AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Troublante attraction feat hiiro

 :: Notre belle Capitale :: Vos balades :: Les forêts Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 20 Mar - 23:08


Voilà des jours ou je vis dans mon squat est très clairement j’en ai marre… Ma famille ma envoyer bouler car j’étais une abomination… est bien cette abomination va ce chercher un pigeons pour l’héberger le temps qu’elle trouve autre chose… je soupire fortement passant mes soirée au bars puis je me suis souvenu avoir vu un homme asiatique à l’hôpital… je l’avais aperçu vite fais… il m’avais taper dans l’œil avec sa tristesse refouler et tous ses sentiments intérieur. Ma succube rêver que d’une chose c’est d’aller ce nourrir et moi pouvoir l’aider. Je souris en coin en sachant très bien comment je devais faire. Alors que je l’avais suivie un soir j’ai sue où il habiter et delà j’ai peu me faufiler par la fenêtre sans être aperçu et commençais à pénétré le plus voluptueusement possible son esprit. Une fois dedans je le changea complètement pour un autre un autre où il est dans cette chambre avec une louve blanche au yeux bleu ténébreux devant lui, une louve envoûtante au possible l’obligeant à la suivre… Une fois dans son rêve il ne peut pas savoir qu’il est contrôlé et fais ce que je lui demande sans ce poser de question comme un somnambule. Qu’elle beau spectacle la succube jubile à un point impossible à décrire.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 20:23
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia612 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Cela faisait quelques jours que je venais de sortir de l’hôpital, je ne pouvais cacher le fait que je gardais encore quelques séquelles de cet incident de l'autre jour. Ces séquelles étaient sournoisement cachées par plusieurs bandages que j'avais enroulé moi-même autour de mon abdomen. La douleur me lancinait encore mais je n'avais pas d'autres choix que celui-ci ; c'était de fermer les yeux sur elle et retourner chez moi pour continuer mes occupations. Je devais m'occuper de Mei, ma petite féline. Une Chartreuse qui devait sûrement mourir de faim depuis quelques jours sans me voir... Je supposais qu'elle aurait pu faire plusieurs bêtises dans la maison pour montrer son mécontentement... et mon hypothèse était justement la bonne puisqu'il y avait pas mal de choses qui jonchaient sur le sol. Ah la petite friponne ! Je ne pouvais pas lui en vouloir, je l'avais abandonné pendant trois ou quatre jours au moins. Je méritais donc son courroux. C'était donc avec remords que j'avais tout nettoyé derrière elle en lui grondant légèrement pour ce foutoir qu'elle avait mis. Je savais qu'elle avait compris le message puisqu'elle m'avait fait la gueule toute la journée, mais tant pis, elle reviendra me voir quand elle sera calmée. De toute manière, c'était moi qui allait lui donner à manger, elle n'avait donc plus le choix.

La nuit était enfin tombée. Bien qu'en Norvège, il faisait bon, je trouvais qu'il faisait encore chaud. J'avais donc décidé d'entrouvrir ma fenêtre pour laisser un peu de fraîcheur entrer dans la pièce. Toutefois, je ne pouvais pas craindre le froid nocturne puisque cette foutue blessure prenait son pied pour détraquer mon corps. J'avais d'un seul coup chaud puis d'un seul coup froid, quelques petites fièvres par-ci par-là... La guérison paraissait très lente. On dirait qu'elle ne guérissait même pas. Je soupçonne une petite infection, ou peut-être me faisais-je des idées... Bien que l'infirmière venait quotidiennement me la désinfectait, le sang semblait se coaguler encore autour de ma plaie.

A peine couché, je m'étais endormi lourdement avec une couverture au toucher de velours. Elle me réchauffait avec parcimonie et pourtant, je sentais que j'avais chaud durant mon sommeil. Le front légèrement humide et la respiration à demi-sifflante, je rêvais de quelque chose d'étrange. Une louve au pelage immaculé, assez imposante, qui me regardait intensément dans les yeux. Elle possédait deux grandes orbes bleutées qui me damnaient à me plonger dans ses profondes abysses. Je tendais mon bras vers elle tout en m'avançant avec douceur... Je voulais la voir de plus près, juste la toucher, je ne saurais le dire pourquoi, mais ce que j'ignorais dans l'histoire c'est que mon corps bougeait de lui-même sans mon autorisation. J'étais devenu un somnambule.

Mes pieds nus touchaient le carrelage froid de ma chambre tandis qu'ils me guidaient sans crier gare vers l'extérieur de mon chez moi. Le carrelage se transforma en bitume puis en herbes...jusqu'à écraser des brindilles en bois et des feuilles mortes. J'avais avancé dans le noir complet, guidé par mon instinct somnambulique et la lumière de la lune pour entrer dans la forêt norvégienne.

Simplement vêtu d'un pantalon et d'un t-shirt larges de couleur blanc, la brise les faisait danser autour de mon corps qui ne réagissait pas au froid. Il sembla juste progresser dans un itinéraire précis et s'arrêta net au bout milieu de grands arbres, près d'un rocher, scrutant un point imaginaire comme dans mon rêve...
     

