AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Parce que tu serais encore plus jolie avec un sourire! » [Liorah][CLOS]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 13 Juin - 4:06

Un petit sourire?


Jace | Liorah




-----------------------------------------------


Cela faisait quelques temps que je rencontrais des gens que je n’avais sois jamais vu, soit jamais vraiment prêté attention avant à eux, mais cette jeune fille aux cheveux d’un blond magnifique, il était difficile de passer à côté : Je ne sais pas vraiment d’où elle venait et combien de temps cela faisait qu’elle était ici, mais ce que je savais, c’est qu’elle avait l’air souvent perdue dans ses pensées et si… tristes. Comme si elle avait perdue quelque chose. Pas quelque chose comme la santé. Elle n’avait pas ce regard qui disait « je suis triste d’être aussi mal en point », mais plutôt ce regard de « j’ai perdu quelque chose qui m’était important ». Il y a des gens dont le regard a perdu l’étincelle, elle, c’était bien plus frappant… Elle avait perdu le gout de vivre. Et ça, ça avait frappé Jace en plein cœur. Jace était comme ça : Il avait envie d’aider les gens, mais surtout, il était très proche des gens, même les inconnus. Généreux avec autrui, il avait toujours l’écoute patiente. Il n’avait pas toujours les mots pour soulager la peine de quelqu’un, mais il écoutait toujours. Et ne dit-on pas que l’écoute est un des plus précieux cadeaux qu’on peut offrir à quelqu’un? Et je parle de la vraie écoute. Pas celle d’une oreille ou celle distraite, mais celle où tu regardes la personne dans les yeux et celle-ci ce sent non seulement écouté, mais aussi soulagé d’un poids quand elle te parle. Tu n’as pas besoin de dire grande chose, juste le fait de l’avoir écouté avec beaucoup d’attention, de respect et de patience aide une personne. Et c’est ce que Jace voulait offrir à cette jeune femme aux cheveux d’un blond magnifique, seulement difficile avec une timidité comme la sienne.

Jace Curtis venait de sortir dans le petit parc joint à l’hôpital, profitant de la chaleur de la journée pour se détendre les muscles. Il se sentait bien dehors. Prenant une grande respiration, il relâcha toutes les tensions dans ses muscles pour relever la tête, souriant au beau temps. Aujourd’hui, il allait plutôt bien. Plutôt, car il avait toujours la respiration sifflante dû à sa dernière crise, et être trop longtemps assit lui donné mal au ventre, mais sinon ça allait bien. Il était stable, comme on pouvait le dire. Et c’était plutôt une bonne chose. Et c’est alors qu’il marchait dans le petit parc qu’il la vit encore une fois.

Cette femme était magnifique. Oui, il se répétait, j’en suis désolé, mais elle était vraiment belle, c’était un fait. Et Jace ne pouvait que remarquer, qu’encore une fois, son regard semble… Il ne serait trouvé les mots justes, mais perdu au loin. Et pour une fois, il était bien décidé à essayer d’aller lui parler. Depuis combien de temps était-elle prit dans cet hôpital? Qu’avait-elle? Et pourquoi semblait-elle aussi éloignée de tout…? Encore une fois, Jace était trop curieux, mais ce n’était pas ça qui le pousse à aller voir la demoiselle : Il était inquiet. Pour une inconnue, certes, mais elle restait une « partenaire ». Il allait au même hôpital et, surtout, ils restaient des êtres humains, tout deux. Et c’était comme ça que Jace voulait vivre : Essayer d’amener un peu de son bonheur dans la vie d’autrui.

Le jeune homme se dirigea donc vers la jeune femme, arrivant devant elle avec douceur pour ne pas la surprendre. Il lui sourit, passant ses bras derrière sa tête.

« Il fait beau aujourd’hui, non? », dit-il joyeusement. « On a pas encore eu la chance de se présenter l’un à l’autre, alors… Je m’appel Jace! Enchanté! »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Juin - 2:09
[Par contre, je suis désolé mais j'ai beaucoup de mal à lire avec la couleur fluo :s]

J'ai recommencé a manger. Mon corps a donc reprit des forces. Il lui manquait pas mal de choses pour que ça reprenne comme avant. Le personnel soignant a été plutôt content de me voir de nouveau accepter les plateaux repas et surtout accepter de sortir de ma chambre, certains ont même été content de me voir déambuler dans les couloirs. Je suis obligé de me servir de béquille quand même encore mais c'est toujours mieu qu'être dans un fauteuil roulant..

J'ai l'impression que la chaleur est moin forte que les derniers jours et c'est pas plus mal parce que c'était intenable et j'ai entendu qu'il y a eu beaucoup de perte dans notre aile ce qui m'attriste énormément...des gens que j'ai déjà vu, à qui j'ai déjà sourit...pourquoi la vie est si injuste..
Aprés mon petit déjeuner et ma douche, j'ai prit un bouquin et je suis sortie dans le parc de l'hopital. J'ai marché parce que le médecin a dit que c'est ce qu'il fallait que je fasse, pour mes muscles, mes articulations...pour remettre tout ça en marche..alors je le fais , jusqu'à ce que je puisse plus...je me suis assise sur un banc. Si je m'assois a même le sol, j'ai des doutes de pouvoirs me relever. J'ai jeter un œil dans mon bouquin et je l'ai reposé rapidement parce que je le connais sur le bout des doigts..chaque pages..il faut vraiment que je demande a Magnus de m'en porter des nouveaux..et ça m'arrangerait aussi d'avoir un ordinateur avec une connexion internet peut-être que je pourrais remonter cette légende...des indices...en plus de pensé a ça...Aedan me revient en tête...je fais tout ça pour lui, pour le retrouver...mais je perd espoir...

Je penses aussi a Alexander. Le pauvre. Ça m'a fait mal au cœur de le voir dans cet état et je me suis promise de l'aider. De lui prouver qu'il pourrait vivre avec notre monde ! Je repense a tout ce qu'il doit ressentir au fond de lui...mais je suis rapidement coupé par une voix et je relève la tête vers le propriétaire..Il me parle à moi ?

Euh oui..la chaleur est beaucoup moin forte, c'est agréable...

Est-ce qu'il m'a choisit comme ça pour discuter ? Est-ce qu'il m'a déjà vu ? Il n'a pas l'aire méchant mais son approche me ramène au souvenir de cette soirée ou tout à basculer..le type m'a aborder avec une réplique du même genre...Je le regarde un instant..

en..enchanté. Je..je m'appelle Liorah..vous êtes hospitalisé ici ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Juin - 8:27
Ce n’était aucunement le but de Jace de faire peur à la jeune femme à la beauté surprenante. Sincèrement, il aimait beaucoup les gens, et malgré sa timidité, il adorait leur parler. Néanmoins, vu sa timidité (justement) il n’était pas des plus à l’aise oralement, et commencer une conversation en était souvent difficile pour lui. Mais cela ne voulait pas dire pour autant qu’il ne s’essayait pas. Cela pouvait donc donner des débuts de conversations très instables, malaisantes ou incertaines. Jace, il était bien mignon, mais pas très doué dès que cela venait de parler avec quelqu’un. Et bien que Jace était le dernier à vouloir faire peur à qui que ce soit, ça arrivait parfois que dû à sa maladresse, et bien… De telles situations arrivent.

Bref, ce n’était pas son but, surtout pas avec cette jeune femme, donc il allait essayer de son mieux d’établir déjà un certain lien de confiance pour ne pas lui faire peur. Ces années étant comptés, il voulait profiter au maximum de sa vie pour rencontrer des gens. Et surtout, en aider au maximum. Les aider comme il le pouvait : Juste faire sourire une personne et Jace en était comblé. C’était déjà un petit point positif dans sa vie. Aujourd’hui, il voulait tenter avec cette femme.

Liorah donc. Je pouvais enfin poser un nom sur son visage, ce qui me donnait déjà un léger sourire aux visages. Pour avoir vu souvent la jeune femme au regard triste, Jace était heureux de pouvoir enfin lui parler, lui adresser la parole. Et peut-être qu’un jour il serait enfin à quoi est lié cette tristesse qui ne devrait pas être dans son visage? Cela serait si bien. Il espérait tant pouvoir l’aider, au moins faire un petit quelque chose…

« C’est vrai! On a eu des journées épouvantablement chaudes ces derniers temps. Mère Nature n’a pas été clémente! », dit-il en riant joyeusement.

Il pouvait bien essayer de détendre l’atmosphère non? Ou du moins essayer… Surtout que son but n’était pas du tout d’être méchant ou de lui faire peur.

« Oui, depuis un moment! Avant j’étais hospitalisé ailleurs, mais depuis que j’ai déménagé, je suis rendu ici! », expliqua-t-il en souriant. « Et vous? Ça fait combien de temps que vous êtes ici? »

Il essayait lentement dégagé la conversation sur un sujet doux, calme, le quotidien de leurs journées quoi. Puis avec douceur :

« Je vous assure que je ne veux pas vous faire peur, je ne fais que me présenter et vous parlez! Je vous est souvent vu à l’hôpital donc je me suis dit, vu que nous sommes tout deux des réguliers de cette hôpital, on pourrait faire connaissance… C’est toujours mieux avoir des amis, des connaissances, dans un endroit qu’on fréquente souvent, que d’être seul, non? »

C’était mieux, n’est ce pas? Selon Jace du moins, tout était mieux que la solitude, vu que ce dernier ne pouvait la supporter. Il en devenait vite malade, déprimé, quand il était seul.


HRP: Oh d'accord! Je ne vais pas en mettre alors!
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Juin - 15:36
Il y avait un moment que je n'avais pas vu quelqu'un d'aussi joyeux. D'habitude, j'aime voir les gens comme ça parce qu'ils partagent le bonheur que j'ai de vivre mais maintenant, je me sens vide, si mon corps va mieux, ma tête c'est pas encore ça.. j'ai encore du travail a faire là dessus. Il faut que je reste discrète parce que je sais rien de lui et je crois pas l'avoir vu chez les surnaturelle, je connais pas tout le monde mais..quand même. Lui a un visage qu'on oublie pas..et une bonne humeur tout aussi inoubliable. Si il n'est pas surnaturel , il ne doit pas savoir le nombre de perte qu'on a vécu..si il l'est peut-être que c'est une façon de ne pas être attristé, parce que je ne sais pas mais moi sans les connaitre vraiment je me sens triste pour eux...et en colère contre l’hôpital de ne pas avoir fait ce qu'il fallait pour les aider..pas le personnel , je sais qu'ils sont surmené.

La chaleur est peut être signe de colère, et elle aurait toutes les raisons de l'être...peu de gens respect ce qu'elle nous offre..la pollution détruit tout..et si ce n'était que la pollution..l'homme aussi..l'espèce humaine est l’assassin de la planète...et elle a fait victime ceux qui n'en était peut-être pas...

Il est là depuis longtemps et je l'ai jamais vu. Alors il ne doit vraiment pas être surnaturel. Quoi que je passe du temps dans le parc et si il sort ..j'ai peut être simplement jamais fait attention, la plupart du temps, je médite quand je suis dans le parc pendant de longues minutes..et je rentre. J'ai la tête tellement ailleurs aussi, que je ne fais pas attention a ce qui m'entoure ce qui parfois, me fait faire des bêtises...

Ce n'est pas facile d'être hopitalisé depuis longtemps...à peu prés 5 ans..disons 6 ans..c'est devenu une routine..et j'en suis venu a appelé l'hopital mon chez moi...même si j'en ai un qui m'attend a l'extérieur...vous êtes là pour quoi?

Il essaye de me rassurer et c'est ce que je trouve encore plus étrange parce qu'il essaye de me convaincre et j'ai souvent eu de mauvaise impression. Quelqu'un qui essaye de vous mettre vraiment en confiance pour au final vous la faire a l'envers...Lui ne semble pas être mauvais mais je préfère quand même rester...sur la défensive...

Nous pouvons apprendre mais je préfère vous dire que je ne fais pas facilement confiance aux hommes. Un vieu traumatisme...même si je sais que vous ne me ferez pas de mal, j'ai quand même peur...Vous serez mieu assis si nouis devons passer un peu de temp tout les deux...

