AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

« Une charmante rencontre. Trop charmante...? » [Eliaz]

 :: The Helse Magi :: Parties communes :: Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 16 Juil - 0:19


Avec Eliaz


Magnifique jeune homme qui est apparu devant moi...
Jace avait eu ces cours d’informatique ce matin, et désormais, il se dirigeait vers l’hôpital pour sa petite routine quotidienne, rien de très inquiétant, juste quelques testes habituelles pour voir l’état de ces poumons et des choses comme ça. Le jeune homme avait encore une fois était complètement fasciné par ces cours : On pouvait dire que le jeune homme avait vraiment trouver sa passion dans l’informatique. Chaque jour, quand il allait en classe, il se sentait totalement à sa place à assister à ses cours. Il en apprenait toujours plus. Pouvoir créé des graphismes, utiliser sa logique dans plusieurs calculs, trouver un sens derrière certains projets, trouver des solutions… Il adorait ça. Jace avait toujours été un brillant garçon, et sa maladie ne l’avais jamais empêcher d’en apprendre plus. Soit par cours via Internet, par ses amis ou par l’école, Jace était un mordu d’en apprendre toujours plus. Fasciné depuis gamin par la connaissance, Jace était vite devenu un accro aux nouvelles connaissances qu’il pouvait attraper. Cela faisait désormais de lui un garçon assez brillant, qui, si ce n’était pas de sa maladie, pourrait aller très loin dans le futur. Malheureusement, le jeune homme ne savait pas s’il pourrait un jour exercer ses connaissances dans un métier, vu sa maladie qui lui rongeait la vie à petits coups.

Le jeune homme se rendit donc à l’hôpital Helse Magi, venant vers sa chambre où il laissa son sac à dos au pied de son lit, avant de suivre son infirmier habituel pour faire les quelques petits tests. Cela ce passa bien comme à chaque fois, et heureusement. Il fallait dire que, vu son habitude, les tests allaient de plus en plus vite car Jace n’avait même plus besoin d’instruction pour savoir quoi faire. Quand ce fut fait, le jeune homme dû donc attendre les résultats… Et à la place de rester debout à rien faire pendant un moment, il décida de partir vers les salles communes de l’hôpital entre les deux ailes pour parler avec des gens et, qui sait, en apprendre plus sur cette aile. Jace, sa curiosité le tuera un jour, et pourtant, insouciant et têtu comme il est, il continu de chercher des indices sur ce qui ce passe de l’Autre côté. Il ne s’est jamais poser vraiment la question de « et si ce qui se trouve de l’autre côté, au final, je ne voulais pas le savoir ». Pour lui, il est clair et net qu’il doit savoir ce qui se trouve dans cette aile.

Bref, le jeune homme arriva donc aux parties communes de l’hôpital. Il se mit à marcher dans les couloirs en souriant, sautillant un peu en se promenant dans les couloirs pour passer le temps, cherchant du regard des nouveaux visages. Son regard finit par rencontrer le visage d’un jeune homme… magnifique. Jace s’arrêta lentement dans son mouvement, les mains encore un peu levés, reposant ses pieds sur le sol pour se tourner légèrement vers cet homme qui semblait passer le balais, sans doute parce qu’il était concierge (son visage lui disait légèrement quelque chose). Mais ce n’est pas vraiment ce qu’il pensa, quand il le vit… Mais simplement à combien il était attirant. Pourtant Jace n’était pas du genre à sauter sur le physique de quelqu’un, vous savez. Il préfère connaitre la personne avant toute chose, mais… Cet homme avait vraiment un certain charme qu’on ne pouvait aucunement passer à côté… On s’y sentait presque attiré. Un simple regard et tu en était charmé. Et Jace n’avait jamais ressentit un … une chose comme ça. Il cligna des yeux rapidement, surpris, avant de se sentir sursauté brusquement quand le jeune homme se tourna dans sa direction. Aw. Son regard avait dû être trop insistant et l’homme avait dû le sentir. Oups. Ouuuups. Jace ce replaça rapidement, se redressant sur ses jambes en essayant d’adopter une posture normale, un sourire aux lèvres.

« Eh! Bonjour! », dit Jace joyeusement en posant ses mains sur ses hanches. « Désolé, je voulais pas te déranger durant ton travail, je cherchais quelqu’un avec qui discuté pour passer le temps! »

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 195
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Juil - 15:44



Aujourd’hui je travaillais à l’hôpital, la canicule était passée et c’était vraiment mieux comme ça. Même si j’étais un vampire né, ça ne m’empêchais pas de craindre le soleil lorsqu’il était vraiment trop insistant et en plus de ça, j’avais sans cesse peur pour Crystal ou Artémis. Elles restent mes créations, ce sont comme mes bébés (bien que se soit étrange dis comme ça, vu ce que j’ai pu faire avec elles) et j’en aurais été malade de les voir partir en cendres, alors forcément en plus de la peur de moi-même craquer, j’avais peur de les perdre. Enfin c’est mieux ainsi, que la canicule soit passée et que tout rentre dans l’ordre ! Je dors beaucoup mieux aussi.

Si ce soir je travaille au club où je vais pouvoir voir d’ailleurs Crystal, aujourd’hui je reste à l’hôpital, je suis arrivé de bonne heure et après avoir fait ma petite ronde habituelle des chambres, je vais m’occuper des couloirs, toute la mâtiné je me suis occupé du côté surnaturel et là, je dois m’occuper des parties communes, je finirais sur l’aile humaine dans les heures où il y aura le moins de monde possible. Je suis donc en train de passer tranquillement le balai en chantonnant légèrement, c’est comme ça que l’on s’occupe lorsqu’on fait le ménage ! J’écoute aussi, ce n’est pas parce que je suis occupé que je n’écoute pas, mon audition est de plus très bonne vue mon vampirisme alors je ne me retiens pas pour entendre.

Mais au je sens alors un regard sur moi, comment ? Je ne sais pas, surement quelque chose d'inné chez les vampires, je tourne donc la tête et aperçois un jeune homme, complètement humain de ce que je sens et de ce qu’il dégage, il me fixe avec un petit air… Presque idiot. Lorsque nos regards se croisent et qu’il se reprend, étant presque aussi rouge qu’une tomate bien mûre je ris alors et me rapproche alors qu’il me parle. Humain… Les humains sont fascinants…

-Coucou... !

Je lui offre un nouveau petit rire amusé ainsi qu’un sourire dont j’ai le secret, a ce qu’il paraît mon sourire pourrait même faire sourire une tombe. Je reprends alors, dégageant de la joie.

-Tu ne m’ennuies pas vraiment… Je peux parler et passer le balai, même si je suis un homme je t’assure que je peux faire deux choses à la fois !

Dans un petit clin d’oeil amusé et un nouveau rire je me saisis à nouveau de mon balai.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 31 Juil - 7:00


Avec Eliaz


Magnifique jeune homme qui est apparu devant moi...
Jace était un homme au tempérament curieux, mais pas seulement pour les choses comme les ailes secrètes d’un hôpital où tu passais le ¾ de ta vie. Non, il était aussi curieux pour les choses plus subtiles de la vie. Jace était aussi un garçon facilement fasciné par les petites choses de la vie ou, dans cette situation, par les gens. Et c’est pourquoi il s’était arrêté dans ce couloir, arrêté dans son mouvement, pour fixer le jeune homme en face de lui. Et il se surprenait de ne jamais lui avoir prêté plus attention que ça avant : Car si c’était le concierge, il devait travailler quand même souvent. Alors comment cela ce faisait-il qu’il ne soit jamais tombé sur cet homme avant aujourd’hui?

Jace n’était pas certain de son orientation, mais s’il devait en dire une pour le moment, il dirait sans doute bisexuel, penché vers l’homosexualité. Il avait déjà trouvé une femme belle. Liorah. Il l’a trouvait magnifique. Mais face à tous ces hommes qu’il avait trouvé beaux, il se penchait lentement vers les hommes. Néanmoins, n’étant jamais été en couple avec qui que ce soit, il ne pouvait pas vraiment l’affirmer non plus.

Pourquoi dire tout ça? Parce qu’il s’était stoppé au milieu d’un couloir, surpris par la beauté d’un homme qui, dès qu’il s’était retourné vers lui après avoir sentit son regard – sans doute -, il avait été encore plus fasciné par sa beauté. Jace toussota rapidement en reprenant sur lui, s’excusant, mais il ne pouvait pas effacer cette beauté de son regard. Et son rire fit frissonner lentement Jace qui haussa un peu les sourcils, surpris, avant de se sentir rire aussi, comme apporté par le rire de l’homme.

« Ahah! Je suis certain de ça! Moi, je n’arrive jamais à faire deux choses en même temps, mais j’imagine que ce n’est pas le cas de tout le monde! », dit-il joyeusement en passant ses mains dans son dos. « Je m’appel Jace, au fait! », dit joyeusement le jeune homme.

Il le regarda rapidement encore une fois, le détaillant rapidement, avant de sourire encore plus.

« Cela fait longtemps que tu travailles ici? Je ne t’avais pas encore rencontré! Ou peut-être que tu travailles aussi ailleurs, alors mes horaires n’allaient pas avec les tiens…? En plus, je suis tellement maladroit que je suis certain que je suis un des patients qui te donne de la corvée en plus… Je suis du genre à faire des dégâts monstres dans ma chambre. Je dois être le genre de patient où, quand tes rendu à nettoyer là où il a passé, tu te dis ‘cet homme n’a aucune considération pour le concierge’. » , dit Jace lentement, avant de rougir brusquement. Voilà… Ça recommençait. Dès qu’il trouvait quelqu’un beau, ou attirant, il devait ce mettre à paniquer et à trop parler pour combler un certain vide. « Désolé… Je parle trop… » , murmura Jace lentement, avec un sourire amusé.


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 195
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Aoû - 18:27


Je suis un homme de ménage, les gens passent bien souvent devant moi sans même me regarder ou alors j’ai le droit à des regards de pitié ou dégoutée. Mais je n’y fais pas vraiment attention, je me dis que je pourrais les tuer en un claquement de doigt si je le voulais et que si j’ai pris cette nouvelle vie, ce nouveau métier ce n’est pas pour rien. Je voulais passer inaperçu, qu’on ne s’attarde pas réellement sur moi, qu’on ne se doute de rien. Qu’on ne puisse pas se dire que cet homme de ménage, qui récure les toilettes, est l’un des plus grands et gros meurtrier de l’histoire du siècle dernier. Non, je préfère l'anonymat qui me va très bien pour le moment.

Je suis donc surpris, lorsque ce matin un homme semble totalement buguer sur moi. Je le remarque parce que son regard insiste et avec mes sens plus éveillés et affûtés qu’un simple humain, ça me dérange et lorsque je me tourne je le repère tout simplement. Un humain en plus. Mais il n’a pas ce regard qu’ont les autres, au contraire. Je me rapproche alors de lui qui semble soudainement nerveux. Il se met à rire à m’entendant puis se présente. Je souris et reprends.

-Moi j’y arrive, alors autant en profiter ! Enchanté Jace, moi c’est Eliaz, je te serrais bien la main, mais vu que je fais le ménage, côté hygiène… Pas top.

Je lui lance un grand sourire, tandis que je le sens me détailler lorsque je reprends mon coup de ballais, il faut bien balayer avant de laver sinon l’eau devient rapidement sale, bien que j’entretienne assez bien cet hôpital pour que ça ne soit pas sale jusqu’à ce point. Mes yeux se tournent vers lui lorsqu’il se met à beaucoup parler et un petit rire m’échappe.

-Reprends ton souffle ! Je n’aimerais pas prolonger ton hospitalisation parce que tu manques de souffles !

Certes, je ne sais pas pourquoi il est ici, mais dans tous les cas il va surement en sortir un jour, non ? Tout le monde en sort, le truc est juste de savoir si c’est vos pieds qui vont en sortir en premier ou pas.

-Je travaille ici depuis un bout de temps oui… Je ne préfère pas compter les années, c’est déprimant !

Je lui lance un petit rire amusé, en réalité je sais parfaitement. Mais si je dis « cinquante ans », au vu de mon physique, il va se poser des questions n’est-ce pas ?

-Alors comme ça c’est toi qui salis toujours ta chambre ?

