AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs

Une soiré bien arrosé feat Aedan

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 27 Juin - 21:58



Aujourd'hui c'est jeudi, il dois sûrement pas avoir trop de monde dans une des boites de nuit de la ville. Elle fait bar aussi d’ailleurs, en y repensant. Je vais sûrement essayé de me sourire là bas enfin essayé car à chaque fois que j’essaye sois la personne est trop intéressante et du coup je pers ma faim et je fais connaissance ou bien elle est trop insaisissable et là la plus part du temps je suis très en colère... Je sors alors de ma maison de fortune pouponné au possible et direction le centre de la ville dans une boite de nuit assez peu connue et du coup je suis sur de ne croisé personne que je connais et je peu aisément me sustenté comme je le désir.


C'est avec un grand sourire au lèvre que je marche dans toute les rue sinueuse de la ville d'Oslow endormie. Une fois arrivé je voie une petite porte et un videur. Je lui souris et celui ci ce racle la gorge et sans dire un mots m'ouvre la porte. Je m'arrête net en voyant qu'il y avais tous de même du monde dans ce bars et comme de par asar pas un seul humain. C'est buffet à volonté allez je vais regarder le menu... Je commence à marcher et puis vois de dos une silhouette assez alléchante et me dirige vers lui en souriant mon aura de succube au max, mais je ne m'attendais pas à le voir lui... je pose m'assoie à coté de lui puis me tourne pour voir son visage et tresaille en me reculant sur mon tabouret et reprend contenance sentant ma louve grondé. Celle ci engueuler la succube qui voulais ce servir de son maître comme repas.


«  est bien, c'est bien le seul endroit ou je ne pensé pas te croisé mon chère Aedan » je le fixe alors mes yeux violet rose.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Ven 6 Juil - 12:43



Depuis que j’ai failli y penser je pense à pas mal de chose. Ma vision du monde à changer, c’est normal je pense. Toute personne qui passe à côté de la mort doit y penser. Quoi qu’il en soit… J’ai décidé que ce soir j’allais sortir, voire de nouveau horizon. La dernière fois que j’avais décidé de faire ça, j’avais découvert un super club, malheureusement j’y croise trop de tête connue, donc... Ici je suis sur que je ne croiserais personne. J’ai dû vraiment fouiller pour trouver ce bar. Ça fait boite de nuit aussi et je me dis « pourquoi pas ? » après tout… J’ai bien le droit de m’amuser un peu aussi, surtout si je ne connais personne. Mais il faut en être sûr. Alors lorsque j’arrive au fameux endroit je me pose au bar de façon à être bien placer pour repérer d’éventuel tête connu. Mais je n’ai pas besoin de chercher bien longtemps puisqu’elle vient à moi. Tournant la tête vers la voix, je reconnais Bloody, je ne l’ai plus vu depuis un moment. Elle a quitté l’hôpital il me semble.

-C’est bien ma veine de tomber sur toi tiens…

Parlant plus entre ma barbe, je bois un coup et remarque son regard, donc je reprends plus fort.

-Je ne suis pas à manger, passe ton chemin.

Je dis cela sans jamais la regarder. Si je capte pas son regard, il n’aura aucun effet.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 17:42
Je voulais passé une soiré tranquille sans connaître la moindre tête et pouvoir me nourrir sans souci. Je suis rentré dans un bar pommé de la ville. Un bar très mal fréquenté dans ce but hors c'est raté. Je rencontre une tête connue que je pensé me servir de nourriture. Une fois devant lui je ne me suis pas trop rendu compte que je gardais mon regard de prédatrice en manque d'énergie.

«  que le dit tu... je ne pensé pas rencontré une personne que je connais ici... apparemment même dans les pires endroit on ce retrouve toujours » mes lèvres ce fende pour y laisser un beau sourire.
Puis je sursaute et me secoue la tête mon regard redevenu bleu ténébreux, la louve était présente et la succube loin. Je sens la flamme de celle ci ce rallumé en le revoyant comme si ma louve était en manque de son maître ce qui est fort dérangeant pour moi.