Mon moral n'est pas mieu, mais j'ai réussi a reprendre le dessus, ma voix a même reprit la douceur habituel. Je me suis excusé auprés de toutes les personnes que j'ai pû agresser et je me promet de leur montrer que je ne suis pas celle qu'ils ont vu même si beaucoup me connaisse depuis le temp est le savent...

[excuse moi encore quand même , j'aime pas " casser " le plaisir des autres d'apporter un design a leur réponse!]
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Juin - 23:37
Jace avait toujours été du genre à sourire pour rien. Depuis qu’il était jeune, sourire, c’était sa petite bouffée d’air frais à chaque journée. Même avant de savoir que sa maladie aurait un si gros impact sur sa vie, il était du genre à sourire à chaque journée. C’est comme ça qu’il voulait que les gens se souviennent de lui : Avec un sourire au visage. Il voulait que, quand les gens allaient voir des photos de lui, que certaines personnes aller parler de lui, qu’ils s’en souviennent avec un gros sourire sur le visage.  C’est comme ça qu’il voulait marqué les gens… Il ne voulait pas que ceux-ci se rappel de lui triste et qui ne voyait que sa vie défilé devant ses yeux. Même si, présentement, il avait plusieurs raisons d’être « malheureux », il ne voulait pas l’être. Sa vie était comptée, il n’avait pas le temps d’être malheureux. Jace voulait sourire, voulait profiter de ces années pour que les gens se rappellent en bien de lui. Jace fixa avec douceur Liorah, surpris, clignant lentement des yeux, avant de sourire avec douceur :

« Tu as raison, mais ne met pas tout le monde dans le même panier. Certains essayent de protéger cette planète, c’est simplement qu’ils sont moins vu que ceux qui la tue… Comme dans les nouvelles, en faite. On fait passé les nouvelles tristes avant celles joyeuses… Notre monde semble donc beaucoup plus amorphe et triste à cause de ce que nous passons en première page. Mais si on cherche plus loin, on remarque qu’il y a aussi des choses merveilleuses qui ce passent, simplement elles sont oubliées derrière les nouvelles malheureuses. », dit tranquillement Jace, avant de tourner son regard brillant vers Liorah, souriant brusquement. « Moi, je préfère profiter de ma vie pour aider les autres! Et rendre se monde un petit grain de sel meilleur! »

Jace s’étira lentement, avant de venir s’assoir à côté de la demoiselle avec douceur, prenant place à ses côtés. Il finit par tourner à nouveau son regard vers la demoiselle, souriant.

« J’ai la fibrose kystique. En gros, ma qualité de vie est réduite et j’ai parfois très mal au ventre, par exemple. », dit-il lentement. « Mais je m’en soucie pas beaucoup. Je sais que mon espérance de vie est comptée, alors je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort, je vais plutôt faire tout en mon pouvoir pour profiter pleinement de mes années qu’il me reste! Par exemple, sortir dehors et aller parler avec des gens! », dit-il en riant joyeusement.

Jace regarda Liorah dans les yeux un moment, avant d’hocher avec douceur la tête. Il garda le silence un court moment, avant de dire avec douceur :

« Je comprend. Je ne vous demande pas de me faire confiance, je viens simplement vous parler parce que j’en ai envie. Et que c’est beaucoup plus agréable passer une journée en compagnie de quelqu’un que seul! »

Jace ne détacha pas son regard d’elle, fascinée un moment par sa beauté, avant de détourner doucement la tête sans perdre son sourire.

« Si ce n’est pas indiscret, vous… avez quoi? », demanda Jace tranquillement.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 16:50
Je secoue la tête. Trop de bonheur et de positif dans ce garçon. Il descendra vite de son nuage quand il se rendra compte. Je peux être la personne la plus douce, la plus innocente, la plus adorable du monde, tout du moin selon certaine paroles. Je me rend compte petit à petit des choses. Oh bien sûr que je continuerais de voir du bon dans les gens , d'être celle que j'ai toujours été mais avec un certaine regard différent sur les situations. Je continuerais de sourire pour " faire penser que tout va bien" et peut-être qu'avec le temp, mon moral ira rééllement mieu. Pour l'instant, tout est trop étrange, comme si je vivais un rêve éveillé..j'ai besoin de changer d'aire, c'est ce que j'ai besoin. Je secoue la tête a ses paroles. Encore une personne qui me fait sentir complétement stupide. Je devrais peut-être arrêter de parler avec les gens, c'est le mieu que j'aurais a faire pour me sentir bien..

A aucun moment, j'ai sous entendu que je mettais tout le monde dans le même panier. Alors oui, les média préférent étalé le mauvais plutôt que le meilleur. Oui, il y a des gens qui se battent pour préserver notre planête, mais ce ne sont que des grin de poussière parmis tout un desert. Je suis un grin de poussière. C'est beau ce que tu penses mais tu te rendras compte que parfois, ta bonne humeur ne plaira pas aux gens. J'en ai payé les frais. Je continue de croire dans diverses belle choses , mais le boomerang est douloureux quand il te revient en pleine face.

Je ne le force pas a changer, juste le mettre au pied du mur que malgrés tout le positif qu'il ressentira dans sa vie , beaucoup de négatif lui viendra aussi..Je sais trés bien qu'il va trouver quelque choses pour contre dire mes paroles. Mais c'est comme ça. Chacun son avis. Chacun ses expériences. Il ne lâche pas son sourire, c'est bien si il est heureux de sa vie..je ne sais pas comment je dois agir avec lui. Est ce que je dois lui tirer mon chapeau de voir la vie en rose malgrés que la mort se présente a sa porte ou est ce que je dois me sentir mal à l'aise de savoir qu'il risque de mourir alors que..j'ai probablement ce probleme aussi même si j'ai aucune idée de quel moment ça pourrait arriver..

Vous avez du courage de réussir a profiter de la vie aussi pleinement en sachant pourtant ce qui vous attend..peu de personnes arrivent à le faire..profiter autant que la vie vous offre de le faire.

Je lui explique le fait que j'ai bien du mal avec le sexe masculin et je suis contente qu'il comprenne même si je fais des efforts pour reprendre des relations normal. Ça aide d'avoir des amis masculin..

La solitude n'est pas toujours désagréable vous savez..il m'arrive souvent d'être seul et j'apprécie beaucoup. Je peux m'évader à ma façon dans une sorte d'autre monde.