▬ ...



Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 22:45
je savais très bien ce que je m’apprête à faire... j'ai remarqué cette personne un peu plus tôt dans la journée, dans un bar il me semble. Je ne sais pas pourquoi il me fasciné, avec ce son visage asiatique un peu efféminé qui m’attire plus que de raison.  je ne le sais pas. Je sais juste une chose je dois avoir un toit et pourquoi pas me faire loger en contre partit de quelque chose. Je souris un peu et mis mon plan à exécution en le suivant pour voir où il vit.

Une fois que la nuit étais bien tombé et  que les lumières étais bien éteinte je m’introduise dans sa chambre comme je l'ai déjà fais au par avant avec d'autre personne et lui envoya des images.  

Au début c'est juste une fumé montrant une légère  silhouette, puis celle-ci ce changeant en une louve immaculé de blanc le regardant intensément dans les yeux. Je venais de lui influer mon apparence originel. Mon apparence sous ma peau de loup. Je vis dans son rêve la réaction du jeune homme essayant de m'attraper. Mais la louve ce reculé doucement puis plus rapide avant de ce retourné tous en le regardant droit dans les yeux.


Le rêve entrain de faire son chemin le jeune homme sortit de chez lui et moi je suis juste à coté de lui continuant mon intense attraction dans ses songes.  Je marche, puis on ce dirige vers le lieu du rêve une forêt pas loin d'un bosquet même. Je me mis en condition pour qu'au moment ou il ouvre les yeux je sois prêtes a entrer en scène.

Repartit dans le rêve je lui parle dans sa tête
«  N'est crainte je ne suis pas le fruit de ton imagination suis moi, j'ai besoin de toi »


puis je reviens à la réalité, je pouvais passé aisément de la réalité au rêve grâce à mon pourvoir de succube. Je me déshabille et arpenta la même apparence que dans le rêve et me cacha dans le bosquet jusqu'à qu'il ce réveille.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin - 0:18
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia511 mots
TROUBLANTE ATTRACTION

[Narration d'un somnambule]

La peau mordue par la violente brise norvégienne et le corps complètement gelée par la fraîcheur nocturne, mes pieds continuèrent leur escale sans le moindre remord. Voilà l'avantage d'être un somnambule, on ne ressentait pratiquement rien. Quitte à avoir des écorchures au réveil, mes pétons s'en fichèrent pour le moment.

Cette louve m'intriguait de plus en plus, je voulais l'approcher mais elle s'éloignait à chacun de mes pas. On dirait qu'elle n'avait pas peur de moi, sauf qu'elle se dirigeait vers un endroit que j'ignorais complètement. Mon corps s'enfonçait davantage dans les profondeurs de la forêt. Me perdre ne semblait même pas un souci en fait. Tout ce que je voulais c'était de pouvoir établir un contact avec l'animal.


▬  N'est crainte je ne suis pas le fruit de ton imagination suis moi, j'ai besoin de toi


▬ Je n'ai pas peur... Qui es-tu ?


Evidemment, je parlais à voix haute comme si j'étais réveillé, mais la vérité c'était que je ne l'étais pas réellement. Je semblais être entre le réveil et le sommeil puisque je pouvais tout à fait interagir avec quiconque qui me parlait, même si mes réponses n'avaient pas de sens au final.

C'était avec maladresse que je me heurtais à un rocher, pendant que je m'avançais automatiquement vers un arbre. La louve s'était cachée. Mon rêve me faisait bouger sans que je n'ai l'intelligence de faire attention à ce que je faisais. Cette fois-ci la douleur était assez représentative de la réalité pour que je me fasse happer au monde réel et non du monde imaginaire... et insultais ce maudit galet comme si tout était normal.
  

▬ Itaii... Saleté ! Qu'est-ce que... Je fais ici ?


Vérifiant si mon pied allait bien, je regardais tout autour de moi. Brusquement pris d'un frisson, j'enroulais mes bras autour de mon torse. Mes phalanges s'étaient presque blanchies lorsque je serrais les pans de mon pyjama sur mon corps. Le froid me mordait la peau à tel point que ça devenait un peu douloureux. Je commençais à grelotter de froid tout en étant perturbé par mon réveil si brutal. Ce rêve était complètement étrange. Il avait l'air si réel... D'ailleurs, j'étais au même endroit et ça commençait à me troubler encore plus.

▬ Qu'est-ce que je fous ici sérieusement ? A quoi ça rime ?


En effet, je me parlais à moi-même comme si la réponse allait tomber du ciel et m'atterrir en pleine fraise pour me rafraîchir les idées. La magie nocturne. N'importe quel mec serait au fond de leur pieux en train de fantasmer sur de belles minettes, voire minets, ou je ne sais trop quoi. Et, il y avait moi, seul, perdu en pleine forêt. Oui, tout était normal, j'étais Hiiro Daiki. Savourez mon sarcasme à un moment pareil. Maintenant... comment retourner chez moi ? En m'assommant pour redevenir somnambule ?



Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 18:00
[dans le rêve]

le voilà qui déambule dans les rues tous en blanc vêtu, un peu comme une âmes égarer. Une âmes en peine hors il en était rien. C'est juste un somnambule dirigé par la plus vile des créatures, une succube.

Quand à moi je suis devant lui, puis bien plus loin un peu comme de la brume. Je marche ou bien vole, je ne saurais dire comment il voit la situation. Le moment où il est dans la forêt je sais qu'il y ai belle et bien. Il commence à me parler. Je lui répond bien évidement d'une voix guttural, vu que je suis sous ma forme de louve.

«  Je suis une créature en danger, j'ai besoin de ton aide... suis mois retrouve moi... ne m'oublie pas »

Puis voilà que le rêve s’arrête, la louve part en fumé et lui il est tous simplement dans un tenu légère en plein milieu du lieu de son rêve. Il peste contre lui même. Je ne sors de mon bosquet. Il ne peu toujours pas me voir, puis une fois qu'il étais bien réveiller j’apparus un peu plus loin en courant entre les arbres un peu si je passer devant lui et normalement il devrai me suivre ou bien essayer de communiqué s'il ne le fais pas j'ai un plan b. Je tourne ma tête vers lui, et le fixe restant droite, majestueuse.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 18:56
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia375 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Génial ! Rappelez-moi pourquoi je me retrouvais dans des situations pareilles ? Ah oui. J'oubliais. J'avais la poisse qui me collait au train. C'était donc tout à fait normal que je sois dans une forêt à la con que je ne connaissais même pas d'ailleurs. J'étais un tout petit nouveau dans le pays, après tout. Qu'on m'explique pourquoi je me réveille ici ? Était-ce parce que je suis devenu miraculeusement un somnambule alors que je ne l'étais pas depuis hier ? Etais-je stressé ? Traumatisé ? Qu'en savais-je ! C'était quoi ce bordel ?

Je fronçais les sourcils en pestant contre mon destin et m’ébouriffais la tignasse en m'énervant contre moi-même. Qu'est-ce qui n'allait pas chez moi ? Ce froid me perturbait davantage puisque je ne semblais plus maître de mes pensées. D'ailleurs, c'était quoi ce truc ? Il y avait une espèce de brume qui se dessinait devant moi puis qui s'éloignait.

▬ Mais qu'est-ce... ?


Soudain, j'entendis des bruits dans les feuillages morts. Je me retournais pratiquement partout pour savoir d'où ils provenaient. Une silhouette. Saloperie ! Une de mes mains se plaqua sur ma hanche droite, croyant trouvé mon Colt, mais il n'y avait rien. Je me forçais à devenir plus attentif et tendais mes oreilles. Mes yeux lorgnaient les environs comme un rayon X avant de croiser à nouveau la chose étrange qui me jouait de sales tours.

▬ Huh... Woh ! T'as intérêt de sortir de ta cachette ou j'te pète la gueule !


Evidemment, le seul truc que j'avais trouvé pour me protéger était une grosse branche asséchée que j'avais trouvé par terre. Mes mains serraient fortement ma poigne comme si je m'attendais à ce qu'une balle de baseball allait surgir de nul part. Les lèvres pincées, je fendis plusieurs fois l'air avec ma branche avant de m'apercevoir une belle femme dans la pénombre. C'était quoi ce délire ?

▬ ... T'es une dame blanche c'est ça ? Si c'est le cas, j'ai pas de voiture pour que tu m'exploses la gueule. Tu sais ?



HS : Évite de mettre des couleurs pétantes, stp, ça fait mal aux yeux. o:
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Mer 27 Juin - 0:34



Je suis toujours dans son rêves, même si il est entrain d'en sortir petit à petit, je libère mon emprise pour pouvoir devenir la louve de son imagination. Je peut le voir, il est énervé, il ce fais mal en plus et ce demande ce qu'il fait là. C'est bien normal, puis je passe en louve blanche est me cache derrière le feuillage mord, tous en faisant du bruit bien évidement et hausse un sourcil en l'entendant. Me péter la gueule, est bien il est bien violent. Enfin soit je vais pas le faire mariner trop longtemps. Je sors alors en louve puis je voie bien qu'il ne me voie pas. Je baisse la tête et repart dans les feuillage pour muter en humaine. J'avais une robe blanche immaculé ce soir. Une simple coïncidence d'ailleurs.

Je le regarde brandir son arme et il me fait rire. Il est mignon en faite ce môme. Je souris alors et sors de la pénombre pour le regardais de plus près. Un asiatique, il sont tous mignon pour moi, mais lui il avait un truc qui m'avait attiré... je ne saurais dire quoi avec exactitude. Je garde alors mon sourire et m'approche tous en ricanant un peu.

«  est bien en voilà des mots vulgaire pour si petit être ? Je ne suis point la dame blanche je te rassure je suis juste une jeune femme de passage dans ses bois sombres et toi que viens tu faire dans un endroit aussi isolé pied nu et en tenu plus que légère ? »

je garde mon sourire faisant semblant de jouer l’innocente, ce que je fais très bien d’ailleurs. Puis je me rapproche un peu plus mon aura de succube légèrement là ce qui va le détendre et surtout le rendre un peu toute chose envers moi. Ce que je cherche d’ailleurs.