«  genre je vais te manger, désolé tu n'ai pas à mon goût, est tu peu me regarder l'autre coté est bien loin maintenant. On a un pacte je te rappel je ne peu pas te faire de mal tu devrais le savoir même si je le voudrait »

je m'assoie alors à coté de lui et commande un verre de bierre puis le regarde à nouveau

«  avoue je t'ai manquer quand je suis partie » je dis ça d'un ton ironique bien entendu. C'est mon passe temps favoris de l’embêter.

«  enfin tu semble avoir un truc de différend ce soir je ne saurais pas dire quoi mais tu as changé »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Juil - 13:42


Regardant autour de moi je me demandais si un jour moi aussi j’aurais le droit à tout ça. Je veux dire… Cette insouciance de la vie… Au fond je savais que non. Comment je pourrais y avoir le droit ? Maintenant que l’on me l’avait pris, hormis perdre la mémoire, il n’y avait aucune chance que je la retrouve. Soupirant je finis par saisir mon verre dans le but de boire un maximum et d’arrêter de pensée ! Je ne suis pas venu là pour ça, seulement je me fais interrompre par quelqu’un que je ne pensais plus recroiser de ma vie. Je la regarde sourire alors que je relève finalement un sourcil.

-Ce n’est pas tellement un endroit « pire » que l'autre…

Comparé un hôpital avec un bar c’est un peu extrême non ? Entre l’endroit où la mort s’enchaine et ici où la vie est fêtée… Il y a un grand pas ! Même si au fond je ne sais pas ce que je suis réellement venu chercher ici. Lorsque finalement elle me dit que je ne suis pas à son goût je relève un sourcil et la regarde alors droit dans les yeux.

-Ah oui, vraiment ?

Je ne sais pas si je dois en être heureux où me sentir blessé dans mon ego de « mâle » quoi qu’il en soit elle me fait comprendre qu’elle ne me fera rien, même si elle le veut. Et c’est alors qu’elle capte que … Je suis différent… Elle a toujours vu quelque chose derrière mon masque et ça m’a toujours profondément irrité. Je finis par froncer légèrement les sourcils.

-Je n’ai rien de changer… Ça doit être simplement parce que tu me voyais toujours en train de bosser. Tout simplement.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Juil - 18:17
voilà que je me retrouvé affamé et en plus en face de la personne que je ne pourrait jamais touché de ma vie. Je sens que mon moi intérieurement et frustré, car je suis en position de faiblesse la tous de suite et j'aime pas du tous ça.

Je me secoue alors la tête et ne dis rien à c'est parole pour le moment le regarde juste... il a raison il y a belle et bien des endroit pire que d'autre... les égouts ou j'ai grandie et aussi le lieu où je vis là tous de suite. Je sens au fond de moi qu'il est un peu frustré ou bien assez touché par ce que je viens de dire... essayer de desseller des émotions même la plus infime en Aedan et chose très compliqué... mais je vais y arrivé... je veux être utile à mon maître.

«  bon non ok si tu l'ai, mais comme dit vu notre pacte je ne te toucherai jamais de toute ma vie donc sois content »

je sais bien que je lui tape sur le système qu'il ne m’apprécie pas plus que ça... qu'il me déteste même je pense... qu'il ne désire plus me revoir puis je soupire fortement et m'assoie à coté de lui en commandant un bon remontant. Sentant mes émotions m'envahir... en sachant que j'ai faim ça ne va pas faire bon ménage. Puis une fois que j'ai ma boisson mon sourire en coin ce lis sur mes lèvres en le regardant intensément dans les yeux des yeux bleu ténébreux donc non dangereux.

«  Ah oui vraiment ? Il est passé ou le Aedan sur de lui ? Qui est lunatique au possible et qui me rendais dingue ? Là j'ai l'impression de voir une ombre de toi ? Enfin ce n'ai que mon avis .

Est bien non ce n'ai pas un avis c'est une certitude vu que je peux lire en lui même si défois je ne le veux pas. Je bois une gorgé de mon verre et sors de but en blanc

«  merci pour tous en tous cas ... »

sans le regarder.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Juil - 22:51




Si je venais dans ce bar ce soir c’était pour aller dans un endroit où je ne pensais croiser personne de connu. J’avais simplement envie qu’ont me foutent la paix cinq minutes et que je puisse faire tomber le masque cinq minutes aussi. Depuis mon agression je reconsidérais les choses et c’était douloureux. J’avais failli mourir… En fait la vie est facile à briser. Je pensais que ma vie l’était, mais là elle a littéralement failli l’être et ça me faisait bizarre. Finalement je reviens « sur Terre » lorsqu’elle reprend la parole et qu’elle me fait comprendre que je devrais être heureux qu’elle ne me touche pas. Comme si… Je pouvais avoir peur d’elle ou quelque chose comme ça. Je fronce donc les sourcils, essayant de renfermer au maximum mes émotions. J’ai été un peu trop nostalgique sur la phrase d’avant pour le coup.

-Être content ? Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de refaire une guerre des forces…

Je soupire fortement alors qu’elle me lance une petite remarque à laquelle je riposte faiblement… Oui je dois l’avouer. C’est alors qu’elle me lance tout un tas de choses au visage me faisant prendre conscience que mon agression m’a peut-être toucher plus que je ne le pensais. Reprenant alors un remontant en finissant mon verre et en faisant signe qu’ont me reserve je lance un regard noir à Bloody. Histoire de lui faire comprendre qu’elle se trompe. Que je suis encore là.

-Je suis sur de moi, crois-moi. Ça ne t’est pas venu à l’esprit que peut-être que je te réponds à peine juste pour que tu me lâches la grappe ?!

Être piquant et être méchant… La seule façon de mettre personne en danger. Cependant je reste bien con lorsqu’elle me remercie et ma question m’échappe presque malgré moi.

-De quoi ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Juil - 23:00
je sens bien que pour le moment c'est très tendu entre moi et Aedan et je le déplore... mais bon on ne refait pas une personne, je suis ce que je suis et il est ce qu'il est... sont coté je rembarre tous le monde, j'ai bien dit tous le monde je ne fait pas exception et assez mignon dans un sens... mais aussi très frustrant. On ne sais jamais sur qu'elle pied danser avec lui. Je le regarde alors en haussant un sourcil

«  hein ? Une guerre des forces... on c'est tous que je suis une faible femme » je lui fais un clin d’œil.

C'est faux d'où l'ironisme de mes mots, mais dans tous les cas je ne sais pas qui de nous deux et le plus fort sûrement lui... vu qu'il peut me stoppé à tous moment a cause de mon coté loup... mais au vu de la dernière fois coté succube je ne sais pas ce qu'il pourrait faire. Je ne vais pas m'amuser à le découvrir en tous cas. Alors que je sens un peu de chose bonne en lui comme de la compassion ou je ne sais pas trop quoi voilà qu'il me sors son regard de tueur. Je roule des yeux en buvant mon verre... est voilà qu'il recommence... puis la je me lève dépiter... je ne sais pas ou me mettre pour le coup. Je n'ai pas l'habitude que l'on me face dégager comme-ça...

«  est bien non ta pas changer, j'avais une lueur d’espoir... mais apparemment non... tu es toujours le même con... tu veux vraiment que je m'en aille ? Alors que moi j'étais si contente de te revoir... tu m'avais même manquer pour le coup ironique pour une succube tu ne croie pas »

je me rassoie en soupirant fortement et buvant un verre puis je m'en commande un autre et je le bois cul sec aussi et en commande un autre et à ça question je le regarde avec un regard pas très sympas moi non plus.

«  tu me demande de quoi ? Tu ne sais  pas ? Tu m'as éviter bien des souci à l’hôpital et ailleurs... tu m'as toujours aider quand j'allais pas bien... enfin bref ça na plus d'importance »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Dim 12 Aoû - 15:33



Bloody et moi c’est, au final, une histoire assez compliquée. Elle a deux côtés déjà qui sont compliqué à combiner et au fond j’en ai deux aussi. J’ai le masque je porte sans cesse et celui que je suis vraiment. Elle a la louve et la succube. Au fond c’est peut-être une histoire faite pour marché… Ou pas. Quoi qu’il en soit ça reste compliquer. Et puis je suis sur ce que je suis, je ne peux pas changer, pour personne. Ce serait trop grave si je le faisais et je m’y refuse. Lorsqu’elle devient ironique je relève un seul sourcil en lui jetant un coup d’oeil sans y répondre.

Finalement je l’envoie un peu bouler, parce qu’elle a cette capacité de voir quelque chose en moi. Je suppose que c’est son côté loup qui m’est fidèle qui me perce plus qu’elle ne devrait. Alors pour éviter ça… Je deviens simplement le bon vieux Aedan, celui que tout le monde connaît et déteste, a juste titre. Le gros connard quoi. D’ailleurs elle ne manque pas de me le dire, que je suis un con, et je me retiens de laisser une quelconque émotion passer.

-Peut-être ironique pour ta succube, mais tu n’es pas qu’une succube, donc il n’y a pas tant d’ironies que ça. Bien que je pense que ta phrase est assez ironique. Depuis tout à l’heure ton ton le montre, que tu es sarcastique. Autant que moi.

Je plisse légèrement les yeux puis elle me dit pourquoi elle me remercie et décide que tout ceci n’a plus d’importance. Comment ça ?

-Plus d’importance ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 26 Aoû - 22:24
Aedan reste fidèle à lui même toujours aussi énervant, déroutant et charmant à sa façon enfin je crois... je ne sais plus quoi pensé avec lui en vrai. Je veux persévéré.. je pense que tous le monde à le droit au bonheur et Aedan aussi. Je veux en faire partit... mais bordel ou me viens ce genre de pensé. Je ne peu rendre personne heureux. Tous les gens que je côtoie et que considère plus qu'il ne le devrai meurt ou bien sont blessé. Je ne dois pas écouter ce que me dis je ne sais quoi au fond de moi. Je dois suivre la direction que j'ai toujours suivie être belle, imprévisible, charmeuse, insensible et surtout intouchable.

Ce qui semble être très compliqué avec Aedan, vu que tous ce qu'il me dis je le prend assez mal et c'est pas normal, normalement je devrai avoir mon éternelle sourire et puis m'en foutre carement. Je peux sentir tous au fond de lui que ce n'ai pas lui... pas du tous.. qu'il fais croire à tous le monde que c'est un enculé hors il ne l'ai pas et je le sais très bien... et je pense que c'est ça qui le force à me repousser au lieu de m'aimer... de quoi ? Au stop on arrête de pensé à ce genre de chose. Mon cerveau va dans tous les sens et me rend dingue …

«  on ne ce reffet pas, je suis ce que je suis... est sarcastique au oui souvent... »

c'est vrai, mais habituellement ça ne me touche pas comme ça le fait aujourd'hui. J'ai une douleur dans la poitrine... inexplicable... bordel... il va me tuer celui là. Je sens bien que ce que j'ai dit attise sa curiosité ! Bonne chose ou non je ne sais pas... je ne sais pas pourquoi je lui est sortit toute c'est chose... mais pour moi elle sont de l'importance, même si je ne le voudrais plus... pour ne pas souffrir de son manque de considération envers ma personne.

«  tu me repousse toujours alors qu'on est censé être lier tu te rappelle ? Je suis soumise a toi et apparemment ça t'ai égale... j'ai besoin de toi enfin ma louve... enfin je pense enfin je ne sais pas... je suis perdu en ce moment. Depuis que je suis sortit de l’hôpital tous ce mélange... tous ce que tu as fait pour moi c'est important pour moi... mais sais dure aussi »

je continue à boire des verres. Si j'étais humaine je serais dejà dans un salle état une chance pour moi que je ne le sois pas. Le barman lui même commencé à ce demander s'il continuer à m'en donner ou non...

«  je suis juste conne d'avoir de l’espoir... mais je ne lâcherai pas sache le... je serai toujours là... je suis têtue... ne l'oublie pas, je suis mazo aussi c'est une certitude »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Sep - 22:11


Je reste dans ma bulle. Enfin j’essaie. J’étais venu là, à la base, pour ne pas y être. Pour être dans un endroit tranquille… Mais nous ne sommes jamais réellement tranquilles j’imagine. Il faut toujours quelque chose vienne contrarier tes plans de toute façon ! J’ai fini par comprendre que la vie peut être chienne comme ça. Un peu trop souvent même… Je réponds donc du tac au tac à bloody tout en tentant de ne rien laisser paraître de mon état un peu plus faible dernièrement. D’ailleurs j’ai l’impression qu’elle le comprend légèrement et c’est pour ça que je redouble d’efforts pour bien lui montrer qu’il n’y a rien de bizarre ou de changer.

Finalement lorsqu’elle dit qu’on ne se refait pas et qu’elle est ce qu’elle est… Je la regarde un instant et ne réponds absolument rien. Parce qu’elle a raison, on ne se refait pas et on est qui on est et il en va de même pour moi elle devrait le comprendre. Finalement elle me rappelle ce lien qu’on a … Et je plisse légèrement les yeux avant de vider mon verre et le repousser.

-Tu n’as eu de cesse, tout le long de ton séjour, de vouloir te barrer hors de l’hôpital alors aucun violon et larmes ne me feront croire que maintenant que tu es vraiment hors de cet établissement tu es perdu.

Je me fais resservir un verre et je remercie le barman d’un signe de tête avant d’en boire à nouveau le contenu, plantant finalement mon regard dans celui de la belle brune.

-En effet tu l’es… Et tu es têtu inutilement. Je ne vois pas ce que tu attends de moi, mais je n’ai rien à t’offrir. Ni à toi, ni à personne.

Ce qui est faux, totalement et purement faux… Mais j’ai besoin qu’elle le croie.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 17 Sep - 21:16
je suis en grande conversation … enfin la plus longue que j'ai eu jusque là en tous cas. On s'envoie des piques... comme si c'était un chose nouvelle ça ! Je soupire pour moi en voyant comment je peu être avec lui et sérieusement, être aussi désarmer devant une personne ça me fait peur... même avec Angel ma création je n'était pas comme ça. Je le regarde alors dans les yeux entre deux verres bien entendu... et l'écoute

«  pas faut en même temps mêtre une louve en cage, elle veux forcement s'en aller … et détrompe toi je suis perdu si... car a l’hôpital... j’arrive a contrôler mon coté sadique, manipulateur et extrêmement dangereux... hors dans la ville, les tentation sont partout... je peu pencher pour le mal absolue à tous moment, mais je ne le veux pas... je suis plus forte que ça » je le fixe droit dans les yeux comme si je lui ouvrait la porte de mon âme pour qu'il y lise la peur, la douleur et la lassitude que je vie au quotidien....

il y a que lui, qui me permet d'être moi même, de ne pas montrer ce stupide sourire ravageur que je fais tous le temps... y a que avec lui que je suis libre en faite... mais bien entendu, il est hors de question que je lui sorte un truc pareil. Je continue de boire, sachant pertinemment que ça m'amochera un peu... mais rien de grave, je pourrais retourner chez moi.

«  têtu inutilement ? Ah oui ? » je me plante juste devant lui le fixant de mes astres bleu lugubre

«  je veux que tu arrête de te la jouer avec moi, alors que tu sais pertinemment que ça ne prend pas... je lis en toi comme un livre ouvert aedan... tes sentiment profond, ta gentillesse, l'envi d'aider, tous ce qui fait ce que tu es pourquoi l'embourbé avec toute cette méchanceté, froideur et mélancolie... tu te tue à petit feu bordel et moi je ne supporte pas de voir ça... je tiens beaucoup trop à toi pour te voir finir ainsi.... » je le fixe toujours

«  j'imagine bien que si tu es comme ça, c'est pour une raison bien précise, est ce que je veux savoir c'est si tu as un ennemis... je sais que tu ne me dira rien... que tu pense quand disant rien et soufrant comme tu le fait tu sauvera les gens a qui tu tien ? Sache que ça ,e marche pas... il y a deux siècle de ce cela j'étais comme toi... et ça ma fait tous perdre, je ne veux pas qui t'arrive la même chose... les ténèbres son sombre et horriblement douloureuse, la manipulation ai aussi le plus dure à truc à pardonner... sache le... d'expérience... »

je me redresse alors et me rassois... et bois un autre verre. Je ne sais pas comment va reagire aedan après tous ce que je lui est dit... mal je pense... enfin, mais s'il réagis plutôt bien, il est vers le chemin qu'il dois prendre pour être enfin heureux. Il m’énerve à agir ainsi... je sais qu'il ne pourra sûrement jamais m'aimer comme moi je l'aime, mais je m’en fou quand on aime une personne on veux son bonheur... même si pour ça il faut lui rentrer dedans une fois de temps en temps.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Sep - 11:48


Lorsque Bloody était à l’hôpital, oui elle m’a évité de mourir déshydraté une fois, mais hormis ça je passais plus mon temps à lui courir après pour la retenir que faire réellement mon travail. D’ailleurs je me demande comment ces dents et son infection ce sont aussi rapidement remis. Enfin je sais que j’ai pris en charge le dossier, mais ça me semblait vraiment mal partie. J’imagine que ça vient encore de quelque chose d’inexplicable, comme la plupart des choses qui arrivent à cet hôpital. Quoi qu’il en soit elle me dit qu’elle est mal à l’extérieur parce qu’elle est tentée à tout moment. Je la regarde un instant alors qu’elle me regarde dans les yeux. Je peux y lire… De la peur, de la vraie peur, mais je ne peux pas me laisser attendrir, alors je réponds du tac au tac même si je ne pense peut-être pas tout.

-Même à l’hôpital tu l’étais, je pense juste que tu n’as ta place nulle part, pas une créature comme toi…

Ma phrase claque, elle est cinglante et directe. Comme je le disais je ne pense pas tout, mais je me dois de l’éloigner de moi, le plus possible. Surtout que ce que je dis est faux, elle a l’air de se contrôler à des moments, mais seulement avec moi si je comprends bien. Mais sa place ne peut pas être près de moi. C’est impossible, tout simplement, personne ne peut être près de moi. Puis je finis mon verre en lui envoyant une énième pique, sauf que cette fois la belle brune se plante face à moi. Enfin autant qu’elle le peut vu que face à moi c’est le bar. Elle accroche mon regard et je ne baisse nullement les yeux. Le faire serait signe de faiblesse et je ne peux pas me le permettre. Je l’écoute simplement et lorsqu’elle parle de moi et de ce que je peux soi-disant être au fond de moi, ma mâchoire se contracte légèrement. Je lâche finalement un petit rire, pas joyeux, pas amère, juste sans vie, sans fond, sans rien. Juste un son.

-Tu tiens à moi ? Mais on ne se connaît pas, comment tu peux tenir à moi. Tu crois me connaître, mais tu ne me connais pas et tu sais pourquoi ? Parce que tu n’es personne pour moi. Tu n’es rien et tu ne seras jamais quelqu’un à mes yeux.

Méchanceté, méchanceté, méchanceté… Pourquoi ? Parce qu’elle a tendance à aller trop long dans son analyse et malheureusement j’ai peur qu’elle me trouve. Je veux dire, qu’elle trouve le vrai Aedan. Elle le voit déjà et ça m’inquiète, je fais pourtant tout pour le cacher et là… Pour le protéger un peu plus je deviens encore plus méchant. Je l’ai rarement été autant, mais là j’ai profité du fait qu’elle me lâche une information que je ne m’attendais pas. Elle tient à moi… C’est impossible. Elle ne peut pas. Le reste de son discours fait mal, mais je sais au fond que c’est vrai. Je le sais, car je le vis, je perds tout, j’ai tout perdu et ça ne s’arrêtera pas là, mais c’est ma vie, c’est ainsi. Passablement énerver je dépose un billet sur le bar et sans lui jeter un nouveau coup d’oeil commence à me diriger vers la sortie du bar.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Sam 20 Oct - 23:46
j'ai très peur a l'heure actuelle. Mon coté obscure si je puis dire et de plus en plus présente... fais en sorte que je sois lier à de plus en plus de gens... et pas forcement en bien. Je sens que mon coté loup à du mal à tenir le coup sauf en période de pleine lune ou là je peu être pleinement moi. Puis ses mots son cinglant et me brise le cœur... même si je peu ressentir au plus profond de lui qu'il ce protège encore... mais ça fais tous de même mal. Très mal même. Je n'ai jamais était aussi vulnérable que je l'ai était à l'heure d'aujourd'hui. Il est ma faiblesse... mon talon d’Achille...

