AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un sauvetage imprévu | Jodie x Mathilde

 :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 11 Jan - 22:43


Un sauvetage imprevu
Jodie ξ Mathilde


« Mathilde… Calme-toi… Bon écoute, il n’est pas trop tard, et je connais un endroit ou tu pourras te nourrir… »

« Dis toujours. »

« Il y a un laboratoire, ça deux semaines que je dois leur apporter des bricoles surnaturelles, je ne sais pas ce qu’ils veulent en faire, mais tu peux y aller en utilisant ceci, et te nourrir, je crois qu’ils ne sont guère plus de dix dans cet immeuble le soir. »

« Bien, allez, à plus. »

Je raccroche de son moyen de communication qui s’appelle téléphone. HjØrdis en a un plus petit, il glisse ces doigts dessus d’ailleurs, et il n’est pas relié par l’électricité sauf quand il n’a plus d’énergie, je n’y comprends rien à cela mais bon…  HjØrdis appelle cela, la nouvelle technologie. J’avais du le contacter, car il est parti en voyage d’affaires la veille au matin, et ne revient que tard ce soir. Il avait pour l’occasion fait venir un homme dont son métier… psycho quelques choses, sauf qu’en soit, même mes canines ne voulaient pas de son sang. Alors, j’ai toujours faim, je suis frustrée et assez fâchée contre lui.  C’est pour cela qu’il m’a donné une adresse. Il m’en avait vaguement parlé lorsque je lui posais cette question sur ces pierres dans sa chambre, lorsque nous discutions alors, sans plus attendre, je monte, les prend et redescend. Le soleil était bas, mais présent, alors je pose la capuche sur ma tête et sort du manoir marchant vers ce laboratoire. Lorsque j’arrive, je me présent à un garde.

« Bonsoir, je viens voir le chef de ces lieux. Je viens de la part d’Erikssen. »

A départ, il ne semble pas emballer.

« Prouvez-le ma petite dame. »

Je laisse mes canines prendre le dessus.

« C’est simple, si vous ne me laissez pas passer, je ne suis pas sure de vous laisser ne serait-ce qu’une goutte de sang dans votre maudit corps. »

HjØrdis m’avait prévenu qu’ils connaissaient notre existence là dedans, alors, j’en profite pour y faire ma loi. Le garde me laisse passer, et m’accompagne jusqu’au bureau du concerné. Cependant, en passant dans les couloirs, nous passons devant une pièce vitrée,  une petite fille y était avec des électrodes sur le crâne, de plus, une sorte de lueur noire rôdait autour d’elle. Je fronce les sourcils, et à ce moment précis, je revis ma fille égorgée dans cette chambre à mon manoir, il y a maintenant tant d’année… Je pense que mon coté mère ressort tout d’un coup, et…

« Excusez-moi… que faites vous à cette enfant ? »

« Ah… Voici Jodie, une expérience d’ici, elle a des électrodes sur le crâne afin de l’analyser. »

« Elle ne sort jamais ? »

« Bien trop dangereux, croyez-moi. »

Je grogne. C’est la seule chose que je pouvais faire pour le moment. J’arrive enfin devant le bureau du chef de ces lieux et entre. Il se tourne vers moi, en souriant voyant les pierres dans ma main.

« Erikssen s’est enfin décidé ? »

Je roule des yeux.

« Ce n’est pas sans rien en retour, monsieur. »


« oh, bien sur, asseyez vous, parlons. »

Je prends un moment avant de poser les pierres sur ce bureau.

« En fait, ces pierres vous ne les auraient. Voilà ce qu’il va suivre. Soit, je repars avec l’enfant, un papier qui annonce que je suis sa tutrice, soit, vous serez manipulée de force, et tout le monde mourra ensuite. »

L’homme comprend alors que j’étais venu là pour me nourrir. Il grimace, Jodie est importante pour ses affaires, mais d’un coté perdre ses employés et sa propre vie…

« Revenez demain et je… »

Je laisse à nouveau mes canines prendre le dessus.

