AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce n'est pas ce que vous pensez | Hiiro Daiki

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 3 Mar - 14:15


Il y a quelques jours maintenant, Lilith à trouver le moyen ultime de m’enquiquiner encore plus. Elle nous a engagé un gars du corps. Je trouve ça… Complètement débile. En quoi est-ce que nous avons besoin de ça ? Mais lorsque je me dis que c’est bel et bien ma sœur qui a fait ça, ça ne m’étonne pas réellement. Elle aime se prendre pour une star, pour une princesse et ça… Ça ne fait qu'appuyer ça ! Mais ce qui m’énerve surtout la dedans c’est qu’elle sait qu’on n'a pas tant d’argent et elle le dépense inutilement ! On a eu une conversation là-dessus en plus il n’y a pas tant de temps que ça.

Enfin bon, comme je le disais ça ne sert à rien ! Mais elle a insisté et voilà comment je me retrouve devant cette chambre d’hôpital aujourd’hui. Pas que je suis la patiente ou que ma sœur le soit, non, mais notre garde du corps oui. Il a tenté de me protéger contre quelqu’un, j’ai eu le temps de me mettre à l’abri lorsque lui commençait à perdre connaissance, gravement blesser, contre la voiture. Étant interne je n’ai pas tardé à lui apporter les premiers soins nécessaires à sa survie et appeler les pompiers. Aujourd’hui… Je viens voir comment est-ce qu’il va. Après tout, même si je clame que ça ne sert à rien, pour le coup j’aurais pu être gravement blessé s’il n’avait pas été là… J’entre alors doucement dans sa chambre, espérant qu’il dorme et ouf c’est le cas ! Je saisis donc le dossier au pied de son lit et le soulève pour en lire le contenu, en silence.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai - 23:12
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria569 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ
Frémissement. Mes cils battaient comme des ailes frêles d'un papillon prisonnier dans une toile d'araignée. Quelle injustice ! La prédatrice n'attendait qu'un faux pas pour attaquer et elle n'était autre que la réalité ; MA réalité.
C'était avec grande peine que mes yeux s’ouvrirent pour m’offrir le paysage d’un plafond blanc éclatant. Cette couleur était étonnement pure entre ses murs. Une pièce stérile à souhait à vous faire gerber toutes vos tripes...  Je le concède, elle me donnait clairement envie de passer à l'action. Et cette odeur… Un mélange d’effluves de désinfectants et de médicaments qui rappelait si bien un lieu particulier. Et cette chaleur… C’était comme si j’étais reposé sur un nuage et entouré d’un cocon. Et ce bruit… Ce bip incessant qui signifiait qu’un cœur battait toujours à proximité.

« Hopital ».

Le bip bip comptait l’accélération d’un cœur, je venais de comprendre que c'était le mien qui s'affolait à mon insu. Et ce sac… Accroché au bout d’une perche, rempli de sang pour me perfuser. Je prenais conscience que j'avais perdu beaucoup de sang lors de cette fameuse attaque.
Oui. Je me souvenais maintenant. J'étais dans cette chambre, hier encore, ou peut-être même avant-hier si je ne m'abuse. Je n'en étais plus très certain du nombre de jours que j'avais passé ici. Néanmoins, ce que j'en étais sûr, c'était le visage des individus qui venaient souvent me voir. Il n'y en avait pas grand monde. Je les comptais sur les doigts d'une seule main ; M. Cursse, l'infirmier taciturne, le docteur, une autre infirmière et elle...

Elle qui se retrouvait curieusement au pied de mon lit en train de feuilleter mon dossier médical. Silencieuse et pourtant pas indifférente, je l'observais pendant quelques instants avant de me décider à réagir. Délicatement, à l'aide de mes poings, je me redressais sur le lit en voulant m'asseoir afin de mieux la regarder.

▬ ... Eretria ? C'est bien toi ? hasardais-je en grimaçant aux mouvements que je produisais sans omettre de plaintes inquiétantes.


Les yeux baissés, je rageais intérieurement. Comment lui expliquait les réels faits ? Je ne voulais pas l'inquiéter mais cet individu qui m'avait attaqué l'autre fois, il n'avait rien d'humain. Absolument pas. J'ignorais ce que c'était, mais cette créature m'avait bien eu. D'ailleurs, ma blessure parlait d'elle-même. Elle ne guérissait pas. On dirait qu'elle s'infectait. L'infirmière avait beau changé mes pansements, mes bandages se souillaient toujours. La couleur de mon sang ne semblait pas non plus normale, elle coagulait et devenait un peu rouge foncé, voire noirâtre. Je ne saurais le dire... C'était étrange. Oslo était une ville assez bizarre maintenant que j'y pense. Personne n'osait parler de ma blessure comme un fait non naturel. Qu'est-ce qu'on cachait, je veux dire, qu'on me cachait ?

▬ Tu vas bien ? Je suis désolé, j'ai faillis à ma mission... Cette chos- ... cette personne m'a surpris lorsqu'elle m'a attaqué. Je n'ai pas pu contré tout ça. Je me sens impuissant maintenant. Pardonne-moi pour mon incompétence. J'assumerais les conséquences si jamais vous me licenciez pour cette faute... repris-je, les lèvres pincées gravement, en levant les yeux vers mon interlocutrice, confus.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 13:25


J’étais quelqu’un de très têtu, c’est vrai. Je pouvais même certainement l’être plus que Lilith, ma sœur jumelle qui l’était pourtant au combien beaucoup ! Mais je n’étais pas aussi fière qu’elle et je savais lorsque je devais mettre de côté ce côté de moi qui n’étais pas toujours utile. À cet instant précis je le faisais. Je ne voulais pas de cet homme dans ma vie, je ne voulais pas qu’il me suive et pourtant je ne l’avais pas laissé mourir pour autant. Lilith l’aurait très certainement laissé faire… Mais je ne suis pas Lilith. Ce serait bien qu’un jour quelqu’un le réalise.

Quoi qu’il en soit rien n’est bon dans son compte rendu. De ce que je vois sa blessure ne semble pas vouloir guérir et semble même empirée. Je tourne les pages et observe ses différents taux, ainsi que la visite régulière des infirmiers et infirmière. Il n’avait pas les plus mauvais, au contraire… Je suis sortie de ma lecture par Hiiro qui s’éveille, se redresse et me parle. J’en sursaute de surprise. Refermant d’un coup le dossier je le regarde les yeux ronds, surprise d’être… Et bien prise la main dans le sac.

« Euh… Oui... Oui c’est moi. »

Je pourrais dire que c’est Lilith, je ne suis pas sûr qu’il ferait la différence s’il n’a pas remarqué que nous n’avions pas la même longueur de cheveux, mais… Comme je le disais je sais assumer certaines « faiblesses » que j’ai, dont celle de faire attention aux autres, a la différence de Lilith.

Reposant finalement son dossier je l’écoute parler et lorsqu’il parle d’être viré pour incompétence je finis par froncer un peu les sourcils. Je m’approche alors un peu du lit et même si je tente d’être distante avec lui, je ne peux pas le laisser dire ça !

« Incompétence ? Tu m’as très certainement sauvé la vie. Crois-moi, Lilith ne te vira pas, juste pour ça. Parce que tu as fait ton boulot et que c’est ce qu’elle attend de toi...»
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 21:34
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria571 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ
Oslo était une ville remplie de mystères et de surprises. Arrivé à peine dans mon petit appartement, j'avais déjà senti ou pressenti, qu'il y avait certaines choses qui clochaient chez elle. Pour commencer, l'entreprise pour qui je bossais. Le lieu me semblait très particulier à lui seul. Il m'arrivait de temps en temps, dès lors où je déambulais dans les couloirs, de ressentir mes poils se dressaient sur ma peau. Cette chaire de poule semblait me prévenir de quelque chose, mais quoi, je l'ignorais encore. Parfois, je me sentais également épier ou sinon je remarquais des petits détails futiles qui changeaient dans le décor. Etait-ce mon imagination qui me jouait des tours ou devrais-je écouter mon instinct ? Dans les deux cas, j'allais à la fois, redoublé d'attention afin de mieux m'adapter à toutes situations et de me détendre un peu dès que je rentrerais chez moi. Après tout, je ne connaissais pas véritablement cette nouvelle entreprise et ses nombreux habitants. Je n'en connaissais même pas encore un seul.

