AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Troublante attraction feat hiiro

 :: Notre belle Capitale :: Vos balades :: Les forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 20 Mar - 23:08


Voilà des jours ou je vis dans mon squat est très clairement j’en ai marre… Ma famille ma envoyer bouler car j’étais une abomination… est bien cette abomination va ce chercher un pigeons pour l’héberger le temps qu’elle trouve autre chose… je soupire fortement passant mes soirée au bars puis je me suis souvenu avoir vu un homme asiatique à l’hôpital… je l’avais aperçu vite fais… il m’avais taper dans l’œil avec sa tristesse refouler et tous ses sentiments intérieur. Ma succube rêver que d’une chose c’est d’aller ce nourrir et moi pouvoir l’aider. Je souris en coin en sachant très bien comment je devais faire. Alors que je l’avais suivie un soir j’ai sue où il habiter et delà j’ai peu me faufiler par la fenêtre sans être aperçu et commençais à pénétré le plus voluptueusement possible son esprit. Une fois dedans je le changea complètement pour un autre un autre où il est dans cette chambre avec une louve blanche au yeux bleu ténébreux devant lui, une louve envoûtante au possible l’obligeant à la suivre… Une fois dans son rêve il ne peut pas savoir qu’il est contrôlé et fais ce que je lui demande sans ce poser de question comme un somnambule. Qu’elle beau spectacle la succube jubile à un point impossible à décrire.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 20:23
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia612 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Cela faisait quelques jours que je venais de sortir de l’hôpital, je ne pouvais cacher le fait que je gardais encore quelques séquelles de cet incident de l'autre jour. Ces séquelles étaient sournoisement cachées par plusieurs bandages que j'avais enroulé moi-même autour de mon abdomen. La douleur me lancinait encore mais je n'avais pas d'autres choix que celui-ci ; c'était de fermer les yeux sur elle et retourner chez moi pour continuer mes occupations. Je devais m'occuper de Mei, ma petite féline. Une Chartreuse qui devait sûrement mourir de faim depuis quelques jours sans me voir... Je supposais qu'elle aurait pu faire plusieurs bêtises dans la maison pour montrer son mécontentement... et mon hypothèse était justement la bonne puisqu'il y avait pas mal de choses qui jonchaient sur le sol. Ah la petite friponne ! Je ne pouvais pas lui en vouloir, je l'avais abandonné pendant trois ou quatre jours au moins. Je méritais donc son courroux. C'était donc avec remords que j'avais tout nettoyé derrière elle en lui grondant légèrement pour ce foutoir qu'elle avait mis. Je savais qu'elle avait compris le message puisqu'elle m'avait fait la gueule toute la journée, mais tant pis, elle reviendra me voir quand elle sera calmée. De toute manière, c'était moi qui allait lui donner à manger, elle n'avait donc plus le choix.

La nuit était enfin tombée. Bien qu'en Norvège, il faisait bon, je trouvais qu'il faisait encore chaud. J'avais donc décidé d'entrouvrir ma fenêtre pour laisser un peu de fraîcheur entrer dans la pièce. Toutefois, je ne pouvais pas craindre le froid nocturne puisque cette foutue blessure prenait son pied pour détraquer mon corps. J'avais d'un seul coup chaud puis d'un seul coup froid, quelques petites fièvres par-ci par-là... La guérison paraissait très lente. On dirait qu'elle ne guérissait même pas. Je soupçonne une petite infection, ou peut-être me faisais-je des idées... Bien que l'infirmière venait quotidiennement me la désinfectait, le sang semblait se coaguler encore autour de ma plaie.

A peine couché, je m'étais endormi lourdement avec une couverture au toucher de velours. Elle me réchauffait avec parcimonie et pourtant, je sentais que j'avais chaud durant mon sommeil. Le front légèrement humide et la respiration à demi-sifflante, je rêvais de quelque chose d'étrange. Une louve au pelage immaculé, assez imposante, qui me regardait intensément dans les yeux. Elle possédait deux grandes orbes bleutées qui me damnaient à me plonger dans ses profondes abysses. Je tendais mon bras vers elle tout en m'avançant avec douceur... Je voulais la voir de plus près, juste la toucher, je ne saurais le dire pourquoi, mais ce que j'ignorais dans l'histoire c'est que mon corps bougeait de lui-même sans mon autorisation. J'étais devenu un somnambule.

Mes pieds nus touchaient le carrelage froid de ma chambre tandis qu'ils me guidaient sans crier gare vers l'extérieur de mon chez moi. Le carrelage se transforma en bitume puis en herbes...jusqu'à écraser des brindilles en bois et des feuilles mortes. J'avais avancé dans le noir complet, guidé par mon instinct somnambulique et la lumière de la lune pour entrer dans la forêt norvégienne.

Simplement vêtu d'un pantalon et d'un t-shirt larges de couleur blanc, la brise les faisait danser autour de mon corps qui ne réagissait pas au froid. Il sembla juste progresser dans un itinéraire précis et s'arrêta net au bout milieu de grands arbres, près d'un rocher, scrutant un point imaginaire comme dans mon rêve...
     

▬ ...



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 22:45
je savais très bien ce que je m’apprête à faire... j'ai remarqué cette personne un peu plus tôt dans la journée, dans un bar il me semble. Je ne sais pas pourquoi il me fasciné, avec ce son visage asiatique un peu efféminé qui m’attire plus que de raison.  je ne le sais pas. Je sais juste une chose je dois avoir un toit et pourquoi pas me faire loger en contre partit de quelque chose. Je souris un peu et mis mon plan à exécution en le suivant pour voir où il vit.

Une fois que la nuit étais bien tombé et  que les lumières étais bien éteinte je m’introduise dans sa chambre comme je l'ai déjà fais au par avant avec d'autre personne et lui envoya des images.  

Au début c'est juste une fumé montrant une légère  silhouette, puis celle-ci ce changeant en une louve immaculé de blanc le regardant intensément dans les yeux. Je venais de lui influer mon apparence originel. Mon apparence sous ma peau de loup. Je vis dans son rêve la réaction du jeune homme essayant de m'attraper. Mais la louve ce reculé doucement puis plus rapide avant de ce retourné tous en le regardant droit dans les yeux.


Le rêve entrain de faire son chemin le jeune homme sortit de chez lui et moi je suis juste à coté de lui continuant mon intense attraction dans ses songes.  Je marche, puis on ce dirige vers le lieu du rêve une forêt pas loin d'un bosquet même. Je me mis en condition pour qu'au moment ou il ouvre les yeux je sois prêtes a entrer en scène.

Repartit dans le rêve je lui parle dans sa tête
«  N'est crainte je ne suis pas le fruit de ton imagination suis moi, j'ai besoin de toi »


puis je reviens à la réalité, je pouvais passé aisément de la réalité au rêve grâce à mon pourvoir de succube. Je me déshabille et arpenta la même apparence que dans le rêve et me cacha dans le bosquet jusqu'à qu'il ce réveille.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin - 0:18
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia511 mots
TROUBLANTE ATTRACTION

[Narration d'un somnambule]

La peau mordue par la violente brise norvégienne et le corps complètement gelée par la fraîcheur nocturne, mes pieds continuèrent leur escale sans le moindre remord. Voilà l'avantage d'être un somnambule, on ne ressentait pratiquement rien. Quitte à avoir des écorchures au réveil, mes pétons s'en fichèrent pour le moment.

Cette louve m'intriguait de plus en plus, je voulais l'approcher mais elle s'éloignait à chacun de mes pas. On dirait qu'elle n'avait pas peur de moi, sauf qu'elle se dirigeait vers un endroit que j'ignorais complètement. Mon corps s'enfonçait davantage dans les profondeurs de la forêt. Me perdre ne semblait même pas un souci en fait. Tout ce que je voulais c'était de pouvoir établir un contact avec l'animal.


▬  N'est crainte je ne suis pas le fruit de ton imagination suis moi, j'ai besoin de toi


▬ Je n'ai pas peur... Qui es-tu ?


Evidemment, je parlais à voix haute comme si j'étais réveillé, mais la vérité c'était que je ne l'étais pas réellement. Je semblais être entre le réveil et le sommeil puisque je pouvais tout à fait interagir avec quiconque qui me parlait, même si mes réponses n'avaient pas de sens au final.

C'était avec maladresse que je me heurtais à un rocher, pendant que je m'avançais automatiquement vers un arbre. La louve s'était cachée. Mon rêve me faisait bouger sans que je n'ai l'intelligence de faire attention à ce que je faisais. Cette fois-ci la douleur était assez représentative de la réalité pour que je me fasse happer au monde réel et non du monde imaginaire... et insultais ce maudit galet comme si tout était normal.
  

▬ Itaii... Saleté ! Qu'est-ce que... Je fais ici ?


Vérifiant si mon pied allait bien, je regardais tout autour de moi. Brusquement pris d'un frisson, j'enroulais mes bras autour de mon torse. Mes phalanges s'étaient presque blanchies lorsque je serrais les pans de mon pyjama sur mon corps. Le froid me mordait la peau à tel point que ça devenait un peu douloureux. Je commençais à grelotter de froid tout en étant perturbé par mon réveil si brutal. Ce rêve était complètement étrange. Il avait l'air si réel... D'ailleurs, j'étais au même endroit et ça commençait à me troubler encore plus.

▬ Qu'est-ce que je fous ici sérieusement ? A quoi ça rime ?


En effet, je me parlais à moi-même comme si la réponse allait tomber du ciel et m'atterrir en pleine fraise pour me rafraîchir les idées. La magie nocturne. N'importe quel mec serait au fond de leur pieux en train de fantasmer sur de belles minettes, voire minets, ou je ne sais trop quoi. Et, il y avait moi, seul, perdu en pleine forêt. Oui, tout était normal, j'étais Hiiro Daiki. Savourez mon sarcasme à un moment pareil. Maintenant... comment retourner chez moi ? En m'assommant pour redevenir somnambule ?



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 18:00
[dans le rêve]

le voilà qui déambule dans les rues tous en blanc vêtu, un peu comme une âmes égarer. Une âmes en peine hors il en était rien. C'est juste un somnambule dirigé par la plus vile des créatures, une succube.

Quand à moi je suis devant lui, puis bien plus loin un peu comme de la brume. Je marche ou bien vole, je ne saurais dire comment il voit la situation. Le moment où il est dans la forêt je sais qu'il y ai belle et bien. Il commence à me parler. Je lui répond bien évidement d'une voix guttural, vu que je suis sous ma forme de louve.

«  Je suis une créature en danger, j'ai besoin de ton aide... suis mois retrouve moi... ne m'oublie pas »

Puis voilà que le rêve s’arrête, la louve part en fumé et lui il est tous simplement dans un tenu légère en plein milieu du lieu de son rêve. Il peste contre lui même. Je ne sors de mon bosquet. Il ne peu toujours pas me voir, puis une fois qu'il étais bien réveiller j’apparus un peu plus loin en courant entre les arbres un peu si je passer devant lui et normalement il devrai me suivre ou bien essayer de communiqué s'il ne le fais pas j'ai un plan b. Je tourne ma tête vers lui, et le fixe restant droite, majestueuse.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 18:56
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia375 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Génial ! Rappelez-moi pourquoi je me retrouvais dans des situations pareilles ? Ah oui. J'oubliais. J'avais la poisse qui me collait au train. C'était donc tout à fait normal que je sois dans une forêt à la con que je ne connaissais même pas d'ailleurs. J'étais un tout petit nouveau dans le pays, après tout. Qu'on m'explique pourquoi je me réveille ici ? Était-ce parce que je suis devenu miraculeusement un somnambule alors que je ne l'étais pas depuis hier ? Etais-je stressé ? Traumatisé ? Qu'en savais-je ! C'était quoi ce bordel ?

Je fronçais les sourcils en pestant contre mon destin et m’ébouriffais la tignasse en m'énervant contre moi-même. Qu'est-ce qui n'allait pas chez moi ? Ce froid me perturbait davantage puisque je ne semblais plus maître de mes pensées. D'ailleurs, c'était quoi ce truc ? Il y avait une espèce de brume qui se dessinait devant moi puis qui s'éloignait.

▬ Mais qu'est-ce... ?


Soudain, j'entendis des bruits dans les feuillages morts. Je me retournais pratiquement partout pour savoir d'où ils provenaient. Une silhouette. Saloperie ! Une de mes mains se plaqua sur ma hanche droite, croyant trouvé mon Colt, mais il n'y avait rien. Je me forçais à devenir plus attentif et tendais mes oreilles. Mes yeux lorgnaient les environs comme un rayon X avant de croiser à nouveau la chose étrange qui me jouait de sales tours.

▬ Huh... Woh ! T'as intérêt de sortir de ta cachette ou j'te pète la gueule !


Evidemment, le seul truc que j'avais trouvé pour me protéger était une grosse branche asséchée que j'avais trouvé par terre. Mes mains serraient fortement ma poigne comme si je m'attendais à ce qu'une balle de baseball allait surgir de nul part. Les lèvres pincées, je fendis plusieurs fois l'air avec ma branche avant de m'apercevoir une belle femme dans la pénombre. C'était quoi ce délire ?

▬ ... T'es une dame blanche c'est ça ? Si c'est le cas, j'ai pas de voiture pour que tu m'exploses la gueule. Tu sais ?