«  tu semble perdu ? Tu as suivie quelqu'un ? »

je fais mine de regarder au alentour...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 29 Juin - 14:32
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia623 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
L'étrange silhouette se dessinait davantage sous mes yeux interrogateurs jusqu'à ce que je remarque les détails. Un teint pâle, une longue robe blanche, de longs cheveux noirs et une curieuse atmosphère. Elle était sortie de la pénombre et me regardait longuement. Je voyais deux grandes billes éclatantes qui brillaient dans son regard. Un bleu lapi-lazuli ou un vert bouteille, je ne pouvais pas trop le discerner à cette distance, mais il était clair qu'elle me fixait. Cette situation me paraissait un peu menaçante dans cette forêt. A moins que mon instinct me dictait trop vite de survivre face à ça ? D'ailleurs, voulait-elle me tuer ? Je l'ignorais encore.

Son sourire s'élargissait et je croyais entendre... un rire. Un rire ? Qu'est-ce qui avait de drôle ? Si ce n'était que mon arme qui se trouvait être... une simple branche d'arbre, peut-être que ça avait l'air comique. En même temps, comment pouvait-on se défendre avec ça contre une femme ? Ou soyons tous fous voire réalistes, contre une créature qui n'était pas humaine ? C'était risible et inutile, je le savais. Mais, avais-je vraiment le choix ? J'étais en pyjama et pieds nus !

▬ Hé bien ? En voilà des mots vulgaires pour un si petit être ? Je ne suis point la dame blanche, je te rassure... Je suis juste une jeune femme de passage dans ses bois sombres. Et toi ? Que viens-tu faire dans un endroit aussi isolé, pieds nus, et en tenue plus que légère ?


Elle s'approchait doucement et moi, je tenais ma pauvre branche entre les deux mains et la pointais avec. Mon pied droit effectuait un pas en arrière. Me voilà dans une posture méfiante et sur la défensive. Elle était curieusement étrange.

▬ Je ne suis pas petit. Si vous n'êtes pas une dame blanche, alors, qui êtes-vous ? Et n'approchez pas !


Une dame de passage dans les forêts ? Mais oui, à qui le dit-on ! Je la quittais quelques secondes du regard en regardant par terre pour réfléchir à sa question et à ma situation.

▬ Eh bien, je...


Je tentais à nouveau de comprendre dans quel pétrin je venais de me fourrer. Je m'étais réveillé ici comme par magie. Et comme par hasard, je n'étais pas seul... C'était étrange. Ce rêve. Ce loup blanc...

▬ tu semble perdu ? Tu as suivie quelqu'un ?


▬ Je ne suis pas perdu, je suis dans une forêt norvégienne ! Et ouais... on peut dire ça. Je cherche... quelqu'un. Et vous, que faites-vous ici ?


Je feignais de ne pas être perdu, étant donné ma méfiance envers elle. Peut-être qu'elle ne risquera pas de faire quoi que ce soit ou m'attaquera si jamais, elle sait que je n'étais pas seul. Cependant, son approche était... curieuse, presque rassurante. C'était comme si mon corps se calmait tout seul ; le battement de mon coeur, mes nerfs, ma respiration... Je soupirais de dépit. Était-ce un charme ? Une vampire, peut-être ? Je savais que les créatures obscures étaient sacrément douées pour ce genre de choses.

▬ Je ne vais pas dire "qui vous êtes ?" mais "vous êtes quoi" ? Je ne pense pas que vous êtes ici pour regarder les étoiles. N'est-ce pas ? Vampire ? Loup-garou ? Démon ? Ou peut-être sorcière ? Ou... une bouffeuse de chaire humaine ? disais-je en grimaçant. Si c'est ça, je suis sûr que je suis dégueulasse en goût. Je fume. Je bois. Je mange n'importe quoi. J'ai que des muscles, ça doit être hyper élastique pour mâcher. Eurk.




Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Sam 30 Juin - 20:57
Voilà que j'étais de nouveau humaine, assez étrange que cela puisse paraître je suis une femme très avenante et pas tous le temps manipulatrice. Oui il faut pas que du faut pour avoir sa victime après tous. Je peux sentir la peur dans les pores de ma peau. Cela ne m'empêche pas de continuer d'avancé droit vers lui ne le lâchant pas des yeux. Je dois garder un minimum de contrôle tous de même. Je pourrais lire dans son esprit, mais entre nous je n'aime pas du tous faire ça... en plus je suis qu'une demis succube du coup je lis oui... mais les pensée ne son pas claire comme de l'eau, elle ne sont pas limpide... elles ont plus trouble en un sens, ça donne plus mal au crane qu'autre chose.

