AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

"Baby, it's a wild world" // Jade & Krishnakali

 :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 7 Mar - 17:34
Comme toutes les nymphes, j’ai besoin de la nature pour exister, pour me sentir vivante. Souvent alors, je ferme ma boutique plus tôt et pars me perdre dans la nature pour pouvoir vivre le coucher de soleil.

Les Fjords de Norvège, c’est magnifique. J’ai pu les apprécier lorsque j’ai fui la maison de Richard. Ces vallées, bordées d’immenses collines vertes, des grands pins … et au milieu de tout ça, des petits coins de beauté perdus, préservés de l’égoïsme humain, de leur envie de tout avoir, de tout conquérir. Habituée dans mon enfance et ma jeunesse aux températures équatoriales, je me suis bien faite au climat tempéré.
Sitôt que je foule les sentiers, je retire mes sandales de tissu que je glisse dans mon sac en bandoulière, et me perds … Je quitte rapidement le chemin pour m’enfoncer entre les grands arbres feuillus. Mes doigts caressent l’écorce, et les hautes herbes me chatouillent les chevilles. Je sens l’énergie de la nature qui s’infiltre dans chaque pore de ma peau … J’adore ça. Ici, la nature n’est pas torturée, elle est respectée.  
Cela doit faire une bonne heure que je marche quand je sens la fraîcheur significative de l’eau emplir mes poumons. Puis au loin, j’entends la Cascade. Je sais à quel point elles peuvent être majestueuses. J’accélère alors le pas. Mon coeur accélère. C’est une autre force de la nature, et l’énergie qui s’en dégage est différente. Mais non moins délectable. J’aime cette puissance … je ne la vois pas qu’elle me fait déjà frémir.


Ce sont des litres d’eau déversés en masse qui s’offrent bientôt à moi, minuscule, à flanc de la colline. Mon souffle se coupe, c’est magnifique. La cascade étincelle tout ce qui l’entoure, la pierre sombre, les feuilles, les troncs … et mon visage. Ca me fait rire … J’offre un instant mon visage, heureuse. Puis je remonte un peu le flanc de la colline pour me mettre au sec et m’assois à même le sol. Autour de moi, des linaigrettes … des petits plumeaux blancs, volant au vent … l’une d’elle s’envole même, se détachant, légère. Je l’observe, souriante, essuyant mes joues de l’eau qu’elle a reçu, plus tôt.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 15 Mar - 18:28


Il faut que je sois au top avant de partir au boulot… Que toutes mes batteries soient à bloc… Parce que… Faudrait pas que je dérape. Et pour être sûr de rester dans les clous, j’ai besoin de Vie. C’est con à dire… Mais dans le fond, tout le monde est comme ça, même les humains. Y a qu’à voir comment ils font la gueule en hiver, quand la nature est en sommeil… Il n’y a pas que les fleurs qui s’éteignent.

Tout ça pour dire que je dois faire le plein pour qu’on ne m’accuse pas d’avoir étourdi le public. Au club, la foule est effervescente. Le désir est omniprésent… Et ça me fait du bien. Comme un parfum d’ivresse qui flotte dans l’air. Mais comme toutes les ivresses, quand elle est trop frustrée… C’est l’excès garanti. Et en ce qui me concerne, ça coûte un peu cher. Du coup, je prépare un sac avec une serviette et quelques fringues pour partir à la cascade en début d’après-midi. Le ciel est dégagé, et même s’il ne fait pas chaud, je sens les rayons du soleil me chatouiller la peau, à peine dehors. J’adore ça.
Pourquoi la cascade? Il fait trop froid pour qu’il y ait du passage. L’eau est sauvage. Les poissons sont tranquilles, et les plantes qui vivent là-bas y sont reines. Je peux aller me tremper sans craindre d’être vu par des yeux non initiés. Ca aussi, ça détend.Plus je m’éloigne de la ville, plus je capte les bruits que les moteurs des voitures ont tendances à effacer. Le bruissement des feuilles, le chant des oiseaux, le murmure de l’eau qui devient un brouhaha à la familiarité rassurante. Puis, vient perturber mes repère, un petit rire. Un de ces sons joyeux qui fait réagir mon coeur comme un colibri devant une fleur aux couleurs solaires. Je sens ce parfum boisé qu’aucune peau humaine ne peut porter… Et ne peux résister à l’envie de m’en approcher. Ma robe vole au vent froid, comme mes cheveux alors que je tiens mes chaussures à talons à la main. Mes pieds nus adhèrent mieux sur les rochers. J’arrive à une petite cavité sous la cascade et y dépose mon sac. Mes orteils ont commencé à lier d’une membrane finement écailleuse… D’un geste, je retire ma robe, et plonge.

Ma queue ne se fait pas attendre, alors que je passe sous la puissante chute qui me fait l’effet d’un énorme rouleau massant dans le dos. Cette pression est simplement divine… Mais je n’ai pas oublié ce timbre cristallin qui résonne encore dans ma tête… Tout proche de sa provenance, je remonte juste sous la surface, et laisse apercevoir le bout de ma queue d’un turquoise chaleureux… Comme certains feraient un signe de la main.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 23 Mar - 15:41


Les petits nuages de coton volent autour de moi, et je ne me lasse pas de passer mes doigts dessus. C’est tellement beau … Un ballet, tout ce qu’il y a de plus naturel. Ces petites fleurs n’ont rien à jalouser aux ballerines qui foulent les théâtres … Ca serait même plutôt l’inverse si on me demande mon avis. Car jamais aucun humain ne parviendra jamais à une telle grâce. Posant mes deux paumes à plat sur le sol humide, les doigts entre les brindilles d’herbe, je ferme le yeux … Obstruant tout autour de moi, je me concentre alors totalement sur cette vie qui bat sous mes doigts, sur cette terre fraîche et fertile. Mon souffle se fait plus court. Puis un nouveau sourire s’éveille sur mes lèvres tandis que d’autres linaigrettes voient le jour tout autour de moi. Et des toutes petites fleurs le long de mes bras … comme chaque fois que je fais appel à mon pouvoir. Aujourd’hui, n’ayant pas user de beaucoup de pouvoir, elles sont toutes fines et blanches.

C’est un bruit provenant de la cascade qui me fait rouvrir les yeux. Un animal ? Un humain ne viendrait pas se baigner aussi près de la cascade. C’est une beauté dangereuse, redoutable quand on ne la connaît pas.
Je vois alors cette queue de poisson turquoise qui apparaît à la surface et qui semble s’adresser à moi. Nouveau rire, et tout naturellement, je lève une main pour lui rendre son salut. Intriguée par cette fabuleuse apparition, je me relève et descends le flanc de la colline pour me rapprocher du bord de l’eau et pour tenter d’en découvrir plus de cette créature, nullement dérangée par la robe courte que je porte et qui s'est retrouvée tachée par l'herbe humide.
Arrivée au bord, je m’agenouille dans l’herbe et me penche légèrement vers l’eau. Mais l’eau est trouble, je distingue à peine ce que je crois être une silhouette. Nullement craintive, j’y plonge donc ma main fleurie … dans l’attente d’un nouveau signe.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 1:11
Rp datant de plus d'un mois, voulez-vous toujours le continuer ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2604
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 8:58
Oui oui ouiiii
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Juin - 20:26
Comme il y a eu une réponse de Jade, je vous laisse jusqu'à la fin du mois pour y répondre sans quoi il sera abandonné !
Admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Serveuse et professeur de danse
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 1650
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


Like a flower made of iron..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 1 Juil - 14:42
Abandonné
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2604
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP abandonnés-