HS : Évite de mettre des couleurs pétantes, stp, ça fait mal aux yeux. o:
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juin - 0:34



Je suis toujours dans son rêves, même si il est entrain d'en sortir petit à petit, je libère mon emprise pour pouvoir devenir la louve de son imagination. Je peut le voir, il est énervé, il ce fais mal en plus et ce demande ce qu'il fait là. C'est bien normal, puis je passe en louve blanche est me cache derrière le feuillage mord, tous en faisant du bruit bien évidement et hausse un sourcil en l'entendant. Me péter la gueule, est bien il est bien violent. Enfin soit je vais pas le faire mariner trop longtemps. Je sors alors en louve puis je voie bien qu'il ne me voie pas. Je baisse la tête et repart dans les feuillage pour muter en humaine. J'avais une robe blanche immaculé ce soir. Une simple coïncidence d'ailleurs.

Je le regarde brandir son arme et il me fait rire. Il est mignon en faite ce môme. Je souris alors et sors de la pénombre pour le regardais de plus près. Un asiatique, il sont tous mignon pour moi, mais lui il avait un truc qui m'avait attiré... je ne saurais dire quoi avec exactitude. Je garde alors mon sourire et m'approche tous en ricanant un peu.

«  est bien en voilà des mots vulgaire pour si petit être ? Je ne suis point la dame blanche je te rassure je suis juste une jeune femme de passage dans ses bois sombres et toi que viens tu faire dans un endroit aussi isolé pied nu et en tenu plus que légère ? »

je garde mon sourire faisant semblant de jouer l’innocente, ce que je fais très bien d’ailleurs. Puis je me rapproche un peu plus mon aura de succube légèrement là ce qui va le détendre et surtout le rendre un peu toute chose envers moi. Ce que je cherche d’ailleurs.

«  tu semble perdu ? Tu as suivie quelqu'un ? »

je fais mine de regarder au alentour...
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Juin - 14:32
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia623 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
L'étrange silhouette se dessinait davantage sous mes yeux interrogateurs jusqu'à ce que je remarque les détails. Un teint pâle, une longue robe blanche, de longs cheveux noirs et une curieuse atmosphère. Elle était sortie de la pénombre et me regardait longuement. Je voyais deux grandes billes éclatantes qui brillaient dans son regard. Un bleu lapi-lazuli ou un vert bouteille, je ne pouvais pas trop le discerner à cette distance, mais il était clair qu'elle me fixait. Cette situation me paraissait un peu menaçante dans cette forêt. A moins que mon instinct me dictait trop vite de survivre face à ça ? D'ailleurs, voulait-elle me tuer ? Je l'ignorais encore.

Son sourire s'élargissait et je croyais entendre... un rire. Un rire ? Qu'est-ce qui avait de drôle ? Si ce n'était que mon arme qui se trouvait être... une simple branche d'arbre, peut-être que ça avait l'air comique. En même temps, comment pouvait-on se défendre avec ça contre une femme ? Ou soyons tous fous voire réalistes, contre une créature qui n'était pas humaine ? C'était risible et inutile, je le savais. Mais, avais-je vraiment le choix ? J'étais en pyjama et pieds nus !

▬ Hé bien ? En voilà des mots vulgaires pour un si petit être ? Je ne suis point la dame blanche, je te rassure... Je suis juste une jeune femme de passage dans ses bois sombres. Et toi ? Que viens-tu faire dans un endroit aussi isolé, pieds nus, et en tenue plus que légère ?


Elle s'approchait doucement et moi, je tenais ma pauvre branche entre les deux mains et la pointais avec. Mon pied droit effectuait un pas en arrière. Me voilà dans une posture méfiante et sur la défensive. Elle était curieusement étrange.

▬ Je ne suis pas petit. Si vous n'êtes pas une dame blanche, alors, qui êtes-vous ? Et n'approchez pas !


Une dame de passage dans les forêts ? Mais oui, à qui le dit-on ! Je la quittais quelques secondes du regard en regardant par terre pour réfléchir à sa question et à ma situation.

▬ Eh bien, je...


Je tentais à nouveau de comprendre dans quel pétrin je venais de me fourrer. Je m'étais réveillé ici comme par magie. Et comme par hasard, je n'étais pas seul... C'était étrange. Ce rêve. Ce loup blanc...

▬ tu semble perdu ? Tu as suivie quelqu'un ?


▬ Je ne suis pas perdu, je suis dans une forêt norvégienne ! Et ouais... on peut dire ça. Je cherche... quelqu'un. Et vous, que faites-vous ici ?


Je feignais de ne pas être perdu, étant donné ma méfiance envers elle. Peut-être qu'elle ne risquera pas de faire quoi que ce soit ou m'attaquera si jamais, elle sait que je n'étais pas seul. Cependant, son approche était... curieuse, presque rassurante. C'était comme si mon corps se calmait tout seul ; le battement de mon coeur, mes nerfs, ma respiration... Je soupirais de dépit. Était-ce un charme ? Une vampire, peut-être ? Je savais que les créatures obscures étaient sacrément douées pour ce genre de choses.

▬ Je ne vais pas dire "qui vous êtes ?" mais "vous êtes quoi" ? Je ne pense pas que vous êtes ici pour regarder les étoiles. N'est-ce pas ? Vampire ? Loup-garou ? Démon ? Ou peut-être sorcière ? Ou... une bouffeuse de chaire humaine ? disais-je en grimaçant. Si c'est ça, je suis sûr que je suis dégueulasse en goût. Je fume. Je bois. Je mange n'importe quoi. J'ai que des muscles, ça doit être hyper élastique pour mâcher. Eurk.




Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 20:57
Voilà que j'étais de nouveau humaine, assez étrange que cela puisse paraître je suis une femme très avenante et pas tous le temps manipulatrice. Oui il faut pas que du faut pour avoir sa victime après tous. Je peux sentir la peur dans les pores de ma peau. Cela ne m'empêche pas de continuer d'avancé droit vers lui ne le lâchant pas des yeux. Je dois garder un minimum de contrôle tous de même. Je pourrais lire dans son esprit, mais entre nous je n'aime pas du tous faire ça... en plus je suis qu'une demis succube du coup je lis oui... mais les pensée ne son pas claire comme de l'eau, elle ne sont pas limpide... elles ont plus trouble en un sens, ça donne plus mal au crane qu'autre chose.

Puis plus je me m’approcher plus il me faisais rire, que croyais t'il me faire avec un bâton. Enfin je ne ris pas longtemps gardant mon contrôle visuel. Il ne pouvais ne pas me regarder c'est pour cela que la succube est redoutable, une fois le lien visuelle fait il y a qu'elle qui peut le rompre.

«  tu n'as pas à être aussi méfiant ? Je ne te ferais pas de mal je t'assure. Je ne suis pas une mauvaise personne, surtout que là je suis en position de force au vu de votre tenu et de votre arme »

je m'arrête net devant lui et l'observe en gardant mon sourire. Il étais plus du tous en coin, il étais plus doux et compatissant. Tous en croisant les bras sur ma poitrines je le regarde toujours, compter t'il lâcher cette branche ridicule un jour, où faillais t'il que je l'a lui face lâcher moi-même.

«  je ne bouge pas de là où je suis... qui je suis ? Est bien une jeune fille dans une forêt entrain de ce balader qui ce nomme Bloody Wolfia et vous charmant jeune homme qui êtes vous ? » 


je vis qu'il quitta mon regard et je fis de nouveau pression en son subconscient pour qu'il me regarde à nouveau. Il est entonnement fort pour un humain, de base on ne peut pas lâcher mon regard comme-ça. Je souris pour moi même. Il n'a toujours pas compris que c'est moi qui l'ai mené ici.

(Image de rêve)
C'est très bien ainsi... pour le moment puis je lui envoya une image identique à celle de la scène de maintenant à la différence qu'une louve blanche passe devant lui telle un fantôme en lui parlant dans la tête .
«  Pourquoi ne viens tu pas ? J'ai besoin de toi ? »

( fin de l’image du rêve)

puis Revenu à la réalité elle n'étais plus là... je le regarde puis garde mes bras croisé. Ça réponse me plaît bien.

«  est bien moi je ne suis pas perdu non plus... je me ballade souvent dans la forêt la nuit, elle m’apaise m'enivre de cette flamme que je n'ai pas en journée. Je voie, est où est cette personne ? Elle vous à donné rendez-vous ? Si vous voulez je vous laisse ? »

hors mon contrôle mental est toujours là du coup il le ressent au fond de lui normalement, que je ne devrais pas partir. Je sentais mon attraction faire un petit bonhomme de chemin en lui. Il ce calmé petit à petit.

«  ah ce que je suis ? Ah oui c'est sur que je peux très difficilement me faire passé pour un humain. Je suis une créature surnaturel en effet est ce que vous me dite m'offance je ne suis pas du tous une de c'est créature. Je ne peu néanmoins vous en dire plus. Je suis juste une fille à la recherche d'une nouvelle vie, est qui fuis son passé voilà tous »

je continue de le regardais sans en dire plus … je pense que ce que je viens dire va faire son petit bout de chemin tous seul dans sa frêle tête d'humain.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 1:21
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia823 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Cette jeune femme ne me disait rien qui vaille. Je ne savais pas si je commençais à psychoter pour rien, pour ma vie, peut-être ou je me faisais du mourront inutilement. Après tout, il n'y avait rien qui me confirmait qu'elle devait être dangereuse, non ? Et alors ? L'habit ne fait pas le moine comme on le disait si bien. Les apparences étaient parfois trompeuses. Il y avait encore d'autres, mais je séchais pour en trouver de nouveaux dans un froid pareil. Je flippais ? Je stressais ? J'affabulais ? Peut-être bien que oui. Peut-être bien que non. D'ailleurs, ce n'était pas du tout normal que je me retrouve ici sans aucuns souvenirs. Qui n'aurait pas stressé dans ma situation, surtout en pleine nuit, en pyjamas ? D'ailleurs, en y repensant, il faisait très froid. J'étais assez frileux de base, mais là, étant blessé, c'était pire.

Je serrais ma branche inconsciemment en essayant d'oublier ce froid qui me mordait violemment la peau. Les brises s'amusaient à me fouetter au visage comme de parfaites sournoises pour me rappeler à l'ordre. C'était d'ailleurs à cause d'elles que je frissonnais en pensant à d'autres choses que cette personne en face de moi, comme ma douleur qui revenait à la surface par exemple.

▬ Tu n'as pas à être aussi méfiant ? Je ne te ferais pas de mal je t'assure. Je ne suis pas une mauvaise personne, surtout que là je suis en position de force au vu de votre tenu et de votre arme


▬ Ah oui ? Et comment en être sûr ? Tu apparais de nul part, c'est pas normal... "Position de force" ? "De ma tenue" ? C'est moi ou ça sonne comme une menace ? dis-je en bougeant ma branche sous son nez, un peu scandalisé. Tu es encore plus suspecte !


Je m'emportais légèrement en essayant cette fois-ci de comprendre où elle voulait en venir. Elle était immobile en ayant les bras croisés, ça me laissait le temps de réfléchir en attendant à ce que je ferais. Je ne lui lâchais pas du regard, en étant encore sur la défensive et marchais lentement sur le côté. Il fallait dire que ce froid m'agaçait plus que lui parler, car j'essayais de me parer du vent grâce à un gros arbre. Au moins, là, j'aurais moins froid grâce à son tronc qui me protégeait des bourrasques et je l'écoutais silencieusement.

▬ Je ne bouge pas de là où je suis... qui je suis ? Est bien une jeune fille dans une forêt entrain de ce balader qui ce nomme Bloody Wolfia et vous charmant jeune homme qui êtes vous ? »


▬ Ok. Hiiro, répondis-je évasivement pour ne pas révéler entièrement mon identité.



«  Pourquoi ne viens tu pas ? J'ai besoin de toi ? »


Cette image était apparu dans mon esprit comme un flashback. Je me secouais la tête en fronçant les sourcils. C'était encore cette louve... Serais-je devenu fou ?

▬ est bien moi je ne suis pas perdu non plus... je me ballade souvent dans la forêt la nuit, elle m’apaise m'enivre de cette flamme que je n'ai pas en journée. Je voie, est où est cette personne ? Elle vous à donné rendez-vous ? Si vous voulez je vous laisse ? »


▬ Cette flamme ? Je préviens juste qu'il fait au moins 16°c en ce moment... Tu dois avoir le feu aux fesses pour ne pas le sentir ce froid. Eh bien, je l'attends... Oui. Non... !


Était-ce une bonne idée de faire comme si j'attendais quelqu'un ou pas ? Et si jamais, je ne retrouvais plus mon chemin ? C'était compliqué comme situation. Au fond, je voulais savoir ce qu'elle me voulait. Et si, elle connaissait ce qui m'arrivait ?

▬ ah ce que je suis ? Ah oui c'est sur que je peux très difficilement me faire passé pour un humain. Je suis une créature surnaturel en effet est ce que vous me dite m'offance je ne suis pas du tous une de c'est créature. Je ne peu néanmoins vous en dire plus. Je suis juste une fille à la recherche d'une nouvelle vie, est qui fuis son passé voilà tous


▬ Oh. Vraiment ? J'avais donc raison... Pourquoi ne pas me dire ce que tu es ? Attends, me dis pas que c'est toi qui m'a emmené ici ? Tu es responsable de mon "somnambulisme" n'est-ce pas ? C'est toi, qui est en danger et qui a besoin d'aide ? Pourquoi moi ? Je ne suis qu'un humain, déblatérais-je d'un coup en comprenant ce qui m'arrivait et en écarquillant les yeux.


Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 23:09
je suis juste devant lui, je marche doucement gardant mon regard dans le siens. Il devais rester sous mon contrôle, mais en aucun cas il devais savoir que c’était moi qui l'avais mener ici. Je suis douer en ce domaine donc je ne me fait pas de souci pour ça. Je continue d'approcher de plus en plus d'un pas nonchalant comme à mon habitude. Je ressentais toute ses émotions et je m'en nourrissais secrètement. Ya a pas que l’énergie qui anime le désir d'une succube il y a tous ce que la victime ressens avant et après. Je souris un peu plus.

«  non je ne suis pas une menace , c'est juste une constatation. Je ne vous connais point et je voie juste ce qu'il y a en face de moi. Une personne de sexe masculine avec un baton entre les mains et qui plus est assez peu vêtu et sans chaussure. Un truc de base improbable dans une forêt dans cette heure et étant donner que je suis non humaine et que vous vous l'êtes il est sur que si je désire vous faire du mal ce que je précise n'est point mon cas est bien je pourrais le faire sans grande difficulté » je dis tous cela d'une voix tous à fait calme limite chantante. Une voix limite ensorcelante et douce.

Je peux ressentir qu'il était sur c'est garde et qu'il me suspecter d'être son enemis qui ne le serais pas dans une tel situation. Je ne m'approche plus de lui étant bien assez prêt et puis il m'avais ordonner de m'arrêter.

« je suis enchanté de faire votre connaissance Hiiro »

je ne m'attarde pas plus moi non plus et le regarde de plus en plus. Il avait la chaire de poule et tremblé au bon dieu, beh oui c'est un humain il ne ressens pas le froid comme nous autres les loups. Je réfléchie tous ne bougeant pas de là où je suis pour trouvé une solution à ce petit problème. Puis je lui est envoyer une image de loup et ne bouge toujours pas.
«  vous me faite rire avec vos propos, est bien je n'ai pas le feu au fesse... c'est juste que nous les surnaturel ne ressentons pas le froid comme vous les humains. Nous avons une température corporel différente de la votre voilà tous et oui la nuit je peux me ressourcer sans entendre le moindre bruit, juste le bruit du vent et pas ce soleil qui te brûle les yeux à chaque fois que tu passe quelque part. Donc oui je préfère la nuit et au vus de comment vous trembloté, il semblerai que vous avait froid. Est je voie est bien cette personne est pas très sympas de vous faire attendre ici dans un froid pareil. »

oui bon ok... je me traite toute seul, mais je n'ai jamais dit que j'étais une sainte non plus. Ce n'ai qu'une victime, un pions un jouet rien de plus je ne dois pas avoir de compassions pour lui... oh puis merde je suis trop gentille.

«  je reviens dans une minute »

je pars un peu plus loin pour aller chercher mon long manteau noir de cuir et me rapproche pour le lui tendre

«  tenez enfilé ça... je pense que vous vous sentirez bien mieux »

puis je me replace au même endroit que tous à l'heure. Je pense que j'en ai trop dit... mais putain il m'arrive quoi avec cet humain... oh est en plus il est perspicace, il peu beaucoup plus me servir que prévu. Mais je ne le laisserais pas me démasquer comme ça.

«  qui moi ? Est pourquoi j'aurais fait ça ? Est puis je suis pas sans cœur si je vous avez amené ici je vous aurais au moins laisser vous habiller plus chaudement. Je ne suis pas un monstre tous de même, est je vais t'arrêter tous de suite je ne suis pas en danger et si c’était le cas pourquoi j'aurais fait appel à un humain »

mon ton commencé à monté et ma puissance ce faire sentir. Mon aura était plus puissante. Mais étant humain il ne pouvais pas savoir de qu'elle créature c'est il pouvait juste sentir une puissance s’élever pas loin de lui.

«  tu veux savoir qui je suis ? Hein ? » je me rapprocher de lui est ne m'arreté pas cette fois et montra mes yeux rose et violet. Puis je me mis à quelque centimètre de son visage un sourire un coin sur mes lèvres.

«  je suis une succube, je suis la plus perverse, séduisante et dépravé des créature surnaturel voilà ce que je suis... mais franchement vous croyais que je peux dire cela et que la personne ne ce barre pas en courant après ? Voilà pourquoi je me balade la nuit, il n'y a personne qui me tourne autour à cause de mon pouvoir et je suis trenquil... voilà vous connaissais la vérité »

je garde mes mains croisé sur ma poitrine gardant ses yeux rivé au miens. Il devait être confus vu que la succube était là et non la louve. En même temps du coup bien jouer Bloody car ce jeune homme recherche une louve blanche et étant succube je ne peut techniquement pas me transformer la créature recherché.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 15:41
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia1404 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
▬ Ah oui ? Et comment en être sûr ? Tu apparais de nul part, c'est pas normal... "Position de force" ? "De ma tenue" ? C'est moi ou ça sonne comme une menace ? dis-je en bougeant ma branche sous son nez, un peu scandalisé. Tu es encore plus suspecte !


▬   non je ne suis pas une menace , c'est juste une constatation. Je ne vous connais point et je voie juste ce qu'il y a en face de moi. Une personne de sexe masculine avec un baton entre les mains et qui plus est assez peu vêtu et sans chaussure. Un truc de base improbable dans une forêt dans cette heure et étant donner que je suis non humaine et que vous vous l'êtes il est sur que si je désire vous faire du mal ce que je précise n'est point mon cas est bien je pourrais le faire sans grande difficulté


▬ Ah oui ? Je n'ai pas peur de toi ! Et comme je viens de le dire, tu es encore suspecte !


Elle paraissait très énigmatique. Se jouait-elle de moi ? Etait-ce une parade pour me faire baisser ma garde ? De toute manière, je risquais juste de l'égratigner ou voire la piquer un peu si je la frappais avec mon bâton. A moins que je ne l'embroche avec, et je me demandais bien ce que ça pourrait bien faire. Dans les deux cas, je ne préférais pas le vérifier. J'ignorais totalement quel genre de chose était en face de moi. Elle pouvait être absolument tout et n'importe quoi sauf un zombie ou un Wendigo. Apparemment, je l'avais vexée puisqu'elle ne mangeait pas de chaire humaine. Non... Je me souvenais aussi qu'elle ne pouvait pas non plus être une vampire, une sorcière, une démone ou une louve-garou. Alors, qu'est-ce qu'elle pouvait être dans ce cas-là, ici présent ?

▬ je suis enchanté de faire votre connaissance Hiiro


▬ Moi, je n'en sais rien. Si c'est un enchantement ou un traquenard.


▬ vous me faite rire avec vos propos, est bien je n'ai pas le feu au fesse... c'est juste que nous les surnaturel ne ressentons pas le froid comme vous les humains. Nous avons une température corporel différente de la votre voilà tous et oui la nuit je peux me ressourcer sans entendre le moindre bruit, juste le bruit du vent et pas ce soleil qui te brûle les yeux à chaque fois que tu passe quelque part. Donc oui je préfère la nuit et au vus de comment vous trembloté, il semblerai que vous avait froid. Est je voie est bien cette personne est pas très sympas de vous faire attendre ici dans un froid pareil.


▬ Je vois... Un avantage pour ne pas ressentir le froid. Bien sûr que j'ai froid, il fait 16°c ! On est d'accord, elle n'est pas très sympa cette personne. Elle aurait pu me laisser m'habiller par exemple, grommelais-je en levant les yeux au ciel.


Cependant, elle pouvait peut-être ne pas comprendre mon agacement vu que je me retrouvais ici moi-même. A moins qu'elle y était pour quelque chose ! De toute manière, il n'y avait que nous deux dans les parages...

▬ je reviens dans une minute


Je fronçais mes sourcils de confusion. Comment ça, elle revenait dans une minute ? Curieux, je me penchais pour l'espionner mais elle s'était un peu trop éloigné et je ne l'avais plus dans mon champ de vision. Dans ce moment de répit, je me mettais par terre en m'adossant au tronc d'arbre pour me calmer. Ce froid devenait bien trop désagréable à mon goût. Je tremblotais par moment et remarquais de la buée à chacune de mes respirations.

▬  tenez enfilé ça... je pense que vous vous sentirez bien mieux


Méfiant, je regardais son manteau, sa main, son visage et restais quelques secondes immobile. Et puis merde... Je me relevais de tout mon long à l'aide du tronc et d'un geste vif, je prenais le manteau farouchement.    

▬ Merci ?


Enroulé dans son manteau, heureusement qu'il était plus large qu'elle puisque je pouvais m'y loger sans grande difficulté. Quoique. Le manteau me serrait un peu aux épaules et aux bras. Qu'importe. Je m'emmitouflais du mieux que je pouvais et inspirais d'aise.

▬ ... Pourquoi ne pas me dire ce que tu es ? Attends, me dis pas que c'est toi qui m'a emmené ici ? Tu es responsable de mon "somnambulisme" n'est-ce pas ? C'est toi, qui est en danger et qui a besoin d'aide ? Pourquoi moi ? Je ne suis qu'un humain.


▬   qui moi ? Est pourquoi j'aurais fait ça ? Est puis je suis pas sans cœur si je vous avez amené ici je vous aurais au moins laisser vous habiller plus chaudement. Je ne suis pas un monstre tous de même, est je vais t'arrêter tous de suite je ne suis pas en danger et si c’était le cas pourquoi j'aurais fait appel à un humain


▬ Oui ! Parce que nous sommes les seuls dans cette forêt, mise à part la faune et la flore. Va dire ça aux mômes qui croient encore au Père Noël, pas à moi ! J'arrête pas de... d'avoir ces trucs... ces flashbacks de louve blanche, dis-je en réfléchissant encore tout en tapotant sur ma lèvre inférieure, soufflant de temps à autre pour réchauffer ma paume.


Tout en parlant, je ressentais l'atmosphère se modifiait du tout au tout. Elle devenait plus pesante, presque menaçante. Je ne saurais dire ce qui se passait. Mon instinct me faisait relever les yeux sur cette personne qui me faisait face. D'un coup, cette dernière me fonçait littéralement dessus en montrant la vivacité de ses prunelles. En effet, là, c'était pas du tout une humaine... Attaquait-elle ou pas ? Je n'avais plus de temps pour réagir à son approche.

▬    tu veux savoir qui je suis ? Hein ?


Sa question était peut-être sans réponse, puisqu'elle se retrouvait bien trop près de mon visage. J'avais automatiquement retenu ma respiration et me plaquais davantage contre le tronc par pur réflexe. Mais, je ne la quittais pas des yeux en hochant simplement la tête.

▬ je suis une succube, je suis la plus perverse, séduisante et dépravé des créature surnaturel voilà ce que je suis... mais franchement vous croyais que je peux dire cela et que la personne ne ce barre pas en courant après ? Voilà pourquoi je me balade la nuit, il n'y a personne qui me tourne autour à cause de mon pouvoir et je suis trenquil... voilà vous connaissais la vérité


▬ ... Une succube ? Je ne comprends plus rien. T'es pas cette louve blanche dans mon rêve ? A moins que...


Je me détendais légèrement. Une succube, ce n'était pas plus mal comme confrontation. C'était une sorte de démon de luxure. Comment en avoir peur ? Tant que ce n'était pas un démon pur et dur, je ne risquais pas plus que ça. Sauf si elle se mettait à me pomper l'énergie vitale ou à devenir démoniaque sans aucune raison. Après tout, ça restait un démon. Je devrais quand même rester sur mes gardes, mais mon petit doigt me disait que j'avais une ouverture.

▬ ... Je sais ce que vous êtes capables de faire, vous les succubes. Je suis quasiment sûr que c'est toi qui m'a ramené ici. C'est juste une illusion, c'est ça ? Je ne suis pas somnambule, mais que depuis ce soir. Comment explique-tu cela ?


Je l'approchais doucement et tendais ma main gelée vers sa joue pour la toucher. J'ignorais si ce geste pouvait l'offenser ou la faire réagir au quart de tour, mais je voulais vérifier juste une chose... Sa température. Sa joue était agréablement chaude. Mes doigts bougeaient sur sa peau et je souriais en remarquant que ce qu'elle disait, était vraie. J'en profitais de cette douce chaleur pour réchauffer ma propre main juste quelques instants.

▬ ... Tu es comme un radiateur ambulant.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Juil - 1:21
je suis vraiment tombé sur un humain plus qu'intéligent. Il est vraiment méfiant et essaye de trouvé toute les failles pour m'avoir... enfin il rêve tous éveillé cet humain s'il croit ça. Puis je commence à rire sans comprendre pourquoi. Oui il était franchement drôle

«  ah tu me fait mourir de rire tu s'est, avec tes mots aussi tranchant que des lames de couteau alors que tu n'ai qu'un humain. Tu n’hésite pas à te rebiffé a te défendre face à une créature comme moi... c'est bien je te félicite » je ris vraiment surtout quand il continue à parler et pensé me dévisager...

qu'il est mignon je commence l’apprécier ce type. Il est persévérant et tête brûlé des caractéristique que j’apprécie dans mes jouets. Je continuais de regarder toute c'est petite mimique. Son faciesse était fort agréable à regarder. Puis je vais chercher un manteau pour réchauffer cette pauvre créature. Sa réaction alors que je reviens et lui tend me fait encore rire, mais cette fois mentalement. Je ne montre rien.

