AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tout ne se passe pas si bien que ça | Eliaz

 :: Le Paradise Night Club :: Étage du haut :: Chambre de passe Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 4 Fév - 19:06


Voilà maintenant quelques jours que j'étais revenue au club et je dois dire que ça faisait du bien de faire un retour aux sources. J'y avais travaillé assez longtemps et les directrices avaient bien compris que je ne partais pas pour mon bon plaisir mais que je n'avais pas le choix étant donné qu'on avait presque découvert qu'elle était ma vraie nature. J'étais partie le temps que l'on m'oublie et cela était arrivé bien plus vite que ce que j'avais pu penser même si cela avait été long de quelques mois. Et puis en partant j'évitais de jeter des soupçons sur l'établissement car on ne sait jamais.

J'avais passé la plupart de ces derniers mois dans la mer et parfois sur terre mais j'y étais le moins possible, je ne voulais pas qu'on sache à nouveau qui j'étais. Mais je chassais ces idées de ma tête alors que le client qui était devant moi m'observait. Je n'aimais pas son regard sur moi, j'en avais déjà vu mais je ne le sentais pas celui-là. Je me rapprochais de lui et le poussa sur le lit et grimpait sur lui à califourchon et tout se passa assez vite. On se retrouva sans vêtements et l'acte se passa. Une fois finit, j'invitais l'homme à partir puisqu'il n'avait payé que pour une heure mais celui-ci refusa et sans le vouloir je me retrouvais clouée au sol avec l'homme par dessus moi. Je bougeais et me débattais car je savais que la suite ne me plairait pas. J'essayais d'appeler à l'aide mais personne ne m'entendait, tous occupés avec leurs clients. Je commençais à désespérer alors qu'il commençait à enlever mes vêtements.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Fév - 14:01


Je ne faisais que voguer entre l’hôpital et le club, mais ça me va parfaitement ! Au moins je ne perds pas dans la routine et l’envie retomber dans mes vieux démons. Ceux qui me donnent simplement envie de montrer à quel point je suis puissant, à quel point je peux faire tout ce que je veux et que je n’ai peur de personne. Mais… Il vaut mieux pour mon propre survit que je laisse le tueur sanguinaire endormi encore quelques années, même s’il a tenté de se réveiller lorsque la nuque de ma belle Artemis à craquer dans mes bras… D’ailleurs ce soir je suis au club et l’un des clients se blesse avec un verre qu’il brise et comme le sang se met à couler à flots et que je n’ai encore rien mangé… Je m’excuse rapidement et quitte précipitamment la pièce principal avant de monter à l’étage.

Je souffle une fois seule dans ce couloir. Tout le monde travaille à l’étage… Je peux entendre des gémissements de tous côtés. Normalement je n’ai rien à faire ici, mais là c’était réellement une question de vie ou de mort. Je souffle un peu et marche légèrement pour me calmer et penser à tout autre chose qu’a la fin qui me tenaille… Lorsque grâce à ma super ouïe vampirique et, parmi les gémissements plus ou moins de plaisir que j’entends, ce sont des cris que j’entends. Des cris d’appel à l’aide. Mes sourcils se froncent, une employée a visiblement des soucis… Regardant partout autour de moi et comprenant que personne n’allait réagir, j’entre directement dans la pièce et assiste à un spectacle de viole. Je fronce légèrement les sourcils et reprends de façon ferme.

-Il y a un problème ?!
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Fév - 15:15

La reprise du travail s'était plutôt bien passé mais évidemment il fallait qu'un client y mette son grain de sel. Je sais qu'on ne les contrôlait pas totalement et pourtant tout s'était relativement bien passé, je n'avais pratiquement jamais eu à faire avec des clients violents et qui voulaient plus que la prestation pour laquelle ils avaient payé. Mais ce client là n'était pas comme les autres, il avait de la force et je n'arrivais pas à me dégager de sous lui et mes larmes se faisaient plus nombreuses, je savais ce qui se passerait vu que personne ne venait à mon secours. J'avais tellement peur à ce moment-là, je sais que c'était mon travail de coucher avec les gens mais ça allait trop loin sur le moment. Son regard était effrayant et déterminé... C'est terminé, j'allais me faire violer et personne ne pourrait rien y faire. Je n'aurais jamais pensé que cela m'arriverait surtout sur mon lieu de travail mais j'aurais dû m'en douter, avec la poisse que je traîne derrière moi. Mes larmes continuaient de rouler alors que mes cris se faisaient moins présents laissant le seul pouvoir à mes larmes.