Ensuite, s'il fallait que je tombe sur le Dr. Jekyll et un M. Hyde dans une version féminine revisitée, je me serais mieux préparé pour éviter toute confusion lors de mon travail. Lilith et Eretria, deux jumelles, au combien perturbantes et étonnantes. Elles étaient à la fois les deux faces d'une seule et même pièce ou les deux parties d'un unique sablier. Elles étaient complémentaires et leurs contraires. Elles étaient le jour et la nuit, le chaud et le froid, le plus et le moins, l'amour et la haine, le Yin et le Yang, ou encore le ketchup et la mayonnaise.
Eretria, je la trouvais plus attrayante que sa jumelle. Vous vous dites, comment pourrais-je les différencier ? En vérité, je ne saurais même pas vous répondre. Peut-être que si. Leur regard. Elles avaient un regard très différent l'une de l'autre. Eretria avait un regard plus profond, tantôt communicatif, tantôt farouche, tantôt chaleureux. Lilith, elle, le sien paraissait plus perçant, tantôt dominant, tantôt glacial, tantôt hautain. En tout cas, c'était ce que je pouvais pour le moment différencier. Leurs traits pouvaient au combien se ressembler, mais ceux d'Eretria me paraissaient beaucoup plus vrais face aux émotions.

Je pensais que c'était Eretria à mon chevet plutôt que Lilith ici-même. Peut-être que je pouvais me tromper, mais je me fiais seulement à mon instinct.

▬  Euh… Oui... Oui c’est moi.


Oh. J'avais donc raison. C'était peut-être une chance sur deux que je puisse tomber sur la bonne Syclista. Je la vis sursauter et me regarder avec des yeux agrandis par l'étonnement comme si je venais de la prendre en faute. Mes yeux clignèrent de confusion, ensuite, je m'humectais les lèvres pour reprendre la parole à propos de mon échec.

▬  Incompétence ? Tu m’as très certainement sauvé la vie. Crois-moi, Lilith ne te vira pas, juste pour ça. Parce que tu as fait ton boulot et que c’est ce qu’elle attend de toi...
 

▬ ... Tu m'envoies rassuré. J'aime ce que je fais. Je veux réellement me rendre utile pour cette entreprise, Eretria. Mais ce type ne m'a pas raté, grommelais-je en serrant ma mâchoire en étant très mécontent d'être dans cet état-là.


▬ ... Ta visite me fait plaisir. Je ne m'attendais pas à te voir.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 9 Mai - 14:05



Fixant un instant le dossier dans mes mains, je ne me sentais pas forcément bien. Ça me faisait étrange en réalité. Pas de voir quelqu’un d’aussi gravement blessé, ça ici j’en voyais souvent et puis je l’avais choisie ce métier, mais que la personne le soit pour moi. Je sais que c’était son boulot au final, mais… Mais ça me faisait étrange. Combien ma vie est plus importante que la sienne ? C’est quelque chose que je ne comprenais pas, que je ne pouvais pas réellement mesurer ou concevoir d’où le fait que je me sente aussi coupable que ça de le voir étendu là… Alors que Lilith… Lilith me dit simplement que « c’est normal », c’est « son job ». Ok certes ! Peut-être… Mais je ne m’y faisais pas tout de même.

Alors forcément lorsqu’il me surprend en s’éveillant, je me sens mise à nu ! Moi qui faisais tout pour le repousser, le voir dégager, maintenant j’étais à son chevet à m’en faire pour son état. Mais je ne suis pas du genre à fuir, j’assume mes actes et je sais, heureusement, revenir lorsqu’il est nécessaire et là il était nécessaire que je le remercie, même si les mots restaient encore bloqués dans ma gorge. Je me rapproche alors de lui pour lui couper immédiatement la parole, qu’il cesse de dire des bêtises. Je finis par rire légèrement lorsqu’il dit que ce type ne l’a pas raté et je secoue la tête en reprenant.

« Non en effet, il ne t’a pas raté, mais… Je connais bien cet hôpital, j’y travaille… Tu es tombé sur les meilleurs… Crois-moi. »

Baissant légèrement les yeux sur ses draps, je n’osais pas réellement affronter son regard fatigué. Finalement j’ai relevé les yeux vers lui lorsqu’il me dit que ça lui fait plaisir de me voir. C’était peut-être le moment… Aller Ere' tu peux le faire !

« Je tenais à te… À te remercier en fait et m’assurer que ça allait... »



(Hors jeu : J'adooooore tout ton paragraphe sur les soeurs ! Il faudra que je le fasse lire à Lilith Razz !)
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 12:24
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria594 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ
Curieusement, je me mettais à l'observer un peu plus que de raison. Je ne saurais dire pourquoi mais quelque chose dans ses traits avaient changés. J'ignorais si c'était le délire qui me causait ça - les douleurs ne me réussissaient pas en ce moment - ou si je me faisais des idées. Son visage avait un peu terni mais je n'avais rien relevé. Mon dossier était-il si catastrophique que ça ou alors il y avait autre chose ?

Je commençais ensuite à parler sur cet accident et montrais une facette de moi où j'étais mécontent, surtout à propos de ce "type". En guise de réponse, elle se mit soudainement à rigoler. Le regard rivé sur elle, je clignais des yeux. Qu'est-ce qui avait de drôle dans ce que je venais de dire ? Je fis discrètement une moue. Toutefois, je préférais ce sourire sur son visage. Elle était bien mieux comme ça. D'ailleurs, en y repensant, Lilith n'aurait pas ri si elle était là à sa place, ou peut-être bien plus sadiquement. Qui sait ?

▬ ... Tu m'envoies rassuré. J'aime ce que je fais. Je veux réellement me rendre utile pour cette entreprise, Eretria. Mais ce type ne m'a pas raté.

 
▬ Non en effet, il ne t’a pas raté, mais… Je connais bien cet hôpital, j’y travaille… Tu es tombé sur les meilleurs… Crois-moi.


▬ Vraiment ? Au moins, ça m'ôterais l'idée de m'enfuir ici à toutes jambes.


Je souriais à mon tour suite à ma réplique. Cette plaisanterie avait quand même une part de vérité, puisque j'en serais capable.

Néanmoins, un silence commençait à s'installer. Je me lançais pour le briser et voulais lui faire une sorte de compliment. Du moins, je tentais d'être sincère avec elle alors que nous ne nous connaissions pas encore très bien. Je voulais quand même aller de l'avant pour que notre relation n'en pâtit pas. Il fallait dire que cet événement n'était pas très glorieux à mon égard.


▬  ... Ta visite me fait plaisir. Je ne m'attendais pas à te voir.


▬  Je tenais à te… À te remercier en fait et m’assurer que ça allait...
 

▬ Oh ! Je dois donc comprendre que ma patronne s'inquiète pour moi ? C'est un bon début. Je vais bien, je crois.


Bien évidemment, je la taquinais un peu. Ce n'était pas méchant mais elle m'avait quand même donné du fil à retordre pour sa protection. Je me vengeais tout simplement à ma façon.

▬ Ne me remercies pas, c'est mon devoir de te protéger. Merci à toi d'avoir eu confiance en moi pour cette mission. Mais... je souhaiterais te parler de quelque chose. Qu'est-ce que tu te souviens ? As-tu vu quelque chose en particulier ? N'omets aucuns détails. Je voudrais juste me souvenir de certaines choses. Tu pourrais m'aider ? S'il-te-plaît.


