AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

La belle et le monstre.... Ft. Janessa

 :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 8 Mai - 13:20
Le regard océanique n’était que candeur, humanité et gentillesse. Le mineur était dans son élément. La nature calme, regorgeant de vie et surtout qui ne jugeait aucunement sur l’apparence. Loin des hommes et de leurs jugements si artificiels sur la beauté physique. L’ange déchu avait discuté avec Igor. Cet homme grisonnant était le propriétaire des bois où le géant parsemé de cicatrices avait élu domicile. Robert payait son loyer, à savoir le petit chalet des plus humbles, en effectuant toute sorte de travaux pour le vieillard. Aujourd’hui, ce dernier lui avait demandé de couper un arbre-mort près de la route privée qui serpentait ses terres. Donc la hache de bûcheron bien calé sur son épaule démesurée, Bobby avait quitté son domicile à la brunante matinale. L'homme à la carrure impressionnante se mit à marcher lourdement dans la direction indiquée, traînant un peu les pieds comme un ours traîne les pattes. Ses bras eux, sans osciller, pendaient ballants à ses côtés comme ceux d'un gorille. Robert souriait maintenant grandement. Ce sourire, si souvent absent de son horrible faciès, repoussait au loin la laideur de l’homme pour ne laisser pulser toute la bonté et la gentillesse du géant au cœur d’or. Respirant l’air vivifiant, mais si chaud de l'été, la douceur modelait les traits durs du visage du golem de chair. Un apaisement sublime semblait avoir chuté sur les épaules massives de l’être à l’intellect douteux. Avançant tel un soldat au rythme chantant des oiseaux nichés dans les branches ornées des couleurs estivales, Bobby s’enfonça sans craindre dans les bois qui commençaient à se glorifier de leur parure à cause de cet été un peu plus chaud. Bobby aimait mieux l'hiver. Bientôt une neige, plus un ballet de cristaux gelé, déposera sa froideur sur l’homme déformé. Robert profitera de ce petit plaisir, si simple et si souvent ignoré des gens en général, en basculant sa tête vers l’arrière. Laissant les flocons merveilleux atterrir sur les traits atypiques de son visage, Bobby laissera la douceur de cette caresse que la nature offrit à la lie de l’humanité. Il pourra même refaire un bonhomme de neige avec sa nièce adorée lors d’une de ses sorties de l’hôpital, faire des anges dans la neige et se blottir l’un contre l’autre pour se réchauffer. Il repensa à ces moments doux et tristes à la fois, ces battements de cœur d’une autre enveloppe céleste. Ces sourires perdus dans un autre âge et cette complicité que le monstre de foire avait perdue à jamais. L’être déchu s’ennuyait tellement de sa dulcinée, de son âme sœur. De Rosalie. Quelques larmes, des cristaux salés comparables à des diamants liquides, slalomèrent son visage aux traits atypiques. Une mélancolie et une tristesse lourde comme du plomb tombèrent sur les épaules massives de l’homme difforme.

Bientôt toutefois le bucheron arriva enfin à sa victime. Un vieil arbre dont la vie s’était achevé de manière brusque par un parasite parmi tant d’autres. Toute forme de vie avait un prédateur ou bien des bacillaires qui lui pourrissaient la vie. Les anges avaient les démons et vice versa. Mais le martyr à l’armure de peau rapiécé ne voulait que vivre en paix et d’aider son prochain. N’importe quel prochain quel que soit son ascendance ou origine. Car dans le cœur de chaque être, une once de pureté et de gentillesse pouvait être découverte et grandir. Robert en était convaincu et le jour où il aura tort, il sera tout simplement détruit par l’incompréhension et la méchanceté. Mais pour l’instant il lança au loin ces pensées troublantes. S’assurant que le titan de sève était bien inhabité par des formes de vie animale, Bobby cracha dans ses mains rugueuses et immenses pour entreprendre ce travail. Corvée des plus bienvenues pour oublier un peu son existence morne, ses problèmes et sa propre déchéance au regard du Seigneur.

La hache du colosse s’éleva très haut au-dessus de la tête en forme d’œuf et au faciès monstrueux de Robert. Ce dernier ajusta la détente du puissant coup de la lourde lame avant de permettre à ses muscles disproportionnés de relâcher le coup comme le ferait un prédateur qui porterait le coup de grâce à sa proie pétrifiée et angoissée. Laissant décrire à l’outil un arc dévastateur, la tête métallique s’enfonça profondément dans la chair tendre de la cible du monstre de foire. Au moment de l’impact la voix grave et le ton lourd du géant déformé expira un petit soupir de soulagement devant l’accomplissement de son action. L’armure d’écorce n’était plus qu’un lointain souvenir. La dernière fibre végétale morte se fendit alors en deux. La hache coupa alors le lien minime qui retenait les racines au tronc de ce titan moribond des forêts. Entendant le craquement sinistre, un sourire gratifiant se posa sur les lèvres exsangues de l’ange déchu. Portant tout doucement ses mains qui pouvaient se transformer en boulet de canon mortel en cas de grandes nécessités à sa bouche, l’ancien mineur du Kentucky cria le signal d’avertissement des plus appropriés pour la situation.

Robert- TIMBER

Mais le regard si pur de l’ange déchu se remplit alors d’effroi. Le géant moribond venait de valser dans le mauvais sens. L’immense arbre commença sa chute vers le sol dans la direction du sentier pédestre. Le tronc tomba comme au ralenti, mortellement blessé par l’acier de la hache. Quelques frères d’armes, d’autres arbres immenses, semblèrent vouloir rattraper leur compagnon avec leurs branches tendues. Mais rien ne pouvait arrêter la descente de ce patriarche végétale. Rentrant la tête de dépit, le géant aux multiples cicatrices ferma ses yeux pour encaisser le choc de la fin des souffrances de l’arbre. Le son mat dont il s’attendait fut heureusement entendu. Mais un son effroyable, un plaintif et lugubre appel, déchira l’atmosphère. Aussitôt le colosse immonde se précipita, ses grandes enjambées le portèrent vers le lieu d’une tragédie. Un loup gris argenté, un Léviathan surprenant de par sa grosseur et sa musculation, était immobilisé par un traquenard immonde. Un piège à ressort à mâchoire d’acier s’était refermé sur la patte postérieure gauche de la magnifique bête. Aussitôt le regard bleuté si pur de l’ange déchu se remplit d’effroi. Laissant tomber sa hache au sol, le golem de chair avança avec les mains bien visibles. Dans une attitude de paix et de sollicitude en quelque sorte. Créature empathique, Robert ressentait la douleur de l’animal prisonnier par la convoitise des hommes. Murmurant des paroles douces, le fier quadrupède et l’erreur de la nature se jaugèrent du regard. Le loup ressentit alors la douceur, la candeur et la tendresse qui émanaient du regard bleu-vert si semblable aux vaguelettes de l’océan calme. Le fier animal accepta l’aide la chose immonde et se coucha sur le flanc, haletant péniblement sous la souffrance. Bobby se mit alors à genoux pour commencer à forcer les mâchoires d’acier sanguinaire. Plaçant délicatement les doigts dans les embrassures de métal, les muscles formidables commencèrent à déployer leur puissance phénoménale pour secourir un être vivant qui avait vu l’âme merveilleuse et divine de l’enveloppe charnelle honni de tous…
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 30 Juin - 17:47
[abandonné]
Admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Serveuse et professeur de danse
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 852
Age : 22
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Like a flower made of iron..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés-