AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ça aurait pu être pire [PV Alex]

 :: The Helse Magi :: Parties communes :: Réserves Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 16 Juin - 18:10
Ombeline était coincée dans la réserve. Entre deux étagères et un mur plus précisément.

Comment cela était-ce possible ? Eh bien c'était simple, elle s'était rendue dans la réserve en premier lieu. L'infirmière devait aller récupérer un objet. Ce n'était pas urgent, mais plus tôt c'était fait, mieux c'était. Ayant participé à l'inventaire récemment, elle s'était proposée tout naturellement. Cela ferait gagner du temps et elle rendait service ainsi. Jusque là, rien ne semblait supposer la situation dans laquelle elle se trouvait actuellement.

Là où tout s'était compliqué, ce fut quand l'objet en question s'avéra être tout en haut d'une lourde étagère un peu trop pleine assez proche d'un angle du mur au fond de la réserve, encadré par une autre étagère toute aussi chargée. Rien de bien sorcier pour une fée qui pouvait, à défaut de voler comme dans l'ancien temps, au moins flotter, me direz vous... mais voilà, Ombeline se trouvait dans la partie commune et n'importe quel membre du personnel peu ou pas au courant de l'existence d'êtres comme elle pouvait débouler dans la réserve et la surprendre. Pas de pouvoirs donc pour la fée qui se haussa sur la pointe des pieds, s'appuyant sur l'étagère,  pour atteindre l'objet en question.

Malheureusement pour elle, son poids, bien qu'il soit cent fois plus léger que celui d'un humain (ce qui était une des particularités qui pouvait trahir sa condition surnaturelle), suffit à faire pencher l'étagère qui tanguait déjà dangereusement. Tout le monde dans le service savait qu'il valait mieux éviter de s'appuyer dessus... tout le monde avec un minimum d'ancienneté... C'était le genre de truc qu'on apprenait avec le temps, de bouche à oreille. Le genre de truc qu'une infirmière fraîchement débarquée ne pouvait savoir (malgré l'inventaire qu'elle avait réalisé).

Ombeline eut juste le temps de se recroqueviller pour se protéger. L'intégralité du meuble se vida sur elle mais elle ne se fit pas écraser par l'imposante étagère de métal, stoppée dans sa chute par le mur derrière elle. Alors qu'elle se dégageait péniblement du monticule de matériel médical, elle se dit qu'elle avait quand même eut de la chance. Elle allait sans doute avoir quelques hématomes, mais ça aurait pu être pire.

Repérant une sortie possible, elle essaya de se faufiler dans l'espace entre le mur et l'étagère à moitié effondrée, s'aida de celle juste en face de la sortie pour se tirer et...... la fit tomber à son tour.

Voilà comment Ombeline s'était retrouvée coincée. Son optimisme à toute épreuve prit immédiatement le relai pur l'empêcher de paniquer. Après tout, c'était un lieu où les gens venaient souvent et elle ne s'était pas faite écraser... elle avait même du matériel au cas où elle se serait blessée. Non, vraiment, ça aurait pu être cent fois pire !

Mais il valait quand même mieux appeler à l'aide, au cas où l'une des étagères décide de glisser et de tomber plus encore sur elle.


- Hé ! J'ai besoin d'aide !!
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 84
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Juil - 15:00
Je venais de terminer une opération et j'étais épuisé. Malheureusement, je ne pouvais pas rentrer chez moi pour m'en remettre. J'étais même encore plus épuisé qu'à l'habitude puisque le petit patient avait perdu la vie pendant l'opération, son coeur n'ayant pas tenu le choc de celle-ci. Et moi, j'avais toujours du mal avec ça. On se demandait toujours si on n'avait pas faire quelque chose de différent, si ... ça avait été possible de le sauver en allant plus vite ou plus lentement, en étant plus délicat, en ayant plus de sang à porté de main. Mais le mal était pourtant fait et il fallait annoncer la mort aux parents, chose que je redoutais toujours, car malgré l'expérience, malgré que ça ait déjà été fait plusieurs fois auparavant, on ne s'habitue jamais à voir le visage de parent se décomposer, à attendre leur cri, à voir leurs larmes et leur haine envers vous parce que vous leur avez arracher ce qu'ils avaient de plus précieux et qu'ils chérissaient le plus. Et je peux vous assurez qu'ils se souviendront de moi, de chaque trait de mon visage, du ton de ma voix, jusqu'à la fin de leur vie comme étant celui qui a tué leur enfant.

Je pousse la porte de la réserve et je pousse un profond soupire, me calant contre la porte derrière moi, ne voulant voir personne là tout de suite. J'avais entendu du bruit avant d'entrer, mais là c'était le calme plat ... en tout cas, jusqu'à ce que j'entend un nouvel appel à l'aide qui me fait sursauter et surtout essuyer ma joue rapidement.

« Y'a quelqu'un ? Où est-ce que vous êtes ? »

Je m'avance un peu plus dans la pièce pour finalement remarquer une étagère qui est tombé et je presse le pas.

« Vous êtes là-dessous ? »
Spoiler:
 
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Titulaire en chirurgie pédiatrique
Localisation : Helse Magi
Date d'inscription : 13/11/2017
Messages : 192
Voir le profil de l'utilisateur

_________________


I had to learn how to fight for myself
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Juil - 11:51
A peine Ombeline lança-t-elle son appel à l'aide qu'une personne réagit.

« Y'a quelqu'un ? Où est-ce que vous êtes ? »

La fée poussa un soupir de soulagement. Au moins, c'était rapide ! Elle ne connaissait pas cette voix, c'était une voix d'homme, mais elle ne connaissait pas tout le monde. Impossible de savoir de qui il s'agissait. Peu importait, tant qu'elle sortait...

« Vous êtes là-dessous ? »

Elle ne voyait rien mais supposait que là-dessous était bel et bien l'endroit où elle se trouvait.

- Oui, l'étagère s'est effondrée et l'autre aussi, je suis totalement coincée.


C'était une situation pour le moins insolite quand on y réfléchissait, mais après 1 000 ans d'existence,  Ombeline savait que rien n'était si insolite que ça. Elle se recroquevilla près de la minuscule ouverture près du sol pour essayer de voir ce qu'il se passait à l'extérieur, mais comme elle s'en doutait, elle ne vit que des chaussures.

- Vous pouvez me sortir de là ?

Spoiler:
 
Membre en plomb

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 84
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: The Helse Magi :: Parties communes :: Réserves-