Puis je fronce les sourcils, voulant le taquiner, l’air sérieux et contrarier.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû - 6:14


Avec Eliaz


Magnifique jeune homme qui est apparu devant moi...
Jace est vraiment surpris par la beauté frappante que dégage ce jeune homme. Pas qu’il n’est pas habitué à voir des gens magnifiques, car selon Jace, tout le monde à une certaine beauté. Personne ne peut être considéré comme laid, par la simple raison que nous n’avons pas tous le même cadre de beauté. Mais cet homme est plus surprenant que les autres personnes que Jace a rencontrer, avant. Il semble avoir une beauté qui coupe le souffle à tous, un certain aura ce dégage de lui qui le rassure, qui vient le chercher, qui le prend. C’est… surprenant. C’est le mot : Surprenant. Sa beauté est surprenante, fascinante, et Jace ne peut s’empêcher d’en rougir. Il se sent comme une jeune écolière devant le nouveau jeune écolier qui débarque à l’école. Honte sur lui, mon dieu, le concierge doit le trouver bien ridicule à rester planté là. Mieux vaux parler, oui, comme ça, ça cachera le fait qu’il était en train de l’espionner depuis plusieurs minutes. La gêne quoi. Alors il agite un peu ces mains et commence à parler avec le concierge, Eliaz de son nom.

« Je comprend, bien-sûr! Ça doit être quelque chose d’être concierge, non? Je veux dire, je respect vraiment votre boulot, faut avoir du courage pour passer tout l’hôpital au balai et à je ne sais quel autre produit! Ça ne vous décourage pas? », dit Jace en souriant.

Puis comme demandé par Eliaz, le jeune patient reprend son souffle en riant un peu, prenant de grandes respirations pour ce remettre de son monologue, avant de secouer doucement la tête.

« C’est vrai que je dois faire attention à ne pas perdre mon souffle! Je m’emballe toujours trop! », dit le jeune homme en riant.

Venant passer ses bras derrière son dos, il relève la tête pour croiser son regard dans celui de l’homme, toujours gardant son sourire sur les lèvres.

« Eh bien, vous en avez du courage! Vraiment, respect! », dit Jace en le fixant avec surprise, avant de rougir un peu de honte, gonflant légèrement les joues. « Uhm… J’avoue que je salis souvent ma chambre. Je suis désolé! », dit Jace rapidement en joignant ses mains ensemble, riant. « J’espère vraiment être un des pires… Je veux dire, je ne voudrais pas imaginer que vous ayez des chambres pire que la mienne à laver, vu le bordel que je peux mettre parfois. Ça doit vous prendre tellement de temps! »


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Localisation : Dans l'Hôpital Helse Magi
Date d'inscription : 09/06/2017
Messages : 195
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 17:33



Je n’avais pas franchement l’habitude qu’on se stoppe sur mon passage lorsque j’étais en train de travailler ici. Au club, au Paradise Night club c’était autre chose, mais ici je n’étais que celui qui lavait la merde des autres. Le frère de Liorah me le faisait bien comprendre. Mais ça m’allait, c’était parfait pour ce que je cherchais à cacher : moi. Mais là, lui avait bugué sur moi, pas pour me regarder avec dégout ou quoique se soit, bien au contraire ! Ça se rapprochait plus de la fascination. Et puis au vu de ces joues qui se coloraient peut-être bien autre chose. Je le sors de ses songes pour le saluer, mais pas physiquement, simplement oralement au vu de mes mains qui ne doivent pas être super-clean non plus et lui qui doit surement l’être, qu’importe la maladie qu’il a ou le mal. Je souris finalement à ses questions en haussant doucement les épaules.

-Disons que je suis rapide et que j’ai mon temps. On ne me presse pas pour que je travaille, ça aussi c’est agréable ! Alors ça va… Je le vis bien !

Je ris légèrement sur cette dernière phrase. Bien que toute ma phrase, mes phrases sous-entend tellement, mais pour un humain tel que lui, bien sur que ça ne paraît rien. Mais lorsque je parle de rapidité, forcement que je parle de mon côté vampirique et ma rapidité décuplé, lorsque je parle de temps… Je parle forcément de l’éternité ! Je parviens à le faire rire lorsque je lui parle de son souffle et je le regarde, un sourire doux toujours aux lèvres.

-Tu dois particulièrement faire attention ?

C’est une façon sous-entendue, cacher de lui demander aussi pourquoi il est ici. Pas que je voudrais en faire mon quatre heures, parce que je tente de limiter les humains sous peine de les tuer comme… Artémis, mais simplement par pure et simple curiosité. Finalement j’éclate de rire devant sa remarque, sa justification et ses joues rouge. Perdant le sérieux que j’avais pris quelques minutes plus tôt dans le but de juste lui faire peur.

-Non ça va ! Ne t’en fais pas, dans l’ensemble généralement les patients font attention et n’ont pas beaucoup d’affaire personnel, donc ça passe !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 495
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: The Helse Magi :: Parties communes :: Couloirs-