AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sauvetage par un bon samaritain | Hiiro

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 6 Juin - 22:20
Sauvetage par un bon samaritain

Voila plusieurs jours que j'étais arrivé a présent à Oslo, j'avais pris mes marques dans mon nouveau manoir et il fallait dire que j'y étais plutôt bien  c'était de loin le plus beau que j'ai pu avoir en tout cas, la modernité a du bon. Je travaillais chaque jour dans l'institut Godfrey gérant mon entreprise tout en gardant un oeil sur mon fils dont j'avais retrouvé la trace. En cette soirée j'avais décidé d'aller voir où était son second travail afin de voir si ce lieu était plus propice à le rencontrer du moins à provoquer la rencontre.

J'arrivais dans le hall d'entrée de ce club qui m'avais plutôt chic rien que de l'extérieur et qui semblait avoir une très bonne réputation dans la ville car beaucoup de mes collaborateur me conseillait d'aller y jeter un coup d'oeil, les filles y étaient sublimes parait-il. Je regardais autour de moi, repérant un peu les lieux quand soudainement je vis un vampire en train d'attaquer le vigile clairement humain afin de pouvoir récupérer l'argent de la caisse de l'hôtesse d'accueil. J'approche alors dans le dos du vampire le tirant par le t-shirt assez fermement.

"Il y a un problème peut être ?"
Codage par Libella sur Graphiorum


Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : PDG de Godfrey Institut
Localisation : En ville
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


"Et tes yeux qu’implorent mon pardon
Je n’me laisserai pas attendrir
Il n’y a pas d’raison de dire non
La lune va bientôt s’enfuir
J’veux qu’on baise."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 7 Juin - 0:22
DAIKI Hiiro & GODFFREY Roman460 mots
SAUVETAGE PAR UN BON SAMARITAIN
Je commençais à faire ma ronde dans le PNC pour m'assurer que tout roulait comme sur des roulettes. Chaque agent de sécurité semblait être à leur poste aujourd'hui, je les saluais d'une simple poignée de main et une tape sur l'épaule pour ensuite continuer ma discussion professionnelle au téléphone. Je devais dire que Lilith me donnait énormément de travail à faire, bien que je ne m’en plaigne pas réellement, elle me devait les moyens pour y parvenir. Voilà pourquoi la surveillance s’était accrue dans l’enceinte des lieux. Bien entendu, je tenais absolument que tout se passe comme prévu, que ça soit les entrées et sorties dans le PNC, le programme de chaque Syclista et des membres, et pour finir l’ordre qui y règne. Je passais tout au peigne fin. Les moindres recoins de ces murs, je les connaissais à présent par coeur.

Cependant, il y avait quelque chose qui clochait. Cette ville était étrange. A moins que ça ne soit ses habitants ? Je disais ça puisque l'on venait de m'alerter une menace à l'oreillette. J’entendais également des voix affolées dans le hall pendant que je dévalais les marches d’escalier. Interrompant ma discussion où je manageais mon équipe, je décidais d’aller vérifier moi-même ce qui se passait à l'étage inférieur. Surprise ! Un type m’agressait une fois qu’il soit dans mon champ de vision.

Instinctivement, je tentais de m’en protéger en bloquant rapidement son bras et je l'insufflais un coup de poing - coup qui ne le fit pas grand-chose mise à part le faire reculer avec un sourire. Tiens ? En métal, le type ? J'aurais pu lui mettre un K.O imminent en plein dans les castagnettes mais trop tard. Il semblait vouloir de l’argent mais hélas, il n’en aura rien. Je dégainais mon arme à mon tour en me glissant au comptoir pour protéger les pauvres hôtesses qui geignaient de peur. Ces dernières s’accrochaient à mon bras tout en se cachant dans mon dos.

▬ Plus un geste ou je tire, tonnais-je en pointant mon Colt sur mon agresseur.


Curieusement, un homme venait se joindre à notre altercation, mais il semblait être un client. Je le trouvais plutôt assuré pour faire ce genre d’élan d’héroïsme. Un de mes agents m’aidaient à récupérer les hôtesses pour les mettre à l’abri dans la salle réservée au personnel. Bien. Pour le moment, j’espérais qu’il n’y aurait pas mort d’homme. Mais, je dévisageais les deux hommes à l’entrée. Il y avait quelque chose qui clochait. D’ailleurs, je n’avais pas rêver, il disait « être ». Pour quelle raison parlait-il si bizarrement ?

▬ Qui êtes-vous ? Eloignez-vous de cet individu, ça pourrait être dangereux,  dis-je au curieux personnage qui semblait vouloir m’aider.




Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 590
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Juin - 20:07
Sauvetage par un bon samaritain



Le plus drôle c'est que ce type asiatique est persuadé que son arme va faire quelque chose contre le vampire qui se dresse face à lui. Les humains ont de l'humour c'est dingue... C'était déjà très humoristique de le voir essayer de le frapper. On dirait une brebis entrain de charger un taureau. J'approche dans le dos du vampire en demandant si il y a un problème. Le vampire est clairement plus jeune que moi je le sens à plein nez, un transformé fraichement qui se croit tout puissant avec ses pouvoirs... pathétique. Un des gardes du corps emmène les hôtesses en sécurité. Bon réflexe ce sont des humains mais ils ne sont pas trop débiles encore ça va. Je regarde le petit humain qui me conseil ou m'ordonne de m'éloigner en me disant que ça peut être dangereux... mais c'est pour lui que ça va être dangereux.

"Reculez plutôt c'est pour vous que cela devient dangereux... votre arme ne sert à rien sur cet homme croyez moi"

C'est alors que je sens le vampire en carton sauter sur l'humain, j'utilise ma rapidité vampirique pour me glisser juste entre les deux et projeté l'attaquant contre le mur, puis j'arrive de nouveau avec une rapidité invisible à l'oeil humain a lui pour le plaquer contre le mur en le tenant par le col.

"Tu ferai mieux de te calmer petit... et de partir très vite d'ici avant qu'on soit obligé de te faire disparaître... qui est ton créateur il me semble que je le connais vu ton odeur ?"

Je regarde le vampire qui ne semble pas vouloir parler.
Codage par Libella sur Graphiorum
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : PDG de Godfrey Institut
Localisation : En ville
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


"Et tes yeux qu’implorent mon pardon
Je n’me laisserai pas attendrir
Il n’y a pas d’raison de dire non
La lune va bientôt s’enfuir
J’veux qu’on baise."
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juin - 23:31
DAIKI Hiiro & GODFFREY Roman638 mots
SAUVETAGE PAR UN BON SAMARITAIN
Le plus curieux dans l'histoire, c'était le fait que ni mon pseudo-agresseur ni mon pseudo-allié ne me donnaient une raison particulière pour leur présence parmi nous, si ce n'était que le fric de l'entreprise qui intéressait l'un des deux. Mais encore ? Comment son entrée s'était-elle déroulée dans la bonne procédure alors qu'il était louche depuis le départ ? Peut-être qu'un des agents de sécurité n'avait rien remarqué de suspicieux avant qu'il ne se mette à devenir agressif. Je ne pouvais pas vraiment répondre à ces interrogations.

Mais une chose était sérieuse et certaine. Ces deux-là étaient bizarres. Je ne les sentais pas du tout, en vérité. Je devais vous avouer un truc, mon instinct s'était alarmé sans que je ne sache pourquoi. Mon arme ne voulait pas être abaissé une seule seconde. Pour tout vous dire, mon doigt me démangeait cruellement, posé délicatement sur la détente... J'avais déjà tiré le chien en arrière en position de tir avec mon pouce. Il ne me manquait plus qu'une légère pression pour que le chien relâché puisse débloquer la balle du canon. Et... PAN !

▬ Plus un geste ou je tire !