Je suis perturbé qu'il me dévisage comme ça. J'ai pas l'habitude qu'un inconnu le fasse et je baisse la tête pour regarder l'herbe. Je joue nerveusement avec mes doigts. La question tombe et il faut que je trouve comment exposé mon problème sans révélé ma nature..

Les médecins ne savent pas. Je suis prise de vertige, de maux de tête et de malaise. D'une crise a l'autre , ça peut-être différent niveau. Les crises les plus violente me plonge dans le coma, les crises un peu moin forte me prive de mes forces j'ai l'aire d'une grand mère de 90 ans et les bien moin forte ne font que m'épuiser et me donner une bonne migraine...tout les examens possible et inimaginable ont été fait...et ils ne trouvent pas, alors ils cherchent encore...je suis un cas spécial..et je penses que je quitterait jamais cet hopital en pleine forme...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Juil - 9:16
Jace garda le silence, fixant devant lui, avant d’hocher un peu la tête lentement a écouté la jeune femme. C’était tout des choses qu’il savait déjà pour l’avoir vécu.  Sa bonne humeur avait souvent agacé les gens, même ses parents pendant un temps, mais ce n’est pas pour autant qu’il avait arrêté de vivre comme il vivait : Pendant un moment, il avait été pessimiste et avait arrêté de sourire tout le temps, et ça avait été la période la plus sombre de sa vie et celle dont il préférait le plus souvent oublié. Il comprenait la jeune femme de penser ce qu’elle pensait, mais il ne pouvait vivre ainsi : Que les gens ne l’aiment pas, il pouvait vivre avec. Ne pas sourire, ne pas profiter de sa vie, de ne pas simplement être heureux? Jamais. Il ne pouvait pas vivre avec le fait que, juste à cause que parfois le boomerang lui revenait en plein visage, pour utiliser les mots de Liorah, il devait changer sa vie.

« Je te comprend, oui… mais j’ai décidé de vivre ainsi, malgré que les gens n’aiment souvent pas ma bonne humeur. J’ai décidé de vivre pour moi-même, donc… Ça me reviendra un jour, c’est tout. »

Il regarda Liorah en souriant, le regard brillant de joie. Elle était magnifique, intelligent et elle ne méritait pas ce qui lui arrivait. Oh, il ne savait pas encore de quoi elle souffrait, ni sa vie, mais elle ne méritait pas de sembler aussi triste. Elle ne méritait pas de s’assoir seule sur ce petit banc. Elle ne méritait pas… d’avoir ce regard si triste, ses paroles si tristes… Liorah méritait d’être heureuse, comme bien des gens, et c’est ce qui le rendait encore plus attentionné envers elle. Il voulait la voir sourire. Parce qu’elle le méritait. On le penserait surement fou à penser ça d’une presque-inconnue, mais Jace était ainsi.

« Je vais en profiter oui… Merci beaucoup! Je veux dire, de me dire ça… », dit-il en souriant. « Et je te promets dans profiter autant que je le pourrais. »

Il regarda devant lui un moment, respirant doucement l’air, ce remplissant les poumons de cet environnement sain, agréable. Il aimait vraiment passer ses journées dehors, il adorait ça. Jace était du genre à vouloir vivre dehors, à vouloir marcher pendant des heures, malgré que son corps, lui, n’appréciait aucunement le sport. Ce n’était pas la première fois que Jace et son corps ne s’entendait pas sur certaines choses après tout… Et ouais.

« Oh c’est vrai… Je ne sais pas pourquoi, j’arrive mal à vivre dans la solitude, mais c’est vrai que ça peux aider à réfléchir sur soi-même, à oublier nos problèmes et à juste ce concentrer sur soi. Ça peut toujours faire du bien, mais moi j’ai un peu de misère avec ça. J’aime être entouré, il faut croire. », dit-il en riant un peu.

Il écouta Liorah parler par la suite, surpris par cette maladie mystérieuse, mais surtout désolée. Ça ne devait vraiment pas être facile de vivre tout les jours en sachant qu’on pouvait être propice à des crises. Et donc cela expliquait le pourquoi elle sortait rarement de l’hôpital… C’était dommage pour elle…

« J’espère sincèrement qu’ils vont trouver comment te soigner… Ou du moins quelque chose qui pourrait t’aider à aller mieux. Personne ne mérite une telle chose… », dit-il lentement en posant son menton sur la paume de sa main. « Même ton sang, ou bien des radiographies ne voient rien? »

Il se tourna un peu vers elle, puis soupira. Étrange, mais surtout triste qu’ils n’arrivent pas à découvrir ce qu’elle avait…

« Enfin jusqu’à ce que tu ailles mieux, je serais là si tu as envie de parler! Tu aimes certaines choses?
», dit-il en souriant, voulant rendre la discussion plus animée. « J’adore les chiens moi! J’ai toujours voulu en avoir un. Comme un berger allemand, peut-être. »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Juil - 14:22
[Excuse moi de t'avoir fait attendre!]

Je ne veux pas me faire remettre à ma place en me fesant dire que je fais d'un cas une généralité. Mais bien des gens aiment se morphondre et avoir mal plutôt que d'essayer de voir les choses meilleures qu'elles ne le sont. Bon pour ma part, je penses que je suis comme ça en ce moment mais je commence doucement à me dire que je vais me battre pour être a nouveau bien. Sourire, apporter du bien à ce qui m'entoure comme j'ai pû le faire avant que la crise ne me prenne tout. Je dois juste retrouver assez d'energie pour me battre. Ça fait trop longtemps que je le fais..et même si c'est de plus en plus dure, je peux pas lâcher comme ça..

Continue d'être la personne que tu es , ne change jamais pour être comme les gens veulent que tu sois. Toute façon, il y aura toujours quelqu'un qui appréciera la compagnie de quelqu'un de joyeux !

Si je passais toutes mes journées à ses côtés, je penses que je retrouverais vite le sourire, la force et l'energie. C'est une vrai boule d'energie. Il a se visage si joyeux. Il m'apporte quelque choses de trés apaisant. Le sourire qui se dessine sur mes lèvres est tout ce qu'il y a de plus sincère.

