se soit ! Il faut que je trouve un abri où il fait frais ! Voici comment je me suis retrouvé dans cette galerie d’art. Aussi surprenant que celui-ci puisse paraître, je suis une démone qui a de la culture. J’aime bien l’art, même si je préfère la médecine. Alors que je marche tranquillement parmi les toiles, je remarque soudainement mon reflet plus loin, sauf que je sais que ce n’est pas réellement mon reflet. Le plus étrange la dedans, c’est lorsque nous nous habillons pareils sans même nous êtres concertés… Et c’est aujourd’hui le cas.

« Lilith... »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 23 Mai - 23:10
J'observe les toiles, me déplaçant lentement d'une salle à l'autre sans vraiment me soucier des autres personnes présentes autour de moi. Je me concentre sur les oeuvres, sur le talent de certains artistes et surtout sur l'air frais qui glisse contre ma peau. Je pensais vraiment que j'allais pouvoir passer un bon moment, mais ça ... C'était avant d'entendre une voix, presque identique à la mienne, une voix que je pourrais reconnaître entre mille, qui dit mon prénom. Je perds le petit sourire qui s'était dessiné contre mes lèvres pendant ma visite et je me retourne lentement vers ma jumelle. Identique serait vraiment approprié aujourd'hui plus que tout autre jour. Nous sommes presque habillée de la même façon. Je fronce légèrement les sourcils en me remémorant notre dernière rencontre. Ça c'était mal passé. C'était à propos de notre paternel et de sa fâcheuse manie de se mêler de ce qui ne la regarde pas.

- Eretria .. Quel plaisir de te voir là ... Et de voir que l'on a visiblement plus en commun que ce que tu peux parfois laisser entendre ...

Je lui adresse un petit sourire, tenant mon guide de papier contre ma cuisse, tout en me rapprochant d'elle.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 0:28


Il faut croire que parfois les choses sont vraiment mal faite et le monde beaucoup trop petit. Certes nous vivons dans la même ville, mais combien est-ce qu’il y avait de chance que nous nous retrouvions au même endroit, le même jour, dans le même créneau horaire ? Quasi aucune. J’ai un mal chance incroyable. Entre ça, le fait que Lilith est venu bosser là où je pensais être débarrassé d’elle et avoir la paix et en plus pourquoi ?! Parce que notre paternel, celui qui a ruiné mon enfance, mon adolescence et en quelque sorte mon lien avec Lilith travaillait aussi là-bas ! Je pense qu’a ce niveau-là je peux décrocher la médaille de la femme la plus mal chanceuse qui existe au monde. Lilith se retourne lentement vers moi et son non-sourire me réchauffe le coeur. Oui, je suis ironique.

« Au vu de ton regard et de ta moue plutôt en colère, à la place de ton magnifique faux sourire, je ne doute pas que tu sois heureuse que nous nous rencontrions ici... »

Elle s’approche alors de moi et je la regarde un long moment en silence.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Juin - 17:56
J'ai bien fait de me couper les cheveux. Ça nous différencie désormais un petit peu mieux. Elle ne pourra plus prendre ma place auprès de notre paternel, c'est l'une des raisons pour lesquelles je les ai couper un peu. Enfin, il serait surement assez idiot pour encore se faire avoir. Nous verrons bien. Je m'approche de ma jumelle sans vraiment sourire, même si je parviens à le faire à la fin de ma phrase. Évidemment, elle me le fait remarquer et je soupire légèrement en m'éventant avec mon guide.

- D'accord, je ne vais pas te mentir, j'aurais préféré ne pas te voir ici. Satisfaite ?

Je me retourne et fais quelques pas dos à elle, faisant résonner le bruit de mes talons dans la salle vide d'autres personnes. Je tourne finalement la tête vers elle.

- Mais maintenant que nous sommes réunies autant en profiter pour mettre notre dernière ... dispute, derrière nous, non ?

Ça ne m'apporte rien d'avoir ma soeur à dos. Ça ne risque que de me mettre des bâtons dans les roues. Ma soeur est comme moi sur ce point, il vaut mieux l'avoir en ami qu'en ennemi.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Juin - 16:21


Lorsque ma sœur se tourne vers moi j’ai quand même la surprise de voir que je n’ai pas halluciné et qu’elle sait bel et bien couper les cheveux. Vu que son visage est le mien, je peux dire que ça nous irait bien les cheveux courts. Ça c’est le petit côté pratique avec une sœur jumelle. Si vous n’osez pas faire quelque chose, persuader votre sœur de le faire, elle sera votre projection future et vous le saurez. En attendant j’aime beaucoup trop mes longs cheveux pour les couper, même si je dois avouer qu’avec une chaleur pareil j’aurais très envie de faire comme Lilith ! Je « coince » Lilith et sa fausseté et elle se met à soupirer avant de dire la vérité. Je lui offre un sourire plus que faux et me retiens de lui répondre quelque chose de cinglant, levant juste les yeux au ciel. Je me mets donc à marcher avec elle et à ce qu’elle me dit je tourne la tête vers elle.