« Je n’ai visiblement pas été assez clair… Dois-je me répéter ? »

« Non, Ma Dame. »

Je le vois alors taper sur son… clavier je crois que cela s’appelle ainsi. Il se tourne quelques minutes plus tard avec une feuille, rédiger me disant d’écrire mon nom, celui de Jodie Holmes, et de signé. Ce que je fais bien que maladroitement, avec ces plumes étranges…  Je récupère les pierres, et ensuite je sors du bureau escorté jusqu’à l’enfant. Au moment, ou j’entre dans la pièce, le papier que j’ai signé à la main, l’homme avec qui je venais d’avoir un entretien se mets à crier un ordre.

« Arrêtez-la ! On se servira d’elle pour faire un échange avec Erikssen. »

Je soupire à nouveau et me met à genou devant l’enfant.

« Jodie c’est ça ? Tu peux me tenir cela, deux secondes ? »

Alors que l’enfant prend doucement le papier entre ses doigts, je me tourne et pousse violemment le garde qui s’approchait de moi. Mes canines s’allongent à nouveau et cette fois, je saute sur le chef de ces lieux et plante mes douces dents dans son cou, je buvais… Je ne m’arrêtais plus, personne n’osait bouger, voire respirer, dans la crainte que je le tue. Puis, finalement, je décide de le laisser vivre, bien qu’il était a bout d’énergie.

« Notez bien, que ceci n’est qu’un avertissement. »

Je le laisse s’écrouler au sol, avant de m’avancer vers l’enfant pendant que tout le monde accourait vers l’homme à terre. Je m’accroupis devant elle, reprenant le papier.

« Re-coucou, Jodie. Sais-tu ce qu’est ce papier ? »

Je marque une pause avant de reprendre.

« Ton autorisation de sortir d’ici. N’aie pas peur d’accord ? Je ne te ferai jamais de mal… Tu me fais confiance ? »

J’avais encore ma capuche sur la tête, et je tourne mon regard vers cette lueur sombre. Sans pour autant en parler, et j’adresse un sourire à l’enfant, qui a un doux visage, et un regard me rappelant celui de ma fille.

Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 12 Jan - 0:53
Depuis combien de temps était 'elle ici ? Dans ce... "Centre"... Suffisamment pour que son esprit de petite fille en oublie tout le reste ou presque. Tout ce qu'on lui disait c'était qu'elle était là pour qu'on la soigne, pour qu'on découvre son problème. Que si elle sortait, son problème ne pourrais pas être résolue et que du coup elle pourrait être un danger pour les autres. Enfin pas elle directement, mais Aiden, l'entité qui la suivait depuis toute petite ne pouvait pas être contrôler. Tout ce qu'elle savait de lui, c'était qu'il était comme un lion en cage, qu'il voulait partir, s'éloigner, mais qu'il ne pouvait pas, car pour une raison obscure une aura violette entourant Jodie et lui-même semblait les relier. Aiden, cette forme de nuage d'ombre endoplasmique était parfois très effrayant quand il utilisait ses pouvoirs pour faire voler et détruire des choses. Mais jamais au grand jamais il n'avait fait de mal à la petite fille relier à lui...

Aujourd'hui, ce fut tout une série d'exercice qui l'attendait, à peine fut'elle aidée pour la toilette et sh'abiller d'un petit survêtement noir et d'un tee-shirt blanc qu'elle fut sortie de sa chambre part deux personnes en blouse blanche dont une avec un bloc note et un stylo à peine fut elle entrée dans une pièce blanche ou se situait en son centre une chaise et une table. Les deux adultes quant à eux observaient la scène un peut plus loin derrière un mur muni d'une vitre renforcée. Une voix masculine venant de l'interphone de la pièce situer au plafond ne tarda point à se faire entendre, c'était l'une de ses personnes en tenue blanche sans doute... Il n'y avait presque que cela ici.


???:-Très bien Jodie, maintenant dirige toi s'il te plaît vers la table et assis toi, ensuite, met ton casque d'électrode. Il y a comme d'habitude des objets sur la table, maintenant Aiden va devoir faire tout ce qu'on lui dira de faire avec. S'il ne veut pas coopérer Jodie ce n'est pas grave, on restera ici le temps qu'il faudra, toute la nuit s'il le faut. Cela est nécessaire si tu veux devenir normale.

Voilà, ce genre de mots suffisait à lui dire qu'il fallait qu'elle reste ici tant qu'elle représentait un danger pour les autres selon les grands. Mais à force elle en avait l'impression d'être égoïste. Elle voulait sortir, elle voulait arrêter tout ça, elle voulait aimer et se faire aimer comme dans une vraie famille. Même si elle devait représenter un quelconque danger pour les autres, pour une fois rien qu'une fois, elle voulait vivre. Aiden quant à lui, était invisible à l'œil des humains, ce qui lui permettait souvent de traverser les murs et de regarder ce que faisait et d'écouter les dires de ses scientifiques sans se faire remarquer pendant que très souvent, Jodie était dans cette pièce. D'ailleurs, elle y resta quasiment toute la journée, même pour manger, ce fut un employer qui entra son assiette dans la pièce, pour que la petite fille la récupère et la mange à sa table. Les exercices se succédaient, les heures passaient, les scientifiques observaient des objets voler, se déplacer seul d'un endroit à un autre. Les heures se succédaient toutes les unes après les autres. Quand soudain une femme vêtue de noir avec une capuche sur la tête fit son entrée dans la pièce avec un papier entre les mains. Cette dernière semblait suivie de près part un grand monsieur tout vêtu de bleu avec une cravate qui semblait très en colère.

???: « Jodie c’est ça ? Tu peux me tenir cela, deux secondes ? »


Elle n'eu pas à répondre de vive voix, ses petites mains tendues vers le papier. Elle n'eu pas le temps de regarder les étranges gribouillis qu'utilisaient les adultes pour communiquer entre eux. Tout s'était passé si vite ! En une seconde, la dame qu'elle voyait de dos semblait avoir fait un bisou dans la nuque du grand monsieur qu'elle avait poussée et ce dernier s'était écroulé part terre... Sans doute parce qu'il était très content du bisou ? D'autres adultes avaient accouru pour se rendre auprès de l'homme qui était tombé. Peut-être devrait-elle leur dire qu'il s'était écroulé juste à cause d'un baiser dans la nuque ? Mais non, son attention fut très vite attirée part la jolie dame qui s'était accroupie en face d'elle pour lui reprendre le papier des mains, lui annonçant que ce petit bout de papier lui donnait le droit de sortir. Cette dame qui se tenait devant elle à sa hauteur était la première dans son existence à la regarder sans crainte et à lui sourire. Tous ses petits éléments ne firent que faire couler quelques larmes sur les joues de la petite fille brune. Cette dernière tremblait et se sentait incapable de parler aussi elle se détourna d'elle et à l'aide de ses petites mains elle retira son casque de sa tête pour l'y déposer sur la chaise. C'est toute tremblante qu'elle revint vers la dame inconnue pour elle, mais au combien gentille, douce et jolie pour elle. Sa réponse fut un hochement affirmatif de la tête alors que l'une de ses petites mains chaudes vint se poser sur l'un des genoux devant elle. Elle inspira un grand coup plusieurs fois pour essayer de se calmer un petit peu.

- Vous êtes la plus gentille la plus jolie et la plus douce des princesses que je connaisse et il faut toujours faire confiance aux princesses.



C'était certes un peu étrange sans nul doute comme paroles, mais elle les pensaient vraiment de tout son cœur, c'est ce qu'elle ressentait quand elle la voyait en cet instant. Même Aiden semblait plus calme en la présence de cette femme il se contentait juste de flotter au-dessus de la tête de Jodie.
Il y avait quelque chose chez cette inconnue, un tout petit quelque chose qui réduisait la maigre méfiance qu'aurait put éprouver l'enfant envers cette personne à zéro... Jodie se sentait bien en regardant le regard de la jeune femme, c'était... Magique.

Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Date d'inscription : 08/01/2018
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 1 Mar - 15:42
Sujet abandonné suite au possible changement de personnage de la part de Mathilde
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2250
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés-