AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

l'Inquiétude d'un Père - Aedan Cursse

 :: Flood :: Corbeille :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 20 Sep - 20:30
Le centre Hospitalier "Helse Magi", je n'ai jamais mis les pieds là-bas, et ce qui savent mon histoire sais pourquoi, mais je dois bien avoué que c'est bien la première fois que j'entends parler d'un telle lieu, où les humains et les surnaturals sont (séparément) traiter médicalement. (merci Mademoiselle Hailee)

Ce soir qu'il y avait pas beaucoup de personne, des proches qui attendent, des patients, des médecins et la sécurité ; tout est un peu tranquille, jusqu’à ce moment, où des éclairs apparaît et explose :

- AU SECOURS AIDEZ-MOI, JE VOUS EN SUPPLIE, MA FILLE A BESOIN D'AIDE !

Je ne suis pas passer par la grande porte, je me suis téléporter avec ma fille inconsciente dans mes bras.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

À Jamais tu resteras ainsi,
mourir tu pourras,
mais la Lune en sa présence t'empêcheras !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Sep - 12:35


Ce soir je suis de garde et je n’avais pas vraiment besoin de ça. Je sens que depuis mon attaque « vampirienne » j’ai besoin de repos, mais ça mes supérieurs s’en fichent un peu et je ne vais pas montrer ma faiblesse. Hors de question ! Cela laisserait trop de possibilité à tous ceux qui veulent se servir de moi, à commencer par Samaël. Alors je ne dis rien, je ne rechigne pas et je le fais ! Bon… Ça me met quand même de mauvaise humeur, mais au final ce n’est pas plus mal pour le masque que je dois constamment porter : celui du beau connard qui n’aime personne, qui ne veut personne et surtout qui envoie chier tout le monde. Ça aide, mais attention je suis un bon infirmier, j’aime mon boulot et je le fais bien, même si je ne peux pas montrer à quel point je l’aime. Je suis coupé dans mes pensées lorsqu’un bruit frappe les urgences surnaturelles et qu’un homme se met à gueuler. Je fronce les sourcils et me retourne pour en voir la source. Je me rapproche donc rapidement de l’homme. Qu’est-ce qui vient de ce passé bordel ?! Mais malgré mon possible agacement, je me dois de rester professionnel.

-Calmez-vous monsieur ! Qu’est-ce qui se passe ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Sep - 12:09
Mon arrivé théâtrale à surpris plus d'un, c'est la première fois de ma vie que j'utilise la téléportation, mais vu les circonstances c'était nécessaire, même si j'ai fait un trou dans le sol.
C'est là qu'arrive un infirmier, et me demande le problème :

- C'est ma fille, elle est inconstante et je crois qu'elle s'est fait agresser !

Je ne peux même pas imaginé ce qui passé lors de mon absence et pourquoi ? Mais pour le moment je suis plus inquiet pour Himari que pour autre choses, ça fait un siècle que j'ai perdu Etna, je ne pas envie que ça se reproduise.
Encore dans mes bras, je pose sur un lit médical, je suis dans tout mes états.

- Himari, ma petite fille.

Mais qui lui a fait du mal ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

À Jamais tu resteras ainsi,
mourir tu pourras,
mais la Lune en sa présence t'empêcheras !
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Oct - 14:42



Il y a soudainement un putain de boucan aux urgences du côté surnaturel. En soi rien de si étonnant si on regarde bien. Il y a des tonnes de créatures différentes et de tous horizons qui viennent, parfois ça fait des étincelles… Mais là c’était particulièrement violent. Ça en a même fait légèrement trembler le sol, comme si la foudre c’ était littéralement abattu sur les urgences. J'accours donc rapidement vers la source du bruit et y trouve un homme totalement paniqué avec une enfant dans les bras. En voyant le corps de l’enfant je fais signe d’emmener un brancard et je peux voir l’homme y déposer sa petite fille tandis qu’il me la présente. Je prends alors un stylo et une feuille pour y noter des informations importantes.

-Comment ça vous pensez ? Vous n’étiez pas avec elle ?

Regardant les personnes autour qui nous observent, je saisis le brancard pour m’éloigner avec le corps, faisant signe à l’homme de me suivre. Il n'y a pas besoin de faire plus de cinéma que nécessaire. S'ils veulent du spectacle vivant, ça ne sera pas ici qu'ils en auront.

-Comment et quand l’avez-vous retrouvez si ce n’était pas le cas ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Oct - 17:52
- Non, j'étais pas avec elle ; On était en train de préparé le bar pour ce soir, et elle m'a demandé si je pouvais aller chercher son smartphone à l'appart, on habite juste à côté, je m'absente 2 minutes et je retrouve la porte de mon bar défoncé et tout ce qui est l’intérieur saccagé, je l'ai retrouvé inconsciente sous une table, j'ai entendu parlé de votre Hôpital, dû coup je me suis téléporté ici, désolé j'avais pas le choix.

