AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

une nuit de tumulte feat Eliaz

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 30 Juil - 19:21


Aujourd’hui fut une nuit des nuit des plus compliqué. Je n’ai pas arrêté de la nuit entre vampire incontrôlable, loup garou qui mute sans rien ne demander à personne. Je suis épuiser… je me dirige en direction de ma maison quand une envie pressante de me baigner arrive frénétiquement dans ma tête. Je marche donc en direction de la mer, à cette heure-là il n’y a personne. Quelque minute plus tard je me retrouve devant la mer agité comme jamais, elle tambouriner contre les falaises rocheuses c’était magnifique surtout avec cette lune immensément lumineuse. Je me baigne dans ses rayon avant de me mettre en petite tenu et de courir dans l’eau. Une fois dedans je me couche, je nage et commence à chanter d’une douce et mélodieuse voix une chanson que je connais depuis que je suis petite enfin je croie. Je n’ai pas beaucoup de souvenir de ma famille du temps où j’étais humaine. J’entends des bruit de pas venant de loin, ça aide d’avoir les sens sur développer. Je me retourne restant bien dans la pénombre, même si la lune est tellement lumineuse qu’on y voix presque comme en plein jour… je voix soleil voler à toute allure dans la direction des pas. Je me mort la lèvre me demandant ce qu’il lui prend, est ce que cette personne pourrais lui faire…
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Aoû - 15:01



Il fait beaucoup moins chaud à présent et c’est tant mieux, mais j’avouerais que j’adore le petit rituel que je me suis imposé lors des grosses chaleurs. Après le travail, je vais plonger une petite tête dans l’eau. Un bain de minuit, au calme… C’est ce que j’ai trouvé de meilleur ! Et puis il fait encore assez chaud pour le faire, autant profité avant que le froid de Norvège ne reprenne le dessus. Et puis je suis un vampire, le sommeil n’est pas réellement ce qui risque de me maintenir en vie ou me tuer. Rien qui ne forme le sommeil n’est fait de bois. C’est comme ça que j’arrive à la mer alors qu’il est déjà très tard dans la nuit. Cette dernière semble déchainée et ça me fait sourire, je vais me battre contre elle, ça va me revigorer ! Mais alors que je retire mon haut que je pose sur le sable, une chauve-souris se met soudainement à me tourner autour. D’abord surpris, je fronce les sourcils avant de comprendre… Je souris alors.

-Galia, tu es par là ?

Je ne parle pas fort, mais c’est une vampire, elle m’entendra dans tous les cas ! Et puis hormis moi… Il n’y a personne, même si la mer fait un sacré bruit.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Aoû - 11:37
Une fois dans l’eau je me délecte de de ses tumultes et du bruit qu’elle fait contre les falaises, je ferme les yeux et ce bruit me donne envie de chanté. Je ne suis plus un vampire ce soir, je suis une sirène, je pense que j’aurais préféré. Je me retourne d’un coup entendant des bruits de pas, je me glisse presque entièrement dans l’eau et arrête de chanté quand je voie soleil filé à toute allure sur l’inconnue. Je me mort la lèvre m’inquiétant, puis j’entends aux loin une voix que je reconnais. Je souris tous en comprenant le comportement de soleil, je ne comprends toujours pas pourquoi elle l’apprécie autant. Je rougis tous de même voyant dans qu’elle tenu je suis. Je suis en sous vêtement. Bon il m’a vu en bikini, il peut bien me voie comme ça c’est pareil. Je me lève alors pas très loin du bord et lui fais signe de venir

« Salut Eliaz, oui je suis dans l’eau ? Tu me rejoins ? » Je regarde pour voir s’il vient ou pas…
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Aoû - 13:36



J’arrive sur le sable qui est à présent frais vu l’heure et puis l’été est passé, donc forcement il fait beaucoup moins chaud la journée, mais tant mieux parce qu’en tant que vampire, même né, j’en ai beaucoup souffert. Je n’ose pas imaginer Artemis ou Crystal… Mes créations, mes petites. Mais alors que je retire mon haut, je suis soudainement embêté par une chauve-souris, c’est quelque chose de pas commun ! Du coup je comprends immédiatement que la jolie Galia doit être dans le coin. Finalement j’aperçois au loin, dans l’eau, une silhouette me faisait signe et elle n’a pas besoin de parler très fort pour que je l’entende parfaitement. Ça a de vrais avantages d’être un vampire. Je retire donc rapidement mon jean, restant en boxer pour finalement la rejoindre dans l’eau avec un sourire sincère.
-Qu’est-ce que tu faisais, des petits plongeons ?

Je la regarde dans les yeux et reprends doucement.

-Je trouve ça tellement cool l'eau... Une fois j'ai tenter de traverser l'atlantique à la nage... J'ai faillit me noyer, j'avais oublier que j'étais plus un vampire, qu'une sirène !

Et je finis dans un rire.

-L'eau est un éléments incontrôlables !
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 21 Aoû - 12:13
Je suis dans l’immensité de l’océan, je me rends pas compte que je ne suis pas seul. Je barbotte comme si de rien était avant d’entendre un bruit, puis la voie d’Eliaz ce qui me fit sourire. Je le regarde s’approcher de moi en nageant.

« Oui, ça me détend, l’eau m’apaise et toi que fait tu dans le coin ? » je le regarde continuant de barboter.