▬ Reculez plutôt c'est pour vous que cela devient dangereux... votre arme ne sert à rien sur cet homme croyez moi.


▬ ... Comment ça ?


Soudain, mon agresseur recommençait son manège pour m'attaquer. C'était quoi son foutu problème ? Je n'eus le temps de lui tirer dessus que je sentais d'étranges courants d'air et de flux floutés bougeaient sous mes yeux. Le type se retrouvait contre le mur et sans rien comprendre, l'autre type qui m'avait adressé la parole le maintenait à présent par le col. Je fronçais les sourcils. C'était quoi ça ? Des vampires ? Je ne semblais pas très ravi de découvrir ce fait et prenais très rapidement des décisions afin d'accroître la sécurité. Décidément, j'allais être servi avec cette ville en terme de surprises.

▬ Sécurisez tout le périmètre, emmenez tous les membres dans la salle principale, et couvrez toutes les ouvertures jusqu'à mon signal. Maintenant ! soufflais-je à mon oreillette pour contacter les dizaines d'agents qui collaboraient avec moi.


Ces derniers se mouvaient d'un simple ordre de ma part et me voilà seul avec ces deux étranges spécimens. Il fallait que je trouve le moyen de régler ce souci. Et très vite avant d'être transformé en pâtures pour bestioles sanguinaires inhumaines.

▬ Tu ferai mieux de te calmer petit... et de partir très vite d'ici avant qu'on soit obligé de te faire disparaître... qui est ton créateur il me semble que je le connais vu ton odeur ?


▬ Qui êtes-vous au juste ? Pourquoi m'avoir aidé ?


Je rabaissais légèrement mon arme bien que ma garde n'était pas totalement baissée. Il fallait dire que mon arme n'était pas simplement une arme comme toutes les autres, non. C'était aussi une arme que je chérissais et nourrissais de balles en argent depuis le jour où j'avais rencontré une créature surnaturelle. Et pas n'importe laquelle, un loup-garou. Je ne saurais dire si mon arme pourrait faire son effet sur ces deux-là, mais je pouvais être capable de m'en servir pour connaître le fin mot de l'histoire.

▬ Deux vampires qui se battent, c'est très étrange. Mais le fait de le faire disparaître est un bon point. Il menace mon entreprise et moi-même, je ne vois pas d'inconvénients à le faire tout de suite.


Et pourtant ! Je tirais sans attendre dans l'épaule du vampire maintenu au mur pour vérifier ça.
MEMENTO MORI... (Souviens-toi que tu es mortel ; souviens-toi que tu mourras.)


Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 590
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 19:38
Sauvetage par un bon samaritain



Et dire que je venais juste pour passer une soirée tranquille entouré de belle nana... et que je me retrouvais a donner des leçons a un bébé vampire... Bon sang quel soirée de merde... si seulement les créateurs de bébé pouvaient s'occuper de leur chérubin ça m'éviterai de me fatigué a le faire pour eux. Rien que pour faire chier son créateur j'avais presque envie de l'embarquer pour lui faire subir des tests dans mon labo... mais bon... il n'était qu'à son premier écart... ce serai cruel... mais qu'est ce que ça me démange. Et évidemment l'humain n'est pas du tout briefer sur les creatures surnaturelles dans une ville comme celle ci cela mériterait bien quelques êtres surnaturelles dans son équipe. Finalement alors que le bébé sangsues tente d'attaquer l'humain je le plaque contre le mur et le maintien fermement, étant un vampire né il ne trouve pas vraiment la force pour se débattre. Le chef de la sécurité fait sécurisez le club entier puis s'adresse a moi. Je lui répond alors.

"Je suis juste un client qui voulait passer une soirée tranquille... mais j'allais pas laisser ce truc nerveux détruire mon havre de paix faut pas déconner."

