AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Pour te remercier [Aedan Cursse]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 27 Juil - 17:48

Le mois dernier, je passais tout près de me noyer. Un coup de chaleur est si vite arrivé.. Si vite que je n'avais même pas eu le temps de revenir sur la plage, j'avais simplement perdu pied au fond de l'eau. Heureusement pour moi, je n'aurais pas pu mieux tombé et avoir un meilleur sauveteur qu'Aedan Cursse. Je lui avais alors promis de garder le secret de son acte héroïque, mais aussi de savoir le remercier la prochaine fois que je le verrais. Cette fois est visiblement arrivé, puisqu'alors que je m'apprêtais à quitter lentement l'hôpital pour rentrer chez moi, mon regard s'est posé sur Aedan qui entrait dans l'ascenseur et je me suis précipité, discrètement, pour entrer avec lui. Je lui adresse un sourire, charmeuse comme à mon habitude.

- Hey .. Tu vas bien ?

Heureusement, nous sommes seul dans l'ascenseur. J'ai toujours trouvé que ces cages métalliques étaient un endroit plus qu'excitant quand on s'y retrouvait à deux .. Je me mords la lèvre, appuyant mon dos contre le fond de l'ascenseur, le regardant avec un petit sourire.

- À propos de la dernière fois, je n'ai pas encore pu te remercier convenablement.. Est-ce que tu me permettrais de t'offrir un verre, ce soir ?
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Aoû - 18:45



La canicule est passé, c’est plus agréable, mais surtout un peu plus « gérable ». Il y a beaucoup moins de morts en fait ! Bon il y a l’hôpital qui a décidé de me faire chier avec une formation dont je n’ai absolument pas besoin, mais ça, ça passe encore, je veux dire c’est toujours moins pire que de me faire chier avec des gens qui chialent parce qu’ils ont perdu tel ou tel proche. Au moins ils peuvent faire leur deuil et c’est fini, c’est tout. Moi je ne peux pas faire mon deuil avec Liorah par exemple, elle est en train de mourir, mais ne meurs pas. Je ne veux pas qu’elle meurt, mais en même temps je ne peux plus la voir comme ça a force ça devient intenable. La vie a décidé de me torturer jusqu’au bout, parce que même si elle fait partie des plus faibles de cet hôpital, la canicule n’a même pas réussi à l’emporter ! Peut-être que finalement elle fait partie des plus forts… C’est pour ça qu’elle est ici depuis autant de temps. Elle se bat. Je suis brusquement sortie de mes pensées lorsque quelqu’un entre dans l’ascenseur qui était sur le point de fermer et je mets quelques secondes à réaliser qu’il s’agit de Lilith, la fille dont je croise toujours en coup de vent le chemin.

-Salut, oui ça va, pourquoi ça n’irait pas, et toi ?

Je ne sais pas comment me comporter, je me dois de garder une certaine réputation ici… Mais en même temps nous sommes seuls dans l’ascenseur. Tout ça c’est beaucoup trop compliquer pour rien ! Je regarde à nouveau les portes de la machine après avoir appuyé sur le bouton du troisième étage et lui jette finalement un nouveau coup d’oeil.

-Euh… Ouai ok, si tu veux...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 14:59



Je ne suis pas du genre à admettre mes faiblesses, mais la canicule insupportable du mois dernier avait été l'une de de celles-ci. Si je pouvais effacer un mois de ma vie, ça serait surement celui-là, parce qu'entre ma quasi noyade et le hold-up dans lequel je m'étais retrouvé mêlée sans le vouloir.. Ce n'était définitivement pas le meilleur mois de ma vie. Par contre, je dois avouer que ma quasi-noyade a eu un point positif auquel je ne me serais pas attendu,me rapprocher d'Aedan, celui qui m'en a sauvé. D'ailleurs, je lui ai promis de le remercier convenablement et comme je le vois là qui semble avoir terminé son quart de travail.. Je m'avance vers lui pour le rejoindre dans l'ascenseur et lui propose de lui offrir un verre ce soir, après m'être informé de son état. Je hausse simplement les épaules à ses paroles, passant lentement ma main dans mes cheveux.

- Oh je ne sais pas, tu aurais pu ne pas aller bien.. Je vais bien, la canicule est terminée, je me sens presque revivre.

Je le regarde avec un petit sourire et appuie mon dos au fond de la cage de l'ascenseur, lorsqu'il accepte mon invitation.

- Génial.

Je garde le silence pendant les quelques secondes pendant lesquelles dure la descente puis je quitte cette cage qui commençait à me donner de sacrées envies. Je me tourne vers Aedan avec un sourire charmeur.

- Tu me fais confiance pour t'emmener là où je veux ?
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Aoû - 10:44


Il y a parfois des journées ainsi, longues et qui me paraissent interminables. Ça a le don d’ailleurs de me foutre en rogne, d’autant plus que lorsque c’est comme ça, parce qu’il n’y a pas plus d’action que ça, je pense souvent. Je ne fais que ça a vrai dire, je ne fais que pensée et j’aime pas ça ! Parce que ça me ramène juste au fait que je suis pitoyable, que ma vie est pitoyable, que ma sœur est mourante, que ma mère meurt d’amour et de tristesse. Bref, ma vie est pitoyable et je fais au final autant de mal que de bien à ceux que j’aime et ça c’est intenable. Et justement j’étais en train de trop pensée à ça lorsque quelqu’un me coupe dans mes pensées, j’aurais presque envie de dire « amen », mais je ne suis pas croyant, donc je m’abstiens. Je tourne légèrement les yeux vers elle en l’entendant et hoche simplement la tête.

-La canicule s'est chargé de donner du travail à la mort, c’est sur qu’elle n’était pas au chômage le mois passé.

Je pense que l’ange de la mort existe. Les anges existent, les démons, pourquoi pas cet être mystérieux ? Mais je ne l’ai jamais vu, même si je vis entourer de personnes mourante et agonisante. Elle m’invite à aller boire un verre et n’y voyant aucune objection j’accepte. Je regarde à nouveau face à moi lorsque la jolie et sexy demoiselle reprend la parole. Je me tourne donc vers elle et plisse légèrement les yeux.

-Je ne fais confiance à personne…

Je ne veux pas casser son délire ou je ne sais pas quoi. Je ne dis pas non plus que je ne suis pas curieux, mais la confiance je n’en ai pas. Je ne la donne à personne, pas même à moi-même....
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Aoû - 20:15



Je ne mets pas longtemps à voir que l'homme qui me fait face ne va peut-être pas aussi bien qu'il ne le laisse croire. Il semble toujours aussi .. froid, distant, comme je pourrais l'être aussi si je ne devais pas porter un masque en permanence. Surtout quand je suis ici en fait, surtout quand je veux me montrer sous un «bon» jour aux yeux de ce bel homme balafré. Je hoche alors à mon tour ma tête, doucement, sans afficher particulièrement d'air triste sur mon visage ni même joyeux, parce qu'au fond, c'est davantage de la joie que de la tristesse que je ressens. Ceux qui sont morts étaient faibles et ne méritaient plus leur place sur cette terre. Et ça donne aussi la possibilité à d'autres créatures surnaturelles plus intéressantes de venir prendre leur place dans cet hôpital. Tout pour me réjouir de leur mort.

- Oui, ça c'est une chose certaine ..

Je m'appuie sur le fond de l'ascenseur et, une lueur malicieuse au fond des yeux, je l'invite à venir boire un verre. Il accepte et je me dis qu'au final, ça ne sera peut-être pas si difficile de l'avoir.. Jusqu'à ce que je sortes de l'ascenseur avec lui et que je lui demande s'il me fait confiance. Je ne me laisse pas démonter et je lui fais un clin d'oeil.

- On va dire que je prends ça pour un oui. Suis-moi.

Je lui souris et ferme la fermeture éclaire de ma veste avant de sortir de l'hôpital. Nous marchons à peine quelques minutes et nous arrivons devant un bar. J'entre la première, mais je tiens la porte pour le bel homme derrière moi, un petit sourire joueur sur les lèvres. Oui, j'ai envie de jouer et ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé. Je le veux et je l'aurais. Je glisse alors un tout petit sous-entendu..

- Après toi. Je t'offre tout ce que tu veux ce soir ! C'est la moindre des choses pour te remercier ..
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Lun 28 Aoû - 15:29



Je crois régulièrement cette nana et pourtant rien de bien exceptionnel c’est passé entre nous. Je ne sais pas si on s’entend réellement bien ou si c’est une simple connaissance… Dans tous les cas elle a vu une partie de moi que je cache habituellement et elle, elle m’a surpris lors de la rencontre à la morgue. Enfin… Tout pour me mettre dans le flou le plus total concernant cette femme. Actuellement on parle de mort et vu son air, elle a l’air… Neutre. Comme si tout ça ne la gênait pas, ne l'atteignait pas. Après je suis quasiment sûr qu’elle n’est pas humaine, elle dégage quelque chose, reste à savoir ce qu’elle est. Ça aiderait à expliquer peut-être certaines choses.

Le silence retombe après sa proposition que j’accepte et on arrive enfin au bon étage. Je sors donc de l’ascenseur et à ce qu’elle me dit, je lui fais comprendre que « non » je ne lui fais pas confiance, sauf qu’elle décide de prendre ça pour un oui quand même et je fronce les sourcils et hésite quelques secondes. Qu’est-ce qu’elle fou ? Elle sort de l’hôpital et moi je regarde ensuite un instant l’hôpital, j’ai encore du travail… Mais elle semble avancer sans regarder en arrière. Est-ce que je la plante ? Soupirant je pose alors le dossier et ma blouse avant de sortir simplement. Elle ne marche pas vraiment longtemps, au cas où je peux retourner rapidement à l’hôpital. Elle me tient la porte et je relève un sourcil en l’entendant tandis que j’entre dans le bar, me tournant finalement vers la belle brune.

