AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Parce qu'un sourire peux cacher bien des choses. » [Peter]

 :: The Helse Magi :: Aile des humains :: Chambres des patients :: 004. Jace Curtis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 15 Juil - 23:20


Avec Peter Black


Parce qu'un sourire peux cacher bien des choses.
Jace Curtis semblait être le jeune malade toujours positif qui arrivait à voir du bien dans tout ce qui lui arrivait au quotidien. Toujours souriant, il était du genre à ce soucier plus des autres que de lui-même, car de tout façon, hormis sa maladie, tous semblait toujours aller bien dans sa vie. Pour presque tout le monde, Jace apparaissait comme un jeune homme bien trop heureux, ambitieux et confiant. Et on ne pouvait pas en vouloir aux autres, car c’était ce que Jace voulait laissé paraitre dans son quotidien. Sourire, rire, cela faisait désormais partit de lui, beaucoup plus que le fait d’avoir parfois des craintes. Si il en avait, il préférait les garder pour soi. Et ça, ça faisait très longtemps que c’était ainsi. Dès que le jeune Jace avait apprit pour sa maladie, la fibrose kystique, le jeune garçon (à ce époque) c’était refoulé en lui-même, essayant de chasser le plus de pensées négatives. Le fait qu’il allait mourir plus jeune, le fait que la seule opération possible pour le guérir totalement était parfois un échec, le fait qu’il allait en souffrir longtemps… Il avait tant essayer de chasser toutes ces idées noires et, voyant l’impacte que cette maladie faisait sur les gens qu’il aimait (particulièrement ses parents et leur quasi séparation dû à autant de douleurs), il avait finit par oublier ses peurs, ses craintes et ses pleurs pour les refouler bien loin et devenir un garçon positif, joyeux et toujours prêt à voir le monde dans toute sa beauté. D’un certain côté, c’était plutôt bien : Ainsi il avait confiance à l’avenir, ses sourires étaient faciles et son bonheur se propageait chez les autres. Il vivait sa vie à fond et il oubliait presque le fait qu’il était malade, si ce n’était de la douleur persistante. Mais d’un autre côté, cela faisait des années que Jace ne s’était pas permit de craindre et d’avoir peur pour sa vie, pour ce qu’il allait laisser derrière lui à son départ… Ou tout simplement craindre la mort, car après tout, mourir jeune, personne ne souhaité ça.

La fibrose kystique était une de ces maladies quasiment incurable. La seule façon de soigner cette maladie était de faire une transplantation de poumons, soit échangé les poumons détruits par la maladie par des poumons sains. Cette chirurgie était néanmoins risqué, comme vous pouvez vous en doutez, et pourtant c’était la seule façon d’effacer à 100% la maladie. Les gens souffrant de cette maladie avait non seulement une vie plus difficile dû aux douleurs, mais aussi raccourcit. Ils vivaient habituellement jusqu’à leur quarantaine, soit environ la moitié de l’âge moyen de vécu (80 ans soit). Cette une maladie qui faisait en sorte que la respiration de la personne pouvait être très difficile, que sa voix sonnait plus rauque, que des douleurs aux ventres étaient récurant et bien d’autres symptômes. Récemment, Jace avait encore eu une de ces crises où il avait eu l’impression de se noyer dans son propre corps tant il avait cherché son souffle sans le trouver. Grace à Eretria, il s’en était sortit. Encore une fois, il avait fait coucou à la mort. Et cette peur, cette immense peur, il l’avait refoulé rapidement.

Et c’était quelques jours après cette crise que Jace ce retrouvait ainsi couché dans son lit d’hôpital, fixant le plafond, le regard rivé vers l’invisible. Sourire, toujours sourire, comme protection contre les douleurs. Si vous croyez que c’est si simple de vivre comme Jace vivait, essayer de vous imagine quelques instants dans sa peau. Il a beau être heureux, mais souffrir ainsi, ça ne devrait même pas exister. Pourtant, chaque année, des gens souffraient, des gens étaient malades et venait ce faire hospitaliser. Et Jace faisait parti de ces gens.