Pourquoi a-t'il fallu que j'aille chercher ce smartphone, j'aurai du rentré avec elle.
Mon absence me rappelle quand je suis partie au front en 14-18, j'ai laissé Etna seul, et j'étais loin de m’en douté qu'elle mourrait.

- Elle n'est pas humaine, c'est une nymphe.
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

À Jamais tu resteras ainsi,
mourir tu pourras,
mais la Lune en sa présence t'empêcheras !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Oct - 16:03


L’homme qui accompagne la jeune fille totalement inconsciente, semble totalement paniqué ce qui est normal si c’est sa fille. Enfin j’ai appris moi, avec le temps, à maitriser ce que je ressens, à ne rien montrer c’est essentiel si je ne veux pas que Samaël puisse s’en servir contre moi. Il serait capable de s’en servir… Par tous les moyens et de causer encore plus ma perte. Alors depuis dix ans j’apprends et je me façonne un masque qui cache toutes mes émotions même si parfois celle-ci me trahit encore un peu. Il m’explique comment c’est arrivé et au final on a peu d’infos. Ma tête se hoche alors que je note ce que je vois.

-Elle a quel âge ?

Lorsqu’il m’indique que c’est une nymphe ma tête se hoche à nouveau et je le note tandis que je me tourne vers une collègue pour qu’elle appelle une interne ou un interne.
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Oct - 22:24
- Elle a 12 ans... Non elle a 13 ans, elle a 13 ans aujourd'hui !

On allait fêté ses 13 ans ce soir, je voulais lui offrir un médaillon que j'ai acheté au centre commerciale cette après-midi ; Et dire que ça fait qu'une demi-année que je l'ai adopté, sa mère travailler pour le Paradise Night Club, jusqu'à ce qu'elle décide d'arrêter pour sa fille, mais malheureusement une semaine après elle fut tué par un démon sous les yeux de sa fille, ce monstre voulait la violer, mais je l'ai renvoyé en Enfer, avant de mourir j'ai promis à sa mère que veiller sur elle, mais aujourd'hui j'ai pas bien fait mon boulot, quelle fille voudrait d'un père comme moi. Ils commença à l'emmener, quand :

- M... M. Crow ?

- Himari ?  

- M. Crow ?

- Ne t'inquiète pas, nous sommes à l’hôpital.

- M. Crow ?

On dirait qu'elle essaye de me dire quelque chose, mais ce brancard qui bouge impossible de savoir ce qu'elle dit.

- Arrêter ce brancard ; Je t'écoute.

Elle me murmura à l'oreille, et de la tristesse m'a amené... À LA COLÈRE !
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

À Jamais tu resteras ainsi,
mourir tu pourras,
mais la Lune en sa présence t'empêcheras !
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Nov - 16:30


Attaquer le jour de son anniversaire, c’est presque aussi horrible que ce qui est arrivé à Liorah et moi. Séparé par un putain de démon, même si pour elle je suis l’unique responsable de notre séparation. Enfin c’est bien plus compliqué que ça, je pense sincèrement qu’elle pense que tout est de sa faute alors que je tente de lui montrer que c’est uniquement de la mienne alors qu’au fond… La vérité c’est que c’est tout simplement de la faute de ce démon qui me tient en laisse. Je déteste tellement penser à tout ça, ça me met hors de moi. Alors je me calme et je tente de pensée à autre chose, cette gamine n’a pas besoin de payer quoique se soit. Le père demande soudainement que l’on arrête le brancard et ça tombe « bien » il le demande au moment où on arrive dans la salle pour l’ausculter. Je les regarde faire après avoir envoyé un collègue peut je me tourne vers lui.

-Monsieur j’ai envoyé ma collègue chercher le docteur Karev où un de ces internes pour s’occuper de votre fille, il s’occupe des enfants…

Je remarque alors la colère dans laquelle il semble être et je fronce les sourcils, mais je tente de rester pro malgré tout.

-Ça va aller ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Nov - 10:55
Ça fait plusieurs siècle que je n'ai pas ressenti une telle colère, il me semble que la dernière fois c'était contre mon père le "Traître", Il avait trahi "Les Voyageurs", c'est par sa faute que les brigands nous ont attaqué, c'est par sa faute que Lucianna m'a maudit pour me protéger, c'est par sa faute que je me suis retrouver seul, mais il a payer sa trahison car il est devenu un vampire mordu et enfermé dans une prison en Allemagne.
Mais c'est pas le moment de revoir le passé, je dois mener mon enquête et retrouver le salopard qui à osé s'en prendre à Himari :

- Docteur ? Prenez soin de la fille, protéger-la, et si jamais un démon s'approche de ma fille, tuer-le !