Soudain, quelqu'un entra dans la chambre, pourvu que cette personne ne s'y mette pas non plus, après tout je ne savais pas qui c'était. Et sur le coup à travers mes larmes et mes sanglots silencieux je n'arrivais pas à définir la voix et qui cela pouvait être. Puis le client se retourna de surprise pour regarder la personne, prenant mon courage à deux mains et profitant de cet instant de surprise je lui mis un coup plutôt mal placé et réussit à le virer de dessus moi alors qu'il se tordait de douleur. Je remis bien vite la couette sur moi alors que le client me lançait des injures. Je reconnus alors Eliaz, je le suppliait du regard de m'aider car je savais que si je parlais, ma parole se transformerait en chant et on sait tous ce qui arrive quand une sirène se met à chanter et je ne voulais pas que cela arrive.
Pas encore une fois.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Burnt out ends of smoky days, the stale cold smell of
morning.
A street lamp dies, another night is over, another day is
dawning.

Touch me, its so easy to leave me
All alone with the memory, of my days in the sun.
If you touch me, you'll understand what happiness is.
Look, a new day has begun.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Fév - 0:04


Je n’ai pas toujours fait le bien autour de moi, je n’étais pourtant peut-être pas destiné à faire le mal, mais les choses, la vie… A fait que ça s'est passé ainsi. Je n’ai pas toujours fait le bien autour de moi, mais depuis que je suis ici, à Oslo, en Norvège, je vis une nouvelle vie. Dans cette vie je suis le bon vieil Eliaz totalement transparent, gentil, toujours prêt à aider… Et au fond je pense que c’est ce que j’étais réellement au fond de moi avant de découvrir que l’on m’avait menti. Avant de découvrir que toute ma vie n’était qu’un mensonge. Au fond… Je ne sais même pas qui je suis réellement. Comment on peut le savoir lorsqu’on ne connaît même pas ses racines ? Enfin bref… Tout ça pour dire que ce soir, je suis le bon Eliaz, je suis celui qui fait le bien et ça je le comprends bel et bien a l’instant T où j’ouvre la porte et que je vois la scène du début d’un viol.

Être vampire n’a pas toujours fait de moi une bonne personne, mais sur le coup c’est mon côté vampirique qui venait de sauver la mise à la jolie demoiselle ! D’ailleurs mon entrée suffit à distraire l’attention du violeur, assez pour que la prostituer en dessous de lui le frappe et se dégage de son étreinte forcer. Je ne cherche pas plus et attrape soudainement l’homme par les épaules et le redresse aussi facilement qu’une plume. Je plante alors mes prunelles noires dans les siennes. Et de par mon pouvoir vampirique je lui murmure des choses.

-Maintenant tu dégages ilicot presto… Et tu ne remets plus jamais les pieds ici, sinon c’est toi que l’on prendra pour un bout de viande et je m’en chargerais personnellement.

Je le murmurais assez bas pour que Theodora ne l’entende pas… Mais au moment où je relâche l’homme il se carapate sans demander son reste. Ma tête se tourne vers la jeune femme et la voyant à moitié nue, je referme la porte avant de garder les yeux détourner, le ton doux et inquiet.