Le jeune homme se redressa rapidement en entendant cogner à sa porte, se redressant sur son lit. On l’avait prévenu que le psychologue de l’hôpital devait passer aujourd’hui, donc il ne fut pas tant surpris de voir un homme rentré dans sa chambre. Il ne l’avait pas encore vu, hormis quelques fois où il l’avait croisé rapidement dans les couloirs, donc c’était la première fois qu’il pouvait vraiment mettre un visage sur le psychologue. Jace retrouva rapidement son sourire, se redressant sur son lit pour s’y asseoir.

« Bonjour! Vous devez être le psychologue? Je m’appel Jace Curtis, enchanté! », dit-il joyeusement.

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 125
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Hier à 18:20
Je ne suis pas juste fatigué, je suis totalement épuisé entre Liorah qui est bien trop gentille à mon goût, Aedan qui va me donner du fil à retordre, Alex qui s'accroche un peu trop, Malou qui commence à peine à tomber dans le panneau bah j'en peux plus je vais finir par péter un câble...

A mon boulot je dois faire le tout gentil, tout mignon, compréhensif, à l'écoute alors que c'est tout l'inverse au final.
J'ai qu'une seule envie c'est de secouer ces patients à la con, de leur dire de se bouger le cul s'ils veulent réellement s'en sortir enfin bon c'est comme ça !
La seule chose pratique dans mon taf c'est que plus tu connais une personne et ses faiblesses plus tu sais comment agir en conséquence avec elle...

Bref, encore un nouveau taré je l'avais déjà croisé dans les couloirs toujours tout sourire je pensais qu'il venait en visite mais cette fois-ci encore il a l'air d'aller plutôt bien. Enfin c'est sans doute qu'une image de lui qu'il renvoie sinon il ne serait pas ici... Sinon qu'est ce qu'il fou là dans le cas inverse. ..

- Bonjour, oui en effet je suis psychologue, je m'appelle Peter et vous Jace Curtis si je ne me trompe pas ? Que faites vous dans la vie de votre côté ? Qu'est ce qui vous amène ici ? "
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychologue au HM
Localisation : oslo
Date d'inscription : 16/08/2016
Messages : 200
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui à 8:00


Avec Peter Black


Parce qu'un sourire peux cacher bien des choses.
Jace releva la tête vers le psychologue quand ce dernier s’approcha de lui. Il s’assit lentement sur son lit, s’étirant un peu quelques fois, avant de se tourner pour ainsi faire face à l’homme, relevant la tête pour croiser son regard. Il va finir par croire que le personnel, en plus d’être compétant, sont tous charmants. Eh bien, quoi? Il faut bien s’occuper un peu les pensées dans cet hôpital et détailler le personnel est une occupation bien amusante pour le jeune malade. Il le regarde un moment, un sourire toujours accroché à ses lèvres.

Il est moins fatigué, un peu, même si toute cette maladie commence vraiment à l’épuiser, à le rendre malade de lui-même. Cette maladie est infligeant, très infligeant, et cela lui donne parfois des vrais coups en plein cœur, des coups qu’il ne peut montrer, par peur de blesser sa famille, ses amis. Il sait promis de ne jamais ce laisser jouer par sa maladie, mené dans une tristesse profonde, alors il fait tout pour ne pas faiblir. Bien difficile quand tu passes tes journées entre l’hôpital et l’université.

Le jeune homme hocha doucement la tête pour faire signe que oui, c’était bel et bien son prénom, souriant toujours.

« Vous voulez dire à part passer presque tout mon temps ici? J’étudie à l’université, je prends des cours en informatique. Je suis ici pour ma maladie, la fibrose kystique. », dit-il lentement en penchant la tête sur le côté, balançant ses pieds d’en avant en arrière en posant ses mains de chaque côté de son corps. « Je me sens toujours plus chanceux que certains! », dit-il joyeusement en reprenant son sourire.

Tout vas bien. Tout vas bien. Comme pour ce mentir à soi-même… C’est une phrase qui finit par sonner mal, même à ses propres oreilles.

« Ça va, vous savez! À part des coups de douleurs et de fatigues, ça va bien! »


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 125
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: The Helse Magi :: Aile des humains :: Chambres des patients :: 004. Jace Curtis-