-Hm… Tu sais que je n’ai pas réellement fini mon service ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Sep - 15:46



On parle de mort et comme celle-ci ne me fait pas peur, ne m'affecte pas réellement, je m'en fiche un peu. Des gens meurent tous les jours, je ne vois donc pas réellement de problème à ce que les gens les plus faibles de la Terre s'endorment pour ne plus jamais se réveiller. Je reste donc un peu neutre, même si j'essaie de faire comme si ça m'affectait quelque peu.

Je lui propose finalement de venir boire un verre avec moi ce soir, je ne fais pas vraiment attention à sa tenue, me disant qu'il pourrait toujours aller se changer et je prend carrément le direction de la sortie de l'hôpital, puis du bar, en sa compagnie. Ce n'est qu'une fois au bar que je réalise qu'il a retiré sa blouse d'infirmier et qu'il me dit quelque chose que je n,avais pas vraiment pris en compte. Je le regarde me mordant la lèvre.

- Oups.. Mais tu as un biper en cas d'urgence, non ? Donc .. Tu peux prendre au moins un verre avec moi avant d'y retourner? Promis, je ne te retiendrais pas plus longtemps qu'un verre du coup .. Sauf si tu préfères revenir après ton quart me retrouver ici pour qu'on puisse en profiter plus longtemps.

Je lui fais le signe du un avec mon doigt lorsque je parle d'un seul verre puis je lui souris, flirtant un petit peu, pour tenter de faire oublier mon manque d'attention de tout à l'heure. Au final, j'aimerais presque mieux qu'il choisisse la deuxième option.
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Sep - 23:09



Je ne sais pas quoi faire, ni quoi penser en réalité de cette fille. Elle semble totalement dark, étrange et psychédélique. Elle dégage un charme de dingue, elle est sexy au possible, mystérieuse… Je ne sais pas. Quelque chose au fond de moi me dit de rester sur mes gardes, alors je reste fermer, je garde mon masque. Mais j’avouerais que je pourrais très facilement céder à l’appelle du sexe. Et d’ailleurs c’est dans cette optique que je la suis hors de l’hôpital alors que je n’ai pas fini mon service. Qu’est-ce qui me prends ? Je la suis pourtant et c’est seulement lorsqu’on arrive, et heureusement ce n’est finalement pas si loin de l’hôpital, que je lui dis que je n’ai pas fini. Je lui avais bien déjà dit, mais elle semble ne vouloir en faire qu’à sa tête. Bizarrement je ne crois pas a son petit « oups » puisqu’elle ne semble pas vraiment désolée. Je la regarde un instant puis regarde l’intérieur du bar avant de reprendre.

-Je t’ai dit ok pour un verre… Mais je ne préfère pas boire pendant le service, même un verre ça se sent… Donc… Je reviendrais tout à l’heure.

Je la regarde un instant puis la contourne finalement pour retourner à l’hôpital. Tout ce que je risque de passé, c’est pour un gars qui fait bien son job, donc aucun risque que mon masque parte en fumer, après tout même si j’ai la sale réputation de ne pas être sympa, j’ai aussi la réputation d’assurer dans mon métier.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Oct - 23:43



J'aurais sans doute dû faire un peu plus attention à ce qu'il portait et la direction qu'il prenait à la base .. Heureusement pour moi, il avait tout de même accepté de me suivre en dehors de l'hôpital, jusqu'au bar où j'ai envie de nous faire passer un petit moment et c'est à ce moment-là qu'il m'annonce quelque chose que j'aurais dû réaliser moi-même : il n'a pas terminé de travailler. Je fais comme si je m'en voulais, même si pour moi, il pourrait très certainement ne pas y retourner. Je fais une légère moue à ce qu'il me répond finalement, même si je suis plus qu'heureuse de voir qu'il a peut-être aussi en partie envie de passer un peu plus de temps avec moi qu'un simple verre. Ou il est très travaillant, ce qui me plaît un peu moins.

- D'accord .. Je t'attendrais ici.

Je lui fais un petit clin d'oeil en le regardant partir puis je vais m'installer au comptoir pour commander un verre tout de même en attendant. J'espère qu'il n'en a pas pour trop longtemps, parce que je n'ai pas particulièrement énormément de patience... Malheureusement, j'avais cru comprendre qu'il était dû genre à exceller dans son domaine, alors je vais sans doute devoir attendre un petit moment, le temps qu'il termine tout correctement. Heureusement que j'ai vraiment envie de mettre le grappin sur ce beau brun. Il a surtout intérêt à ne pas me poser un lapin !
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Oct - 22:53


Je la suis pris dans l’instant, même si je n’ai pas fini de bosser. Je pourrais la planter, mais je ne le fais pas et je ne sais pas spécialement pourquoi. Après je ne sais pas si ce n’est pas pire que je la plante à l’entrée du bar, mais … elle n’avait qu’à faire plus attention aussi. Elle fait une moue… Même si je finis par accepter de revenir plus tard ! Je la regarde un instant et hoche simplement la tête avant de la contourner, lâchant un rapide « à plus tard » et retournez plus que rapidement à l’hôpital. Une fois là-bas je me relaves les mains, passe par toutes les cases désinfectants puis je me presse pour reprendre mon travail comme elle m’a fait perdre du temps.