« Toi tu veux faire la paix ? Bah en voila une nouvelle... »

Remarque-elle veut souvent la faire avec moi, c’est moi qui ne veux pas la faire avec elle. Mais là elle semblait vraiment m’en vouloir à mort. Enfin bon ! Quelque chose m’intrigue quand même.

« Pourquoi tu as coupé tes cheveux ? Toi qui les aimait tant... »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Juin - 1:25
Je peux voir que la surprise se lit un peu sur le visage de ma soeur. Pour une fois, ce n'est pas moi qui semble surprise, par l'une de ses énièmes mauvaises surprises. Mais son attitude m'arrache bien vite mon sourire intérieur ainsi que mon faux sourire d'extérieur. Je décide de dire la vérité, car de toute façon, Eretria est bien l'une des seules personnes au monde qui arrive à toujours bien me déchiffrer, peu importe à quel point je joue bien la comédie. Je met mets alors à marcher dans la galerie d'art, en profitant au passage pour m'éventer à l'aide du petit guide de papier qu'ils nous remettent lors de notre arrivée. Je pose de nouveau mon regard sur ma soeur, mon miroir, en entendant de nouveau sa surprise. Je ne vais pas lui dire que si je veux faire la paix avec elle, c'est parce que j'ai eu plus peur que je n'en avais l'air, la dernière fois que nous nous sommes vu, dans ce hold-up. Sans nos pouvoirs respectifs et l'intervention de cet homme séduisant et imposant, nous aurions pu y laisser notre peau. Après tout, nous sommes malheureusement mortelles. Bien trop mortelles. Et Eretria est l'une des rares, sinon l'unique, personne qui compte pour moi.

- Si tu ne veux pas qu'on la fasses, tu n'as qu'à le dire clairement. Mais ça ne sera pas faute d'avoir voulu baisser les armes, pour une fois.

Même s'il m'arrive plus souvent qu'à elle de le faire. Je suis plus vulnérable sans ma soeur, même si je m'entête à me prouver et à lui prouver le contraire en me montrant parfois méchante à son égard. Je pose alors mon regard sur une toile quand elle me pose une question à propos de ma nouvelle coupe de cheveux. Je passe ma main dans ceux-ci, sur les pointes, les regardant à travers mes doigts.

- Le look de jeune fille sage et d'ange, ça te va mieux à toi .. Mais ça ne veut pas dire que je n'y reviendrais pas. Et puis, tu devrais être contente toi aussi, on parviendra mieux à nous différencier..

Je lui fais un petit clin d'oeil avant de me remettre à marcher et de m'arrêter plus loin, devant une fenêtre, qui est si peu éclairée qu'elle nous renvoie notre reflet. J'y observe le mien.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 1 Juil - 16:19


Je vois bien que ma réaction satisfait ma sœur, mais elle ne peut pas me tromper ainsi, même si elle me sourit de manière fausse. Elle a ses yeux qui brille différemment, elle a des mimiques que… Je sais que c’est faux ! Je ne pourrais pas l’expliquer, mais je la déchiffre, mais ce qui me fait le plus peur la dedans c’est que je me dis que si je serais capable de lire autant en elle, c’est qu’elle aussi est surement capable de le faire et c’est ça le plus effrayant au final dans le fait d’avoir une jumelle ou un jumeau. Est-ce qu’on a réellement à un moment donné un jardin secret ? Je ne sais pas, j’en doute. Je suis ma sœur à travers les tableaux d’art et l’écoute attentivement. Lorsqu’elle met la « faute » sur moi je tourne la tête vers elle et lui souris finalement, un sourire aussi « vrai » que le sien quelques minutes plus tôt. Donc très faux.

« Pour que tu es la joie de me le mettre dans la tête si un jour il arrive quoique se soit ! Jamais ma chère Lilith, je suis ok pour arrêter cette petite guerre. De toute façon, je n’ai plus 15 ans... »

Si à cette époque nous nous chicanions beaucoup. Aujourd’hui nous avons un petit peu, dix ans de plus et il était grand temps de grandir ! Lorsqu’on parle de ses cheveux je me tourne à nouveau vers elle, sans comprendre.