«  c'est pas un monstre vous savait ? C'est juste mon manteau que je suis allé récupérer chez moi  et de rien»

je continue de le regarder en souriant toujours. Il était mignon comme-ça aussi. Mais c'est vrai que j'ai pas pensé au froid. Il aurais pu s'habillé avant un peu quand même. Puis c'est pied son toujours pied nu... bordel … bon il faut des basquet, mais je ne fais pas la même taille que lui c'est une certitude enfin...

«  je secoue la tête... faut nous ne sommes pas les seuls. Il y a un vampire pas loin qui à sentit ton odeur, qui attend juste que m'en aille pour te tuer... mais je ne lui ferais pas ce plaisir et si tu ne me croie pas va voir un peu plus loin vers ta droite » je croise les bras

«  une louve blanche ? J'en voie souvent une passé par ici de temps à autre c'est peut être elle ? Elle ta fait venir ici ? »

je joue la fille qui ne connais pas l'histoire et qui est très curieuse... hors il commence à me chauffé les nerf à ne pas me croire... là ça suffit je sors mon aura et me rapproche de lui en étant menaçante. Je sens bien qu'il est troublé vu qu'il recule et ce colle à l'arbre derrière lui alors que je suis qu'a quelques millimètre de son visage. Je venais de lui dévoilé une partie de mon identité... l'autre il à pas besoin de le savoir pour le moment.

« je me tue à vous dire que je ne suis pas cette personne bon sang de bonsoir... je suis dans cette foret car j'y habite dans la maison abandonné juste au coin là ba ? »

je lui montre la maison un peu délabré mais assez convenable pour le moment.

«  perspicace tu connais les succubes ? Tu as déjà eu affaire avec une d'entre nous je suppose ?
Est zut de toute manière vous ne me croyais pas a quoi bon bataillé la dessus. Imaginons que c'est vrai maintenant que je vous ai ? Ah quoi vous pourriez bien me servir ? À par me distraire ? »


mes prunelles de succube était bien présente ainsi que mon pouvoir de succube. Puis d'un seul coup son expression changea... ah mon pouvoir fait effet sur lui c'est pas trop tôt. Je sentit qu'il avancer sa main frigorifier vers ma joue et la laissa faire en le regardant intensément dans les yeux.
Je souriait. Mais il venais de me toucher... il devait déjà ressentir des petit picotement de désir très lègé, mais présent qui arrive quand on touche une succube. Puis je ris un peu à cette remarque.

« est bien oui en effet profite en pour te réchauffé si tu veux, ma maison comme je vous ai dis est pas loin et vaux mieux y aller en attendant que je chasse ce fauteur de trouble de suceur de sang de chez moi avant que vous ne repartiez vous pensez pas ? »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Juil - 18:26
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia1476 mots
TROUBLANTE ATTRACTION


▬ ah tu me fait mourir de rire tu s'est, avec tes mots aussi tranchant que des lames de couteau alors que tu n'ai qu'un humain. Tu n’hésite pas à te rebiffé a te défendre face à une créature comme moi... c'est bien je te félicite


▬ Je dois changer de métier et être humoristique alors ? haussais-je les épaules en souriant un instant puis je l'écoutais. Mmh... Oui. Je n'ai pas froid aux yeux, on dirait. Dois-je te remercier pour ce "compliment" ?


Elle se mettait à glousser encore à cause de moi. Je ne savais pas si je l'amusais vraiment ou pas, mais au moins, l'ambiance ne devenait pas hyper tendue. Ce serait moins drôle et pratique si je devais passer en position défensive et me battre contre elle. Je ne connaissais même pas ses points faibles ni ce qu'elle en était réellement capable. Possible que je me ferais achevé avec cette foutue plaie qui ne guérissait pas très vite...

▬ Merci ?


▬  c'est pas un monstre vous savait ? C'est juste mon manteau que je suis allé récupérer chez moi  et de rien


▬ ... Je le sais bien !


Fronçant les sourcils, j'observais à nouveau ses moindres faits et gestes. Il fallait dire que ce n'était pas vraiment le manteau qui me rendait comme ça, mais bien elle. Je me méfiais de ses petits tours de passe-passe surnaturels auxquels je ne pourrais pas m'en échapper. Déjà qu'elle avait déjà foncé sur moi sans que je ne m'y attendais, alors il était probable qu'elle puisse recommencer.

▬ Oui ! Parce que nous sommes les seuls dans cette forêt, mise à part la faune et la flore. Va dire ça aux mômes qui croient encore au Père Noël, pas à moi !


▬ nous ne sommes pas les seuls. Il y a un vampire pas loin qui à sentit ton odeur, qui attend juste que m'en aille pour te tuer... mais je ne lui ferais pas ce plaisir et si tu ne me croie pas va voir un peu plus loin vers ta droite


▬ Un vampire ? questionnais-je en suivant sa direction de la tête.


Mon regard s'orienta vers l'endroit qu'elle me désigna, sauf que je ne repérais rien du tout. D'où elle savait ça d'ailleurs ? Après... c'était bien possible puisque ma plaie saignait encore par moment. Mais elle était infecte. Pourquoi ce genre de blessure arriverait à attirer un putain de vampire ? Mon sang n'était pas du tout appétissant. Au contraire. Si le vampire voudrait me croquer, il gerberait assurément. Me tuer ? Eh bien, il ne le pourra pas. J'avais quand même une alliée de taille qui pourrait m'aider en cas de pépin. C'était pour cette raison que je respirais encore aujourd'hui malgré le fait que je connaissais l'existence de ces êtres inhumains. Il suffisait que j'appelle son nom au plus profond de mon cœur pour qu'Haven intervienne, puisque c'était une ange.

▬ J'arrête pas de... d'avoir ces trucs... ces flashbacks de louve blanche


▬ une louve blanche ? J'en voie souvent une passé par ici de temps à autre c'est peut être elle ? Elle ta fait venir ici ?


▬ Je n'en sais rien moi. Pour le moment, c'est toi qui est la candidate parfaite pour l'être.


▬ je me tue à vous dire que je ne suis pas cette personne bon sang de bonsoir... je suis dans cette foret car j'y habite dans la maison abandonné juste au coin là ba ?  


▬ Je te croirais lorsque j'aurais lever les soupçons... Ha ? T'habites là-dedans ?


Haussant les sourcils d'un air étonné, je regardais la maison en question et la regardais ensuite. Elle était une ermite ou quoi ? Un peu à la Robinson Crusoé, l'homme naufragé sur une île déserte ? Je me frictionnais délicatement les bras pour me réchauffer un peu de la brise glaciale.

▬ ... Je sais ce que vous êtes capables de faire, vous les succubes. Je suis quasiment sûr que c'est toi qui m'a ramené ici. C'est juste une illusion, c'est ça ? Je ne suis pas somnambule, mais que depuis ce soir. Comment explique-tu cela ?


▬ perspicace tu connais les succubes ? Tu as déjà eu affaire avec une d'entre nous je suppose ?
Est zut de toute manière vous ne me croyais pas a quoi bon bataillé la dessus. Imaginons que c'est vrai maintenant que je vous ai ? Ah quoi vous pourriez bien me servir ? À par me distraire ?


▬ Disons que je crois en l'existence des êtres surnaturels. J'en ai croisé pas mal, mais je ne pensais pas en croiser d'autres en Norvège. Je connais certains démons, mais les démons de ton genre, pas beaucoup non.
Bon point, je ne te crois pas. Les démons savent très bien mentir non ? Te servir ? Te divertir ?
soufflais-je en lâchant un petit rire jaune.


Attendez. Elle croyait que j'allais devenir un de ses larbins mortels ? Je n'étais pas ce genre de pions, comme des pseudos familiers pour ces créatures... Je ne lui devais absolument rien. Même si elle me sauvait de ce froid et de ce vampire. A part lui être utile en la protégeant de quelques créatures, je n'allais pas lui être en cuisine ou en ménage. Quoique... Si elle voulait que je lui empoisonne avec un de mes plats, c'était à son grand plaisir. Je pouvais peut-être lui cramer sa pauvre cabane et lui avoir au cul pour une vengeance démoniaque... Qui sait ? Si elle voulait que je l'aide à couper du bois, je l'aurais bien fait, sauf qu'elle ne sentait pas le froid apparemment. Assez bizarre, venant d'un être des enfers qui étaient fait de feu et de cendres... Le froid devait être un de leurs points faibles, logiquement. Et puis, j'étais blessé de toute manière. Quelle utilité, j'avais là ? A part me faire bouffer par un soi-disant vampire qui rôdait dans les alentours.

▬ ... Tu es comme un radiateur ambulant.


Son pouvoir d'attraction devenait de plus en plus présente. Je connaissais cet atout. C'était la même chose avec les vampires, avec leur mimique de séduction pour avoir leur bouffe. Cette chaleur me parcourrait doucement dans ma paume à mon bras et me réchauffait un peu de l'intérieur. C'était une sensation trompeuse. De légers papillons me chatouillaient le bas du ventre, mais j'éloignais ces pensées pas très catholiques dans mon esprit. Ce n'était pas le moment de me faire avoir par cette charmante créature. Je me contentais de l'observer un moment, centrant toute mon attention sur sa chaleur sur ma main et l'écoutais parler. Elle riait encore.

▬ est bien oui en effet profite en pour te réchauffé si tu veux, ma maison comme je vous ai dis est pas loin et vaux mieux y aller en attendant que je chasse ce fauteur de trouble de suceur de sang de chez moi avant que vous ne repartiez vous pensez pas ?  


▬ ... ? Un démon qui invite un humain chez lui ? C'est pas très commun. Mais, je ne suis pas en position de refuser ça... Merci de ton... hospitalité démoniaque ? dis-je en retirant ma main pour la frotter contre l'autre quelques instants puis je les collais délicatement sur mes joues.


Ce froid me rappelait à l'ordre. Vivement que je me réchauffe ! Je me dirigeais rapidement et maladroitement vers la maison et ouvris la porte en bois. A l'intérieur, je refermais derrière moi et m'asseyais sur une vieille chaise, sûrement là depuis longtemps. Elle était peut-être plus vieille que moi ? Et je soufflais. Mes talons me faisaient assez mal. Je soulevais une de mes jambes pour vérifier ma plante de pied, et remarquais qu'elle était écorchée. Super... Comme si la douleur et le froid ne suffisaient pas pour me mettre en position défavorable face à deux créatures que je ne connaissais ni d'Adam ni d'Eve. Je grimaçais en enlevant la poussière et quelques cailloux coincés sous ma peau. Ca faisait foutrement mal mine de rien ! Et puis merde... Si la fée était là, elle m'aurait soigné...

▬ Un vampire qui veut me buter. Et une succube qui m'invite chez elle. C'est normal, c'est la Norvège ? me parlais-je à moi-même tout en guettant à travers une vitre pour essayer de voir ce qui se passe dehors.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Juil - 21:13
«  me remercier ? Est bien je ne sais pas … je dis juste que c'est agréable d'avoir enfin une humain qui nous tienne tête plutôt que de s'agenouiller limite à nous lécher les pompes pour pas qu'on leurs face de mal. Enfin personnellement je préfère plus ça. Je ne pense pas que tu sois fait pour l'être... car c'est pas vraiment avec tes mots que tu me fait rire... c'est plus avec tes mimiques enfin juste ton comportement, mais attention je ne me moque pas » je garde mon sourire.

Décidément tous me faisais rire en lui... il était pas un humain comme les autres et c'était agréable. Habituellement je m'ennuie vite avec un humain, mais pour une fois mon instinct à vu juste. Je me retiens de rire encore en le voyant scruté le manteau que je suis allé chercher très vite à ma maison. Je ne dis rien au fait qu'il me réponde. Je hausse juste les épaules. Il continue de m'observé, j'en suis ravie... vasi continue comme-ça mon pouvoir agira plus vite.

Un peu plus tard dans la conversation il me fait rire jaune limite. Il ce croit seul, mon dieu que les humains son peu perspicace. Il ne peux pas entendre ou voir comme nous les surnaturels. Voilà pourquoi ça fait d'eux des proie facile pour nous. Je ne suis pas un monstre pour ma part... du coup je ne le tuerai pas, mais celui qui ce tapi dans l'ombre sans croire une seul seconde que je sais qu'il est là ce tien droit derrière un arbre et attend le moment où je m'en vais. Qu'il est crédule cette idiot. Je sors de mes pensée tous en continuant de le fixer.

«   oui un vampire... c'est créature affreuse et sans scrupule qui tue sans ménagement, c'est bien l'une d'elle »

je ne devais pas trop révélé ma haine des vampires... oui tous le monde sais que le loup et le vampire ne son pas du tous de grand pote. Hors moi si je le désire il ne peu pas sentir mon coté loup. Une chance quand la succube et bien présente. Je fronce fortement les sourcils et le fixe mon auras devenu toujours puissant. Il commençais à m’énervé à insister sur le fait que je suis cette foutu louve blanche, mais bon certes il a raison... mais ça seul moi le sais. Je lui montre ensuite ma maison et j'hausse un sourcil

«  est bien oui, mais si c'est pas assez bien tu peu toujours essayer ta chance avec l'autre suceur de sang à ta guise »

oui j'étais sur les nerf... il est vrai que je n'aimer pas que l'on critique ma maison... elle était en ruine avec des courent d'air partout, mais bon c'était le seul endroit où je pouvais aller... je ne pouvez pas avoir un logement à mon nom... ma sœur me retrouverai ou bien Angel et personnellement je ne le veux pas... c'est une page tourné de ma vie, ou bien cette mac avec qui je me suis dangereusement fritté le jour où je me suis échappé de son emprise. Je suis offusqué dans mon égaux... moi un démon à non... pas du tous je suis un demis nuance, je ne suis pas démoniaque, j'ai un cœur mon coté loup me fait rester dans le droit chemin... une chance pour moi.