Mes yeux s’élargissent en l’écoutant… je rie un peu. Je ne veux pas me moquer de lui, amis qu’elle idée saugrenu, que de tenter un tel périple et surtout d’être une sirène, enfin c’est génial d’être une sirène je pense, aller ou tu veux, mais dans la journée comme la nuit. Je le regarde sortant de ma rêverie posant une main sur son bras.

« Tu n’es pas un peu vieux pour faire des choses aussi étrange en plus les vampires ses connue ça aime pas trop l’eau en général enfin pas trop » je souris tous de même en le regardant.
« Tu n’es pas un vampire banal en tous cas » je fais des tours autour de lui pour l’embêter un peu.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 26 Aoû - 23:47



Il faut croire que nos chemins sont faits pour se rencontrer puisque je ne m’attendais pas à la voir. Je ne la suis pas à la trace et pourtant deux fois que je la retrouve alors que je suis en train de me déshabiller… Sauf si c’est elle qui me suit pour me voir à moitié nu ! Je me mets à sourire en secouant la tête à ma pensée et en profite d’avoir des dons vampiriques pour parler avec elle, même si nous sommes encore loin l’un de l’autre. Je vous l’ai dit, ça peut-être très utile les dons de vampire.

-Je suis venue profitée des dernières belles nuits avant de mourir de froid à nouveau… Et ne pas pouvoir profiter de l’eau et des beaux bains de minuit avant au moins dix mois…

Je lui dis simplement la vérité, en même temps pourquoi me cacher ? Je n’ai rien à cacher sur le coup, si on oublie ce que je cache toujours. Mais ça, ça ne compte pas. Je finis par entrer dans l’eau à mon tour, assez près pour être proche d’elle, là je lui confie quelque chose qui semble l’étonné et l’amuser tout en même temps. Elle touche alors mon bras et je souris en l’entendant.

-Je n’ai jamais entendu ça sur les vampires… Mais on peut dire ça… C’est plus intéressant qu’être banal et ennuyant, non ?

Je la regarde alors tourner autour de moi et me mets à rire doucement.

-Qu’est-ce que tu fais ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû - 12:29
J’entends sa voix alors que nous sommes loin de l’autre, le bon côté des vampires, je suppose. Je continue à barboter tout en lui répondant
« Oui, j’imagine, je ne sais si c’est pars ce que je suis un vampire mordue, mais je ne ressens pas forcement le froid… Dix mois ??? C’est énorme… je ne tiendrai pas il me faut cette activité pour me détendre »
Je regarde la lune et souris, elle me fait me sentir bien apaiser et non nostalgique et autre comparer à d’autre race. IL y a une race que j’ai beaucoup de mal, c’est les loups depuis mon agression. J’en suis traumatisé à vie, je pense. J’entends les plocs, plocs de quelqu’un qui entre dans l’eau et je sourie. J’attends qu’il me rejoigne. Je le regarde alors qu’il n’est pas loin de moi alors que sa confession me fait rire. Puis je lui confie un truc aussi enfin de ce que j’ai entendu, car bon ce n’est pas mon cas. Je me rapproche un peu de lui en souriant, me sentant bien près de lui. Il me fait tellement penser à quelqu’un.

« Oui exacte, je préfère les gens originaux, ils sont bien plus intéressants que les autres »

Je me sens tous d’un coup d’humeur taquine. Je me mes a tourner autour de lui en souriant en coin. Je le vois rire.

« Ça cette voie pas, je tourne autour de toi » puis d’un seul coup je me jette dur lui et le noie enfin pour jouer quoi. Une fois fait je me mes a une distance raisonnable, car je sens que je vais manger. Je lui tire la langue.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Aoû - 17:12


Galia semble encore plus accro à lui que moi, ce qui est étrange. Moi je ne suis pas particulièrement accro d’ailleurs, j’aime juste passer du bon temps. Elle me parle de sa condition de vampire et de ressentir le froid et mes épaules se haussent doucement alors que je m’approche.

-Disons qu’en étant mordu tu es morte… Tu ne peux rien risquer de plus. Ton corps est déjà froid. Moi je suis né comme ça, je suis… Vivant… Je ne crains pas particulièrement non plus, mais ce n’est pas agréable… !

La jolie vampiresse se rapproche de moi et me parle de ses préférences ce qui me fait simplement sourire, ne sachant quoi rajouter de plus. Mais de toute façon je n’ai pas vraiment le temps d’y réfléchir puisqu’elle me déconcentre en se mettant à tourner autour de moi. D’abord surpris, je finis par rire. Lorsqu’elle me répond comme si c’était une évidence, chose qui est vraie, mais tout de même, je reprends alors.

-Oui… Mais ! Pourquoi ?!

À peine ai-je formulé ma question qu’elle me noie alors. Lorsque je remonte à la surface je replace mes cheveux mi-longs en arrière après avoir secoué la tête.

-Deux fois Galia ! Cette fois… !

Et sans crier gare, je me déplace très rapidement vers elle. Une fois face à elle je lui lance un sourire et ni une, ni deux, lui appuie sur la tête pour la couler à son tour.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Sep - 23:55
Je soupire en en écoutant tes paroles, je le savais déjà et c’est déjà dur a vivre alors l’entendre dire de quelqu’un d’autre et toi particulièrement ça me fait mal. J’essaye néanmoins de contrôler mes émotions enfin du moins pour ce soir. Au pire si j’ai vraiment besoin de me lâcher j’irai en montagne et je hurlerai toute ma frustration et ma douleur d’être ce que je suis.
« Je vois ça dois surement être pour ça » je te regarde puis je ressens comme une envie énorme de m’amuser voulant oublie ma frustration et ma douleur du a tes paroles.
Je tournoie autour de toi puis d’un seul coup je te noie et me barre le plus loin que je peux. Je rigole d’ailleurs en voyant ta tête quand tu sors de l’eau
« tu ne ressembles plus à rien comme ça » je pouffe
Je t’entends et la je sentais que ça aller être ma fête je nage a vitesse surnaturelle espérant que tu me rattrapes, mais non je me suis fourvoyer sur ta vitesse de nage et tu me noies moi aussi. Hors moi j’aime beaucoup l’apnée et puis étant morte ses pas très dures de rester sous l’eau. J’en profite que tu ne me vois pas pour te faire un peu mariner te demandant où je suis avant de te choper les pieds te déséquilibrant et plouff dans l’eau. Je rigole

« Ah jolie faudrait une photo la tous de suite »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 13:19


Je ne pense pas vraiment que Galia soit idiote et qu’elle ne sache pas pourquoi elle ne ressent pas le froid. Je ne sais pas à quoi elle joue en réalité, mais tant pis, puisqu’elle joue les idiotes, il va falloir que je le dise à voix haute et d’ailleurs lorsque je le fais elle se met à soupirer et je la regarde droit dans les yeux. C’est ce qu’elle a cherché à ce que je dise en faisant comme si elle ne savait pas. Qu’elle ne me fasse pas croire le contraire. Cependant je ne réponds rien à son soupire, ni même a sa phrase. Ça ne ferait que faire monter une tension dont je n’ai pas envie. Je peux rapidement changer en colère et il en est hors de question. Je dois rester le gentil Eliaz. Mais là, elle me surprend et me coule soudainement après avoir tourné autour de moi. Lorsque je remonte à la surface je replace mes cheveux en arrière et recrache l'eau entrée dans ma bouche, grognant très légèrement en l’entendant.

-Je ressemble à quelque chose alors si c’est quand même « à rien ».

Dans un sourire espiègle je me rapproche rapidement d’elle pour la noyer à mon tour. Ça fait deux fois qu’elle me noie et qu’elle y échappe, cette fois elle n’y échappera pas ! Elle ne remonte pas à la surface et je la cherche quelques secondes avant de me retrouver à nouveau sous l’eau. Je lâche un petit « oh » de surprise avant de remonter à nouveau à la surface et nager plus loin, là où nous n’avons plus pied. Ce sera plus dur de me noyer cette fois.

-En pleine nuit et vu nos conditions ce serait difficile !



(PS : tu as tout écris en "tu" normal ? Smile)
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Sep - 13:40
Je le coule pour m’amuser et détendre l’atmosphère dans mon cœur et aussi autour de lui. Je sens une tension, qui commence à pas vraiment me plaire du coup je préfère faire un truc enfantin et le faire rigoler que s’énerver. Je souris à ses parole, mais ne dit rien.  je sens que je vais me faire couler à mon tour, même si je suis loin de lui… Il me retrouve et me coule aussi comme prédit, sauf que moi je reste sous l’eau le faisant un peu mariné, je vois bien qu’il me cherche. Cela fait naître en moi un sourire intérieur. Je suis juste au-dessous de lui, puis je lui relève les jambes afin qu’il tombe à la renverse me faisant franchement rire. Comment il peut ce faire avoir deux fois. Enfin c’est un jeu qui me fait bien rire. je sens que je vais pas rire longtemps. Je voie qu’il part plus loin et le regarde tous simplement en faisant des petites braces. Je le voie à la lumière de la lune, il est assez canon. Je rougie un peu puis va le rejoindre. Je nage et là c’est tous de suite plus compliquer pour le coulé. Je fais la moue en me rendant compte de ça. Je voie Soleil voler le long de la plage, elle aime pas du tous quand je reste longtemps dans l’eau. Je soupire en la regardant

«  Cette petite créature est pire que ma mère » un voile de souvenir m’envahis et me glace le sang en sachant qu’il est déjà pas bien chaud. Le visage de Cette vampire… me glace tous le corps complet. Je me secoue la tête tous simplement et me pose  la tête contre le flot de l’eau en regardant vers le ciel.

«  Eliaz, tu n’as jamais rêvé de partir loin d’ici, juste t’en aller de tous laissé derrière toi » je tourne la tête vers lui.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Sep - 17:50


Une fois dans l’eau on s’amuse un petit peu. Chacun son tour on se coule, on ne pourrait pas croire que nous sommes deux créatures, les pires tueurs de l’histoire d’après les humains, là en nous voyant simplement jouer dans l’eau ! Et pourtant. De ce que j’ai compris elle a un lourd passé et le mien l’est tout autant. De toute manière c’est impossible d’être un vampire et de ne pas avoir les mains tâcher de sang, que tu sois né ou mordu. Mais en ayant marre de boire la tasse je finis par m’éloigner. Galia me rejoins, s’appuyant contre le flot qui flotte et parle de sa petite chauve souris, qui au loin s’excitent. Je me mets doucement à rire et la regarde, venant m’appuyer à mon tour contre ce flot pour éviter de tout le temps nager et me fatigué.

-Au moins quelqu’un veille sur toi, c’est merveilleux, non ?

Je la regarde alors dans les yeux un cours instant, elle a un sublime regard. Et à sa question je me mords légèrement la lèvre avant de regarder le ciel à mon tour.

-Je l’ai déjà fait ! En étant un vampire on ne peut que rarement s’établir trop longtemps au même endroit. Les gens finissent par voir qu’on ne vieillit jamais…
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 9:49
je souris en voyant eliaz rire, oui je ne sais pas pourquoi ça me détend d’être avec lui… je regarde alors le ciel qui était remplie d’étoile ce soir. Il y avais juste nous deux et le doux frémissement de l’eau sous nous sans oublier la splendeur de la pleine lune. Ce n’étais pas vraiment le soir propice au balade vu que les loup garou rode, mais bon il save tous que celui là est le mien… je souris en regardant le ciel puis Eliaz puis je rit un peu à c’est propos

«  oui en effet, c’est mon compagnon de route depuis quelques siècles je dirais enfin au moins 1siècle et demis c’est énorme… on ce connais très bien, mais ce que je ne comprend pas c’est que de base les chauve souris on une durée de vie et la mienne non… on dirais qu’elle vieillie pas comme moi, c’est assez étrange maintenant que je me plonge sur la question" Je le regarde tous simplement en caressant l’eau de mes mains tous en rougissant un peu en le voyant me regarder… son regard et hypnotique surtout avec le reflet de la lune dessus.

«  Oui tu n’ai pas le seul, j’ai moi aussi voyager beaucoup… mais bon je suis bien ici, j’ai un travail respectable, je suis apprécier enfin je pense et puis j’ai ma maison que j’ai mis pas mal de temps à construire dans la foret un peu plus loin vers les montagnes… donc je sais qu’un jour je devrais quitter l’hôpital et tous quitter de nouveau, mais rien que d’y pensé… je ne le veux pas, même si... »
je me mort la lèvre et me la secoue.

Non cette femme ne viendrais jamais me chercher ici ? Enfin c’est Demonia… elle est capable de tous cette vampire…
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Nov - 17:16



J'aime les instants calmes ceux-là. Tout eux accrocher aux flots on observe au loin sa chauve-souris qui s'énerve... Pourquoi je ne sais pas. Galia doit mieux le savoir que moi, peut-être simplement parce que nous sommes loin et qu'elle n'aime pas l'eau et ne peut donc pas nous rejoindre. Je tourne la tête vers le beau vampire lorsqu'elle me dit le nombre d'années dont elle est en compagnie d'elle. Je relève les sourcils, surpris... Comment est-ce possible ? Je fronce finalement légèrement les sourcils et tourne à nouveau les yeux vers l'animal au loin.

-C'est vrai que c'est étrange qu'elle vive depuis aussi longtemps. Elle devrait déjà être morte...

Hormis un sort... Ou une morsure, je ne vois pas comment elle peut être encore vivante. Elle me sort de mes pensées lorsqu'elle me parle de voyage et à ma réponse elle me répond plus ou moins la même chose. Lorsqu'elle semble soudainement triste... Je pose ma main sur la sienne pour la sortir de ses pensées puis lorsque nos regards se croisent je lui souris.

-Ne pense pas au futur ! Profite de l'instant présent ! Il te reste encore des années avant de pensée à quitter l'hôpital ! Et puis tu as de la chance, tu es asiatique, même les humains ont la particularité de ne pas vieillir très vite ! Alors tu passeras encore plus inaperçus !
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Nov - 21:55
Je ne peu m’empêcher de regarder ma compagne. Elle est tellement belle, si vive malgré son âge avancer. Elle vole avec dignité, élégance tous ce que les personnes ne voie pas en une créature comme elle. Je souris puis me tourne vers le séduisant vampire

«  en effet c’est étrange, tu pense qu’un vampire l’aurais mordu ou un truc du genre ? Car je jure que ce n’ai pas moi... » je me mord la lèvre en le regardant
je me sens tous à cou envahie de souvenir plus ou moins agréable… je dirais plus triste que agréable. Je soupire puis je sens sa main sur la mienne et je tourne ma tête un peu en rougissant me mordant la lèvre tout en l’écoutant tous simplement. Il est si gentil avec moi, je n’ai pas l’habitude d’une telle gentillesse, moi j’en donne, mais c’est rare que j’en reçoive en retour, de ce fait je me sens touché par son geste.

«  Oui c’est vrai, tu as raison… car en sois je ne veux vraiment pas partir… ma maison me manquerai… certaines personnes me manquerais aussi » je me mord un peu la lèvre tous en détournant le regard et regarde le ciel

«  La vie en tant que vampire est pas si dure que je le pensé » je souris simplement comme si j’avais pensé tous fort.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 15:39


Nos deux regards tournés vers la bête volante au loin, elle se questionne. C’est vrai que s'est étrange qu’elle soit vivante depuis tout ce temps. Lorsqu’elle me demande si elle aurait pu être mordue par un vampire je secoue doucement la tête.

-Non impossible… Cependant…

Je fronce légèrement les sourcils puis regardés à nouveau Galia.

