AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Rien de tel que le bon vieux covoiturage ! | Ombeline Smith

 :: Notre belle Capitale :: Le centre d'Oslo Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 13 Aoû - 0:07




Je viens de finir ma journée, je pars dans les vestiaires et retire ma tenue d’interne de l’hôpital au sein du Helse Magi, je me passe un coup de déo aussi parce que ça va faire 48 heures que je n’ai pas pu prendre de douche et que j’ai légèrement couru de partout pour mon travail puis je remets rapidement un t-shirt ainsi qu’un jean, je remets mes chaussures, prends mon sac et referme mon casier avant de quitter la pièce qui sert de « maison » pour les internes.

Ce n’est pas que je n’aime pas mon travail, mais je dois avouer aimer encore plus mon lit pour le coup ! Et il commence sérieusement à me manquait, j’ai pu me reposer une petite heure en tout et pour tout et la fatigue se fait ressentir maintenant que je ne suis plus dans le feu de l’action !

Je comprends donc bien vite qu’aujourd’hui je ne pourrais pas rentrer à pied ! Je suis bien trop fatiguée ! Je me stoppe donc devant l’entrée de l’hôpital et fais signe pour qu’un taxi me prenne, sauf… Qu’il continue sa route en me snobant bien comme il faut ! Fronçant les sourcils je râle en levant le bras en l’air, vraiment énervée… Quand la fatigue vous met les nerfs à vif… Voilà ce que ça donne !
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 14 Aoû - 23:30
La journée était terminée. Ombeline avait beau aimer son métier, elle était toujours contente quand c’était le moment de sortir se livrer à d’autres activités plus variées. Ce soir, elle songeait juste à rentrer chez elle pour s’affaler devant la télé sur un monticule de coussins (il y avait peut être un canapé en dessous.. à moins qu’il n’ait été avalé lui aussi par les coussins).

Lorsqu’elle sortit, elle se dirigea vers sa voiture et son regard fut attiré par une femme gesticulant devant l’hôpital. La fée s’arrêta et l’observa un moment. Il lui semblait l’avoir déjà vue, une interne si elle ne se trompait pas. Elle semblait avoir un problème. Enfin, c’était ce que son expression indiquait. Il n’en fallut pas plus à Ombeline pour s’approcher.

- Salut, tu as besoin d’aide ?

C’était plus fort qu’elle, dès qu’elle voyait quelqu’un dans le besoin, elle accourait. Il ne lui manquait plus qu’une cape et une culotte par dessus ses collants. Mais en vérité, elle préférait les ailes de libellules et la petite aura lumineuse et brillante qu’on attribuait aux fées dans la culture populaire.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ven 17 Aoû - 13:29


Je sentais que la soirée commençait vraiment mal ! Je n’avais clairement pas besoin de ça. Tout ce que je voulais c’était rentré chez moi. Je ne demandais même pas la lune. De plus… C’est bien leur travail de se stopper non ?! J’étais vraiment énervée, tellement que le « paraître » professionnel que je devais normalement avoir passé au-delà et que j’avais laissé passer quelques insultes à l’égard du conducteur de taxi.

« C’est ça ! Barre-toi !! Connard ! »

Soupirant d’agacement je passais une main sur mon visage, vraiment fatiguée tandis que je me sentais d’autant plus mal que m’énerver puisait encore plus mon énergie. Finalement je sursaute lorsqu’une voix se fait entendre près de moi et que mon regard est attiré par une petite brune qui me dit quelque chose. Je crois quel travail aussi à l’hôpital. Enfin remarque… Vu l’endroit où nous sommes. Bravo Eretria ! Me sentant soudainement ridicule, je finis par montrer au loin la route à présent vide de toute vie.

« Je suis fatiguée… Je voulais rentrer en taxi et il m’a snobé royalement... »

Passant une main dans mes cheveux, je lâche un nouveau soupire. Je ne suis pas sous mon meilleur jour pour le coup. Je dois avoir les cernes qui arrivent à mes pieds, la voix fatiguée et mon attitude agacée. Non, vraiment… Devant une collègue ? Au top Syclista !
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Aoû - 16:27

Ombeline l’observa rapidement. Elle avait l’air totalement épuisée en effet. La pauvre.