Ne me remercie pas voyons, je dis ce que je penses et je n'ai pas de doute que tu tienne ta promesse

C'est petit moment ou les paroles s'envolent et un silence ce place. Ce sont des bon moments, pas besoin de faire de grand discour, une simple compagnie , c'est tout aussi plaisant. Mais un sujet se pose rapidement. J'y réfléchis tout en l'écoutant. Son rire est plaisant, c'est comme un petit courant d'aire qui fait du bien quand il fait trop chaud !

Parce que ça fait du bien d'être entouré, on trouve des fois dans les gens quelque choses qui nous manque et qui nous fait du bien. Des choses qu'on a pas quand on est seul. Ici, tu as tout le loisir de choisir entre compagnie et solitude !

Je reparle de ce qui me touche, de ma " maladie ". Ça me fait toujours le même effet. Je n'aime pas en parler. Je secoue la tête négativement a sa question.

Non. Scanner, Irm, prise de sang...ça fait 6 ans que je suis ici, 6 ans que je passe réguliérement toujours les même test et jamais un resultat a part des choses basique de manque de fer ou quelque chose avec mon alimentation Vegan..mais rien qui explique ma maladie..

Si le fait d'avoir Aedan auprés de moi pouvait me sauver, bien que ça soit quelque peu compliqué. Si proche et tellement éloigné aussi..je réfléchis a sa question et le regarde avec un sourire.

La nature, les animaux...la méditation et la lecture..j'aime ces petites choses. J'ai un chat, on l'a adopté avec mon meilleur ami quand on a emmenagé ensemble, il s'appelle Church. J'ai rêvé d'avoir un chien mais on n'arrivait pas a ce mettre d'accord avec Magnus..
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Juil - 21:13
Jace n’avait jamais eu beaucoup de courage dans sa vie. Si cela ne considérait pas sa maladie, où là oui il avait du courage pour la combattre, il n’était pas du genre à venir voir les autres, à être le plus sociable et à prendre son courage à deux mains pour arrêter de tourner autour du pot. Non, ce n’était pas du tout son genre d’aller voir les autres en premier et de briser sa carapace pour parler franchement. Tourner autour du pot pour ne pas avouer quelque chose, c’était bel et bien son genre. Mais à ce moment, assit aux côtés de la demoiselle, rien, rien au monde n’aurait pu le faire changer d’idée que d’être venu enfin lui parler, après tant de temps, n’était pas une des meilleures choses qu’il avait fait. La voir lui parler, avoir lentement plus confiance en elle et voir que son énergie positive affectait la jeune femme en bien lui donnait envie de danser. Pendant un moment, il avait cru que sa joie n’allait pas changer grand chose en ce monde, mais de voir Liorah lui parlait désormais avec tant de fraicheur et avec un léger sourire aux lèvres ne pouvait que le rendre encore plus heureux. Car au fond, Jace aimait beaucoup cette demoiselle et que, comme il l’avait imaginer, un sourire la rendait encore plus belle.

« Merci Liorah… Tu ne sais pas combien tes paroles me touchent, sincèrement. J’ai toujours cru que mon bonheur allait plus énerver les autres qu’autre chose, mais te voir sourire et me parler ainsi… vaux tous les efforts du monde! », dit Jace avec sincérité, le regard brillant.

Jace fixa devant lui en souriant, le regard brillant de joie en secouant ses jambes un peu, gardant ce magnifique silence pendant un moment. Après tout, parfois, le silence pouvait être bien plus parleur que les mots. En ce moment, dans ce silence paisible, tout ce qu’il ressentait, c’était Liorah à ses côtés, souriantes. C’était ce calme dont tout le monde avait besoin un moment, c’était cette beauté qu’il arrivait à trouver malgré qu’ils fussent à l’hôpital… En ce moment, Jace ce sentait simplement bien. Réellement bien.

« C’est vrai! J’adore me tenir avec les gens, car je me sens complet avec eux. Je sais que… quand je parle avec quelqu’un, et que je le voie sourire, ma vie est complète. Peut-être que je suis trop simplexe, et trop enfantin, mais voir les autres sourires, c’est tout ce qui me faut pour être heureux. », dit Jace doucement en se tournant vers Liorah pour la regarder dans les yeux.

Puis avec douceur, le jeune homme vient prendre la main de Liorah, la serrant entre ses doigts. Il communique ainsi sa chaleur, sa force, en tenant la main de Liorah dans la sienne alors qu’elle lui parle de sa maladie.

« Je ne sais pas ce que tu as, mais je te souhaite vraiment d’aller mieux, un jour. Tu sais, cela faisait quelques fois que je te voyais, de loin, et te voir malheureuse était sans doute une des pires choses que je pouvais voir. Désormais que je te voie sourire et me parler ainsi, je regrette de ne pas être venu te parler avant. Ton sourire vaux tellement… tu ne peux peut-être pas découvrir ta maladie, mais cette force, cette énergie que tu as dans ton sourire, je suis certain qu’elle t’aidera à la combattre. Si tu montres aux autres que tu as encore la force de te battre, que tu veux encore vivre, alors ils t’aideront. Tu ne dois pas baisser les bras, même si certains ne voient plus aucune chance en toi. Tu ne dois jamais baisser les bras… Tu es forte Liorah, plus que tu penses, pour être arrivé jusqu’ici et être encore capable de me sourire et de parler avec autant de douceur. Tu mérites tout le bonheur du monde pour avoir été aussi forte… Et te voir sourire me fait vraiment du bien. Je suis certain que si tu souris de plus en plus souvent, avec le temps, tes amis aussi seront heureux. Car ils vont remarquer que tu continues à te battre, que tu continues à sourire… », dit Jace lentement, tout en gardant sa main dans celle de Liorah avec douceur.

Jace ce tourne vers l’avant et rigole légèrement aux paroles de la jeune femme. Il secoue la tête avec amusement :

« J’ai toujours voulu un chien aussi! Si j’en adopte un, je te le présenterais, tu en dis quoi? », dit Jace en se tournant vers la jeune femme à nouveau, un large sourire aux lèvres.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Aoû - 16:09
Savoir que je peux apporter du réconfort a quelqu'un , c'est ce qui me prouve que je suis pas totalement perdu dans mon propre malheur, que je peux encore apporter des choses aux gens et c'est probablement ce qui me donne envie de continuer ; Toute manière ma vie ne se résume plus qu'à ça. Etre là pour les gens autour. Etre là pour ceux qui arrive encore à me considéré comme leur ami. Et puis ce n'est pas seulement lui apporter du réconfort, au fond lui même m'apporte quelque choses d'agréable. Merci destin de l'avoir amener vers moi , lui, son sourire et sa bonne humeur. Il me touche beaucoup, de le voir avec tant de sincérité dans le regard, de ressentir un sentiment si positif..