-Un sorcier a pu transformer un vampire en chauve-souris pour je ne sais quelle raison. De toute façon les légendes disent bien que les vampires se transforment en chauve-souris, peut-être était-ce une sorcière ou un sorcier qui avait un mauvais humour…

Mais si c’est ça est-ce que le devoir de Galia serait de l’aider à redevenir soi-même et le laisser partir. Le laisser sortir de sa vie tout simplement. Ou va-t-elle faire comme si de rien était et continuer sa vie ainsi ? Elle me regarde alors et détourne rapidement les yeux en me disant qu’elle n’a pas envie de partir pour diverses raisons. Je souris donc.

-Pourquoi ne me regardes-tu plus ?

Elle me dit alors que la vie de vampire n’est pas si mal… Puis je souris encore avant de reprendre doucement.

-Non elle ne l’est pas… Sauf pour une chose, le sexe et les partenaires. Il est difficile de ne pas craquer et ne pas avoir envie de mordre l’autre… Mais j’ai reussi à pallier ce problème !

Après avoir malheureusement tué mille et une amantes et amant… Mais ça c’est un autre débat.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Déc - 1:36
je serre les dents puis hausse un sourcil de surprise. Ma chauve souris un vampire ??? non c’est impossible. Néanmoins si cela et le cas je risquerai d’être gêner si cette créature réa-parait dans son état d’origine. Je le regarde alors en rougissant fortement ce mordant la lèvre detournant même un peu le regard.

«  tu rigole bien sur ? Car si c’est la cas je sais que c’est égoïste, mais je ne veux pas qu’il redevienne comme avant. Ce serai trop gênant, cette chauve souris me suis partout, mais vraiment partout alors imagine bien mon embarra s’il redevenais lui même ?, mais en même temps lui laisser une vie entière dans la peau de cette créature, c’est pas moi » je baisse le tête toute rougissante.

Puis notre conversation dévis sur le fait que je refuse de perdre ma vie aujourd’hui. J’ai un travail à qui je tien et des gens aussi… enfin disont que c’est compliqué je ne saurais pas comment expliqué… disons que la personne en face de moi me manquera beaucoup, mais je ne vais pas lui dire ça ! Je me mord la lèvre essayant de me concentrer pour pas rougir.

«  euh… beh je ne peu pas te regarder dans les yeux pour le moment… »
je me mords la lèvre.

Est bien bravo galia tu es la pire des idiotes… pour une personne qui ne veux rien dire ses gagné tien… je me secoue la tête. Je suis trop franche c’est affreux, ça me joue tous le temps des tours. Je continue de parler néanmoins tous en lui expliquant que ma vie de vampire est pas si mal. Ce qui est vrai, pour le moment mise à part que je ne peux plus voir le soleil, puis la je le regarde en rougissant fortement. Comment il peu parler aussi cru devant une fille. Je me mord alors beaucoup plus la lèvre gêner… oui moi je suis vierge donc bon… je ne peu pas dire que de ce coté là ce sois mirobolant, puis pour la morsure je n’ai jamais eu envi de mordre une autre personne à part pour me nourrir par nécessité en sois.

«  je voie… je ne peu pas juger la dessus. Je suis assez différente de toi de ce coté là »
je ne détourne pas le regard cette fois, mais rougis toujours.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Déc - 12:58


Lorsqu’on parle de sa petite chauve-souris Galia semble très embarrassée. Je la regarde alors qu’elle me demande si je rigole au vu de mon hypothèse. Je la regarde un instant et secoue doucement la tête, bien sur que non, j’ai appris avec le temps que même l’impossible était possible dans ce monde étrange dans lequel nous baignons, sans mauvais jeu de mots, a l’heure actuel. Elle me parle alors des choix qu’elle aurait à faire et je lui offre un faible sourire.

-J’aurais aimé en rire, mais je pense que tout comme moi tu dois bien le savoir que dans notre monde c’est parfaitement possible. Peut-être qu’elle te lance des messages et que tu ne t’en rendais pas compte, je n'en sais rien… Fais-y plus attention !

Finalement notre sujet dérive sur sa vie et je l’écoute sans qu’elle ne me regarde pour autant… Puis à ce qu’elle me dit finalement à voix haute j’hausse les sourcils et la regarde sans comprendre, puis dans un petit sourire en la voyant rougir, du peu que je vois au vu de l’éclairage de la lune, je reprends doucement.

-Et pourquoi donc ?

Finalement nous parlons… De sexe. Enfin j’en viens à ce moment-là, puisque c’est le seul instant où je perds totalement le contrôle. Le désir est palpable et dans ces moments-là le coeur bat plus vite, donc le sang est plus bruyant donc… J’ai envie de manger de l’entendre couler si vite, si chaud… Malheureusement à aura valu la vie à bien d'humain. Aujourd’hui j’ai découvert, avec Crystal, qu’entre vampires cela marchait à merveille. Lorsqu’elle me dit qu’elle ne peut pas juger parce qu’elle est différente, toute en me regardant dans les yeux, de son magnifiques regards en amande je finis par me rapprocher un peu et glisse une main sur sa hanche doucement. Elle est envoutante et son regard appuyer, est pour moi, comme un appelle aux désirs. La regardant alors dans les yeux je reprends tout doucement.

-Alors une fois tu devrais essayer, tu verrais, tu te sentirais totalement toi… Sans aucun remords puisque tu ne pourrais tuer personnes…

Murmurant tout près de son visage je la regarde toujours dans les yeux.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Jan - 2:28
nous parlons de choses de plus en plus gênante avec Eliaz… Ma chauve souris, l’être vivant le plus important à mes yeux ne serai pas une vrai chauve souris !! non, mais sérieux ? Si c’est le cas je ne sais pas ce que je dois faire… normalement en suivant ma vision des choses … je dois tous faire pour lui rendre son apparence… mais dans un autre sens elle connait beaucoup trop de chose intimes sur moi. Non je modifie… elle connait tous de moi. Je regarde Eliaz en me mordant la lèvre étant très gêné.