Le chef de la sécurité baisse un peu son arme sans pour autant la baisser totalement. Il semble plutôt ok pour supprimer le nouveau né mais moi je ne suis pas de cet avis, il faut l'utiliser pour envoyer un avertissement au créateur que je n'hésiterai pas a envoyer en pâtures a des chasseurs de monstres en mettant un contrat sur sa tête si c'est nouveau né continue de faire n'importe quoi. Je m'apprêtais a dire quelque chose mais l'humain tire dans l'épaule de l'attaquant qui se met a hurler. je soupire.

"Ca ce n'était vraiment pas nécessaire ! Il faudrait clairement envoyer un petit avertissement a son petit papounet pour qu'il tienne ses recrues un peu mieux que ça !"

Je le plaque au sol et lui brise le bras violemment. Cela ne va pas le tuer mais au moins le faire souffrir un peu, je lui arrache ensuite la main avec mes dents et balance sa main plus loin, le laissant hurler puis lui glisse ma carte de visite dans la poche.

"Tu va donner cette petite carte a ton créateur cheri ok ? Tu lui dira que Roman Godfrey sais qu'il a recommencer a recruter sans gérer ses petits soldats et qu'il n'a pas intérêt qu'un nouveau né recommence a faire des vagues car ce cher Godfrey va couper le mal à la racine compris petit ?"

Je regarde le vampire qui hoche la tête visiblement très très apeuré, je pense que si il pouvais produire de l'urine sont pantalon serait trempé a l'heure qu'il est.



Codage par Libella sur Graphiorum
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : PDG de Godfrey Institut
Localisation : En ville
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


"Et tes yeux qu’implorent mon pardon
Je n’me laisserai pas attendrir
Il n’y a pas d’raison de dire non
La lune va bientôt s’enfuir
J’veux qu’on baise."
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 22:38
DAIKI Hiiro & GODFFREY Roman778 mots
SAUVETAGE PAR UN BON SAMARITAIN


▬ Qui êtes-vous au juste ? Pourquoi m'avoir aidé ?


▬ Je suis juste un client qui voulait passer une soirée tranquille... mais j'allais pas laisser ce truc nerveux détruire mon havre de paix faut pas déconner.


▬ Mmh... je vois. Il n'y a pas que des vampires cons sur cette Terre tout compte fait. Tu fais partie de l'Elite.


Evidemment, je parlais à moitié sarcastiquement, puisque je n'avais jamais dit que je lui faisais confiance à ce gars (= Roman). Il m'avait peut-être "sauvé" les miches sur le coup, mais j'aurais pu lui (= le vampire-né) faire sa fête si ça ne tenait qu'à moi. Ce n'était pas la première fois que je me sortais dans une situation critique comme celle-ci. J'avais l'habitude. M'enfin, j'admettais qu'Haven était dans le coin pour m'aider un peu (beaucoup).

Quoiqu'il en soit, cette situation n'allait pas me mettre en panique pour si peu. En vérité, je crevais d'envie de les trouer de balles en argent à ces deux-là. Mon étui en cuir à la ceinture ne me quittait presque jamais. J'avais toujours les deux types de balles à ma portée, une poignée pour mes périples de garde du corps - et non un chef de sécurité - et une autre pour me sauver le cul au cas où pour mes périples imprévus. Sait-on jamais ! Comme aujourd'hui. Encore heureux que j'étais toujours prévenant sinon je pourrais dire adieu à ma vie éphémère de simple mortel.

Ma main s'était accidentellement, voire volontairement, mise en action. J'avais tiré à l'épaule du pauvre fou sanguinaire qui souhaitait me dépecer il y a quelques secondes. Le Prédateur s'était à présent transformé en une simple petite proie. Je l'entendais hurler de douleur et l'observais sans aucun état d'âme. Un simple sourire se dessina sur mes lippes. On aurait pu le définir comme un "c'est bien, souffre, saleté".

▬ Deux vampires qui se battent, c'est très étrange. Mais le fait de le faire disparaître est un bon point. Il menace mon entreprise et moi-même, je ne vois pas d'inconvénients à le faire tout de suite.