Ne me remercie pas, ton bonheur en énervera forcément mais passe par dessus ces gens là. Accroche toi au reste. Si y a bien une chose que je comprend de jour en jour c'est de ne pas s'accrocher a ce qui est perdu...

Même si je continu de le faire. Je refuse de me dire que je puisse avoir perdu Aedan. Il est là, il est juste lui même perdu. Je dois l'aider a ce retrouver..même si ça doit me couter ma santé, mon moral et toute mon energie, je ne le lacherais pas. Au fil de la conversation, je me rend bien compte que Jace partage des points commun avec moi. Je ressens le même sentiment de bien être d'apporter du sourire aux gens..

Tu es quelqu'un de bien, de trés bien. Si tu peux te contenter du bonheur des autres pour faire le tien, dis toi simplement que tu es plus riche que ce qui voudront aller contre toi parce que tu es comme ça justement.

Je me raidis quelque peu a son geste. Les personnes qui peuvent me prendre la main ne sont pas nombreuse, surtout du sexe masculin. Je me mord la lèvre, je ne vais pas le repousser et je vais essayer de passer par dessus ça. J'écoute sa longue déclaration et ça me fait vraiment étrange d'entendre de tel mots. Je me sens un peu étrange de savoir qu'il m'observe depuis déjà longtemps. Ça secoue mon cerveau de l'entendre dire tout ça. C'est le genre de paroles que Aedan m'aurait dit..avant. C'est comme étrange de retrouver en Jace, ce côté fraternel..cette force qu'il arrive a apporter avec de simple paroles. Je secoue la tête doucement.

C'était une trés mauvaise passade mais je ne baisserais pas les bras. Pas pour me battre contre la maladie, mais pour me battre pour récupérer ce que j'ai perdu et qui me tien a coeur. Je ne laisserais jamais tout ça me détruire et m'empêcher de réparer mes erreurs du passé. Je ne partirais que le jour ou tout ça sera régler..pour l'instant, je n'ai juste qu'à remonter , me remettre sur mes deux jambes et crier au monde entier , que la Liorah que tout le monde connait est encore là. Ne te fais aucun soucis pour moi, je suis tombé de nombreuse fois et je me suis toujours relever et je continuerais de le faire ! Je continuerais d'apporter tout ce que je peux à mes amis..merci Jace pour tes mots , pour ton reconfort, pour ta force. Tu es actuellement la meilleure rencontre que j'ai pu faire.

La conversion passe sur les animaux et je repense a mon beau chat resté avec Magnus. Il me manque beaucoup..tout les deux. J'hoche la tête avec un grand sourire a sa proposision !

Bien sûr ! Je suis sûr que nous pourrons aller tout les deux le promener pendant mes jours de liberté et même dans le parc de l'hopital, je suis sur qu'il adorera ça !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Aoû - 7:09
Jace perd son regard dans celui de la demoiselle en gardant un sourire calme sur le visage, alors que son regard détail encore une fois la jeune femme, très doucement, comme une perle précieuse dont on devait faire attention à chaque geste posait, ce qui n’était pas faux. Liorah était une perle, un magnifique trésor dont on devait faire attention, car peu de gens avaient encore autant de considération humaine qu’elle. Jace avait connu beaucoup de gens, et il savait reconnaitre quand une âme était bonne, réellement bonne, comme l’était Liorah. S’il y avait quelque chose de mauvais en elle, c’était très bien enfuit, car tout ce qu’il voyait chez elle, s’était une beauté magnifique. Oui, elle avait surement des défauts, mais n’était-ce pas ça qui rendait les gens encore plus magnifique? Les défauts, les qualités, les imperfections, les différences, c’est ce qui rendait tout le monde merveilleux.

« Je m’accroche à ce qui me tient à cœur. Je m’accroche à mes amis, à ceux qui m’apporte du bonheur, ceux qui me font sourire. J’ai appris à oublier le reste, car si je dois vivre enchainé par une maladie, je ne veux pas vivre avec les regrets d’avoir attendu trop longtemps ou d’avoir choisit des gens qui ne m’aimaient pas réellement pour m’entourer. J’ai choisis d’être heureux avec les gens qui veulent bien de moi, et pour le moment, ça fonctionne assez bien. »

Jace rigola doucement, tendrement, regardant devant lui en souriant. Être avec Liorah lui apportait vraiment un… un véritable sentiment de bienêtre, comme quand il était avec Alex ou Acasys, ou encore Artemis, avant. C’était un sentiment qu’il avait seulement avec ses amis les plus proches : ce sentiment que, peu importe ce qui arrivait, tout irait bien. Il se sentait réellement bien en ce moment.

« Le bonheur des autres me rendent heureux, car je me sens utile. Je veux dire réellement utile. Savoir que tu apportes du bonheur à d’autre devrait être un des plus cadeaux qu’on aurait la chance de recevoir… », dit le jeune homme sincèrement, serrant avec douceur la main de Liorah dans la sienne en l’écoutant. Il ne fit rien d’autre que lui serré la main, sans vouloir lui faire peur. Il essayait de ce montrer vraiment très prévenant avec elle, comme un grand frère l’aurait fait. Jace ne put s’empêcher de fixer la demoiselle avec surprise à son annonce, avant de se sentir réellement touché, ému.

« Je suis vraiment touché par tes paroles, Liorah… J’espère pouvoir toujours être là pour toi. À partir de maintenant, dès que tu as besoin de quelqu’un, d’un soutient, n’importe quoi, sache que je serais là. Quoiqu’il arrive, je serais là pour toi, Liorah. Tu pourras compter sur moi à n’importe quel moment… », dit-il doucement en serrant un peu plus sa main dans la sienne dans un geste doux de fraternité. « Je veux être là, alors n’ai pas peur de venir me voir. Tout ce que je veux, c’est te voir heureuse, sincèrement heureuse. Et avec chance, tu te sortiras d’ici… »

Il rigole doucement, sincèrement, simplement profitant de cette présence, de ce moment doux partagé avec Liorah.