Cette fois-ci, je devenais plus sérieux. Mes yeux cherchaient les siens pour une conversation plus poussée et approfondie. Je voulais vérifier si Eretria avait vu la même chose que moi. Si elle allait bien et qu'elle n'était pas très secouée depuis ce jour-là. Et si quelque chose de pas normal s'était produit, je voulais en discuter avec elle. Puisque, c'était elle qui s'était occupé de moi une fois que j'avais perdu connaissance. Elle avait donc remarqué que ma blessure n'était pas normale. N'est-ce pas ? 



N. B : Coucou ! Je m'excuse du retard.  
Oho ! Je suis contente que mon récit te plaît !   Et avec plaisir ! Bonne lecture à elle si ce n'est pas déjà fait.  
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Juin - 0:04



Regardant l’homme allonger dans ce lit blanc, avec ces murs blancs et ce bruit qui me signifiait que tout allait bien, qu’il était en vie… J’avais du mal à réaliser. Cet homme que je n’ai jamais désiré, que je voulais aller se faire voir ailleurs, avait risqué sa vie pour moi et pour ça… Je lui en devais une. Je sais que c’était « son boulot » mais non, je ne vois pas les choses comme ça, je ne vois pas les choses comme Lilith. Pour moi « son boulot » est hyper… Hyper… Enfin je ne sais pas, on ne se connaît même pas et il aurait pu mourir ! Pour moi ! Je n’arrive pas réellement à réaliser. En l’entendant je soupire légèrement.

« Je doute pas que tu veuilles te rendre utile, mais ça n’empêche que moi je n’ai jamais voulu de quelqu’un comme toi dans ma vie... »

J’allais rajouter « je peux me débrouiller seule. Je n’ai pas d’argent à gaspiller » mais il m’a sauvé la vie alors je ne le ferais pas. Pas maintenant, pas aujourd’hui alors qu’il s’en remettait tout juste. Ma tête se hoche lorsqu’il me demande si je dis vrai sur la qualité des infirmiers et des médecins de ce lieu et je le fais sans une seule once d’hésitation. Si je suis venue ici c’est pour sa très, très bonne réputation !

Je me sens cependant déstabilisé lorsqu’il me demande si je m’inquiète pour lui. Il ne faut pas oublier que je reste une démone et que les sentiments humains et bien… Eh bien je ne sais pas vraiment ce que c’est… Je ne les connais pas vraiment ; est-ce ça… S’inquiéter ? Fronçant alors légèrement les sourcils je reprends, confuse.

« Non… Je tenais juste à être… « Juste »… C’est tout ! »

Secouant un peu la tête comme pour m’autopersuader je sors soudainement de mes pensées en l’entendant me questionner sur l’agresseur. C’est alors qu’il cherche à capter mon regard qui vacille entre gris et vert… Une couleur indéfinie, mais bien présente. Je le regarde et ouvre ma bouche quelques secondes avant de secouer la tête.

« Je n’ai pas vu grand-chose, tu m’as rapidement mise à l’abri… Je me rappelle juste d’un homme et toi… Toi plaint de sang… Et cette blessure... »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Juin - 16:24
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria599 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ

▬  Je doute pas que tu veuilles te rendre utile, mais ça n’empêche que moi je n’ai jamais voulu de quelqu’un comme toi dans ma vie...


▬ Je vois. Ce que je constate par contre, c'est que si je n'avais pas été là, tu serais peut-être à ma place à l'heure qu'il est.


Dans un soupir agacé, je répondis de manière sèche à mon interlocutrice, presque comme si je lui faisais des remontrances. J'ignorais si elle avait conscience de ce qu'elle disait ou faisait, mais la réalité était belle et bien là. Elle pouvait être en danger à n'importe quel moment. Lilith semblait avoir raison pour la surveiller ici ou à son lieu de travail, plus précisément à l'hôpital, puisque nous n'étions sûrs de rien de ce qui pourrait lui arriver.

A un moment, il fallait être plus responsable lorsqu'on choisissait d'embaucher un professionnel pour veiller à sa sécurité. Ce n'était pas comme si nous étions simplement des pions à prendre et à jeter dès que nous n'en avions plus besoin. Sur un échiquier, nous étions plus comme des cavaliers qu'autre chose. Vous voyez un peu le genre.
En tout cas, ce n'était pas mon genre de leur courir après pour une protection. Si elles ne prenaient pas mon contrat au sérieux, je serais bien obligé de trouver une autre personne à protéger. Je n'aimais pas perdre mon temps pour des choses de ce genre ; "je n'ai pas besoin de toi dans ma vie" ou encore "mais elle a besoin d'être surveillée". Qu'est-ce qui clochait avec ces femmes ?

Il fallait dire que lorsque nous choisissons de devenir un garde du corps, il y avait énormément de sacrifices en jeu. Le temps semblait la première chose, car nous n'en avions plus. Notre vie devenait celle du principal. Elle s'effaçait et elle ne nous appartenait plus. Nos souvenirs, nos fêtes, nos sorties, nos proches, nos amours... Tout ceci n'avait plus d'importance. Nous vivions uniquement à travers les événements qui traçaient la vie de notre principal. Mais pour le moment, je ne me plaignais pas, mon contrat ne me prenait pas énormément de temps comme celui d'une célébrité où je devais surveiller 24h/24 et 7j/7. Ici, je possédais encore quelques temps libres pour me familiariser avec la ville et accessoirement sortir pour voir des gens.

▬ Oh ! Je dois donc comprendre que ma patronne s'inquiète pour moi ? C'est un bon début. Je vais bien, je crois.


▬ Non… Je tenais juste à être… « Juste »… C’est tout !


▬ Oh ? C'était donc pour ça ? répliquais-je en jouant l'étonné et en hochant la tête très lentement.


Les yeux plissés légèrement, je cherchais à la cerner. Elle semblait troublée. Était-ce à cause de ma question à propos de son inquiétude à mon égard ? Ou était-ce à propos de cet accident puisque ses souvenirs resurgissaient ?

▬ [...] Mais... je souhaiterais te parler de quelque chose. Qu'est-ce que tu te souviens ? As-tu vu quelque chose en particulier ? N'omets aucuns détails. Je voudrais juste me souvenir de certaines choses. Tu pourrais m'aider ? S'il-te-plaît.


▬ Je n’ai pas vu grand-chose, tu m’as rapidement mise à l’abri… Je me rappelle juste d’un homme et toi… Toi plaint de sang… Et cette blessure...  


▬ Mmh... C'est tout ce dont tu te souviens ? As-tu identifié cet homme ? Est-il un client fidèle au PNC ?



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 5 Juil - 18:41


Ma réponse ne lui plaît pas, mais c’est ainsi. Je ne suis pas Lilith, je ne fais pas dans le faux, dans les faux-semblants. Je ne vais pas soudainement le vénérer parce qu’il m’a sauvé la vie. Non je suis juste cependant, je sais que je lui dois beaucoup, mais ça ne change pas ma position de départ. Il semble agacer et il soupire en me répliquant quelques choses. Je le regarde alors droit dans les yeux et hoche la tête.

« Oui certainement, mais ça aurait été mon choix. Je ne vais pas soudainement changer d’avis parce que tu es en mauvais état. Je ne suis pas Lilith. Je te suis reconnaissante de m’avoir sauvé la vie, ça ne change rien, mais ça ne change pas non plus qu’a la base je ne voulais pas de toi dans ma vie et… Je n’en veux toujours pas. Je ne comprends pas comment tu peux sacrifier ta vie pour la mienne. Je ne suis pas comme ça. »

En quoi est-ce plus important ? Peut-être ai-je trop traîné avec les humains, avec leurs sentiments. Je sais que Lilith me trouverait mille et une raisons de « pourquoi notre vie est plus importante que la leur » et elle aurait peut-être raison. Mais pour le moment je ne voyais pas de réponse à cette question. Finalement il enchaine sur une autre question et elle me trouble… Parce que je n’en sais rien au fond. A vrai dire je réponds ce que je pense, mais pas ce que je ressens puisque tout est brouillon. Je n’ai pas été élever dans tous ces sentiments-là, alors je n’en connais aucun tout simplement ! Alors… Ma tête se hoche finalement légèrement lorsqu’il me requestionne en me demandant si c’était pour ça… Parce que c’est ce que je pense. Parce que je ne connais que ça… Enfin je crois. Finalement il me questionne à nouveau et je lui réponds tout ce que je sais et lorsqu’il me question un peu plus je me mets à rire doucement.