Je finis par terminer mon travail une bonne grosse demie-heure plus tard. Je vérifie une dernière fois mes étages comme d’habitude pour m’assurer que tout va bien. Bien souvent j’ai de grosses surprises. Heureusement je n’ai pas à faire à ce genre de choses cette fois-ci. Je vais donc dans les vestiaires et me change rapidement avant de finalement reprendre le chemin du bar. J’entre dedans et repère assez facilement Lilith. Je viens donc m’installer à côté d’elle, au bar, alors qu’elle semblait abordé par un autre mec.

- Je vois qu’on ne s’ennuie pas ici…
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Nov - 19:38


Je l’avais observé un moment alors qu’il quittait le bar pour pouvoir retourner à ses occupations d’infirmier. J’allais devoir occuper mon temps pour je ne savais encore combien de temps exactement. J’espérais simplement qu’il ne me poserait pas un lapin … Je m’installe alors au bar pour pouvoir faire signe au barman de me servir un verre tout en promenant mon regard sur la pièce autour de moi, mais il n’y a personne d’autre de très intéressant. Je sors alors mon téléphone portable et m’occupe ainsi pendant un long moment, jusqu’à ce qu’un homme vienne prendre place à mes côtés et me propose un verre. Au vu de sa tête, je décline poliment son offre en lui montrant mon verre qui, malheureusement pour ma cause, est presque vide. Je change donc de tactique :

- Mon copain ne va pas tarder à arriver.

Je tourne la tête justement en entendant la voix d’Aedan et lui adresse un grand sourire.

- On parlait justement de toi, mon chéri.

Je me lève pour venir poser un baiser au coin des lèvres du bel infirmier. Je regarde ensuite vers l'homme qui s'excuse avant de s'éclipser rapidement. Je m'éloigne alors pour me rasseoir sur mon siège au comptoir et j'adresse un léger sourire amusé à Aedan avant de faire signe au barman d'enfin lui servir le verre que j'attend de lui offrir depuis tout à l'heure.

- C'est ce qu'on appelle tomber à pic.

Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Nov - 17:05


Je laisse Lilith toute seule dans ce bar, je pense que c’est le genre de femme qui peut savoir s’en sortir sans homme, bien qu’elle se serait noyer sans moi. Je repars rapidement à l’hôpital puis lorsque je finis mon service je prends quand même le temps de faire tout ce que j’aurais faits habituellement, même si une femme super canon m’attend à quelques rues d’ici. Une fois fait je sors et marche à nouveau tranquillement jusqu’au bar, heureusement que j’ai bonne mémoire et que je retrouve le chemin sans aucune difficulté. J’entre à nouveau dans l’endroit que j’avais quitté il y a au final la moitié d’une heure, enfin à peu près et m’installe au bar tandis que je vois Lilith en train de se faire draguer. Elle se lève soudainement et ce qu’elle me dit et me fait je comprends qu’elle tente de se débarrasser du mec. Je jette un regard au mec, pas forcement froid, mais avec mon visage fermé habituel et comme il a une vision dois sur ma cicatrice je pense qu’il croit que je ne suis pas le genre de mec à chercher ou emmerder puisqu’il détale comme un lapin. Lilith se réinstalle et la regardant faire un signe je tourne la tête vers elle.

-On dirait que lorsque ça te concerne c’est toujours plus ou moins le cas.

La dernière fois sans moi elle serait morte et là… Je ne sais pas ce que ce mec aurait pu faire, mais il l’aurait fait ! Je saisit le verre que l’on me donne et remercie le barman avant de me tourner plus vers Lilith.

-Mais je suis sur que tu aurais réussi à t’en débarrasser seule...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 27 Nov - 22:56


Franchement, en temps normal, je ne dirais pas non à un peu d'amusement. Par contre, j'ai tout de même certains critères est ce mec fait définitivement parti de la catégorie gros lourd à boutons. Pas du tout mon genre et il est fort probable qu'il ait des intérêts qui puissent m'être utile. Alors, je le repousse. Ce soir, c'est ce charmant Cursse sur qui je veux mettre le grappin ou, du moins, avec qui je veux resserrer mon lien. Heureusement pour moi, il ne tarde pas à arriver et j'en profites pour venir l'embrasser juste au coin de ses lèvres avant de me retourner vers l'autre jeune homme. Vu la tête que tire Aedan, je pense que si je n'étais pas moi, j'aurais très sans doute déguerpi également. Je lui dis qu'il arrive à point alors que l'autre s'éloigne en s'excusant. Un léger sourire en coin vient alors se dessiner sur mes lèvres à la réponse du beau balafré.

