AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La prochaine fois, je prendrais les escaliers [Rylan reeves]

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 9 Nov - 19:38
Aujourd'hui, je me suis dis qu'avoir une petite journée complète de repos me ferait le plus grand bien.
J'ai donc profité du fait de ne pas travailler à l'hôpital ppur faire une grasse matinée et, plutôt que de rester confortablement installée chez moi, j'ai enfilé un jeans et un pull avant de prendre la direction du centre commercial. Une petit heure de shopping devrait me faire le plus grand bien, non ?

Un taxi m'a conduite jusqu'au centre commercial où je n'ai absolument rien trouvé d'intéressant au premier étage. Déprimant. Je suis ensuite monter dans un ascenseur, les escaliers je donne assez, même si ça muscle bien les fesses et que pour une fois, je porte des souliers plats. Un homme se trouve déjà dans la cabine de l'ascenseur et je ne le regarde pas réellement, appuyant simplement sur le bouton du troisième étage avant que les portes ne se referment. Je m'appuie ensuite, dos contre la paroi de l'ascenseur, mais ma détente est de courte durée, car l'ascenseur s'arrête brusquement et je fronce les sourcils.


- Qu'est-ce qui se passe ? Non, ne me dites pas que..

Je n'irais pas jusqu'à dire que je suis claustrophe, loin de là, mais je dois avouer que ce genre de situation peut être assez angoissante.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 983
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Nov - 19:32
C'est-il fait à cette réalité digne d'une fiction ? Est-il heureux ? Difficile de lui faire dire, mais on peut voir aisément dans ses yeux que quelque chose y est éteins. Cette flamme qui exprime la joie et une satisfaction. Le vide, un regard lassé de tout, sans aucune envie si ce n'est que celle de remontrer le temps. Oui, Rylan n'est pas heureux et il n'a jamais chercher à le cacher. Parce qu'a quoi bon après tout ? C'est lui le médecin et pour le moment, personne n'ose tenter de savoir d'où vient son mal. Il est pourtant simple quand on y pense. Sa femme et son enfant lui manquent. Tentant de noyer son désespoir dans le désintérêt des autres, la cigarette et parfois l'alcool, il décide alors d'aller au centre commercial pour se recharger en cigarette et alcool. Le whisky étant sa boisson de prédilection, Rylan n'est pas pour autant devenue un ivrogne. Simplement un stéréotype que de l'homme qui se boit ses 5 verres par jours pour y noyer son chagrin. Une fois les courses faites, il entre dans l’ascenseur avec une femme, plutôt charmante, mais notre psychiatre n'y fait pas attention...

Jusqu'à ce que l’ascenseur s'arrête les laissant bloquer en plein milieu du tunnel qui était censé les mener au rez de chausser. La femme qui l'accompagne pousse un l'évidence. Quoi de plus naturel dans ce genre de situation. Rylan soupir et pose son sac rempli de cigarette et d'alcool pour regarder le panneau de contrôle et la porte.

« J'ai bien peur que si... »

De ses mains gantées, il tente d'ouvrir les portes de l’assesseur, avec un peu de chance l'appareil commençait à arrivé à un étage et ils pourraient s'y faufiler pour sortir de là ? La porte s'ouvre à peine, il tente de regarder à la fente et il en est devenu évident pour lui que sa première option n'était tout bonnement pas possible. C'est alors que, lassé, il appuie sur le bouton signalant la panne en soupirant. Donner un coup de jus en enlevant son gant lui a traversé l'esprit. Mais non seulement ça montrerais à l'inconnue qu'il est anormal et pour couronner le tout, il n'était pas certain que cette intervention arrangerait les choses. Il s’appuie alors contre le mur de la machine, bras croisé et fixe le panneau de contrôle d'un air désintéressé dans l'espoir qu'un technicien réponde.

« Ça m'a l'air bien parti pour durer... »
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Déc - 21:37
Pourquoi est-ce que les choses doivent toujours se compliquer ? C'est comme les recherches pour mon paternel. Tout aurait pu être bien plus simple si j'avais eu les signes de sa présence tout près de moi dès le départ. Malheureusement, rien n'est jamais simple. Comme aujourd'hui où pour une très rare occasion, j'ai voulu me reposer un peu les jambes et prendre l'ascenseur plutôt que les escaliers. Évidemment, il faut que celui-ci se décide à se bloquer à ce moment très précis où j'y suis. Un soupire franchit mes lèvres malgré qu'un peu de panique se fasse entendre je pense dans mes propos. Je remarque alors réellement un peu plus mon nouveau partenaire de galère. Franchement, ça aurait vraiment pu être pire.

- La prochaine fois, je prendrais les escaliers, comme prévu..

Je soupire un peu tout en passant lentement ma main dans mes cheveux courts. Je le regarde s'avancer vers les portes, remarquant au passage ses mains gantées. Pourquoi ? Intriguant et intéressant. Peut-être pour le froid, mais ça m'étonnerait ... Il ne fait pas encore si froid à l'extérieur et puis, nous sommes à l'intérieur encore. Je le laisse appuyer sur le bouton d'aide et j'appuie l'arrière de ma tête sur la paroi métallique derrière moi, levant les yeux au ciel.

- Génial..

Comme si je n'avais que ça à faire, me retins-je d'ajouter. Heureusement, le bel homme ne semble, pour le moment, pas être du genre détestable. Tant mieux parce que je ne suis pas vraiment d'humeur à supporter quelqu'un d'énervant. Mais ..

- Si nous sommes prisonniers ici pendant un moment, autant faire un peu la conversation.. Je m'appelle Lilith et vous ?

Je lui tends la main, lui offrant au passage l'un de mes plus beaux sourires, sans non plus exagéré dans la joie, car tout ça serait très louche, non ?

HJ: Désolée du temps, je me suis laissé débordée Sad
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 983
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Fév - 0:55
[sujet sans réponse depuis un mois, souhaitez-vous le continuer ? ]
Admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Serveuse et professeur de danse
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1653
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Like a flower made of iron..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Fév - 12:57
Je suis en train d'y répondre se sera normalement posté ce soit. J'ai énormément d'imprevu en ce moment pardon ><
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 2 Fév - 11:30
Ok ! On te laisse poster en dessous tranquillement alors !
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2606
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Fév - 23:28
C'est la faute à pas de chance, et c'est bien la première fois pour le docteur Reeves de se retrouver enfermé dans un ascenseur qui plus est avec une inconnue. Il prend l’ascenseur de temps en temps, avec ou sans d'inconnues à ces côtés. Mais pour ce coup la, la chance à décidé de lui tourner le dos. Cependant ça ne l'affecte pas plus que ça. Le docteur juge qu'il y a bien plus embêtant dans la vie que de se retrouver coincé dans un ascenseur. Ce n'est pas comme si celui-ci se mettait à se mettre en chute libre. Après avoir fait les vérifications appeler le service technique, il finit enfin par se tourner vers sa partenaire de galère. Il ne prend aucune initiative pour le coup, car il a avant tout préférer s'assurer qu'elle ne face pas une crise de claustrophobie ou autre complication dans le genre. Heureusement, elle avait l'air simplement agacée par la situation et décide de faire à conversation afin de faire passer le temps plus vite. Une sage décision que Rylan se voyait mal refuser.

« Docteur Reeves enchanté Mlle Lilith. »

Comme sans doute une bonne majorité de psychiatre et psychologue, le docteur Reeves n'est pas des plus doués pour faire la conversation. Il a pris pour habitude d'écouter et de conseiller ou prescrire des médicaments pouvant soulager son patient. Depuis son arrivée à Oslo il n'a jamais réellement sociabilisé avec qui que se soit en dehors de son travail. Machinalement, il croise les bras à l'idée de devoir faire un effort pour sociabiliser avec une personne. 

« Je suis bien heureux de constater que vous n'êtes pas claustrophobe. Sinon l'attente aurait été bien plus dure à gérer. »

Il ne sut pas quoi dire d'autres. C'était bateau, maladroit... De quoi sentir clairement son manque d'habitude de communiquer avec les autres. 

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Fév - 15:46
Vous savez ce genre de décision que le destin vous fait prendre ... Oh non, je ne vais pas commencer à parler de destin. Ça sous-entendrait que je crois en quelque chose de plus grand que moi comme dise les humains et franchement, non. Mais bref, tout ça pour dire que j'aurais dû écouter mon premier avis et choisir les escaliers. Ça m'aurait évité cette fâcheuse situation. Quoi qu'heureusement, l'homme avec qui je me retrouve prisonnière est plutôt séduisant et ses gants m'intriguent énormément. Peut-être que je ne m'ennuierais pas autant que je le pensais finalement. Je décide alors de prendre les devants, entamant donc les présentations entre nous. Je lui tend même la main ... mais il n'a pas de geste pour la prendre. C'est même plutôt le contraire. Il semble se renfermer, allant même jusqu'à croiser ses bras contre son torse. Est-ce que je fais aussi peur en étant gentille ? J'espère que non, parce que pour une fois, ce n'était pas l'effet voulu. Il enchaîne sur autre chose, sur l'absence de claustrophobie.

- En effet, les choses auraient été beaucoup plus compliquées ... Mais je ne suis pas du genre à paniquer pour un rien. Mais de toute façon, vous auriez su me calmer, car vous avez dis être docteur, non ? Vous êtes spécialisé dans quel domaine ?

Il ne semble pas savoir quoi dire alors autant enchaîner moi-même. De toute façon, je ne sais pas vraiment si un médecin soit vraiment plus expert dans l'art de calmer quelqu'un sans médication ou autre. Ce n'est pas parce que ma soeur est interne que c'est quelque chose qui m'intéresse réellement en général de toute façon.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 983
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Dim 18 Mar - 23:38
Ironiquement, Rylan n'est pas le genre très sociable à l'extérieur. Ce qui pourrait être pris comme une blague puisqu'il est psychologue. Mais cette difficulté de sociabiliser est venue depuis qu'il a découvert son pouvoir lorsqu'un accident lorsqu'il c'était reconvertie en neurologie. Cette découverte le hante et lui a donner assez de difficulté pour presque cette habitude de discuter naturellement avec les gens. Il arrive cependant à se sentir un peu plus en confiance lorsqu'il travaille, mais rien de plus. Et pourtant, il faudra bien qu'il se donne violence si ce séjour dans l’ascenseur de ne doit pas durer une éternité. C'est donc ce qu'il fait en tentant d'engager la conversation.

« Dans la psychiatrie, rien de bien exceptionnel mais fortement utile pour calmer une personne en panique, en effet.»

Les mains dans les poches, il s’appuie contre le mur de l'ascenseur et ne la quitte pas du regard pour paraître le plus sociable possible. 

« Et vous dans quel domaine, vous travaillez ? Si ce n'est pas indiscret ? »

Retourner une question pour allonger la conversation, une tactique bien bateau, mais qui fait généralement ses preuves. Rylan ne se sent pas spécialement nerveux, simplement pas trop à son aise. Mais la jeune femme qui se tient devant lui n'a pas l'air d'être le genre de personne qui lui sera de mauvaise compagnie, une chance pour lui.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 3:06
Il a raison au fond. Si l'un d'entre nous avait paniqué, l'attente aurait été insupportable. Si j'avais été avec quelqu'un d'autre ça aurait probablement été insupportable de base de toute façon. Simplement parce que l'homme est très séduisant, je ne me sens pas totalement désespérer à l'idée que les pompiers mettent quelques longues minutes à venir nous délivrer de cette oh terrible épreuve. Il m'a révéler être docteur alors je lance la conversation vers cette information. J'écoute sa réponse avec un certain intérêt bien que je ne m'y connaisse pas réellement en médecine.

- Je ne connais pas grand chose de la psychiatrie ... Il n'y a que les mauvais clichés qui me viennent en tête à propos de vos patients.

Je ne vais pas mentir, il bosse avec des fous, voilà tout. Que voulez-vous que je vous dise, ce n'est pas moi qui ait choisi ce boulot idiot après tout. Comme il me renvois la question, je décide de lui répondre la vérité juste pour voir la façon dont il réagira face à une femme de pouvoir comme moi.

- Je travaille un peu à l'hôpital en tant que secrétaire, car ils avaient besoin de quelqu'un de façon urgente .. Mais sinon et majoritairement, je suis patronne d'un des plus gros clubs de cette ville ... Le Paradise night club, vous connaissez ?

Bon, la raison du pourquoi je travaille à l'hôpital n'est pas entièrement vraie, mais il n'a pas besoin de connaître tous les détails de ma vie privée. Mais comme il est psychiatre, peut-être qu'il aura à se rendre à l'hôpital alors il vaut mieux donner une explication dès maintenant du pourquoi je serais là. Et si cette explication est à mon avantage c'est encore mieux.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 983
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 1:41
Rp sans réponse depuis plus d'un mois, souhaitez-vous le continuer ?
Admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Serveuse et professeur de danse
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1653
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Like a flower made of iron..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 14:40
Je le clos ce soir ou demain
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Juin - 1:35
Tout avait l'air de se passer au mieux, pas de panique, ni de crise d'angoisse. Lilith et Rylan trouvent un point d’entente en discutant de tout et de rien, se contentant d'espérer intérieurement que l' ascenseur n'allait quand même pas rester coincé trop longtemps. 

La conversation reste tout de même cordiale et agréable et son accompagnatrice de mésaventure était réellement d'une agréable compagnie. Il ne put s’empêcher de sourire amusé quand elle dit ouvertement pensé au stéréotype des patients qu'il pouvait avoir. Ici à Oslo on n'était pas vraiment loin de la vérité. Cependant les cas spéciaux qu'avait Rylan auparavant lui manque.

« Certains clichés peuvent déceler une partie de vérité... »

Le médecin n'avait aucune raison de lui en vouloir de quoi que se soit. Après tout, il avait l'habitude. Et s'il s'amusait à prendre mal les moindres mots, il n'aura pas fini de s'arracher les cheveux. Rapidement, il lui retourne la question et reste plutôt admiratif sur le fait qu'elle exerce deux métiers à la fois dont un patron d'une grosse entreprise de... Strip tease ? Sans doute ? De mémoire Rylan avait vu l'entreprise de loin. Et il sait qu'il mettra que rarement les pieds. 

« Seulement de vu... Ce genre de divertissement n'est pas vraiment ce que j'apprécie le plus. »

En vérité, ça le dégoutte, ça le révolte plus qu'autre chose. Mais ne voulant pas créer d conflit dans un espace aussi confiné, il s'abstient de le dire. Il n'en voyait de toute façon pas l’intérêt. Cependant, il reste intrigué et a la fois admiratif de savoir que c'est une femme qui tient ce genre d’entreprise et non pas un homme pervers comme ceux à quoi il s'attendait. Et ça par contre il ne se gênera pas de le dire. 

« Je suis par contre, très admiratif de constater que vous parveniez à gérer deux travails dont patron du Paradise Night. Ce n'est pas donné à tous de gérer autant de choses tout en prenant soin de sois même. »

Physiquement, en tout cas, elle avait l'air de prendre soin d'elle. Alors que Rylan commençait à réfléchir à un autre sujet de conversation, les portes de l’ascenseur s'ouvrent par un mécanicien. Le psychiatre ce tourne avec vers Lilith. 

« Et bien Mlle Lilith, je crois bien que nos chemins se séparent ici. J'ai été ravie de vous avoir rencontré et j'espère pouvoir vous recroiser un jour. »

Oslo est une ville, mais elle reste néanmoins petite. Il avait déjà eu l'occasion de pouvoir la croisé quand il est aller voir un patient pas très bavarde à l’hôpital. Sur ces mots, il quitte alors les lieux d'un pas pressé, surveillant l'heure afin de veiller à ne pas être en retard malgré l'incident. 

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Psychiatre
Localisation : ville
Date d'inscription : 30/10/2017
Messages : 160
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Juin - 15:56
La conversation se déroulait calmement, sans ton élevé, sans discorde. C'était l'une des rares fois que je me retrouvais dans une situation comme celle-là sans m'emporter. Je n'aimais pas particulièrement quand les choses ne se passaient pas comme je le voulais. Peut-être étais-ce donc seulement à cause de la beauté et du charisme du bel homme que je parvenais à rester calme. Son emploi de psychiatre était à la fois intéressant et intriguant, mais je n'étais pas fan du fait de rester enfermée ici avec un homme qui pouvait sans aucun doute aisément lire dans ma tête et dans chacun de mes gestes. Un léger sourire vient néanmoins se dessiner sur mes lèvres.

- J'en prends note.

La conversation dérive ensuite sur un sujet encore plus intéressant : moi-même et mon "pouvoir". En dépit d'avoir mes vrais pouvoirs, j'avais au moins la chance de diriger un des plus gros clubs de la ville. Avec ma soeur ... Mais cette information pouvait très bien rester sous silence. Ma tête se hoche à ce qu'il me répond, même si je ne suis pas fan de cette fameuse réponse. Heureusement pour lui, il enchaîne sur une sorte de compliment très flatteur et un nouveau léger sourire se dessine contre mes lèvres.

- Je vous en remercie. C'est vrai que ce n'est pas facile tous les jours.

Eretria jubilerait de m'entendre dire cette phrase, j'en suis certaine. La conversation n'a pas l'opportunité de se développer plus longuement puisque pour une fois, les secours sont rapides et c'est probablement le concierge de l'établissement ou un employé du même genre qui parvient à nous sortir de ce pétrin rapidement.

- Tout le plaisir était pour moi, monsieur Reeves.

Je le regarde partir, plus rapide que moi pour le coup, et j'attrape finalement mes sacs pour rentrer chez moi. Enfin ! sans adresser un seul remerciement à l'homme qui nous a sorti de cette situation. Je ne saurais dire maintenant si c'était une bonne ou une mauvaise journée..

THE END
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Secrétaire HM, patronne & call-girl PNC
Localisation : Dans tes plus beaux cauchemars
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 983
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Il n'y a pas de bien ni de mal,
il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-