« Tu es garde du corps ou agent de police ? »

Relevant finalement un sourcil je finis par croisé les bras et hausser les épaules.

« Je n’en sais rien, plus je me tiens loin du club, mieux je me porte. »

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 17:10
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria867 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ
En effet, son entêtement me désespérait suffisamment pour me remettre en question. Qu'est-ce que je faisais ici à la protéger si elle-même n'en voulait pas ? Je n'allais pas non plus forcer le destin et la suivre comme un parfait petit toutou. Ce n'était pas mon genre, non. J'étais un professionnel, pas un objet. Je l'avais fait puisque Lilith se faisait du souci pour sa sœur jumelle, et je pouvais la comprendre. J'avais deux petites sœurs et je prenais très souvent de leurs nouvelles... même si elles étaient très loin de moi. Mais, si elle continuait ainsi, j'allais simplement la surveiller au loin et interviendrais sûrement au bon moment. Sauf que, je me demandais si ce contrat valait réellement la peine d'être continué ainsi.
De plus, je n'étais pas non plus une statue à idolâtrer juste pour avoir fait mon travail. Je faisais tout simplement ce qui devait être fait, qu'importe les risques. J'étais entraîné pour ça. Une simple reconnaissance et une complicité avec mon principal me convenait bien assez. Je ne disais pas que j'allais copiner avec tous mes protégés attention. Il m'arrivait d'avoir un bon feeling et que ma relation se transformait avec certains mais ça restait toujours professionnel. Par exemple, j'étais devenu un bon ami et un confident avec une des jeunes starlettes du moment... mais je ne préférais pas renouer ce passé. Cette histoire m'avait complètement chamboulé et j'avais encore sa mort sur la conscience. Voilà pourquoi je faisais attention dans mes contacts professionnels à nos jours. Je ne voulais pas avoir d'attache, avoir mal. Me dire que c'était toujours de ma faute si je n'avais pas réussi à sauver un tel à cause d'un drame. Je préférais donc être sur ce lit d'hôpital au lieu d'elle, ça me rassurait au moins que je n'avais pas failli à nouveau à ma mission.

▬ Je vois. Ce que je constate par contre, c'est que si je n'avais pas été là, tu serais peut-être à ma place à l'heure qu'il est.


▬ Oui certainement, mais ça aurait été mon choix. Je ne vais pas soudainement changer d’avis parce que tu es en mauvais état. Je ne suis pas Lilith. Je te suis reconnaissante de m’avoir sauvé la vie, ça ne change rien, mais ça ne change pas non plus qu’a la base je ne voulais pas de toi dans ma vie et… Je n’en veux toujours pas. Je ne comprends pas comment tu peux sacrifier ta vie pour la mienne. Je ne suis pas comme ça.  


▬ Je vois. Tu es très entêtée, mais je ne suis pas ici pour insister. Tu sais au moins pourquoi ta sœur m'a appelé ? Si oui, c'est pour cette raison que tu es encore en vie aujourd'hui. Je suis là pour vous protéger et mon équipe également. Je fais mon job, ni plus, ni moins.


Je répondais du tac au tac suite à sa prise de dialogue. Ce n'était pourtant pas compliqué. Je les protégeais et dès que la menace aurait été réglée, je serais déjà parti pour un nouveau contrat, comme une traînée de poudre.  

▬ As-tu si peur que je donne ma vie pour vous ? questionnais-je en esquissant un petit sourire. Je suis formé pour ça, Eretria. Je suis un preneur de balles. Je suis déjà préparé à tout ça. Tout ce que tu dois faire, c'est éviter le plus de menaces possibles, rien de plus. Pourrais-tu au moins me promettre de faire attention à toi ?


Mais briefons. Le sujet n'était pas centré sur moi, mais bien sur d'autres choses comme l'attaque, l'état de mon second principal et l'identité de l'agresseur surtout. Je voulais comprendre ce qui s'était réellement passé et rétablir l'ordre. Je me souvenais tout juste d'une question curieuse de Lilith à mon entretien au sujet du surnaturel. Était-ce ça qu'elle voulait me dire et justement de voir si j'étais au courant de l'existence de ces choses-là ? Eh bien, oui. Je le savais. Mais quelle veine ! Elle aurait pu bien m'aiguiller sur ce point, j'aurais pu mieux amélioré ma sécurité dans le PNC...  

▬ Mmh... C'est tout ce dont tu te souviens ? As-tu identifié cet homme ? Est-il un client fidèle au PNC ?


▬ Tu es garde du corps ou agent de police ? disait-elle dans un petit rire.


▬ Je... Désolé, répondis-je en ne m'y attendant pas à sa question. C'est parce que... C'était étrange cette attaque.


▬ Je n’en sais rien, plus je me tiens loin du club, mieux je me porte.


▬ Tu as raison, ce club est assez dangereux. Reste vraiment très loin de ça. Mais... est-ce que tu crois au surnaturel ?


Malheureusement, je restais toujours sur ma faim. N'avait-elle rien vu réellement ? Ces griffes... et ces yeux de couleur anormale ? Cette chose inhumaine ? Oui, je tentais une approche comme sa sœur afin de voir sa réaction.

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Juil - 13:23



Je voyais bien que ma réponse n’était pas celle qu’il attendait, mais ça que m’importait. Je n’allais pas mentir pour lui faire plaisir… De toute façon je n’ai jamais menti, je n’ai jamais dit que je voulais de lui. Ou de qui que ce soit. Je crois que de toute façon tout ce qui me rapporte au club me fait me sentir mal. J’y ai subi des choses là-bas… Que je n’ai jamais voulu et qui me saliront à vie. Bien plus qu’être un démon. Si cette vie de débauche et de sexe à gogo plaisait à ma sœur, moi pas. Voilà pourquoi j’étais ici, voilà pourquoi je fuyais tant que je le pouvais alors imaginer bien que d’imaginer être dépendante de quelqu’un d’autre que moi-même ne me plaise pas… Parce que lorsque je n’étais pas indépendante, on m’a sali et ça… Jamais plus. Je sors de mes pensées lorsqu’il me dit que je suis entêté et qu’il me pose une question. Je finis par hocher la tête tout en croisant les bras.

« J’imagine bien ce pour quoi Lilith t’a appelé, mais comme tu l’auras aussi remarqué, je ne suis pas Lilith et elle n’a pas à choisir pour moi, ce qu’elle a fait en t’appelant… Mais soit, à ses yeux ne t’en fait pas, tu viens de gagner de grand point en me sauvant. »

Le regardant dans les yeux un instant je reprends.

« C’est pour quoi je ne suis pas vache, je viens te … Remercier. Même si c’est ton boulot, c’est comme ça. Ici je sauve des vies et on me remercie alors que c’est normal… Parce qu’un merci… Ne tue personne… Je crois... »

Mon « je crois » est vrai. Je ne suis qu’un démon et tout ça m’est vraiment inconnu. Je ne sais pas si ça tue vraiment personne. Moi ça me fait mal de le dire en tout cas. Est-ce dangereux ? Les sentiments humains sont beaucoup trop compliqués… Sortant de mes pensées lorsqu’il me demande de… Lui promettre quelques choses je me mords doucement la lèvre inférieure puis reprend finalement avec un petit sourire.