Puis plus je me m’approcher plus il me faisais rire, que croyais t'il me faire avec un bâton. Enfin je ne ris pas longtemps gardant mon contrôle visuel. Il ne pouvais ne pas me regarder c'est pour cela que la succube est redoutable, une fois le lien visuelle fait il y a qu'elle qui peut le rompre.

«  tu n'as pas à être aussi méfiant ? Je ne te ferais pas de mal je t'assure. Je ne suis pas une mauvaise personne, surtout que là je suis en position de force au vu de votre tenu et de votre arme »

je m'arrête net devant lui et l'observe en gardant mon sourire. Il étais plus du tous en coin, il étais plus doux et compatissant. Tous en croisant les bras sur ma poitrines je le regarde toujours, compter t'il lâcher cette branche ridicule un jour, où faillais t'il que je l'a lui face lâcher moi-même.

«  je ne bouge pas de là où je suis... qui je suis ? Est bien une jeune fille dans une forêt entrain de ce balader qui ce nomme Bloody Wolfia et vous charmant jeune homme qui êtes vous ? » 


je vis qu'il quitta mon regard et je fis de nouveau pression en son subconscient pour qu'il me regarde à nouveau. Il est entonnement fort pour un humain, de base on ne peut pas lâcher mon regard comme-ça. Je souris pour moi même. Il n'a toujours pas compris que c'est moi qui l'ai mené ici.

(Image de rêve)
C'est très bien ainsi... pour le moment puis je lui envoya une image identique à celle de la scène de maintenant à la différence qu'une louve blanche passe devant lui telle un fantôme en lui parlant dans la tête .
«  Pourquoi ne viens tu pas ? J'ai besoin de toi ? »

( fin de l’image du rêve)

puis Revenu à la réalité elle n'étais plus là... je le regarde puis garde mes bras croisé. Ça réponse me plaît bien.

«  est bien moi je ne suis pas perdu non plus... je me ballade souvent dans la forêt la nuit, elle m’apaise m'enivre de cette flamme que je n'ai pas en journée. Je voie, est où est cette personne ? Elle vous à donné rendez-vous ? Si vous voulez je vous laisse ? »

hors mon contrôle mental est toujours là du coup il le ressent au fond de lui normalement, que je ne devrais pas partir. Je sentais mon attraction faire un petit bonhomme de chemin en lui. Il ce calmé petit à petit.

«  ah ce que je suis ? Ah oui c'est sur que je peux très difficilement me faire passé pour un humain. Je suis une créature surnaturel en effet est ce que vous me dite m'offance je ne suis pas du tous une de c'est créature. Je ne peu néanmoins vous en dire plus. Je suis juste une fille à la recherche d'une nouvelle vie, est qui fuis son passé voilà tous »

je continue de le regardais sans en dire plus … je pense que ce que je viens dire va faire son petit bout de chemin tous seul dans sa frêle tête d'humain.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Juil - 1:21
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia823 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
Cette jeune femme ne me disait rien qui vaille. Je ne savais pas si je commençais à psychoter pour rien, pour ma vie, peut-être ou je me faisais du mourront inutilement. Après tout, il n'y avait rien qui me confirmait qu'elle devait être dangereuse, non ? Et alors ? L'habit ne fait pas le moine comme on le disait si bien. Les apparences étaient parfois trompeuses. Il y avait encore d'autres, mais je séchais pour en trouver de nouveaux dans un froid pareil. Je flippais ? Je stressais ? J'affabulais ? Peut-être bien que oui. Peut-être bien que non. D'ailleurs, ce n'était pas du tout normal que je me retrouve ici sans aucuns souvenirs. Qui n'aurait pas stressé dans ma situation, surtout en pleine nuit, en pyjamas ? D'ailleurs, en y repensant, il faisait très froid. J'étais assez frileux de base, mais là, étant blessé, c'était pire.

Je serrais ma branche inconsciemment en essayant d'oublier ce froid qui me mordait violemment la peau. Les brises s'amusaient à me fouetter au visage comme de parfaites sournoises pour me rappeler à l'ordre. C'était d'ailleurs à cause d'elles que je frissonnais en pensant à d'autres choses que cette personne en face de moi, comme ma douleur qui revenait à la surface par exemple.

▬ Tu n'as pas à être aussi méfiant ? Je ne te ferais pas de mal je t'assure. Je ne suis pas une mauvaise personne, surtout que là je suis en position de force au vu de votre tenu et de votre arme


▬ Ah oui ? Et comment en être sûr ? Tu apparais de nul part, c'est pas normal... "Position de force" ? "De ma tenue" ? C'est moi ou ça sonne comme une menace ? dis-je en bougeant ma branche sous son nez, un peu scandalisé. Tu es encore plus suspecte !


Je m'emportais légèrement en essayant cette fois-ci de comprendre où elle voulait en venir. Elle était immobile en ayant les bras croisés, ça me laissait le temps de réfléchir en attendant à ce que je ferais. Je ne lui lâchais pas du regard, en étant encore sur la défensive et marchais lentement sur le côté. Il fallait dire que ce froid m'agaçait plus que lui parler, car j'essayais de me parer du vent grâce à un gros arbre. Au moins, là, j'aurais moins froid grâce à son tronc qui me protégeait des bourrasques et je l'écoutais silencieusement.