« Comment ça ? Tu veux dire que les cheveux longs font angélique ? »

Rien que de dire ce mot, j’ai tout de même des frissons puisque je reste une démone et ça me répugne de pouvoir ressemble à un ange. Soudainement Lilith se stoppe et observe son reflet à travers une fenêtre mal éclairée, je fronce légèrement les sourcils et arrive doucement derrière elle, mon reflet se confondant presque avec le sien, juste derrière elle.

« Qu’est-ce qu'il y a ? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Juil - 16:01

Ma soeur parvient un peu trop bien à lire en moi. Ça commence à devenir assez problématique, car auparavant, je lisais beaucoup mieux en elle que elle en moi. Je vais devoir améliorer mes techniques, comprendre ce qui fonctionne moins bien avec elle, si je veux continuer à pouvoir lui jouer certains .. petits tours. D'ailleurs, je devrais bien parvenir à trouver un moyen de me venger du problème dans lequel elle a failli me mettre la dernière fois avec notre paternel. Mais pas tout de suite, là, je veux simplement mettre fin à cette guerre qui nous tiraille. Peut-être que ça parviendra à me faire oublier mes idées de vengeance après tout.. Je souris à ses mots, un vrai petit sourire amusé cette fois, lorsqu'elle dit que j'aurais pu m'en servir une prochaine fois. Oui, elle n'a pas tord.

- En effet, nous n'avons plus 15 ans .. Mais parfois, cette période me manque, pas à toi ?


Même si cette époque était remplie de guerre, souvent pour des broutilles, il n'en est pas moins que justement, nous étions beaucoup plus près l'une de l'autre et j'ai l'impression que nous ne retrouverons jamais cette proximité. Je suis prête à faire des efforts, mais il ne faut tout de même pas exagérer. On parle finalement de mes cheveux et ma jumelle résume assez bien ce que j'en dis, je hoche donc la tête pour confirmer.

- Oui, ça donne un air assez angélique. J'ai rarement vu des anges avoir des cheveux courts ..

Et je sais qu'elle déteste la comparaison, d'être traité d'ange, parce que malgré tout ce qu'elle peut en dire, elle est ce qu'elle est. Une démone, comme moi, et rien ne pourra la faire changer et être autre chose. Je m'avance dans la galerie, m'arrêtant finalement devant une fenêtre dans laquelle j'observe mon reflet. Eretria vient alors se placer un peu derrière moi et je hausse légèrement les épaules.

- Je me disais .. que beaucoup de choses ont changées entre nous. Nous ne sommes plus autant le reflet l'une de l'autre et pourtant .. Il m'arrive encore parfois de te voir quand je me regardes dans un miroir ou dans une glace. Comme si .. peu importe à quel point nos vies sont différentes, nous sommes liées à jamais.

Et évidemment, nous le sommes, mais je fais simplement lui rappeler qu'elle ne pourra jamais s'éloigner de moi autant qu'elle le souhaiterait peut-être. Je jette alors un petit coup d'oeil à ma montre avant de soupirer légèrement.

- Je dois partir. J'ai un rendez-vous avec un client du club. Il faudra que je t'en reparles d'ailleurs. On va bientôt se revoir de toute façon.

Je m'éloigne finalement de nos reflets et, après lui avoir fait un petit signe de la main, je quitte la salle d'exposition, puis la galerie complètement.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 701
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 0:14



Je vois bien que j’irrite ma sœur, mais je ne vais certainement pas changer parce que je l’irrite, oh non. Je suis comme ça, j’ai toujours foncé un peu plus qu’elle. Elle traînait avec les filles, je traînais avec les garçons, mais pas pour les mêmes raisons que lorsqu’elle, elle était avec les garçons. Je ne dis pas être une sainte, non au contraire, mais je suis plus prudente qu’elle. Lorsqu’elle me demande si cette période me manque je la regarde un long moment comme pour savoir si elle est sérieuse et je secoue finalement la tête. Le moment où notre mère nous forçais à faire des choses ?! Non, ça ne me manque définitivement pas ! Lilith voit d’ailleurs que la comparaison m’irrite et elle continue sur ce lancer, je plisse légèrement les yeux et fronce les sourcils, mais je ne réponds pas. Ce serait lui donner raison que de m’énerver plus, de toute façon elle m’intrigue lorsqu’elle se stoppe pour s’observer. En l’entendant je garde le silence, comme une boule qui bloque mes paroles. Comment dois-je le prendre ? Je ne sais plus quoi pensée. De toute manière je n’ai pas le temps de répondre qu’elle me signale qu’elle doit s’en aller. Je la regarde s’éloigner et soupire finalement. Le monde est parfois cruel…


The End
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 492
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-