« c’est vrai qu’elle ce comporte de façon étrange souvent au moment de nous quitté, car moi je vais travaillé et elle ce cache… dailleur je dis elle, mais s’il faut c’est un garçon.. ? Ce que je veux dire c’est qu’elle ce comporte pas comme une chauve souris normal… elle ou il ne semble pas être intéressé pour ce reproduire ou bien par les autres de son espèces et eux même l’évite… «  je baisse la tête.

Tous ce bouscule dans ma tête… mon dieu comment je n’ai pas peu m’en rendre compte avant… une chauve souris de un siècle ça n’existe pas ? Je me mord de nouveau la lèvre ne sachant pas comment réagir… Ni quoi faire surtout. Puis je décide de changé de sujet, nous parlons de la vie en général. Je ne sais pas pourquoi je lui dis tous ça… de base mon confident était à Londres … enfin je ne dois plus pensé à lui je ne le reverrais jamais plus. Je le regarde alors de nouveau droit dans les yeux. Je suis même happé par son regard. Je ne sais pas pourquoi, mais mon cœur rate un battement et commence à battre un peu plus vite… même si nous sommes mort nous avons des émotions. Je suis tellement gêner par la situation que je détourne le regard ne le regardant plus... à sa question je me mordre la lèvre encore et encore tous en restant le regard détourné je lui dis d’une voie douce est mélodieuse.

«  Je ne sais pas… je me sens assez gêner pas dans le mauvais sens… je ne sais pas ce qui m’arrive… sûrement le fait qu’on est parler de soleil… ça me trouble cette histoire » je me mords toujours la lèvre mes joues toute rosie.

Qu’elle belle excuse galia… championne.. enfin en espérant qu’il le gobe… mais sérieusement j’en doute fortement. Surtout quand je voie le sujet le plus tabou de ma vie arrivé… mon dieu le sexe !!! ce truc que je n’ai jamais fait… ce truc qui me fais à la fois peur et me rend complètement dingue et nerveuse. Je prends mon courage à deux mains tous en le regardant de nouveau en me mordant toujours la lèvre bien évidement et lui avoue de façon détourné que je ne l’ai jamais fait… puis tous va vite dans ma tête. Mon cerveau s’embrume, je sens la gêne, les frissons tous en même temps monté en moi. Mon cœur ratant de nouveau un battement. Je suis happé par son regard de braise. Je ne sais pas trop ce que je lis en lui, mais c’est pas comme d’habitude… j’entends ses paroles est je comprend bien vite ce que cela veux dire… tous s’entremêle … Est ce que je le laisse aller plus loin ? l’arrête ? Me laisse aller comme il me conseille ? Mais … je rougie beaucoup plus en sentant sa peau contre la mienne. Je sens des milliers de frissons me parcourir l’échine. Jamais un homme ne m’avez fait cette effet là. Je le regarde intensément dans les yeux ne le lâchant pas. Mon cœur battant vite, même de plus en plus vite. Puis je baisse un peu les yeux, mon regard s’attarde sur ses lèvres si parfaite. Je ne peu m’empêcher de vouloir poser mes lèvres sur les siennes. Je sens un brasier s’animé en moi à cette seule pensée. Je sens le feu du désire, mais aussi la peur de l’inconnue me gagner. Dans un ellant que je ne soupçonnais pas, je passe mes bras autour de son cou est dépose mes lèvres sur les siennes assez timidement néanmoins. c’est un baiser doux sans aucune précipitation. Je suis déjà surprise du geste que je viens de faire.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Fév - 13:28


Je pense que Galia n’avait jamais cherché très loin… Et maintenant je venais de la faire réfléchir longuement sur son ami de longue date. Ce qui n’était bien sûr anormal qu’elle soit là depuis autant de temps sans être immortel. J’ai peut-être une imagination débordante… Ou alors je suis tristement relié à la dure réalité de la vie, mais dans tous les cas je venais de lui dire quelque chose de tout à fait plausible et ça semblant beaucoup la travailler. Cependant je ne voyais pas quoi ajouté de plus lorsqu’elle me répond puisque je pense qu’elle sait elle-même répondu « c’est étrange ». Je le vois bien qu’elle est complètement perdue et je me sens un peu coupable de la faire se sentir ainsi. Galia semble être une personne tellement douce, c’est rare lorsqu’on est vampire... Elle ne semble rien avoir de bien démoniaque, ce qui est vraiment rare, c’est quelque chose qui m’intrigue et m'attire légèrement.

Puis… Notre conversation dérive totalement sur autre chose. Au final on reste sur notre espèce, mais dans quelque chose, sur quelque chose même, de beaucoup plus intime. Elle me confie qu’elle est différente de moi au niveau du sexe et je comprends qu’elle doit surement n’avoir jamais rien fait. Écoeurée de sa condition comme elle semble l’être… Et puis je suis surement le mieux placer pour comprendre que l’on a juste envie et besoin de mordre l’autre pendant un acte aussi intense et sensationnel… On a juste envie de se lâcher, d’être bien, d’être nous et j’ai trouvé une solution pour… Avoir autant de plaisir et ne tuer personne : coucher avec des êtres de mon espèce. Galia finit par détourner le regard et me parler de sa chauve-souris lorsque je me rapproche. Je me mords légèrement la lèvre, ne sachant pas quoi répondre… Mais au moment où j’allais reculer pour la laisser tranquille, pensant l’avoir assez troubler, elle me regarde à nouveau. Je la regarde intensément, puis elle se colle alors à moi et vient m’embrasser. Dans un sourire que je retiens je glisse mes mains dans l’eau, pour les passer sur ses hanches tandis que je colle mon corps au sien pour répondre de façon douce à ce baiser qu’elle veut doux de ce que je sens.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Mar - 22:45
Je ne sais pas trop quoi pensé… après les révélations de Eliaz, sur le fais que mon amie de longue date n’est peut être pas ce qu’elle semble être. Je me secoue la tête en essayent de pensé à autre chose… au moment présent par exemple. Je ne peu m’empêcher de voir ma chauve souris voler le long de l’eau. Je sens qu’elle est pas contente, car elle peu pas venir me rejoindre et en plus je suis en compagnie d’un homme. Je regarde de nouveau Eliaz puis nous parlons de notre espèce, puis ça dérive de plus en plus vers des choses beaucoup plus personnel et gênante à la fois. Je me mord même la lèvre lui expliquant pas mal de chose tout en nous rapprochons et je sens mon cœur s’accélérer. Même morte je peux le sentir de nouveau battre. Je suis tous près de lui je peu sentir son sang pulsé dans ses veines. Je peux sentir son souffle chaud sur mon visage et ses sublimes yeux ce poser sur moi. Je me laisse aller à l’enlacer avant de déposer mes lèvres contre les siennes. Pourquoi je fais ça ?! Ma conscience est pas disponible pour le moment, je veux profiter de ce moment le plus que je peu. C’est avec ce genre de moment que je suis heureuse de na pas être morte… est d’être ce que je suis, enfin un peu.

Je me laisse aller dans ce doux baiser, en entrouvrant un peu plus ma bouche pour lui laisser le passage en remontant mes mains dans son dos pour le caresser doucement. Je sens que je pers un peu pied avec ce qui entrain de ce passer. Mais temps mieux je ne veux pas que ça s’arrête.
Je remonte une de mes mains jusqu’à ses cheveux intensifiant notre baiser, je sens le désire m’envahir au plus au point. Je peux légèrement sentir quelques pulsation au niveau de mon bas ventre… mais c’est toujours dure de ce lâcher surtout après ce que j’ai vécu avec un autre gars…
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 15:40


J’ai vécu des vies entières, plus que ce que n’importe quel humain pourrait rêver ou même quelques créatures surnaturelles, alors je sais des choses. Il ne faut pas oublier que j’ai été élever par l’une des familles les plus puissantes que cette Terre est eut à porter, seulement j’ai emporté leur secret avec moi, en leur arrachant leur dernier soupire. Peut-être étaient-ils puissants, mais pas assez méfiant de la vengeance d’un enfant. J’ai vu des choses, j’ai lu des choses, d’où ma petite idée pour le compagnon de la belle Galia. Mais on ne reste pas plus longtemps que ça sur mon hypothèse, rapidement on se rapproche et elle m’embrasse. Ce contact m’électrise immédiatement. Elle me laisse possibilité d’approfondir ce baiser et je ne me fais pas prié, passant ma langue entre ses lèvres entrouvertes pour venir jouer avec la sienne. Collant son corps encore plus au mien, je sens mon propre désir m’embraser et vu nos positions elle ne tardera pas à le sentir également. Je glisse alors mes mains plus bas pour toucher ses fesses avant de rompre le baiser et la regardent les yeux brillant de désirs.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 1:11
Rp datant de plus d'un mois, voulez-vous toujours le continuer ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2606
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 18:17
oui voila ma réponse ^^


Je suis dans une ambiance que je ne connais pas vraiment, oui en effet... j'ai eu qu'une expérience lors de ma vie à Londres et je ne veux pas m'en souvenir... car cet homme étais un fumier de base. Je sens mon corps devenir toute chose quand nos lèvres ce touche. Je le regarde puis ferme mes yeux pour apprécier ce moment qui n’appartient qu'a nous. Je peux sentir ses mains contre ma peau, je le laisse faire tous en sentant des frissons m'envahir de par en part. Je sens une fièvre ardente remonter tous le long de mon échine me faisant lâcher un soupire d'aise tous près de ses lèvres. Je sens ses mains descendre pour ce poser sur mes fesses. Je sens le baiser ce rompre et mon regard ce pers dans le siens qui n'ai que de braise. Je peux sentir qu'il ressent la même chose que moi àce moment. Je me sens comme happer par lui. Ne me contrôlant pas du tous je laisse mon instinct et mon cœur guidé mes mains pour en déposer une sur sa joue et une autre sur son bas dos pour le caresser doucement puis tous en lui faisant comprendre en me collant à lui que je ne veux pas qu'il s’arrête je l'embrasse de nouveau. Mais cette fois beaucoup moins timide, le baiser étais devenu beaucoup plus fiévreux, avec un feu ardent qui naissait au niveau de mon bas vente avec mon cœur qui battais à une vitesse folle.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 16:50



Au loin sa chauve-souris s’excite, nous regarde, mais que m’importe. Tout ce qui compte maintenant ? Les lèvres de la sublimes Galia contre les miennes, son corps aussi désireux contre le mien… Rien d’autre ne compte hormis elle a cet instant précis en réalité. Mes mains glissent sur ses hanches, notre baiser se fait intense et déclare à chacun nos envies… Mais tout se confirme lorsque la belle asiatique colle à nouveau son corps au mien, alors que le mien s'éveille déjà d’envie d’elle. Étant de toute façon déjà à moitié nue, je remonte mes mains le long de son dos pour venir défaire le haut de son sous-vêtement que je laisse tomber dans l’eau puisqu’il n’y a pas vraiment d’autre endroit. Tandis que mes mains glissent à nouveau le long de sa colonne vertébrale, s’approchant dangereusement de son dernier bout de tissu, alors que notre baiser est maintenant tout sauf innocent, timide ou tendre.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Mai - 22:43
Je suis dans les bras de l'homme qui ce trouve être le plus proche de moi à l'heure actuel. Je me sens comme sur un petit nuage hors je ne sais pas du tous pourquoi je continue sur cette lancé là ? Je me suis juré d'aimer celui avec qui je le ferais... est surtout ne jamais me donner sur un coup de tête et que ce passe t'il là tous de suite... Je sens ses bras sur mes fesses et mes mains lui caressant également le corps... je sens la fièvre du désire me monter. Je me sens de plus en plus vulnérable en me voyant à moitié nu devant lui. Je suis une vampire assez pudique malgré les apparence. Je rougie un peu étant un peu gêner. Bon dieu on dirai une ados... enfin une ados de pas loin de 4 siècles de vie.  Je peu sentir son baiser ainsi que ses geste devenu précis, beaucoup moins innocent que tous à l'heure. Le brasier qui m’envahis me rend toute chose puis au moment où je voulu que ça aille plus loin j’entends un cris aiguë venu de la plage je quitte ses lèvre à contre cœur et hurle e n voyant ma soleil tombé sur le sol comme raide morte... je ne compris pas du tous ce qui ce passe je regarde Eliaz paniqué et c'est a moitié nu que je cour vers la plage pour aller voir mon amie.

«  Putain ! »

je la prend dans mes bras et regarde Eliaz paniqué. Je sais que là tous de suite je dois impérativement l'emmener voir un vétérinaire... qui va me regarder bizarrement lui amenant une chauve souris.

«  Eliaz je t'en pris pardonne moi, mais je suis très inquiète elle ne m'a jamais fais cela »
je me mord la lèvre en le regardant, me demandant ce que va être sa réaction.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 14:52


Tout aurait dû très bien se passer entre moi et Galia. Enfin… Je dois dire que je ne sais pas réellement ce qu’il me prenait, mais cette jolie vampiresse m’avait comme totalement envouté. Il faut dire qu’elle est d'une beauté orientale comme nul pareil ! J’avais déjà vu des personnes asiatiques, mais rajouté à cela le charme vampirique. Qui ne craquerait pas ? Alors que l’ambiance commençait réellement à devenir chaude et… Intense, sa chauve-souris panique surement de ne rien pouvoir faire pour nous stopper et attire soudainement toute l’attention. Galia ne met même pas une seconde à réagir. La voici déjà sur la plage alors que je reste quelques instants bêtes. Finalement je saisis son soutien-gorge puisqu’elle est partie à moitié nue sur le sable et le lui rend doucement avec un petit sourire.

-Ne t’en fais pas, je sais que tu es proche d’elle. Fais ce que tu as à faire, on se revoit une autrefois…

Reprenant mes affaires poser dans le sable je me retourne vers Galia.

-Tu devrais faire vite....
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 796
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
C'est vide là, dans toutes les pièces là, dans tous les cœurs là. C'est plus la même là

C'est vide là, où y'avait les rires là, où y'avait la fête là et ça fait mal là


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 18:32
L'ambiance étais brûlante, mon cœur battais la chamade, mon envie de lui ce fesais de plus en forte... je n'allais pas m’arrêter. Je vais me donner à lui ce soir. J'en ai le désir, l'envie. Le besoin de me lâcher un peu hors les chose ne tourna pas du tous comme cela au moment où nous allions être ensemble érotiquement parlant ma «  soleil » me fais une crise et cris puis tombe sur le sable comme une pierre d'une falaise. Je hurle et cours à moitier nu dans l'eau pour arrivé à son chevet. Elle étais inconsciente. Je ne comprenais pas ce qui ce passer puis peu de temps après Eliaz me rejoignis avec mon soutiens grogne et je rougie tous de suite puis me rhabille vite fais et prend ma chauve souris dans les bras en essayent de me calmer. Je savais qui allait voir.... falais qu'il la sauve.

«  oui je le suis je ressent tous ce qu'elle ressens. C'est la créature la plus proche de moi.. » puis je me raproche de Eliaz et sans comprendre pourquoi je l'embrasse tendrement

«  merci pour tous je te donnerais des nouvelles »

c'est en me mordant la lèvre que je part à vitesse vampirique vers le lieu où elle sera sauvé...

[terminé]
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : médecin spécialisé dans le domaine vampirique
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 220
Age : 27
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Le passé peut t'il faire obstacle au présent ? Même durant tous ses siècles pourquoi est si dure d'oublier ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-