- Si tu veux je peux te raccompagner. Tu vis loin ?


De toute façon, ça ne la dérangeait pas de faire un détour. Elle avait tout le temps et même si elle ne l’avait pas, c’était plus fort qu’elle : elle ne pouvait pas laisser quelqu’un sur le bord de la route comme ça. Surtout quand cette personne avait l’air aussi désespéré.

Elle repéra sa voiture et sortit ses clefs après avoir fouillé dans son sac quelques secondes.

- Ma voiture est par là.
Dit-elle en se dirigeant vers cette dernière pour la déverrouiller. Au fait, je m’appelle Ombeline, et toi ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Sep - 20:53



Je suis une jeune femme qui n’a pas… Pas beaucoup de patience lorsqu’elle manque de sommeil. Bien sur que je suis supposé en avoir la dose maximum en faisant ce que je fais et je tente du mieux possible de l’être, mais pour une démone ça relève quand même du miracle de l’être autant que moi ! Même Lilith l’est moins que ça j’en suis sur. Quoi qu’il en soit… La fatigue est bel et bien présente et je n’en ai plus… D’où le conducteur qui se fait incendier alors qu’il n’en a strictement rien à faire. Puis quelqu’un vient à moi et me propose tout naturellement de me raccompagner, ce qui me surprends. Je ne comprendrais jamais les humains et leur naïve gentillesse… Je me mords finalement la lèvre et lui offre un petit sourire.

« Vraiment ? Ce serait vraiment cool… Je vis à Grünerløkka, je ne sais pas si tu vois... »

Elle se dirige alors a contresens de moi et je la suis tout naturellement. Elle m’indique que sa voiture est par là-bas et ma tête se hoche simplement.

« Ça ne te fait pas faire un détour j’espère ? »

Finalement elle se présente et je retrouve un peu de mon sourire avant de reprendre.

« Moi c’est Eretria… ! »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 3 Sep - 16:47
« Vraiment ? Ce serait vraiment cool… Je vis à Grünerløkka, je ne sais pas si tu vois... »

Ombeline hocha la tête. Elle voyait. Bon, la route n’était pas super claire pour elle, mais elle comptait rentrer l’adresse dans le GPS de toute façon.
Elle lui indiqua l’endroit où elle s’était garée en allant déverrouiller sa voiture.

- Ma voiture est par là.

« Ça ne te fait pas faire un détour j’espère ? »


La fée ouvrit sa portière et la rassura :

- Non, non, t’inquiète pas. Ça me fait plaisir… et puis je n’allais pas te laisser comme ça !


Comme pour appuyer son propos, une goutte de pluie, puis deux, puis une centaine vinrent s’écraser sur le sol. Non, décidément, elle n'allait vraiment pas la laisser là.
Elle rentra rapidement et une fois qu’elle furent toutes les deux au sec, elle se présenta :

- Au fait, je m’appelle Ombeline, et toi ?

« Moi c’est Eretria… ! »

Elle sortit son GPS et l’alluma :

- Quelle adresse ?

Puis elle ajouta :

- Il y a des bonbons dans la boite à gants, si tu veux, sers toi.


Elle avait toujours des paquets de bonbons et de gâteaux éparpillés partout… dans son sac, dans sa boite à gants, dans son casier… et que dire de chez elle ! Si elle avait été humaine, elle aurait sans doute fini diabétique depuis longtemps ! Ou elle aurait un peu plus fait attention à son alimentation...

Une fois l’adresse entrée, la ceinture mise, la voiture démarrée, c’était parti.

- Tu travailles dans quel service ?


Elle n'avait pas le souvenir de l'avoir déjà croisée, mais l'hôpital était grand et elle n'était pas là depuis très longtemps.

Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dim 23 Sep - 23:41



Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un de l’hôpital me propose de me raccompagner. J’avais tendance à oublier que tout le monde ne faisait pas partie d’une famille de démons. Je peux voir sa tête se hocher, ce qui me montre qu’elle voit de quoi je parle. Rassurée, je la suis jusqu’à sa voiture, bien que soudainement quelque chose me vienne à l’esprit… Si elle faisait un détour pour moi ? Je m’en inquiète donc oralement. Si Lilith me verrait… Je crois qu’elle péterait un câble. Elle me ferait bien comprendre qu’en tant que bon démon qui ce respect on s’en fiche si on fait faire quelque chose de fatiguant ou de plus à quelqu’un d’autre que nous. Mais… Je ne veux plus être comme ça et là ça m’est presque venu naturellement ! Du coup j’en suis plutôt fière. D’ailleurs elle me rassure bien vite en me disant que non et je souris légèrement.

« Beaucoup ne se seraient pas gênés… Comme cet abrutit de taxi-là ! Enfin bref… Merci... »

Finis-je en me calmant légèrement puisque le fait de parler de la voiture qui m’a snober m’énervait au plus au point. Fatigue quand tu nous tiens !

J’entre finalement dans la voiture tout en me présentant après qu’elle l’est faite et lorsqu’elle me demande mon adresse je la lui donne avant de tourner les yeux vers l’endroit qu’elle m’indique.

« Oh euh… Merci »

Je ne suis pas très bonbons… Enfin je n’en ai jamais connu le plaisir, mais après une journée pareil je ne dis pas non envers n’importe quel petit remontant ! Je l’ouvre donc et m’en sert un avant de tourner la tête.

« Tu en veux ? »

J’en tends un en même temps avant de refermer la boîte à gant et de regarder la route face à moi.

« Je suis interne en fait… Donc un peu partout pour qu’on puisse me former ! Et toi ? »
Membre en étain

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Interne au Helse Magi et Patrone au Paradise Night Club
Date d'inscription : 17/06/2016
Messages : 755
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

Le véritable rêve c’est de pouvoir continuer à rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Oct - 19:23
Ombeline eut un petit sourire en l’entendant pester contre le taxi. Il lui faudrait sans doute un petit moment avant de digérer ce qu’il venait de se passer.

Elle ajouta l’adresse dans le GPS et précisa :

- Il y a des bonbons dans la boite à gants, si tu veux, sers toi.


C’était toujours réconfortant. Elle en avait un peu partout et pour toutes les occasions : quand ça n’allait pas, quand ça allait, quand elle devait se donner du courage pour faire quelque chose, quand elle s’accordait une pause… la fée mangeait peut être un peu trop de sucre… mais c’était tellement addictif…

« Tu en veux ? »


- Bien sûr. Accepta la conductrice en hochant la tête.

On ne refusait jamais un bonbon, une pâtisserie ou quoi que ce soit de sucré !

Tout en mâchant le bonbon qu’elle venait de prendre, elle démarra.

- Tu travailles dans quel service ?


« Je suis interne en fait… Donc un peu partout pour qu’on puisse me former ! Et toi ? »

- Je suis infirmière, mais je suis en ville depuis pas très longtemps, un mois.


La pluie tombait vraiment très fort, c’était dingue comme le temps pouvait être calme et d’un seul coup se déchaîner. C’était amusant à vrai dire. Ombeline pariait que d’ici quelques minutes, tout allait s’arrêter, comme si de rien n’était. En attendant, les essuie-glace tentaient de lui donner un peu de visibilité malgré tout.

- Tu t’en sors dans ta formation ?


Elle n’était qu’infirmière mais avait un ou deux siècles d’expérience dans le domaine. Elle ne savait plus. Le temps passait si vite. Enfin, elle pouvait peut-être l’aider s’il y avait besoin de conseils.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmière
Localisation : HM
Date d'inscription : 23/05/2018
Messages : 225
Voir le profil de l'utilisateur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Notre belle Capitale :: Le centre d'Oslo-