▬ Je ne bouge pas de là où je suis... qui je suis ? Est bien une jeune fille dans une forêt entrain de ce balader qui ce nomme Bloody Wolfia et vous charmant jeune homme qui êtes vous ? »


▬ Ok. Hiiro, répondis-je évasivement pour ne pas révéler entièrement mon identité.



«  Pourquoi ne viens tu pas ? J'ai besoin de toi ? »


Cette image était apparu dans mon esprit comme un flashback. Je me secouais la tête en fronçant les sourcils. C'était encore cette louve... Serais-je devenu fou ?

▬ est bien moi je ne suis pas perdu non plus... je me ballade souvent dans la forêt la nuit, elle m’apaise m'enivre de cette flamme que je n'ai pas en journée. Je voie, est où est cette personne ? Elle vous à donné rendez-vous ? Si vous voulez je vous laisse ? »


▬ Cette flamme ? Je préviens juste qu'il fait au moins 16°c en ce moment... Tu dois avoir le feu aux fesses pour ne pas le sentir ce froid. Eh bien, je l'attends... Oui. Non... !


Était-ce une bonne idée de faire comme si j'attendais quelqu'un ou pas ? Et si jamais, je ne retrouvais plus mon chemin ? C'était compliqué comme situation. Au fond, je voulais savoir ce qu'elle me voulait. Et si, elle connaissait ce qui m'arrivait ?

▬ ah ce que je suis ? Ah oui c'est sur que je peux très difficilement me faire passé pour un humain. Je suis une créature surnaturel en effet est ce que vous me dite m'offance je ne suis pas du tous une de c'est créature. Je ne peu néanmoins vous en dire plus. Je suis juste une fille à la recherche d'une nouvelle vie, est qui fuis son passé voilà tous


▬ Oh. Vraiment ? J'avais donc raison... Pourquoi ne pas me dire ce que tu es ? Attends, me dis pas que c'est toi qui m'a emmené ici ? Tu es responsable de mon "somnambulisme" n'est-ce pas ? C'est toi, qui est en danger et qui a besoin d'aide ? Pourquoi moi ? Je ne suis qu'un humain, déblatérais-je d'un coup en comprenant ce qui m'arrivait et en écarquillant les yeux.


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 23:09
je suis juste devant lui, je marche doucement gardant mon regard dans le siens. Il devais rester sous mon contrôle, mais en aucun cas il devais savoir que c’était moi qui l'avais mener ici. Je suis douer en ce domaine donc je ne me fait pas de souci pour ça. Je continue d'approcher de plus en plus d'un pas nonchalant comme à mon habitude. Je ressentais toute ses émotions et je m'en nourrissais secrètement. Ya a pas que l’énergie qui anime le désir d'une succube il y a tous ce que la victime ressens avant et après. Je souris un peu plus.

«  non je ne suis pas une menace , c'est juste une constatation. Je ne vous connais point et je voie juste ce qu'il y a en face de moi. Une personne de sexe masculine avec un baton entre les mains et qui plus est assez peu vêtu et sans chaussure. Un truc de base improbable dans une forêt dans cette heure et étant donner que je suis non humaine et que vous vous l'êtes il est sur que si je désire vous faire du mal ce que je précise n'est point mon cas est bien je pourrais le faire sans grande difficulté » je dis tous cela d'une voix tous à fait calme limite chantante. Une voix limite ensorcelante et douce.

Je peux ressentir qu'il était sur c'est garde et qu'il me suspecter d'être son enemis qui ne le serais pas dans une tel situation. Je ne m'approche plus de lui étant bien assez prêt et puis il m'avais ordonner de m'arrêter.

« je suis enchanté de faire votre connaissance Hiiro »

je ne m'attarde pas plus moi non plus et le regarde de plus en plus. Il avait la chaire de poule et tremblé au bon dieu, beh oui c'est un humain il ne ressens pas le froid comme nous autres les loups. Je réfléchie tous ne bougeant pas de là où je suis pour trouvé une solution à ce petit problème. Puis je lui est envoyer une image de loup et ne bouge toujours pas.
«  vous me faite rire avec vos propos, est bien je n'ai pas le feu au fesse... c'est juste que nous les surnaturel ne ressentons pas le froid comme vous les humains. Nous avons une température corporel différente de la votre voilà tous et oui la nuit je peux me ressourcer sans entendre le moindre bruit, juste le bruit du vent et pas ce soleil qui te brûle les yeux à chaque fois que tu passe quelque part. Donc oui je préfère la nuit et au vus de comment vous trembloté, il semblerai que vous avait froid. Est je voie est bien cette personne est pas très sympas de vous faire attendre ici dans un froid pareil. »

oui bon ok... je me traite toute seul, mais je n'ai jamais dit que j'étais une sainte non plus. Ce n'ai qu'une victime, un pions un jouet rien de plus je ne dois pas avoir de compassions pour lui... oh puis merde je suis trop gentille.