«  ah oui merci c'est fort aimable de me le dire, je ne le savais pas déjà tu voie... tu vas m'apprendre autre chose ? »

le sarcasme... carapace très puissant quand tu es vulnérable et que les paroles ton réellement toucher. De base ce genre de mots je m'en contre balance hors là c'est lui qui me l'ai dit et là ça arrive directement ou ça fait mal.

Une fois de plus j' essaye de lui ouvrir mon cœur, mais apparemment celui ci ne l’atteins pas... enfin si mais le refuse pour être plus exacte. je le fixe de mes yeux bleu ténébreux. Je pourrais sans souci l'hypnotiser en faire ma chose... Mais c'est pas sa présence ou sa dévotion que je veux. Je veux son amour son cœur... pas une coquille vide. Je tente de cacher ma douleur... ma peine... mon écrasement de cœur passer au broyeur... je sais qu'il ne le pense pas... enfin je l'espère tous du moins. Car la bizarrement je suis tellement mal et troublé que mes pouvoir pour lire en lui s'amenuise. Je suis déstabiliser hors je ne montre rien restant statique juste ce sourire en coin les yeux fixer dans les siens.

«  oui je t'aime Aedan, et alors j'ai pas le droit ? On a pas notre libre arbitre ? Vivre avec des chaîne c'est pas une vie... et détrompe toi je te connais bien mieux que bon nombre de gens que tu côtoie... et que je suis rien pour toi... on va dire que je vais dire oui... »

je préféré être honnête avec lui... être sur de moi et ne pas le regretter par la suite. Je suis amoureuse de lui... même si j'ai peur que cette relation casse tous ce que j'ai mis en œuvre autour de moi pour me protégé... mais bon je n'ai pas avoir peur... il ne me laissera jamais une place à c'est coté... mais je serai là. Dans l'ombre, mais je serai là. Puis je le voie payer le barman et partir sans même pas un coup d’œil. Je serre les dents et attend qu'il parte pour m'éfondrer en larme... mes larmes doivent forcement s'entendre vu qu'il n'ai pas loin.

Je sais que je ne devrai pas pleure pour lui... mais là c'est trop dure à gerrer. Je sens le barman venir à coté de moi et me taper sur l'épaule pour me réconforter... mais j'ai du mal à me calmer... dans sais moment là... une chance que je suis dans un bars surnaturel.... je pars dans le noir et mute et cours a grande vitesse sous ma peau de louve et rattrape Aedan.

Je hurle devant lui... et part le plus vite que je peux en courant... essayent d'oublier cette nuit... dévastatrice pour moi.
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : vent du rêve
Localisation : oslo
Date d'inscription : 31/05/2016
Messages : 559
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Louve la journée, succube le soir le jour et la nuit l'ange et le démon c'est la croix que l'on m'a léguer!
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Nov - 23:06



Bloody a tendance à trop lire en moi ou en tout cas lire ce qu’elle a envie de lire en moi et même si je ne le veux pas, je ne parviens pas toujours à lui cacher ce que je pense, ce que je ressens ou qui je suis réellement tout simplement. Lorsque ça arrive ça m’insupporte tellement et ça me fait tellement peur tout en même temps que je redouble d’efforts pour être exécrable avec elle. Là, j’ai frappé fort et je sens bien que je la blesse et lui fait de la peine. C’est touché. Alors je me concentre sur autre chose, sauf qu’elle enchaine ! Elle continue de parler et son « je t’aime Aedan » résonner en moi. Hors de question que quelqu’un m’aime ! Non ! Ce serait deux fois plus de souffrance, trois fois plus même et c’est bien assez avec ma sœur et ma mère, pas besoin d’en rajouter. Alors… Je paye directement le barman sans un regard pour elle, je m’en vais tout simplement. Je sors rapidement hors du bar et je souffle, je tente de calmer mes nerfs montants, de calmer tous ses souvenirs qui m’assaillent… Puis soudainement un loup se plante devant moi. Je me stoppe immédiatement, je sais que c’est elle… Je l’ai reconnu. Elle me hurle dessous et s’en va en courant. Moi ? Je relâche la respiration que j’avais inconsciemment retenue, sans pour autant lui montrer… Et après avoir repris peu à peu mes esprits, je rentre chez moi pour finir de me saouler, mais tranquillement et seul, surtout !



FIN
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2759
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-