«  tu rêve mon gars... c'est le pays où y en à le plus je suis sur qu'il y a plus de surnaturel que d'humain dans cette ville. C'est pour dire ! Est en effet, les démons son de très bon menteur... hors moi j'ai goutter à la noirceur de mon pouvoir et puis j'ai une âmes que les démons de base non pas... pourquoi j'en ai une... ne me demande pas je ne le sais pas moi même. » En vérité si.. mais lui ne dois jamais le savoir.

Je pouvais lire dans son esprit, mais je m’arrête net... je n'ai jamais était douer dans ce truc là et c'est toujours en rébus avec des parcelles que je ne peu pour la plus par du temps pas décripter et en plus ça me donne une migraine de tous les diables. Je jouer de mon pouvoir qui était de plus en plus présent... enfin en vrai il à toujours était là dans l'air, mais c'est doucement, mais surement qu'il fait effet sur la victime et c'est positif il commencé à ressentir ses effets... ma chaleur...puis un peu plus... de l’excitation aussi.  

Je l’amène alors chez lui le faisant passé par la porte d'entré un peu rouillé alors que moi je me mis en chasse. Je partis et vis le vampire juste devant moi et comme par hasard juste devant la maison.


«  dégage sale créature venu de l'enfer cet humain m’appartiens, je le traque depuis qu'il à quitter son appartement »


«  ah oui sauf que je suis contre que l'on s'en prenne au humains, surtout pas à celui-ci... tu es sur le territoire d'une déesse de l'enfer n'as tu donc pas peur »

je sens mon sang bouillir dans mes veines, mais en aucun cas je dois me servir de mes pouvoir de louve... sinon je serai trahi sans aucun doute. Je ris alors de façon sarcastique et sadique tous en le fixant droit dans les yeux, je pouvais sentir qu'il commençais à changer d'attitude.
« je … je …. je ne sais plus pourquoi je suis venu, je vous veux »

«  comme c'est dommage hors moi je ne veux pas de cadavre ambulant sur mon territoire »


Il voulais ce coller à moi, il n'avais d'yeux que pour moi. Une chance pour moi c'était qu'un jeune vampire écervelé. Alors que je me rapproche de lui je me pencha au dessus de lui pour lui aspirer son énergie vital... même si c'est cadavérique, c'est toujours ça... ça ne le tuera pas, mais l’assommera bien assez pour que je puisse l’emmener loin d'ici. Et surtout s'il la suivie, il a dut aussi me voir et ça c'est pas possible que je le laisse lui dire.

Je vis alors le jeune asiatique derrière la fenêtre et lui souris. Je le pris sur le dos et partit à vitesse vampirique pour le ramené ailleurs et le laisser. Une fois fait je reviens tous aussi vite vers mon charmant invité humain

«  bon bonne chose de faite, est tu as tous vu n'est ce pas ? »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Aoû - 17:39
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia1473 mots
TROUBLANTE ATTRACTION


▬ Je dois changer de métier et être humoristique alors ? haussais-je les épaules en souriant un instant puis je l'écoutais. Mmh... Oui. Je n'ai pas froid aux yeux, on dirait. Dois-je te remercier pour ce "compliment" ?


▬ me remercier ? Est bien je ne sais pas … je dis juste que c'est agréable d'avoir enfin une humain qui nous tienne tête plutôt que de s'agenouiller limite à nous lécher les pompes pour pas qu'on leurs face de mal. Enfin personnellement je préfère plus ça. Je ne pense pas que tu sois fait pour l'être... car c'est pas vraiment avec tes mots que tu me fait rire... c'est plus avec tes mimiques enfin juste ton comportement, mais attention je ne me moque pas


▬ Oh, je vois. C'est donc pour ça ? Tu sais, si vous n'aviez pas de pouvoirs, vous seriez exactement comme nous, donc en quoi ploierais-je le genou ? C'est facile de nous sous-estimer. On peut être très ingénieux pour nous défendre... Ha oui ? Mes... mimiques ? répétais-je bêtement en fronçant les sourcils, confus.


Que voulait-elle dire par mes mimiques ? J'agissais normalement, je crois. Je clignais mes yeux d'un air perdu plusieurs fois puis je me pinçais les lèvres. S'il fallait dire quelque chose à propos de cette situation, c'était : qu'est-ce qui se passait ? Je ne savais pas du tout ce qui l'amusait autant avec moi. Peut-être, parce qu'elle n'avait jamais vu un asiatique et que ma façon d'être lui était totalement exclusive. Du moins, je pensais que ça devait être quelque chose de ce genre. Les asiatiques avaient leur propre expression aussi. M'enfin. Qu'importe. La plupart du temps, j'inspirais l'intimidation ou le respect, même auprès des créatures surnaturelles. C'était un peu différent avec elle cette fois-ci. Je l'inspirais tout le contraire.

Dans une légère inspiration, je m'humectais ensuite les lippes en essayant de penser à autre chose. Mes yeux lorgnaient toujours les environs afin d'entrapercevoir quelque chose que je ne pouvais pas découvrir moi-même. Ce vampire qu'elle parlait juste avant, je ne l'avais même pas repéré. En même temps, s'il se cachait, comment pouvais-je bien le voir ? C'était logique. Je ne possédais pas une vision X pour transpercer les arbres et sous les vêtements des demoiselles par exemple.

▬ Un vampire ? questionnais-je en suivant sa direction de la tête.


▬ oui un vampire... c'est créature affreuse et sans scrupule qui tue sans ménagement, c'est bien l'une d'elle


▬ Les vampires... Je ne les aime pas. J'en ai rencontré un très récemment, ce couillon m'a brûlé le bras avec sa cigarette. Si je le retrouve, je vais lui latter la gueule... !


J'avais expliqué une de mes aventures tellement palpitantes depuis que je travaillais au Paradise Night Club. Un certain Roman Godfrey qui m'avait aidé à cause d'une ghoule, ou d'un nouveau-né, c'était la même merde. Cette chose incontrôlable m'avait attaqué pour je ne sais quoi. Peut-être qu'il était revenu une nouvelle fois en repérant mon odeur. Pourtant, il avait perdu une main en chemin à cause de ce taré de Roman. Je me souvenais de la brûlure à mon bras dès que je pensais à lui ! Si je mettais la main sur ce Roman, il avait intérêt à avoir une bonne raison pour m'avoir fait ça.
Je n'avais pas peur d'un fossile aux crocs acérés. D'ailleurs, on pouvait le buter avec un pieu en bois selon Haven. Bref. Je tentais de me calmer en essayant de déplisser mon front avec mes doigts et me le massais pour me détendre.

▬ Je te croirais lorsque j'aurais lever les soupçons... Ha ? T'habites là-dedans ?


▬  est bien oui, mais si c'est pas assez bien tu peu toujours essayer ta chance avec l'autre suceur de sang à ta guise


▬ J'ai contrarié un démon ? Désolée, madame. Mais je ne pensais pas que tu étais une sorte d'ermite. Pourquoi ne vis-tu pas comme les autres démons en pleine ville ? Je me serais bien occupé de lui, sauf que je n'ai pas envie de te voler la vedette, répondis-je ironiquement en montrant ma dégaine pour dire que je n'étais pas armé.


Bien entendu, c'était le lieu de prédilection pour calmer un vampire de ses violences. Il ne manquait pas de bois autour de moi pour être honnête et une branche bien robuste sur un tronc d'arbre ferait bien l'affaire pour l'embrocher. Cependant, il était en bien meilleur forme que moi, et je ne pourrais en venir à bout s'il usait de sa vitesse du son pour me désorienter. Bon. J'aurais pu me concentrer en ne faisant plus qu'un avec mon environnement, mais je serais incapable de me mesurer à lui dans mon état. Je me donnais deux minutes de résistance au lieu d'une bonne vingtaine si je pouvais me déplacer comme bon me semblait dans les bois...

▬ Disons que je crois en l'existence des êtres surnaturels. J'en ai croisé pas mal, mais je ne pensais pas en croiser d'autres en Norvège. Je connais certains démons, mais les démons de ton genre, pas beaucoup non.
Bon point, je ne te crois pas. Les démons savent très bien mentir non ? Te servir ? Te divertir ?
soufflais-je en lâchant un petit rire jaune.


▬ tu rêve mon gars... c'est le pays où y en à le plus je suis sur qu'il y a plus de surnaturel que d'humain dans cette ville. C'est pour dire ! Est en effet, les démons son de très bon menteur... hors moi j'ai goutter à la noirceur de mon pouvoir et puis j'ai une âmes que les démons de base non pas... pourquoi j'en ai une... ne me demande pas je ne le sais pas moi même..


▬ Tu pourrais me tutoyer au final car tu n'arrêtes pas de mélanger les formules de politesse. Je voudrais bien rêver d'un endroit tranquille pour gagner mon gagne-pain et faire ma petite vie en fait. Je vois, un démon femelle qui possède une âme ? Comment c'est possible ça ? Tu étais une ancienne humaine ?


Je lui posais ces questions en étant un peu curieux. Il fallait dire que je n'avais jamais entendu parler de démons qui possédaient encore une âme. Ils avaient en principe perdus toute bonté et d'once d'humanité. A moins qu'on essayait de les purger pour qu'ils ressentent des émotions humaines avec du sang humain... mais était-ce réellement possible ? J'avais lu ça quelque part sur le net. Ma curiosité pouvait vraiment me servir parfois.



* * *


De mon point de vue, je n'avais pas réellement compris ce qui s'était passé à l'extérieur de ses murs délabrés. De la vitre à ma chaise, il n'y avait pas grand chose à voir. Je pouvais juste voir beaucoup d'arbres et de végétations, j'entendais aussi le vent soufflait en traversant les petits trous de la maison, les branches grattaient contre le mur à chaque brise violente. L'ambiance pouvait être assez lugubre en fait. Puis, je croyais apercevoir la madame Succube me sourire et qu'elle avait porté un truc. Dans la pénombre, je ne pouvais pas discerner les formes, surtout de cette distance. On dirait un gros sac à patates, ou peut-être... le cadavre du vampire ? Déjà ? Je ne voyais plus rien à travers la vitre et laissais mon regard explorait l'intérieur de la maison.

Je me décidais de me relever doucement pour fouiller. Oui, ce n'était pas poli, mais j'avais besoin de me désinfecter les pieds avant que ça ne s'aggrave. Ouvrant les tiroirs dans une "cuisine", je cherchais un tissu assez propre et ouvris le robinet, et étonnement l'eau s'écoulait. L'eau était plus ou moins claire mais bon pas le choix... Je retournais sur ma chaise et me penchais doucement, la cheville sur ma cuisse et m'occupais de mes pieds. Quelques minutes plus tard, j'entendais une voix familière dans mon dos et je me retournais.

▬ bon bonne chose de faite, est tu as tous vu n'est ce pas ?


▬ ... Ha ? Eh bien, pas vraiment. Il fait nuit noire dehors, je te le rappelle, soufflais-je en passant doucement le chiffon mouillé sur la plante de mes pieds et grimaçais à cause de ma blessure vu que je m'appuyais dessus.


Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 9 Aoû - 1:01
«  tu marque un point, ton discourt est vrai, tu es fort pour un humain et tu semble aussi assez bien contenir la douleur aussi, sauf que tous les humains ne sont pas comme toi... une minorité est comme toi crois moi je vous ai longuement observé depuis les siècle d’existence »

je voyais bien que ma petite remarque sur c'est mimique ne lui plaisais pas le moin du monde, est ça le rendais encore plus confus envers moi. Ile ne savais pas quoi penser. C'est bien il en période de faiblesse. Enfin j'aurais pensé comme-ça si je voyais en lui une victime potentiel... mais j'avais bien d'autre dessin pour lui. Bien plus lucratif pour et agréable pour lui. Je voyais qu'il continuer désespérément à vouloir le voir... comme il est naïf pour le coup. Il ne le verra jamais, il n'as pas l’œil assez pointu comparer au mien... qui le voie très distinctement bouger dans la pénombre de la nuit masquer par les ombres des arbres de la forêt. Très futé ce vampire...

«  nous avons une chose en commun... je ne l'ai aime pas non plus... sois en sur... donc je ferais tous pour pas qu'il est ce qu'il veux, c'est à dire «  toi » »

il tentais de ce détendre et d'un seul coup je lui envoyer un de mes souffles pour le détendre tous simplement, pour qu'il ce sente sur un nuage, un genre de drogue en quelques sorte. Ça ne vas pas durer longtemps, mais assez pour que la pression de son corps diminue et qu'il ce calme tous seul... je ne suis pas un monstre je le précise... Pour le coup c'est parole, mont un peu ébranlé... comment est ce possible ? Il est bien possible que je sois devenu plus sensible que je l'étais en étant à l’hôpital et pas loin d'un sois disant sorcier.

Je n'aime pas que l'on critique ma demeure provisoire... car je n'ai pas toujours était ainsi... a l'époque j'étais à la tête de la plus grande meute de loup de tokyo est j'en était l'Alpha... est après ce térible accident je n'ai plus rien...