«  je reviens dans une minute »

je pars un peu plus loin pour aller chercher mon long manteau noir de cuir et me rapproche pour le lui tendre

«  tenez enfilé ça... je pense que vous vous sentirez bien mieux »

puis je me replace au même endroit que tous à l'heure. Je pense que j'en ai trop dit... mais putain il m'arrive quoi avec cet humain... oh est en plus il est perspicace, il peu beaucoup plus me servir que prévu. Mais je ne le laisserais pas me démasquer comme ça.

«  qui moi ? Est pourquoi j'aurais fait ça ? Est puis je suis pas sans cœur si je vous avez amené ici je vous aurais au moins laisser vous habiller plus chaudement. Je ne suis pas un monstre tous de même, est je vais t'arrêter tous de suite je ne suis pas en danger et si c’était le cas pourquoi j'aurais fait appel à un humain »

mon ton commencé à monté et ma puissance ce faire sentir. Mon aura était plus puissante. Mais étant humain il ne pouvais pas savoir de qu'elle créature c'est il pouvait juste sentir une puissance s’élever pas loin de lui.

«  tu veux savoir qui je suis ? Hein ? » je me rapprocher de lui est ne m'arreté pas cette fois et montra mes yeux rose et violet. Puis je me mis à quelque centimètre de son visage un sourire un coin sur mes lèvres.

«  je suis une succube, je suis la plus perverse, séduisante et dépravé des créature surnaturel voilà ce que je suis... mais franchement vous croyais que je peux dire cela et que la personne ne ce barre pas en courant après ? Voilà pourquoi je me balade la nuit, il n'y a personne qui me tourne autour à cause de mon pouvoir et je suis trenquil... voilà vous connaissais la vérité »

je garde mes mains croisé sur ma poitrine gardant ses yeux rivé au miens. Il devait être confus vu que la succube était là et non la louve. En même temps du coup bien jouer Bloody car ce jeune homme recherche une louve blanche et étant succube je ne peut techniquement pas me transformer la créature recherché.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 423
Age : 25
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 15:41
DAIKI Hiiro & BLOODY Wolfia1404 mots
TROUBLANTE ATTRACTION
▬ Ah oui ? Et comment en être sûr ? Tu apparais de nul part, c'est pas normal... "Position de force" ? "De ma tenue" ? C'est moi ou ça sonne comme une menace ? dis-je en bougeant ma branche sous son nez, un peu scandalisé. Tu es encore plus suspecte !


▬   non je ne suis pas une menace , c'est juste une constatation. Je ne vous connais point et je voie juste ce qu'il y a en face de moi. Une personne de sexe masculine avec un baton entre les mains et qui plus est assez peu vêtu et sans chaussure. Un truc de base improbable dans une forêt dans cette heure et étant donner que je suis non humaine et que vous vous l'êtes il est sur que si je désire vous faire du mal ce que je précise n'est point mon cas est bien je pourrais le faire sans grande difficulté


▬ Ah oui ? Je n'ai pas peur de toi ! Et comme je viens de le dire, tu es encore suspecte !


Elle paraissait très énigmatique. Se jouait-elle de moi ? Etait-ce une parade pour me faire baisser ma garde ? De toute manière, je risquais juste de l'égratigner ou voire la piquer un peu si je la frappais avec mon bâton. A moins que je ne l'embroche avec, et je me demandais bien ce que ça pourrait bien faire. Dans les deux cas, je ne préférais pas le vérifier. J'ignorais totalement quel genre de chose était en face de moi. Elle pouvait être absolument tout et n'importe quoi sauf un zombie ou un Wendigo. Apparemment, je l'avais vexée puisqu'elle ne mangeait pas de chaire humaine. Non... Je me souvenais aussi qu'elle ne pouvait pas non plus être une vampire, un sorcière, une démone ou une louve-garou. Alors, qu'est-ce qu'elle pouvait être dans ce cas-là, ici présent ?

▬ je suis enchanté de faire votre connaissance Hiiro


▬ Moi, je n'en sais rien. Si c'est un enchantement ou un traquenard.


▬ vous me faite rire avec vos propos, est bien je n'ai pas le feu au fesse... c'est juste que nous les surnaturel ne ressentons pas le froid comme vous les humains. Nous avons une température corporel différente de la votre voilà tous et oui la nuit je peux me ressourcer sans entendre le moindre bruit, juste le bruit du vent et pas ce soleil qui te brûle les yeux à chaque fois que tu passe quelque part. Donc oui je préfère la nuit et au vus de comment vous trembloté, il semblerai que vous avait froid. Est je voie est bien cette personne est pas très sympas de vous faire attendre ici dans un froid pareil.


▬ Je vois... Un avantage pour ne pas ressentir le froid. Bien sûr que j'ai froid, il fait 16°c ! On est d'accord, elle n'est pas très sympa cette personne. Elle aurait pu me laisser m'habiller par exemple, grommelais-je en levant les yeux au ciel.