-Ça va aller ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Mar - 23:37

Je n'avais jamais eu réellement d'ennuis au travail, sauf lorsque quelqu'un a presque découvert mon secret et j'avais pris un très gros risque qui m'avait fait m'éloigner de tout ce que j'avais ici. Et pourtant ce travail n'était pas des plus faciles mais je l'acceptais et il pouvait bien évidemment y avoir des imprévus mais celui-là n'en faisait pas parti. Comment j'aurais pu m'imaginer qu'il en aurait voulu plus que la prestation pour laquelle il avait payé. Pourtant je savais que j'y serais passé un jour car cela devait forcément arriver. Et il faut le dire, j'avais moins de force que lui, alors certes j'étais une créature surnaturelle mais ce n'est pas pour ça que j'ai de meilleurs moyens de défense. Mon seul pouvoir d'ailleurs c'est de contrôler l'eau mais ici y'en avait pas pour la simple raison que tout ce qui était liquide n'était pas accepté dans la chambre. Peut-être devais-je ça à ma nature de sirène ? Après tout, elles étaient réputées pour attirer les hommes. Il n'empêche que j'étais en mauvaise posture et j'avais bien cru que la scène tant redoutée allait arriver. Mais non, rien en venait. C'est alors que j'avais compris que quelqu'un était venu à ma rescousse, me permettant de repousser le client loin de moi.

Je m'étais cachée aussitôt dans les draps, j'avais une certaine pudeur malgré mon travail. Je laisse alors l'homme prendre mon client et lui parler mais je ne sais pas réellement ce qu'il en retourne mais je me doute qu'il y a menace pour qu'il parte aussi vite.

-Attends, reste les yeux baissés.

Je me lève et m'habille enfin si on peut dire mais ce sera toujours mieux pour parler un petit peu.

-Oui je crois. Merci beaucoup.


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Burnt out ends of smoky days, the stale cold smell of
morning.
A street lamp dies, another night is over, another day is
dawning.

Touch me, its so easy to leave me
All alone with the memory, of my days in the sun.
If you touch me, you'll understand what happiness is.
Look, a new day has begun.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Mar - 14:51


Lorsque je comprends que quelque chose ne va pas je ne perds pas de temps. On peut dire que la prostituée qui se trouve derrière cette porte a pour le moment de la chance dans son malheur parce qu’en tant que vampire j’entends bien, de très loin, j’ai une bonne force et je suis rapide… Mais il n’y a pas que ça et d’ailleurs le client de Théodora, il me semble, ne tarde pas à découvrir une autre partie de mes facultés de vampire. Celle de la persuasion. Je le menace plus ou moins « gentiment » et le laisse partir. Je suis déjà gentil de le laisser s’en aller, il mériterait plus qu’une simple « alerte », mais depuis quelques années je reste calme et sage… Dans mon coin. Mon but n’est pas de me faire remarquer, bien au contraire, c’est de rester le bon vieux Eliaz souriant, charmant et gentil. Ma tête se hoche lorsqu’elle me demande de garder les yeux baisser, chose que je fais et lorsqu’elle me donne plus ou moins le feu vert je me retourne vers elle dans un petit sourire.

-Il n’a pas eu le temps de te faire mal au moins ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 0:06

Je n'étais pas là depuis longtemps mais déjà ce client me posait ce problème, pourquoi la poisse s'abattait sur moi ? Je n'avais juste pas envie d'avoir des ennuis avec la patronne, je ne sais pas si ce client se plaindrait mais je ne l'espérais pas, il était en tord après tout et non moi. Je ne sais pas ce que j'aurais fais s'il n'avait pas été là. Je ne sais pas comment il avait fait pour m'entendre car je criais à peine mais j'ai vraiment eu de la chance que ce soit lui qui intervienne. Certes, on s'était peu parlé mais j'étais heureuse de le voir ici avec moi. C'est pourquoi je m'étais aussitôt cachée car je ne pensais pas que le client aurait eu le temps de pas mal me déshabiller mais ça avait été le cas. J'étais pudique, certes ça ne paraissait pas avec les clients mais avec ceux avec qui je travaillais ou que je connaissais, je le redevenais. J'aurais pu tenter d'utiliser ma voix pour le raisonner mais je ne voulais pas me faire remarquer, je l'avais déjà été et c'est pourquoi j'avais préféré partir à un moment car on allait découvrir qui j'étais. Ici je n'avais pas pu me le permettre, on devait penser que j'étais une gentille petite humaine.

-Non je crois que c'est bon, plus de peur que de mal. Tu es arrivé juste à temps.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Burnt out ends of smoky days, the stale cold smell of
morning.
A street lamp dies, another night is over, another day is
dawning.