▬ Ça ce n'était vraiment pas nécessaire ! Il faudrait clairement envoyer un petit avertissement a son petit papounet pour qu'il tienne ses recrues un peu mieux que ça !"


▬ Il voulait ma peau, j'te signale ! Je n'ai pas le temps d'avoir la moindre pitié. Si j'étais à ta place, je le tuerai sur-le-champ.


Le vouvoiement s'était fait la malle pour laisser place au tutoiement. Navré, mais dans un moment pareil, je n'avais pas le temps de faire dans les fantaisies. J'étais plutôt un homme d'action et spontané. Excepté lorsque je devais montrer à mon interlocuteur que je pouvais aussi manier le langage à mon avantage.

L'homme qui m'avait sauvé se mettait ensuite à torturer mon pseudo-agresseur tout en le fracassant le bras et décoller la main. Le spectacle était... comment dire ? Dégueulasse. Je grimaçais légèrement tout en reculant pour éviter l'éclaboussure du liquide écarlate sur ma tenue. Je grommelais à mon tour, mécontent par son action.

▬ ... Ça non plus, ce n'était pas nécessaire ! Que vont dire le personnel maintenant avec ce... truc ? Que la Main de la Famille Adams est là ?


▬ Tu va donner cette petite carte a ton créateur cheri ok ? Tu lui dira que Roman Godfrey sais qu'il a recommencer a recruter sans gérer ses petits soldats et qu'il n'a pas intérêt qu'un nouveau né recommence a faire des vagues car ce cher Godfrey va couper le mal à la racine compris petit ?"


Je soupirais en l'écoutant et me dirigeais vers la porte d'entrée. Tel un gentleman, j'ouvrais pour le vampire... manchot, et le désignais la sortie avec mon Colt comme si je voulais le chasser d'ici au plus vite. De toute manière, il avait intérêt, puisque mon arme était joyeusement bien chargée. Je me gênerais donc pas à m'en servir pour le prendre pour cible.

▬ Ramène ta Main à la con en passant.


Claquant la porte une fois qu'il était parti, je me retournais vers mon "sauveur" qui était barbouillé de sang sur la tronche. Je fermais les yeux en dodelinant de la tête et sortais un mouchoir pour le lui jeter plus loin.

▬ Je devrais sûrement dire merci à un certain Roman Godfrey. Donc... me le faites pas répéter.



Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 590
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 23:00
Sauvetage par un bon samaritain



Il se fou de moi avec son sarcasme a deux balles l'humain ? Heureusement que je fais partie de l'élite ! Je suis un vampire-né et de plus je fais partie de ce qu'on peux je pense appeler de vieux vampire. Je lui lance un regard désespéré et je parlais sur un ton tout aussi sarcastique.

"Tu es moins con que l'humain moyen, Félicitation."

Du moins il paniquait moins facilement que le reste des autres humains donc peut être était-il juste inconscient, suicidaire ou complètement fêler. En tout cas il me devait une fière chandelle car son petit flingue à la con ne l'aurai pas sauver... Vraiment ces armes a feu je trouve ça d'un ridicule depuis leur invention ! Ce n'est bon qu'à faire une selection naturelle des humains et supprimer les plus idiots.

Finalement il tire dans l'épaule de l'autre abruti qui hurle de douleur. Comme si ça allait le tuer. Ils en ont pas marre d'être idiots les humains ? Il dit ensuite qu'il n'a pas la moindre pitié et que si il était moi il le tuerai sur le champ. Certes... mais il n'est pas moi et le mal est bien plus profond que cette simple lorette de creation raté, il faut arrêter le créateur. Du moins l'arrachage de main devait lui servir de leçon. Je le fichu dehors quand l'agent de sécurité ouvrit la porte et ce dernier lui lança sa main, le vampire partit terrifié. Il claqua la porte puis m'envoya un mouchoir, j'essuya ma veste qui avait été un peu taché par le sang puis sortit une clope et l'alluma pour fumer et faire passer ces sensations fortes. Je regardait alors l'agent de sécurité.