- Il faut croire que le destin t'appelle toujours à moi d'une certaine façon alors...

Je fais signe au barman de lui servir ce qu'il souhaite tout en me ré-installant sur mon tabouret. Je lui jette un petit regard presque amusé par ce qu'il dit, parce que c'est vrai que je suis en général assez du genre indépendante, mais je ne laisse rien paraître avant de sourire.

- Oui, peut-être .. Mais c'était plus amusant de cette façon.

Je prends une petite gorgée de mon verre en faisant pivoter mon tabouret pour me retrouver juste face à lui. Lui démontrer de l'intérêt pour autre chose que pour ce qu'il peut m'apporter serait très certainement un bon départ.

- Alors, le travail ? Tout s'est bien passé ?
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Déc - 11:44


Lorsque je reviens au bar où la belle démone m’attend, sans que je sache qu’elle est une démone d’ailleurs, elle semble totalement occupée par un autre mec, mais pas dans le sens où elle lui porte réellement de l’attention. Rapidement comme ça, on pourrait le croire ! Mais lorsqu’on fait attention on voit bien son air exaspéré et d’ailleurs ça se confirme lorsque j’arrive, je parle à peine et qu’elle se jette presque dans mes bras en faisant croire des choses à l’homme, homme à qui je jette un simple regard et qui prends ses jambes à son cou. En réalité cette cicatrice sur ma joue ne m’a pas toujours déservit, comme ici. Ça m’évite les prises de guerres ou les petites bagarres d’alcoolique du coin ! Lorsqu’elle réplique à ma phrase et qu’elle rebondit sur le destin ma tête se hoche légèrement.

-C’est à croire ouai...

Est-ce que je crois réellement au destin ? Non… Je n'en sais rien. En réalité je ne me vois plus aucun destin depuis que je sers de chien à un démon. Comment se voir un avenir ? Un destin lorsqu’on est d’une façon ou d’une autre enchainé à un démon… On ne peut pas. Je lui jette finalement un petit regard.

-Plus amusant parce que… ?

Parce que je sers d'attraction vue ma gueule ?! Pour autre chose ? J’espère pour elle que c’est pour autre chose. Je finis par soupirer à ce qu’elle me dit et bois de mon verre avant de lui répondre, comme pour me donner de la force ?

-Honnêtement je me demande comment cet hôpital tiens encore avec son armée de bras casser....
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Jan - 17:46



Le destin … Si je devais réellement croire au destin, je pourrais facilement croire que celui-ci m’en veut. Entre la perte de mes pouvoirs, le fait que j’ai tourné en rond pendant de longs mois pour retrouver mon paternel, tous les petits problèmes qui se passent au club, … Est-ce que j’ai réellement envie de croire au destin ? Pas vraiment. C’est juste le genre d’argument que donne les filles en général pour pouvoir «draguer». J’esquisse un simple petit sourire tout en me disant intérieurement que peut-être que je n’aurais pas besoin de faire semblant avec lui. Du moins, pas trop. J’ai cru comprendre qu’il appréciait les jolies femmes, mais sans doute doit-il préféré celle avec, disons, un peu plus de cerveau que celle qui parlent de destin.

Il ne semble pas comprendre ce que je veux dire par plus amusant alors que pour moi, c’est plutôt évident. Je le regarde en souriant un peu plus franchement cette fois, un sourire amusé sur les lèvres.


- Et bien, c’est simplement que j’adore voir le visage de ces mecs se décomposer en réalisant que la femme qu’ils draguent comme s’il n’y avait pas de lendemain sont en réalité déjà prises. Surtout que du coup, ils ont tous peur de ne pas sortir d’ici avec tous leurs membres.

C’est vrai que ça c’est déjà vu : un mec draguait une femme déjà en couple et son copain n’avait pas apprécié. Le dragueur était ressorti du bar les pieds devant. C’est ce genre d'anecdotes que j’adore. Je me tourne finalement un peu plus face à lui tout en le questionnant sur le travail. Ce n’est pas un sujet très passionnant, mais je dois tout de même démontrer de l’intérêt pour lui et ce qu’il est. Je hoche la tête tout en portant mon verre à mes lèvres pendant qu’il parle.

- Je vois ce que tu veux dire, même les secrétaires ne semblent pas toutes savoir ce qu’elles doivent faire alors que, de ce que j’ai compris, certaines sont là depuis des années. Tu travailles à l’hôpital depuis longtemps ?

Je fais comme si je buvais une nouvelle gorgée de mon verre, mais j’y trempe simplement mes lèvres. Je veux garder toute ma tête, mais lui faire perdre la sienne..

Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Lun 29 Jan - 10:11


Lorsque je ne vois absolument pas ce que veux dire la belle brune et qu’elle en semble amusée avant de me répondre comme si justement la réponse était plus qu’évidente, je l’écoute attentivement et relève un sourcil. Elle n’est pas aussi innocente qu’elle y paraît ! Enfin… Là je dis un peu de la merde. Elle n’a pas vraiment l’air innocente, mais elle n’avait pas l’air aussi sadique. Mais après tout ça reste une nana et je me dis que les nanas aiment bien qu’on se bat pour elles, ça leur fait croire qu’elles sont plus qu’importantes. Lilith n’échappe pas à la règle ! Sauf si c’est la peau et la douleur qui l’attire… Mais là encore ça ne me surprendrait pas réellement. Je l’ai croisé au club la première fois et elle m’a emmené dans les pièces de l’étage et honnêtement les sadomasochistes peuvent largement y trouver leur plaisir vu ce que j’ai vu ! Je lui jette alors un petit regard.

-Ah ouai, je vois… Tu es du genre sadique en fait ?

Je retiens un petit sourire parce que je ne suis pas comme ça. Je ne suis plus comme ça. Maintenant je ne souris plus, je reste de marbre… Même en compagnie de jolie fille ! Je regarde mon air ténébreux, après ça va, ce n'est pas ce qui m’empêche de coucher, je pense que ça leur plaît bien aussi. Lorsqu’on parle de l’hôpital elle dénigre alors ses collègues et là par contre j’ai du mal à retenir un sourire moqueur. C’est totalement mon genre également. Je lui jette alors un regard.

-Et est-ce que tu t’inclus dedans ? Ouai… Ça va faire bientôt 10 ans que j’y bosse… Je ne te retourne pas la question, car je te croise que depuis quelque temps...
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Fév - 17:26


J'en ai peut-être trop dit, peut-être que j'aurais du garder le rôle de la charmante petite demoiselle, mais pourtant quelque chose me laisse à penser que ce n'est pas le genre de femme qui peuvent l'attirer. Quoi que, il pourrait être du genre romantique et je n'en saurais rien, car après tout, je ne le connais pas encore vraiment, mais il semble avoir du caractère ... Alors peut-être qu'il a besoin de quelqu'un qui a du caractère... Pourquoi est-ce que je réfléchis à tout ça ? Tout simplement parce que chacune de mes paroles est pesée et réfléchie pour le séduire et mettre mon plan en exécution. À sa question, je bois une petite gorgée de mon verre pour me donner un air mystérieux, sans le quitter des yeux et un mince sourire vient se dessiner contre mes lèvres.

- Je ne sais pas si j'irais jusqu'à dire sadique, mais disons simplement que ... je sais ce que je vaux et surtout, je sais ce que je veux.

Je ne quitte pas son regard des yeux, attendant sa réaction en quelque sorte. Espérons qu'il est aussi dur qu'il en a l'air et qu'il ne soit pas du genre à se dégonfler comme ça. À sa question, quelque peu une pique, je ne me laisse pas démonter.

- Je ne suis pas là depuis très longtemps en effet, mais c'est normal pour moi du coup si je ne sais pas toujours quoi faire, mais ... je suis du genre à apprendre rapidement..

Je flirte un peu évidemment, je pose les bases de ce jeu dont j'ai envie de décider les règles. Se laissera-t-il prendre au jeu ou défiera-t-il le maître de ce jeu en lui faisant perdre tout contrôle de son propre plateau ?
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Fév - 17:56


Lilith reste une femme… Assez mystérieuse pour moi. Je devrais bien avouer que je ne sais pas vraiment sur quel pied danser avec elle ! Je n’ai pas encore couché avec elle puisque chaque fois quelques choses nous en ont empêché et en même temps j’ai l’impression qu’elle me cherche dans ce but-là. J’ai l’impression qu’elle est sadique et cruelle et en même temps elle semble être la jeune femme fragile qui a failli ce noyer lors de la canicule de cet été. Tout ça pour dire et redire même que je ne sais pas sur quel pied danser avec elle. À ma remarque elle boit un peu de cette boisson qui brûle doucement l'œsophage alors que son air mystérieux est amplifié par sa position et ses paroles. Nos regards s’accrochent et à la fin de ses paroles je relève doucement un sourcil.

-Et j’ai comme l’impression que tu sais ce que tu veux là... En me disant ça, n’est-ce pas ?

Finalement on se met à parler hôpital et je ne me retiens pas de … Laisser le parfait connard que je suis depuis dix ans. Après tout elle m’a vu aussi la sauver, il est hors de question qu’elle en parle avec qui que se soit donc… Je vais continuer à être un connard pour qu’elle y croit à son tour. Je finis par finir mon verre et le repousser légèrement.

-Mais normalement tu as eu des études pour savoir quoi faire, à moins que tu utilises d’autres méthodes pour obtenir ce que tu veux ?