Touch me, its so easy to leave me
All alone with the memory, of my days in the sun.
If you touch me, you'll understand what happiness is.
Look, a new day has begun.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Mar - 15:45


Je peux sentir la panique qui émane de la belle Théodora. Elle bouge, je ne la regarde pas, mais je l’entends et lorsque je pense que c’est suffisant je la regarde à nouveau. Elle est livide, elle semble encore sous le choc et c’est parfaitement normal. Elle me dit qu’il y a eu plus de peur que de mal et ma tête se hoche alors simplement tandis que je lui montre alors le lit.

-Tu devrais t’asseoir un peu, tu n’as quand même pas l’air très bien... Attends...

Puis je m’éloigne de quelques pas dans la pièce, c’est vraiment bien emménager. Elles ont tout ici, c’est presque en fait malheureux de ce dire ça. Comme si pour exciter les clients ont devaient bien leur montrer qu’on entre totalement dans l’intimité des prostitués, dans tous les sens. Secouant la tête pour pensée à autre chose je saisis un verre d’eau que je lui ramène alors.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 14:32

La panique avait prit place en moi quand cet homme avait faillit me violer. Je pensais m'être habituée à tout ça mais finalement non. Pourquoi est-ce qu'il avait fallut que ça tombe sur moi ? Et pourquoi est-ce que je devais attirer les hommes sans le vouloir ? Je suis sûre que ma condition de sirène y a été pour quelque chose avec ce client. Je n'ai même pas chanter c'est ça le pire. Quoi que ça aurait peut-être été plus simple.

-On ne s'habitue jamais à ça.

Je lève mon regard un peu plus vers lui, le laissant me parler. Je ne me voyais pas dans un miroir et heureusement parce que je me serais trouvée gênée et honteuse de me retrouver dans cette situation. Je m'en voulais aussi de l'impliquer dans cette affaire, que je n'avais pas pu me débarrasser du client toute seule. Je regarde devant moi puis le regarde à nouveau alors qu'il m'amène un... Un verre d'eau. Oh mon dieu, faut que je fasse attention là. Je me recule un peu sans le vouloir, oui la peur qu'il le laisse tomber sur ma peau, ça m'était déjà arrivé et je voulais éviter de revivre ça. Finalement je me ravise et prend le verre d'eau en le remerciant.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Burnt out ends of smoky days, the stale cold smell of
morning.
A street lamp dies, another night is over, another day is
dawning.

Touch me, its so easy to leave me
All alone with the memory, of my days in the sun.
If you touch me, you'll understand what happiness is.
Look, a new day has begun.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 17:27


Heureusement que j’avais été là… Mais surtout que mon côté vampirique m’avait permis de lui venir en aide, comme quoi ça n’a pas que des mauvais côtés. En tout cas, de ce que je comprends en l’entendant, c’est que ce n’est pas la première fois que ça lui arrive. J’aurais bien dit qu’elle n’est pourtant pas là depuis longtemps, mais je crois que c’est elle, la fameuse prostituée qui était partie et qui est maintenant de retour… Mais pour en être sûr, je reprends simplement tout en me dirigeant vers le côté un peu plus « cuisine » de la pièce.

-Ce n’est pas la première fois que ça arrive ?

M’approchant finalement d’elle avec un verre d’eau je la vois se figer totalement. Observant ce qu’elle fait, je ne dis rien… Je ne bouge même pas ma main, je la laisse finalement le saisir avec une délicatesse que j’ai rarement vue, comme si elle avait peur de briser le verre, puis lorsqu’elle le fait je me permets de m’installer à ses côtés sur le lit, mais pas proche, pour ne pas la paniquée ou je ne sais pas quoi.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 15:45


Qu'es ce que j'aurais aimé que cette situation n'arrive pas, elle était déjà arrivée à mes débuts ici et voilà que je revenais ça recommençait. Le dieu de l'océan aurait une dent contre moi ou quoi ? Je plaisante mais quoi que non, je commençais vraiment à me demander ce qui se passait avec moi. Est-ce que ma nature de sirène jouait dedans ? Non parce que sinon je suis vraiment mal si ça se reproduit et cette fois-ci il n'y aura peut-être pas quelqu'un pour m'aider. J'avais vraiment eu de la chance sur ce coup-là et je crois que je lui serai reconnaissante éternellement. Je soupirais à sa question, non ce n'était pas la première fois mais ça n'avait pas été aussi loin.