"Je devrais dire à l'agent de sécurité qu'il a agit intelligemment dans l'intérêt des clients, je ne répèterai pas non plus."

Codage par Libella sur Graphiorum
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : PDG de Godfrey Institut
Localisation : En ville
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


"Et tes yeux qu’implorent mon pardon
Je n’me laisserai pas attendrir
Il n’y a pas d’raison de dire non
La lune va bientôt s’enfuir
J’veux qu’on baise."
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Juin - 17:17
DAIKI Hiiro & GODFFREY Roman785 mots
SAUVETAGE PAR UN BON SAMARITAIN


▬  Mmh... je vois. Il n'y a pas que des vampires cons sur cette Terre tout compte fait. Tu fais partie de l'Elite.


▬ Tu es moins con que l'humain moyen, Félicitation.


▬ Encore heureux que mon QI me sert dans ce genre de situations.


Une main enfoncée au fond d'une poche, je toisais le Vampire en prenant une simple inspiration et me grattais la nuque avec le bout de mon Colt. C'était quoi cette attitude ? TCH. Il puait la condescendance à plein nez. Créature ou pas, je me demandais si toute cette assurance possédée n'était pas de la poudre aux yeux. Un leurre. Une illusion. Un fait pour montrer qu'il était supérieur aux Hommes juste parce qu'il avait des capacités hors-normes. Il pouvait être surpris de l'ingénierie des communs des mortels. Je disais ça, je disais rien. Non pas que je sous-estimais ce genre de bestioles qui suçaient le sang de leurs proies, mais il me paraissait un peu trop sûr de lui.
Un souffle. Un seul. Je soupirais au point de faire pleurer des pierres dehors si elles pouvaient. Haven m'avait déjà prévenu que je croiserais beaucoup d'énergumènes immortels de son gabarit. Néanmoins, il devait peut-être atténué son trop plein de testostérones avant d'avoir un petit accident, comme se faire coincer... dans un zip de pantalon malencontreusement. Ce serait ballot, n'est-ce pas ?

▬ Normal, je suis un garde du corps. Aux simples apparences, ce ne sont pas nos muscles qui font notre force. Elle réside là-d'dans, répliquais-je de façon narquoise en toquant ma tempe avec mon index.


Tenir tête à une bestiole de son envergure était-il dangereux pour ma vie ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Je devais être un Kamikaze sur les bords mais serait-ce de ma faute si j'avais du répondant ? Point du tout. Mon interlocuteur n'avait qu'à serrer sa ceinture pour supporter un joug verbal ou simplement déclarer forfait. Avez-vous vu quelque part que je prônais la violence ou encore une incitation à la haine ? Non. Je me défendais juste. La beauté de notre condition mortelle se trouvait toujours dans son côté éphémère, mais encore parce qu'elle était juste et imprévisible. Comment lutter contre notre race, les monstres ? A trop vouloir monter plus haut que votre piédestal immortel pour atteindre la puissance et l'invincibilité, toutes les créatures confondues risqueraient de se crever les yeux, après avoir été réveillées de leur doux rêve idyllique. Non, je dirais plus qu'elles se crameraient très vite les doigts pour avoir trop jouer avec le feu qu'est la Vie.

L'humanité régnait toujours en maître quoiqu'il advienne. Aussi faible et insignifiante qu'elle puisse être, son instinct de survie demeurait à toutes épreuves le plus efficace. Entre touts ses innombrables défauts, ça prévaudrait un certain chemin vers l'évolution. N'était-ce pas plus jouissant de vivre du jour au lendemain et se dire qu'on devenait plus fort chaque jour au réveil ? Au lieu d'être parfait et s'ennuyait à mourir parce qu'on était incapable de clamser sous les roues d'une bagnole ? Il était où la puissance dans tout ça ? Attendez. Laissez-moi rire. Voilà, c'est terminé. C'était ça qui nous différenciait si bien des autres races soi-disant supérieures. Mais à quoi bon tout ça ? Elles n'étaient que de vulgaires âmes errantes sur Terre. Qui entre l'immortalité et la mortalité est la plus gagnante dans l'histoire ? Faites vos jeux.