« Ça c’est promis. J’apprends chaque jour à le faire... »

Parce que je n’ai pas le choix surtout. Si je ne le fais pas, c’est Lilith qui le fera et elle voudra gérer ma vie. Hors de question. La conversation s’enchaine et a son dernier question je marque un silence puis reprend simplement.

« Oui… J’y crois. Pourquoi ? »

Après tout même un simple humain peut y croire, non ? Alors… Je ne me grille pas trop en disant cela.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Juil - 19:15
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria675 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ


▬  J’imagine bien ce pour quoi Lilith t’a appelé, mais comme tu l’auras aussi remarqué, je ne suis pas Lilith et elle n’a pas à choisir pour moi, ce qu’elle a fait en t’appelant… Mais soit, à ses yeux ne t’en fait pas, tu viens de gagner de grand point en me sauvant.


▬ Je peux comprendre ton avis, mais ta protection est plus importante que ton choix, dans un sens. Si elle m'a appelé, c'est bien parce qu'elle sent que quelque chose vous menace. Si je t'ai sauvé, c'est bien une preuve. Qu'importe les points.


Je répliquais sur un ton léger tout en balayant sa réplique d'un revers de la main. Si elle croyait que j'allais faire mon lèche-botte avec sa jumelle pour avoir réussi à lui sauver les miches, elle se trompait lourdement. Dans ma situation, je lui ferais simplement un rapport en lui expliquant les faits qui se sont produits. Du moins... ce que je me souvenais car mon évanouissement me laissait quelques confusions. Mais bon, bref. Je la regardais moi aussi dans les yeux.

▬ C’est pour quoi je ne suis pas vache, je viens te … Remercier. Même si c’est ton boulot, c’est comme ça. Ici je sauve des vies et on me remercie alors que c’est normal… Parce qu’un merci… Ne tue personne… Je crois... 


Cette fois-ci, elle avait réussi à me faire glousser. Elle était si maladroite pour annoncer tout ça qu'elle en devenait presque adorable dans sa façon d'être. Elle avait au moins raison sur un point. Elle n'était pas du tout comme Lilith. Je ne savais pas comment voir ça, mais elle avait un soupçon de naïveté comme un enfant qui tentait de voir les choses de leurs yeux neufs sur le Monde. Peut-être, commençait-elle à comprendre les humains et à agir comme tel ? Elle pensait que je n'étais pas au courant de sa condition démoniaque ? Sa soeur m'avait déjà dévoilé ses yeux noirs. A moins qu'elle était humaine ? Non, je ne pensais pas. C'était peut-être possible après tout...

▬  Oui, chez nous les humains, c'est "normal" de se "remercier". Et non, ça ne "tue personne" à moins qu'on prenne ça au pied de la lettre et on met un couteau sous la gorge d'une personne... pour qu'elle dise "merci".


J'haussais les épaules en disant tout ça bien que ça devait être naturel pour un démon femelle. Non ? Je n'allais quand même pas la choquer pour si peu. A moins que oui ? J'aurais tout vu !

▬ Je suis formé pour ça, Eretria. Je suis un preneur de balles. Je suis déjà préparé à tout ça. Tout ce que tu dois faire, c'est éviter le plus de menaces possibles, rien de plus. Pourrais-tu au moins me promettre de faire attention à toi ?


▬ Ça c’est promis. J’apprends chaque jour à le faire...


▬ C'est bien, répondis-je finalement en hochant la tête et en lui rendant ce petit sourire.


Cependant, je reprenais la conversation un peu plus sérieusement, d'où ma question. Inutile de tourner autour du pot, n'est-ce pas ?

▬ Tu as raison, ce club est assez dangereux. Reste vraiment très loin de ça. Mais... est-ce que tu crois au surnaturel ?


▬  Oui… J’y crois. Pourquoi ?


Cette fois-ci, je souriais un peu plus en penchant la tête sur le côté. Elle jouait bien le jeu. Si j'ignorais pour Lilith, je n'aurais jamais pensé qu'elle serait aussi comme elle.

▬ Puisque j'y crois moi aussi. Je connais qui est ta soeur. Je veux dire, qui elle est vraiment, elle me l'a "montré". Si tu l'es aussi, inutile de porter ton masque. Sois toi-même.


J'essayais de lui tendre une perche pour qu'elle soit plus à l'aise avec moi. Du moins, ça devait être le contraire, non ? Après tout, c'était moi l'humain qui en plus était sur ce lit médical...

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Juil - 13:52



Je ne peux m’empêcher de rire en l’entendant me parler de Lilith. Ce n’est pas méchant, ce n’est pas contre lui, mais c’est tout simplement qu’il ne la connaît pas et ça se voit. Sa réponse, un peu naïve sur le coup, me prouve qu’encore une fois ma sœur joue bien son jeu. Extrêmement bien. Surtout si elle a réussi à simplement lui faire croire qu’elle sentait que quelque chose nous menaçait et qu’elle devait me protéger pour ça ! Je ne savais pas vraiment tout ce que ma sœur avait pu faire… Et heureusement au fond, mais j’en connaissais bien assez pour savoir que la réponse d’Hiiro était fausse. Ma tête se secoue alors.

« Non… Non crois-moi. Si Lilith t’a engagé c’est bien dans un but, mais pas celui de me protéger. Juste d’avoir un œil sur moi lorsqu’elle, elle ne peut pas. Ça n’a rien à voir avec la protection, mais plutôt avec du flicage je pense... »

Lilith n’a jamais supporté que je veuille partir ! Partir loin d’elle, loin du club. Que je veuille faire ma propre vie. Alors elle m’avait aussi fait croire que c’était pour notre bien, pour notre protection… Mais je connaissais assez bien ma sœur pour savoir lorsqu’elle mentait. Enfin presque tout le temps ! Et là je savais que c’était faux. Quoi qu’il en soit… On n'est pas là pour parler de Lilith ! J’étais simplement là pour… Et bien le remercier. Je finis par le faire, mais un peu confuse.

En même temps comment ne pas l’être ? Tout est tellement nouveau pour moi au final… Et puis je ne peux même pas me laisser totalement aller à ce genre de sentiment nouveau puisque Lilith restent dans l’ombre à guetter mes pas et au moindre faux pas… Crac ! Le loup refermera sa mâchoire et je ne pourrais plus rien faire. Je pense qu’elle a hérité des gênes de notre mère. Malheureusement. Et même si je me doute de ce que Lilith a pu lui faire d’ailleurs, je tente de me persuader que ma sœur n’aurait quand même pas pu venir à un tel acte… Bien que…

Je sors de mes pensées lorsqu’il parle d’humain… Mais je ne fais cas de rien. Peut-être que ma réaction est juste bizarre et qu’il me parle avec ironie ? Dans ce cas-là… Je n’aime pas réellement ça, mais il ne semble pas moqueur dans un sens. Je ne sais donc pas sur quel pied danser. Alors… Je ne prenais en compte que la partie où il me demandait de promettre quelque chose pour éviter tout risque. C’est alors qu’il se met à sourire après ma réponse. Je ne comprends pas ce qui se passe, mais il me parle soudainement de Lilith. En l’entendant j’ai peur de comprendre… Je finis par froncer les sourcils, totalement perdu.

« Comment ça ? »

Lilith aurait fait ça ? Vraiment ? Pourquoi… ?
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Aoû - 0:21
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria544 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ
▬ Je peux comprendre ton avis, mais ta protection est plus importante que ton choix, dans un sens. Si elle m'a appelé, c'est bien parce qu'elle sent que quelque chose vous menace. Si je t'ai sauvé, c'est bien une preuve. Qu'importe les points.


▬ Non… Non crois-moi. Si Lilith t’a engagé c’est bien dans un but, mais pas celui de me protéger. Juste d’avoir un œil sur moi lorsqu’elle, elle ne peut pas. Ça n’a rien à voir avec la protection, mais plutôt avec du flicage je pense...


▬ ...Mmh ? Qu'est-ce qu'il y a ? Ah oui, tu penses ? Et pour quelle raison ferait-elle ça ?


Je la voyais secouer sa tête en niant tout en bloc. Je ne saurais si c'était du sérieux ou pas, mais en regardant bien ses traits et sa façon de le dire, on dirait qu'elle commençait à se confesser avec moi. Et cette petite ouverture faisait germer dans mon esprit plusieurs questions. Lilith m'avait appelé pour quelle raison et quel était son réel but ? Que cherchait-elle à faire si ce n'était pas une vraie menace qui les guettait toutes les deux ?
Après tout, le Paradise Night Club renfermait beaucoup de créatures surnaturelles, alors après mûre réflexion, ça avait du sens. Elle avait parlé de gens potentiellement jaloux qui pourraient venir leur faire du mal. Avoir fait appel à moi, c'était pour les avertir. Autrement dit, les montrer qu'elles n'étaient pas n'importe qui et qu'elles devaient être craintes. Après ça, elle m'avait dit que sa soeur pouvait tout aussi bien être en danger dans son lieu de travail. Je jugeais que là-bas aussi, il y avait des êtres magiques ou obscures...

▬ Tu penses sérieusement que ta soeur aurait fait appel à des professionnels pour te faire fliquer au lieu de te protéger ? répétais-je une nouvelle fois sur un ton incrédule, voire confus.


En toute honnêteté, il était difficile pour moi de démêler le vrai du faux. D'une, la raison était que notre entretien s'était bien passé et toutes les conditions requises pour ce contrait semblaient correspondre. Deux, il y avait bien des menaces cachées et il était en mon devoir de les faire disparaître ou les éviter sans dommages et intérêts. Trois, malgré le fait que je travaillais pour un démon femelle, ce dernier me prouvait bien qu'il avait besoin d'aide. Et pour terminer, j'étais déjà au courant qu'Eretria avait eu des ennuis dernièrement et qu'elle s'était fait agressé... Je n'allais pas tarder à l'annoncer que si j'avais été là, elle n'aurait pas eu cet œil au beurre noir.

▬  Oui, chez nous les humains, c'est "normal" de se "remercier". Et non, ça ne "tue personne" à moins qu'on prenne ça au pied de la lettre et on met un couteau sous la gorge d'une personne... pour qu'elle dise "merci".


▬ Comment ça ?


▬ D'après toi ? Nous appartenons à deux mondes différents.


Elle comprendrait peut-être à quoi je faisais référence maintenant. J'espérais au moins sinon, je prendrais moins des pincettes pour en parler avec elle.

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Aoû - 12:03



Il ne connaissait pas Lilith et ça se voyait. S’il pensait qu’elle pensait uniquement à notre protection c’était faux. Je savais que ce que Lilith supportait le moins par-dessus-tout c’était ne pas avoir de pouvoir et de toute sorte ! Que ce soi nos pouvoirs que nous avions de base depuis notre naissance et qui nous ont échappé du jour au lendemain ou même le pouvoir sur les gens qu’elle aimait… Enfin si Lilith pouvait aimer. Des fois j’en doutais… Mais il y avait toujours des choses qui me faisaient pensant qu’elle avait peut-être plus de coeur que ce qu’elle voulait me montrer, montrer à tout le monde en réalité. Sauf si ce n’était que de la possession et de la jalousie pure et dure et ça… Eh bien ça ne serait vraiment pas étonnant.

« Je ne pense pas… Je le sais d'expérience… C’est ma sœur, jumelle qui plus est et je sais comment elle fonctionne, tout ce qu’elle fait n’est en rien une découverte pour moi. »

Je ne réponds pas sur la raison tout simplement parce que c’est privé. C’est des choses que je sais de Lilith et que je ne dirais pas. Pour plusieurs raisons : c’est un humain et il faudrait expliquer tout un tas de choses surnaturelles et ensuite… Et bien c’est ma sœur. Je ne vais pas la descendre comme ça, gratuitement, même si ce serait loin d’être gratuit. Je ne fais qu’hocher la tête lorsqu’il me demande si j’y pense sérieusement parce que oui, j’y pense sérieusement. Comme je le disais : je la connais.

« Depuis le temps… Je la connais... »

Finalement je fais comme si je ne voyais pas où il voulait en venir, mais il finit par me parler de ma sœur et… De monde. Que nous ne sommes pas du même. C’est là que je comprends que Lilith à réellement du lui dire ou montrer quelques choses. Je fronce alors les sourcils.

« Qu’est-ce qu’elle t’a montré exactement ? »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 4 Aoû - 22:52
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria556 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ

▬ ...Mmh ? Qu'est-ce qu'il y a ? Ah oui, tu penses ? Et pour quelle raison ferait-elle ça ? Tu penses sérieusement que ta soeur aurait fait appel à des professionnels pour te faire fliquer au lieu de te protéger ?


▬ Je ne pense pas… Je le sais d'expérience… C’est ma sœur, jumelle qui plus est et je sais comment elle fonctionne, tout ce qu’elle fait n’est en rien une découverte pour moi.


▬ Je vois. Je dois donc comprendre que tu ne lui fais pas confiance ? C'est une nouveauté ça...


Je plissais mes yeux pour la regarder d'un air qui ne disait rien qui vaille. Certes, je l'avais écouté pour sa suspicion envers Lilith, mais leur histoire de famille devenait un prétexte pour m'éloigner de mon objectif. Non pas que je les jugeais, la mienne n'était pas bien mieux après tout... Mais il fallait absolument qu'Eretria comprenne ma situation à son tour. Ce n'était pas mon problème leur querelle familiale. Si Lilith m'avait embauché pour leur venir en aide, c'était pour une raison simple, c'était pour leur offrir une protection adaptée et sur-mesure. Je n'allais pas chercher de midi à quatorze heures si elle acceptait ou non ma compagnie. Faire mon travail était la seule chose qui comptait pour moi afin d'arrondir la fin du mois...

▬ Depuis le temps… Je la connais...  


▬ Ecoute... Je ne vous connais pas très bien encore, en effet. Vous non plus, vous ne me connaissez pas d'ailleurs. Mais, il y a une chose à savoir dans toute cette histoire. J'ai signé un contrat avec elle et tu es l'une des conditions que je dois effectuée. Je fais juste mon job, Eretria.


Je grimaçais à nouveau à cause de la douleur et pinçais mes lèvres pour paraître indifférent, sauf que c'était pas facile. Cette fichue blessure faisait un mal de chien. Quelques instants plus tard, je prenais une petite inspiration et continuais dans ma lancée.

▬ D'ailleurs, si tu me permets... Je suis au courant de ton agression dans la rue et qu'une personne t'ai venue en aide bien avant l'intervention de mes collègues. Si tu me fais croire que Lilith faisait ça pour te fliquer, comment expliques-tu le fait que tu sois attaqué dans le parking du Paradise Night Club, en plus de cette agression ? Ta soeur a très bien agi, c'est tout ce que je constate.


Je terminais mon monologue après avoir repris mon calme. Ce n'était pas pour dire, mais être sur ce lit médical, blessé, souffrant le matyre, tout en débattant inutilement avec une femme capricieuse qui ne voulait rien entendre ; c'était compliqué. Ma patience commençait à s'amoindrir...

▬ D'après toi ? Nous appartenons à deux mondes différents.


▬  Qu’est-ce qu’elle t’a montré exactement ?


▬ Mmmh... C'est moi ou c'est la fatigue qui me fait défaut ? Pourtant, je pense que je suis très clair en parlant... Non ? Elle m'a montré ses yeux noirs. Dommage que je n'ai pas pris de photos pour avoir des preuves. Mais, elle est une démone. Et tu l'es aussi, on dirait ? Quoique, tu es très différente d'elle.