Oui, Himari m'a dit qui la agresser, "Lui", le même démon qui à tuer sa mère et qui voulait la violer, apparemment l'envoyer en Enfer n'était pas la bonne solution, je vais le retrouver mais cette fois-ci, il aura un châtiment pire que la mort.


Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Nov - 20:42


L’homme face à moi semble vraiment soudainement ailleurs. Il dégage une colère… Tellement forte que je la ressens et pourtant je suis moi-même une boule de colère. Normalement d’ailleurs ce que ressentent les autres je m’en fous… Enfin je fais croire que je m’en fous, mais là j’exprime un peu d'intérêt puisque je sens que ça peut peut-être nuire à la patiente. À ses mots, mes sourcils se froncent encore plus, non mais attendez… Il va me planter là ? Avec sa fille sur les bras ? Combien de temps ?

-Euh vous comptez partir ? Vous savez que c’est une enfant, elle va avoir besoin de son père, pas d’un inconnu ?
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Mar 13 Nov - 23:15
- Écouté, le salopard qui à agressé ma fille est un démon, le même qui à tuer sa mère et qui voulait la violé, il est revenu pour terminé le travail, comment je le sais ? Elle m'a tout dit, elle l'a vu de ses propre yeux, je dois le retrouver avant qu'il attaque de nouveau, je sais que aiderai mieux Himari en me débarrassant de ce fils d’Armageddön, plutôt que d'être avec elle en m'inquiétant, et elle le sait, quiconque s'en prend à ma famille, aura affaire au voyageur, c'est vraiment une gamine surprenante ; Depuis 900 ans que je parcours le monde sans surprise et elle, le rend plus attrayant.

Je sais que Himari sera en sécurité ici, il y a aucune raison, ce salopard vienne ici, il aura le châtiment quoi qu'il advienne.

- Si vous ne comprenez pas ce que je ressens ou pourquoi je fais ça, à quoi ça sert d'être un docteur sans cœur ?
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

À Jamais tu resteras ainsi,
mourir tu pourras,
mais la Lune en sa présence t'empêcheras !
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Nov - 21:38


L’homme se tourne vers moi et me déballe tout un monologue sur sa vie et sur la raison du fait qu’il doit s’absenter et donc nous laisser sa fille. Je jette un coup d’oeil à la gamine qui semble en souffrance, mais ma collègue s’occupe déjà de ça pour faire baisser sa douleur tandis que moi je me charge du père qui a l’air plus qu’en colère. Lorsqu’il parle de moi comme quelqu’un de sans coeur, j’allais lui montrer du pays, seulement… Il parle aussi de démon. Et je haïs les démons, ils m’ont pris une partie de ma vie, une partie de moi. Surtout l’un d’entre eux, mais ça me suffit à me faire haïr la race entière. Je fronce tout de même les sourcils. De un, car il me parle tout de même autrement et de deux car il m’intrigue, mais j’imagine qu’on ne va pas blablater maintenant de ce qu’il vient de me dire.

-Très bien… Allez-y, mais la prochaine fois, je ne vous permets pas d’avancer quoi que ce soit à mon sujet.

Et je me tourne dos à lui, ne souhaitant pas poursuivre cette conversation sous peine de dire des choses qu’il ne faudrait pas. Et de toute façon je dois m’occuper de sa fille en attendant le docteur Karev.



(Du coup je peux te laisser clôturé ?)
Fonda et admin

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Infirmier
Date d'inscription : 30/05/2016
Messages : 2785
Voir le profil de l'utilisateur

_________________

J'ai laissé au fil du temps mourir, mon innocence
S'enfuir les souvenirs de mon enfance, je sais ce que la vie a fait de moi

Et le temps défile sans me laisser, la moindre chance
Dans l'indifférence, je suis ce que la vie a fait de moi
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Nov - 22:24
On était face à face comme dans un duel au soleil, prêt à tirer. mais je lui réponds simplement.

- C'est vous le Doc !

On se tourne le dos, et on parti chacun dans une direction différente, dans ma famille quand deux sorciers qui ce tourne le dos, un destin les attendent, en bien ou en mal.

- Une dernière chose Docteur, merci pour ceux que vous faites, à notre prochaine rencontre, qui sait, nos chemins se croiseront peut-être.

À présent, maintenant qu'Himari est en sécurité, je vais pouvoir retrouver ce salopard, et grâce à un indice je sais par où commencer, j'avais déjà entendu parler de ce lieu, un Nightclub où tout les désirs les plus cachés peuvent se réaliser, le genre d'endroit où importe quel homme ou femme se laisserai tenter. LE PARADISE NIGHT CLUB

- Que la fête commence

À SUIVRE...
Membre en fer

Vos info rapide !
Vos liens
:
Vos loisirs et goûts
:
avatar
Emploi : Barman
Localisation : Quartier Historique
Date d'inscription : 14/06/2018
Messages : 123
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Worlds In Pain :: Flood :: Corbeille :: RP terminés-