Et je relève un sourcil en croisant à nouveau son regard. Je viens bel et bien de sous-entendre qu’elle serait du genre à passer sous le bureau, mais après tout depuis tout à l’heure je suis sur qu’elle en lance tout plein de sous-entendu sexuel et puis son regard, sa bouche… Sa tenue, sa façon de se tenir, tout en elle pue la luxure, une luxure qui ne laisse indifférent aucun homme. Impossible.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 20:51
Je suis plutôt douée pour porter des masques en général. Pour montrer aux autres ce que je veux bien qu'ils pensent. Certains en valent la peine et d'autres non, mais je pense que ce Aedan en vaut la peine. Déjà, il est certainement l'un des hommes les plus séduisants de la ville et il a un air si mystérieux que ça ne fait que me donner encore plus envie de faire tomber ce fameux masque que je sens qu'il porte. Je le sens en permanence sur ses gardes, comme s'il avait quelque chose à cacher. Cela pour dire que je ne fais que garder mon masque en sa compagnie, mais qu'à demi au final, car mon envie de plus n'est pas une façade uniquement pour le piéger. Je sirote mon verre et à sa question, j'esquisse un demi-sourire.

- Peut-être bien ..

La conversation dérive sur complètement autre chose à mon grand malheur et il ne tarde pas à me lancer une nouvelle pique. C'est que c'est un spécialiste de la pique notre cher Cursse. Je le regarde un instant en haussant un sourcil, comme si je cherchais à jauger s'il est sérieux dans ce qu'il me dit ou si c'est simplement dans le but de me provoquer.

- Si tu savais les méthodes que je peux employées pour avoir ce que je veux ...

Je souris légèrement et je prends une pause pour boire une nouvelle gorgée de mon verre avant de reprendre.

- Mais mon cv était entièrement satisfaisant. Pas besoin de faire quoi que ce soit.

Je ne sous-entend pas de méthode précises, je dis simplement que j'en ai plusieurs alors il pourra s'imaginer tout pleins de choses si l'envie lui dit. En espérant qu'il ne soit pas du genre trop frigide, mais je ne pense pas.
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Mar - 20:58


Je regarde la belle brune, a la descente de rein à faire damner les diables, siroté sa boisson tandis qu’elle garde autour d’elle cette atmosphère de femme fatal, mystérieuse et impénétrable… Mais tellement ouverte tout à la fois. C’est paradoxal et étrange. Mais dans ce qu’elle me dit, je pense qu’elle sait ce qu’elle veut, alors je ne retiens pas non plus ma question.

-Et qu’est-ce que tu veux ?

Entre avoir l’air mystérieuse, avoir l’air fatal et avoir des couilles, il y a un fossé énorme, est-ce qu’elle a le pont pour relier les deux ? Ou est-ce qu’elle n’est qu’une femme qui joue de petite phrase par-ci par-là. Le genre de femme qui vous fait tourner en bourrique jusqu’à ce que vous vous bruliez les ailes. J’ai la bizarre impression que cette définition c’est Lilith en personne. Rien que son prénom est la pomme interdite a elle seule. Je finis par relever un sourcil lorsqu’elle me confirme plus ou moins qu’elle peut passer sous le bureau si nécessaire… Mais que là elle n’en a pas eu besoin. Je la regarde alors dans les yeux et lâche un simple « je vois » avant de boire rapidement.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 2:32

Je sirote ma boisson d'un air décontracté, me donnant un air mystérieuse pour voir si sa curiosité est attiré. Face au bar, j'esquisse un petit sourire en entendant sa question et je me retourne finalement face à lui, l'observant un instant sans rien dire. Je le regarde comme si je le détaillais du regard, comme si chaque parcelle de lui m'attirait et à vrai dire, ce n'est pas réellement acter, c'est réel bien que je n'aime pas l'avouer, ça lui donnerait trop d'influence sur moi. Je continue pourtant mon petit jeu.

- Je vais gâcher le mystère, mais .. là tout de suite .. Ce que je veux se trouve juste sous mes yeux ...

Je ramène la paille de mon verre à mes lèvres, me donnant en quelque sorte un petit air comme taquine et un brin coquine aussi je l'admets, mais sans non plus en faire trop. Je veux simplement voir si mon piège commence à se refermer au moins un peu sur lui. Il me questionne un peu sur la façon dont j'ai pu avoir mon boulot à l'hôpital et à ses deux mots, je ne réponds rien, ne le quittant simplement pas des yeux. Est-il .. dégoûté, surpris, intimidé ? Mais il semble confiant puisque son regard s'est planté dans le mien ..
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Avr - 11:41


Sans aucun doute je fais face à une femme qui sait ce qu’elle veut et qui sait aussi comment l’obtenir. Elle me regarde un instant à ma question, comme si elle me détaillait totalement du regard. Son regard pourrait d’ailleurs en troubler plus d’un, mais je ne lui montre rien, je soutiens simplement son regard en attente d’une réponse. Je la regarde jouer avec sa paille puis soudainement elle ouvre sa bouche pulpeuse pour me répondre qu’elle a ce qu’elle veut actuellement sous les yeux. Je regarde un instant mon verre et d’un air, presque taquin, parce que je garde toujours une certaine retenue, vivent les masques… Je reprends.

-Tu veux boire ?

Elle plante son regard dans le mien et… Je ne le lâche pas.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 18:03

Je lui dis ce que je veux, je n'ai plus envie de tourner autour du pot. C'est ce qu'on fait déjà depuis bien trop longtemps et je n'ai plus envie de jouer à ce petit jeu. Enfin, ce petit jeu va continuer encore un moment, mais on peut très bien céder une fois puis recommencer la partie... Je le détaille des yeux, je remarque le coin de ses lèvres qui tressaille légèrement suite à ma phrase avant de s'éclipser aussi rapidement que ça s'est produit. Je joue avec ma paille, esquissant pour ma part un petit sourire amusé un peu plus franc.

- Oui ... Mais peut-être que je veux aussi celui qui boit avec moi ..

Je me mords un peu la lèvre sans quitter son regard du mien. Je fais rarement dans l'aussi cash, je suis plutôt celle qui est dragué que celle qui drague, mais je pense que je dois y mettre un peu plus du mien qu'à l'habitude.
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 13:59


Je ne sais pas si ce que je pense est juste. Je ne sais pas si je vise juste, après tout je la connais à peine au fond, même si on s'est croisé plus d’une fois, mais elle ne semble pas très compliquée à cerner tout à la fois ! Clairement son regard parler pour elle et c’est justement parce qu’il parle pour elle que je joue avec elle. Peut-être qu’elle, ça ne l’amusera pas, peut-être même que ça va l’agacer, mais moi ça me satisfait pour le moment parce que si elle est si déterminé à m’avoir… Dans un sens ça m’effraie. Comme je le disais, elle ne semble pas être le genre de nana qui abandonne. C’est alors qu’elle me dit qu’elle veut l’homme avec le verre. Elle me fixe et se mord la lèvre… Je ne peux pas le nier, elle est vraiment belle et je ne peux pas le nier non plus… Pour le coup je ne sais pas quoi répondre pour la contrer.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mai - 0:52

Il ne semble pas être le genre de mec que l'on peut avoir facilement. Enfin, ça semble dépendre de plusieurs choses. Mais dans tous les cas, je ne suis certainement pas le genre de femme à baisser les bras rapidement et pour le coup, je ne tournes pas non plus tellement autour du pot. Je me mords la lèvre également, lui faisant bien comprendre que oui c'est bel et bien de lui que j'ai envie, mais il reste silencieux. Complètement silencieux. Je pourrais presque croire que je viens de me prendre un vent, mais je n'ai pas dit mon dernier mot, alors je décide de pousser encore un peu, pour voir .. De toute façon, je suis déjà dans le jeu jusqu'au cou, alors autant y aller jusqu'au bout.

- Alors, peut-être que s'il le veut aussi, je pourrais inviter ce fameux homme à aller ailleurs ..
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Mai - 17:13


Depuis tout à l’heure je là contre, je réplique du tac au tac, je trouve toujours moyen de faire en sorte de lui faire comprendre que j’aurais le dernier mot, mais… Cette fois-ci c’est elle qui m’a. Je ne sais pas quoi répondre pour contrer ou faire un autre sous-entendu ou tout simplement détourner sa phrase. Je pense qu’elle le sent au vu de son air. Elle a un regard qui en dit long et ça semble être une femme qui laisse beaucoup parler ce que l’on ne dit pas. Son corps parlait pour elle, même si elle ne s’en rend pas compte et je suis sur qu’elle n’est pas peu fière qu’elle est réussie à me faire taire. Elle parle à nouveau et je vide alors mon verre en le repoussant finalement.

-Qui ne tente rien... N’a rien, n’est-ce pas ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 21:17

Je pense que finalement, ma technique a fonctionné. J'y ai mis plus d'efforts que je le pensais, mais c'est tout de même satisfaisant ce petit jeu de oui-non ... Peut-être quelque chose qui lui plaît également comme il finit par céder en quelque sorte. A appliquer encore une prochaine fois, peut-être continuer également à pousser le vice encore un peu plus loin. Je pose finalement un billet sur la table pour payer nos verres avant de finalement me diriger vers la sortie après lui avoir adresser un léger sourire en coin.

- En effet ... Et je ne suis pas dû genre à ne rien tenter.

Ensemble, on se dirige finalement vers mon appartement puisque de toute façon, il n'y y'a rien de compromettant. Et ensemble, on passe une nuit plus qu'agréable... Oh oui, ce sera à recommencer... Et pas que pour le plaisir d'avoir une mission accomplie.

THE END
Membre en cuivre

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 1039
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-