Cependant, elle pouvait peut-être ne pas comprendre mon agacement vu que je me retrouvais ici moi-même. A moins qu'elle y était pour quelque chose ! De toute manière, il n'y avait que nous deux dans les parages...

▬ je reviens dans une minute


Je fronçais mes sourcils de confusion. Comment ça, elle revenait dans une minute ? Curieux, je me penchais pour l'espionner mais elle s'était un peu trop éloigné et je ne l'avais plus dans mon champ de vision. Dans ce moment de répit, je me mettais par terre en m'adossant au tronc d'arbre pour me calmer. Ce froid devenait bien trop désagréable à mon goût. Je tremblotais par moment et remarquais de la buée à chacune de mes respirations.

▬  tenez enfilé ça... je pense que vous vous sentirez bien mieux


Méfiant, je regardais son manteau, sa main, son visage et restais quelques secondes immobile. Et puis merde... Je me relevais de tout mon long à l'aide du tronc et d'un geste vif, je prenais le manteau farouchement.    

▬ Merci ?


Enroulé dans son manteau, heureusement qu'il était plus large qu'elle puisque je pouvais m'y loger sans grande difficulté. Quoique. Le manteau me serrait un peu aux épaules et aux bras. Qu'importe. Je m'emmitouflais du mieux que je pouvais et inspirais d'aise.

▬ ... Pourquoi ne pas me dire ce que tu es ? Attends, me dis pas que c'est toi qui m'a emmené ici ? Tu es responsable de mon "somnambulisme" n'est-ce pas ? C'est toi, qui est en danger et qui a besoin d'aide ? Pourquoi moi ? Je ne suis qu'un humain.


▬   qui moi ? Est pourquoi j'aurais fait ça ? Est puis je suis pas sans cœur si je vous avez amené ici je vous aurais au moins laisser vous habiller plus chaudement. Je ne suis pas un monstre tous de même, est je vais t'arrêter tous de suite je ne suis pas en danger et si c’était le cas pourquoi j'aurais fait appel à un humain


▬ Oui ! Parce que nous sommes les seuls dans cette forêt, mise à part la faune et la flore. Va dire ça aux mômes qui croient encore au Père Noël, pas à moi ! J'arrête pas de... d'avoir ces trucs... ces flashbacks de louve blanche, dis-je en réfléchissant encore tout en tapotant sur ma lèvre inférieure, soufflant de temps à autre pour réchauffer ma paume.


Tout en parlant, je ressentais l'atmosphère se modifiait du tout au tout. Elle devenait plus pesante, presque menaçante. Je ne saurais dire ce qui se passait. Mon instinct me faisait relever les yeux sur cette personne qui me faisait face. D'un coup, cette dernière me fonçait littéralement dessus en montrant la vivacité de ses prunelles. En effet, là, c'était pas du tout une humaine... Attaquait-elle ou pas ? Je n'avais plus de temps pour réagir à son approche.

▬    tu veux savoir qui je suis ? Hein ?


Sa question était peut-être sans réponse, puisqu'elle se retrouvait bien trop près de mon visage. J'avais automatiquement retenu ma respiration et me plaquais davantage contre le tronc par pur réflexe. Mais, je ne la quittais pas des yeux en hochant simplement la tête.

▬ je suis une succube, je suis la plus perverse, séduisante et dépravé des créature surnaturel voilà ce que je suis... mais franchement vous croyais que je peux dire cela et que la personne ne ce barre pas en courant après ? Voilà pourquoi je me balade la nuit, il n'y a personne qui me tourne autour à cause de mon pouvoir et je suis trenquil... voilà vous connaissais la vérité


▬ ... Une succube ? Je ne comprends plus rien. T'es pas cette louve blanche dans mon rêve ? A moins que...


Je me détendais légèrement. Une succube, ce n'était pas plus mal comme confrontation. C'était une sorte de démon de luxure. Comment en avoir peur ? Tant que ce n'était pas un démon pur et dur, je ne risquais pas plus que ça. Sauf si elle se mettait à me pomper l'énergie vitale ou à devenir démoniaque sans aucune raison. Après tout, ça restait un démon. Je devrais quand même rester sur mes gardes, mais mon petit doigt me disait que j'avais une ouverture.

▬ ... Je sais ce que vous êtes capables de faire, vous les succubes. Je suis quasiment sûr que c'est toi qui m'a ramené ici. C'est juste une illusion, c'est ça ? Je ne suis pas somnambule, mais que depuis ce soir. Comment explique-tu cela ?


Je l'approchais doucement et tendais ma main gelée vers sa joue pour la toucher. J'ignorais si ce geste pouvait l'offenser ou la faire réagir au quart de tour, mais je voulais vérifier juste une chose... Sa température. Sa joue était agréablement chaude. Mes doigts bougeaient sur sa peau et je souriais en remarquant que ce qu'elle disait, était vraie. J'en profitais de cette douce chaleur pour réchauffer ma propre main juste quelques instants.

▬ ... Tu es comme un radiateur ambulant.



Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 304
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro pour vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Notre belle Capitale :: Vos balades :: Les forêts-