« Alors j’en parlerais à mes parents pour en avoir un. Et je te le présenterais. Tu as déjà pensé à un nom pour un chien? » , demanda Jace avec douceur.



HRP: J'adore Liorah! Elle est tellement douce et pleine de gentillesse! J'adore vraiment RP avec toi!
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Aoû - 3:24
Jace est une leçon de vie à lui tout seul. Je ne saurais pas dire quel âge il peut avoir mais je peux au moin assurer qu'il est jeune, et qu'il a déjà une façon de pensée trés mature. Ce garçon est une bouffée d'aire frais. Ce garçon me redonne espoir dans le fait de faire de nouvel rencontre. Il me redonne espoir dans l'avenir et dans le fait de ce battre. Une seule crise m'a rendu affreusement mal au point de mettre les gens qui compte de côté. Mais aujourd'hui, mon moral est regonflé. Il suffit parfois d'une personne...

Tu es sur le bon chemin pour vivre une vie de paix. Tu es trés mature et je partage tes paroles. C'était mon point de vue avant que je ne me mette en tête que ça ne servait plus à rien d'avancer mais c'est grâce a des personnes comme toi, que je retrouve l'envie de me battre, toujours plus que je ne le fesais avant.

Toutes façon si la mort voulait de moi, elle m'aurait prit depuis déjà longtemps alors autant continuer d'avancer avec la vie quitte a viellir dans cet hopital. Je me sens heureuse de l'entendre rire et de le voir comme ça. Il n'a pas quitter son sourire depuis qu'il est venu me parler. C'est un petit bonheur sur deux jambes ! Tout le monde devrait lui parler au moin une fois ! Bien que j'imagine que comme il le dit, il ne plait pas à tout le monde comme moi même je ne plais pas a tout le monde. Tanpis pour ces gens là. Si nous étions dans la même aile , je lui proposerais de m'aider a préparer des activités principalement pour les enfants. J'aime leur apporter quelques petites idées pour occuper leur longue journée. Il est plus facile d'occuper des petits être comme eux, que de le faire avec des adultes et puis a leur si jeune âge devoir déjà ce battre...mais il pourrait le faire avec les enfants de son service d'humain. Je suis sûr que ce ne serait pas mal vu par l'équipe médical. Il pourrait le faire avec n'importe qui aprés tout. Il a les capacités pour et puis la motivation à ce que je vois et j'entend.

Et les gens savent te rendre le bonheur que tu leur apporte et c'est le plus beau. Y a rien de plus agréable que de ce coucher le soir en ce disant " j'ai été utile a quelqu'un aujourd'hui".

Je ne pensais pas pouvoir lui apporter tant d'emotion avec si peu de parole mais ça me fait quelque choses, c'est un moment étrange parce que j'ai l'impression de le connaitre depuis si longtemps alors que ça ne fait que quelques minutes. C'est comme si quelqu'un nous avait guidé l'un vers l'autre. Je sens dans son geste qu'il est empli de bonne chose et que c'est une poigne protecteur..ce qui me fait me détendre un peu plus.

Tu es gentil Jace, je serais là pour toi aussi, quoi qu'il arrive. Ce sera difficile d'être en contact permanent mais j'ai un ordinateur et je suis sur les réseaux sociaux alors on pourra toujours discuter si on ne se voit pas physiquement et comme mon aile et trés protégé..je ne peux pas me balader dans l'hopital à ma guise..

En même temp d'apprendre qu'il aura un chien, j'apprend qu'il a des parents et je penses a ma mère qui ne vient que rarement et notre géniteur..j'aurais tant voulu avoir une famille soudé eternellement, mais il ne faut pas toujours trop en demander...

Quand j'étais plus jeune, ma mère nous avait parlé d'avoir un chien et on avait l'idée de l'appeler Cosmo si c'était un garçon et si c'était une fille je voulais étoile filante ! On avait pas de grande idée à ce moment là !
HRP : Owww c'est mignon ce que tu dis là ! J'aime aussi rp avec toi ! Jace est trés attachant !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû - 2:03
Le jeune homme avait toujours essayé de grandir avec les meilleures valeurs et les meilleures pensées qu’un jeune homme pouvait avoir. Jace était le jeune homme à vouloir le bien de tous à chaque jour, et surtout, à vouloir rendre les autres heureux. S’il était allé en informatique, ce n’est pas parce que son envie n’avait pas été d’aider les autres, mais parce que l’informatique l’avait toujours passionné. Sinon, il ne ferait aucun doute qu’il serait allé dans le social, soit la psychologie ou l’éducation. Jace avait toujours été très social, mais surtout très généreux. Voir les autres heureux était pour lui le meilleur prix. Jace voulait être cette personne qui arrive, au moins un peu, à rendre les autres heureux par sa présence. Et que si, grâce à lui, il arrivait à avancer, à changer leurs pensées, à développer une nouvelle force, une nouvelle confiance, il était plus que comblé.

« Je suis vraiment heureux de pouvoir être cette personne qui puisse te montrer qu’il y encore de l’espoir, que tu dois encore te battre pour ce que tu veux. Tu ne dois jamais baisser les bras, même si tout le monde te dit de le faire, car un jour, la vie te montrera que tu as bien fait. Je ne sais pas qui ou quoi ta fait changer d’idée sur le fait que tu ne devais plus te battre, mais ne les écoutes pas. Tu dois te battre, pour toi et pour les gens qui tiennent à toi. »

Jace lui sourit un peu en gardant sa main dans la sienne comme simple présence rassurante, venant poser son autre main sur le petit banc pour s’y acquotter dessus en penchant la tête sur le côté. Le jeune homme comprit mieux pourquoi il ne la voyait pas toujours : Elle aussi faisait partit de l’autre aile, celle sécurisée. Habituellement, il aurait sans doute poser des questions, mais cette fois-ci, il ne fit que sourire, doucement : Liorah était son amie, une amie précieuse, et ses questions étaient bien moins essentiels que son amitié avec la jeune femme.