-C'est arrivé une fois lors de mes débuts ici.

Ce n'était pas un secret et ça avait dû arriver à beaucoup de personnes ici, je n'étais pas l'exception à la règle mais on y pouvait rien malheureusement. C'est aussi pour ça que j'ai reculé en le voyant revenir avec un verre d'eau. J'ai toujours autant peur de l'eau, surtout depuis que la dernière fois ça a bien faillit me coûter plus que mon boulot ici, ma vie tout court d'être surnaturel, des écailles étaient apparues et le client ne l'a pas bien prit évidemment, me forçant à m'exiler plusieurs semaines.

-Merci vraiment pour ton aide. Je te suis reconnaissante.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 17:12


Je voyais bien que la jeune sirène était traumatisée par ce qui venait de ce passé. Je ne savais pas encore son espèce, mais je savais qu’elle n’était pas humaine. Et même le coup du verre d’eau ne m’a pas tilté immédiatement. Quoi qu’il en soit je tente de la faire parler, le tout est qu’elle ne reste pas enfermée dans son mutisme, dans se choque qu’elle vient de subir. Elle me confirme que ce n’est pas la première fois et je tourne la tête doucement vers elle.

-Tu penses que ça vient de ton métier ou d'autre chose ? Tu devrais peut-être en parler avec les patronnes, non ?

Je finis par avoir un vrai sourire sur les lèvres lorsqu’elle me remercie et je secoue légèrement la tête.

-Vraiment de rien, ce n’est rien… Mais maintenant tu devrais te reposer je pense… Et arrêter ton service pour ce soir ! Non ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Homme de ménage et serveur
Localisation : Oslo
Date d'inscription : 02/06/2016
Messages : 646
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Hanté chaque jours par les souvenirs...

Et se battre contre ça...


Plus de Eliaz...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 15:47

J'avais vraiment eu de la chance ce soir d'avoir eu quelqu'un pour m'aider, qui sait ce qui se serait passé s'il n'était pas intervenu. Et puis au moins ce n'était pas une personne qui allait profiter de la situation parce qu'on ne sait jamais après tout avec les clients ici. Non je ne parlais pas de mes collègues parce que j'avais pour la plupart confiance en eux mais les clients. Oui ça m'était déjà arrivé une fois et ça faisait deux fois maintenant. Quand j'y pense finalement je me dis que ça aurait pu arriver beaucoup plus souvent que ça vu les heures et les nuits que je passais ici. Il fallait que je me dise que les clients n'étaient pas tous pareils et qu'ils n'abusaient ou ne profitaient pas de leur pouvoir sur nous.

-Je ne sais pas. Tu sais, il y a toujours des clients qui veulent plus que ce qu'ils ont.

Je n'osais pas dire que le fait que je sois une sirène puisse y faire plus que pour une simple humaine. Ne disait-on pas dans les légendes que nous avions le pouvoir de faire faire tout et n'importe quoi aux humains ? Que nous les attirions plus facilement ? Je reporte mon attention sur mon sauveur.

-Non je ne peux pas, il y a d'autres clients qui attendent et ce serait suspect alors que je viens de revenir il n'y a pas longtemps.


Je souris un peu de voir sa sollicitude envers moi, ça me touche.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Prostituée du PNC
Localisation : PNC && la ville dont son quartier historique
Date d'inscription : 01/01/2018
Messages : 104
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Burnt out ends of smoky days, the stale cold smell of
morning.
A street lamp dies, another night is over, another day is
dawning.

Touch me, its so easy to leave me
All alone with the memory, of my days in the sun.
If you touch me, you'll understand what happiness is.
Look, a new day has begun.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Le Paradise Night Club :: Étage du haut :: Chambre de passe-