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Aoû - 13:46


En entendant la réponse du garde du corps que ma sœur à engager je relève immédiatement un sourcil. Un seul et unique montrant bien là ma « surprise » si on peut dire ça ainsi. « C’est une nouveauté ça » il parle comme s’il me connaissait, hors ce n’est pas le cas. Il ne nous connaît pas. Il ne sait rien de nous hormis ce qu’il doit savoir où ce qu’il a pu trouver, donc des choses publiques rien d’autre. Je croise alors les bras et le regarde droit dans les yeux pour qu'il ne puisse pas oser dire que je mente ou quoique se soit.

« « C’est une nouveauté ça » ? Absolument pas, peut-être qu’ils ont mis quelque chose qu'il ne faut pas dans ton soluté, mais de ce que je sais, tu ne sais pas grand-chose de nous. Tu fais celui que nous connaît, mais visiblement pas. »


Il plissait le regard, enfin… Je crois, au vu de ses yeux déjà bien en amande, mais je ne lâchais rien. Je pense que toute personne travaillant au club sait que Lilith et moi ce n’est pas le grand amour. On a même pas la même façon de faire travailler nos employés. Finalement il conçoit qu’il ne me connaît pas très bien… Mais que nous non plus. Il mentionne aussi le fait que je sois dans le contrat et que c’est ainsi. Un rire m’échappe. Un petit rire ironique, même si au fond je suis juste dépité.

« Je suis dans le contrat alors je dois juste me taire et faire ce que veux ma sœur ? Non désolé. Je suis vraiment désolé pour toi et de te rendre la tâche vraiment plus difficile, mais jamais… Tu m’entends ? Plus jamais Lilith ne m’imposera quoique se soit... »

Elle l’a trop longtemps fait. Aujourd’hui je suis pourtant qu’elle a encore un certain pouvoir sur moi et si elle le veut, elle fera en sorte de m’avoir… Mais je tente de rester le plus possible sur mes gardes, d’où le fait de ne pas aimer être « surveiller ». Enfin là… Qu’il donne raison à Lilith ne faisait que me faire monter la pression.

« Tu ne sais pas de quoi est capable Lilith ! Tu ne sais rien alors ne dit pas qu’elle avait raison ! Elle aurait pu très bien aussi envoyer ces personnes pour simplement me dire justement « ah bah tu vois, il nous faut quelqu’un pour être surveillé ! » »

Bouillonnante je serrais les poings… Que je finis par cacher dans les poches de ma blouse. Je m’emporte facilement. Je le sais, c’est quelque chose que j’exprime. Lilith le cache beaucoup plus. Mais moi je suis entière… Je ne porte pas constamment de masque comme ma sœur. Finalement lorsqu’il m’avoue que Lilith lui a montré son regard je me demande ce qui se passe dans la tête de ma sœur… Puis je finis par simplement lui sourire, je ne suis pas Lilith et donc plus sur mes gardes et parfois tout aussi mystérieuse.

« Peut-être, peut-être pas… J’imagine que ça c’est mon secret, ou pas d’ailleurs... »

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Aoû - 23:20
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria852 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ

▬ « C’est une nouveauté ça » ? Absolument pas, peut-être qu’ils ont mis quelque chose qu'il ne faut pas dans ton soluté, mais de ce que je sais, tu ne sais pas grand-chose de nous. Tu fais celui que nous connaît, mais visiblement pas.


▬ Oui, une nouveauté. Si tu préfères, je me coltine deux femmes capricieuses qui semblent jamais savoir ce qu'elles veulent ou qui ont tendance à faire perdre du temps ceux qui veulent travailler pour pouvoir payer sa bouffe avant la fin du mois. Si on m'avait mis quelque chose dans mon "soluté" ? Tu es sérieuse ? Tu es très impertinente quand tu veux, tu sais ? Je n'ai jamais dit que je vous connaissais. Ne dis pas ce que je n'ai jamais dit. 


Elle pensait vraiment que cette petite attaque personnelle allait fonctionner ? Je dodelinais de la tête en montrant aussi ma position. Si elle en riait de la situation, je n'avais cure de son avis, puisqu'un contrat restait un contrat. Si elle avait un problème avec le fait qu'elle faisait partie de l'une de ses conditions, elle n'avait qu'à voir avec celle qui avait signé et demandé mon aide. C'était soit blanc, soit noir. J'ai signé pendant une durée déterminée, je ferais mon devoir, point barre.

▬  Je suis dans le contrat alors je dois juste me taire et faire ce que veux ma sœur ? Non désolé. Je suis vraiment désolé pour toi et de te rendre la tâche vraiment plus difficile, mais jamais… Tu m’entends ? Plus jamais Lilith ne m’imposera quoique se soit...


▬ Non, pas tout à fait. Tout ce qui m'importe dans l'affaire, c'est que je fasse mon job. Tu peux me rendre la tâche difficile, sauf que ce n'est pas ça le problème. Si tu es en danger, je suis là pour t'aider. Tout le reste m'est égal. Si vous aviez des différends, vous les réglerez entre vous. A moins que toi et moi, nous trouvions un compromis, un terrain d'entente pour mieux collaborer et coopérer entre nous.
Tu dois en revanche bien comprendre que je ne suis pas ici pour être dans le camp de qui que ce soit, ni toi, ni elle. Dans les faits, tu étais en danger. Lilith m'a embauché. Je suis un garde du corps. Je fais mon job. Simple, net et précis.


Je la regardais ensuite s'exciter sous mes yeux en prenant la mouche pour je ne sais trop quoi. Entre elle et Lilith, c'était certain qu'elle n'était pas très maître de ses émotions. Lilith restait plus posée et beaucoup plus sournoise, mais elle savait discutée quand il le fallait.

▬ Tu ne sais pas de quoi est capable Lilith ! Tu ne sais rien alors ne dit pas qu’elle avait raison ! Elle aurait pu très bien aussi envoyer ces personnes pour simplement me dire justement « ah bah tu vois, il nous faut quelqu’un pour être surveillé ! »


▬ Pour sûr, je ne sais pas non. Toi aussi, j'ignore où tu peux y aller. Ah oui ? Tu penses donc qu'elle a manigancé tout ça, même mon contrat ? Et pour quelle raison ferait-elle ça, explique-moi alors. J'aimerais savoir, dis-je en croisant à mon tour mes bras, ouvert à la discussion, mais encore assez sceptique.


Leurs conneries commençaient à aller très loin pour ces deux femmes. Je me demandais si c'était vraiment dû au fait qu'elles étaient démoniaques ou s'il y avait autre chose qui les reliait et qui engendrait tout ceci. Et par le plus beau des hasards, je suis arrivé en pleine guerre des étoiles alors que je souhaitais juste prendre un nouveau départ dans un nouveau pays. J'applaudissais le destin qui me transformait en babysitter de twins au lieu de me laisser bosser tranquillement.

▬ Elle m'a montré ses yeux noirs. Dommage que je n'ai pas pris de photos pour avoir des preuves. Mais, elle est une démone. Et tu l'es aussi, on dirait ? Quoique, tu es très différente d'elle.


▬ Peut-être, peut-être pas… J’imagine que ça c’est mon secret, ou pas d’ailleurs...


▬ Comme tu voudras, que tu l'es ou pas, ça ne changera rien pour moi. Tu es juste différente. D'ailleurs, est-ce que les démones ont leur Mer Rouge ? J'ai l'impression que tu es très fleur de peau. J'aurais peut-être quelque chose pour toi...


Afin d'atténuer les tensions dans l'air, je prenais une jolie rose dans un vase près de ma table de chevet, et la tendais avec un sourire espiègle sur les lippes.

▬ C'est une rose blanche/rose pastel qui a des propriétés magiques. Je t'assure qu'elle est capable de te rendre le sourire dans les cinq secondes qui suivent après avoir senti son parfum et qu'elle te baumera le coeur pour 10 centimes seulement, voire moins ! à son gentil et charmant possesseur.


Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Sep - 21:52



Plus le temps passait, plus je regrettais mon choix. Je regrettais de vouloir remercier mon agresseur parce que la conversation prenait une tournure que je n’aimais pas. Je n’avais pas envie de me prendre la tête et encore moins, encore une fois, a cause de Lilith. Je n’aimais pas perdre mon temps parce qu’il m’était précieux. Je courrais sans cesse après pour qu’il ne me rattrape pas. Je lui courrais après pour être maitresse de celui-ci et non l’inverse. Je fixe alors l’Asiatique alors que mon sang s’échauffe doucement.

« Je ne dis pas ce que tu n’as pas dit. Tu as dit que c’était nouveau, comme si tu nous connaissais pour savoir ce qui était nouveau ou pas nous concernant. Alors si tu l’as sous-entendu. Maintenant je ne vais pas débattre plus longtemps avec toi parce que si on va par-là, actuellement, là en perdant mon temps à te faire entendre raison, je m’empêche aussi de bosser pour gagner ma croûte ! »

Mes bras se croisent alors sous ma poitrine. Il me parlait d’impertinence, mais il n’était pas franchement mieux. Qui était-il pour me juger ? Qu’un humain. Un humain et tout ça ne devrait pas me toucher ! Lilith a peut-être raison. Je suis peut-être complètement idiote de vouloir comprendre les humains. Il n’était même pas reconnaissant du temps que je prenais pour lui parler alors que j’ai été reconnaissance pour sa vie contre la mienne. Vraiment l’humain pouvait être… Invivable. Je ne réponds donc rien sur son terrain d’entente, car je n’en vois plus aucun.

« Et moi je vais aller faire le mien de job, simple, net et précis. »

Il me demande alors des explications en croisant à son tour les bras, mais honnêtement . Je n’ai pas envie de débattre plus longtemps sur Lilith et perdre mon temps. Je lui ai dit ce que j’avais à dire… Et il ne semble pas me croire jusqu’ici alors je ne veux pas perdre plus de temps. Je commence surtout à être agacée je crois alors… Que je pensais que ça pourrait, peut-être, bien passer. Finalement il tente de me retenir avec une question des plus étranges et je fronce les sourcils avant d’ouvrir la bouche, allant le remettre à sa place devant une telle question lorsque finalement il me tend une rose. Ce n’est pas tant un sourire qu’il reçoit de ma part, mais… De la surprise. j’ai du mal à le suivre… Je le fixe un moment et recule finalement, sans prendre la rose.

« Je vais retourner travailler. Soignes-toi bien... »

Je tourne alors les talons. Une femme démone n’est pas si facile que ça à avoir, à apaiser. Il vient de l’apprendre à ses dépens. Je quitte donc la chambre, passablement énervée et confuse. Les sentiments humains ? Foutaise ! Je n’aime pas ça du tout !

(Je te laisse clôturé, j'espère que ça ne te dérange pas, je ne vois qu'Eretria ainsi et de plus le rp date de mars du coup je trouve qu'on a fait un bon premier rp Razz )
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Sep - 1:03
DAIKI Hiiro & SYCLISTA Eretria787 mots
CE N'EST PAS CE QUE VOUS PENSEZ

▬ Oui, une nouveauté. Si tu préfères, je me coltine deux femmes capricieuses qui semblent jamais savoir ce qu'elles veulent ou qui ont tendance à faire perdre du temps ceux qui veulent travailler pour pouvoir payer sa bouffe avant la fin du mois. Si on m'avait mis quelque chose dans mon "soluté" ? Tu es sérieuse ? Tu es très impertinente quand tu veux, tu sais ? Je n'ai jamais dit que je vous connaissais. Ne dis pas ce que je n'ai jamais dit. 


▬ Je ne dis pas ce que tu n’as pas dit. Tu as dit que c’était nouveau, comme si tu nous connaissais pour savoir ce qui était nouveau ou pas nous concernant. Alors si tu l’as sous-entendu. Maintenant je ne vais pas débattre plus longtemps avec toi parce que si on va par-là, actuellement, là en perdant mon temps à te faire entendre raison, je m’empêche aussi de bosser pour gagner ma croûte !


▬ Quoi ? C'est quoi ton problème ? Tu n'as pas l'air de bien prendre conscience des enjeux ! Je vais peut-être reformulé la chose. Nouveauté, oui, dans le sens où c'est la première fois que j'ai ce genre de problèmes pour un contrat. En plus, de voir deux personnes qui ne font qu'à leur tête. Si tu aurais été à ma place, tu serais aussi perdu et scandalisé que moi. Enfin, faudrait voir, si tu peux ressentir tout ça. Après, c'est toi qui sous-entends autrement, et ça, je n'y peux rien. Restons-là, oui, car te faire entendre raison n'est pas gagné non plus. Je ne te retiens plus, répondis-je en prenant une simple inspiration.


Le ton montait un peu entre nous deux. Chacun tentait de faire comprendre l'autre le problème qui le causait des ennuis, mais aucun n'était capable de faire un pas vers l'autre. Ni elle, ni moi. Ce n'était qu'un conflit professionnel la cause de nos différends. La simple solution était de la laisser discuter avec sa propre soeur, et moi, je poursuivais mon travail, avec ou sans elles.

Pensait-elle que j'allais être doux comme un agneau sans défendre mon point de vue ? Et puis, elle n'était franchement pas ouverte à la discussion. Tant de contradictions entraient en jeu et de questions sans réponses qui s'évanouissaient dans l'air. Elle était très illogique comme démon femelle. Et dire que je pensais qu'elle était venue me voir parce qu'elle avait un minimum d'inquiétude ou se faisait du souci pour son "employé", je me trompais lourdement sur la marchandise. Je la pensais humaine, mais à présent, tout était plus clair dans ma tête. C'était normal toutes ces contradictions entre ses émotions et ses sentiments. C'était qu'un démon et rien de plus. Toujours sans aucune empathie, compassion, pitié ou encore d'attache. Les démons lambda commençaient sérieusement à me courir sur le haricot, surtout lorsqu'ils se croient supérieurs !

▬ Et moi je vais aller faire le mien de job, simple, net et précis.


▬ D'accord. Alors, tu devrais peut-être m'aider ? Ou trouver un moyen pour que ma guérison se passe bien non ? Apparemment, lorsque je t'ai sauvé, une créature surnaturelle m'a blessé et tout le personnel n'est pas capable de me fournir une foutue réponse sur cette incidence. J'essaie d'avoir foi en vous, mais mon espoir commence à disparaître d'heures en heures !


Bon. Tant pis pour les réponses attendues qui ne viendront sans doute jamais de sa propre bouche, mais d'une autre, c'était possible. Un jour. Mais pour la rose, c'était franchement dommage. Derrière cette petite plaisanterie se cachait une tactique pour quémander tout juste 10 centimes pour me dégoter un encas dans un distributeur. Moi qui fantasmais sur un Kinder Bueno cette après-midi, c'était mort et enterré. Je n'avais même pas mon portefeuille !!

▬ Je vais retourner travailler. Soignes-toi bien...


▬ Très bien. Bonne journée à toi. Merci... mais pour les 10 centimes c'était pour... bon ok. Hiiro t'auras pas de Kinder Buenos cette fois encore...


Elle avait déjà tourné les talons. C'était trop tard pour lui expliquer la réelle raison de mon petit numéro de charme mal avisé. En temps normal, ça aurait pu marcher pour une simple et banale rose, mais c'était une autre paire de manche avec un démon femelle. Tant pis. Je tenterais avec une infirmière lorsque ce sera l'heure de changer mes pansements...Ah les femmes ! Même en créatures, elles restaient si compliquées et tout le temps énervées pour un rien.


THE END

(T'inquiètes ! Le jeu traînait en longueurs et se répétait parfois donc on fait bien de clôturer maintenant. C'est en effet un bon début qui les brouille mais ça peut-être intéressant à voir. Merci de me remettre la fermeture du sujet !   )

Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 549
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-