«  tu es bien impertinent pour un humain.... est bien si tu veux tous savoir si je vis ici c'est pas par choix... je suis traquer voilà tous... est c'est le seul endroit où il ne soupçonnerai même pas mon existence... voilà pourquoi je suis là... est me voler la vedette... sans te manquer de respect tu ne tiendrai pas 5 min face à lui... car c'est un nouveau né et cela sont bien plus puissant qu'un vampire âgée vu qu'il sont toute l'adrénaline d'une nouvelle vie et leurs soif incontrôlable qui les motives... »


je croise les bras en le regardant et hausse un sourcil...

«  c'est une bonne idée... si je bug c'est tous simplement que de base je tutoie tous les humains... vu que je ne l'ai trouve pas digne de respect, mais toi je t'en crois digne au vu de ce que tu ma montrer du coup j’essaye de te vouvoyer en guise de respect... mais c'est peine perdu... on ne ce refait pas je suis trop vieille pour ça »

je me masse les tempes...

«  je viens de te dire que je n'en sais rien... c'est arriver un point c'est tous... j'ai récupérer mon âmes à un moment bien précis de ma vie... un moment qui à basculer ma vie à jamais voilà tous... donc j'en ai une c'est ça l'important sauf que du coup elle me donne de foutu remord à choque fois que je dois me nourrir... mais j'ai une règle je ne me nourris jamais d'être humain et ne tue pas »

une fois avoir répondu à c'est question je me retirer pour aller en finir avec ce maudit vampire... une fois cela fait je reviens vers mon hotte en espérant qu'il ne s’était pas barrer... A ma grande surprise je le retrouve assis sur une chaise à ce toucher le pied... je vis alors des blessure dessus. Au putain beh oui, il est pied nu et la peau d'un humain est si fragile. J'ai vraiment était sadique pour le coup... c'est bien la démone qui agis pas la louve... la louve lui aurais laisser le temps de s'habiller c'est une évidence.

«  pas faut, de toute manière tu n'as rien manquer... tu ne risque plus rien il ne reviendra pas je peux te le jurer »

je ne lui dirais pas ce que je lui est dit... c'est privé et ça va rester entre ce vamp et moi. Je me rapproche un peu de lui et regarde son pied .

«  hum viens avec moi, faut pas laissé ça comme ça »

je me dirige alors vers une salle qui semble être une salle de bain toute défricher et genre film d'horreur puis attrape de la gaze encore dans son emballage et de l'alcool puis un bandage et de vieille pantoufle qui date de Mathusalem, mais extrêmement confortable.

Alors que j'étais là dans la salle de bain une odeur que je peu reconnaître tous de suite m’envahis le nez... merde je suis repérer... putain de bordel de merde.

«  Bloody alors c'est là que tu cacher... après des années sans utiliser le moindre pouvoir il a fallut que tu l'utilise et que je te trouve enfin... »

Je regarde Hiiro avec des yeux paniqué et lui prends le bras et l’emmène à l'étage de la maison

«  fait chier... je suis désoler... »

ce n'étais pas un de mes tours passe passe, loin de là... j'avais utiliser un pouvoir que je n'aurais jamais du utiliser... j'aurais du me douter qu'il me repérerai tous de suite...
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 24 Aoû - 20:33
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia2151 mots
TROUBLANTE ATTRACTION

▬  tu marque un point, ton discourt est vrai, tu es fort pour un humain et tu semble aussi assez bien contenir la douleur aussi, sauf que tous les humains ne sont pas comme toi... une minorité est comme toi crois moi je vous ai longuement observé depuis les siècle d’existence


▬ Mmh... C'est fort possible en effet. Mais qui te dis que je suis vraiment un humain maintenant ? renchéris-je en penchant ma tête sur le côté.


Après tout, les êtres surnaturels ne se camouflaient-ils pas pour ne pas qu'on les reconnaisse ou les découvre ? C'était difficile de vivre en communauté avec beaucoup d'êtres différents que soi. Après tout, cohabiter avec des humains et d'autres créatures dans un même monde devait être très compliqué, surtout si un conflit très profond et ancien les disloquer entre elles. Si jamais une créature se faisait passer pour un être humain et sous-entendait plus tard qu'elle ne l'était pas, on pouvait la croire, n'est-ce pas ? Alors je pensais que ça pouvait aussi fonctionner dans l'autre sens. Et si jamais un être humain se faisait passer pour un être surnaturel pour plusieurs raisons ; alerter son interlocuteur qu'on n'était pas un être sans défense, montrer qu'il avait une carte maîtresse en main et qu'il pouvait s'en servir à n'importe quel moment, faire diversion pour se sortir d'affaire ou encore tromper l'adversaire, jouer la comédie, dévoiler qu'il était autrefois une créature et qu'il avait perdu tous ses pouvoirs, préparer un piège... Il y avait tellement de raisons valables pour qu'un simple humain puisse faire une telle chose. Pour ma part, je misais pour presque toutes ses raisons à la fois, comiquement. Je cherchais à montrer que je n'étais pas un petit vers que l'on pouvait accrocher à son hameçon pour être bouffer facilement, ni d'être inoffensif et inutile, et aussi que je pouvais très facilement me sortir d'affaire en créant une diversion et en jouant un rôle. La carte maîtresse servait ici pour la troubler elle-même à son tour.

▬ Les vampires... Je ne les aime pas. J'en ai rencontré un très récemment, ce couillon m'a brûlé le bras avec sa cigarette. Si je le retrouve, je vais lui latter la gueule... !


▬ nous avons une chose en commun... je ne l'ai aime pas non plus... sois en sur... donc je ferais tous pour pas qu'il est ce qu'il veux, c'est à dire «  toi »


▬ Content d'être pour une fois sur la même longueur d'ondes avec toi. J'ai eu pas mal de mauvaises expériences avec ces créatures, tu sais. D'accord, vas-y, et merci ?


Je me pinçais un peu les lèvres en essayant de ressentir la gêne et la culpabilité. C'était un moyen pour tenter de lui faire croire à quelque chose que je tentais de lui cacher mais qui me brûlait les lèvres. Mais quelques secondes plus tard, je me sentais très bien. C'était indescriptible, mais c'était comme si, je me sentais "heureux" ? Après un verre de vodka par exemple, ou lorsque je recevais des éloges, ou quand j'arrivais à grimper les échelons dans ma carrières. C'était comment dire ? Une sensation euphorique qui me traversait dans tout le corps et grâce à ça, j'avais plus de courage pour poursuivre mon mensonge un peu plus loin.

Je ne sais pas si je dois te le dire, mais... Je ne suis pas tout à fait un humain. C'est compliqué à dire. Mais ce que je peux te révéler, c'est que la forêt est un lieu de prédilection pour moi.


J'avais commencé à jouer mon rôle en laissant délibérément du suspense sur mon cas. Parler de plusieurs sujets pouvaient être un prétexte pour ne pas aller trop vite dans ce que je lui disais. En même temps, comment pouvais-je lui faire confiance alors qu'elle était elle-même une Succube. Avoir du sang démoniaque dans les veines signifiait que l'on pouvait tromper aussi l'ennemi, que l'on pouvait mentir, que l'on était pas vraiment sincère ou bienveillant. Je prenais tout ceci comme une arme en faisant à mon tour la même chose si jamais ça allait m'arriver. Et puis qu'avais-je à y perdre en agissant ainsi ?

▬  tu es bien impertinent pour un humain.... est bien si tu veux tous savoir si je vis ici c'est pas par choix... je suis traquer voilà tous... est c'est le seul endroit où il ne soupçonnerai même pas mon existence... voilà pourquoi je suis là... est me voler la vedette... sans te manquer de respect tu ne tiendrai pas 5 min face à lui... car c'est un nouveau né et cela sont bien plus puissant qu'un vampire âgée vu qu'il sont toute l'adrénaline d'une nouvelle vie et leurs soif incontrôlable qui les motives...


▬ Impertinent ? Moi ? Pour quelle raison ? Je dis ce que je constate, c'est tout. Tu es traquée pourquoi et par qui ? C'est intriguant. Eh bien, peut-être que tu te trompes aussi. Je t'ai déjà dit que la forêt est mon lieu de prédilection. Si je veux, je peux tenir plus longtemps puisque les Bois sont mes amis,
disais-je en faisant la moue.

Je feignais d'être déçu et tapotais le bout de mon pied nu sur les feuilles mortes.

Au fait... ? Tu n'aurais pas vu un hautbois dans les parages par hasard ? Je crois l'avoir perdu tout à l'heure. J'en jouais un peu avant de te rencontrer et je l'avais coincé entre mon bas et ma peau pour qu'il ne tombe pas. C'est trop nul !


D'un coup, je me mettais à chercher des yeux un instrument en bois qui devait être en ma possession mais qui ne l'était pas. Parfois, je me penchais un peu en grimaçant de douleur pour voir mieux entre les feuilles mortes ou les branches sèches. C'était peut-être un objet qui n'existait pas, mais j'essayais d'être crédible en me faisant volontairement mal avec ma blessure. Ca pouvait sonné plus vrai si je donnais à ce hautbois de l'importance en me mettant un peu en danger. Soit pour la blessure, soit en m'approchant sans faire exprès du vampire camouflé quelque part. Elle pourrait peut-être me prendre au sérieux cette fois-ci.


▬ Tu pourrais me tutoyer au final car tu n'arrêtes pas de mélanger les formules de politesse.


▬ c'est une bonne idée... si je bug c'est tous simplement que de base je tutoie tous les humains... vu que je ne l'ai trouve pas digne de respect, mais toi je t'en crois digne au vu de ce que tu ma montrer du coup j’essaye de te vouvoyer en guise de respect... mais c'est peine perdu... on ne ce refait pas je suis trop vieille pour ça


▬ Je vois, c'est admirable de ta part de me respecter comme tu dis. Après tout, peut-être que tu ressens au fond de toi que je suis semblable à toi-même. J'ai un secret à te dire, nous sommes bien plus ressemblants que tu ne le crois, mais j'hésite encore à te le dire...


De quelques pas, je m'avançais vers elle pour être plus proche d'elle. Au fur et à mesure, je réduisais notre proximité pour la mettre en confiance. Le ton de ma voix s'abaissait doucement afin d'attirer son attention pour qu'elle n'écoute que moi et pas ce qu'il y avait tout autour. Je venais près de son oreille pour finir ma réplique. A croire mon attitude, je semblais devenir un peu trop joueur et aguicheur. Ou peut-être bien que ça passait incognito.

Je voudrais bien rêver d'un endroit tranquille pour gagner mon gagne-pain et faire ma petite vie en fait. Je vois, un démon femelle qui possède une âme ? Comment c'est possible ça ? Tu étais une ancienne humaine ?


▬ je viens de te dire que je n'en sais rien... c'est arriver un point c'est tous... j'ai récupérer mon âmes à un moment bien précis de ma vie... un moment qui à basculer ma vie à jamais voilà tous... donc j'en ai une c'est ça l'important sauf que du coup elle me donne de foutu remord à choque fois que je dois me nourrir... mais j'ai une règle je ne me nourris jamais d'être humain et ne tue pas


Je vois, tu as dû en voir de toutes les couleurs, je compatis à ta douleur. Sache que j'ai aussi beaucoup de remords, soufflais-je en faisant un petit soupir.


J'étais sincère en cet instant bien que ça ne pouvait pas être perçu comme tel. C'était facile de camoufler ses émotions aux autres en faisant semblant d'être bien pour ne pas inquiéter davantage ses proches.

* * *


▬ ... Ha ? Eh bien, pas vraiment. Il fait nuit noire dehors, je te le rappelle.


▬  pas faut, de toute manière tu n'as rien manquer... tu ne risque plus rien il ne reviendra pas je peux te le jurer


▬ ... Tant mieux, je pense que c'est celui qui m'a déjà attaqué sur mon lieu de travail. Du moins, si c'est un manchot, car c'est un certain Roman Godtruc qui lui a coupé la main, continuais-je à dire tout en me nettoyant la plante des pieds avec mon chiffon.


▬  hum viens avec moi, faut pas laissé ça comme ça


Je la suivis en silence tout en haussant à nouveau les épaules. Je ne perdais rien pour venir avec elle, n'est-ce pas ? Sauf à être appuyé contre le mur en me faisant éventuellement aguiché, mais était-ce désagréable ou agréable au fond ce genre de problèmes à régler ?

Une fois dans cette salle de bain pas très commode, je me posais sur le bord de la baignoire. Elle commençait à ouvrir un gaze, prendre de l'alcool, des pantoufles et des bandages pour ensuite s'affoler pour je ne sais quelle raison...

▬  Bloody alors c'est là que tu cacher... après des années sans utiliser le moindre pouvoir il a fallut que tu l'utilise et que je te trouve enfin...


Tiens... Ce n'était pas le traquage dont elle me parlait dans les bois ? Je fronçais les sourcils en me chaussant les pieds avec les pantoufles, quitte à me faire plus mal, tant pis ! Je crois qu'on était vraiment dans une sacrée merde si elle se mettait dans un tel état.

▬  fait chier... je suis désoler...


Elle m'attira avec elle dans les couloirs de la maison pour monter à l'étage et je la suivais derrière sans rien dire. En réalité, je me mettais à réfléchir très vite pour nous sortir d'ici. N'étais-je pas un garde du corps en priorité ? C'était mon instinct qui passait à l'action au lieu de la peur.

▬ ... Attends... J'ai une idée. Il faut qu'on aille dans les bois, c'est notre seul espoir ! Il y a un gros arbre que j'ai croisé tout à l'heure, il est assez grand pour cacher deux personnes dans son tronc. Là-bas, il y a des propriétés magiques et ça te camouflera...