▬  Je devrais sûrement dire merci à un certain Roman Godfrey. Donc... me le faites pas répéter.


▬ Je devrais dire à l'agent de sécurité qu'il a agit intelligemment dans l'intérêt des clients, je ne répèterai pas non plus.


▬ Trop d'éloges pour moi, le garde du corps, vous en remercie. Hiiro Daiki. Gardez mon mouchoir en guise de souvenirs.


Je me présentais en faisant une légère inclinaison vers l'avant pour le saluer. Bien entendu, c'était pour éviter tout contact physique. Ce surplus de sang dans les parages avait assez pour me rebuter et me donnais envie de faire une poignée de main.
Toutefois, il prenait un peu trop ses grands airs à mon goût. Je fronçais les sourcils en pointant du menton la plaque d'interdiction de fumer à l'entrée et le remarquait sans prendre la moindre pincette.

▬ Si vous savez lire, il est interdit de fumer ici. A moins que vous voulez être transformé en poule mouillée, c'vous qui voyez. Vous voulez fumer, c'est dehors, vampire ou pas. C'est la règle.


N.B : Par contre, sangsue ! Ne joue pas Hiiro à ma place, merci. Il n'a pas attrapé la main du vampire apeuré. (Je n'ai écris ça nul part.) Hiiro l'a justement dit de récupérer sa main. ~
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : BODYGUARD (Garde du corps) des Syclista + tous les membres du PNC.
Localisation : PNC, HM, Centre d'Oslo
Date d'inscription : 09/01/2018
Messages : 590
Age : 24
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Hiiro vous (des)servir...

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Juil - 23:23
Sauvetage par un bon samaritain



Dans mon éternité j'avais croisé des tonnes de personnes différentes mortelles ou pas... avec toute sorte de personnalités différentes mais ce genre là était celui devant lequel j'étais partagé entre deux sentiments : L'amusement et la pitié. C'était ça la faiblesse des humains se sentir tout puissant dans leur mortalité la plus cruelle. Cette toute puissance les menais à tout saccager sur leur chemin sans réfléchir aux consequences. Souvent on me demande pourquoi je ne me met pas au régime végétarien de mon espèce la réponse est simple : J'ai bien plus d'affection pour un petit animal que pour un humain. Je serai incapable de faire du mal à un animal vraiment et si je devais choisir je préfèrerai massacrer une ville entière que de manger un petit lapin. Je ne prend même plus la peine de répondre à ce petit humain de pacotille il ne me fais que perdre mon temps et le temps c'est de l'argent. Alors que je commence à fumer ma clope dûment mérité il ne démord pas et me signale un joli panneau interdit de fumer, je prend un air faussement désolé.

"Oh pardon excusez moi monsieur l'agent"

Je lui écrase ensuite ma cigarette sur le bras avant de sortir de moi même pour me rallumer une clope et rentrer chez moi, cet idiot m'a couper l'envie de m'amuser.

FIN

Codage par Libella sur Graphiorum



// En faite j'avais juste mal compris en lisant. Merci de signaler tes mécontentement par mp a l'avenir au lieu de m'afficher en public pour des intentions que je n'avais clairement pas et toute personne me connaissant te confirmera que ce n'est pas mon genre. J'aurai modifié ma réponse si tu me l'avais demander.
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : PDG de Godfrey Institut
Localisation : En ville
Date d'inscription : 24/05/2018
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


"Et tes yeux qu’implorent mon pardon
Je n’me laisserai pas attendrir
Il n’y a pas d’raison de dire non
La lune va bientôt s’enfuir
J’veux qu’on baise."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-