« Je comprend! Je te contacterais pas téléphone ou par Internet alors! Je suis quand même souvent à l’hôpital, donc si parfois tu peux sortir de ton aile, n’hésite pas à venir me voir! Ma porte te serra toujours ouverte! », dit-il joyeusement.

Jace sourit un peu plus en écoutant la jeune demoiselle, riant doucement au nom choisit pour les chiens. Eh bien, Jace trouvait ça plutôt mignon comme prénom pour un chien!

« Ce sont de bonnes idées, je vais les noter! On ne sait jamais, du coup! Mais je pense vraiment demander à mes parents ce soir, je veux un chien. C’est tellement des bêtes magnifiques… »

Il regarda à nouveau Liorah en riant joyeusement, venant replacer doucement quelques mèches blondes de Liorah.

« On choisira son nom ensemble, si tu veux bien! J’ai toujours adoré les labrador ou les bergers allemands! Toi? »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 20 Aoû - 21:57
Je ne crois pas avoir déjà croisé quelqu'un qui m'est dit d'abandonné. Je crois avoir toujours eu des personnes autour de moi qui m'ont pousser a continuer d'espérer, à continue de croire en mes espérances. J'ai la chance d'être entouré par des gens qui m'aident a continuer de voir le positif. Bon d'accord, à part Aedan mais ça c'est pas tellement un soucis. J'ai l'habitude maintenant qu'il me fasse comprendre que je devrais plutôt abandonner. C'est dans sa nature maintenant d'essayer de me faire perdre envie dans la vie et dans tout..

C'est la personne pour laquelle je me bas, qui me fais comprendre un peu plus chaque jours que je dois arrêter d'espérer quoi que ce soit...mais c'est justement ma bataille de lui montrer que je lacherais pas..et que j'ai des pilliers autour de moi...

J'hoche la tête a ses paroles , heureuse qu'il ne me pose pas de question, heureuse qu'il ne cherche pas a rentrer dans mon aile. Ça m'aurait posé des soucis dans le sens ou j'aurais dû trouver des excuses et c'est jamais facile de mentir a quelqu'un qu'on aime bien.

J'ai jamais de difficulté a sortir de mon aile, je passe beaucoup de temps dans le parc, le personnel a l'habitude et ce sera plus facile de venir te voir dans ta chambre que toi dans la mienne, il faut tout un tas d'autorisation , c'est compliqué. Même pour les membres de notre famille ou nos amis, c'est trés réglementé..

Il aime les noms que je donne. Quand j'y repense, on était des enfants quand on a pensé à ça. Au final, je me demande pourquoi on a jamais eu de chien alors que notre mère été plutôt d'accord..j'ai oublié la raison depuis le temp et au final, j'ai un chat et ça me convient trés bien..

Ils sont plein d'affection et sont toujours content de te voir...

J'apprécie qu'il soit si gentil et si joyeux mais je suis prise d'une petite panique a son geste et me lève. Malgrés que ce ça ce soit passé dix ans avant, j'ai encore les images de ce type...il a eu ce même geste avant de vouloir glisser sa main sous ma robe...mon corp se met a trembler a ce souvenir..tout ça a causer la perte d'Aedan de ma vie..

Les..les labrador sont beau...je..Jace , je vais devoir rentrer dans mon aile..le médecin va venir me voir..et je voudrais pas rater le rendez vous même si il me dira toujours la même choses...j'aimerais avoir l'autorisation de sortir de l'hopital pendant une journée de la semaine prochaine..alors vaut mieu que j'arrive a le voir!
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : sans emploi
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 368
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 6:25
Jace la regarda doucement dans les yeux, avant d’hocher un peu la tête, très lentement, souriant avec douceur. Liorah est forte, il peut le sentir dans les paroles prononcées par la demoiselle en ce moment. Si cette personne, qui est aussi importante à ses yeux, et en même temps une personne qui fait tout pour lui faire perdre espoir, il faut vraiment être forte pour continuer à ce battre. Il ne voudrait même pas imaginé sa réaction si Alex ou Acasys finiraient par lui tourner dos et souhaité sa mort. Un frisson lui parcourt le corps. Non, il ne peut pas imaginer ça… Son regard s’assombrit un très court instant à l’idée de les perdre, avant que son regard ne brille à nouveau, souriant. Liorah a dû courage, bien plus qu’il en a lui-même.

« C’est tout en ton honneur, Liorah, vraiment. Je ne veux même pas imaginer si ça m’arriver, comment je réagirais. Je pense entre autre à deux de mes meilleurs amis, je ne veux pas imaginer ce qui arriverait s’il… s’il agirait contre moi. Tu es forte, et courageuse Liorah, et sache que je serais toujours là si tu as besoin d’aide. Vit pour toi, pas pour les autres… »

Pour une fois, Jace fait tout pour retenir ses questions, pour les enfoncer bien profonds sous terre, car il ne veut pas les poser à Liorah. Il se sent protecteur envers elle, et il ne veut pas venir la troubler avec ses questions incessantes sur cette aile. Il ne veut pas la déranger avec ça, ni perdre son amitié qui lui est déjà si précieuse. Donc pour une fois, il se tait et ne fait que lui sourire, parlant de d’autres choses que son aile. Pour une fois, Jace laisse de côté sa curiosité pour laisser simplement des confidences sortir.

« Je comprend! Alors tu viendras me voir, je t’attendrais! Je suis très souvent dans ma chambre, sinon je serais sans doute au parc. », dit Jace avec douceur en lui offrant un large sourire.

Les chiens, c’est toute une beauté. Jace a toujours été très proche des animaux, presque plus que des humains. Il s’est toujours sentit en confiance avec eux, comparé aux humains. Et il adore tellement les chiens, qu’il est certain que ces parents accepteront d’en avoir un à la maison. Et puis, on dit que les animaux aide à guérir, non? Qui sait, un miracle… Ça peut toujours arrivé. Puis vient l’heure de ce dire au revoir, Liorah ce lève pour un rendez-vous et Jace ce lève à son tour.

« Je comprend parfaitement! On se revoit bientôt, Liorah, alors! Surtout, fait attention à toi! »


CLOS.

PS: C'est quand tu veux pour un prochain RP ensemble, chérie!
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 190
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-