Je parlais très vite en ouvrant une vitre pour regarder la hauteur. Les étages ne semblaient pas très hauts pour sauter donc on pouvait le faire. Plein de pailles sèches se trouvaient en-dessous pour amortir notre potentielle chute. Ca devait y aller.

▬ Allez saute, et fais-moi confiance, on n'a plus le temps ! Je suis un Satyre. Moi et la violence, c'est pas trop mon truc. J'aimerais vivre encore demain pour me faire quelques verres de vin rouge en pensant à mes Dieux qui m'ont abandonnés... Maintenant, tu me crois ? Saute !


D'ailleurs, dans une telle situation, j'avais toujours mon ange gardien dans les parages si jamais les choses pourraient se corser. Mais, Haven m'avait déjà appris quelques trucs pour me défendre contre des êtres surnaturels. Le plus souvent, c'était la tromperie. Je devais chercher des racines d'algue afin de concocter une protection contre le mal. Haven m'avait dit que la poudre de racines d'algues pouvait être saupoudré au quatre coins d'une maison pour empêcher le mal d'y entrer. Mais avant ça, je devais trouver un moyen pour atteindre ce gros arbre et nous y cacher.


Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 23:10
«  pardon ? Tu me dis quoi là ? » je le regarde en haussant un sourcil.

Enfin au fond de moi je le sais très bien qu'il bluff. C'est pas possible il peu l'humain si je peu dire les choses ainsi. Je peu lire en lui comme un livre ouvert hors enfin que c'est émotion et un surnaturel je ne peu pas toujours. Est puis même si je peux c'est avec difficulté et je ne l'ai ensorcelle pas aussi vite. Du coup il veux me baratiner c'est très drôle de voir ça. Un surnaturel peu ce camoufler et ce cacher de d'autre surnaturel hors d'une succube non ! Impossible et apparemment ce jeune homme ne le sais pas. Bonne nouvelle pour moi.

«  moi aussi beaucoup de mauvais expérience... plutôt dans ma jeunesse je dois dire... mais je ne l'ai aime pas du tous même aujourd'hui. Est en plus il on une odeur répugnante enfin je pleins les loups qui eux les ressentes beaucoup plus que nous autre créature surnaturel. »

je vis ses mimique de visage et je souris en coin. Comme c'est astucieux de jouer avec le ressenti... mais encore une fois c'est peine perdu... je ne suis pas du tous nez de la dernière pluie et je sens bien qu'il ce force à avoir c'est émotion. Néanmoins je ne montre rien et le regarde juste. Puis je déploya un peu mon aura rassurante pour le sortir de cette fausse émotion et ce qu'il ressens est sûrement mieux. Je voulais voir jusqu’où il irais... même si déjà il m’impressionne. Je fais la personne étonner et souris compatissante contente d'avoir un surnaturel en face de moi enfin en façade.

«  oh voilà pourquoi tu as un tel aplomb envers moi et pas vraiment peur et surtout que tu ose me parler comme tu le faisais tous à l'heure. Je suis impressionner et tu es quoi ?, vu que tu aime la forêt je pense pour une fée, une nymphe ou une autre créature proche de la nature non ? »

je continue de suivre son énorme mensonge voir s'il va continuer à rester là dessus ou bien s'il va faire une erreur et du coup me donner une opportunité de le rendre un peu vacillant et surtout plus facilement manipulable. Même si je commencé à l’apprécier ce qui ne faisais pas partit de mon plan au départ.

«  je voie et oui impertinent, mais bon maintenant je comprend pourquoi ne t'inquiète pas. Est pour la personne qui me traque est bien disons que je lui fais beaucoup de mal à l'époque et qu'il à jurer de me faire souffrir comme il à souffert, mais bon tend que je fais pas certaine chose il ne me repérera pas »

je le vis changer complètement d’habitude, son personnage l'habiter c’était une certitude, il est très douer pour jouer la comédie. Encore une chose qui me serai utile le moment venu. Je garde mon sourire et fais semblant de le chercher. Il semble y mettre de la conviction vu qu'il ce fais même mal. Je me demande ce qu'il c'est fait pour avoir une blessure qui face aussi mal. Mais le truc c'est que cette blessure pue la magie à plein nez. Je pose alors de nouveau ma main sur son épaule et du coup lui envoie une décharge de désire par la même occasion et souris toujours

«  laisse tombé tu te fais mal pour rien... tu ne le retrouvera pas dans la nuit noir »

je ris intérieurement plein poumon... cet humain me plaît de plus en plus et je sens que mes projet pour lui vont changé c'est une certitude. Je le regarde alors toujours gardant mon regard rassurant et pénétrant de succube.

«  ça dois être ça en effet, je trouver ça bizarre qu'un tel humain existe »

voilà qu'il devenais plus tactile... plus entreprenant un genre d'incube dans l’âme. Est bien dommage qu'il n'en sois pas un je l'aurais bien garder en compagnon de route et frère d'arme. Mais bon c'est pas possible tous le monde sais que les succube ne ce fabrique pas. Tu nais ainsi voilà tous... ou sinon il fallais payer un lourd tribu pour en devenir un.


« est bien tu deviens plus aguicheur que tous à l'heure plus entreprenant »
je ris est voulu jouer avec lui. Je pose une de mes mains sur le derrière de sa nuque et aussi sur le dessus de ses lèvres et descent sur ses bras. Il devais s’enflammer doucement normalement et je souris doucement

«  ne joue pas avec le feu, il parais que ça brûle et je doute que tu veuille gouter au brasier qui t’attend si tu continue » je lui souris en coin tous près de ses lèvres.

Je veux qu'il comprenne qu'il joue pas trop avec son sois disant coté surnaturel, car il ne résistera pas longtemps à mon pouvoir si je le décide vraiment. Ce serai sûrement l'une de ses plus belle nuit de sa vie enfin pour lui car je ne le toucherai pas. Je refuse d'être lier à une personne.

«  je voie, est oui en effet »

je réfléchissais ce qu'il me dis et je le regarde de nouveau.

«  non ce vampire avais c'est deux main, ça dois pas être lui je suis désoler et je ne connais pas de Roman... vu que toute manière je ne côtoie pas les vampires »


je voyais que la plaie était pas très profonde, mais bon avais quand même besoin d'être soigné ce que je fis. Une fois avoir passer du produit et mis un bandage je sens la peur me gagner en entendant cette voix. Je balise en pensant que j'ai mis en danger un humain... et pas des moindre. Je le prend alors par la main et le fais courir à l'étage ou je ferme la porte et mes un meuble devant sans grande difficulté. Je regarde hiiro

«  tu te souviens de cette personne que je t'ai parler et du pouvoir que je ne devais pas utiliser j'ai étais obliger de l'utiliser sur le vampire pour m'en débarrasser et du coup le point gps pour ce type était là. Je pensé que depuis tous ce temps il m'aurais oublier, mais apparemment non... je m'excuse d'avance, mais je te protégerai à tous prix tu rentrera chez toi, même si moi pas »

je serre les dents en regardant partout dans ma chambre défraîchie pleine de trou. De quoi il me parle encore... putain c'est pas le moment de croire à c'est foutaise. Je soupire et aquièce lui disant d'une voix apeurer.

«  je te suis... »

je souris, c'est pas plus haut que mon ancienne chambre le sol dans l’hôpital ou j'étais. Et ni une ni deux ni trois je saute et me retrouve sur mes jambe sur le sol. Par chance, l'agresseur lui nous cherche dans la maison c'est notre chance. Je sens néanmoins un poid me tomber dessus et ne dis rien. Je regarde hiiro en souriant

«  aller go à ton arbre, on a pas trop de temps avant qu'il découvre que nous sommes sortit »

alors que je cours en lui tenant la main j’attends qu'il me dise ou ce trouve cette arbre. Même s'il a pas de propriétés magique au moins on sera cacher. Il ne viendra pas me chercher ici.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Mar 28 Aoû - 18:16
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia2189 mots
TROUBLANTE ATTRACTION


▬  Mmh... C'est fort possible en effet. Mais qui te dis que je suis vraiment un humain maintenant ?


▬ Pardon ? Tu me dis quoi là ?


▬ Je pense que tu as très bien entendu, répliquais-je en étirant un micro sourire en coin, presque discret.


Je pensais qu'elle commençait à être troublée par ce que je venais de dire. Si elle me croyait ou non, ce n'était pas vraiment le problème. En revanche, ce qui était le plus important, c'était le fait que je pouvais créer le doute au cas où. C'était possible de berner n'importe quelle créature si on se montrait le plus malin. Après, il restait à voir si on allait dans le bon sens et non pas dans un jeu où on perdrait déjà d'avance. Dans ma situation, je me trouvais en face d'un démon femelle. Tout démon pouvait avoir une connaissance presque "omniprésente" sur le cas des mortels pour les torturer mentalement, mais on pouvait toujours les surprendre ou encore les pigeonner. Je me souvenais d'une fois où je traînais avec Haven dans un bar et qu'on avait fait la connaissance d'une belle jeune femme humaine. Elle s'était prostituée pour signer des pactes sous l'ordre d'un démon. Haven et moi, nous l'avions coincé après que la femme ait craché le morceau. Je vous épargnerais les détails... Je dirais juste que je m'étais fait désigner comme l'appât par Haven et... voilà. Malgré le fait qu'Haven était une ange, elle pouvait se camouflait des autres créatures, qu'importe leur espèce. En conclusion, personne n'était à l'abri d'une trahison ou de se faire avoir comme un bleu. Tôt ou tard, on en payait le prix !

▬ moi aussi beaucoup de mauvais expérience... plutôt dans ma jeunesse je dois dire... mais je ne l'ai aime pas du tous même aujourd'hui. Est en plus il on une odeur répugnante enfin je pleins les loups qui eux les ressentes beaucoup plus que nous autre créature surnaturel.


▬ Comment ça une odeur répugnante ? suspectais-je en fronçant les sourcils.


A ma connaissance, les démons n'avaient pas de flair pour ce genre de choses. En tout cas, ce n'était pas aussi développé que toutes les races canines confondues ou encore des loups-garous. Encore une fois, je pensais sérieusement qu'elle était la louve blanche de mes rêves, mais elle s'entêtait à chaque fois en disant que ce n'était pas elle.

▬  Je ne sais pas si je dois te le dire, mais... Je ne suis pas tout à fait un humain. C'est compliqué à dire. Mais ce que je peux te révéler, c'est que la forêt est un lieu de prédilection pour moi.


▬ oh voilà pourquoi tu as un tel aplomb envers moi et pas vraiment peur et surtout que tu ose me parler comme tu le faisais tous à l'heure. Je suis impressionner et tu es quoi ?, vu que tu aime la forêt je pense pour une fée, une nymphe ou une autre créature proche de la nature non ?


▬ Eh bien, oui d'après toi ! Mh non... Je ne suis ni une fée, ni une "nymphe". Mais, je suis plus un de leur cousin proche en rapport avec l'esprit festif de la forêt ! Néanmoins, te révéler qui je suis réellement serait peut-être dangereux pour moi, qui sait ? Tu restes quand même un démon femelle... Qui me dit que je peux te faire confiance ?


Je pouvais simplement hausser les épaules puis je coulais un regard en biais dans sa direction. C'était un peu comme si je donnais plus d'impact à mes dires en lui montrant du doigt sans effectuer le moindre mouvement. Un seul regard faisait l'affaire. Et puis, c'était vrai dans un sens. Comment pouvais-je lui faire confiance, humain ou non ? Il était évident qu'elle était une grande manipulatrice ! Si je faisais de même, qu'est-ce qui pouvait m'en empêcher ? Tant pis si ça m'attirerait les ennuis, mais au moins, je créais une aubaine pour me protéger du danger.

▬  Impertinent ? Moi ? Pour quelle raison ? Je dis ce que je constate, c'est tout. Tu es traquée pourquoi et par qui ? C'est intriguant. Eh bien, peut-être que tu te trompes aussi. Je t'ai déjà dit que la forêt est mon lieu de prédilection. Si je veux, je peux tenir plus longtemps puisque les Bois sont mes amis,


▬  je voie et oui impertinent, mais bon maintenant je comprend pourquoi ne t'inquiète pas. Est pour la personne qui me traque est bien disons que je lui fais beaucoup de mal à l'époque et qu'il à jurer de me faire souffrir comme il à souffert, mais bon tend que je fais pas certaine chose il ne me repérera pas


▬ Ha oui ? C'est le Karma qui te revient en pleine poire si je comprends bien l'histoire ? Qui est-elle ? Une créature aussi ?


Cependant, ma recherche inexistante sur mon faux instrument ne portait pas ses fruits après plusieurs tentatives pourtant bien crédibles. Elle me donnait tout juste de grosses douleurs à l'abdomen, mais pas assez pour me clouer au sol de douleurs. C'était tout juste assez pour restreindre certains de mes mouvements pour éviter d'ouvrir davantage mes plaies encore vives. Le contact sur mon épaule me fit redressé la tête pour la regarder. Cette main... me réchauffait la peau pendant que ces brises norvégiennes m'asséchaient l'épiderme. Je sens que ma peau allait se plaindre dès le lendemain et que je devrais me faire une cure d'hydratation avant que l'irréparable arrive... Mais pour le moment, cette femme attira mon attention sur elle. Une petite décharge curieuse me parcourra dans le corps jusqu'à me chatouiller le ventre. J'en sursautais même. Puis, je me relevais pendant qu'elle me parlait.

▬ laisse tombé tu te fais mal pour rien... tu ne le retrouvera pas dans la nuit noir


▬ ... C'est désolant pour moi. J'ai pris beaucoup de temps pour la sculpter dans le bois en plus...


▬  ça dois être ça en effet, je trouver ça bizarre qu'un tel humain existe  


▬ Tu disais ? soufflais-je en ne comprenant pas ce qu'elle voulait me dire.


Soudain, les jeux étaient lancés. Le Satyre qui sommeillait en moi œuvrait enfin en ma faveur. C'était comme s'il ne demandait qu'un mot, un seul, pour venir. Et il n'avait pas pris tant de temps. J'étais lui. Et lui, il était moi.

▬ est bien tu deviens plus aguicheur que tous à l'heure plus entreprenant


▬ Et pourtant, c'est ainsi. C'est dans ma nature.


Elle rit. C'était amusant pour elle que je sois entreprenant comme elle le dit si bien. Elle pensait que je ne l'étais pas ? Je m'esclaffais légèrement, comme si, je devais me justifier par rapport à ça. Ses petites caresses avaient le don de me faire frissonner de plaisir. Elle m'avait saisi la nuque comme si ça devait me donner le feu vert pour faire quelque chose à mon tour. Pourtant, je lui laissais faire en souriant. Ses doigts me chatouillaient les lèvres et cette fois-ci, je lui retire la main pour me gratouiller l'endroit où elle me touchait.

▬ Arrête, ça chatouille ici.


▬ ne joue pas avec le feu, il parais que ça brûle et je doute que tu veuille gouter au brasier qui t’attend si tu continue


▬ Vraiment ? Et de quel feu, devrais-je en avoir peur ?


Joueur, je feignais de lui croquer les lèvres sans la toucher, puisqu'elle s'approchait des miennes un peu trop. C'était tentant de vouloir les effleurer, voir de les caresser avec les miennes, mais je ne pourrais peut-être plus m'en séparer. Qui sait, si elle prendrait cela comme une opportunité pour me piquer de l'énergie ? Franchement, dans une forêt comme celle-ci, j'étais radin des moindres réserves ! Surtout à cause du froid. En d'autres occasions, éventuellement, je me serais peut-être accordé un simple baiser. D'ailleurs, je me souvenais plus du dernier que j'avais fait depuis le décollement de ma carrière. C'était comique en y repensant. Longtemps, on dirait bien.

▬  non ce vampire avais c'est deux main, ça dois pas être lui je suis désoler et je ne connais pas de Roman... vu que toute manière je ne côtoie pas les vampires


▬ Mmh... fis-je tout simplement en restant évasif et songeur.




* * *


▬ tu te souviens de cette personne que je t'ai parler et du pouvoir que je ne devais pas utiliser j'ai étais obliger de l'utiliser sur le vampire pour m'en débarrasser et du coup le point gps pour ce type était là. Je pensé que depuis tous ce temps il m'aurais oublier, mais apparemment non... je m'excuse d'avance, mais je te protégerai à tous prix tu rentrera chez toi, même si moi pas


▬ Oui ? Je vois... ça craint un max. C'est quoi au juste ton traqueur psychopathe ? Un démon pervers qui en pince pour tes jolies mirettes ou ? En effet, je tiens à mes miches ! m'exclamais-je en la voyant pousser un gros meuble pour bloquer la porte.


Le temps pressait, mais il fallait au moins que l'on agisse très vite pour sortir vite d'ici. J'ignorais de qui ça pouvait bien être, si c'était une créature surnaturelle, un sorcier, un loulou, ou je ne savais quoi d'autre. Toutefois, la frayeur de mon interlocutrice semblait assez pour me faire comprendre que la merdouille allait nous éclabousser à la gueule. Et là, c'était quitte ou double, soit on arrivait à se casser d'ici avec quelques séquelles anodines, soit on allait passer un sale quart d'heures avec un truc dangereux. C'était à voir dans l'expression paniquée de la belle que ça n'allait pas être très beau à voir ! Et je ne voulais pas me faire saucissonner ou disséquer pour le plaisir sadique d'un truc alors que je n'étais pour rien dans l'histoire !

▬  je te suis...


▬ Ok. Saute en première ! Je vais juste récupérer des trucs avant !


Une fois qu'elle sauta dans le vide, je me précipitais dans la pièce pour regarder ce qui allait être pris pendant notre fuite dans la forêt. Heureusement qu'on était dans une sorte de cave et qu'il y avait plein de choses jugées inutiles voire encombrantes. Je choppais un vieux sac qui se trouvait à proximité, tout en fourrant tout ce qui pouvait m'être utile ; un couteau solide, un miroir, des chaussures, une petite couverture poussiéreuse, une vieille gourde, un marteau, et surtout une gourde que je fourrais à l'intérieur de mon sac. C'était ballot, mais, j'avais besoin d'un petit kit de survie au cas où !

Je sautais ensuite par la fenêtre après avoir enfilé mon sac à dos et retombais sur la Succube. Aie ! Une grosse décharge me prenait dans le ventre à cause du choc. Elle me sonna quelques secondes par la douleur, mais la demoiselle me réveilla avec son petit encouragement. Je me secouais la tête puis je me redressais tout en l'aidant et je recherchais la bonne direction.

▬ aller go à ton arbre, on a pas trop de temps avant qu'il découvre que nous sommes sortit


▬ Je sais ! C'est par ici, viens !


Dès que je me repérais grâce à la demeure, je fusais maladroitement dans les bois pour rechercher cet arbre. Sa main était dans la mienne et je ne la lâchais pas pour la tirer dans la direction voulue. Nous courrons pendant au moins une bonne minute voire plus pour nous enfoncer davantage. Il fallait que l'on aille au moins au milieu des bois, j'en étais quasiment sûr de l'endroit.

On ne pouvait presque pas le manquer puisque c'était le plus gros tronc aux environs, mais il fallait bien regarder. Plein de mousses recouvraient le tronc ainsi que des lianes, mais lorsqu'on regardait de plus près, il y avait un petit passage à l'intérieur du tronc. Habituellement, on pouvait se dire de ne pas s'y aventurer pour éviter les mauvaises surprises, mais qu'est-ce qui était pire ? Croiser un psychopathe ou des créatures de la forêt ? La réponse était vite prise ! Je soulevais les lianes, essoufflé, puis je la signalais d'entrer avant qu'il ne soit trop tard et qu'il nous trouve.

▬ Vas-y, rentre. Le tronc est assez grand pour nous cacher à deux... continuais-je en lui remettant le sac dans les mains et en guettant les environs.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 552
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 5 Sep - 0:26
«  oui, mais bon je préfère être sur » je souris toujours, d'un sourire ensorcelle.

Je pense qu'il ne ce rend absolument pas compte que je suis 100% lucide et que je voie clair dans son jeu. Il joue très bien tous de même enfin de ce que je voie tous de suite. De base un menteur sue un peu ou bien a peu peur, mais là rien de tous ça... une bonne assurance, néanmoins son odeur et son auras le trahis.

«  oui en effet, il y a pas que lycan qui on un sainte odeur des vampires... nous succube créature délicate et aimant la luxure, le luxe et la propreté et surtout les choses qui sente bon est bien l’odeur de la chair en décomposition pue beaucoup voie tu... »

ce qui est vrai... mais bon mon coté loup, n'aide pas à tous cela. Quand je repense au vampire je revoie cette femme... cette vampire qui ma séquestrer pour me faire faire sa sale besogne... et à qui j'ai arracher le bras... un soir de pleine lune au moment ou elle me torturer pour mauvaise conduite... c'est à ce moment que mon âmes c'est débloquer de l'intérieur de mon corps et que j'ai peu avoir des émotions comme l'amour... la tendresse... la compassion et toute c'est chose qui me font chier aujourd'hui.

«  bien dit... je suis un démon femelle... enfin avec une âmes ce qui est pas commun du coup tu ne peu pas me mettre dans le même panier tu ne pense pas bel asiatique ? »

est hop un peu de charme, enfin c'est dans ma nature après tous... je suis ainsi... aimant plaire et me laisser me baiser les pieds... enfin dans la limite du raisonnable. Cet humain m'intrigue et me plaît beaucoup... je peu faire de plus en de chose de lui.. ; dommage juste qu'il sois humain, enfin bref... on fais avec ce que nous avons. Je sens néanmoins mon auras ce changer pour devenir plus noir, plus oppressante... et plus mortelle.

«  oh non... c'est pas le karma crois moi... je suis maudite voilà tous... tu crois qu'être succube et une aubaine... détrompe toi, c'est la pire merde qui m'es arriver. Ce pouvoir et très tentant pour beaucoup de monde et des gens te veulent à tous pris et une fois t'avoir eu.. . Tu es enchaîner... obliger d'obéir et si tu lève un sourcil tu es châtier et plus encore... celui que je fuis et le bras droit de cette personne démoniaque... cette vampire avec un seul bras qui rêve que d'une chance de faire sa vengeance sur moi... et pour ça elle envoie son chien de garde... un démon de la pire espèce... un démon dévoreur d'âmes. S'il te chope il peu te faire les pire atrocité crois mois je l'ai ai subie »

je ne sais pourquoi je lui dis tous … ça une chose et sur ça fais du bien de déballer son sac comme je viens de le faire... et puis de toute manière à qui il pourrais le raconter. Puis je me calma un peu en le voyant chercher un truc qui n'exister pas. Il voulais me faire croire à son délire jusqu'au bout... enfin on va encore marcher, mais si ça ce corse je vais devoir lui dire.

Alors que je pose ma mains sur son bras je sens sa peau ce liquéfier presque... un peu de frisson néanmoins... je sens la décharge qui le parcoure ainsi que son sursaut. C'est mignon l'effet qu'un simple geste peu avoir sur la peau d'un humain. Alors un baiser je n'imagine pas … enfaîte si... le pauvre alexandre en a fait les frai... je roule des yeux et hausse les épaules...

«  non rien »

il s'y croie vraiment ça en fais limite peur... comme une double personnalité ou un truc du genre. Puis d'un seul coup il change du tous au tous devenant limite étrange... même très étrange et très tactile aussi... entreprenant en gros un moi en homme. Je me secoue la tête puis souris en coins ne bougeant pas. Ça me plaît voyant s'il aura le courage de ce frotter au brasier violent d'une succube. Puis je sors un petit rire ! Rien de trop extravagant, juste ce qu'il faut avec un peu d'ironisme bien placer. Voilà que l'on ne joue plus petit humains on va voir si tu va suivre la cadence. Je commence mes caresse avant de le forcer a me regarder. Mon regard étais beaucoup plus rose que violet. Signe que la succube étais très présente et attendais que le feu vert pour ce délecter de cet être des plus appétissant. Puis son geste me fais doublement sourire et là c'est lui entier que j’amène a moi. Nos corps ce touche de partout ou il y a  de la peau. Ce dois être un véritable électrochoc puis pour accentuer mon avertissement j’effleure c'est lèvre des mienne. Techniquement il dois le sentir passé. Les lèvres d'une succube son le summum de leurs pouvoirs.

C'est parole me fond encore sourire en coins. Il aime jouer, je passe un doigt delicatement vers sa nuque et descend tous le long de son bras pour finir vers sa main que j'attrape avec délicatesse. Je sens de la chaleur émanant de moi. Voyons voir sa réaction

«  tu es sur de vouloir le connaître tu pourrais ne pas en sortir indemne tu sais  et je ne ferai rien tant que tu ne me donnera pas le feu vert je ne veux pas que tu le regrette, tu as le droit au libre arbitre, beaucoup ne l'avais pas eu »

je ne sais pas du tous d’où me viens cette envie d'être gentille ou même a la limite de la compassion pour un humain... mais bon il a gagner mon respect du coup en tant que telle c'est logique que je lui laisse le choix. Puis la conversation dévie pour parler du vampire qui l'avais attaquer... puis alors que les chose étais agréable a limite de l'intime... les ennuie commence …
la personne que je redouter viens de me retrouver... j'aime son franc parler et souris …

«  au non il en veux pas a mes mirettes... il veux ma peau et me ramener nuance... »

je bloque la porte et regarde par la fenêtre une fois que hiiro me le dis. Une fois fais je me retrouve sur le sol écraser par lui. Et regarde hiiro, puis il ce relève et je le regarde toujours en l’encouragent t à ce que l'on ce barre d'ici, le plus vite possible.

Je le suis ensuite, la main dans la mienne et apparemment mon pouvoir ne marche pas quand j'ai peur... bonne chose pour le moment en tous cas. On ce faufile entre c'est arbre et me prend une branche et m’égratigne le visage. Continue quand même avant d'arrivé à l'arbre en question... une fois dans l'arbre tous les deux je soupire de soulagement et voie son sac.

«  bien jouer, un kitte de survie »

puis je ne sais pas pourquoi... mais je sens un courant d'air frais et me recule pour pousser une porte et d'un seul coup tomber littéralement dans un troue que je trouve interminable. Je cris et me trouve en bas a moitie sur le cul à moitie sonner par la chute... j'avais rater l’échelle qui ce trouve le long de la parois. Je me redresse un peu en soupirant et regarde mon coude, il étais déboîter... putain de merde, ça un loup peu pas guérir, faut qu'il ce le remette luis même et ça fais un mal de chien.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 517
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 27 Oct - 13:26
Sujet de plus d'un mois sans réponse, cependant vu la présence réduite de @Hiiro Daiki nous laissons jusqu'a la fin de cette "absence" comme le reste de ces sujets Smile
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2700
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Notre belle Capitale :: Vos balades :: Les forêts-